Haddad, Gérard. « La littérature dans l’idéologie », La Pensée, n° 151, juin 1970, p. 88-99.

Hadjiafxendi, Kyriaki et MacKay, Polina (éd.). Authorship in Context. From the Theoretical to the Material, New York (NY), Macmillan, 2007 : Kyriaki Hadjiafxendi et Polina Mackay, « Introduction » ; Terry Eagleton, « The Decline of the Critic » ; Victor Sage, « The Author, the Editor and the Fissured Text: Scott, Maturin and Hogg » ; Kyriaki Hadjiafxendi, « George Eliot’s Aesthetic of Delitescency » ; Helen Small, « Liberal Editing in the Fortnightly Review and the Nineteenth Century » ; Michael Bell, « F. R. Leavis: The Writer, Language, History » ; Joseph Brooker, « Mind that Crowd: Flann O’Brien’s Authors » ; Polina Mackay, « Authorship in the Writings and Films of William S. Burroughs » ; David Punter, « Postmodernism. Criticism and the Graphic Novel » ; Tatiani Rapatzikou, « William Gibson: Consumerism and Electronic Authorship » ; Maria-Sabrina Alexandru, « Towards a Politics of the Small Things: Arundhati Roy and the Decentralisation of Authorship ».

Hall, John A. The Sociology of Literature, Londres/New York (NY), Longman, 1979.

Hall, Stuart et Walton, Paul. Situating Marx, Londres, Human Context Books, 1972.

Hall, Stuart. Culture, Media, Language: Working Papers in Cultural Studies, 1972-1979, Londres, Hutchinson, 1980.

Hallen, G. C. « Sociology of Literature », Social Science, vol. XLI, n° 1, 1996, p. 12-18.

Halsall, Albert W. (dir.). Text and Ideology/Texte et idéologie, Ottawa, Centre TADAC/Carleton University, 1986 : Albert W. Halsall, « Introduction : Littérature et Idéologie » ; Marc Angenot, « Le champ littéraire et les discours social en 1889 » ; Jean Bessière, « Le texte : idéologie du littéraire, idéologie faible » ; Béla Egyed, « From the Critique of Ideology to the Analysis of Texts » ; Alain Goldschläger, « Le discours libéré des mots » ; Nadia Khouri, « Stratégies de production de la “vérité” dans les textes de sociobiologie » ; Francesco Lorrigio, « Before the Critic: Ideology and Theory » ; Hans-George Ruprecht, « Savoir et littérature : idéologie des postulats historiques et sémiotiques » ; Fernando de Toro, « Text, Reception, Ideology » ; Nicoles Bourbonnais, « Des lieux communs au lieu commun : le point de vue dussarien » ; Randal Marlin, « Kenneth Minogue and the Critique of Ideology: The Rhetoric of Unmasking » ; Joseph Stephen Martin, « Rhetoric and Ideology in Whitman’s Crossing Brooklyn Bridge » ; Guy Larroux, « Avec ou sans postface sur un lieu textuel de rencontre » ; Albert W. Halsall, « Evaluative or Epistemological Criticism of Literary Texts: Two Methods or One » ; A. Trevor Tolley, « F. R. Leavis: Ideology and Criticism » ; Gurli Woods, « Text and Ideology in Danish Proverbs: Man vs. Woman in the Proverbial Universe ».

Halsall, Albert W. L’art de convaincre : le récit pragmatique, rhétorique, idéologie, propagande, Toronto, Paratexte, 1988.

Hamel, Yan et Jacques, Emmanuelle (dir.). 1889 a eu vingt ans : Questions à Marc Angenot. Actes de la table ronde du 17 décembre 2009, Montréal, Université McGill, coll. « Discours social / Social Discourse », 2010 : Paul Bleton, « Le romanesque-général a encore pris du galon » ; Olivier Parenteau, « Des poètes sans le souffle. Retour sur le 36e chapitre de 1889. Un état du discours social » ; Geneviève Sicotte, « La culture matérielle, le discours social et la littérature, ou des choses, des mots et de quelques restes » ; Michel Pierssens, « Un positivisme crépusculaire » ; Pierre Popovic, « Lettre à Marc Angenot en guise de postface ».

Hamel, Yan, Lafrance, Geneviève et Melançon, Benoît (dir.). Des mots et des muscles ! Représentations des pratiques sportives, Québec, Nota Bene, 2004 : Yan Hamel, Geneviève Lafrance, Benoît Melançon et Pierre Popovic, « Présentation » ; Pascal Caron, « L’inversion de la danse et du sport : Jeux de Nijinski » ; Sylvain David, « Enfants de la balle : politiques du football dans le rock alternatif français » ; Jean-François Diana, « Le ralenti dans l’image de sport : la négation du hors-champ » ; Gilles Dupuis, « Les sports nationaux : du mythe à l’épiphénomène » ; Évangéline Faucher, « Albertine et les jeunes filles en fleurs : sport, mode et modernité à la Belle Époque » ; Yan Hamel, « Le sport concentrationnaire : David Rousset, Georges Perec » ; Benoît Melançon, « Maurice Richard expliqué aux enfants », Michel Nareau, « S’approprier l’histoire et s’en débarrasser : Underworld de Don DeLillo » ; Pierre Popovic, « Avatars footballistiques de l’idée de stade : Éric Cantona, Tim Parks » ; Corina Sandu, « Parler cheval et parler toilette en France pendant le Second Empire » ; Anne Saouter, « Corps sportifs et corps sexués : stéréotypes et nouvelles représentations » ; Florence Vatan, « Quand papa prenait des leçons de tennis : Robert Musil et le sport ».

Hamel, Yan. La Bataille des mémoires. La Seconde Guerre mondiale et le roman français, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2006.

Hamon, Philippe. Texte et idéologie : valeurs, hiérarchies et évaluations dans l’œuvre littéraire, Paris, Presses Universitaires de France, 1984.

Hamon, Philippe. Le Personnel du roman, Paris/Genève, Droz, 1983.

Hamon, Philippe. Du descriptif, Paris, Nathan, 1992.

Hamon, Philippe. Mimesis et semiosis : littérature et représentation, Paris, Nathan, 1993.

Hampton, Christopher. The Ideology of the Text, Milton Keynes (Angleterre)/Philadelphia (PA), Open University Press, 1990.

Hankiss, Elemer. Ertek es tarsadalom : tanulmanyok az ertekszociologia korebol, Budapest, Magveto, 1977.

Hansson, Gunnar. Dikten och läsaren, Stockholm, Bonnier, 1959.

Hard Af Segerstad, Peder. Litteratursociologi : Ett bidrag till ämnets teoriutveckling, Stockholm, Almqvist & Wiksell, 1974.

Harrison, Antony H. Victorian Poets and Romantic Poems: Intertextuality and Ideology, Charlottesville (VA), University Press of Virginia, 1990.

Hart, James D. The Popular Book: A History of America’s Literary Taste, Oxford, Oxford University Press, 1950.

Harth, Erica. Ideology and Culture in Seventeenth-Century France, Ithaca (NY), Cornell University Press, 1983.

Hassenforder, Jean. « Sociologie de la lecture. Thèmes et perspectives de recherche », Bibliographie de la France, n° 25, 1972, p. 521-537.

Hauser, Arnold. Sozialgeschichte der Kunst und Literatur, Munich, Beck, 1953, 2 vol. (Traduction anglaise : The Social History of Art, Londres, Routledge & Kegan Paul, 1962, 4 vol. ; Traduction française : Histoire sociale de l’art et de la littérature, Paris, Le Sycomore, 1982, 4 vol.)

Hauser, Arnold. « Propaganda, Ideology and Art », dans István Mészaros(dir.), Aspects of History and Class Consciousness, Londres, Routledge & Kegan Paul, 1971, p. 128-151.

Hauser, Arnold. Soziologie der Kunst, Munich, Beck, 1974. (Traduction anglaise : The Sociology of Art, Londres, Routledge & Kegan Paul, 1982.)

Hawthorn, Jeremy M. Identity and Relationship. A Contribution to Marxist Theory of Literary Criticism, Londres, Lawrence & Wishart, 1973.

Hayes, Julie Candler. Identity and Ideology: Diderot, Sade, and the Serious Genre, Amsterdam/Philadelphia (PA), Benjamins, 1991.

Hegtvedt, Karen A. « Teaching Sociology of Literature through Literature », Teaching Sociology, vol. XIX, n° 1, 1991, p. 1-12.

Heinich, Nathalie et Pollak, Michel. « Le témoignage », Actes de la recherche en sciences sociales, n°s 62-63 (dossier « L’illusion biographique »), juin 1986, p. 3-29.

Heinich, Nathalie et Schaeffer, Jean-Marie. Art, création, fiction : entre sociologie et philosophie, Nîmes, Jacqueline Chambon, 2004.

Heinich, Nathalie. « De l’inqualifiable nouveauté à l’innovation qualifiante : l’excellence picturale dans la littérature française de XIXe siècle », Sociologie de l’art, n° 5 (dossier « L’impératif de nouveauté en art »), 1992, p. 55-66.

Heinich, Nathalie. « La faute, l’erreur, l’échec : les formes du ratage artistique », Sociologie de l’art, n° 7 (dossier « Échecs et ratages en art »), 1994, p. 11-26.

Heinich, Nathalie. « Pourquoi la sociologie parle des œuvres d’art et comment elle pourrait en parler », Sociologie de l’art, n° 10 (dossier « Sociologie des œuvres d’art »), 1997, p. 11-24.

Heinich, Nathalie. Ce que l’art fait à la sociologie, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Paradoxe », 1998.

Heinich, Nathalie. L’épreuve de la grandeur : prix littéraires et reconnaissance, Paris, La Découverte, coll. « Armillaire », 1999.

Heinich, Nathalie. Être écrivain. Création et identité, Paris, La Découverte, coll. « Armillaire », 2000.

Heinich, Nathalie. L’élite artiste. Excellence et singularité en régime démocratique, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des sciences humaines », 2005.

Heinich, Nathalie. « Objets, problématiques, terrains, méthodes : pour un pluralisme méthodique », Sociologie de l’Art - Opus, n°9-10 (dossier « Questions de méthodes »), 2006, p. 9-27.

Heinich, Nathalie. « Ce que fait l’interprétation. Trois fonctions de l’activité interprétative », Sociologie de l’Art - Opus, n° 13 (dossier « Les parcours de l’interprétation de l’œuvre »), 2008, p. 11-29.

Heinich, Nathalie. « Régime vocationnel et pluriactivité chez les écrivains : une perspective compréhensive et ses incompréhensions », Socio-logos, n° 4, 2008, URL : http://socio-logos.revues.org/1793.

Heinich, Nathalie. De la visibilité. Excellence et singularité en régime médiatique, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des Sciences humaines », 2012.

Heissler, Nina, Lavy, Pierre et Candella, André. Diffusion du livre et développement de la lecture en Afrique (Tchad-Sénégal), Paris, Culture et développement, 1965.

Heller, Karin. La bande dessinée fantastique à la lumière de l’anthropologie religieuse, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1998.

Henderson, Philip. The Poet and Society, Londres, Secker & Warburg, 1939.

Hernandez, Soazig. Le monde du conte. Contribution à une sociologie de l’oralité, Paris, L’Harmattan, coll. « La librairie des Humanités », 2007.

Herseni, Traian. Sociologia literaturii, Bucarest, Univers, 1973.

Heyndels, Ralph et Cros, Edmond (dir.). Opérativité des méthodes sociocritiques : Symposium de l’Université de Bruxelles, juin 1980, Montpellier, Centre d’études et de recherches sociocritiques, 1984 : Ralph Heyndels, « Sociocritique du texte discontinu » ; Alain Baudot, « Petite anatomie du corpus critique francophone » ; Nicolas Bonhôte, « La sociologie : un point de vue privilégié sur Rousseau et les Confessions » ; Edmond Cros, « Sur le caractère opératoire de la notion de formation discursive. Le cas de Don Quichotte » ; Françoise Gaillard, « Imaginaire du social ou social de l’imaginaire » ; Guy Haarscher, « Marx, Lukács et Sartre : quelques réflexions sur leur évolution » ; Wladimir Krysinski, « La négativité du social et la construction du texte » ; Henri Lafay, « Le texte et le réel : sur une lettre de Vincent Voiture » ; Jacques Leenhardt, « L’opérationnalisation des procédures critiques de la sociologie de la littérature » ; Raymond Mahieu, « Méprises et échanges. À propos du romanesque dans Eugénie Grandet » ; Graziella Pagliano-Ungari, « La série des textes comme problème méthodologique » ; C. Reicher, « Une recherche en sémiotique de la culture : allégorie vs contextualité » ; Stéphane Sarkany, « Qu’en est-il d’une institution littéraire internationale ? À propos de l’histoire éditoriale de Dubliners de Joyce et les structures de l’institution anglo-saxonne ».

Heyndels, Ralph. « Littérature art et société au XVIIIe (À propos de : Études sur le XVIIIe siècle) », Néohélicon, vol. VI, n° 2, 1978, p. 345-358.

Heyndels, Ralph. « La fable laissée pour compte et le refuge fissuré. Pour une lecture sociocritique des fictions de Goldmann », dans Les Angevins de la littérature, Angers, Presses de l’Université d’Angers, 1979, p. 524-544.

Heyndels, Ralph. « Statut et fonction sociale de la littérature et de l’écrivain au XIXe siècle », Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte/Cahiers d’histoire des littératures romanes, vol. I, 1980, p. 115-121.

Heyndels, Ralph. « Le centre de sociologie de la littérature de l’Université de Bruxelles (une socio-dialectique idéologico-significative) », Études littéraires, vol. XXI, n° 2, 1988, p. 121-129.

Heyndels, Rudolph. « Réflexion sur la notion de “cohérence” dans la théorie de Goldmann », Revue de l’Université de Bruxelles, n°s 1-2, 1974, p. 3-23.

Heyndels, Rudolph. « Vision du monde et réification. Réflexion sur la sociologie de la littérature de Lucien Goldmann », Revue de l’Institut de Sociologie, n° 4, 1974, p. 563-617.

Hiller, Helmut. Zur Sozialgeschichte von Buch und Buchhandel, Bonn, Bouvier, 1966.

Hirsch, Arnold. « Soziologie und Literaturgeschichte », Euphorion, vol. XXIX, 1928, p. 74-82.

Hogan, Patrick. The Politics of Interpretation: Ideology, Professionalism, and the Study of Literature, New York (NY), Oxford University Press, 1990.

Hoggart, Richard. The Uses of Literacy: Aspects of Working-class Life with Special Reference to Publications and Entertainments, Londres, Chatto & Windus, 1957. (Traduction française : La culture du pauvre, Paris, Éditions de Minuit, 1991.)

Hoggart, Richard. « Literature and Society », dans Norman MacKenzie (dir.), A Guide to the Social Sciences, Londres, Weidenfeld & Nicolson, 1966, p. 65-78.

Hoggart, Richard. The Literary Imagination and the Study of Society, Birmingham, University of Birmingham/Centre for Contemporary Cultural Studies, 1969.

Hoggart, Richard. « Contemporary Cultural Studies: an Approach to the Study of Literature and Society », dans Contemporary criticism, Londres, Edward Arnold, coll. « Stratford-upon-Avon studies », 1970, p. 154-170.

Holtz, Grégoire (dir.). Nouveaux aspects de la culture de l’imprimé, questions et perspectives (XVe-XVIIe siècles), Genève, Droz, coll. « Cahiers d’Humanisme et Renaissance », 2014 : Grégoire Holtz, « Introduction » ; Jean-François Gilmont, « La naissance du livre moderne (1454 à 1530 environ) » ; Raphaële Mouren, « Éditer un livre humaniste : réseaux et solidarités, affaires de famille florentines » ; Renée-Claude Breitenstein, « Les secrétaires et la publication : l’exemple des éloges collectifs de femmes au XVIe siècle » ; Michèle Clément, « L’auteur au miroir d’un texte juridique au début de l’imprimerie (1505-1618) : privilèges d’auteur et institutionnalisation de la propriété littéraire » ; Edwige Keller-Rahbé, « (Re)penser la culture de l’imprimé sur le mode comique : privilèges et approbations parodiques au XVIIe siècle » ; Sylvain Cornic, « Le privilège général accordé à Lully pour l’impression des livres d’opéra » ; Sylvie Lefèvre, « Un même titre ? Du manuscrit à l’imprimé, l’histoire revue de Jean de Saintré » ; François Rouget, « Ronsard et la circulation manuscrite de la poésie » ; John McClelland, « Manuscrit et imprimé : survivances, interférences 1470-2007 : les deux textes de Montaigne » ; Patrick Dandrey, « Jean de La Fontaine (1621-1695) entre manuscrits et imprimés » ; Bernard Teyssandier, « Culture de l’imprimé et pratiques manuscrites dans l’éducation du prince à l’âge classique » ; Alexandre Vanautgaerden, « Trophonius. Portrait d’Érasme en oracle de papier » ; Christine Bénévent, « L’imprimé à la Renaissance : repenser la culture de l’écrit ? » ; Emmanuel Buron, « Le sens de la publication : pour une pragmatique du support imprimé » ; Ariane Bayle et Michel Jourde, « Imprimeurs et chirurgiens : le savoir, la main et le bien faire (1530-1580) » ; Martine Furno, « Du cours volé au testament pédagogique : Mathurin Cordier et le choix de l’imprimé » ; Luke Arnason, « Pièges et avantages dans la publication des pièces de théâtre au XVIIe siècle : l’exemple du prologue » ; Natalie Zemon-Davis, « Histoire du livre, de Lyon à Fez : récit personnel ».

