Présentation

Toute bibliographie situe dans son inévitable incomplétude son compilateur, tant socialement qu’intellectuellement. Chaque ajout, chaque exclusion, chaque décision d’édition témoigne, quels que soient ses efforts pour les objectiver et pour en limiter les effets sur la cohérence de l’ensemble bibliographique, des positionnements et de la subjectivité du bibliographe : les lectures qui l’ont le plus marqué, la génération à laquelle il appartient, les groupes, centres, associations, réseaux dont il est proche, les langues qu’il pratique forment autant de biais qu’il ne peut tout à fait éliminer et dont il peut seulement prendre conscience. À plus forte raison, une bibliographie qui comme celle-ci rend compte non pas de l’œuvre d’un auteur ou même d’un genre mais d’une perspective d’analyse de la littérature, sur une longue période et sans distinction de langue, ne peut faire l’économie de lacunes et de choix contestables. Quel numéro de telle revue intégrer et quel autre rejeter ? Combien d’articles et combien de livres d’un même auteur ajouter ? Comment prendre en compte les articles antérieurs à la Seconde Guerre mondiale qui émanaient en général de revues non universitaires et d’intellectuels non assujettis à la rhétorique académique ? Comment, à l’inverse, traiter de la production universitaire contemporaine, d’une ampleur inégalée mais moins portée sur la réflexion théorique ? Il a fallu, au cas par cas, faire des choix. De surcroît, ces choix ont parfois été hérités : pour les textes difficilement accessibles, j’ai dû me fier à plusieurs reprises à d’autres bibliographies, en particulier à celles que le site des ressources socius a déjà rééditées (ici).  Plutôt que d’en défendre à tous crins la validité, les lignes qui suivent visent à expliciter les principes qui ont présidé à la composition de cette bibliographie générale des travaux savants qui ont porté sur les rapports entre le littéraire et le social de 1904 à 2014.

L’objet de la présente bibliographie pose en outre des problèmes qui lui sont particuliers. Sur un plan quantitatif, les périodes ne sont pas également représentées : les années d’entre-deux-guerres ont été marquées par une forte inflation de textes issus de milieux intellectuels socialistes et marxistes, dans des lieux de publication non universitaires et souvent éphémères, que ce soit en Allemagne, en France, en Russie ou encore aux États-Unis. Cette tendance a cédé la place, dans les années 1950-1960, à une première institutionnalisation de la sociologie de la littérature dans l’espace francophone (sous la houlette principalement de Roger Escarpit et de Lucien Goldmann) tandis que les recherches sur le livre et les réflexions hétérodoxes anglaises sur la culture (Raymond Williams, Stuart Hall, etc.) prenaient de l’expansion. L’explosion des théories de la littérature a produit un développement considérable du domaine dans les années 1960-1970, essentiellement en français, en anglais, en allemand, mais aussi en espagnol, en italien, en tchèque et en polonais. Ce que d’aucuns prennent pour un âge d’or (en témoignent les nombreuses anthologies d’articles théoriques) prend fin ensuite tandis que, dans les années 1980-1990, quelques auteurs (Pierre Bourdieu, Edmond Cros, Claude Duchet, Marc Angenot) deviennent des références obligées et donnent naissance (par la direction d’une revue, d’un institut ou de thèses) à des travaux d’héritiers. Dans les quinze dernières années enfin, du fait sans doute de la plus faible teneur théorique des études littéraires en général, les recherches sociologiques sur les faits et les textes littéraires ont trouvé refuge dans des groupes et des associations de recherche (Collège de sociocritique au Québec, Institut international de Sociocritique dans le domaine hispanophone, RT 14 et RT 27 de l’Association française de Sociologie) ou encore autour de revues spécialisées (COnTEXTES, Sociocriticism, Sociologie de l’art – Opus, Actes de la recherche en sciences sociales).  

Il faut aussi souligner qu’aucune appellation n’a réussi à faire autorité pour désigner l’ensemble des travaux portant sur les rapports entre littérature et société : si l’expression de « sociologie de la littérature » est la plus répandue, on lui trouve dans le dernier demi-siècle nombre de concurrentes, pour certaines spécifiques à un ou deux auteurs, pour d’autres adoptées par des groupes de recherche et des programmes de cours : sociologie du texte, sociologie du littéraire, sociocritique, sociosémiotique, etc. Les ouvrages de présentation au grand public de la sociologie de la littérature (signés Robert Escarpit, Paul Dirkx, Paul Aron et Alain Viala ou encore Gisèle Sapiro) se caractérisent d’ailleurs chacun par une tentative d’organiser la multiplicité des tendances – le plus souvent en distinguant entre sociologie de la production, sociologie des œuvres et sociologie de la réception.

Par ailleurs, ce qui a pu apparaître dans les années 1970 et 1980 comme un secteur de réflexion relativement homogène (malgré les profondes divergences théoriques en son sein) ne peut certainement plus y prétendre aujourd’hui et ce, pour plusieurs raisons : certaines recherches ont trouvé une niche pourvue d’une appellation relativement stable et institutionnalisée par des groupes, des associations, des colloques spécialisés (sociologie des champs, sociocritique) tandis que d’autres, les plus nombreuses, croisent les méthodes et les approches. Si les replis identitaires sur une perspective exclusive existent encore, il n’est plus rare désormais de voir des recherches sociologiques rencontrer des recherches sémiotiques, historiques, poétiques, dans un mouvement de contamination réciproque. Se pose aussi avec acuité la question des frontières, en particulier avec des disciplines qui, autrefois directement liées aux recherches sociologiques, ont eu tendance à s’autonomiser, faisant l’objet de revues, d’institutions et de veilles bibliographiques spécifiques : la psychosociologie de la lecture, la sociologie des arts plastiques, l’histoire du livre et de l’édition, l’histoire culturelle, sans même parler des continents, surtout du côté anglophone, des cultural studies et des gender studies. Et puis, les auteurs peuvent adopter de nouvelles perspectives au cours de leur carrière ou se détacher de leurs amours théoriques d’antan : combien alors d’occurrences intégrer pour Bakhtine, Jean-Marie Schaeffer, Jacques Dubois, Edmond Cros, Antoine Compagnon, René Girard ? Le compilateur, chaque fois, n’a d’autre choix que d’agir de la façon la plus cohérente et la plus honnête possible puis de faire amende honorable dès que nécessaire…

Dernière source de questionnements, mais non la moindre, sur les limites à respecter dans la présente entreprise bibliographique : l’ouverture récente des sujets de recherche (formes, contenus, périodes, genres) alors que les travaux des années 50-80 portaient principalement sur un corpus restreint d’œuvres issues du canon occidental. Sans même relancer la sempiternelle question de savoir « qu’est-ce que la littérature ? », on ne peut s’abstenir de faire là encore des choix : en l’occurrence, ont été privilégiés, pour de bonnes ou de mauvaises raisons, les travaux sur la production théâtrale et le texte de théâtre au détriment des performance studies, sur l’édition de bande dessinée et la structuration de son champ littéraire plutôt que sur les semiotic studies, sur le genre de l’essai plutôt que sur celui des écrits savants, sur les auteurs d’œuvres d’imagination plutôt que sur les publicistes, les artistes ou les professeurs, sans négliger toutefois les lieux d’intersection que sont la sociologie des intellectuels, l’histoire sociale de la bohème ou encore celle des avant-gardes.

Au-delà de ces questions qui pour la plupart ont été traitées au cas par cas au cours du travail de compilation bibliographique, voici quelques-uns des choix qui ont guidé ce travail :

- adopter pour terminus a quo, même si d’une certaine manière les approches sociales du littéraire sont aussi vieilles que l’étude de la littérature elle-même, la date symbolique de la rencontre entre l’histoire littéraire et la sociologie lors de la conférence en 1904 de Gustave Lanson à l’École des hautes études sociales, prononcée à l’invitation d’Émile Durkheim (dont on trouvera le texte ici) ;

- ne pas retenir les thèses et les mémoires inédits ;

- écarter, sauf exception, les recensions et comptes rendus critiques ;

- éliminer tout article qui a été par la suite intégré par son auteur, sous une forme reconnaissable, dans un recueil d’articles ou un ouvrage de synthèse ;

- maintenir l’intégrité des dossiers de revue et des ouvrages collectifs, quand bien même toutes les contributions ne concernent pas premièrement la littérature ou n’ont pas été écrits dans une perspective sociologique ; toutefois, si seulement deux ou trois articles d’un collectif ou d’un dossier ont été jugés pertinents, on les a fait précéder de partim ;

- ne pas exclure de langue d’écriture a priori, même si le français et l’anglais sont largement plus représentées ; en revanche, seule la traduction d’un livre vers le français ou, en l’absence de celle-ci, vers l’anglais a été considérée, de même que l’on n’a pas recensé les traductions vers des langues étrangères de livres ou d’articles écrits en français ;

- de séparer en trois sections les anthologies, les bibliographies et les études ;

- à l’intérieur de ces sections, de n’utiliser qu’un classement alphabétique par auteur, là où plusieurs autres bibliographies consacrées au même objet ont opté pour un ordonnancement chronologique ou un classement par sous-discipline ou par perspective théorique (sociologie de la lecture, sociologie du champ et de l’institution, sociocritique, etc.), au risque d’une répartition arbitraire dont on a préféré s’abstenir.

Pour s’aider dans sa consultation, le lecteur pourra utiliser la fonction de recherche qui est mise à sa disposition et qui lui permettra de s’enquérir des travaux d’un auteur, de rechercher un élément de titre, une date ou encore un éditeur. 

 

La bibliographie est aussi disponible aux éditions L'Harmattan, pourvue d'un index des noms d'auteurs :

 

9782343077581r

 

 


 

Bibliographies

Albanese, Ralph. « La sociocritique : une orientation bibliographique », Œuvres et critiques, vol. V, n° 1, 1980, p. 161-172.

Angenot, Marc. « A Select Bibliography of the Sociology of Literature », Science Fiction Studies, vol. IV, n° 3, novembre 1977, p. 295-308. (Repris sous le titre « Introduction », dans Suvin, Darko et Mullen, R. D. (dir.). Science-Fiction Studies : Selected Articles, vol. II, Boston (MA), Gregg Press, 1978, p. vii-xiv.)

Angenot, Marc et Khouri, Nadia. « Les modes intellectuelles : essai de bibliographie », Études françaises, vol. XX, n° 2, 1984, p. 135-137.

Angenot, Marc et Robin, Régine. La sociologie de la littérature, un historique, suivi d’une Bibliographie établie avec la collaboration de Janusz Przychodzeń, Montréal, Université McGill, coll. « Discours social / Social Discourse », 2002 (1993).

Baxandall, Lee. Marxism and Æsthetics: A Selective Annotated Bibliography. Books and Articles in the English Language, New York (NY), Humanities Press, 1968.

Benzi, Laura et Marchetti, Mario. « Bibliografia classificata di Sociologia della letteratura », Quaderni di sociologia, vol. XVIII, 1968, p. 57-123.

Beugnot, Bernard et Moureaux, José-Michel. « Littérature et sociologie », dans Manuel bibliographique des études littéraires, Paris, Nathan, 1982, p. 363-422.

Birnbaum, Norman. The Sociological Study of Ideology. A Trend Report and Bibliography, Oxford, Blackwell, 1960.

Bouvet, Rachel, Théberge, Ghislaine et Valenti, Jean. Bibliographie annotée sur la lecture, Montréal, G.R.E.L. (Groupe de recherche en lecture, Université du Québec à Montréal), coll. « Recherches et documents », 1991.

Carter, Paul J., Marshall, Thomas F. et Smart, George K. Literature and Society, 1950-1955 : A Selective Bibliography, Coral Gables (FL), University of Miami Press, 1956-1967, 3 vol.

Debouzy, Jacques, Duparc, Jean et Rudich, Norman. « Marxisme et littérature : parcours critique et bibliographie. France, États-Unis, Grande-Bretagne », Dialectiques, n° 14, 1976, p. 102-123.

Duncan, Hugh Dalziel. An Annotated Bibliography on the Sociology of Literature, With an Introductory Essay on Methodological Problems in the Field, Chicago (IL), [s.e.], 1947.

Ebisch, Walther et Schücking, Levin Ludwig « Bibliographie zur Geschichte des literarischen Geschmacks in England », Anglia, n° 63, 1939, p. 3-64.

Gajkowska, Cecylia. Wydawnictwa Instytutu Badań Literackich Polskiej Akademii Nauk 1948-1987, Varsovie, Polska Akademia Nauk, Instytut Badań, Literackich, 1988.

Groupe de Recherches sur la Sociologie de la Connaissance et de la Vie morale. « Bibliographie de la sociologie de la connaissance », Cahiers internationaux de sociologie, vol. XXXII, 1962, p. 135-176.

Hansen, Donald A. et Parsons, J. Herschel. Mass Communication: A Research Bibliography, Santa Barbara (CA), Glendessary Press, coll. « Glendessary Research Bibliographies », 1968.

Hare, John. « Literary Sociology and French-Canadian Literature. A Summary Bibliography », Culture, vol. XXVI, 1965, p. 419-423.

Johnson, Jonathan K., Schatzberg, Walter et Waite, Ronald A. (dir.). The Relations of Literature and Science: An Annotated Bibliography of Scholarship, 1880-1980, New York (NY), Modern Language Association of America, 1987.

Kliemann, Horst et Meyer-Dohm, Peter. Buchhandel, Eine Bibliographie, Gütersloh, C. Bertelsmann, 1963.

Marxism and the Mass Media: Towards a Basic Bibliography, New York (NY), International Mass Media Research Center, 1972-1976, vol. I-V.

Mollier, Jean-Yves et Sorel, Patricia. « L’histoire de l’édition, du livre et de la lecture en France aux XIXe et XXe siècles. Approche bibliographique », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 126-127 (dossier « Édition, Éditeurs (1) »), mars 1999, p. 39-59.

Pagliano Ungari, Graziella. « Bibliografie di sociologia della letteratura », Rivista di sociologia, vol. VI, n° 16, 1968, p. 157-164.

Peck, David Russell. « The New Marxist Criticism : A Bibliography » (I, II et III), Minnesota Review, n° 2-3, printemps-automne 1974, p. 127-132 ; n° 7, automne 1976, p. 100-105 ; n° 12, printemps 1979, p. 50-57.

Peck, David Russell. American Marxist Literary Criticism, 1926-1941: A Bibliography, New York (NY), American Institute for Marxist Studies, 1975.

Peyronie, André et Robine, Nicole. « Bibliographie critique sur la paralittérature », Interférence, n° 3, janvier 1973, p. 81-108.

Rafi-Zadeh, Hassen. International Mass Communications: Computerized Annotated Bibliography, Articles, Dissertation and Theses, Carbondale (IL), Honorary Relation Zone, coll. « International Understanding Series », 1972.

Rost, Gottfried et Schulze, Helmut. Der sozialistische Realismus in Kunst und Literatur. Eine empfehlende Bibliographie,Leipzig, Verlag für Buch- und Bibliothekswesen, 1960.

Shaw, Martin. Marxism Versus Sociology: A Guide to Reading, Londres, Pluto Press, 1974.

Starr, William T. « Theater and Society: A Bibliography », French Literature Series, n° 15, 1988, p. 178-183.

Thomson, Clive. Bibliographie analytique de G. Lukács, Kingston, APFUCC, coll. « Fascicule pédagogique », n° 1, 1980.

Vachon, Stéphane et Tournier, Isabelle. « Bibliographie des écrits de Claude Duchet », dans Jacques Neefs et Marie-Claire Ropars (dir.), La politique du texte : enjeux sociocritiques, Lille, Presses Universitaires de Lille, 1992, p. 231-248.

