B. Lectures sociocritiques

Dossier « Sémantique de l’œuvre littéraire », Littérature, no 4, décembre 1971 ; Jacques Proust, « Le corps de Manon » ; Simone Lecointre et Jean Le Gallot, « Pour une lecture de Jacques le fataliste » ; Philippe Hamon, « Le Horla de Guy de Maupassant : essai de description structurale » ; Marie-Françoise Mortureux, « Les Entretiens sur la pluralité des mondes de Fontenelle : discours scientifique, discours littéraire » ; Ulrich Ricken, « La description littéraire des structures sociales : essai d’une approche sémantique » ; Marie-Renée Guyard, « Les connotations politiques du vocabulaire de la végétation chez Paul Éluard » ; Jean Peytard, « La rature de Dazet, ou la métamorphose du sens » ; Maryse Vassevière, « La réécriture des Communistes d’Aragon » ; Josette Rey-Debove, « Notes sur une interprétation autonymique de la littérarité : le mode du “comme je dis” » ; Marie-Noëlle Gary-Prieur, « La notion de connotation(s) » ; Pierre Kuentz, « Rhétorique générale ou rhétorique théorique ? » ; Alain Rey, « La conscience du poète : les langages de Paul Valéry ».

Barbéris, Pierre. René, un nouveau roman, Larousse, 1972.

Leenhardt, Jacques. Lecture politique du roman La Jalousie d’Alain Robbe-Grillet, Minuit, 1973.

Mouillaud, Geneviève. Stendhal, Le Rouge et le Noir, le roman possible, Larousse, 1973.

Roman et société. Colloque de la Société d’Histoire littéraire de la France, 6 novembre 1971, Armand Colin, 1973 ; J. Gaulmier, « Roman et connotations sociales : Mathilde de Mme Cottin » ; R. Fortassier, « Du mémorialiste au romancier : Balzac lecteur de Saint-Simon » ; P.-G. Castex, « Réalités politiques dans Le Rouge et le Noir » ; G. Lubin, « George Sand et la révolte des femmes contre les institutions » ; C. Duchet, « Réflexions sur les rapports du roman et de la société » ; H. Mitterand, « Un anti-Germinal : l’évangile social de Travail » ; S. Gaubert, « Proust : la médecine et les médecins. Profession et création » ; J.-Y. Tadié, « Le roman de Proust et la société » ; M. Launay, « Sourire et société dans le roman français de Proust à Aragon ».

Zima, Pierre V. Le Désir du mythe. Une lecture sociologique de Marcel Proust, Nizet, 1973.

Le Réel et le texte. Colloque du Centre de recherches dix-neuviémistes de l’Université de Lille III, Armand Colin, 1974 ; C. Duchet, « Avant-propos » ; M. Roelens, « Les silences et les détours de Marivaux dans Le Paysan parvenu. L’Ascension sociale de Jacob » ; M. Crouzet, « Le réel dans Armance. Passions et société ou le cas d’Octave : étude et essai d’interprétation » ; J.-M. Gleize, « Armance oblique » ; G. Loiseaux, « L’espace et le temps dans Adolphe » ; A. Michel, « La femme et le code civil dans la Physiologie du mariage et les Scènes de la vie privée de 1830 [Balzac] » ; P. Barbéris, « Réalisme et symbolisme dans Wann-Chlore [Balzac sous le pseudonyme de Horace de Saint-Aubin] » ; R. Mahieu, « Réalité et fiction dans Le Curé de Tours [Balzac] » ; P. Vernois, « Dynamique de l’invention dans La Peau de chagrin » ; P. Viallaneix, « Vigny prophète ? Étude de “Paris” » ; R. Molho, « Le réalisme prophétique de Lamennais dans les Paroles d’un croyant » ; B. Masson, « Dans les marges de Lorenzaccio. Quelques métamorphoses du réel dans une œuvre d’imagination » ; A. Ubersfeld-Maille, « Une dramaturgie de l’objet : le théâtre de Hugo » ; J. Decottignies, « Réflexions sur un genre appelé fantastique ».