Holub, Robert. Reflections of Realism: Paradox, Norm, and Ideology in Nineteenth-Century German Prose,Detroit (MI), Wayne State University Press, 1991.

Hoogeveen, Jos. Ideologie und Literatur, Amsterdam/Atlanta (GA), Rodopi, 1986.

Hopfinger, Maryla et Żółkiewski, Stefan. Kultura, komunikacja, literatura : studia nad XX wiekem, Wrocław, Zakład Narodowy imienia Ossolińskich, 1976.

Hordiienko, Anatolii. V ideinykh bytvakh suchasnosti : literatura i ideolohichna borotba v suchasnomu sviti, Kiev, Vyd-vo khudozh. lit-ry, 1981.

Horellou-Lafarge, Chantal et Segré, Monique. Regards sur la lecture en France. Bilan des recherches sociologiques, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1996.

Horellou-Lafarge, Chantal et Segré, Monique. Sociologie de la lecture, Paris, La Découverte, coll. « Repères », 2007.

Horst, Knospe. « Literatursoziologie », dans William Bernsdorf (dir.), Wörterbuch der Soziologie, Stuttgart, F. Enke, 1969, p. 637-643.

Howard, Jean E. et O’Connor, Marion F. Shakespeare Reproduced: the Text in History and Ideology, New York (NY), Methuen, 1987.

Howe, Irving. Politics and the Novel, New York (NY), Horizon Press, 1957.

Howe, Irving. A World More Attractive: A View of Modern Literature and Politics, New York (NY), Horizon Press, 1963.

Huaco, George A. « Ideology and Literature », New Literary History, vol. IV, n° 3, 1973, p. 421-436.

Hubert, Ollivier. « Littérature, représentations de soi et mobilité sociale dans le Québec du XIXe siècle », Recherches sociographiques, vol. XLIV, n° 3, 2003, p. 455-473.

Hughes, Kenneth James. Signs of Literature: Language, Ideology, and the Literary Text, Vancouver, Talonbooks, 1986.

Huggan, Graham. The Postcolonial Exotic: Marketing the Margins, Londres, Routledge, 2001.

Hunt, Everett L. « The Social Interpretation of Literature », English Journal, vol. XXIV, mars 1935, p. 214-218.

Husti-Laboye, Carmen. La Diaspora postcoloniale en France. Différence et diversité, Limoges, PULIM, coll. « Francophonies », 2010.

I.L.T.A.M. Le phénomène San-Antonio. Une forme du roman noir au XXe siècle, Bordeaux, Société bordelaise de diffusion de travaux des lettres et sciences humaines, 1965.

I.L.T.A.M. La littérature à l’heure du livre de poche, Bordeaux, Sobodi, 1966.

I.L.T.A.M. La profession d’écrivain, une table ronde du Centre de sociologie des faits littéraires dans le cadre de la Semaine de recherche et d’action culturelle de Bordeaux, 14 novembre 1967, Bordeaux, Sobodi, 1968.

Ickowicz, Marc. La littérature à la lumière du matérialisme historique, Paris, Marcel Rivière, 1929.

Iglesias Santos, Montserrat. « La teoría de los polisistemas como desafío a los estudios literarios », dans Milan V. Dimic et Montserrat Iglesias Santos (dir.), Teoría de los polisistemas, Madrid, Arco, 1999, p. 9-20.

Imbert, Patrick. Roman québécois contemporain et clichés, Ottawa, Éditions de l’Université d’Ottawa, coll. « Cahiers du CRCCF », 1983.

Informations sociales, vol. I (dossier « Littérature et Grand Public »), 1957; partim : Marcel Girard, « Les classes populaires dans la littérature du passé » ; Michel Ragon, « Situation de la littérature ouvrière contemporaine » ; Georges Charensol, « Que lit-on ? » ; PierreKettler, « Une enquête sur la lecture chez les jeunes » ; Gilbert Mury, « Pour une sociologie du livre ».

Inglis, David. « Politics and reflexivity in the sociology of art », Sociologie de l’Art - Opus, n° 15 (dossier « Théorie / Épistémologie / Littérature »), 2010, p. 113-135.

Inglis, Ruth A. « An Objective Approach to the Relationship between Fiction and Society », American Sociological Review, vol. III, n° 4, 1938, p. 526-533.

Interférences littéraires, n° 6 (Laurence van Nuijs (dir.), dossier « Postures journalistiques et littéraires »), mai 2011, URL : < http://www.interferenceslitteraires.be/nr6 > : Laurence van Nuijs, « Postures journalistiques et littéraires » ; Alain Vaillant, « De la “littérature médiatique” » ; Marieke Stein, « “La page c’est le jour ; […] le livre c’est le siècle”. Les écrits de presse de Victor Hugo » ; Aude Jeannerod, « La critique d’art de Joris-Karl Huysmans entre discours journalistique et discours littéraire » ; Mélodie Simard-Houde, « Fiction de la chronique chez Jean Lorrain » ; Jean-Luc Martinet, « La construction d’une figure auctoriale révolutionnaire : Paul Nizan (1929-1933) » ; Sara Mamprin, « Ein Nomade im Regal. Hans Magnus Enzensbergers Selbstrepräsentation zwischen Literatur, Journalismus und… » ; Galia Yanoshevsky, « L’imposture comme posture. Sayed Kashua chroniqueur et romancier » ; Jérôme Meizoz & David Martens, « La fabrique d’une notion. Entretien avec Jérôme Meizoz au sujet du concept de “posture”. Propos recueillis par David Martens ».

International Social Science Journal, vol. XIX, n° 4 (dossier « Sociology of Literary Creativity »), novembre 1967, p. 493-616 : Lucien Goldmann, « The Sociology of Literature: Status and Problems of Method » ; Jacques Leenhardt, « The Sociology of Literature : Some Stages in its History » ; Guennadi N. Pospelov, « Literature and Sociology » ; Umberto Eco, « Rhetoric and Ideology in Sue’s Les Mystères de Paris » ; Georg Lukács, « Lessing’s Minna von Barnhelm » ; Geneviève Mouillaud, « The Sociology of Stendhal’s Novels: Preliminary Research » ; Matthias Waltz, « Methodological Reflections Suggested by the Study of Groups of Limited Complexity: Outline of Sociology of Mediaeval Love Poetry ».

Irele, Abiola. The African Experience in Literature and Ideology, Londres/Exeter (NH), Heinemann, 1981.

Iser, Wolfgang. Der Akt des Lesens : Theorie ästhetischer Wirkung, Munich, W. Fink, 1976. (Traduction française : L’Acte de lecture : théorie de l’effet esthétique, Bruxelles, Mardaga, 1985.)

Iser, Wolfgang. Der lmplizit Leser, Munich, Fink, 1972. (Traduction anglaise : The Implied Reader, Baltimore (MA), Johns Hopkins University Press, 1974.)

Iyasere, Salomon O. « The Liberation of African Literature: a Re-Evaluation of the Socio-Cultural Approach », Présence africaine, n° 90, 1974, p. 215-224.

Jacquemond, Richard. Entre scribes et écrivains : le champ littéraire dans l’Égypte contemporaine, Arles, Actes Sud, coll. « Sindbad », 2003.

Jacquot, Jean (dir.). Dramaturgie et Société (Colloque international de Nancy 1967), Paris, CNRS Éditions, 1968 ; Tome I : « Avant-propos » ; Jean Jacquot, « Présentation » ; Charles-V. Aubrun, « Nouveau public, nouvelle comédie à Madrid au XVIIe siècle » ; Noël Salomon, « Sur quelques problèmes de sociologie théâtrale posés par La Humildad y la Soberbia, “comedia” de Lope de Vega » ; Jean Sentaurens, « Quelques remarques à propos des classes sociales urbaines de Séville dans la “comedia” lopesque » ; John E. Varey, « La Campagne dans le théâtre espagnol au XVIIe siècle » ; John E. Varey, « L’auditoire du Salón Dorado de l’Alcázar de Madrid au XVIIe siècle » ; Norman David Shergold, « La Vida es sueño : ses acteurs, son théâtre et son public » ; Jean-Louis Flecniakoska, « La “Loa” comme source pour la connaissance des rapports troupe-public » ; Jean-Louis Flecniakoska, « Comedias, autos sacramentales et entremeses dans les miscellanées » ; Françoise Capdet et Jean-Louis Flecniakoska, « Le Bâtard Don Juan d’Autriche personnage de théâtre » ; Henri Recoules, « Les allusions au théâtre et à la vie théâtrale dans le roman espagnol de la première moitié du XVIIe siècle » ; Nino Borsellino, « Rozzi et Intronati. Pour une histoire de la comédie à Sienne au XVIe siècle » ; Paul Renucci, « Sur La Fiera de Michel-Ange Buonarroti le Jeune » ; Boris Ravicovitch, « Le dramaturge face à la société et au public dans le théâtre humaniste strasbourgeois (1538-1621) » ; Heinz Kindermann, « Rapports entre le baroque de cour et le baroque populaire dans la vie théâtrale du XVIIe siècle en Autriche » ; Margret Dietrich, « Le livret d’opéra et ses aspects sociaux à la cour de Léopold Ier » ; Hans Heinz Joachim de Leeuwe, « Le Théâtre d’Amsterdam durant les saisons 1659 et 1660 : sa réaction à l’actualité politique et aux attaques calvinistes » ; J. E. Uitman, « Les fêtes baroques d’Amsterdam de 1638 à 1660 : L’intelligibilité de leurs motifs allégoriques et historiques pour le public contemporain » ; Mieczyslaw Brahmer, « Les comédiens étrangers en Pologne aux XVIe et XVIIe siècles et la “Comédie des Ribauds” » ; Julian Lewanski, « Rapports de la dramaturgie avec le goût et l’opinion du public d’après les pièces du théâtre populaire polonais du XVIe siècle et du XVIIe » ; Raymond Lebègue, « Persistance, altération, disparition des traditions dramatico-religieuses en France » ; Robert Garapon, « Les monologues, les acteurs et le public en France au XVIIe siècle » ; Jacques Truchet, « Le Roman Comique de Scarron et l’univers théâtral » ; Jean Robert, « La clientèle aristocratique des comédiens et des musiciens dans le Midi méditerranéen (1610-1720) » ; Donald H. Roy, « Acteurs et spectateurs à l’Hôtel de Bourgogne : vers une notation de la communication théâtrale » ; Jacques Scherer, « Pour une sociologique des obstacles au mariage dans le théâtre français du XVIIe siècle » ; Jules Brody, « Esthétique et société chez Molière » ; Colette Geoffrin, Michèle Audubert, Nadia Bugnet, Jean-Paul Michel et Pierre Danchin, « Quatre adaptations de Molière sur la scène anglaise, à l’époque de la Restauration » ; Françoise Mathieu-Arth, « La Pysche de Thomas Shadwell d’après Molière » ; Jean Auffret, « Etherege à l’école de Molière » ; Maurice Gravier, « Les dialogues en langues étrangères dans les comédies de Ludwig Holberg » ; Lennart Breit-Holtz, « Le théâtre français à Stockholm aux XVIIe et XVIIIe siècles » ; Tome II : R. P. François de Dainville, S. J., « Allégorie et actualité sur les tréteaux des Jésuites » ; André Stegman, « Le rôle des Jésuites dans la dramaturgie française du début du XVIIe siècle » ; Jacques Hennequin, « Théâtre et société dans les pièces de collège au XVIIe siècle (1641-1671) d’après vingt-sept programmes de la Province de Champagne des Pères Jésuites » ; Jean-Marie Valentin, « Sur quelques prologues de drames jésuites allemands aux XVIe et XVIIe siècles » ; Lucette Elyane Roux, « Cent ans d’expérience théâtrale dans les collèges de la Compagnie de Jésus en Espagne : Deuxième moitié du XVIe siècle – Première moitié du XVIIe siècle » ; Leo Salingar, Gerald Harrison et Bruce Cochrane, « Les comédiens et leur public en Angleterre de 1520 à 1640 » ; Antoine Demadre, « Un témoin : Thomas Nashe » ; Jean Fuzier, « Carrière et popularité de la Tragédie espagnole en Angleterre » ; Claude Dudrap, « La Tragédie espagnole face à la critique élisabéthaine et jacobéenne » ; Henri Plard, « Adaptations de la Tragédie espagnole dans les Pays-Bas et en Allemagne (1595-1640) » ; W. R. Gair, « La Compagnie des Enfants de St. Paul, Londres (1599-1606) » ; Louis Lecocq, « Le théâtre de Blackfriars de 1596 à 1606 » ; André Bry, « Middleton et le public des “City comedies” » ; Jean Jacquot, « Le répertoire des compagnies d’enfants à Londres (1600-1610) : Essai d’interprétation socio-dramatique » ; Terence John Bew Spencer, « Le masque à la cour d’Angleterre à la veille de la Guerre Civile » ; Douglas Sedge, « La question de la monarchie au théâtre sous le règne de Charles Ier : La cour, le dramaturge et le censeur » ; Peter Davison, « La dramaturgie en Angleterre à la veille de la Guerre Civile : John Ford et la comédie » ; Robert Weimann, « Le déclin de la scène “indivisible” élisabéthaine : Beaumont, Fletcher et Heywood » ; Samuel Schoenbaum, « Peut-on parler d’une “décadence” du théâtre au temps des premiers Stuart ? » ; Pierre Danchin, « Le public des théâtres londoniens à l’époque de la Restauration d’après les prologues et les épilogues ».

James, Louis. Fiction for the Working Man, 1830-1850: A Study of the Literature produced for the Working Class in Early Victorian Urban England, Londres, Oxford University Press, 1963.

Jameson, Fredric. Marxism and Form: Twentieth-Century Dialectical Theories of Literature, Princeton (NJ), Princeton University Press, 1971.

Jameson, Fredric. « Ideology, Narrative Analysis and Popular Culture », Theory and Society, vol. IV, n° 4, hiver 1977, p. 543-559.

Jameson, Fredric. Fables of Aggression. Wyndham Lewis, the Modernist as Fascist, Berkeley (CA), University of California Press, 1979.

Jameson, Fredric. « Reification and Utopia in Mass Culture », Social Text, n° 1, 1979, p. 130-148.

Jameson, Fredric. The Political Unconscious. Narrative as a socially symbolic act, Ithaca (NY), Cornell University Press, 1981. (Traduction française : L’Inconscient politique. Le récit comme acte socialement symbolique, trad. de Nicolas Vieillescazes, Lyon, Questions théoriques, coll. « Saggio Casino », 2012.)

Jameson, Fredric. « World Literature in an Age of Multinational Capitalism », dans Clayton Koelb et Virgil Lokke (dir.), The Current in Criticism: Essays on the Present and Future in Literary Theory, West Lafayette (IN), Purdue University Press, 1987, p. 139-158.

Jameson, Fredric. The Ideologies of Theory: Essays 1971-1986, préface de Neil Larsen, Minneapolis (MN), University of Minnesota Press, 1988, 2 vol.

Jameson, Fredric. Postmodernism or the Cultural Logic of Late Capitalism, Durham (NC), Duke University Press, 1991. (Traduction française : Le postmodernisme ou la logique culturelle du capitalisme tardif, Paris, ENSBA, 2007.)

Jameson, Fredric. The Antinomies of Realism, Londres & New York, Verso, 2013.

Jameson, Storm. « The Writer in Contemporary Society », The American Scholar, vol. XXVV, n° 1, 1965-1966.