Vachon, Stéphane et Tournier, Isabelle. « Sociocritique. Bibliographie historique », dans Jacques Neefs et Marie-Claire Ropars (dir.), La politique du texte : enjeux sociocritiques, Lille, Presses Universitaires de Lille, 1992, p. 249-277.


 

Anthologies

Bürger, Peter (éd.). Seminar : Literatur- und Kunstsoziologie, Francfort, Suhrkamp, 1978 ; Peter Bürger, « Vorbemerkung » : Peter Bürger, « Kunstsoziologische Aspekte der Brecht-Benjamin­Adorno-Debatte der 30er Jahre » ; Gerhard Leithäuser, « Kunstwerk und Warenform » ; Kurt Lenk, « Zur Methodik der Kunstsoziologie » ; Georg Lukács, « Erzählen oder beschreiben? » ; Lucien Goldmann, « Der genetische Strukturalismus in der Literatursoziologie » ; Erich Köhler, « Einige Thesen zur Literatursoziologie » ; Paul Honigsheim, « Kunstsoziologie » ; Theodor W. Adorno, « Vermittlung » ; Alphons Silbermann, « Kunstsoziologie » ; Theodor W. Adorno, « Thesen zur Kunstsoziologie » ; Günther K. Lehmann, « Grundfragen einer marxistischen Soziologie der Kunst » ; Peter Hahn, « Kunst als Ideologie und Utopie » ; Peter Bürger, « Institution Kunst als literatursoziologische Kategorie » ; Milton C. Albrecht, « Kunst als Institution » ; Thomas Neumann, « Der Künstler in der bürgerlichen Gesellschaft » ; Pierre Francastel, « Die Zerstörung des plastischen Bildraums » ; Wolfgang Fritz Haug, « Zur Kritik der Warenästhetik » ; Pierre Bourdieu, « Elemente zu einer soziologischen Theorie der Kunstwahrnehmung ».

Burns, Elizabeth et Burns, Tom (éd.). Sociology of Literature and Drama. Selected Readings, Harmondsworth (Angleterre)/Baltimore (MD), Penguin Books, 1973 : Michel Zeraffa, « The novel as literary form and as social institution » ; Harry Levin, « Literature as an Institution » ; Georges Gurvitch, « The Sociology of the Theatre » ; Jean Duvignaud, « The Theatre in Society : Society in the Theatre » ; René Girard, « From “The Divine Comedy” to the Sociology of the Novel » ; Lucien Goldmann, « “Genetic Structuralism” in the Sociology of Literature » ; Kenneth Burke, « Literature as Equipment for Fiving » ; Northrop Frye, « The Social Context of Literary Criticism » ; George Steiner, « Marxism and the Literary Critic » ; Iouri Tynianov, « The Evolution of Literature » ; Roland Barthes, « Literature as Rhetoric » ; Claude Lévi-Strauss, « The Story of Asdiwal » ; Claude Lévi-Strauss, « From Cyclical Structure in Myth to Serial Romance in Modern Fiction » ; Frank Kermode, « Literary Fiction and Reality » ; Ian Watt, « “Robinson Crusoe” as Myth » ; Alfred Schutz, « “Don Quixote” and the Problem of Reality » ; Martin Price, « The Other Self: Thoughts about Character in the Novel » ; Georg Lukács, « Approximation to Life in the Novel and the Play » ; Frances Yates, « The Theatre as Moral Emblem » ; Georg Simmel, « On the Theory of Theatrical Performance » ; Lucien Goldmann, « The Moral Universe of the Playwright » ; Jane Harrison, « From Ritual to Art » ; Raymond Williams, « Dickens and Social Ideas » ; Elizabeth Burns, « Conventions of Performance » ; Robert Escarpit, « “Creative Treason” as a Key to Literature » ; Bertolt Brecht, « Binocular Vision in the Theatre: the Alienation Effect » ; Renato Poggioli, « The Concept of Avant-garde » ; Educardo Sanguineti, « The Sociology of the Avant-garde » ; Ian Watt, « The Reading Public and the Rise of the Novel » ; Erich Auerbach, « The Emergence of a Literary Public in Western Europe » ; Edmond Goblot, « Cultural Education as a Middle-class Enclave ».

Christadler, Martin et Hansen, Olaf (éd.). Marxistische Literaturkritik in Amerika, Darmstadt, Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 1982 : Olaf Hansen et Martin Christadler, « Einleitung (1981) » ; Michael Gold, « America Needs a Critic. A Review (1926) » ; Victor Francis Calverton, « For a New Critical Manifesto (1927) » ; Michael Gold, « Go Left, Young Writers! (1929) » ; « Draft Manifesto of John Reed Clubs (1932) » ; « Whither the American Writer (A Questionnaire) (1932) » ; « Author’s Field Day. A Symposium on Marxist Criticism (1934) » ; « The Coming Writers’ Congress (1935) » ; Victor Francis Calverton, « Humanism : Literary Fascism (1930) » ; Michael Gold, « Notes of the Month (1930) » ; Michael Gold, « Wilder : Prophet of the Genteel Christ (1930) » ; Edmund Wilson, « The Economic Interpretation of Wilder (1930) » ; Joseph Freeman, « On the Literary Front (1931) » ; Victor Francis Calverton, « The Radical Approach (1932) » ; Isidor Schneider, « Sectarianism on the Right (1936) » ; Alan Calmer, « Down with “Leftism”! (1936) » ; James T. Farrell, « Rebuttal (1936) » ; Michael Gold, « Papa Anvil and Mother Partisan (1936) » ; James T. Farrell, « The Local Boys Are at Their Old Stand Again (1937) » ; James Burnham, « Marxism and Esthetics (1933) » ; Granville Hicks, « The Crisis in American Criticism (1933) » ; Wallace Phelps et Philip Rahv, « Problems and Perspectives in Revolutionary Literature (1934) » ; Wallace Phelps, « Form and Content » ; Kenneth Burke, « Revolutionary Symbolism in America (1935) » ; Edmund Wilson, « Marxism and Literature (1937) » ; Mike Gold, « Towards Proletarian Art (1921) » ; Mike Gold, « Proletarian Realism (1930) » ; Victor Francis Calverton, « Can We Have a Proletarian Literature? (1932) » ; « What is a Proletarian Novel? Notes Toward a Definition (1935) » ; Philip Rahv, « Proletarian Literature: A Political Autopsy (1938-1939) » ; Victor Francis Calverton, « Sinclair Lewis. The Last of the Literary Liberals (1934) » ; Edmund Wilson, « Flaubert’s Politics (1937) » ; Philip Rahv, « Dostoevski and Politics: Notes on The Possessed (1938) » ; Frederick W. Dupee, « André Malraux (1938) » ; Alvah C. Bessie, « Review of For Whom the Bell Tolls (1940) » ; Mike Gold, « Renegades: A Warning of the End (1941) » ; Dwight Macdonald, « Reading from Left to Right (1941) » ; Meyer Schapiro, « Looking Foward to Looking Backward  (1938) » ; Newton Arvin, « Individualism and American Writers (1931) » ; Granville Hicks, « Direction (1935) » ; « What Is Americanism? A Symposium on Marxism and the American Tradition (1936) » ; « The Situation in American Writing. Seven Questions (1939) » ; William Phillips, « The Intellectuals’ Tradition (1941) » ; Philip Rahv, « Twilight of the Thirties (1939) » ; Malcolm Cowley, « A Farewell to the 1930’s (1939) » ; Mike Gold, « The Second American Renaissance » ; Philip Rahv, « Disillusionment and Partial Answers (1948) » ; Edmund Wilson, « Marxism at the End of the Thirties (1952) ».

Craig, David (éd.). Marxists on Literature: An Anthology, Baltimore (MD), Penguin Books, 1975 : George Thomson, « Speech and Thought » ; George Thomson, « The Art of Poetry » ; Gueorgui Plekhanov, « On the Social Basis of Style » ; Christopher Caudwell, « English Poets: The Period of Primitive Accumulation » ; Geoffrey M. Matthews, « Othello and the Dignity of Man » ; David Craig, « Towards Laws of Literary Development » ; Victor Gordon Kiernan, « Wordsworth and the People » ; Karl Marx, « Letter to Lassalle (19 April 1859) » ; Friedrich Engels, « Letter To Lassalle (18 May 1859) » ; Arnold Kettle, « Dickens and the Popular Tradition » ; Jack Mitchell, « Aesthetic Problems of the Development of the Proletarian-Revolutionary Novel in the nineteenth-century Britain » ; Friedrich Engels, « Letter to Minna Kautsky (26 November 1885) » ; Friedrich Engels, « Letter to Margaret Harkness (April 1888) » ; Gueorgui Plekhanov, « On “Art for Art’s Sake” » ; Georg Lukács, « Tolstoy and the development of realism » ; Vladimir Ilitch Lénine, « Articles on Tolstoy » ; Léon Trotsky, « The Formalist School on Poetry and Marxism » ; Georg Lukács, « Franz Kafka or Thomas Mann ? » ; Lu Hsun, « Some Thoughts on our new Literature » ; Lu Hsun, « A Glance at Shangai Literature » ; Bertolt Brecht, « Theatre for Pleasure or Theatre for Instruction » ; Bertolt Brecht, « The Popular and the Realistic » ; Bertolt Brecht, « On Rhymeless Verse with Irregular Rhythms » ; Victor Serge, « The Writer’s Conscience » ; Max Adereth, « What is “Littérature Engagée” » ; Ernst Fischer, « The Loss and Discovery of Reality ».

Eagleton, Terry et Milne, Drew (éd.). Marxist Literary Theory. A Reader, Oxford (Angleterre), Blackwell Publishers, 1996 : Terry Eagleton, « Introduction Part I » ; Terry Milne, « Introduction Part II : Reading Marxist Literary Theory » ; Karl Marx et Friedrich Engels, « Social Being and Social Consciousness » ; Karl Marx, « Uneven Character of Historical Development and Questions of Art » ; Karl Marx, « Poetry of the Future » ; Friedrich Engels, « Against Vulgar Marxism » ; Friedrich Engels, « On Realism » ; Vladimir Ilitch Lénine, « Leo Tolstoy and his Epoch » ; Léon Trotsky, « The Formalist School of Poetry and Marxism » ; Valentin Nikolaevich Voloshinov, « Concerning the Relationship of the Basis and Superstructures » ; Walter Benjamin, « Surrealism: The Last Snapshot of the European Intelligentsia » ; Walter Benjamin, « Addendum to “The Paris of the Second Empire in Baudelaire” » ; Ernst Bloch, « Marxism and Poetry » ; Christopher Caudwell, « English Poets: The Period of Primitive Accumulation » ; Alick West, « The Relativity of Literary Value » ; Bertolt Brecht, « A Short Organum for the Theatre » ; Roland Barthes, « The Tasks of Brechtian Criticism » ; Georg Lukács, « The Ideology of Modernism » ; Galvano Della Volpe, « The Semantic Dialectic » ; Theodor W. Adorno, « Commitment » ; Lucien Goldmann, « Introduction to the Problems of a Sociology of the Novel » ; Jean-Paul Sartre, « The Objective Spirit » ; Raymond Williams, « Tragedy and Revolution » ; Raymond Williams, « Literature » ; Louis Althusser, « A Letter on Art in Reply to André Daspre » ; Etienne Balibar et Pierre Macherey, « On Literature as an Ideological Form » ; Terry Eagleton, « Towards a Science of the Text » ;The Marxist-Feminist Literature Collective, « Women's Writing: Jane Eyre, Shirley, Villette, Aurora Leigh » ; Fredric Jameson, « On Interpretation » ; Aijaz Ahmad, « Jameson's Rhetoric of Otherness and the “National Allegory” » ; Chidi Amuta, « The Materialism of Cultural Nationalism : Achebe's Things Fall Apart and Arrow of God » ; Alex Callinicos, « The Jargon of Postmodernity ».

Fügen, Hans Norbert (éd.). Wege der Literatursoziologie, Neuwied/Berlin, Luchterhand, 1968 : « Vorwort » ; « Einleitung » ; « Historischer Teil » ; Louis de Bonald, « Die Unabhängigkeit der Schriftsteller und der Einfluß des Theaters auf die Sitten und den Geschmack » ; Alexis de Tocqueville, « Demokratie, Aristokratie und Literatur » ; Jean-Marie Guyau, « Die Kunst als Ausdruck sozialer Sympathie » ; Gueorgui Plekhanov, « Die französische dramatische Literatur vom Standpunkt der Soziologie » ; Vladimir Ilitch Lénine, « Leo Tolstoi als Spiegel der russischen Revolution » ; Franz Mehring, « Über die historischen Bedingungen des Kunstgeschmacks » ; Walter Benjamin, « Linke Melancholic » ; Georg Lukács, « Die Lage der deutschen Literatur nach 1848 » ; Jacob Burckhardt, « Der moderne Ruhm » ; Alfred von Martin, « Humanismus als Romantik und Restauration » ; Friedrich Nietzsche, « Aus der Seele der Künstler und Schriftsteller » ; Ruth A. Inglis, « Das Verhältnis von Literatur und Gesellschaft in objektiver Betrachtung » ; Friedrich Sengle, « Formen des idyllischen Menschenbildes » ; Lucien Goldmann, « Zur Soziologie des Romans » ; Theodor W. Adorno, « Rede über Lyrik und Gesellschaft » ; Walter Nutz, « Konformliteratur für die Frau » ; Erich Köhler, « Zur Selbstauffassung des höfischen Dichters » ; Walter Horace Bruford, « Der Beruf des Schriftstellers » ; William Jackson Lord, « Die finanzielle Lage der amerikanischen Schriftsteller » ; Dietrich Strothmann, « Die Regie des Autoreneinsatzes » ; Robert Escarpit, « Die Arten des Publikums » ; Erich Auerbach, « La cour et la ville » ; Untersuchung des DIVO-Instituts, « Lesen und Freizeit » ; Leo Löwenthal, « Die Kritiker als Vermittler » ; Walter Rüegg, « Der gesellschaftliche Sinn des Buchhändlers » ; Peter Karstedt, « Soziologie öffentlicher Bibliotheken ».

Pagliano Ungari, Graziella (éd.). Sociologia della letteratura, 2e éd., Bologne, Il Mulino, 1979 : Graziella Pagliano Ungari, « Introduzione » ; Germaine de Staël, « Istituzioni sociali e letterature » ; Louis de Bonald, « Letterature stile della società » ; Alexis de Tocqueville, « Democrazia e letterature nel Nuovo Mondo » ; Charles-Augustin de Sainte-Beuve, « La mercificazione della letterature » ; Émile Zola, « La nuova livertà del mercato letterario » ; Georg Wilhelm Friedrich Hegel, « Spirito dell’età epos classico e romanzo borghese » ; Karl Marx et Friedrich Engels, « Contro il determinismo ingenuo in storia letteraria » ; Hippolyte Taine, « La teoria dei tre fattori : razza, ambiente, momento » ; Jean-Marie Guyau, « Arte come afflato sociale » ; Gueorgui Plekhanov, « La critica francese e il materialismo » ; Wilhelm Dilthey, « Poesia come esperienza vissuta » ; Georg Lukács, « Le forme come elemento sociale della letteratura » ; Hugh D. Duncan, « Simboli e ruoli sociali » ; Arnold Hirsch, « Storiografia letteraria e sociologia » ; Jan Mukařovsky, « Struttura e funzione dell’opera d’arte » ; Pierre Macherey, « L’immagine nello specchio » ; Lucien Goldmann, « Uno statuto per la sociologia della letterature » ; Jean-Paul Sartre, « Scrivere per chi » ; Michel Foucault, « Alla ricerca dell’autore » ; Harald Weinrich, « Alla ricerca del lettoro » ; Robert Escarpit, « Gli ingranaggi dell’editoria » ; George Thomson, « Eschilo e Atene » ; Victor Ehrenberg, « Il pubblico di Aristofane » ; Max Weber, « I letterati nel Celeste Impero » ; Jean Marx, « Tristano, Isotta e il diritto feudale » ; Erich Köhler, « Amor di lontananza e cavalieri senza feudo » ; Jean Duvignaud, « Le sacre reppresentazioni » ; Lucien Febvre, « L’Heptaméron di Margherita di Navarra e l’educazione sentimentale in Europa » ; Arnold Hauser, « L’ultima disfatta della cavalleria » ; Leo Löwenthal, « Tipi d’autorità ne La Tempesta di Shakespeare » ; Jan Kott, « Shakespeare » ; Lionel C. Knights, « Dramma shakespeariano e storia economica » ; Erich Auerbach, « Il pubblico del Seicento francese : la “Cour et la ville” » ; Bernard Groethuysen, « L’impero delle arti e delle scienze » ; Ian Watt, « Pamela o la nascita del romanzo » ; Henri Lefebvre, « Sociologia del “Romantisme” » ; Jean-Paul Sartre, « Flaubert e la classe interiorizzata » ; Walter Benjamin, « Baudelaire e la folla della città » ; Raymond Williams, « La lettura in Inghilterra fra Ottocento e Novecento » ; Lucien Goldmann, « Il romanzo del Novecento ».