Falconer, Graham et Mitterand, Henri (dir.). La Lecture sociocritique du texte romanesque, Toronto, Hakkert, 1975 ; G. Falconer, « Avant-propos » ; C. Duchet, « Le projet sociocritique : problèmes et perspectives » ; H. Mitterand, « Le discours préfaciel » ; F. Gaillard, « Lecture idéologique du texte : Armance de Stendhal » ; F. Jameson, « L’inconscient politique » ; F.I. Case, « L’analyse sociocritique du roman africain : problèmes d’une méthode » ; L. Rudich, « Balzac et Marx » ; P. Barbéris, « Les refoulés successifs dans René : fonction et signification » ; J. S. Wood, « La mythologie sociale dans Les Mystères de Paris d’Eugène Sue » ; P. Zumthor, « Roman et histoire : à l’origine d’un univers narratif (XIIe siècle) » ; J. Gilbert, « Langage et histoire chez Claude Simon : d’Orion aveugle aux Corps conducteurs » ; G. Falconer, « L’entrée en matière chez Balzac : prolégomènes à une étude sociocritique » ; J. Paris, « Modèles balzaciens » ; J. Seebacher, « Envers de la société, envers du langage dans le roman hugolien » ; M.-L. Ollier, « Le roman courtois : manifestation du dire créateur » ; P. Gobin, « Un “code” des postures dans les romans de Mirbeau ? De l’esthétique romanesque à l’esthétique dramatique » ; S. Sarkany, « Lectures croisées, formelles et sociologiques de Rose Lourdin, de Valéry Larbaud » ; C. Duchet, « Corps et société : le réseau des mains dans Madame Bovary » ; S. Felman, « Illusion réaliste et illusion romanesque » ; R. Le Huenen, « Objets et société dans Vous les entendez ? de Nathalie Sarraute ».

Mitterand, Henri. « Discours de la politique et politique du discours dans un fragment de L’Éducation sentimentale », dans Claudine Gothot-Mersch (dir.), La Production du sens chez Flaubert. Colloque de Cerisy-la-Salle, 21 au 28 juin 1974, U.G.E., coll. « 10/18 », 1975, p. 125-154.

Cros, Edmond. « Fondements d’une sociocritique. Propositions méthodologiques et applications au cas du Buscón », Les Langues modernes, no 6, 1976, p. 458-479.

Petrey, Sandy. « Discours social et littérature dans Germinal », Littérature, no 22, mai 1976, p. 59-74.

Meschonnic, Henri. Pour la poétique, Gallimard, t. IV : « Écrire Hugo », vol. 1 et 2, 1977.

Lafay, Henri. « Les Animaux malades de la peste. Essai d’analyse d’intertextualité », Cahiers d’histoire des littératures romanes, no 1, 1977, p. 40-49.

Heyndels, Ralph. « La fable laissée pour compte et le refuge fissuré. Pour une lecture sociocritique des fictions de Goldmann », Les Angevins de la littérature, Presses de l’Université d’Angers, 1979, p. 524-544.

Mitterand, Henri. « Programme et préconstruit génétiques : le dossier de L’Assommoir », dans Essais de critique génétique, Flammarion, 1979, p. 193-226.

Oehler, Dolf. Pariser Bilder I (1830-1848). Antibourgeoise Ästhetik bei Baudelaire, Daumier und Heine, Francfort, Suhrkamp, 1979.

Oriol-Boyer, Claudette. « L’écho-nomie dans L’Écume des jours. Pour une lecture sociocritique », dans Lecture plurielle de L’Écume des jours, U.G.E., coll. « 10/18 », 1979, p. 287-356.

Petrey, Sandy. History in the text : Quatre vingt-treize and the French Revolution, Amsterdam, John Benjamins, « Purdue University Monographs in Romance languages », 1980.

Reuter, Yves. Texte/idéologie dans La Chute de Camus, Minard, coll. « Archives des Lettres Modernes », 1980.

Zima, Pierre V. L’Ambivalence romanesque. Proust, Kafka, Musil, Le Sycomore, coll. « Arguments critiques », 1980.

Zima, Pierre V. L’Indifférence romanesque. Sartre, Moravia, Camus, Le Syco­more, coll. « Arguments critiques », 1982.

Amossy, Ruth. Parcours symboliques chez Julien Gracq. Le Rivage des Syrtes, S.E.D.E.S., 1982.