Jan-Ré, Mélody. Le genre à l’œuvre, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2012, 3 vol.

Jarrot, Sabine. Le vampire dans la littérature du XIXe au XXe siècle, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2000.

Jauss, Hans Robert. « “La douceur du foyer”. The Lyric of the Year 1857 as a Pattern for the Communication of Social Norms », Romanic Review, vol. LXV, no 3, 1974, p. 201-229.

Jauss, Hans Robert. Ästhetische Erfahrung und literarische Hermeneutik, Munich, Fink, 1977 (rééd. Francfort, Suhrkamp, 1982). (Traductions françaises : Pour une esthétique de la réception, trad. de C. Maillard, Paris, Gallimard, 1978 ; Pour une herméneutique littéraire, trad. de M. Jacob, Paris, Gallimard, 1988.)

Jay, Martin. The Dialectical Imagination: A History of the Frankfurt School, Londres, Heinemann, 1973.

Jdanov, Andrej Aleksandrovič. Sur la littérature, la philosophie et la musique, préface de Louis Aragon, Paris, Éditions de la Nouvelle critique, 1950.

Jeanpierre, Laurent et Roueff, Olivier (dir.). La culture et ses intermédiaires dans les arts, le numérique et les industries créatives, Paris, Éditions des archives contemporaines, 2014.

Jereb, Elza (dir.). Littérature, idée, idéologie : compte rendu de la 15ème rencontre internationale d’écrivains, Bled, 16 mai 1982/Literature, Idea, Ideology : Proceedings of the 15th International Writers’ Meeting, Bled, 12-16 May 1982, Ljubljana, Slovene PEN Center, 1982 ; Predrag Matvejević ; « Première table ronde : La littérature en tant que lutte » ; Dimitrij Rupel, « Deuxième table ronde : La littérature en tant que jeu » ; Predrag Palavestra, « Troisième table ronde : La littérature en tant qu’aventure ».

Jettmarova, Zuzana, Pym, Anthony et Shlesinger, Miriam (dir.). Sociocultural Aspects of Translating and Interpreting, Philadelphia (PA), John Benjamins Publishing, 2006.

Jimenez, Marc. Adorno : Idéologie et théorie de l’art, Paris, Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1973.

Joch, Markus. « Zwei Staaten, zwei Raüme, ein Feld. Die Positionnahmen im deutsch-deutschen Literaturstreit », dans Ingrid Gilcher-Holtley (dir.), Positionskämpfe europäischer Intellektueller im 20. Jahrhundert, Berlin, Akademie Verlag GmbH, 2006, p. 363-367.

Jones, Paul. « Raymond Williams & Bruno Latour : “Formalism” in the Sociology of Culture and Technology », Sociologie de l’Art – Opus, n° 15 (dossier « Théorie / Épistémologie / Littérature »), 2010, p. 59-83.

Joseph, Michael et Overton, Grant. The Commercial Side of Literature, New York (NY)/Londres, Harper & Brothers, 1926.

Jouhaud, Christian et Viala, Alain (dir.). De la publication. Entre Renaissance et Lumières,Paris, Fayard, 2002 : Alexandre Tarrête, « La publication des harangues : de l’action à l’impression » ; Mathilde Bombart, « La publication épistolaire : deux recueils de lettres de Jean-Louis Guez de Balzac » ; Dinah Ribard, « La philosophie mise en recueils : les “pièces fugitives” » ; Michèle Virol, « Publier le conseil au prince : la “Dîme Royale” de Vauban » ; Jean-Pierre Cavaillé, « Autopsie d'une non-publication : Louis Machon (1603-après 1672) » ; Nicolas Schapira, « Quand le privilège de librairie publie l’auteur » ; Claire Lévy-Lelouch, « Quand le privilège de librairie publie le roi » ; Filippo De Vivo, « La publication comme enjeu polémique : Venise au début du XVIIe siècle » ; Caroline Callard, « Publier la réputation : la folie d’un Florentin » ; Déborah Blocker, « Publier la gloire du “théâtre françois” » ; Séverine Delahaye, « Publier la poésie dans l’Espagne du Siècle d’Or » ; Stéphane Van Damme, « Publier la Ville au collège » ; Myriam Maître, « Les escortes mondaines de la publication » ; Claire Cazanave, « Une publication invente son public. Les “Entretiens sur la pluralité des Mondes” » ; Antoine Lilti, « Public ou sociabilité ? Les théâtres de société au XVIIIe siècle ».

Jouhaud, Christian. Les pouvoirs de la littérature. Histoire d’un paradoxe. Paris, Gallimard, 2000.

Jovicic, Jelena. « La Sociocritique littéraire : statut actuel et possibilités futures », French Forum, vol. XXIV, n° 1, janvier 1999, p. 83-98.

Jozsa, Pierre et Leenhardt, Jacques. Lire la lecture. Essai de sociologie de la lecture, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1999.

Julien, Anne et Laflamme, Simon. « Les pratiques culturelles sont-elles vraiment définies par l’origine de la classe sociale ? », Sociologie de l’Art - Opus, n°s 11-12 (dossier « Art, connaissance, imaginaire. Hommage à Jean Duvignaud »), 2008, p. 171-193.

Jurt, Joseph. « Literatursoziologie, eine Herausforderung », Schweizer Monatshefte : Zeitschrift für Politik, Wirtschaft, Kultur, vol. LV, n° 12, 1975-1976, p. 973-982.

Jurt, Joseph. La réception de la littérature par la critique journalistique : lectures de Bernanos (1926-1936), Paris, Jean-Michel Place, 1980.

Jurt, Joseph. « L’Esthétique de la réception : une nouvelle approche de la littérature ? », Lettres romanes, vol. XXXVII, n° 3, 1983, p. 199-220.

Jurt, Joseph. « De l’analyse immanente à l’histoire sociale de la littérature. À propos des recherches littéraires en Allemagne depuis 1945 », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 78, juin 1989, p. 94-101.

Jurt, Joseph. « L’apport de la théorie du champ aux études littéraires », dans Louis Pinto, Gisèle Sapiro et Patrick Champagne (dir.), Pierre Bourdieu, sociologue, Paris, Fayard, coll. « Histoire de la pensée », 2004, p. 255-277.

Jurt, Joseph. « Le champ littéraire entre le national et l’international », dans Gisèle Sapiro (dir.), L’espace intellectuel en Europe, Paris, La Découverte, 2009, p. 201-232.

Jurt, Joseph. Sprache, Literatur und nationale Identität. Die Debatten über das Universelle und das Partikuläre in Frankreich und Deutschland, Berlin/Boston (MA), De Gruyter Moton, coll. « Mimesis », 2014.

Jurt, Joseph. Naciones literarias : una sociología histórica del campo literario, Villa Maria (Argentine), Eduvim, coll. « entreculturas », 2014.

Kaenel, Philippe. « Les petites misères de la vie des illustrateurs au XIXe siècle », Sociologie de l’art, n° 7 (dossier « Échecs et ratages en art »), 1994, p. 27-46.

Kahan, Alan S. Mind vs. Money. The War between Intellectuals and Capitalism, Piscataway (NJ), Transaction Publishers, 2010.

Kaiser, Gerhard R. Proust, Musil, Joyce. Zum Verhältnis von Literatur und Gesellschaft am Paradigma des Zitats, Francfort, Athenäum, 1972.

Kalifa, Dominique, Régnier, Philippe, Thérenty, Marie-Ève et Vaillant, Alain (dir.), La civilisation du journal. Histoire culturelle et littéraire de la presse française au XIXe siècle, Paris, Nouveau Monde Éditions, coll. « Opus Magnum », 2011.

Kalifa, Dominique. L'Encre et le sang. Récits de crimes et société à la Belle Époque, Paris, Fayard, 1995.

Kalifa, Dominique. La Culture de masse en France, t. 1 : 1860-1930, Paris, La Découverte, coll. « Repères », 2001.

Kalifa, Dominique. Crime et culture au XIXe siècle, Paris, Perrin, 2005.

Kalifa, Dominique. Les bas-fonds. Histoire d’un imaginaire, Paris, Seuil, coll. « L’univers historique », 2013.

Kallen, Horace M. Art and Freedom, New York (NY), Duell, Sloan & Pearce, 1942, 2 vol.

Kallweit, Hilmar et Lepenies, Wolf. « Literarische Hermeneutik und Soziologie », dans Jürgen Kolbe (dir.), Ansichten einer kunftigen Germanistik, Munich, Hanser, 1969, p. 131-142.

Kallweit, Hilmar et Lepenies, Wolf. « Genetischer Strukturalismus als Interpretationskonzept », Alternative, n° 13, 1970, p. 88-92.

Kantorovic, Vladimir J. et Kuz’menko, Jurij B. Literatura i sociologija, Moscou, Chudozestvennaja Literatura, 1977.

Karbusicky, Vladimir. « The Interaction between “Reality – Work of Art – Society” », International Social Science Journal, vol. XX, n° 4, 1968, p. 644-656.

Kaufmann, Vincent. Poétique des groupes littéraires, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Écriture », 1997.

Kauppi, Niilo. « Tel Quel » : la constitution sociale d’une avant-garde, Helsinki, Societas Scientiarum Fennica, 1991.

Kavolis, Vytautas. Artistic Expression – A Sociological Analysis, Ithaca (NY), Cornell University Press, 1968.

Keller-Rahbe, Edwige (dir.). Les Arrière-boutiques de la littérature. Auteurs et imprimeurs-libraires aux XVIe et XVIIe siècles, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, coll. « Cribles », 2010 : Edwige Keller-Rahbe, « Introduction » ; Clément Brot, « Quand la “presse” écrit : l’officine lyonnaise de Denys de Harsy, imprimeur libraire à la marque de Dédale » ; Guillaume de Sauza, « Quand des choix éditoriaux rencontrent une stratégie auctoriale : Olivier Arnouellet et Le Moys de May de Guillaume Des Autels » ; Florence Bonifay, « Du Bellay et la publication des ses œuvres » ; Nathalie Grande, « Un parcours éditorial : Madeleine de Scudéry et ses libraires » ; Edwige Keller-Rahbé, « Mme de Villedieu, “la poule aux œufs d’or” de Claude Barbin ? » ; Michèle Clément, « Scève et ses imprimeurs » ; Isabelle Tribisani-Moreau « François Charpentier (1620-1702), un académicien et ses libraires » ; Nancy Oddo, « Jean-Pierre Camus ou l’évêque qui rendit le libraire fictif » ; Michèle Roselini, « Risques et bénéfices de la publication d’un “mauvais livre” : la stratégie commerciale des libraires éditeurs du Parnasse satyrique (1622-1625) » ; Claudine Nédélec, « Les imprimeurs-libraires et les textes burlesques : quelques cas de figure » ; Christian Zonza, « Les nouvelles historiques et leurs libraires ».

Kempfer, Jean, Florey, Sonya et Meizoz, Jérôme (dir.), Formes de l’engagement littéraire (XVe-XXIe siècles), Lausanne, Antipodes, coll. « Littérature, Culture, société », 2006 : Jean Kaempfer, Sonya Florey et Jérôme Meizoz, « Avant-propos » ; Jean-Claude Mühlethaler, « Une génération d’écrivains “embarqués” : Le règne de Charles VI ou la naissance de l’engagement littéraire en France » ; Frédéric Tinguely, « D’un engagement prémoderne : ambiguïté et altérité dans l’œuvre de Rabelais » ; François Rosset, « Le Groupe de Coppet : pratique et critique de l’engagement » ; Jacques Dubois, « Stendhal romancier politique » ; Franc Schuerewegen, « Joueurs de flûte (Proust) » ; Luc Rasson, « “Je ne peux pas être de salut public” : Romain Gary engagé » ; Benoît Denis, « Engagement et contre-engagement. Des politiques de la littérature » ; Gisèle Sapiro, « Les formes de l’engagement dans le champ littéraire » ; Nelly Wolf, « L’engagement dans la langue » ; Marcel Burger, « Les manifestes littéraires ou l’engagement scandaleux des avant-gardes » ; Hervé Serry, « Formes de l’engagement des intellectuels catholiques en France (1880-1935). Art, pouvoir religieux et engagement politique » ; Jérôme Meizoz, « Un lieu d’“engagement” littéraire en Suisse romande : la revue Rencontre (1950-1953) » ; Dominique Viart, « “Fictions critiques” : La littérature contemporaine et la question du politique » ; Isabelle Pitteloud, « Fait divers et engagement : quelques remarques sur l’Affaire Romand » ; Marc Atallah, « La science-fiction : face-à-face en conscience » ; Sonya Florey, « Écrire par temps néolibéral » ; Frédéric Leichter-Flack, « Engager autrui ? Svetlana Alexievitch : problèmes éthiques d’une littérature de témoignage » ; Étienne Barilier, « Changer de monde, ou changer le monde ? ».

Kenyon, Frederic G. Books and Readers in Ancient Greece and Rome, Oxford, Clarendon Press, 1931.

Kern, Alexander C. « The Sociology of Knowledge in the Study of Literature », The Sewanee Review, vol. L, n° 4, décembre 1942, p. 505-514.

Kernan, Alvin B. « The Social Construction of Literature », The Kenyon Review, vol. VII, n° 4, 1985, p. 31-46.

Klein, Jürgen. « Die Arbeit der Kritischen Literaturwissenschaft als einer literatursoziologisch orientierten Disziplin », Die Neueren Sprachen, vol. XXIII, 1974, p. 217-225.

Kleinberg, Alfred. « Soziologische Literaturgeschichtsforschung », Die Gesellschaft : Internationale Revue für Sozialismus und Politik, vol. II, n° 2, 1925, p. 573-578.

Klimkiewicz, Aurélia et Przychodzeń, Janusz (dir.). Barbares et barbaries aujourd’hui. Actes du colloque international tenu à Montréal en 2005, Montréal, Université McGill, coll. « Discours social / Social Discourse », 2006 : Jean-François Mattéi, « La barbarie du sujet dans la culture contemporaine » ; Emilia Ndiaye, « Mise en perspective historique. Barbarie et humanisme dans l’Antiquité » ; Janusz Przychodzeń et Aurélia Klimkiewicz, « Soixante ans d’Auschwitz. Barbarie rediscutée ? » ; Julien Orselli, « Faire parler les barbares » ; Duarte Mimoso-Ruiz, « Émergences mythiques des figures “néo-barbares” de la postmodernité » ; Yves Clavaron, « Aux Frontières mortes de l’empire. L’attente du barbare chez Jünger, Buzzati, Gracq et Coetzee » ; Guy Tegomo, « Barbaries postcoloniales et traversée de l’enfer dans Allah n’est pas obligé d’Ahmadou Kourouma et Johnny Chien méchant d’Emmanuel Dongala » ; Alexandre Trudel, « Socialisme ou barbarie ? Réflexions sur les pérennités possibles d’un vieux dilemme » ; Hafid Gafaiti, « L’intégrisme islamiste : texte et violence » ; Fazia Aitel, « Modern Barbarians, or the Mirror of the Kabyle People ».

Kling, Bernt et Seeßlen, Georg. Romantik und Gewalt : Ein Lexikon der Unterhaltungs-industrie, Munich, Manz, 1973, 2 vol.

Klingender, Francis D. Marxism and Modern Art, Londres, Lawrence & Wishart, 1943.

Klinkenberg, Jean-Marie. Périphériques Nord. Fragments d’une histoire sociale de la littérature francophone en Belgique, Liège, Presses de l’Université de Liège, 2010.

Knight, Graham. « Representing Value: Ideology, Time and Overproduction », Discours social/Social Discourse, vol. VI, n°s 3-4, été-automne 1994, p. 183-194.

Knight, Stephen. Form and Ideology in Crime Fiction, Bloomington (IN), Indiana University Press, 1980.

Knights, Lionel C. Drama and Society in the Age of Jonson, Londres, Chatto & Windus, 1937.

Knowles, Thomas D. Ideology, Art, and Commerce: Aspects of Literary Sociology in the Late Victorian Scottish Kailyard, Götenborg (Suède), Acta Universitatis Gothoburgensis, 1983.

Kofler, Leo. Zur Theorie der modernen Literatur : Der Avantgardismus in soziologischer Sicht, Neuwied/Berlin, Luchterhand, 1962.

Kofler, Leo. Der asketische Eros : Industriekultur und Ideologie, Vienne/Francfort/Zürich, Europa, 1967.