Pelletier, Jacques (éd.). Le social et le littéraire : anthologie, Montréal, Université du Québec à Montréal, coll. « Cahiers du Département d’études littéraires », 1984 : Jacques Pelletier, « Préface » ; Robert Escarpit, « Le littéraire et le social » ; Jacques Dubois, « Vers une théorie de l’institution littéraire » ; Georg Lukàcs, « Préface » ; Georg Lukács, « Conditionnement et signification historico-philosophique du roman » ; Georg Lukács, « Le romantisme et la désillusion » ; Lucien Goldmann, « Le tout et les parties » ; Lucien Goldmann, « Le sujet de la création culturelle » ; Jean-Paul Sartre, « Pour qui écrit-on ? » ; Jean-Paul Sartre, « La méthode progressive-régressive » ; Erich Auerbach, « À l’hôtel de La Mole » ; Mikhaël Bakhtine, « Le plurilinguisme dans le roman » ; Jacques Dubois, « L’inscription idéologique » ; Claude Duchet, « Positions et perspectives » ; Claude Duchet, « Pour une socio-critique ou variations sur un incipit » ; Pierre Barbéris, « Quelques principes et définitions » ; Marc Angenot, « Présupposé, topos, idéologème » ; André Belleau, « Conditions d’une sociocritique » ; André Belleau, « La démarche sociocritique au Québec » ; André Belleau, « La dimension carnavalesque du roman québécois » ; Jacques Allard, « L’idéologie du pays dans le roman québécois contemporain : Il n’y a pas de pays sans grand-père et l’intertexte national » ; Jacques Pelletier, « La problématique nationaliste dans l’œuvre romanesque de Jacques Godbout ».

Pelletier, Jacques, avec la collaboration de Jean-François Chassay et Lucie Robert (éd.). Littérature et société, Montréal, VLB éditeur, coll. « Essais critiques », 1994 : Jacques Pelletier, « Présentation » ; Georg Lukács, « Conditionnement et signification historico-philosophique du roman » ; Lucien Goldmann, « Le tout et les parties » ; Jean-Paul Sartre, « Pour qui écrit-on ? » ; Jean-Paul Sartre, « La méthode progressive-régressive » ; Eric Auerbach, « À l’hôtel de la Mole » ; Jacques Pelletier, « La critique sociologique depuis 1965 » ; Gilles Marcotte, « Alain et Abel » ; Jean-François Chassay, « La stratégie du désordre : une lecture de textes montréalais » ; André Belleau, « La dimension carnavalesque du roman québécois » ; Jacques Dubois, « L’inscription idéologique » ; Pierre Bourdieu, « Mais qui a créé les créateurs ? » ; Robert Escarpit, « Le littéraire et le social » ; Lucie Robert, « Le droit et le savoir : le concept d’institution » ; Michel Biron, « Sociocritique et poésie : perspectives théoriques » ; Marc Angenot, « Pour une théorie du discours social : problématique d’une recherche en cours » ; Mikhaïl Bakhtine, « Le plurilinguisme dans le roman » ; Patricia Smart, « Les traces d’un meurtre ».

Tanner, Jeremy (éd.). The Sociology of Art: A Reader, Londres/New-York (NY), Routledge, 2003 : Jeremy Tanner, « Introduction » ; Karl Marx, « Social Being and Social Consciousness » ; Karl Marx, « Art and Ideology » ; Karl Marx, « Historical Development and Cultural Traditions » ; Max Weber, « Magical Religion, Salvation Religion and the Evolution of Art » ; Max Weber, « The Tensions between Art and Ethical Religion » ; Max Weber, « Art and Rationalization in the Western World » ; Georg Simmel, « Symmetry and Social Organization » ; Emile Durkheim, « Symbolic Meaning and Objectification » ; Emile Durkheim, « Symbolic Objects, Communicative Interaction  and Social Creativity » ; Raymond Williams, « Productive Forces » ; Raymond Williams, « From Reflection to Mediation » ; Howard S. Becker, « Art as Collective Action » ; Pierre Bourdieu, « But who Created the “Creators”? » ; Arnold Hauser, « The Social Status of the Renaissance Artist » ; Nathalie Heinich, « The Van Gogh Effect » ; Norbert Elias, « Craftsmen’s Art and Artists’ Art » ; David Brain, « Material Agency and the Art of Artifacts » ; Jürgen Habermas, « Art Criticism and the Institutions of the Public Sphere » ; Pierre Bourdieu, « Outline of a Sociological Theory of Art Perception » ; Paul DiMaggio, « Cultural Entrepreneurship in Nineteenth-Century Boston: The Creation of an Organizational Base for High Culture in America » ; Vera L. Zolberg, « Conflicting Visions in American Art Museums » ; Karl Mannheim, « The Dynamics of Spiritual Realities » ; Robert Witkin, « Van Eyck through the Looking Glass » ; Talcott Parsons, « Expressive Symbolism and Social Interaction » ; Talcott Parsons, « The Cultural Elaboration of Expressive Meanings and the Evolution of Art ».

Žmegač, Victor (éd.). Marxistische Literaturkritik, Bad Homburg, Athenäum Verlag, 1970 : Victor Žmegač, « Einleitung » ; Valerijan F. Pereverzev, « Notwendige Voraussetzungen der marxistischen Literaturwissenschaft » ; Georg Lukács, « Einführung in die ästetischen Schriften von Marx une Engels » ; Bertolt Brecht, « Notizen über realistische Schreibweise » ; Lucien Goldmann, « Dialektischer Materalismus und Literaturgeschichte » ; Zdenko Škreb, « Die Bedeutung der Lehre von den zwei Wirklichkeiten in der Literaturwissenschaft » ; Franz Mehring, « Lessing in Hamburg » ; Georgij V. Plekhanov, « Die französische dramatische Literatur und dit französische Malerei des 18. Jahrhunderts vom Standpunkt der Soziologie » ; Christopher Caudwell, « Die Entwicklung der modernen Poesie » ; Christopher Caudwell, « Englische Dichter » ; Robert Weiman, « Grundlage and Größe des Shakespeare-Theaters », Arnold Kettle, « Einführung in die englische Romanliteratur » ; Jan Kott, « Kapitalismus auf einer öden Insel » ; Werner Kraus, « Zur Periodisierung Auffklärung, Sturm und Drang, Weimarer Klassik » ; Georg Lukács, « Minna von Barnhelm » ; Hans Mayer, « Die Ausnahme Heinrich Heine » ; Nikolaj J. Konrad, « Das Problem des Realismus und dit Literaturen des Ostens » ; Ervin Šinko, « Über den Realismus und den Naturalismus » ; Aleksandar Flaker, « Motivation und Stil » ; Ernst Fischer, « Das Problem der Wirklichkeit in der modernen Kunst » ; Ernst Fischer, « Franz Kafka ».

Žmegač, Victor (éd.). Marxistische Literaturkritik, Francfort-sur-le-Main, Athenäum Fischer Taschenbuch Verlag, 1972 : Victor Žmegač, « Einleitung » ; Valerijan F. Pereverzev, « Notwendige Voraussetzungen der marxistischen Literaturwissenschaft » ; Georg Lukács, « Einführung in die ästetischen Schriften von Marx une Engels » ; Lucien Goldmann, « Der genetische Strukturalismus in der Literatursoziologie » ; Zdenko Škreb, « Die Bedeutung der Lehre von den zwei Wirklichkeiten in der Literaturwissenschaft » ; Robert Weimann, « Literatische Struktur und Literaturgeschichte : Die Sprache der Kunst » ; Franz Mehring, « Lessing in Hamburg » ; Christopher Caudwell, « Die Entwicklung der modernen Poesie » ; Christopher Caudwell, « Englische Dichter » ; Jan Kott, « Kapitalismus auf einer öden Insel » ; Cesare Cases, « Lessing Nathan der Weise » ; Werner Kraus, « Zur Periodisierung Auffklärung, Sturm und Drang, Weimarer Klassik » ; Hans Mayer, « Die Ausnahme Heinrich Heine » ; Aleksandar Flaker, « Motivation und Stil » ; Ernst Fischer, « Das Problem der Wirklichkeit in der modernen Kunst » ; Erich Köhler, « Der literarische Zufall, das Mögliche und die Notwendigkeit ».

 


 

 

Études

A contrario, vol. IV, n° 2 (Raphaël Baroni, Jérôme Meizoz et Giuseppe Merrone (dir.), dossier « Littératures et sciences sociales dans l’espace romand »), 2006 : Raphaël Baroni, Jérôme Meizoz et Giuseppe Merrone, « Littérature et sciences sociales : dialogue de sourds ou mariage de raison ? » ; Dominique Maingueneau, « Les deux cultures des études littéraires » ; Daniel Maggetti, « La littérature romande n’existe pas… sauf en sciences sociales ! » ; Céline Cerny, « Un regard ethnocritique sur l’œuvre de Ramuz : l’exemple du légendaire » ; Stéphane Pétermann, « Ramuz paysan, patriote et héros : constuction d’un mythe » ; Kristina Schulz, « Neutralité et engagement : Denis de Rougemont et le concept de “neutralité active” » ; Jérôme David, « Sur un texte énigmatique de Pierre Bourdieu » ; André Petitat, « Fiction, pluralité des mondes et interprétation » ; Lorenzo Bonoli, « Écrire et lire les cultures : l’ethnographie, une réponse littéraire à un défi scientifique » ; Raphaël Baroni, Stéphanie Pahud et Françoise Revaz, « De l’intrigue littéraire à l’intrigue médiatique : le feuilleton Swissmetal » ; Guiseppe Merrone et Ami-Jacques Rapin, « Jean Chauma écrivain : le milieu du banditisme par l’un des siens » ; Pascale Casanova, Jérôme Meizoz et Pascale Debruères, « Littérature française et littérature romande : effets de frontière ».

Abensour, Corinne et Legendre, Bertrand. Entrer en littérature. Premiers romans et primo romanciers dans les limbes, Paris, Éditions Arkhê, 2012.

Ablamowicz, Aleksander (dir.). La pensée sociale dans la littérature française. Actes du colloque de Katowice-Sosnowiec, 22-24 mai 1980, Katowice, Uniwersytet Šląski 1981 : Ewa Janiszewska-Kozlowska, « Discours de la servitude volontaire d’Étienne de La Boétie » ; Elzbieta Przybylska, « La satire des mœurs dans les contes de fées du comte de Caylus » ; Kalikst Morawski, « La pensée sociale de Lamennais » ; Marek Tomaszewski, « Entre le rêve et la réalité : Les Considérations sur le Gouvernement de Pologne de Jean-Jacques Rousseau » ; Mieczyslaw Kaczynski, « Questions sociales dans l’œuvre de Jules Vallès (1832-1885) » ; Regina Bochenek-Franczakowa, « Narrer pour convaincre : un aspect de la vision du monde des romans dits sociaux de George Sand » ; Zbigniew Naliwajek, « Compagnons de route dans l’évolution idéologique de Romain Rolland » ; Dariusz Gasowski, « Citadelle – symbole de continuité et de mutation de la civilisation » ; Dorota August, « L’homme et la société dans l’œuvre de Gilbert Cesbron » ; Henryk Chudak, « La critique marxiste en France à l’entre-deux-guerres » ; Irena Filipowska, « Jean Cocteau et ses attitudes envers les problèmes sociaux » ; Kazimierz Derylo, « Fonctions sociales de néologismes dans l’œuvre poétique de Jacques Prévert » ; Jerzy Falicki, « L’image de la société dans les figures antinomiques de Georges Brassens » ; Aleksander Ablamowicz, « Le romanesque et le social ».

Abruzzese, Alberto. Sociologia della letteratura, Rome, Savelli, 1977.

Acme (groupe). L’Association. Une utopie éditoriale et esthétique, Bruxelles, Les Impressions nouvelles, coll. « Réflexions faites », 2011.

Acord, Sophia Krzys. « Beyond the ‘Code’: New Aesthetic Methodologies for the Sociology of the Arts », Sociologie de l’Art - Opus, n° 9-10 (dossier « Questions de méthodes »), 2006, p. 69-86.

Actes de la recherche en sciences sociales, n° 13 (dossier « L’économie des biens symboliques »), février 1977 : Pierre Bourdieu, « La production de la croyance. Contribution à une économie des biens symboliques » ; Christophe Charle, « Situation spatiale et position sociale. Essai de géographie sociale du champ littéraire à la fin du XIXe siècle » ; Jean-Louis Fabiani et Jean-Claude Chamboredon, « Les albums pour enfants. Le champ de l’édition et les définitions sociales de l’enfance » ; Paolo Fabbri et Bruno Latour, « La rhétorique de la science. Pouvoir et devoir dans un article de science exacte ».

Actes de la recherche en sciences sociales, n° 23 (dossier « Sur l’art et la littérature »), septembre 1978 : Eric Hobsbawm, « Sexe, symboles, vêtements et socialisme » ; Jean-Louis Fabiani, « Introduction à l’œuvre de Francis D. Klingender » ; Francis D. Klingender, « Joseph Wright de Derby, peintre de la révolution industrielle » ; Germano Mulazzani et Marisa Dalai, « L’espace impossible de Bramante. Étude sur le cycle des Hommes d’armes » ; Pierre Bourdieu et Mouloud Mammeri, « Dialogue sur la poésie orale en Kabylie » ; Pierre Bourdieu, « Sur l’objectivation participante. Réponses à quelques objections ».

Actes de la recherche en sciences sociales, n° 40 (dossier « Sociologie de l’oeil »), novembre 1981 : Yvette Delsaut et Pierre Bourdieu, « Pour une sociologie de la perception » ; Michael Baxandall, « L’œil du Quattrocento » ; Carlo Ginzburg et Enrico Castelnuovo, « Domination symbolique et géographique artistique dans l’histoire de l’art italien » ; Daniel Grojnowski, « Une avant-garde sans avancée. Les “Arts incohérents”, 1882-1889 » ; Denys Riout, « Remarques sur les “Arts incohérents” et les “avant-gardes” ».