Amossy, Ruth et Rosen, Elisheva. Les Discours du cliché, S.E.D.E.S., 1982.

Duchet, Claude et Maurus, Patrick. « Entretien sur la sociocritique », dans Littérature du monde entier, Séoul, [s.e.], 1983.

Dossier « Poésie et société », Romantisme, no 39, 1983 ; Michel Delon, « Poésie satirique et débat idéologique à l’aube du XIXe siècle » ; Hartmut Stenzel et Heinz Thoma, « Poésie et société dans la critique littéraire du Globe » ; René Garguilo, « Un paternalisme littéraire : Chateaubriand, Lamartine, Hugo et la littérature prolétarienne » ; Gerhard Goebel, « “Poésie” et “littérature” chez Baudelaire et Mallarmé. Analyse du changement d’un concept » ; Edgard Pich, « Pour une définition de la poésie comme phénomène social au XIXe siècle » ; Erich Köhler, « Alphonse de Lamartine : “L’isolement”. Essai d’une interprétation socio-sémiotique » ; Annie Becq, « Le discours idéologique à l’épreuve du poème : “La Sauvage” d’Alfred de Vigny » ; Hermann H. Wetzel, « Un texte opaque et son interprétation socio-historique : “Barbare” de Rimbaud » ; Claude Abastado, « Préludes autobiographiques de Jules Laforgue : anamorphose d’un mythe et dérive d’une écriture ».

Fabre, Jean. Enquêtes sur unenquêteur : Maigret. Un essai de sociocritique, Montpellier, Centre d’études et de recherches sociocritiques, coll. « Études sociocritiques », 1988 (1981).

Pagliano, Graziella et Gómez-Moriana, Antonio (dir.). Écrire en France au XIXe siècle. Actes du colloque « Statut et fonction de l’écrivain et de la littérature en France au XIXe siècle » tenu à Rome les 7 et 8 octobre 1987, Longueuil, Le Préambule, coll. « L’Univers des discours », 1989 ; J. Dubois, « Petite dialectique des genres littéraires et des classes textuelles » ; A. Gómez-Moriana, « L’écrivain et son image : narration et argumentation dans le récit autobiographique » ; C. Castella, « Le récit comme rituel fétichiste du marché : le cas Maupassant » ; R. Robin, « De la sociologie de la littérature à la sociologie de l’écriture ou le projet sociocritique » ; N. Bonhôte, « Victor Hugo, le génie-prophète : sens et fonction conjoncturels de la promotion de l’écrivain vers 1820 » ; C. Grivel, « Le provocateur : l’écrivain chez les modernes » ; G. Pagliano, « Le récit du portrait au XIXe siècle » ; R. Ponton, « Remarques sur la biographie : le cas de Barrès » ; R. Mahieu, « Écrire en 1850 : Angélique de Nerval » ; J. Leenhardt, « L’imaginaire du passé : un problème fin-de-siècle » ; J. Jurt, « Le statut de la littérature face à la science : le cas de Flaubert » ; A. Wessely, « The Status of Authors in Nineteenth-Century Hungary : The Influence of the French Model ».

Moser, Walter. Romantisme et crises de la modernité. Poésie et encyclopédie dans le Brouillon de Novalis, Longueuil, Le Préambule, coll. « L’Univers des discours », 1989.

Biron, Michel et Popovic, Pierre (dir.). Dossier « Sociocritique de la poésie », Études françaises, vol. XXVII, no 1, printemps 1991 ; Michel Biron et Pierre Popovic, « Présentation » ; Michel Biron, « Sociocritique et poésie : perspectives théoriques » ; Michel Condé, « Note sur la poésie au XVIIIe siècle » ; Gilles Marcotte, « Une ville appelée Rimbaud » ; Jean-Pierre Bertrand, « Enjeux et figurations de la coupe chez Laforgue » ; Micheline Cambron, « Du “Canadien errant” au “Salut des exilés” : l’entrecroisement de l’histoire et de la fiction » ; Pierre Popovic, « Retour d’Amérique » ; Jean-Marie Gleize, « La poésie morte ou vive ».

Massol, Chantal. « La charade et la chimère : du récit énigmatique dans La Fille aux yeux d’or [Balzac] », Poétique, no 89, février 1992, p. 31-45.