Köhler, Erich. « Observations historiques et sociologiques sur la poésie des troubadours », Cahiers de civilisation médiévale, vol. VII, n° 35, 1964, p. 27-51.

Köhler, Erich. « Principes historico-sociologiques et science littéraire », Travaux de l’Institut d’Études ibériques et latino-américaine de Strasbourg, vol. XIII-XIV, 1973-1974, p. 3-10.

Köhler, Erich. Ideal und Wirklichkeit in der höfischen Epik. Studien zur Form der Frühen Artus- und Graldichtung, Tübingen, Max Niemeyer, 1956. (Traduction française : L’Aventure chevaleresque. Idéal et réalité dans le roman courtois : études sur la forme des plus anciens poèmes d’Arthur et du Graal, trad. de F. Kaufholz, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des idées », 1974.)

Köhler, Erich. « Einige Thesen zur Literatursoziologie », Germanisch-romanische Monatsschrift, vol. XXIV, 1974, p. 257-264.

Köhler, Erich. Vermittlungen. Romanistische Beitrage zu einer historisch-soziologischen Literaturwissenschaft, Munich, W. Fink, 1976.

Köhler, Erich. « Il sistema sociologico del romanzo francese medievale », Medioevo romanzo, n° 3, 1976, p. 321-344.

Köhler, Erich. Per una teoria materialistica della letteratura : saggi francesi, trad. de Vittorio Marmo, Naples, Liguori, 1980.

Köhler, Erich. Literatursoziologische Perspektiven : gesammelte Aufsätze, Heidelberg, C. Winter Universitätsverlag, 1982.

Kohlschmidt, Werner. « Erwagungen zum Verhaltnis von Literaturgeschichte und Soziologie », Zeitschrift fur Ästhetik und allgemeine Kunstwissenschaft, vol. XX, 1975, p. 7-13.

Kong, Shuyu. Consuming Literature: Best Sellers and the Commercialization of Literary Production in Contemporary China, Palo Alto (CA), Stanford University Press, 2004.

Köpeczi, Béla et Juhász, Péter (dir.). Littérature et réalité, Budapest, Akadémiai Kiadó, 1966 : Béla Köpeczi, « Préface » ; György Lukács, « La particularité du fait esthétique » ; István Sőtér, « Styles et tâches » ; János Barta, « Ausdrückende Funktion und ausdrückender Stil » ; Béla Köpeczi, « La modernité du réalisme socialiste » ; József Szigeti, « Der sozialistische Realismus » ; László Illés, « Die Freiheit der künstlerischen Richtungen und das Zeitgemäße » ; István Hermann, « Actualité du réalisme – Réalisme à mille visages » ; Pàl Miklós, « Réalisme – réalisme socialiste – valeur artistique » ; Ferenc Tőkei, « Fantastique et réalité dans la nouvelle chinoise classique » ; Péter Juhász, « Die fortschrittliche Rolle der romantischen Illusionen in der südslawischen Literatur » ; Péter Egri, « Die Keime der modernen bürgerlich-realistischen Darstellung in Tolstois Roman Anna Karenina » ; Mihály Czine, « Naturalismus in Osteuropa » ; László Dobossy, « Satirische Darstellung der Wirklichkeit in Jaroslav Hašeks Schwejk » ; György Mihály Vajda, « Thomas Mann und das Erbe des neunzehnten Jahrhunderts » ; Miklós Almási, « Diskussion in Kafkas Schloß » ; Mátyás Horányi, « Das Problem der poetischen Authentizität in der Machado-Kritik » ; Endre Török, « Un écrivain dans l’histoire : Isaac Babel » ; Micklós Szabolcsi, « Attila József und die Weltliteratur » ; György Bodnár, « Hemingway and the New Realism » ; Vilma B. Mészáros, « Crime et châtiment dans l’œuvre de Camus » ; Pál Pándi, « Roman einer Krise, Krise eines Schriftstellers : Tibor Déry » ; András Diószegi, « La vision du roman contemporain » ; Tamás Ungvári, « Auf der Suche nach der versunkenen Tragödie ».

Kovačević, Ivanka. « Sociologija književnosti i tokovi razvoja sociologije romana », Sociologija, vol. XVIII, n°s 3-4, 1976, p. 269-282.

Kovacs, Sandor. Eszmetortenet es regi magyar irodalom : tanulmanyok, Budapest, Magveto, 1987.

Kristeva, Julia. Σημειωτικη, recherches pour une sémanalyse, Paris, Seuil, 1969.

Krueger, Christine L. The Reader’s Repentance. Women Preachers, Women Writers, and Nineteenth Century Social Discourse, Chicago (IL), University of Chicago Press, 1992.

Kruse, Juanita. John Buchan and the Idea of Empire: Popular Literature and Political Ideology, Lewiston (ID), E. Mellen Press, 1989.

Kubiak, Anthony. Stages of Terror: Terrorism, Ideology, and Coercion as Theatre History, Bloomington (IN), Indiana University Press, 1991.

Kuentz, Pierre. « Le “rhétorique” ou la mise à l’écart », Communications, n° 16, 1970, p. 143-157.

Kummer, Em. Literatuur en ideologie : Proust en Ter Braak, Amsterdam, Huis aan de Drie Grachten, 1985.

Kupłowski, Mikołaj. Ideologia narodnicka a literatura rosyjska w latach 1870-1890, Varsovie, Państwowe Wydawn Naukowe, 1986.

Kwaterko, Józef. Le roman québécois de 1960 à 1975. Idéologie et représentation littéraire, Longueuil, Le Préambule, 1989.

L’Esprit créateur, vol. XXI, no 3 (dossier « Sociocriticism »), automne 1981 : Jean Duvignaud, « Esquisse d’une méthode d’analyse sociologique d’un texte littéraire » ; Erica Harth, « The Ideological Value of the Portrait in Seventeenth-Century France » ; Jean-Marie Apostolidès, « Le Spectacle de l’abondance » ; Ralph Albanese, « Argent et réification dans L’Avare » ; James F. Gaines, « Ménage versus Salon in Les Femmes savantes » ; Patrick Brady, « Lukács, Zola, and the Principle of Contradiction » ; Ross Chambers, « Cultural and Ideological Determinations in Narrative: A Note on Jules Verne’s Les Cinq Cents Millions de la Bégum » ; Jean Alter, « Aux limites du marxisme : Fredric Jameson, l’inconscient politique, et au-delà ».

L’Homme et la société, n° 26 (dossier « Études, débats, critiques, recherches »), 1972 : Adam Schaff, « Conscience d’une classe et conscience de classe : en marge de l’ouvrage de G. Lukács, Histoire et conscience de classe » ; Daglind Sonolet et Alan Swingewood, « La théorie de la littérature de Lukács » ; René Lourau, « Sociologie de l’avant-gardisme » ; Adolfo Sanchez Vazquez, « Socialisation de la création ou mort de l’art » ; Jean-Clarence Lambert, « Le dépassement de l’art » ; Robert Schwarz, « Dépendance nationale, déplacement d’idéologies, littérature : sur la culture brésilienne  au XIXème siècle ».

L’Homme et la société, n°s 43-44 (dossier « Inédits de Lukács et textes sur Lukács »), janvier-juin 1977 : Lucien Goldmann, « À propos de Histoire et conscience de classe » ; Rudolph Heyndels, « Étude du concept de “vision du monde”. Sa portée en théorie de la littérature » ; Pierre V. Zima, « Le texte comme objet : une critique de la sociologie empirique de la littérature » ; Predrag Matvejevitch, « Marxisme, esthétique, critique ».

L’homme et la société, n° 134 (dossier « Littérature et sciences sociales »), 1999 : Suzanne Chazan et Nia Perivolaropoulou, « Sciences sociales, littérature et sociétés » ; René Lourau, « Praxis de la nuit » ; Bernard Lacombe, « Le lecteur comme anthropologue » ; Catherine Fourgeau, « Du récit ethnologique à la fiction romanesque. Pour une “mise en oeuvre” de la réalité » ; Jean-François Werner, « L’ethnographie mise à nu par l’écriture » ; Aline Gohard-Radenkovic, « “L’altérité” dans les récits de voyage » ; Jacques La Mothe, « Une esthétique de l’altérité dans le récit de voyage moderne » ; Jochen Vogt et Nia Perivolaropoulou, « Mémoire et fiction : à propos d’un texte d’Anna Seghers » ; Robert Sayre et Michael Löwy, « Réification et consommation ostentatoire dans Gatsby le magnifique ».

L’Idéologique dans le texte : textes hispaniques : Actes du 2ème Colloque du Séminaire d’études littéraires de l’Université de Toulouse-Le Mirail (février 1978), Toulouse, Université de Toulouse-Le Mirail, 1978 : Jacques Beyrie, « Introduction : Idéologie, littéraire et “littérarité” » ; Bianca Molho, « El vocabulario politico-social del P. Luis Coloma » ; Nadine Ly, « Le rapport interlocutif à l’intérieur de la comedia de Lope de Vega : ses implications sociologiques » ; Claude Chauchadis, « Analyse lexicale et analyse idéologique : application à l’étude de la notion d’honneur chez Alejo de Venegas » ; Marc Morestin, « Idéologie et traduction. Une théorie et une illustration : la traduction carolinienne au XVIe siècle » ; Augusto Roa Bastos, « Algunos nucleos generadores de un texto narrativo » ; Milagros Ezquerro, « Fonction narratrice et idéologie » ; Monique de Lope, « Le statut idéologique de la lecture » ; Michelle Debax, « Problèmes idéologiques dans le Romancero traditionnel » ; Georges Martin, « Idéologique chevauchée : Romance del Cid Ruy Diaz » ; Françoise Cazal, « L’idéologie du compilateur de romances : Juan De Escobar » ; Michèle Ramond, « Les rapports du sujet à la Loi dans trois “Carpe Diem” espagnols » ; Antonio Garcia Berrio, « Sonetos clásicos españoles sobre el “Carpe Diem” : tipología textual e ideología » ; Jean Alsina, « Un fragment de Central eléctrica de Jesús López Pacheco » ; Maurice Molho, « Sur le discours idéologique du Burlador de Sevilla y Convidado de Piedra ».

La vie littéraire au Québec, Québec, Presses de l’Université de Laval, 1991-2010, 6 vol. ; vol. 1 : Maurice Lemire (dir.), « 1764-1805. “La voix française des nouveaux sujets britanniques” », 1991 ; vol. 2 : Maurice Lemire (dir.), « 1806-1839. “Le projet national des Canadiens” », 1992 ; vol. 3 : Maurice Lemire et Denis Saint-Jacques (dir.), « 1840-1869. “Un peuple sans histoire ni littérature” », 1996 ; vol. 4 : Maurice Lemire et Denis Saint-Jacques (dir.), « 1870-1894. “Je me souviens” », 1999 ; vol. 5 : Denis Saint-Jacques et Maurice Lemire (dir.), « 1895-1918. “Sois fidèle à ta Laurentie” », 2005 ; vol. 6 : Denis Saint-Jacques et Lucie Robert (dir.), « 1919-1933. Le nationaliste, l’individualiste et le marchand », 2010.

Labari, Brahim (dir.). Ce que la sociologie fait de la littérature et vice-versa, Paris, Publibook, coll. « Sciences humaines et sociales », 2014 : Brahim Labari, « Propos inductif » ; Alain Quemin et Clara Lévy, « Le chassé-croisé de la sociologie et des œuvres littéraires » ; Panagiotis Christias, « Balzac comme grand-père fondateur de la théorie critique » ; Frédérique Giraud, « L’enquête au service de la fiction : Zola et les Rougon-Macquart » ; Pablo Cuartas, « Il ne faut pas remuer les amours mortes » ; Clara Lévy, « Les écrivains juifs séfarades de langue française : en deçà ou au-delà de la sociologie » ; Émilie Saunier, « Le social dans le texte et le texte dans le social. Reconstruire et comprendre une “sociologie spontanée” des rapports de domination dans les œuvres d’Amélie Nothomb » ; Marie Doga, « Défiance et rivalité : analyse des relations entre la littérature d’avant-garde et la pensée sociologique au tournant des années soixante », Isabelle Charpentier, « Écrire pour “venger sa race” ou de l’usage littéraire stratégique de la sociologie… Le renouvellement de l’écriture “autosociobiographique” d’Annie Ernaux de Journal du dehors (1993) au “récit-fusion” Les années (2008) » ; Laurence Ellena, « Sociologues, travail et roman. Contours d’une intertextualité » ; Louis-Anthony Martinez, « Flaubert, Zola et l’avènement de la sociologie ».

Labrosse, Claude. « Dilemmes en sociologie littéraire », Actes du VIe congrès de l’Association Internationale de littérature comparée, Stuttgart, E. Bieber, 1975, p. 239-243.

Labrosse, Claude. Lire au XVIIe siècle. La Nouvelle Héloïse et ses lecteurs, Presses Universitaires de Lyon, CNRS Éditions, 1985.

Lachaud, Jean-Marc (dir.). Art et politique, Paris, L’Harmattan, 2006 : partim : Matthew Beaumont, « Utopian Praxis: Literature and Socialist Strategy in the Late Nineteenth Century » ; Frédéric Thomas, « La tentative surréaliste de dépassement de l’art et de la politique » ; Michael Löwy, « Claude Cahun, franc-tireur surréaliste » ; Stéphane Patrice, « Lecture(s) de Koltès » ; Fabienne Denoual, « Du politique à l’œuvre ou de l’œuvre apolitique » ; Yann Toma, « De l’énergie artistique pour gérer le capital humain » ; Christian Ruby, « Réification et émancipation du “public” culturel. Esquisse à partir de quelques textes de Theodor W. Adorno ».

Lacroix, Michel. « Littérature, analyse des réseaux et centralité : esquisse d’une théorisation du lien social concret en littérature », Recherches sociographiques, vol. XLIV, n° 3, 2003, p. 475-497.

Lacroix, Michel. De la beauté comme violence. L’esthétique du fascisme français, 1919-1939, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2004.

Lacroix, Michel. L’invention du retour d’Europe. Réseaux transatlantiques et transferts culturels au début du XXe siècle, Sainte-Foy, Presses de l’Université Laval, coll. « Cultures québécoises », 2014.

Lafarge, Claude. La valeur littéraire. Figuration littéraire et usages sociaux des fictions, Paris, Fayard, 1983.

Lafargue, Paul. Critiques littéraires, introduction de Jean Fréville, Paris, Éditions sociales, 1936.

Laforgue, Pierre. « Histoire littéraire, histoire de la littérature et sociocritique : quelle historicité pour quelle histoire ? », Revue d’histoire littéraire de la France, n° 103, 2003, p. 543-547.

Laforgue, Pierre. Balzac dans le texte. Études de génétique et de sociocritique, Paris, Christian Pirot, 2006.

Laforgue, Pierre. « Rouge, noir et bleu : contribution à une sociocritique du romantisme de 1830 (variations chromatiques) », L’Année stendhalienne, n° 10, p. 263-286, 2011.

Lafrance, Geneviève. Qui perd gagne. Imaginaire du don et Révolution française, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2008.

Lagabrielle, Renaud. Représentations des homosexualités dans le roman français pour la jeunesse, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2007.

de Lagasnerie, Geoffroy. Sur la science des œuvres. Questions à Pierre Bourdieu (et à quelques autres), Paris, Éditions Cartouche, 2011.

Lagneau-Ymonet, Paul. « Ferragus, une “sociologie-fiction” de la confiance », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 169 (dossier « Varia »), septembre 2007, p. 94-104.

Lagrave, R.M. « Le travail agraire dans le roman français contemporain », Sociologia ruralis, vol. XVI, n°s 1-2, 1976, p. 85-102.

Lahire, Bernard. L’invention de l’illettrisme, Paris, La Découverte, coll. « Poche/ Sciences humaines et sociales », 2005.

Lahire, Bernard. La condition littéraire. La double vie des écrivains, Paris, La Découverte, coll. « Textes à l’appui/Laboratoire des sciences sociales », 2006.

Lahire, Bernard. Franz Kafka. Éléments pour une théorie de la création littéraire, Paris, La Découverte, coll. « Textes à l’appui/Laboratoire des sciences sociales », 2010.

Lahire, Bernard. « Publicisation de la littérature et frontières invisibles du jeu littéraire », Littérature, n° 160, décembre 2010, p. 21-30.