Actes de la recherche en sciences sociales, n° 60 (dossier « Images “populaires” »), novembre 1985 : Cécile Vidart et Christiane Py, « Les musées d’anatomie sur les champs de foire » ; William Labov, « La chute » ; Sylvette Giet, « Vingt ans d’amour en couverture » ; Nobert Elias, « Remarques sur le commérage » ; Anne-Marie Thiesse, « Les infortunes littéraires. Carrières de romanciers populaires à la Belle Époque » ; Jacques Dubois, « Naissance du récit policier » ; Denys Cuche, « Traditions populaires ou traditions élitistes ? Rites d’initiation et rites de distinction dans les Écoles d’Arts et métiers » ; Jean-Michel David, « Eloquentia popularis et urbanitas. Les orateurs originaires des villes italiennes à Rome à la fin de la République » ; Michel Pialoux et Christian Corouge, « Chronique Peugeot », Yves Winkin, « Croyance populaire et discours savant : “langage du corps” et “communication non verbale” ».

Actes de la recherche en sciences sociales, n° 89 (dossier « Le champ littéraire »), septembre 1991 : Pierre Bourdieu, « Le champ littéraire » ; Jean-Michel Péru, « Une crise du champ littéraire français. Le débat sur la “littérature prolétarienne” » ; Louis Pinto, « Tel Quel. Au sujet des intellectuels de parodie ».

Actes de la recherche en sciences sociales, n°s 111-112 (dossier « Littérature et politique »), mars 1996 : Gisèle Sapiro, « La raison littéraire. Le champ littéraire français sous l’Occupation (1940-1944) » ; Gisèle Sapiro, « Salut littéraire et littérature du salut. Deux trajectoires de romanciers catholiques : François Mauriac et Henry Bordeaux » ; Anne Simonin, « La littérature saisie par l’histoire. Nouveau roman et guerre d’Algérie aux Éditions de Minuit » ; Philippe Olivera, « Le sens du jeu. Aragon entre littérature et politique (1958-1968) » ; Shigeru Okayama, « Déplacements et transpositions. Introduction à une lecture globale de Divagations » ; Jérôme Meizoz, « Le droit de “mal écrire” » ; Paul Dirkx, « La presse littéraire parisienne et les “amis belges” (1944-1960) » ; Loïc Wacquant, « (Re)poser le problème noir américain » ; Isabelle Kalinowski, « Critiques de la raison : une anthologie philosophique de l’Aufklärung allemande ».

Actes de la recherche en sciences sociales, n° 123 (dossier « Genèse de la croyance littéraire »), juin 1998 : Claude F. Poliak et Gérard Mauger, « Les usages sociaux de la lecture » ; Marie Cartier et Christian Baudelot, « Lire au collège et au lycée : de la foi du charbonnier à un pratique sans croyance » ; Louis Pinto, « Épreuves et prouesses de l’esprit littéraire » ; Fabienne Pavis et Claude F. Poliak, « Romance et ethos populaire. La vie et l’œuvre de Denise Roux, auteur de la presse populaire féminine » ; Martin Gierl, « De la croyance religieuse à la croyance scientifique » ; Anne Saada, « Diderot revisité ».

Actes de la recherche en sciences sociales, n°s 126-127 (dossier « Édition, Éditeurs (1) »), mars 1999 : Pierre Bourdieu, « Une révolution conservatrice dans l’édition » ; Jean-Yves Mollier, « Les mutations de l’espace éditorial français du XVIIIe au XXe siècle » ; Patricia Sorel et Jean-Yves Mollier, « L’histoire de l’édition, du livre et de la lecture en France aux XIXe et XXe siècles. Approche bibliographique » ; Diana Cooper-Richet, « La librairie étrangère à Paris au XIXe siècle. Un milieu perméable aux innovations et aux transferts » ; Paul Dirkx, « Les obstacles à la recherche sur les stratégies éditoriales » ; Natalia Chmatko et Anne-Marie Thiesse, « Les nouveaux éditeurs russes » ; Gustavo Sorâ, « La maison et l’entreprise. José Olympio et l’évolution de l’édition brésilienne » ; Pascal Fouché et Anne Simonin, « Comment on a refusé certains de mes livres. Contribution à une histoire sociale littéraire » ; Julie Tardieu, « Le centenaire de Rimbaud ».

Actes de la recherche en sciences sociales, n° 130 (dossier « Édition, Éditeurs (2) »), décembre 1999 : Bénédicte Reynaud, « L’emprise des groupes sur l’édition française au début des années 1980 » ; Olivier Godechot, « Le marché du livre philosophique » ; Makus Gerlach et Claudia Schalke, « Le paysage éditorial allemand » ; Yves Winkin et Pascal Durand, « Des éditeurs sans édition. Genèse et structure de l’espace éditorial en Belgique » ; Victor Karady, « Les Juifs dans l’édition hongroise avant 1945 » ; André Schiffrin, « Les presses universitaires américaines et la logique de profit » ; Martin Chalmers, « Les écrivains allemands en Grande-Bretagne » ; Joseph Jurt, « L’“intraduction” de la littérature française en Allemagne ».

Actes de la recherche en sciences sociales, n° 144 (Johan Heilbron et Gisèle Sapiro (dir.), dossier « Traduction : les échanges littéraires internationaux »), septembre 2002 : Johan Heilbron et Gisèle Sapiro, « La traduction littéraire, un objet sociologique » ; Pascale Casanova, « Consécration et accumulation de capital littéraire. La traduction comme échange inégal » ; Zohar Shavit, « Fabriquer une culture nationale. Le rôle des traductions dans la constitution de la littérature hébraïque » ; Blaise Wilfert-Portal, « Cosmopolis et l’homme invisible. Les importateurs de littérature étrangère en France, 1885-1914 » ; Isabelle Kalinowski, « La vocation au travail de traduction » ; Ioana Popa, « Un transfet littéraire politisé. Circuits de traduction des littératures d’Europe de l’Est en France, 1947-1989 » ; Hervé Serry, « Constituer un catalogue littéraire. La place des traductions dans l’histoire des Éditions du Seuil » ; Gisèle Sapiro, « L’importation de la littérature hébraïque en France. Entre communautarisme et universalisme ».

Actes de la recherche en sciences sociales, n° 145 (Johann Heilbron et Gisèle Sapiro (dir.), dossier « La circulation internationale des idées »), décembre 2002 ; partim : Pierre Bourdieu, « Les conditions sociales de la circulation internationale des idées » ; Gustavo Sorá, « Un échange dénié. La traduction d’auteurs brésiliens en Argentine ».

Actes de la recherche en sciences sociales, n° 168 (dossier « Vocations artistiques »), 2007 ; partim : Gisèle Sapiro, « La vocation artistique entre don et don de soi » ; Gisèle Sapiro, « “Je n’ai jamais appris à écrire”. Les conditions de formation de la vocation d’écrivain » ; Sergio Miceli, « Jorge Luis Borges, histoire sociale d’un “écrivain-né” ».

Actes de la recherche en sciences sociales, n°s 186-187, (dossier « Sociétés du spectacle »), 2011 : Christophe Charle, « Sociétés du spectacle » ; Carlotta Sorba, « Le “mélodrame” du Risorgimento. Théâtralité et émotions dans la communication des patriotes italiens » ; Vincent Robert, « Théâtre et révolution à la veille de 1848 : Le Chevalier de Maison-Rouge » ; Jeanne Moisand, « Entre tréteaux et barricades. Théâtre et mobilisation ouvrière à Barcelone, 1868-1909 » ; Christophe Charle, « Le carnaval du temps présent. Les revues d’actualités à Paris et à Bruxelles, 1852-1912 » ; Bleuwenn Lechaux, « Des contradictions du théâtre critique new-yorkais » ; Éric Darras, « Les causes du peuple. La gestion du cens social dans les émissions-forums » ; Afrânio Garcia Jr., « Les souvenirs d’un Européen : entre Le Brésil, terre d’avenir et le Monde d’hier. Les derniers écrits de Stefan Zweig ».

Adorno, Theodor W. Noten zur Literatur. Francfort, Suhrkamp, 1958-1974, 4 vol. (Traduction française : Notes sur la littérature, Paris, Flammarion, 1984.)

Adorno, Theodor W. Aesthetische Theorie. Francfort, Suhrkamp, 1970. (Traduction française : Théorie esthétique, Paris, Klincksieck, 1974.)

Adorno, Theodor W. Soziologische Schriften, éd. Rolf Tiedemann, Francfort, Suhrkamp, 1972-1975, 2 vol.

Adorno, Theodor W. et Horkheimer, Max. Kulturindustrie. Raison et mystification des masses, trad. de Eliane Kaufholz, Paris, Allia, 2012.

Aers, David. Medieval Literature Criticism, Ideology, and History, New York (NY), St. Martin’s Press, 1986.

Afzal-Khan, Fawzia. Cultural Imperialism and the Indo-English Novel: Genre and Ideology in R.K. Narayan, Anita Desai, Kamala Markandaya, and Salman Rushdie, University Park (PA), Pennsylvania State University Press, 1993.

Agblemagnon, Ferdinand N’sougan. « Sociologie littéraire et artistique de l’Afrique », Diogène, n° 74, avril-juin 1971, p. 96-115.

Ahearn, Edward J. Marx and Modern Fiction, New Haven (CT), Yale University Press, 1991.

Ahmad, Aijaz. In Theory: Nations, Classes, Literatures. New York (NY), Routledge/Chapman & Hall, 1992.

Ahmed, Eshan.Clément Marot: The Mirror of the Prince, Charlottesville (VA), Rookwood Press, coll. « EMF Critiques », 2005.

Ainsworth, Peter et Croenen, Godfried (dir.). Patrons, Authors and Workshops. Books and Book Production in Paris around 1400, Louvain, Peeters, 2006.

Albenga, Viviane. « Le genre de “la distinction” : la construction réciproque du genre, de la classe et de la légitimité littéraire dans les pratiques collectives de lecture », Sociétés et représentations, n° 24, 2007, p. 161-176.

Albenga, Viviane. « Stabiliser ou subvertir le genre ? Les effets performatifs de la lecture », Sociologie de l’Art - Opus, n° 17 (dossier « Les pratiques artistiques au prisme des stéréotypes du genre »), 2011, p. 31-43.

Albrecht, Milton C. « The Relationship of Literature and Society », American Journal of Sociology, vol. LIX, n° 5, 1954, p. 425-436.

Albrecht, Milton C. « Does Literature Reflect Common Values? », American Sociological Review, vol. XXI, n° 6, décembre 1956, p. 722-729.

Aldaraca, Bridget, Baker, Edward et Beverley, John (dir.). Texto y sociedad : problemas de historia literaria, Amsterdam/Atlanta (GA), Rodopi, 1990 : « Al lector » ; Edward Baker, « Introducción : La problemática de la historia literaria » ; Israel Burshatin, « “Alárabes en figuras” : Metáfora, emblema, parodia y silencio » ; Josep M. Sobrer, « El legado medieval de la literatura catalana » ; John Beverley, « La economía política del “locus amoenus” en la poesía del Siglo de Oro » ; Edmond Cros, « Práticas sociales y mediaciones intratextuales : Para una tipología de los ideosemas en la picaresca » ; James Iffland, « Sobre el destino social de Don Quijote : Literatura e interpelación ideológica » ; Jaime Concha, « El tema del segundón y La verdad sospechosa » ; Steven Suppan, « Entre el Todo y la Nada : El lenguaje figurado y la melancolía dieciochesca » ; Susan Kirkpatrick, « La retórica de la familia en el discurso liberal : Larra ante Anthony » ; Edward Baker, « Espacio urbano y reprsentación literaria : Madrid de la Illustración a la Gloriosa » ; Bridget Aldaraca, « Tormento : La moral burguesa y la privatizatión de la virtud » ; Michael P. Predmore, « El modo dominante de las Sonatas de Valle-Inclán : Esteticismo, ambiguëdad, o sátira » ; Anthony L. Geist, « El Angel y la Bestia : La poética de la batalla de Madrid durante la Guerra Civil » ; Geraldine C. Nichols, « Escila y Caribdis de la literatura infantil en España, 1939-1950 ».

Aldaraca, Bridget. El ángel del hogar : Galdos and the Ideology of Domesticity in Spain, Chapel Hill (NC), Department of Romance Language, University of North Carolina, 1991.

Allam, Malik. Journaux intimes. Une sociologie de l’écriture personnelle, préface de Philippe Lejeune, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2000.

Allard, Jacques. « L’idéologie du pays dans le roman québécois contemporain : Il n’y a pas de pays sans grand-père et l’intertexte national », Voix et Images, vol. V, n° 1, 1979, p. 117-132.

Allen, James Smith. Popular French Romanticism. Authors, Readers and Books in the 19th Century, New York (NY), Syracuse University Press, 1981.

Allen, James Smith. In the Public Eye: A History of Reading in Modern France, Princeton (NJ), Princeton University Press, 1991.

Alloula, Malek. The Colonial Harem, introduction de Barbara Harlow, Minneapolis (MN), University of Minnesota Press, 1986.

Altamirano, Carlos et Sarlo, Beatriz. Conceptos de sociologia literaria, Buenos Aires, Centro editor de America latina, 1980.

Alter, Jean. « Structures narratives. Histoire et fiction (Pour une nouvelle sociologie de la littérature) », Cahiers roumains d’études littéraires, vol. III, 1977, p. 81-86.

Althusser, Louis, Balibar, Étienne, Macherey, Pierre et Montag, Warren. Escritos sobre el arte,Madrid, Tierradenadie ediciones, 2011.

Althusser, Louis. « Les appareils idéologiques d’État », La Pensée, n° 151, 1970, p. 1-38.

Altick, Richard Daniel. The English Common Reader: A Social History of the Mass Reading Public, 1800-1900, Chicago (IL), University of Chicago Press, 1957.

Altick, Richard Daniel. Writers, Readers, and Occasions: Selected Essays on Victorian Literature and Life, Columbus (OH), Ohio State University Press, 1988.

Alvarez, Alfred. Under Pressure. The Writer in Society: Eastern Europe and the U.S.A., Londres, Penguin Books, 1966.

Alvès, Audrey et Pourchet, Maria (dir.). Les médiations de l’écrivain. Les conditions de la création littéraire, Paris, L’Harmattan, coll. « Communication et civilisation », 2011 : Audrey Alvès et Maria Pourchet, « Penser les médiations de l’écrivain » ; Benoît Berthou, « Auteur contre écrivain ? Le secret de Raymond Roussel » ; Solenn Dupas, « En quête d’une “publicité compétente” : les médiations de l’auteur dans Les Poètes Maudits de Paul Verlaine » ; François Provenzano, « La construction de l’“écrivain francophone”. Analyse comparée de deux structures médiatrices » ; Delphine Saurier, « La figure de l’auteur comme médiation littéraire. L’autoportrait de Marcel Proust » ; Oriane Deseilligny, « Du cahier à l’écran : les marges comme espace de médiation de l’écriture personnelle » ; Myriam Ponge, « La mise en abyme de la médiation ou le cas de l’auteur personnage d’autofiction de Chloé Delaume » ; Gian Luigi Di Bernardini, « Deux narrateurs médiateurs gidiens : les cas de L’Immoraliste et d’Isabelle » ; Shawn Gorman, « La médiation pré-créatrice et la figure de l’auteur chez Ismaïl Kadaré » ; Milena Fučiková, « Le discours préfaciel et les notes dans les textes de Patrick Chamoiseau : statut et fonctions du paratexte » ; Susan Kovacs, « Indexer le discours littéraire : les médiations éditoriales de l’anthologie imprimée » ; Franck Dupont, « Médier “l’immédiable”. À propos de Jérôme David Salinger de Benoît Jacquot » ; Jonathan Haudot, « De la Shoah au 11 septembre 2001. Identités médiatiques et discursives d’Art Spiegelman dans la presse française » ; Buata Malela, « Médiation médiatique et posture de l’écrivain francophone : l’exemple de Mabanckou dans le champ littéraire à Paris » ; Cécile Girardin, « Salman Rushdie : une autorité médiatique » ; Sylvie Ducas, « Entretiens autour d’un prix : “Auteur cherche écrivain” ».

Ambrogio, Ignazio. Ideologie e tecniche letterarie, Rome, Editori Riuniti, 1974.

Amossy, Ruth et Rosen, Elisheva. Les Discours du cliché, Paris, S.E.D.E.S., 1982.

Amossy, Ruth. Parcours symboliques chez Julien Gracq : Le Rivage des Syrtes, Paris, S.E.D.E.S., 1982.

Amossy, Ruth. Les Idées reçues. Sémiologie des stéréotypes, Paris, Nathan, coll. « Le texte à l’œuvre », 1991.

Amuta, Chidi. Towards a Sociology of African Literature, Oguta (Nigeria), Zim Pan African Publishers, 1986.

Ancel, Pascal, Dutheil pessin, Catherine et Pessin, Alain. Rites et rythmes de l’œuvre, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2005, 2 vol.

Ancel, Pascale. « La biographie, l’œuvre d’art et la sociologie », Sociologie de l’art, n° 11 (dossier « Sociologie des œuvres d’art (II) »), 1998, p. 23-32.

Angenot, Marc, Gómez-Moriana, Antonio et Robin, Régine. Constitution d’un « Centre interuniversitaire d’analyse du discours et de sociocritique des textes (Ciadest) », Montréal, Centre interuniversitaire d’analyse du discours et de sociocritique des textes, 1993 (1990).

Angenot, Marc et Guellec, Laurence. Rhétorique, théorie du discours social, histoire des idées, dix-neuvième siècle, Montréal, Université McGill, coll. « Discours social / Social Discourse », 2009.

Angenot, Marc et Robin, Régine (dir.). Représenter le XXe siècle. Actes du colloque international tenu à Montréal en septembre 2003,éd. Julia Pawlowicz, Montréal, Université McGill, coll. « Discours social / Social Discourse », 2004 : Régine Robin, « Représenter, penser, périodiser le XXe siècle » ; Nicole Bary, « Écrire l’histoire allemande en racontant des histoires : la contribution des écrivains est-allemands » ; Karlheinz Barck, « Auschwitz, modèle du XXe siècle (Müller) : visions et ré-visions du XXe siècle » ; Enzo Traverso, « Le totalitarisme : usages d’un concept » ; Marc Angenot, « “Religions séculières” : un concept à travers le XXe siècle » ; Walter Moser, « Fin du monde et fin de la modernité : explorations d’une figure de l’imaginaire » ; Johanne Villeneuve, « Chris Marker et le siècle de Medviedkine » ; André Habib, « “À la recherche du siècle perdu” : Histoire(s) du cinéma et l’Origine du XXIe siècle de Godard » ; Hafid Gafaiti, « De la postcolonialité aux écritures migrantes » ; Nicole Lapierre, « Figures du déplacement » ; Michel Warschawski, « Israël : Anachronisme et réalité » ; Philippe Mesnard, « Le travail du ressentiment » ; Sonia Combe, « Figures d’intellectuels réellement existants ».

Angenot, Marc et Robin, Régine. « L’inscription du discours social dans le texte littéraire », Sociocriticism, vol. I, n° 1, 1985, p. 53-82.

Angenot, Marc et Suvin, Darko. « L’implicite du Manifeste : métaphores et imagerie littéraire dans le Manifeste Communiste (1848) », Études françaises, vol. XVI, n°s 3-4, octobre 1980, p. 43-67.

Angenot, Marc. Le roman populaire : Recherches en paralittérature, Montréal, Presses de l’Université du Québec, 1975.

Angenot, Marc. « Idéologie et présupposé : la critique littéraire d’Edmond Jaloux », Revue des langues vivantes, vol. V, n° 44, 1978, p. 371-394.

Angenot, Marc. La parole pamphlétaire, contribution à la typologie des discours modernes, Paris, Payot, 1982.

Angenot, Marc. « Intertextualité, interdiscursivité, discours social », Texte, no° 2, 1984, p. 101-112.

Angenot, Marc. « Le Saussure des littéraires », Études françaises, vol. XX, no° 2, 1984, p. 49-68.

Angenot, Marc. Le cru et le faisandé : sexe, discours social et littérature à la Belle époque, Bruxelles, Labor, 1986.

Angenot, Marc. 1889. Un état du discours social, Longueuil, Le Préambule, coll. « L’univers des discours », 1989.

Angenot, Marc. Ce que l’on dit des Juifs en 1889 : antisémitisme et discours social, préface de Madeleine Rebérioux, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « Culture et Société », 1989.

Angenot, Marc. « Analyse du discours et sociocritique littéraire », dans Claude Duchet et Stéphane Vachon (dir.), La Recherche littéraire : Objets et méthodes. Actes du colloque de Paris, septembre-octobre 1991, Paris/Montréal, Presses Universitaires de Vincennes/XYZ, 1993, p. 95-110.

Angenot, Marc. Interventions critiques I : Analyse du discours, rhétorique, théorie du discours social, Montréal, Université McGill, coll. « Discours social / Social Discourse », 2002.

Angenot, Marc. Interventions critiques II : Théorie littéraire, sociocritique, Montréal, Université McGill, coll. « Discours social / Social Discourse », 2002.

Angenot, Marc. Les dehors de la littérature. Du roman populaire à la science-fiction, Paris, Honoré Champion, coll. « Unichamp essentiel », 2013.

Angers, Stéphanie et Fabre, Gérard. Échanges intellectuels entre la France et le Québec (1930-2000). Les réseaux de la revue Esprit avec La Relève, Cité libre, Parti Pris et Possibles, préface de Marcel Fournier, Québec/Paris, Presses de l’Université Laval/L’Harmattan, 2004.

Angoulvent, Paul. L’édition française au pied du mur, Paris, Presses Universitaires de France, 1960.

Anheier, Helmut K., Gerhards, Jürgen et Romo, Frank P. « Forms of Capital and Social Structure in Cultural Fields: Examining Bourdieu’s Social Topography », American Journal of Sociology, vol.C, n° 4, 2004, p. 859-903.

Annales. Histoire, Sciences sociales, n° 2 (Christian Jouhaud (dir.), « Littérature et Histoire »), 1994 : Christian Jouhaud, « Présentation » ; Roger Chartier, « George Dandin, ou le social en représentation » ; Christian Jouhaud, « Sur le statut de lettres au XVIIe siècle. La correspondance de Jean Chapelain (1595-1674) » ; Jean-Pierre Cavaillé, « “Le plus éloquent philosophe de tous les temps”. Les stratégies d’auteur de René Descartes » ; Hélène Merlin, « Langue et souveraineté en France au XVIIe siècle. La production autonome d’un corps de langage » ; Alain Viala et Denis Saint-Jacques, « À propos du champ littéraire. Histoire, géographie, histoire littéraire » ; Roger Chartier, « Pouvoir et limites de la représentation. Sur l’œuvre de Louis Marin ».

Annas, Pamela J. Literature and Society, Englewood Cliffs (NJ), Prentice Hall, 1990.

Ansel, Yves. « Pour une socio-politique de la réception », Littérature, n° 157, 2010, p. 93-105.

Antal, László. Questions of Meaning, La Haye (Pays-Bas), Mouton, 1963.

Aquin, Hubert et Bergeron, Gérard. « L’écrivain dans notre société et face aux pouvoirs », Liberté, vol. XIII, n° 2, p. 88-104.

Arac, Jonathan. Impure Worlds. The Institution of Literature in the Age of the Novel, New York (NY), Fordham University Press, 2011.

Argumentation et Analyse du Discours, n° 3 (Michèle Bokobza Kahan et Ruth Amossy (dir.), dossier « Ethos discursif et image d’auteur »), 2009, URL : < http://aad.revues.org/656 > : Michèle Bokobza Kahan, « Introduction » ; Dominique Maingueneau, « Auteur et image d’auteur en analyse du discours » ; Ruth Amossy, « La double nature de l’image d’auteur » ; Melliandro Mendes Gallinari, « La “clause auteur” : l’écrivain, l’ethos et le discours littéraire » ; Inger Østenstad, « Quelle importance a le nom de l’auteur ? » ; Jérôme Meizoz, « Ce que l’on fait dire au silence : posture, ethos, image d’auteur » ; Sylvie Ducas, « Ethos et fable auctoriale dans les autofictions contemporaines ou comment s’inventer écrivain » ; Michèle Bokobza Kahan, « Métalepse et image de soi de l’auteur dans le récit de fiction » ; Jan Herman, « Image de l’auteur et création d’un ethos fictif à l’Âge classique » ; Jürgen Siess, « Y a-t-il un auteur dans la pièce ? Ethos du personnage et “figure auctoriale” » ; Ruth Amossy et Dominique Maingueneau, « Autour des scénographies auctoriales : entretien avec José-Luis Diaz, auteur de L’écrivain imaginaire (2007) ».

Armstrong, Nancy et Tennenhouse, Leonard. The Ideology of Conduct. Essays on Literature and the History of Sexuality, New York (NY), Methuen, 1987.

Armstrong, Nancy et Tennenhouse, Leonard. The Violence of Representation. Literature and the History of Violence, Londres/New York (NY), Routledge, 1989.

Arnaud, Noël, Lacassin, Francis et Tortel, Jean (dir.). Entretiens sur la paralittérature : 10 septembre 1967, Centre culturel international de Cerisy-la-Salle, Paris, Plon, 1970.

Arnove, Anthony. « Pierre Bourdieu, the Sociology of Intellectuals, and the Language of African Literature », NOVEL: A Forum on Fiction, vol. XXVI, n° 3, 1993, p. 278-296.

Aron, Paul, Saint-Jacques, Denis et Viala, Alain (dir.). Le dictionnaire du littéraire, Paris, Presses Universitaires de France, 2002.

Aron, Paul et Vanderpelen-Diagre, Cécile. Edmond Picard (1836-1924). Un bourgeois socialiste belge à la fin du dix-neuvième siècle, Bruxelles, Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, coll. « Thèses et essais », 2013.

Aron, Paul et Viala, Alain. Sociologie de la littérature, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 2006.

Aron, Paul. Les écrivains belges et le socialisme, Bruxelles, Labor, 1985.

Aron, Paul. La littérature prolétarienne en Belgique francophone depuis 1900, Bruxelles, Labor, 1995.

Arréat, Lucien. Génie individuel et contrainte sociale, Paris, Giard & Brière, 1912.

Arvon, Henri. Georges Lukács ou le Front populaire en littérature, Paris, Seghers, coll. « Philosophes de tous les temps » 1968.

Arvon, Henri. L’esthétique marxiste, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Initiation philosophique », 1970.

Astier-Loutfi, Martine. Littérature et colonialisme : l’expansion coloniale vue dans la littérature romanesque française, 1871-1914, Paris/La Haye (Pays-Bas), Mouton, 1971.

Astruc, Rémi. Le Renouveau du grotesque dans le roman du XXe siècle. Essai d’anthropologie littéraire, Paris, Classiques Garnier, coll. « Perspectives comparatistes », 2010.

Attikpoé, Kodjo (dir.). L’Inscription du social dans le roman contemporain pour la jeunesse, Paris, L’Harmattan, coll. « Références critiques en littérature d’enfance et de jeunesse », 2008 : Johanne Prud’homme, « Préface » ; Kodjo Attikpoé, « Introduction » ; Claire Le Brun, « La part du social dans le roman québécois pour adolescents : les potentialités du récit de science-fiction » ; Françoise Ballanger, « Images de marginaux dans le roman français contemporain pour la jeunesse » ; Sonia Faessel, « Roman tahitien et néo-calédonien pour la jeunesse : vers une citoyenneté possible ? » ; Bertrand Ferrier, « Le syndrome Picsou. Représentations de la hiérarchie sociale dans les romans de Jean Molla » ; R’kia Laroui, « Les représentations du féminin dans le roman de jeunesse au Québec » ; Hélène Palanque, « Géographies familiales dans les romans réalistes de Marie-Aude Murail » ; Rose-May Pham Dinh, « Familles décomposées, familles recomposées dans les romans de guerre pour la jeunesse » ; Kodjo Attikpoé, « L’empreinte de la violence dans le roman de jeunesse en Afrique francophone » ; Idar Stegane, « Regard sur la littérature norvégienne contemporaine pour la jeunesse : une lecture de deux romans à tendance sociale » ; Cláudia Sousa Pereira, « “L’Autre comme miroir”. La construction du sujet social, du texte traditionnel au texte d’auteur. Le cas d’Ana Saldanha » ; Helma van Lierop-Debrauwer, « L’exploration de la sexualité dans des romans pour jeunes adultes aux Pays-Bas et en Flandre ».

Aubéry, Pierre. « Pour une interprétation sociologique de la littérature », French Review, Vol. XXXVII, n° 2, 1963, p. 169-175.

Aubéry, Pierre. Pour une lecture ouvrière de la littérature, Paris, Éditions syndicalistes, 1969.

Auerbach, Erich. Das französische Publikum des 17. Jahrhunderts, Munich, Max Kueber, 1933.

Auerbach, Erich. Mimesis : Dargestellte Wirklichkeit in der abendländischen Literatur, Berne, Francke, 1946. (Traduction française : Mimésis : la représentation de la réalité dans la littérature occidentale, Paris, Gallimard, 1968 ; Traduction anglaise : Mimesis: The Representation of Reality in Western Literature, Garden City (NY), Doubleday Anchor, 1957.)

Auerbach, Erich. Literatursprache und Publikum in der Lateinischen Spätantike und in Mittelalter, Berne, Francke, 1958. (Traduction française : Le Haut Langage : langage littéraire et public dans l’Antiquité tardive et au Moyen Âge, Paris, Belin, coll. « L’extrême contemporain », 2004.)

Averbach, Leopold. Kul'turnaja Revoljucija i voprosy sovremennoj literatury [La révolution culturelle et les questions de la littérature contemporaine], Moscou/Leningrad, Gos. Izd., 1928.

Axthelm, Peter M. The modern confessional novel, New Haven (CT), Yale University Press, 1967.

Ayala, F. « Función social de la literatura », Revista de Occidente, vol. II, n° 10, 1964, p. 97-107.

Bab, Julius. Das Theater im Lichte der Soziologie, Leipzig, C.L. Hirscheld, 1931.

Bachmann, Ingeborg. Leçons de Francfort : problèmes de poésie contemporaine, Arles, Actes Sud, 1986.

Bahou, Victor. « Social Science and Literature », Peabody Journal of Education, vol. XXXIX, n° 3, 1961, p. 162-168.

Baker, Houston A. Jr. Blues, Ideology and Afro-American Literature: A Vernacular Theory, Chicago (IL), University of Chicago Press, 1987.

Bakhtine, Mikhaïl M. et Medvedev, Pavel N. Formal’nyi metod v literaturovedenii. Kritischeskoe vvedenie v sotsiologicheskuïu poetiku, Leningrad, Priboj, 1928. (Traduction anglaise : Mikhaïl M. Bakhtin, The Formal Method in Literary Scholarship. A Critical Introduction to Sociological Poetics, Baltimore (MD), Johns Hopkins University Press, 1978.)

Bakhtine, Mikhaïl M. et Vološinov, Valentin N. Marksizm i filosofiia iazyka. Osnovnye problemy sotsiologiche-skogo. Metoda v nauke o iazyke, Leningrad, [s.e.], 1930. (Traduction française : Le Marxisme et la philosophie du langage, Paris, Éditions de Minuit, 1977.)