Lahire, Bernard (dir.). Ce qu'ils vivent, ce qu'ils écrivent. Mises en scène littéraires du social et expériences socialisatrices des écrivains, Paris, Éditions des archives contemporaines, 2011 : Bernard Lahire, « Auctor in opere suo : problématique existentielle, problématique littéraire » ; Sophie Denave, « L’expression du mépris de soi dans l’oeuvre de John Fante » ; Fabienne Federini, « La figure du traître dans les romans de Paul Nizan » ; Delphine Moraldo, « Martin Eden ou le regard d’un transfuge sur le monde social » ; Aurélien Raynaud, « Hiérarchisation du monde, rapports de force et domination symbolique dans L’enfant de Jules Vallès » ; Muriel Darmon, « Le corps de l’anatomiste : socialisation et espaces corporels chez Stendhal » ; Christine Détrez, « L’amour La Fantasia d’Assia Djebar : l’écriture comme tentative de réconciliation de socialisations contradictoires » ; Frédérique Giraud, « L’Œuvre d’Émile Zola : l’écrivain fictif au service de la mise en scène de soi » ; Julien Bertrand et Gaële Henri-Panabière, « David Lodge : sens de la satire et expériences du décalage social » ; Émilie Saunier, « Les œuvres d’Amélie Nothomb : du désajustement social au salut par la culture » ; Laure Flandrin, « Catharsis comique et rire de soi dans Belle du seigneur d’Albert Cohen » ; Samuel Coavoux, « Ruptures biographiques et écriture du fantastique dans L’Affaire Charles Dexter Ward de Howard P. Lovecraft » ; Géraldine Bois, « Entre attirance et distance : les rencontres inter-classes dans la vie et l’œuvre de Marguerite Duras » ; Olivier Vanhée, « Les effets de la confrontation sociale dans l’œuvre de Paula Fox : des formes imbriquées et euphémisées de domination sociale » ; Roger Chartier, « George Dandin, ou le social en représentation » ; Patrick Boucheron, « La sociologie implicite de la novellistica italienne à la fin du Moyen Âge ».

Lalo, Charles. « Programme d’une esthétique sociologique », Revue philosophique de la France et de l’étranger, vol. LXXVIII, 1914, p. 40-51.

Lalo, Charles. L’Art et la vie sociale, Paris, Doin, 1921.

Lambert, José. « L’éternelle question des frontières : littératures nationales et systèmes littéraires », dans Christian Angelet (dir.), Langue, dialecte, littérature, Louvain, Leuven University Press, 1983, p. 355-370.

Lambert, José. « Les relations littéraires internationales comme problème de réception », dans Janos Riesz et al. (dir.), Sensus communis. Festschrift für Henry Remak, Tübingen, Gunter Narr, 1986, p. 49-63.

Lambert, José. « De la mobilité des littératures considérées dans leurs rapports avec les sociétés », Francophonies d’Amérique, n° 10, 2000, p. 23-41.

Lamberti, Maria Mimita. « Du réalisme et du fromage de Brie », Actes de la recherche en sciences sociales, n°s 66-67 (dossier « Histoires d’art »), mars 1987, p. 79-89.

Langenbucher, Wolfgang. Der aktuelle Unterhaltungsroman : Beiträge zu Geschichte und Theorie der massenhaftverbreiteten Literatur, Bonn, Bouvier, 1964.

Langland, Elizabeth. Society in the Novel, Chapel Hill (NC), University of North Carolina Press, 1984.

Lanson, Gustave. « L’histoire littéraire et la sociologie », Revue de Métaphysique et de Morale, vol. XII, 1904, p. 621-642 (repris dans Essais de méthode de critique et d’histoire littéraire, éd. H. Peyre, Paris, Hachette, 1965, p. 61-80).

Lapointe, Martine-Emmanuelle. Emblèmes d’une littérature. Le Libraire, Prochain épisode et L’Avalée des avalés, Montréal, Fides, coll. « Nouvelles études québécoises », 2008.

Lardellier, Pascal et Melot, Michel (dir.). Demain, le livre, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2007 : Pascal Lardellier et Michel Melot, « Le livre au défi de la numérisation » ; Michel Melot, « Les vertus du livre à l’heure du multimédia » ; Kathleen Tamisier, « Le livre est-il encore à la page ? » ; Pascal Lardellier, « Pratiques de lectures étudiantes à l’ère d’Internet » ; Brigitte Chapelain, « La littérature sans livre : dispositif technique, processus d’écriture et textes d’écran » ; Stéphane Caro, « Un objet hybride : le document numérique » ; Pascale Gossin, « Lire ou hyperlire, qu’est-ce que ça change ? » ; Odile Riondet, « Que signifie s’orienter dans le livre ? » ; Adrian Mihalache, « Dans tous les sens, par tous les sens : lectures de l’hypermédia » ; André-Pierre Syren, « Vers une bibliothèque de synthèse : architectes et bibliothécaires à l’heure du document numérique » ; Philippe Ricaud, « Contre le livre : le biblioclasme comme posture intellectuelle » ; Michel Melot, « Et comment va “la mort du livre” ? ».

Laronde, Michel. Postcolonialiser la haute culture à l’École de la République, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2008.

Larsen, Neil. Modernism and Hegemony: a Materialist Critique of Aesthetic Agencies, Minneapolis (MN), University of Minnesota Press, 1990.

Lasič, Stanko. Les intellectuels et la contrainte idéologique : conflits internes de la gauche littéraire en Yougoslavie, 1928-1952, trad. de Janine Matillon, Paris, Denoël, 1974.

Lassave, Pierre. Sciences sociales et littérature. Concurrence, complémentarité, interférences, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Sociologie d’aujourd’hui », 2002.

Lassave, Pierre. « Sciences, arts et lettres dans les manuels de sociologie », Sociologie de l’Art - Opus, n° 6 (dossier « Littérature, Arts, Sciences »), 2005, p. 47-68.

Lassave, Pierre. Bible : la traduction des alliances. Enquête sur un événement littéraire, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2005.

Lassave, Pierre. L’Appel du texte. Sociologie du savoir bibliste, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Sciences des religions », 2011.

Latham, Sean. The Art of Scandal. Modernism, Libel Law, and the Roman à Clef, Oxford, Oxford University Press, 2009.

Laurenson, Diana et Swingewood, Alan. The Sociology of Literature, Londres, MacGibbon & Kee, 1972.

Laurenson, Diana (dir.). The Sociology of Literature: Applied Studies, Keele (Angleterre), University of Keele, 1978 : Diana Laurenson, « Introduction – Current Research in the Sociology of Literature » ; Terry Lovell, « Jane Austen and the Gentry: A Study in Literature and Ideology » ; Alan Swingewood, « Structure and Ideology in the Novels of Doris Lessing » ; Terry Eagleton, « Form, Ideology and the Secret Agent » ; Paul Filmer, « Dickens, Pickwick and Realism » ; Ian Birchall, « Georg Lukács and the Novels of Emile Zola » ; Ronald Frankenberg, « Styles of Marxism; Styles of Criticism. Wuthering Heights: A Case Study » ; Michele Barrett, « Towards a Sociology of Virginia Woolf Criticism » ; Helen Roberts, « Propaganga and Ideology in Women’s Fiction » ; Mike Brake, « The Image of the Homosexual in Contemporary English and American Fiction »; Mary Horton, « The Literature of Alienation » ; Mike Rustin, « The Semiology of “La Chinoise” » ; Frank Pearce, « Art and Reality, Gangsters in Film and Society » ; John Orr, « The Demonic Tendency, Politics and Society in Dostoevsky’s The Devils ».

Lawson-Hellu, Laté. Roman africain et idéologie: Tchicaya U Tam’Si et la réécriture de l’Histoire, Sainte-Foy, Presses de l’Université Laval, 2004.

Layoun, Mary. Travels of a Genre: the Modern Novel and Ideology, Princeton (NJ), Princeton University Press, 1990.

Le Coq, Sophie. « Le travail artistique : effritement du modèle de l’artistique créateur ? », Sociologie de l’Art - Opus, n° 5 (dossier « Le travail artistique »), 2004, p. 111-131.

Le Coq, Sophie. Raisons d’artistes. Essai anthroposociologique sur la singularité artistique, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2002.

Le Guern, Philippe et Migozzi, Jacques (dir.). Productions(s) du populaire, Limoges, Presses de l’Université de Limoges, coll. « Médiatextes », 2005 : Jacques Migozzi et Philippe Le Guern, « Productions du populaire : repères et suggestions pour prolonger l’enquête » ; Jean-François Botrel, « L’auteur populaire en Espagne au XIXe siècle » ; Marie-José Des Rivières et Denis Saint-Jacques, « Le magazine en France, aux États-Unis et au Québec » ; Jerusa Pires Ferreira, « La maison Joăo do Rio de Savério Fittipaldi » ; Jean-Pierre Bacot, « Le moment 1864 : la naissance du Journal illustré ou la rencontre tardive de l’actualité, de la gravure et du peuple » ; Martin Barnier, « Des films populaires français made in Hollywood » ; Judith Lyon-Caen, « Les Mystères de Paris et la production du peuple, 1842-1844 » ; Ellen Constans, « “Ouvrières des lettres”. Les romancières populaires sous la IIIe République » ; Claude Poliak, « Écritures et écrivains populaires » ; Sylvette Giet, « Auteurs/producteurs, légitimité/illégitimité : deux dialectiques à l’œuvre dans la création fictionnelle de Nous Deux » ; Muriel Hanot, « Entre contraintes médiatiques et exigences scientifiques : les figures d’auteurs des séries historiques télévisuelles belges » ; Élodie Perreau, « La fabrication des telenovelas au Brésil ou l’invention d’un genre brésilien » ; Sonja De Leeuw, « Pluralisme dans les productions populaires à la télévision néerlandaise » ; Philippe Le Guern, « Auteur populaire, une activité dévalorisante ? Image de soi et rhétorique identitaire chez les scénaristes de séries télévisées » ; Loïc Artiaga, « Les catholiques et la littérature industrielle au XIXe siècle » ; Annie Renonciat, « Production du “populaire” dans l’édition pour la jeunesse (1910-1939). Types et contenus des publications, conception et fabrication des produits » ; Sébastien Rouquette, « Du débat populaire. Logiques de production télévisée » ; Charles Grivel, « De la couverture illustrée du roman populaire » ; Diana Cooper-Richet, « Du choix du sujet et de sa standardisation dans la production de romans populaires à la fin du XIXe siècle : le thème de la mine et des mineurs avant Germinal » ; Myriam Boucharenc, « Production(s) du reportage » ; Paul Bleton, « L’industrie de la guerre de papier » ; Annik Dubied, « S’inspirer du fait divers : comment et pourquoi ? » ; Natacha Levet, « Le polar marseillais : de l’identité textuelle au phénomène éditorial » ; Daniel Couégnas, « Edgar Morin et l’industrie culturelle : pour revenir sur quelques problèmes des études paralittéraires » ; Jean-Pierre Esquenazi, « La production du populaire : écueils, principes, propositions ».

Le Hir, Marie-Pierre. Le romantisme aux enchères. Ducange, Pixerécourt, Hugo, Amsterdam/Philadelphia (PA), John Benjamins Publishing Company, 1992.

Le Hir, Marie-Pierre. The National Habitus. Ways of Feeling French (1789-1870), Berlin/Boston (MA), De Gruyter, 2014.

Le Mouvement social,n° 59 (dossier « Critique littéraire et socialisme au tournant du siècle »), avril-juin 1967 : Madeleine Reberioux, « Présentation : critique littéraire et socialisme au tournant du siècle » ; Georges Haupt, « Rôle de la critique dans la naissance du socialisme : la Roumanie » ; Susanne Miller, « Critique littéraire de la Social-Démocratie Allemande à la fin du siècle dernier » ; Françoise Basch, « Socialisme et critique littéraire en Angleterre autour de 1900 » ; Marianne Debouzy, « Du Camarade à Masses » ; Claude Willard, « Paul Lafargue, critique littéraire » ; George Fuelberth et Michael Schuler, « Mehring “l’ancien” » ; Rocco Musolino, « Pour une recherche sur l’esthétique de Labriola » ; Françoise Laurent-Prigent, « Jaurès » ; « Qu’est-ce que la critique dramatique ? Léon Blum s’en explique » ; Claude Frioux, « Lounatcharski et les futuristes ».

Le Mouvement Social, n° 243 (Olivier Roueff et Séverine Sofio (dir.), dossier « Intermédiaires culturels, territoires professionnels et mobilisations collectives dans les mondes de l’art »), avril-juin 2013 ; partim : Olivier Roueff et Séverine Sofio, « Intermédiaires culturels et mobilisations dans les mondes de l’art » ; Hervé Serry et Josée Vincent, « Penser le rôle des foires internationales dans la mondialisation de l’édition ».

Lendemains : Zeitschrift für Frankreichforschung, no° 36 (dossier « Schwerpunkt : Das literarische Feld »), 1984 ; partim : Pierre Bourdieu, « Le champ littéraire. Préalables critiques et principes de méthodes » ; Dario Gamboni, « À travers champs : pour une économie des rapports entre champ litteraire et champ artistique » ; Joseph Jurt, « Gattungshierarchie und Karrierestrategien im XIX. Jahrundert » ; Christophe Charle, « Situation de Zola dans le champ littéraire » ; Jacques Dubois, « Champ légitime et genre périphérique : situation du roman policier ».

Leavis, Frank Raymond. The Common Pursuit, Londres, Chatto and Windus, 1952.

Leavis, Queenie Dorothy. Fiction and the Reading Public, Londres, Chatto & Windus, 1932.

Lebrun, Barbara (dir.). Chanson et performance. Mise en scène du corps dans la chanson française et francophone, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2013.

Lebrun, Jean-Claude et Prévost, Claude. Nouveaux territoires romanesques, Paris, Messidor/Éditions sociales, 1990.

Ledent, David. « Les enjeux d’une sociologie par la littérature », COnTEXTES, 19 avril 2013, URL : < http://contextes.revues.org/5630 >.

Leenhardt, Jacques et Josza, Pierre. Lire la lecture : essai de sociologie de la lecture, Paris, Le Sycomore, 1982.

Leenhardt, Jacques. « Psychocritique et sociologie de la littérature », dans Georges Poulet (dir.), Les chemins actuels de la critique : Centre culturel international de Cerisy-la-Salle, 2 septembre - 12 septembre 1996, Paris, Plon, 1967, p. 441-459.     

Leenhardt, Jacques. « Fundamentos preliminares para una sociologia de la novela », Aportes, n° 8, avril 1968, p. 11-20.

Leenhardt, Jacques. « Pour une esthétique sociologique : Essai de construction de l’esthétique de Lucien Goldmann », Revue d’esthétique, n° II, 1971, p. 113-128. (Traduction anglaise : « Towards a Sociological Aesthetic: An Attempt at Constructing the Aesthetic of Lucien Goldmann », Sub-stance, vol. XV, n° 15, 1976, p. 94-104.)

Leenhardt, Jacques. « Nouveau roman et société », dans Jean Ricardou et Françoise van Rossum-Guyon (dir.), Nouveau roman : hier, aujourd’hui, t. I : « Problèmes généraux », Paris, Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1972, p. 155-170 et discussion, p. 171-181.

Leenhardt, Jacques. « Modèles littéraires et idéologie dominante », Littérature, n° 12, décembre 1973, p. 12-20.

Leenhardt, Jacques. Lecture politique du roman : La Jalousie d’Alain Robbe-Grillet, Paris, Éditions de Minuit, 1973.

Leenhardt, Jacques. « Lucien Goldmann et les fondements de la sociocritique », dans Dossiers français, n° 1, 1975-1976, p. 44-49.

Leenhardt, Jacques. « L’approche sociologique », dans Jacques Havet (éd.), Tendances principales de la recherche dans les sciences sociales et humaines, t. I : « Esthétique et sciences de l’art », Paris/La Haye (Pays-Bas), Mouton/UNESCO, 1978, p. 638-648.

Leenhardt, Jacques. « Les procédures critiques de la sociologie de la littérature », Degrés : Revue de synthèse à orientation sémiologique, n°s 39-40, automne-hiver 1984, p. 1-13.

Leenhardt, Jacques. « Vers une sociologie des mouvements d’avant-garde », dans Jean Weisgerber (dir.), Les avant-gardes littéraires au XXe siècle, Budapest, Akadémia Kiadó, 1984, vol. 2, p. 1059-1072.

Leenhardt, Jacques. « La Sociologie de l’art et de la littérature », dans Daniel Vander Gucht (dir.), Art et société, Bruxelles, Les Éperonniers, coll. « Sciences pour l’Homme », 1989, p. 37-53.