Bakhtine, Mikhaïl M. Problemy poetiki Dostoevskogo, Moscou, Sovetskii pisatel’, 1963. (Traductions françaises : La Poétique de Dostoïevsky, introduction de Julia Kristeva, Paris, Seuil, 1970 ; Problèmes de la poétique de Dostoïevsky, Lausanne, L’Âge d’homme, 1970.)

Bakhtine, Mikhaïl M. Tvorcestvo Fransua Rable i narodnaia kul’tura srednevekov’ia i Renessansa, Moscou, Khudozhestvennaia literatura, 1965. (Traduction française : L’Œuvre de François Rabelais et la culture populaire au Moyen âge et sous la Renaissance, Paris, Gallimard, 1970.)

Bakhtine, Mikhaïl M. Voprosy literatury i èstetiki : Issledovaniia raznykh let, Moscou, Khudozhestvennaia literatura, 1975. (Traduction française : Esthétique et théorie du roman, Paris, Gallimard, 1978.)

Baldi, Guido. Eroi intellettuali e classi popolari nella letteratura italiana del Novecento, Naples, Liguori Editore, 2005.

Baldini, Massimo. Il Linguaggio delle utopie. Utopia e ideologia : una rilettura epistemologica, Rome, Studium, 1974.

Balibar, Étienne et Macherey, Pierre. « Sur la littérature comme forme idéologique : quelques hypothèses marxistes », Littérature, n° 13, 1974, p. 29-48.

Balibar, Renée et Laporte, Dominique. Le français national (Constitution de la langue nationale commune à l’époque de la révolution démocratique bourgeoise), Paris, Hachette, 1974.

Balibar, Renée. Les français fictifs : le rapport des styles littéraires au français national, présentation d’Étienne Balibar et Pierre Macherey, Paris, Gallimard, 1974.

Bandier, Norbert. Sociologie du surréalisme, 1924-1929, Paris, La Dispute, 1999.

Bandier, Norbert. « Esquisse d’analyse socio-historique d’un groupe poétique brésilien : “La Boulangerie Spirituelle”. Une lutte pour l’indépendance de la littérature », Sociologie de l’Art - Opus, n° 6 (dossier « Littérature, Arts, Sciences »), 2005, p. 101-119.

Barat, Jean-Claude, Bertrand, Denis et Coste, Didier. Les Référents du roman, Lille, Presses Universitaires de Lille, coll. « Fabula », 1983.

Barbéris, Pierre et Duby, Georges. « Littérature et société », dans Charles Grivel et Aron Kibedi Varga (dir.), Du linguistique au textuel, Amsterdam, Van Gorcum, 1974, p. 35-65.

Barbéris, Pierre. Balzac et le mal du siècle. Contribution à une physiologie du monde moderne, Paris, Gallimard, 1970, 2 vol.

Barbéris, Pierre. René, un nouveau roman, Paris, Larousse, 1972.

Barbéris, Pierre. Lectures du réel, Paris, Éditions sociales, 1973.

Barbéris, Pierre. Le monde de Balzac, Paris, Arthaud, 1973.

Barbéris, Pierre. Aux sources du réalisme : aristocrates et bourgeois, Paris, Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1978.

Barbéris, Pierre. Le Prince et le marchand. Idéologiques. La littérature, l’histoire, Paris, Fayard, 1980.

Barbéris, Pierre. « La sociocritique », dans Daniel Bergez et al., Introduction aux méthodes critiques pour l’analyse littéraire, Paris, Bordas, 1990, p. 121-153.

Barbéris, Pierre. Prélude à l’utopie, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Écriture », 1991.

Barck, Karlheinz. Ideologie, Literatur, Kritik : französische Beitrage zur marxistischen Literaturtheorie, Berlin (Est), Akademie-Verlag, 1977.

Bardolph, Jacqueline. Études postcoloniales et littérature, Paris, Honoré Champion, coll. « Unichamp-Essentiel », 2002.

Barjonet, Aurélie et Razinsky, Liran. Writing the Holocaust Today. Critical Perspectives on Jonathan Littell’s The Kindly Ones, Amsterdam/New York (NY), Rodopi, 2012.

Bark, Joachim. « Research in Popular Literature and Praxis-Related Literary Scholarship », New German Critique, n° 1, 1973, p. 133-141.

Bark, Joachim (dir.). Literatursoziologie, Stuttgart/Berlin, Kohlhammer, 2 vol., 1973-1974 ; vol. I : « Vorbemerkung » ; « Einleitung : Arbeitsbereiche einer kritischen Literatursoziologie » ; Erich Köhler, « Über die Möglichkeiten historisch-soziologischer Interpretation (aufgezeigt and französischen Werken verschiedener Epochen) » ; Dieter Schiller, « Zu Begriff und Problem der Literaturgesellschaft » ; Dietrich Steinbach, « Grundlagen einer theoretisch-kritischen Literatursoziologie. Die dialektische Theorie und Methode » ; Paul Stöcklein, « Literatursoziologie. Gesichtspunkte zur augenblicklichen Diskussion » ; Theodor W. Adorno, « Thesen zur Kunstsoziologie » ; Urs Jaeggi, « Lesen und Schreiben. Thesen zur Literatursoziologie » ; Lucien Goldmann, « Die Soziologie der Literature. Stand und Methodenprobleme » ; Olaf Hansen, « Hermeneutik und Literatursoziologie. Zwei Modelle : Marxistische Literaturtheorie in Amerika. Zu Problem der “American Studies” » ; Sanford M. Dornbusch, « Die Forschung auf dem Gebiet der Künste. Gegenstand und Methode » ; Hans Norbert Fügen, « Die Problemkreise einer speziellen Soziologie der Literatur » ; Hans Norbert Fügen, « Wege der Literatursoziologie. Einleitung » ; Alphons Silbermann, « Literaturphilosophie, soziologische Literaturästhetik oder Literatursoziologie » ; Richard Wollheim, « Soziologische Kunsterklärung : Einige Unterscheidungen » ; vol. II : « Vorbemerkung » ; Vytautas Kavolis, « Ökonomische Korrelate der künstlerischen Kreativität » ; Friedrich Hitzer, « Wortproduktion oder Literatur? » ; Richard Ohmann, « Sprache, Literatur und der Raum zwischen beiden » ; Eckart Graf, « Register zum sozialen Wortschatz als Vorstufe seiner Analyse. Zu Möglichkeiten der Berücksichtigung des Kontextes, dargestellt anhand Saint-Simonscher Textbeispiele » ; Ulrich Ricken, « Zur Funktion von Klassenbezeichnungen im Text der “Internationale” » ; Jacques Leenhardt, « Semantik und Literatursoziologie » ; Helmut Scheuer, « Das “Volksbuch” Fortunatus (1509). Zwischen feudaler Anpassung und bürgerlicher Selbstverwirklichung » ; Hannelore Schlaffer, « Friedrich Schlegel über Georg Forster. Zur gesellschaftlichen Problematik des Schrifstellers im nach-revolutionären Bürgertum » ; Christa Bürger, « Der blonde Eckbert. Tiecks romantischer Antikapitalismus » ; Hans-Wolf Jäger, « Trägt Rotkäppchen eine Jakobinermütze? Über mutmaßliche Konnotate bei Tieck und Grimm » ; Franz Norbert Mennemeier, « Gesellschaftliches beim jungen Hofmannsthal ».

Barker, Francis, Coombes, John, Hulme, Peter, Musselwhite, David et Osborne, Richard (dir.). Literature, Society and the Sociology of Literature, Colchester (Angleterre), University of Essex, 1977 :Stuart Hall, « A Critical Survey of the Theoretical and Practical Achievements of the Last Ten Years » ; David Musselwhite, « Towards a Political Aesthetics » ; John Oakley, « The Boundaries if Hegemony: Pater » ; Roger Bromley, « The Boundaries of Hegemony: Thomas Hardy and The Mayor of Casterbridge » ; Pierre Macherey, « Problems of Reflection » ; Terry Eagleton, « Ecriture and Eighteenth Century Fiction » ; Colin MacCabe, « Theory and Film: Principles of Realism and Pleasure » ; Charles Swann, « Evolution and Revolution: Politics and Form in Felix Holt and The Revolution in Tanner’s Lane » ; Ray Selden, « Russian Formalism and Marxism: An Unconcluded Dialogue » ; Alan Wall, « Little Magazines: Notes Towards a Methodology » ; Terry Lovell, « Jane Austen and Gentry Society » ; Janet Wolff, Steve Ryan, Jim McGuigan et Derek McKiernan, « Problems of Radical Drama: The Plays and Productions of Trevor Griffiths » ; David Musselwhite, « Wuthering Heights: The Unacceptable Text » ; Susan Harper et Brendan Kenny, « Browning and Arnold as Cultural Critics » ; Francis Barker, « Some Problems in Trotsky’s Literary Criticism ».

Barker, Francis, Coombes, John, Hulme, Peter, Mercer, Colin et Musselwhite, David (dir.). 1848: The Sociology of Literature. Proceedings of the Essex Conference on the Sociology of Literature, Colchester (Angleterre), University of Essex, 1978 : Lawrence Wilde, « Marx’s Concept of Class in The Eighteenth Brumaire of Louis Bonaparte » ; John Coombes, « The Political Aesthetics of The Eighteenth Brumaire of Louis Bonaparte » ; Stanley Mitchell, « The Eighteenth Brumaire and the Construction of a Marxist Aesthetics » ; Renée Balibar, « An Example of Literary Work in France: George Sand’s La Mare au Diable / The Devil’s Pool of 1846 » ; Maurice Colgan, « Young Ireland: Literature and Nationalism » ; Ian Birchall, « Zola and 1848 » ; R. J. Kavanagh, « Portrait of the Artist as a Young German: Karl Gutzkow’s Political Attitudes and 1848 » ; Patsy Stoneman, « The Brontë’s and Death: Alternatives to Revolution » ; Terry Eagleton, « Tennyson: Politics and Sexuality in “The Princess” and “In Memoriam” » ; W. J. McCormack, « J. Sheridan Le Fanu’s Richard Marston (1848): The History of an Anglo-Irish Text » ; Jay Bernstein, « The “Time” of 1848: Lukács on Flaubert’s Sentimental Education » ; Michael Rogers, « Nestroy and Politics » ; John Oakley, « The Boundaries of Hegemony: Lytton » ; Marxist-Feminist Literature Collective, « Women’s Writing: Jane Eyre, Shirley, Villette, Aurora Leigh » ; David Musselwhite, « The Novel as Narcotic » ; Colin Mercer, « Baudelaire and the City: 1848 and the Inscription of Hegemony » ; Gillian Beer, « Carlyle and Mary Barton: Problems of Utterance » ; Michael Green, « Notes on Fathers and Sons from Dombey and Son » ; Ceri Crossley, « Edgar Quinet and Messianic Nationalism in the Years Preceding 1848 » ; Raymond Williams, « Forms of English Fiction in 1848 ».

Barker, Francis, Bernstein, Jay, Coombes, John, Hulme, Peter, Musselwhite, David et Stone, Jennifer (dir.). 1936: The Sociology of Literature. Proceedings of the Essex Conference on the Sociology of Literature, July 1978, Colchester (Angleterre), University of Essex, 1979, 2 vol. ; vol. I : « The Politics of Modernism » : R. S. Livingstone, « Ernst Bloch » ; Terry Eagleton, « A Note on Brecht and Realism » ; Gillian Rose, « On the Presentation of Adorno in Aesthetics and Politics » ; Gillian Rose, « The Dispute over Modernism » ; Jennifer Stone, « Mirror Image / Collage: Reality, Representation and Revolution in Pirandello » ; Colin Mercer, « Gramsci and Grammar » ; Robert Short, « Surrealism and the Popular Front » ; John Hoyles, « Georges Bataille (1897-1962): “Jouissance” and Revolution » ; Gordon Brotherston, « Artaud, Mexican Ritual and D.H. Lawrence » ; Leslie Davis, « Celine and the Debacle of Idealism » ; Patricia MacDermott, « San Camilo 36: A Retrospective View of the Spanish Civil War » ; Alan Wall, « Modernism, Revaluation and Commitment » ; Maud Ellmann, « Floating the Pound: The Circulation of the Subject of the Cantos » ; Victoria Maubrey-Rose, « Towards the Definition of Negative Discourse » ; Anna Coombes, « Virginia Woolf’s The Waves: A Materialist Reading of an Almost Disembodied Voice » ; Michele Barrett et Jean Radford, « Modernism in the 1930s: Dorothy Richardson and Virginia Woolf » ; Roger Bromley, « The Boundaries of Commitment: God, over, Comrade - Malcolm Lowry’s Under the Volcano as a Reading of the 1930s » ; vol. II : « Practices of Literature and Politics » ; English Studies Group, CCCS, Birmingham, « Thinking the Thirties » ; Graham Murdock, « Dilemmas of Radical Culture: Forms of Expression and Relations of Production » ; Jorg Thunecke, « NS Literary Policies » ; Anne Roche, « The Popular Front in the South of France: Memory and Oral Transmission » ; Brian Scobie, « Lewis Grassic Gibbon » ; H. Gustav Klaus, « Socialist Novels of 1936 » ; Ian H. Birchall, « The Novel and the Party » ; Anthony Arblaster, « Edward Upward and the Novel of Politics » ; Edward Upward, « Statement for the Literature/Sociology Conference on “1936” at Essex University, July 1978 » ; Jim Philip, « John Middleton Murry and Adelphi Socialism, 1932-1938 » ; John Coombes, « A New Dissection of Orwell’s Elephant » ; Geraldi Leroy, « Drieu La Rochelle and the Popular Front » ; Leo Hickey, « From Unreliable Writer to Reliable Writing » ; Michael A. Rogers, « Karl Kraus and the Language of the Thirties » ; Anthony Easthope, « Traditional Metre and the Poetry of the Thirties » ; Stan Smith, « Scars and Emblems: 1936 and the Crisis of the Subject » ; Bernard Benstock, « Mortmere and Guernica: Poets Explodig Like Bombs ».

Barker, Francis, Bernstein, Jay, Coombes, John, Hulme, Peter, Stone, Jennifer et Stratton, Jon (dir.). 1642: Literature and Power in the Seventeenth Century. Proceedings of the Essex Conference on the Sociology of Literature, July 1980, Colchester (Angleterre), University of Essex, 1981 : Francis Barker, « The Tremulous Private Body » ; Sandra Findley et Elaine Hobby, « Seventeenth-Century Women’s Autobiography » ; Christine Berg et Philippa Berry, « Spiritual Whoredom: An Essay on Female Prophets in the Seventeenth Century » ; Peter Hulme, « Hurricanes in the Caribbees: The Constitution of the Discourse of English Colonialism » ; Gordon Brotherston, « A Controversial Guide to the Language of America, 1643 » ; Ian Birchall, « The Appropriation of Pascal » ; Jerry Palmer, « Merit and Destiny: Ideology and Narrative in French Classicism » ; Jean Rohou, « The Articulation of Social, Ideological and Literary Practices in France: The Historical Moment of 1641-1643 » ; Catherine Belsey, « Tragedy, Justice and the Subject » ; Roger Pooley, « Anglicans, Puritans and Plain Style » ; Terry Eagleton, « Psychoanalysis, the Kabbala and the Seventeenth Century » ; Howard Caygill, « The Significance of Allegory in the Ursprung des Deutschen Trauerspiels » ; Anthony Arblaster, « Revolution, the Levellers and C.B. MacPherson » ; John Hoyles, « Beyond the Sex-Economy of Mysticism: Some Observations on the Communism of the Imagination with Reference to Winstanley and Traherne » ; Jon Stratton, « Law and the Ideology of Order: The Problem of Knowledge in Th. Hobbes’ Leviathan » ; Michael Lane, « Law and Consciousness in Early Seventeenth Century England » ; David Aers et Gunther Kress, « Historical Process, Individual and Communities in Milton’s Early Prose » ; Anthony Easthope, « Towards the Autonomous Subject in Poetry: Milton On His Blindness » ; Fredric Jameson, « Religion and Ideology ».