Leenhardt, Jacques. « Littérature (sociologie de la) », Encyclopædia Universalis, t. XIII, Paris, Encyclopædia Universalis, 1990, p. 904-908.

Leenhardt, Jacques. « La production sociale des différences de valeur : fonctions de l’œuvre d’art. Retour sur quelques apories », Sociologie de l’Art - Opus, n°s 11-12 (dossier « Art, connaissance, imaginaire. Hommage à Jean Duvignaud »), 2008, p. 211-219.

Lefebvre, Henri. Diderot, Paris, Hier et aujourd’hui, 1949.

Lefebvre, Henri. Rabelais, Paris, Éditeurs français réunis, 1955.

Lefebvre, Henri. Alfred de Musset, Paris, L’Arche, 1955.

Legendre, Bertrand et Robin, Christian (dir.). Figures de l’éditeur. Représentations, savoirs, compétences, territoires, Paris, Nouveau Monde éditions, 2005 : Bertrand Legendre et Christian Robin, « Avant-propos » ; Jean-Yves Mollier, « Naissance de la figure de l’éditeur » ; Carmela Lettieri, « Giangiacomo Feltrinelli éditeur militant : trajectoire individuelle et construction d’une figure mythique » ; Jean-Louis Cornille, « La mort de l’éditeur » ; Marie-Pier Luneau, « De la culpabilité d’être marchand : duplicité de l’auteur-éditeur » ; Hervé Serry, « Figures d’éditeurs français après 1945 : habitus, habitus professionnel et transformation du champ éditorial » ; Julia Bonaccorsi et Daniel Jacobi, « De l’Atelier du Père Castor aux Yeux de la découverte : créativité éditoriale et médiation des savoirs dans l’édition du livre documentaire jeunesse » ; Dominique Cartellier, « L’éditeur de livres scientifiques de vulgarisation face aux ambiguïtés du projet vulgarisateur. Des négociations enchevêtrées » ; Corinne Abensour, « La relation au savoir des éditeurs scolaires » ; David Douyère, « L’éditeur encyclopédiste, promoteur d’une politique de la connaissance ? L’Encyclopédie française et les enjeux de la vulgarisation » ; « Débats » ; Anne Berest, « Du rêve d’éditer au métier d’éditeur » ; Brigitte Juanals, « Compétences et pratiques de l’éditeur, entre tradition et innovation » ; Brigitte Ouvry-Vial, « Le savoir-lire de l’éditeur ? Présupposés et modalités » ; Dominique Cott et Marie Després-Lonnet, « La machine éditrice. Impacts de la composante technique dans la dissémination des pratiques éditoriales » ; André Bendjebbar, « L’éditeur et les instructions ministérielles. L’histoire à l’école élémentaire de Jean-Pierre Chevènement à Jack Lang » ; Luc Pinhas, « L’édition francophone dans les marges » ; András Kányádi, « L’éditeur comme figure mythique : Maçon Clément et Ulysse » ; Bertrand Legendre, « Autour de quelques figures de l’éditeur ».

Lemire, Maurice (dir.). L’institution littéraire, Québec, IQRC/CRELIQ, 1986 : Maxime Lemire, « Présentation » ; Lucie Robert, « Institution, forme institutionnelle et droit » ; Benoit Melançon, « Théorie institutionnelle et littérature québécoise » ; Denis Saint-Jacques, « L’envers de l’institution » ; David M. Hayne, « Institution québécoise et institution françcaise au XIXe siècle » ; Maurice Lemire, « La valorisation du champ littéraire canadien à partir de 1840 » ; Antoine Sirois, « Région et métropole » ; Joseph Melançon, « Littérature et enseignement : la prescription didactique » ; Roger Chamberland, « Les nouvelles instances de consécration dans le texte poétique (1960-1985) » ; Bernard Andrès, « Institution et avant-garde : Herbes rouges versus Nouvelle Barre du jour » ; Pierre Milot, « L’avant-garde : processus institutionnel et conflits de légitimité » ; Chantal Gamache, « L’institution dans le texte littéraire : l’œuvre de Jacques Ferron » ; Annie Brisset, « Institution théâtrale au Québec et problèmes théoriques de la traduction » ; Jacques Michon, « L’édition littéraire pour grand public de 1940 à 1960 » ; Liette Gaudreau, « Les prix littéraires québécois (1940-1960) » ; Richard Giguère, « L’éditeur et l’édition de poésie (1940-1960) » ; Robert Giroux, « Le statut (fictif) de l’écrivain » ; Vincent Nadeau, « Détournement institutionnel d’un rapport institué ».

Lénine, Vladimir I. O literature i iskusstvo, Moscou, Gosudarstvennoe izdatel’stvo khudozhestvennoï literatury, 1957. (Traduction française : Écrits sur la littérature et l’art, Moscou, Éditions du Progrès, 1969.)

Lénine, Vladimir I. Sur la littérature et l’art, éd. Jean Fréville, Paris, Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1976, 3 vol.

Leone De Castris. Arcangelo, Estetica e marxismo, Rome, Laterza, 1971.

Leontsini, Mary et Leveratto, Jean-Marc. Internet et la sociabilité littéraire, Paris, Bibliothèque publique d’information, 2008.

Léontsini, Mary. « L’école et la lecture : la fabrication de non-lecteurs », dans Pascale Ancel et Alain Pessin (dir.), Les non-publics. Les arts en réception, vol. II, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2004, p. 73-91.

Lepenies, Wolf. Drei Kulturen : Soziologie zwischen Literatur und Wissenschaft, Munich/Vienne, Hanser, 1985. (Traduction anglaise : Between Literature and Science. The Rise of Sociology, Cambridge/New York (NY), Cambridge University Press, 1988 ; Traduction française : Les trois cultures : entre science et littérature, l’avènement de la sociologie, Paris, Maison des sciences de l’homme, 1990.)

Leps, Marie-Christine. Apprehending the Criminal. The Production of Deviance in Nineteenth-century Discourse, Durham (NC), Duke University Press, 1992.

Lernet, Laurence. The Literary Imagination: Essays on Literature and Society, Sussex, The Harvester Press, 1982.

LeRoy, Gaylord C. Marxism and Modern Literature, New York (NY), AIMS, coll. « Occasional Paper », 1967.

LeRoy, Gaylord C. Preserve and Create: Essays in Marxist Literary Criticism, New York (NY), Humanities Press, 1973.

Les Cahiers du S.I.R.L., n° 2 (dossier « Littérature et société »), 2007 : « Argument » ; Françoise Lauwaert, « Comme neige en été : justice, injustice et rétribution dans Les griefs de dou e, une pièce de l’opéra des Yuan » ; Laurent Liénart, « Le hérisson de Chevillard : un obstacle ethnique ? » ; Nausicaa Dewez, « Roman et lecture féminine au XIXe siècle » ; Kristine Vanden Berghe, « Guérilla et littérature. Quelques aspects des récits du Sous-commandant Marcos » ; Sylvain Santi, « Littérature de la société, écriture de la communauté : Leiris et les écrits de Laure ».

Levin, Harry. « Literature as an Institution », Accent, n° 6, 1946, p. 159-168 (repris dans The Gates of Horn, New York (NY), Oxford University Press, 1963, p. 16-23).

Levine, Lawrence W. Highbrow/Lowbrow: The Emergence of Cultural Hierarchy in America, Boston (MA), Harvard University Press, 1990. (Traduction française :Culture d’en haut, culture d’en bas. L’émergence des hiérarchies culturelles aux États-Unis, trad. de Marianne Woollven et Olivier Vanhée, préface de Roger Chartier, Paris, La Découverte, coll. « Textes à l’appui/Laboratoire des sciences sociales », 2010.)

Lévy, Robert. Le Mécénat et l’organisation du crédit intellectuel, Paris, Presses Universitaires de France, 1924.

Lewis, George H. « “Trend Report” : The Sociology of Popular Culture », Current Sociology / La Sociologie contemporaine, vol. XXVI, n° 3, 1978, p. 3-64.

Lewis, Marvin A. Treading the Ebony Path: Ideology and Violence in Contemporary Afro-Colombian Prose Fiction, Columbia (MO), University of Missouri Press, 1987.

Libera, Zdieslaw. « Problèmes choisis de sociologie de la littérature au XVIIIe siècle », dans Les Lumières en Hongrie, en Europe centrale et en Europe orientale. Actes du 3e Colloque de Matrafüred (28 sept. - 2 oct. 1975), Budapest, Akadémiai Kiadó, 1977, p. 167-173.

Liddle, Michel. « L’entrée royale et le discours social en France au seizième siècle », Discours social/Social Discourse, vol. II, n° 3, automne 1989, p. 93-104.

Lidsky, Paul. Les écrivains contre la Commune, Paris, Maspero, 1970.

Liebertz-Grün, Ursula. Zur Soziologie des “amour courtois”. Umrisse der Forschung, Heidelberg, C. Winter, 1977.

Lieux littéraires / La revue, n° 5 (dossier « Sociologie de la littérature. La question de l’illégitime »), juin 2002 : Jean-Pierre Bertrand, Benoît Denis, « Avant-propos : la légitimité et ses frontières » ; Jean Goulemot, « Autour des marginalités littéraires de l’âge classique » ; Suzan van Dijk, « La beauté des femmes écrivains au XVIIIe siècle : la preuve de leur illégitimité ? » ; Paul Aron, « Charles Nodier et la naissance d’un genre littéraire : le pastiche » ; Benoît Denis, « Alphonse Rabbe, à la limite » ; Jean-Pierre Bertrand, « Un genre sans queue ni tête : le poème en prose » ; Alain Vaillant, « Du bon usage du concept de légitimité : notes en marge de l’histoire littéraire du XIXe siècle » ; Sylvia Disegni, « Vallès, écrivain de frontière » ; Marc Angenot, « Religions de l’avenir et Sciences de l’histoire : la légitimation des Grands récits » ; Michel Biron, « Liminarité de Maupassant : Le Docteur Héraclius Gloss (1875) » ; Jeannine Pâque, « Proust aux frontières de la légitimité : écrire ou publier ? » ; Pascale Casanova, « Les créateurs de créateurs ou la fabrique de légitimité littéraire ».

Lifshits, Mikhail. The Philosophy of Art of Karl Marx, trad. de Ralph B. Winn, New York (NY), Critics’ Group, coll. « Critics’ Group Series », 1938.

Lilti, Antoine. Le monde des salons. Sociabilité et mondanité à Paris au XVIIIe siècle, Paris, Fayard, 2005.

Lilti, Antoine. Figures publiques. Célébrité et modernité (1750-1850), Paris, Fayard, coll. « L’épreuve de l’Histoire », 2014.

Link, Henry et Hopf, Harry. People and Books: A Study of Reading and Book Buying Habits, New York (NY), Book Industry Committee, 1946.

Link, Jürgen. Elementare Literatur und generative Diskursanalyse, Munich, Fink, 1983.

Literature and Society. A Selection of Papers Delivered at the joint meeting of Midwest Modern Language Association and the Central Renaissance Conference, Lincoln (NE), University of Nebraska Press, 1964 : Bernice Slote, « Foreword » ; Wilson Martins, « Literature and Society in Brazil » ; Claude K. Abraham, « King and Church in Classical Tragedy » ; James Doolittle, « The Four Booksellers and the Encyclopédie » ; George J. Worth, « Maupassant in Victorian England » ; G. N. Murphy, « A Note on Iago’s Name » ; Madeleine Doran, « Some Renaissance “Ovids” » ; Leland Miles, « Thomas More: Disenchanted Saint » ; Joseph Suhadolc, « Pushkin and Serfdom » ; J. F. Ragan, « Hawthorne’s Social Criticism in The House of the Seven Gables » ; Louis Crompton, « Major Barbara: Shaw’s Challenge to Liberalism » ; Michael J. Mendelsohn, « Clifford Odets: The Artist’s Commitment » ; Sister M. Joselyn, « Graham Grenne’s Novels: The Conscience in the World » ; Jerome Taylor, « The Dramatic Structure of the Middle English Corpus Christi, or Cycle, Plays » ; Walter A. Dobrian, « Development and Evolution in Pérez de Ayala’s Tigre Juan » ; John G. Cawelti, « Form as Cultural Criticism in the Work of Henry James » ; Penrith B. Goff, « Poetry and Life in the Early Criticism of Hugo von Hofmannsthal » ; James L. Robert, « The Role of Society in the Theater of the Absurd » ; Stanley E. Gray, « The Social Meaning of the New Novel in France » ; Germaine Brée, « Recent Trends in French Poetry ».