Barker, Francis, Bernstein, Jay, Hulme, Peter, Iversen, Margaret et Stone, Jennifer (dir.). 1789: Reading Writing Revolution. Proceedings of the Essex Conference on the Sociology of Literature, July 1981, Colchester (Angleterre), University of Essex, 1982 : Gordon Brotherston, « The Republican Calendar: A Diagnostic of the French Revolution » ; Ludmilla J. Jordanova, « Guarding the Body Politic: Volney’s Catechism of 1793 » ; Brian Rigby, « Volney’s Rationalist Apocalypse: Les Ruines ou Méditations sur les Révolutions des Empires » ; John Lechte, « Fiction and Woman in La Nouvelle Heloise and the Heritage of “1789” » ; Helen Carr, « The American Indian in 1789 » ; Graham Pechey, « 1789 and After: Mutations of “Romantic” Discourse » ; Catherine Belsey, « The Romantic Construction of the Unconscious » ; UEA Studies Group (David Punter, David Aers, Robert Clark, Jonathan Cook, Thomas Elsasser), « Strategies for Representing Revolution » ; Edward Larrissey, « A Description of Blake: Ideology, Form, Influence » ; Peter Middleton, « The Revolutionary Poetics of William Blake – Part I: The Critical Tradition » ; Anthony Easthope, « Novelty and Continuity in English Romanticism: A “Lucy” Poem » ; Kelvin Everest and Gavin Edwards, « William Godwin’s Caleb Williams: Truth and “Things As They Are” » ; Samuel Weber, « The Critics’ Choice » ; Stephen Copley, « The “Natural” Economy: A Note on Some Rhetorical Strategies in Political Economy – Adam Smith and Malthus » ; Norman Feltes, « 1789/1859: Revolution, Ideology and Entrepreneurship » ; Stanley Mitchell, « Aesthetics and Politics in the Age of the French Revolution » ; R. J. Kavanagh, « Friedrich Hölderlin and Jacobinism » ; Udo Kurten, « From Theory to Practice: Georg Forster and the French Revolution » ; Helga Geyer-Ryan, « Family and Politics in the Drama of “Sturm und Drang” » ; David E. Musselwhite, « The Trial of Warren Hastings » ; Helen Carr, « The American Indian in 1789 » ; Jacqueline Kaye, « The Destinies of Empire » ; Jocelyn Dunphy, « Insurrection and Repression: Bligh’s 1790 Narrative of the Mutiny on Board H.M. Ship Bounty » ; W. J. McCormack, « The Genesis of the Protestant Ascendancy ».

Barker, Francis, Hulme, Peter, Iversen, Margaret et Loxley, Diana (dir.). The Politics of Theory, Colchester (Angleterre), University of Essex, 1983 : Toril Moi, « Sexual / Textual Politics » ; Terry Lovell, « Writing Like a Woman: A Question of Politics » ; Mary Russo, « Notes on “Post-Feminism” » ; Jennifer Stone, « The Horrors of Power: A Critique of Kristeva » ; Jane Gallop, « The Mother Tongue » ; Michael Rustin, « Kleinian Psychoanalysis and the Theory of Culture » ; Graham Seymour, « A Reply to Michael Rustin: Kleinian Psychoanalysis and The Theory of Culture » ; David Punter, « Politics, Pedagogy, Work: Reflections on the “Project” of the Last Six Years » ; Leonard A. Jackson, « The Freedom of the Critic and the History of the Text » ; Ian Birchall, « In Defence of Reductionism » ; Anthony Easthope, « The Trajectory of Screen, 1971-79 » ; Renée Balibar, « National Language, Education, Literature » ; John Oakley, Roger Bromley et Sue Harper, « The Boundaries of Hegemony » ; Dennis Porter, « Orientalism and its Problems » ; Homi K. Bhabha, « Difference, Discrimination and the Discoruse of Colonialism » ; Margaret Iversen, « The New Art History » ; John Frow, « Annus Mirabilis: Synchrony and Diachrony » ; Graham Pechey, « Bakhtin, Marxism, and Post-Structuralism » ; Samuel Weber, « Capitalising History: Notes on The Political Unconscious ».

Barker, Francis, Hulme, Peter, Iversen, Margaret et Loxley, Diana (dir.). Confronting the Crisis: Politics, War and Culture in the ‘80s, Colchester (Angleterre), University of Essex, 1984 : Boyd Tonkin, « Right Approaches: Sources of the New Conservatism » ; Simon Barker, « Images of the Sixteenth and Seventeenth Centuries As a History of the Present » ; Catherine Belsey, « The Politics of Meaning » ; Gordon Brotherston, « On Nuclear Terms in the UK » ; Ian Birchall, « The Fall and Rise of Labourism » ; John Arden, « The Falklands / Malvinas War, 1982: A Perspective from the Republic of Ireland » ; Anthony Barnett, « Some Notes on Media Coverage of the Falklands, or “The Soviet Union Could Teach Us a Few Lessons” » ; Christopher Hampton, « The Falklands War: Triumph of an Ideology » ; David Morrison et Howard Tumber, « The Government and Information in the Time of War: The Falklands and the Media » ; Melissa Walker, « The Verbal Arsenal of Black Women Writers in America » ; Nurith Gertz, « Literature and Society in Crisis: The Case of Israel » ; David Punter, « Crisis, Institutions and the Unconscious » ; Nicole Ward Jouve, « Why I Wrote a Book on the Yorkshire Ripper ».

Barker, Francis, Hulme, Peter, Iversen, Margaret et Loxley, Diana (dir.). Europe and Its Others, Colchester (Angleterre), University of Essex, 1985, 2 vol. ; vol. I : Olivier Richon, « Representation, the Despot and the Harem: Some Questions Around an Academic Orientalist Painting by Lecomte-du-Nouy (1885) » ; Edward W. Said, « Orientalism Reconsidered » ; Richard Terdiman, « Ideological Voyages: Concerning a Flaubertian Dis-orient-ation » ; R. Valerie Lucas, « Yellow Peril in the Promised Land: The Representation of the Oriental and the Question of American Identity » ; Jacqueline Kaye, « Islamic Imperialism and the Question of Some Ideas of Europe » ; Michael Harbsmeier, « Early Travels to Europe : Some Remarks on the Magic of Writing » ; Homi K. Bhabha, « Signs Taken for Wonders: Questions of Ambivalence and Authority Under a Tree Outside Delhi, May 1857 » ; Lata Mani, « The Production of an Official Discourse on Sati in Early Nineteenth-Century Bengal » ; Gayatri Chakravorty Spivak, « The Rani of Sirmur » ; N. Chabani Manganyi, « Making Strange: Race, Science and Ethnopsychiatric Discourse » ; Talad Asad et John Dixon, « Translating Europe’s Others » ; Sneja Gunew, « Australia 1984: A Moment in the Archaeology of Multiculturalism » ; vol. II : Jose Rabasa, « Allegories of the Atlas » ; Peter Hulme, « Polytropic Man: Tropes of Sexuality and Mobility in Early Colonial Discourse » ; Doris Sommer, « National Romances and Populist Rhetoric in Spanish America » ; Helen Carr, « Woman/Indian: “The American” and his Others » ; Gordon Brotherston, « Towards a Grammatology of America: Levi-Strauss, Derrida, and the Native New World Text » ; John Peacock, « Writing and Speech After Derrida » ; Norah Carlin, « Ireland and Natural Man » ; Helga Geyer-Ryan, « Prefigurative Racism in Goethe’s Iphigenie auf Tauris » ; Ewa Slawek et Tadeusz Slawek, « A Trope of Desire: Geographical Implications of Voice » ; Ian Fairley, « Lukács and his Others » ; Elaine Jordan, « The Management of Scott’s Novels » ; Ian Birchall, « Imperialism and Class: The French War in Algeria » ; Stephan Feuchtwang, « A Black Public: Practicalities of Policing in British Cities » ; Tim Rackett, « Racist Social Fantasy and Paranoia ».

Barker, Francis, Hulme, Peter, Iversen, Margaret et Loxley, Diana (dir.). Literature, Politics and Theory, Londres/New York (NY), Methuen, 1986 : Raymond Williams, « Forms of English Fiction in 1848 » ; Colin Mercer, « Baudelaire and the City: 1848 and the Inscription of Hegemony » ; Fredric Jameson, « Religion and Ideology: A Political Reading of Paradise Lost » ; Catherine Belsey, « The Romantic Construction of the Unconscious » ; David Musselwhite, « The Trial of Warren Hastings » ; Graham Pechey, « Bakhtin, Marxism, and Post-Structuralism » ; Renée Balibar, « National Language, Education, Literature » ; Homi K. Bhabha, « The Other Question : Difference, Discrimination and the Discourse of Colonialism » ; Simon Barker, « Images of the Sixteenth and Seventeenth Centuries as a History of the Present » ; Gordon Brotherston, « Towards a Grammatology of America: Levi-Strauss, Derrida and the Native New World Text » ; Edward W. Said, « Orientalism Reconsidered ».

Barker, Francis, Hulme, Peter et Iversen, Margaret (dir.). Uses of History: Marxism, Postmodernism and the Renaissance, Manchester/New York (NY), Manchester University Press/St. Martin’s Press, 1991 : Catherine Belsey, « Making Histories Then and Now: Shakespeare from Richard II to Henry V » ; Francis Barker, « Which Dead? Hamlet and the Ends of History » ; Howard Felperin, « Cultural Poetics’ Versus “Cultural Materialism”: The Two New Historicisms in Renaissance Studies » ; Jean E. Howard, « Towards a Postmodern, Politically Committed, Historical Practice » ; Lisa Jardine, « “No offence i’ th’ world” : Hamlet and Unlawful Marriage » ; John J. Joughin, « Whose Crisis? AIDS/Plague and the Subject of History » ; Graham Holderness, « Production, Reproduction, Performance: Marxism, History, Theatre ».

Barker, Francis, Hulme, Peter et Iversen, Margaret (dir.). Postmodernism and the Re-reading of Modernity, Manchester/New York (NY), Manchester University Press, 1992 : Peter Osborne, « Modernity is a Qualitative, not a Chronological, Category: Notes on the Dialectics of Differential Historical Time » ; Kristin Ross, « Watching the Detectives » ; Adrian Rifkin, « The Long Run of Modernity, or An Essay on Post-Dating » ; Michael Newman, « Suffering from Reminiscences » ; Kenneth Lea, « Traducing History: Benjamin, Language, Politics » ; Jonathan Benison, « Science Fiction and Postmodernity » ; Elaine Jordan, « Down the Road, or History Rehearsed » ; Margaret Iversen, « Spectators of Postmodern Art: From Minimalism to Feminism » ; Nancy Fraser, « Rethinking the Public Sphere: A Contribution to the Critique of Actually Existing Democracry » ; Jane Flax, « Is Enlightenment Emancipatory?: A Feminist Reading of What is Enlightenment? » ; Jay Bernstein, « Whistling in the Dark: Affirmation and Despair in Postmodernism » ; Peter Dews, « Writing in the Lifeworld: Deconstruction as a Paradigm of a Transition to Postmodernity ».

Barker, Francis, Hulme, Peter et Iversen, Margaret (dir.). Colonial Discourse / Postcolonial Theory, Manchester/New York (NY), Manchester University Press, 1994 :Mary Louise Pratt, « Transculturation and Autoethnography: Peru 1615/1980 » ; Simon During, « Rousseau’s Patrimony: Primitivism, Romance and Becoming Other » ; Peter Hulme, « The Locked Heart: The Creole Family Romance of Wide Sargasso Sea » ; Annie E. Coombes, « The Recalcitrant Object: Culture Contact and the Question of Hybridity » ; Zita Nuñes, « Anthropology and Race in Brazilian Modernism » ; Gayatri Chakravorty Spivak, « How to Read a “Culturally Different” Book » ; Graham Pechey, « Post-apartheid Narratives » ; Benita Parry, « Resistance Theory/Theorising Resistance, or Two Cheers for Nativism » ; Neil Lazarus, « National Consicousness and the Specificity of (Post) Colonial Intellectualism » ; David Lloyd, « Ethnic Cultures, Minority Discourse and the State » ; Renato Rosaldo, « Social Justice and the Crisis of National Communities » ; Anne McClintock, « The Angel of Progress: Pitfalls of the Term “Postcolonialism” ».

Barker, Ronald E. Books for All, Paris, Unesco, 1956.

Barrère, Anne et Martuccelli, Danilo. Le roman comme laboratoire. De la connaissance littéraire à l’imagination sociologique, Villeneuve d’Ascq, Presses Universitaires du Septentrion, coll. « Le regard sociologique », 2009.

Barrère, Anne et Martuccelli, Danilo. « Lectures sociologiques du roman : à la croisée de deux projets de connaissance », Sociologie de l’Art - Opus, n° 16 (dossier « Rationalisation et Résistance / Postmodernisme »), 2011, p. 177-210.

Barsky, Robert F. « Byron and Catastrophism: A Reading of Heaven and Earth », Discours social/Social Discourse, vol. I, n° 1, hiver 1988, p. 109-125.

Barsky, Robert F. « What Can Literature Do? What Does Literature Know? Sociocriticism, Politics, and the text », Discours social/Social Discourse, vol. V, n°s 1-2, hiver-printemps 1993, p. 151-161.

Barth, Hans. Wahrheit und Ideologie, Zürich, Erlenbach, 1961.

Barthelemy-Knowlton, Simone. « The French Nouveau Roman: a Sociological Inquiry », Revue internationale de Sociologie, vol. XXXII, n°s 1-2, 1976, p. 91-99.

Barthes, Roland. Le degré zéro de l’écriture, Paris, Seuil, 1953.

Barthes, Roland. « Petite sociologie du roman français contemporain », Documents, n° 2, février 1955, p. 193-200.

Barthes, Roland. Mythologies, Paris, Seuil, 1957.

Barthes, Roland. « L’effet de réel », Communications, vol. XI, 1968, p. 84-89.

Barthes, Roland. S/Z, Paris, Seuil, 1970.

Bastide, Roger. « Les Problèmes de la sociologie de l’art », Cahiers Internationaux de Sociologie, vol. IV, 1948, p. 160-171.

Bastide, Roger. « Sociologie et littérature comparée », Cahiers Internationaux de Sociologie, vol. XVII, juillet 1954, p. 93-101.

Bastide, Roger. Art et société, préface de Jean Duvignaud, Paris, Payot, 1977 (rééd. Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1997).