Literaturwissenschaft und sozialwissenschaften, Stuttgart, J. B. Metzler, 1971-1977, 9 vol. : vol. 1 : Grundlagen und Modellanalysen : « Zur zweiten Auflage » ; « Vorbemerkungen » ; Thomas Metscher, « Hegel und die philosophische Grundlegung der Kunstsoziologie » ; Bernd Jürgen Warneken, « Zur Kritik positivistischer Literatursoziologie. Anhand von Fügens Die Hauptrichtungen der Literatursoziologie » ; Peter Hahn, « Kunst als ideologie and Utopie. Über die theoretischen Möglichkeinten eines gesellschaftsbezogenen Kunstbegriffs » ; G. Katrin Pallowski, « Die dokumentarische Mode » ; Helmut Hartwig, « Literatursoziologie und das Problem der Klassenüberschreitung. Zur Soziologie ästhetischer Fragestellungen. Fr. Th. Vischer über Georg Herwegh » ; Horst Albert Glaser, « Literarischer Anarchismus bei de Sade und Burroughs. Zur Methodologie seiner Erkenntnis » ; Olaf Hansen, « Hermeneutik und Literatursoziologie. Zwei Modelle : Marxistische Literaturtheorie in Amerika/Zum Problem der American Studies » ; Michael Pehlke, « Ein Exempel proletarischer Dramatik. Bemerkungen zu Friedrich Bosses Streikdrama Im Kampf » ; vol. 2 : Germanistik und deutsche Nation 1806-1848 : « Der Tod des Vaters (Statt eines Titelkupfers) » ; « Die Aufgabe » ; Jörg Jochen Müller, « Germanistik – eine form bürgerlicher Opposition » ; Jutta Strippel, « Zum Verhältnis von deutscher Reichsgeschichte und deutscher Philologie » ; Karl-Heinz Götze, « Die Entstehung der deutschen Literaturwissenschaft als Literaturgeschichte » ; Reinhard Behm, « Aspekte reaktionärer Literaturgeschichtsschreibung des Vormärz. Dargestellt am Beispiel Vilmars und Gelzers » ; Ulrich Schulte-Wülwer, « Die bildenden Künste im Dienste der nationalen Einigung » ; Jörg Jochen Müller, « Die ersten Germanistentage » ; vol. 3 : Deutsche Bürgertum und literarische Intelligenz : Bernd Lutz, « Einleitung » ; Anthony Williams, « The Ambivalences in the Plays of the Young Schiller About Contemporary Germany » ; Hans J. Haferkorn, « Zur Entstehung der bürgerlich-literarischen Intelligenz und des Schriftstellers im Deutschland zwischen 1750 und 1800 » ; Ulrich Dzwonek, Claus Ritterhoff et Harro Zimmermann, « “Bürgerliche Oppositionsliteratur zwischen Revolution und Reformismus”. F. G. Klopstocks Deutsche Gelehrtenrepublik und Bardendichtung als Dokumente der bürgerlichen Emanzipationsbewegung in der zweiten Hälfte des 18. Jahrhunderts » ; Hans Freier, « Ästhetik und Autonomie. Ein Beitrag zur idealistischen Entfremdungskritik » ; Thomas Metscher, « Prometheus. Zum Verhältnis von bürgerlicher Literatur und materieller Produktion » ; Volker Ulrich Müller, « Die Empfindsamkeitskritik bei Jean Paul » ; Harro Segeberg, « Literarischer Jakobinismus in Deutschland. Theoretische und methodische. Überlegungen zur Erforschung der radikalen Spätaufklärung » ; vol. 4 : Erweiterung der materialistischen Literaturtheorie durch Bestimmung ihrer Grenzer : « Einleitung des Herausgebers » ; « Anmerkungen » ; Wolfgang Hagen, « Zur Archäologie der marxistischen Geschichts- und Literaturtheorie. Die sogenannte “Sickingen-Debatte” » ; Heinz Brüggemann, « Aspekte einer marxistischen Produktionsästhetik. Versuch über theoretische Beiträge des LEF, Benjamins und Brechts » ; Helmut Pfotenhauer, « Die Aktualisierung vergangener ästhetischer Erfahrungen als Aufgabe und Problem einer materialistischen Literaturinterpretation. Untersuchungen zum Spärwerk Walter Benjamins » ; Hartmut Rosshoff, « Die ästhetische Theorie des spâten Lukács. Ihre allgemeine Wahrheit und ihre Nichtanwendbarkeit im einzelnen » ; Gisbert Ter-Nedden, « Gibt e seine Ideologiekritik ästhetischer Sinngebilde ? » ; Hannelore Schlaffer, « Kritik eines Klischees : “Das Kunstwerk als Ware” » : vol. 5 : Literatur im Feudalismus : « Vorwort des Herausgebers » ; Dieter Richter, « “Ritterliche Dichtung” Die Ritter und die Ahnengalerie des deutschen Bürgertums » ; Irmela von der Lühe et Werner Röcke, « Ständekritische Predigt des Spätmittelalters am Beispiel Bertholds von Regensburg » ; Hubertus Fischer et Paul-Gerhard Völker, « Konrad von Würzburg : Heinrich von Kempten. Individuum und feudale Anarchie » ; Gerhard Schindele, « “Helmbrecht” Bäuerlicher Aufstieg und landersherrliche Gewalt » ; Dieter Kartschoke, « Weisheit oder Reichtum ? Zum Volksbuch von Fortunatus und seinen Söhnen » ; Wolfgang Beutin, « Psychoanalytische Kategorien bei der Untersuchung mittelhochdeutscher » ; Paul-Gerhard Völker, « Feudalismus als Problem materialistischer Geschichtsbetrachtung » ; vol. 6 : Einführung in Theorie, Geschichte und Funktion der DDR-Literatur : « “Die Mühen der Berge” und die “Mühen der Ebenen” » ; Hans-Jürgen Schmitt, « Die Realismuskonzeptionen in den kulturpolitischen Debatten der dreißiger Jahre. Zur Theorie einer sozialistischen Literatur » ; Marcel Struwe et Jörg Villwock, « Aspekte präskriptiver Ästhetik » ; Peter V. Zima, « Der Mythos der Monosemic. Parteilichkeit und künstlerischer Standpunkt » ; Jürgen Scharfschwerdt, « Die Klassikideologie in kultur-, Wissenschafts- und Literaturpolitik » ; Hans-Jürgen Schmitt, « Die literarischen Produktionsverhältnisse in Bechers “Literaturgesellschaft” » ; Harald Hartung, « Die dialektische Struktur der Lyrik » ; Gerhard Kaiser, « Parteiliche Wahrheit – Wahrheit der Partei ? Zu Inhalt, Form und Funktion der Dramatik » ; Lutz-W. Wolff, « “Auftraggeber : Arbeiterklasse”. Proletarische Betriebsromane (1948-1956) » ; Frank Trommler, « Prosaentwicklung und Bitterfelder Weg » ; vol. 7 : Bernd Peschken et Claus-Dieter Krohn (dir.), Der liberale Roman und der preußische Verfassungskonflikt Analyseskizzen und Materialien : Bernd Peschken, « Der liberale Roman und die Sozialgeschichte des Verfassungsflikts als Vermittlungs-aufgabe » ; Claus-Dieter Krohn, « Zur Sozialgeschichte des Verfassungs-konflikts » ; Claus-Dieter Krohn et Bernd Peschken, « Material » ; vol. 8 : Zur Modernität der Romantik : Dieter Bänsch, « Vorwort » ; Wermer Weiland, « Politische Romantikinterpretation » ; Dieter Bänsch, « Zum Dürerbild der literarischen Romantik » ; Peter Bulthaup, « Die Verwirrung der unteren Sophia. Zur Systematischen Konstruktion romantischer topoi » ; Helmut Pfotenhauer, « Aspekte der Modernität bei Novalis. Überlegungen zu Erzählformen des 19. Jahrhunderts, ausgehend von Hardenbergs Heinrich von Ofterdingen » ; Gert Mattenklott, « Der Sehnsucht eine Form. Zum Ursprung des modernen Romans bei Friedrich Schlegel, erläutert an der Lucinde » ; Ingrid Oesterle, « Der “glückliche Anstoß” ästhetischer Revolution und die Anstößigkeit politischer Revolution. Ein Denk- und Belegversuch zum Zusammenhang von politischer Formveränderung und kultureller Revolution im Studium-Aufsatz Schlegels » ; Günter Oesterle, « Entwurf einer Monographie des ästhetisch Häßlichen. Die Geschichte einer ästhetischen Kategorie von Friedrich Schlegels Studium-Aufsatz bis zu Karl Rosenkranz’ Ästhetik des Häßlichen als Suche nach dem Ursprung der Moderne » ; vol. 9 : Wolfgang Hagen, Die Schillerverehrung in der Sozialdemokratie. Zur ideologischen Formation proletarischer Kulturpolitik vor 1914.

Littérature, n° 1 (dossier « Littérature. Idéologies. Société »), février 1971 : Claude Duchet, « Pour une socio-critique, ou variations sur un incipit » ; France Vernier, « Les dysfonctionnements des normes du conte dans Candide » ; Jean Decottignies, « L’œuvre surréaliste et l’idéologie » ; Michel Launay, « “La Mort l’Amour la Vie”, propositions pour une lecture » ; Jacques Dubois, « Simenon et la déviance » ; Maurice Rœlens, « Le texte et ses conditions d’existence : l’exemple des Liaisons dangereuses » ; Roger Fayolle, « Les procédés de la critique beuvienne et leurs implications » ; Pierre Barbéris, « À propos de “Lux” : la vraie force des choses (sur l’idéologie des Châtiments) » ; Jacques Leenhardt, « Lucien Goldmann ».

Littérature, n° 13 (dossier « Histoire/Sujet »), février 1974 : Danièle Sallenave, « Règles d’intervention(s) » ; Anne Roche et Gérard Delfau, « Histoire-et-littérature : un projet » ; Étienne Balibar et Pierre Macherey, « Sur la littérature comme forme idéologique » ; Fabien Sfez, « Le roman polylexique du XVIIe siècle » ; Jean Jaffré, « Théâtre et idéologie. Note sur la dramaturgie de Molière » ; Georges Benrekassa, « Les enfants de Melchisédech » ; Marcelle Marini, « Chabert mort ou vif » ; Pierre Albouy, « Hugo fantôme » ; Jean Levaillant, « Histoire/Sujet ».

Littérature, n° 42 (Jacques Dubois (dir.), dossier « L’institution littéraire (I) »), mai 1981 : Jean-Claude Bonnet, « Le musée staëlien » ; Jean Biou, Jean-Yves Cochais, Maryse Guerlais et Isabelle Regis, « Lire l’Encyclopédie » ; Bernard Cerquiglini, « Roland à Roncevaux, ou la trahison des clercs » ; André Vanoncini, « Pour une critologie balzacienne : esquisse d’une problématique » ; Michel Faure, « Le retour au jansénisme dans l’institution critique : le cas de Ferdinand Brunetière et de Jules Lemaitre » ; Hélène Mathieu et Anne-Marie Thiesse, « Déclin de l’âge classique et naissance des classiques : l’évolution des programmes littéraires de l’agrégation depuis 1890 » ; Pierre Kuentz, « Le “modèle latin” ».

Littérature, n° 44 (Jacques Dubois (dir.), dossier « L’institution littéraire (II) »), décembre 1981 : Jacques Dubois, « Introduction » ; Christophe Charle, « Situation du champ littéraire » ; Michel Condé, « Tel Quel et la littérature » ; Jean-Marie Klinkenberg, « La production littéraire en Belgique francophone : esquisse d’une sociologie historique » ; Béatrice Slama, « De la “littérature féminine” à “l’écrire-femme” : différence et institution » ; Charles Grivel, « Savoir social et savoir littéraire » ; Yves Reuter, « Littérature et secondaire » ; Régine Robin, « Essai sur la stéréotypie républicaine : les manuels d’histoire de la IIIe République jusqu’en 1914 » ; Marc Angenot et Darko Suvin, « Thèses sur la “sociologie” de la littérature ».

Littérature, n° 70 (Claude Duchet (dir.), dossier « Médiations du social »), mai 1988 : Claude Duchet, « Présentation » ; Jacques Dubois et Pascal Durand, « Champ littéraire et classes de textes » ; Claude Grignon, « Écriture littéraire et écriture sociologique : du roman de mœurs à la sociologie des goûts » ; Rémy Ponton, « De la morale à la lecture : une analyse du changement » ; Isabelle Tournier, « Notes sur le hasard romanesque : à propos d’Ernst Kölher » ; Alain Viala, « Effets de champ et effets de prisme » ; Jacques Leenhardt, « Le “savoir-lire”, ou les modalités socio-historiques de la lecture » ; Marc Angenot, « Pour une théorie du discours social : problématique d’une recherche en cours » ; Régine Robin, « De la sociologie de la littérature à la sociologie de l’écriture : le projet sociocritique » ; Bernard Brun, « Brouillons et brouillages : Proust et l’antisémitisme ».

Littérature, n° 140 (Ruth Amossy (dir.), « Analyse du discours et sociocritique »), 2005 : Ruth Amossy, « Présentation » ; Laurence Rosier, « Analyse du discours et sociocritiques. Quelques points de convergence et de divergence entre des disciplines hétérogènes » ; Éric Bordas, « Stylistique et sociocritique » ; Dominique Maingueneau, « Déplacer quelques frontières. À propos des lettres de Pascal aux Roannez » ; Ruth Amossy, « De la sociocritique à l’argumentation dans le discours » ; Jacques Migozzi, « Sociocritique, rhétorique, pragmatique : le cas Vallès » ; Delphine Denis, « Lire le nom propre de fiction au XVIIe siècle » ; Jérôme Meizoz, « Genre littéraire et posture d’auteur. Charles-Albert Cingria et La NRF, juillet 1933 » ; Henri Mitterand, « Le récit et son discours impliqué : La Petite Roque de Guy de Maupassant » ; Claude Duchet et Ruth Amossy, « Entretien avec Claude Duchet ».

Littérature et idéologie, Paris, La Nouvelle Critique, 1971 : Francis Cohen, « Le sens d’un colloque » ; Christine Glucksmann, « Sur la relation littérature et idéologie » ; Pierre Barbéris, « Éléments pour une lecture marxiste du fait littéraire : lisibilités successives et signification » ; André Gisselbrecht, « Marxisme et théorie de la littérature » ; Marcelin Pleynet, « Lénine et Tolstoï. Contribution aux problèmes d’un mouvement littéraire révolutionnaire, aspect de la critique léniniste » ; Henri Deluy, « Question sur l’idéologie “révolutionnariste” de et dans la littérature » ; Catherine Claude, Henri Meschonnic et Rolland Pierre, « Le rôle de l’écriture dans la transformation de l’idéologie » ; Denis Guénoun, « Le récit clandestin » ; Joseph Venturini, « Histoire et littérature dans la Jérusalem délivrée du Tasse » ; Philippe Sollers, « La lutte idéologique dans l’écriture d’avant-garde » ; Béla Köpeczi, « Courants littéraires et idéologies dans un pays socialiste » ; Jean Maurel, « L’alphabet analphabète ou Victor Hugo de A à Z (idéologie et idéographie) » ; Joseph Bya, « Entre texte et lecture » ; Julia Kristeva, « Idéologie du discours sur la littérature » ; Mitsou Ronat, « Questions sur les idéologies qui président à, et naissent de l’utilisation de théories linguistiques par la littérature » ; Paule Thévenin, « Une matière meurtrière » ; Serge Perottino, « Idéologies et littérature au XVIIIe siècle » ; Anne Ubersfeld, « Les drames de Hugo : structure et idéologie dans “Le Roi s’amuse” et “Lucrèce Borgia” » ; Giuseppe Prestipino, « Le marxisme et la recherche théorique : l’art littéraire » ; Jean-Louis Houdebine, « Le “concept” d’écriture automatique : sa signification et sa fonction dans le discours idéologique d’André Breton » ; Jean-Pierre Faye, « L’idéologie littéraire (changement matériel et changement de forme) » ; Catherine Backès-Clément, « Freud et Lacan. Symbolique et production idéologique » ; Jean-Joseph Goux, « La réduction du matériel » ; Elisabeth Roudinesco, « À propos du “concept” de l’écriture. Lecture de Jacques Derrida » ; Guy Scarpetta, « Brecht et la Chine » ; Jean-Michel Pianca, « À propos de la lecture et de l’interprétation d’un vers de Paul Éluard » ; Antoine Casanova, « Problème d’une recherche en cours » ; Pierre Rottenberg, « Breton et le spiritualisme de Valéry » ; Jean-Louis Baudry, « Dialectique de la production signifiante » ; Jacques Charmatz, « Le roman idéologique dans l’œuvre romanesque de Roger Vailland » ; Léon Robel, « L’étude pluridisciplinaire de la littérature en U.R.S.S. » ; Jean Thibaudeau, « Lukács, le “Roman historique” et Flaubert » ; Raymond Jean, « Poésie et idéologie. L’exemple d’Apollinaire » ; Claude Perrus, « Remarques sur les rapports entre écrivain et public dans le Décaméron de Boccace » ; Antoine Casanova, « Idéologies, symboles liturgiques et histoire ».

Littérature et réalité, textes réunis et présentés par Gérard Genette et Tzvetan Todorov, Paris, Seuil, coll. « Points », 1982 : Ian Watt, « Réalisme et forme romanesque » ; Léo Bersani, « Le réalisme et la peur du désir » ; Roland Barthes, « L’effet de réel » ; Michael Riffaterre, « L’illusion référentielle » ; Philippe Hamon, « Un discours contraint ».

Littérature et Société. Problèmes de méthodologie en sociologie de la littérature. Colloque de l’Institut de Sociologie de l’Université Libre de Bruxelles (mai 1964), Bruxelles, Institut de sociologie/Éditions de l’Université Libre de Bruxelles, 1967 : Edoardo Sanguinetti, « Sociologie de l’avant-garde » ; Roland Barthes, « L’analyse rhétorique » ; Erich Köhler, « Les possibilités de l’interprétation sociologique illustrées par l’analyse de textes littéraires français de différentes époques » ; Geneviève Mouillaud, « Problèmes d’une étude sociologique des romans de Stendhal » ; Alphons Silbermann, « Le phénomène d’aliénation des films par la synchronisation » ; Henri Lefebvre, « De la littérature et de l’art modernes considérés comme processus de destruction et d’auto-destruction de l’art »; Félix Brun, « Pour une interprétation sociologique du roman picaresque » ; CharlesAubrun, « La gueuserie aux XVIe et XVIIe siècles en Espagne et le roman picaresque » ; Robert Escarpit, « L’image historique de la littérature chez les jeunes. Problèmes de tri et de classement »; Bernard Dort, « Condition sociologique de la mise en scène théâtrale »; Yan Kott, « Les travestis dans l’œuvre de Shakespeare » ; Lucien Goldmann, « Le structuralisme génétique en sociologie de la littérature ».

Little, Kenneth Lindsay. The Sociology of Urban Women’s Image in African Literature, Londres, Macmillan, 1980.

Lizé, Wenceslas, Naudier, Delphine et Roueff, Olivier. Intermédiaires du travail artistique. À la frontière de l'art et du commerce, Paris, La Documentation Française, coll. « Questions de culture », 2011.

Lizé, Wenceslas, Naudier, Delphine et Sofio, Séverine (dir.). Les stratèges de la notoriété. Intermédiaires et consécration dans les univers artistiques, Paris, Éditions des archives contemporaines, 2014 ; partim : Luca Pareschi, « À la recherche du lien perdu : les intermédiaires du champ littéraire italien » ; Kaoutar Harchi, « L’éditeur, agent de la consécration littéraire. Le cas de l’écrivain algérien francophone Kateb Yacine » ; Olivier Roueff, « Les mécanismes de valorisation à l’épreuve des systèmes d’intermédiation ».

Lochard, Yves. Fortune du pauvre.Parcours et discours romanesques : 1848-1914, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « Culture et Société », 1998.

Loeffelholz, Mary. From School to Salon: Reading Nineteenth-Century American Women’s Poetry, Princeton (NJ), Princeton University Press, 2004.

Loesberg, Jonathan. « Bourdieu and the Sociology of Aesthetics », English Literary History, vol. LX, n° 4, 1993, p. 1033-1056.

Loncle, Stéphanie. « Le théâtre, la littérature et les valeurs marchandes : une analyse sociocritique de Chatterton et de Ruy Blas entre hier et aujourd’hui », Études littéraires, vol. 43, n° 3, 2012, p. 77-91.

Lopez, Matilda Elena. « El método sociológico en la crítica estilística », dans Actele celui de-al XII-lea congres internaţional de linguistică şi filologie romanică (Bucuresti, 1968), t. II, Bucarest, Editura Academiei Republicii Socialiste România, 1970, p. 839-863.

Lotman, Iurii Mihailovič. Struktura khudozhestvennogo teksta, Providence (RI), Brown University Press, 1971. (Traduction française : La structure du texte artistique, Paris, Gallimard, 1971.)

Loudermilk, Kim. Fictional Feminism: How American Bestsellers Affect the Movement for Women’s Equality, New York (NY), Routledge, coll. « Literary Criticism and Cultural Theory », 2004.

Lough, John. Writer and Public in France from the Middle Ages to the present day, Oxford, Clarendon Press, 1978.

Lounatcharski, Anatole Vassilievitch. Etiudy kriticheskie i polemicheskiie, Moscou, Pravda, 1905.

Lounatcharski, Anatole Vassilievitch. Théâtre et révolution (1908-1933), Paris, Maspero, 1971.

Lounatcharski, Anatole Vassilievitch. Stat’i o literature : v dvukh tomakh, Moscou, Khudozh. lit-ra, 1988 (1957), 2 vol.

Lovell, Stephen. « Tynianov as Sociologist of Literature », The Slavonic and East European Review, vol. LXXIX, n° 3, 2001, p. 415-433.

Löwenthal, Léo. « Sociology of Literature », dans Wilbur Schramm (éd.), Communication in modern society, Urbana (IL), University of Illinois Press, 1948.

Löwenthal, Leo. Literature and the Image of Man: Sociological Studies of the European Drama and Novel, 1600-­1900, Boston (MA), Beacon Press, 1957.

Löwenthal, Leo. Literature, Popular Culture and Society, Palo Alto (CA), Pacific Books, 1961.

Löwenthal, Leo. « Literature and Sociology », dans James Thorpe (dir.), The Relations of Literary Study: Essays on Interdisciplinary Contributions, New York (NY), Modern Language Association of America, 1967, p. 89-110.

Löwenthal, Leo. Notizen zur Literatursoziologie, Stuttgart, F. Enke, 1975.

Löwenthal, Leo. Literature and Mass Culture, New Brunswick (NJ), Transaction Books, 1984.

Löwenthal, Leo. « On Sociology of Literature », dans Douglas MacKay Kellner (dir.), Critical Theory and Society: A Reader, éd. Stephen Eric Bronner, New York (NY), Routledge, 1989, p. 40-51.

Löwy, Michael et Sayre, Robert. Révolte et mélancolie. Le Romantisme à contre-courant de la modernité, Paris, Payot, coll. « Critique de la politique », 1992.

Löwy, Michael. Pour une sociologie des intellectuels révolutionnaires. L’évolution politique de Luckás (1909-1929), Paris, Presses Universitaires de France, 1976.

Lucas, Fabio. Vanguarda, historia e ideologia da literatura, São Paulo, Icone Editora, 1985.

Lucey, Michael. The Misfit of the Family : Balzac and the Social Forms of Sexuality, Durham (NC), Duke University Press, 2003. (Traduction française : Les Ratés de la famille. Balzac et les formes sociales de la sexualité, Paris, Fayard, 2008.)

Luhmann, Niklas. Die Kunst der Gesellschaft, Francfort, Suhrkamp, 1995. (Traduction anglaise : Art as a Social System, Stanford, Stanford University Press, 2000.)

Lukács, Georg. « Zur Soziologie des modernen Dramas », Archiv für Sozialwissenschaft und Sozialpolitik, vol. XXXVIII, 1914, p. 303-345 ; p. 662-706.

Lukács, Georg. Die Theorie des Romans : ein geschichtphilosophischer Versuch über die Formen der grossen Epik, Berlin, Cassirer, 1920. (Traduction française : Théorie du roman, Paris, Gonthier, 1968.)

Lukács, Georg. Karl Marx und Friedrich Engels als Literaturhistoriker, Berlin, Aufbau, 1947.

Lukács, Georg. A történelmi regény, Budapest, [s.e.], 1947. (Traduction française : Le Roman historique, Paris, Payot, 1977.)

Lukács, Georg. Essays über Realismus, Berlin, Aufbau, 1948. (Repris dans Werke, vol. IV, Berlin, Luchterhand, 1971.)

Lukács, Georg. Balzac und der französische Realismus, Berlin, Aufbau, 1952. (Traduction française [partielle] : Balzac et le réalisme français, Paris, Maspero, 1967.)

Lukács, Georg. Wider den mißverstandenen Realismus, Hambourg, Claassen, 1958 (1934).

Lukács, Georg. Schriften zur Literatursoziologie, Neuwied, Luchterhand, 1961.

Lukács, Georg. Geschichte und Klassenbewußtein, Neuwied/Berlin, Luchterhand, 1968 (1923). (Traduction française : Histoire et conscience de classe ; essais de dialectique marxiste, Paris, Éditions de Minuit, 1960.)

Lukács, Georg. Æsthetik, Berlin/Neuwied, Luchterhand, 1972, 4 vol.

Luneau, Marie-Pier et Vincent, Josée (dir.). La fabrication de l’auteur, Québec, Nota Bene, 2010 : Marie-Pier Luneau et Josée Vincent, « Présentation » ; Jean-Yves Mollier, « Les itinérances de l’auteur d’hier à aujourd'hui » ; Laurent Pfister, « “Instituteur public” et “propriétaire naturel”. La conception de l’auteur et de ses droits dans la législation révolutionnaire » ; François Bessire, « L’auteur et la maîtrise du livre » ; Pascal Durand, « Homme de lettres, écrivain, auteur. Déclinaison sociale d’une fonction symbolique » ; Lise Dumasy, « L’autorité du romancier populaire dans la France du XIXe siècle » ; Anthony Glinoer, « L’auteur chez l’éditeur, et vice-versa : La naissance d’espaces conjoints à l’époque romantique » ; Bertrand Legendre, « Le primo romancier à l’épreuve de la fabrication de l’auteur : Constructions et déconstructions » ; Marie-Odile André, « Entre réalité et fiction : la relation auteur/éditeur aujourd’hui » ; Sylvie Ducas, « De la fabrique de l’auteur à la fable auctoriale. Postures et impostures de l’écrivain consacré » ; Daphné de Marneffe, « Un lieu de rencontre entre auteurs, critiques et éditeurs : L’activité des petites revues littéraires belges du début des années vingt » ; Björn-Olav Dozo, « Structures de l’espace relationnel des auteurs francophones belges de l’entre-deux-guerres » ; Michel Lacroix, « L’anémone, le coffre-fort et l’ami outre-tombe : Céline, Paulhan et la NRF » ; Josée Vincent, « De la nécessité au paradoxe : À propos de l’utilité des associations professionnelles d’auteurs » ; Juliette Guilbaud, « Singulier et pluriel. L’auteur janséniste au XVIIe siècle » ; Diana Cooper-Richet, « La mine, improbable fabrique d’écrivains. Les hommes du charbon et l’écriture au XXe siècle » ; Fanie St-Laurent, « Le concours littéraire de la société d’étude et de conférences : Vers la reconnaissance d’une plume féminine ? » ; Chantal Savoie, « La pratique de l’essai et la carrière littéraire des femmes dans les années 1920 et 1930 » ; Luc Pinhas, « La naissance de l’auteur gay en France des années 1970 aux années 1980 » ; Martin Doré, « Construction de l’auteur et pouvoirs » ; Anne Réach-Ngô, « Instances et stratégies éditoriales à la renaissance : De la fabrique du livre à la fabrique de l’auteur » ; Pascale Chiron, « L’effacement de l’auteur comme signature » ; Ariane Léger, « Maître de personne, disciples de naissance. La filiation inexistante de Fernando Pessoa » ; Jean-François Botrel, « Théodore Botrel et l’autofabrication de l’auteur » ; François Vallotton, « Entre soumission, rupture et justification : Le dialogue de Ramuz avec ses éditeurs (1900-1930) » ; Robert Yergeau, « Un grand aquilon » ; Marie-Ève Riel, « De l’inadmissibilité du “Chevalier sans visage” aux modalités de la représentation auctoriale : Le rôle de la photographie dans la construction d’une figure d’auteur » ; Jean-François Jeandillou, « La fabrication (télévisée) de l’auteur (supposé) » ; Patricia Godbout, « Le Whitman de Rosaire-Dion Lévesque » ; Roseline Tremblay, « La tribune et le tribunal : de l'écrivain juge à l’écrivain accusé » ; Marie-Pier Luneau, « Se dire écrivain. Conclusion ».

Luneau, Marie-Pier, Mellot, Jean-Dominique, Montreuil, Sophie et Vincent, Josée (dir.). Passeurs d’histoire(s). Figures des relations France-Québec en histoire du livre, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. « Cultures québécoises », 2010 : Josée Vincent, « Introduction : Pour une entrée dans les relations France-Québec en histoire du livre » ; Frédéric Barbier, « Henri-Jean Martin et l’invention de la “nouvelle histoire du livre” » ; Réjean Robidoux, « Hommage à Roméo Arbour » ; Gilles Gallichan, « Claude Galarneau, pionnier de l’histoire du livre au Québec » ; Claude Galarneau, « Figures de passeurs : l’histoire du livre et les relations France-Québec (1760-1860) » ; Éric Bouchard et Michèle Lefebvre, « Les Sulpiciens comme passeurs du livre en Nouvelle-France » ; Gwénaël Lamarque, « Joseph-François Lafitau (1681-1746) et son œuvre : un modèle ou une exception en son temps » ; Dominique Varry, « Démystifier Fleury Mesplet : les années qui précèdent son départ vers le Nouveau Monde » ; Bernard Andrès, « Passeurs et relais du Québec et du Bas-Canada : 1760-1800 » ; Diana Cooper-Richet, « La Librairie Bossange et le commerce transatlantique du livre au début du XIXe siècle. Retour sur les échanges entre “Centre” et “Périphérie” » ; Marc André Bernier, « Le débat littéraire francais au prisme des Entretiens sur l’éloquence et la littérature (1833) de Joseph-Sabin Raymond » ; Claude La Charité, « Le voyage en France de Joseph-Charles Taché en 1855 ou “le silence de souvenirs de l’histoire” » ; Anthony Glinoer, « Passeurs de bohème » ; Hans-Jürgen Lüsebrink, « Sylva Clapin, médiateur d’encyclopédie. Transferts, adaptations et usages du Larousse illustré au Canada » ; Thomas Loué, « Ferdinand Brunetière, La Revue des Deux Mondes et le Québec : réflexions sur une francophonie singulière et la question des fronts culturels » ; Michel Pierssens, « Achille Steens et la Revue des deux Frances » ; Lucie Robert, « Sur le chariot de Thespis. Le répertoire français à Montréal, 1895-1918 » ; Jean-François Botrel, « Au nom de Cartier : l’ambassade chansonnière de Théodore Botrel au Canada français en 1903 » ; Guy Laperrière, « Écritures entre France et Québec de 1900 à 1914 : les congrégations religieuses » ; Marcel Lajeunesse, « Ægidius Fauteux, la collection Saint-Sulpice et le livre français, 1912-1931 » ; Stéphanie Danaux, « Le libraire-éditeur Cornélius Déom et le livre illustré au Québec (1898-1919) » ; Björn-Olav Dozo, « Le Comité France-Amérique et l’Alliance française à Montréal » ; Patricia Godbout, « “Passant par Paris...” : les exercices de mémoire de John Glassco » ; Marie-Pier Luneau, « Passeur ou cerbère ? Louvigny de Montigny à la défense des droits des auteurs » ; Denis Saint-Jacques et Marie-José des Rivières, « L’échec d’un passeur : Robert Rumilly et son panorama de la littérature française moderne » ; Michel Lacroix, « Le voyageur de commerce et le douanier : Pierre Dupuy, le Mercure de France et l’importation en France de la littérature québécoise » ; Éric Walbecq, « Présence de Léon Bloy au Canada » ; Dominique Marquis, « Dialogues et échanges : la rencontre des dominicains français et canadiens au Québec, 1930-1960 » ; Gérard Fabre, « Un passeur méconnu : Robert Marteau » ; Luc Pinhas, « La légitimation de la littérature québécoise en France : le cas de Robert Laffont » ; Aline Francœur, « Josette Rey-Debove et Alain Rey, passeurs de mots » ; Philippe Roy, « Ithier de Roquemaurel : un passeur à l’épicentre des relations franco-québécoises des années 1968-1976 » ; Bertrand Legendre, « Actes Sud/Leméac : des coéediteurs d’histoires » ; Martin Doré, « Fonctionnement du transfert culturel et examen d’un cas franco-canadien dans le marché du livre, 1970-2000 » ; Jean-Dominique Mellot (avec la collaboration de Sophie Montreuil), « Conclusions prononcées à l’issue du colloque, le vendredi 13 juin 2008 ».

Luneau, Marie-Pier. Louvigny de Montigny à la défense des auteurs, Montréal, Leméac, 2011.

Luperini, Romano. Marxismo e letteratura, Bari, De Donato, 1971.

Lusinchi, Paul. « L’idéologie du roman de masse », Cahiers internationaux de sociologie, vol. LXV, 1978, p. 347-358.

Lützeler, Heinrich. « Probleme der Literatursoziologie », Die neueren Sprachen, vol. XL, 1932, p. 473-478.

Luzi, Alfredo (dir.). Sociologia della letteratura. Letture critiche. Milan, Mursia, 1977 ; « Introduzione » ; Arnold Hauser, « Fini e limiti della sociologia dell’arte » ; Franco Ferrarotti, « Per una sociologia dell’arte » ; Lucien Goldman, « Introduzione ai problemi di una sociologia del romanzo » ; Hans Robert Jauss, « L’orizzonte di attesa » ; Robert Escarpit, « L’opera e il pubblico » ; Gilbert Mury, « Sociologia del pubblico letterario » ; Gÿorgy Lukács, « Lo scrittore e il critico » ; Jacques Dubois, « Statuto dello scrittore e condizioni della produzione letteraria » ; Enzo Golino, « Letteratura e classi sociali » ; Gianfranco Corsini, « La sociologia della letteratura : breve storia e infruttuosa ricerca di paternità » ; Walter Benjamin, « Parigi. La capitale del XIX secolo » ; Edwin Berry Burgum, « L’analisi proustiana della decadenza della cultura francese » ; René Girard, « Dalla Divina Commedia alla sociologia del romanzo » ; Erich Köhler, « Il caso letterario, il possibile e la necessità » ; Antonio Gramsci, « Letteratura popolare » ; Renata Pisu, « Intorno al romanzo rurale cinese » ; Franco Ferrini, « Detective story, thriller, suspense : la narrativa poliziesca » ; Maria Carrilho, « La Négritude : dalla letteratura al potere ».

Luzi, Alfredo. « Sociologia e letteratura : le nuove metodologie, il marxismo, la scuola di Francoforte », dans Gaetano Mariani et Mario Petrucciani (dir.), Letteratura italiana contemporanea, t. III, Rome, Lucarini, 1982, p. 296-328.

Lyon-Caen, Judith. La Lecture et la vie. Les usages du roman au temps de Balzac, Paris, Tallandier, 2006.

Lyon-Caen, Judith. « Une histoire de l’imaginaire social par le livre en France au premier XIXe siècle », Revue de synthèse, vol. 128, n° 1-2, 2007, p. 165-180.

Lyons, Martin. Le triomphe du livre. Une histoire sociologique de la lecture dans la France du XIXe siècle, Paris, Promodis, 1987.

Lyons, Martin. Readers and society in nineteenth-century France: workers, women, peasants, Houndsmills (Angleterre), Palgrave Macmillan, 2001.

Lyons, Martin. Reading culture and writing practices in nineteenth-century France, Toronto, University of Toronto Press, 2008.

Lyons, Martin. A History of Reading and Writing in the Western World, Basingstoke (GB), Macmillan, 2010.

Lyotard, Jean-François. « Notes sur la fonction critique de l’œuvre », Revue d’Esthétique, vol. III, n° 4, 1970, p. 400-414.

Lyotard, Jean-François. La condition postmoderne. Rapport sur le savoir, Paris, Éditions de Minuit, 1979.

Lyra, Pedro. Literatura e ideologia : ensaios de sociologia da arte, Petropolis, Editoria Vozes, 1979.