Baudelot, Christian, Cartier, Marie et Detrez, Christine. Et pourtant, ils lisent..., Paris, Seuil, 1999

Baudorre, Philippe, Rabaté, Dominique et Viart, Dominique (dir.). Littérature et sociologie, Pessac, Presses Universitaires de Bordeaux, coll. « Sémaphores », 2007 : Philippe Baudorre et Dominique Rabaté, « Avant-propos » ; Dominique Viart, « Littérature et sociologie, les champs du dialogue » ; Jacques Dubois, « Socialité de la fiction » ; Nathalie Heinich, « La fiction comme document : régimes d’énonciation, régimes d’interprétation » ; Gisèle Sapiro, « L’apport du concept de champ à la sociologie de la littérature » ; Nelly Wolf, « Pour une sociologie des styles littéraires » ; Roger Navarri, « Textes des “limites”, limites de la sociocritique ? » ; Claude-Pierre Pérez, « Quelques réflexions à partir de Roger Caillois » ; Laurent Mattiussi, « L’anthropologie négative des écrivains » ; Stéphane Bikialo, « Bernard Noël : la langue contre la sensure » ; Jacques Poirier, « Marc Augé, ethnosociologue de lui-même » ; Anne Roche, « Sources orales, écritures ordinaires et littérature » ; Pascal Mougin, « Pour une sociologie des collections littéraires. L’exemple de “Minimales” des éditions Verticales » ; Florence Bouchy, « Réalisme et roman contemporain : le cas des objets quotidiens » ; Bruno Blanckeman, « Lettres ouvertes ».

Baxandall, Lee et Morawski, Stefan (éd.). Marx and Engels on Literature and Art, introduction de Stefan Morawski, St. Louis (MO)/Milwaukee (WI), Telos Press, 1973.

Bayer, Dorothee. Der Triviale Familien- und Liebesroman im 20. Jahrhundert, Tübingen, Tübinger Vereinigung für Volkskunde, 1963.

Bayet, Albert. « Histoire littéraire et sociologie », Mélanges offerts par ses amis et ses élèves à M. Gustave Lanson, Paris, Hachette, 1922, p. 515-522.

Beaudet, Marie-Andrée. Langue et littérature au Québec, 1895-1914. L’impact de la situation linguistique sur la formation du champ littéraire, Montréal, L’Hexagone, 1991.

Beaudoin, Réjean. Naissance d’une littérature. Essai sur le messianisme et les débuts de la littérature canadienne-française, Montréal, Boréal, 1989.

Beaujean, Marion. Der Trivialroman in der zweiten Hälfte des 18. Jahrhunderts. Die Ursprünge des Modernen Unterhaltungs-Romans, Bonn, Bouvier, 1964.

Becker, Howard S. Art Worlds, Berkeley (CA), University of California Press, 1982. (Traduction française : Les mondes de l’art, Paris, Flammarion, 1988.)

Becker, Howard S. Propos sur l’art, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1999.

Becker, Howard S. Paroles et musique, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2003.

Becker, Howard S. et Pessin, Alain. « Dialogue sur les notions de monde et de champ », Sociologie de l’Art - Opus, n° 8 (dossier « Les mondes du jazz aujourd’hui »), 2006, p. 163-180.

Becker, Howard S. Telling About Society, Chicago (IL), University of Chicago Press, 2007. (Traduction française : Comment parler de la société ? Artistes, écrivains, chercheurs et représentations sociales, trad. de Christine Merllie-Young, Paris, La Découverte, 2009.)

Belknap, Robert L. The Genesis of the Brothers Karamazov: the Aesthetics, Ideology, and Psychology of Text Making, Evanston (IL), Northwestern University Press, 1990.

Belleau, André. « Culture populaire et culture sérieuse dans le roman québécois », Liberté, vol. XIX, n° 3, mai-juin 1977, p. 31-36.

Belleau, André. « Conditions d’une sociocritique », Liberté, vol. XIX, n° 3, mai-juin 1977, p. 111-117. (Repris dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. « L’Échiquier », 1984, p. 100-104.)

Belleau, André. Le romancier fictif ; essai sur la représentation de l’écrivain dans le roman québécois, Montréal, Presses de l’Université du Québec, 1980.

Belleau, André. « La démarche sociocritique au Québec », Voix et Images, vol. VIII, n° 2, hiver 1983, p. 299-310. (Repris sous le titre « La sociocritique et la littérature québécoise » dans Y a-t-il un intellectuel dans la salle ?, Montréal, Primeur, coll. « L’Échiquier », 1984, p. 158-165.)

Belleau, André. « Le conflit des codes dans l’institution littéraire québécoise », Liberté, vol. XXIII, no° 2, mars-avril 1981, p. 15-20. (Repris dans Surprendre les voix, Montréal, Boréal, 1986.)

Benedetti, Carla. The Empty Cage. Inquiry into the Mysterious Disappearance of the Author, trad. de William J. Hartley, Ithaca (NY), Cornell University Press, 2005.

Bénichou, Paul. Morales du grand siècle, Paris, Gallimard, 1948.

Bénichou, Paul. Le sacre de l’écrivain, 1750-1830 : essai sur l’avènement d’un pouvoir spirituel laïque dans la France moderne, Paris, José Corti, 1973.

Bénichou, Paul. Le temps des prophètes. Doctrines de l’âge romantique, Paris, Gallimard, 1977.

Bénichou, Paul. Les mages romantiques, Paris, Gallimard, 1988.

Bénichou, Paul. L'École du désenchantement : Sainte-Beuve, Nodier, Musset, Nerval, Gautier, Paris, Gallimard, 1992.

Benjamin, Walter. Baudelaire. Ein Lyriker im Zeitalter des Hochkapitalismus, Francfort, Suhrkamp, 1969. (Traduction française : Charles Baudelaire : un poète lyrique à l’apogée du capitalisme, Paris, Payot, 1982 ; Traduction anglaise : Charles Baudelaire : A Lyric Poet in the Era of High Capitalism, Londres, NLB, 1973 (rééd. Londres, Verso, 1983).)

Benjamin, Walter. Versuche über Brecht, Francfort, Suhrkamp, 1967. (Traduction française : Essais sur Bertolt Brecht, Paris, Maspero, 1969.)

Benjamin, Walter. Œuvres, Denoël, 1971, 2 vol.

Benjamin, Walter. Poésie et révolution, Paris, Denoël, 1971.

Benjamin, Walter. Œuvres, Paris, Gallimard, coll. « Folio essais », 2000, 3 vol.

Bennett, Henry S. « The Author and his Public in the Fourteenth and Fifteenth Centuries », Essays and Studies, vol. XXIII, 1938, p. 7-24.

Bennett, Tony, Waites, Bernard et Martin, Graham (dir.). Popular Culture, Past and Present: A Reader, Londres, Croom Helm, 1982 : « Preface » ; Bernard Waites, Tony Bennett et Graham Martin, « Introduction » ; Robert Malcolmson, « Popular Recreations under Attack » ; Edward Thompson, « Class Consciousness : the Radical Culture » ; Hugh Cunningham, « Class and Leisure in Mid-Victorian England » ; Gareth Stedman Jones, « Working-class Culture and Working-class Politics in London, 1870-1900: Notes on the Remaking of a Working Class » ; Darko Suvin, « Wells as the Turning Point of the SF Tradition » ; John Walton, « Residential Amenity, Respectacle Morality and the Rise of the Entertainment Industry: the Case of Blackpool, 1860-1914 » ; George Perry, « The Great British Picture Show: Boomtime and Slumptime » ; Paddy Scannell et David Cardiff, « Serving the Nation: Public Service Broadcasting before the War » ; Dick Hebdige, « Towards a Cartography of Taste 1935-1962 » ; Chas Critcher, « Football since the War » ; Umberto Eco, « The Narrative Structure in Fleming » ; Angela McRobbie, « Jackie: an Ideology of Adolescent Feminity » ; Paul Willis, « The Motor-bike and Motor-bike Culture » ; Allison James, « Confections, Concoctions and Conceptions » ; Tom Shippey, « The Cold War in Science Fiction, 1940-1960 ».

Bennett, Tony, Mercer, Colin et Wollacoot, Janet (dir.). Popular Culture and Social Relations, Milton Keynes (Angleterre)/ Philadelphia (PA), Open University Press, 1986 : Tony Bennett, « Introduction: Popular Culture and “the Turn to Gramsci” » ; Tony Bennett, « The Politics of the “Popular” and Popular Culture » ; Stuart Hall, « Popular Culture and the State » ; Colin Mercer, « Complicit Pleasures » ; Catherine Hall, « The tale of Samuel and Jemima: Gender and Working Class Culture in Early Nineteenth-Century England » ; David Cardiff et Paddy Scannell, « “Good Luck War Workers!” Class, Politics and Entertainment in Wartime Broadcasting » ; Colin McArthur, « The Dialectic of National Identity: The Glasgow Empire Exhibition of 1938 » ; Tony Bennett, « Hegemony, Ideology, Pleasure: Blackpool » ; Richard Middleton, « In the Groove, or Blowing your Mind? The Pleasures of Musical Repetition » ; Colin Mercer, « That’s Entertainment; The Resilience of Popular Forms » ; Jane Woollacott, « Fictions and Ideologies: The Case of Situation Comedy » ; Alan Clarke, « “This is not the Boy Scouts”: Television Police Series and Definitions of Law and Order ».

Bennett, Tony. Formalism and Marxism, Londres, Methuen, 1979.

Bennett, Tony. Bond and Beyond: the Political Career of a Popular Hero, Londres, Macmillan, 1987.

Bennett, Tony. Popular Fiction: Technology, Ideology, Production, Reading, Londres/New York (NY), Routledge, 1990.

Bennett, Tony. « Counting and Seeing the Social Action of Literary Form: Franco Moretti and the Sociology of Literature », Cultural Sociology, vol. III, n° 2, juillet 2009, p. 277-297.

Benrekassa, Georges. « Le parcours idéologique des Lettres persanes : figures de la socialité et discours politique », Europe, vol. LV, n° 574, 1977, p. 60-79.

Benrekassa, Georges. « Le typique et le fabuleux : histoire et roman dans La Vie de mon père », Revue des sciences humaines, vol. XLIV, n° 172, 1978, p. 31-56.

Benrekassa, Georges. Le concentrique et l’excentrique. Marge des Lumières, Paris, Payot, 1980.

Berardi, Jean-Charles. Prolégomènes à une sociologie de l’art. Les formes élémentaires de l’échange artistique et son procès, préface de Nicole Ramognino et Constance De Gourcy, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2009, 2 vol.

Bercovitch, Myra Jehlen. Ideology and Classic American Literature, Cambridge, Cambridge University Press, 1986.

Berelson, Bernard et Asheim, Lester. The Library’s Public, New York (NY), Columbia University Press, 1949.

Berelson, Bernard et Salter, Patricia J. « Majority and Minority American: An Analysis of Magazine Fiction », Public Opinion Quarterly, vol. X, n° 2, été 1946, p. 168-190.

Berger, Morroe. Real and Imagined Worlds: the Novel and Social Science, Cambridge (MA), Harvard University Press, 1977.

Bernard, Jean-Pierre A. Le Parti communiste français et la question littéraire (1921-1939), Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 1966.

Bernier, Silvie. « Caractéristiques socio-économiques des mouvements littéraires québécois », Cahiers d'études littéraires et culturelles, 1982, n° 7, p. 7-41.

Berthet, Catherine. « Elisa, vida mía : analyse sociocritique de la bande musicale », Imprévue, 1985, n° 2, p. 43-67.

Berthet, Dominique (dir.). L’utopie : Art, littérature et société, Paris, L’Harmattan, coll. « Ouverture philosophique », 2010.

Bertrand, Jean-Pierre, Dubois, Jacques et Durand, Pascal. « Approche institutionnelle du premier surréalisme (1919-1924) », Pratiques, n° 38, juin 1983, p. 27-53.

Bertrand, Jean-Pierre et Durand, Pascal. La Modernité romantique. DeLamartine à Nerval, Paris/Bruxelles, Les Impressions nouvelles, coll. « Réflexions faites », 2006.

Bertrand, Jean-Pierre et Durand, Pascal. Les Poètes de la modernité. De Baudelaire à Apollinaire, Paris, Seuil, coll. « Points Lettres », 2006.

Bertrand, Jean-Pierre et Gauvin, Lise (dir.). Littératures mineures en langue majeure, Bruxelles, Peter Lang/Presses de l’Université de Montréal, 2003 : Jean-Pierre Bertrand et Lise Gauvin, « Introduction » ; Lise Gauvin, « Autour du concept de littérature mineure – Variations sur un thème majeur » ; Jean-Marie Klinkenberg, « Autour du concept de langue majeure – Variations sur un thème mineur » ; Michel Biron, « L’écrivain liminaire » ; Catherine Khordoc, « Découvertes plurilingues dans Nous avons tous découvert l’Amérique de Francine Noël » ; Raoul Boudreau, « Stratégies de reterritorialisation de la langue dans La Vie prodigieuse de Rose Després » ; Karim Larose, « Jacques Ferron – L’absolu littéraire en mineur » ; Euridice Figueiredo, « Sergio Kokis – Exil et nomadisme, violence et abjection » ; Julie LeBlanc, « Les postures déconstructionnistes de Nicoles Brossard » ; Gwénaëlle Lucas, « Un projet inter-périphérique – L’itinéraire brito-québécois de Marie Le Franc » ; Danielle Constantin, « La Vie en prose de Yoland Villemaire ou la langue maternelle dans tous ses états » ; Rainier Grutman, « Altérités linguistiques dans la littérature belge – L’exemple de Jean Muno » ; Sylvano Santini, « La double étrangeté du Petit Köchel – De la “petite littérature” à la “littérature mineure” » ; Lisbeth Verstraete-Hansen, « Les Chiens de la Senne de Charles Paron » ; Jean-Christophe Delmeule, « Réjean Ducharme ou les dérèglements de compte » ; Lieven D’hulst, « Les Wallonnades (1845) de Joseph Grandgagnage ou du laboratoire de la poésie belge » ; Pierre Halen, « Une bélligérance française – Images conflictuelles du centre dans le roman francophone contemporain (Godbout, Muno, Confiant) » ; Jean-Pierre Bertrand, « Surcodage linguistique et stéréotypie littéraire dans la poésie du dimanche » ; Paul Aron, « Les recueils de pastiches littéraires au Québec » ; Cristina Brancaglion, « L’inscription du français et du québecois dans le roman. 1. Confrontation des codes de représentation linguistique » ; Marco Modenesi, « L’inscription du français et du québécois dans le roman. 2. Remarques sociolinguistiques en marge » ; Karine Cellard, « La France capitale : le Québec et la mère patrie dans la critique littéraire du journal Les Débats (1900) » ; Laurent Demoulin, « Conclusions fictives – Comment peut-on être francophone? ».

Bertucci, Marie-Madeleine et Houdart-Merot, Violaine (dir.). Situations de banlieues. Enseignement, langues, cultures, Lyon, Institut national de recherche pédagogique, coll. « Éducation, Politiques, Sociétés », 2005.

Bessard-Banquy, Olivier (dir.). Les mutations de la lecture, Bordeaux, Presses Universitaires de Bordeaux, coll. « Les Cahiers du livre », 2012 : Olivier Bessard-Banquy, « Où en est la lecture ? En guise d’introduction » ; Nicole Robine, « L’acte de lecture reste un phénomène inconnu » ; Olivier Donnat, « Gardon-nous de trop idéaliser la lecture des temps passés » ; Bernard Lahire, « C’est un nouveau style de vie qui en voie de s’imposer : le modèle de l’honnête homme cultivé est battu en brèche » ; Martine Poulain, « Ce phénomène de désaffection apparente pour la lecture s’est manifesté à un moment de grandes politiques de lecture innovantes » ; François Laurent, « Nous cherchons toujours à capter de nouveaux lectorats » ; François Gèze, « Je reste optimiste, tout en regrettant la disparition annoncée des générations passées de grands lecteurs… » ; Bernadette Seibel, « France Loisirs, une formule pour faibles lecteurs » ; Joanna Thibout-Calais, « Le lectorat féminin : un public à séduire » ; Jean-Pierre Ohl, « Heurs et malheurs du libraire au temps de Google, du docu-fiction et des feel good books » ; Hervé Bienvault, « De la lecture numérique » ; Alexandre Gefen, « La littérature contemporaine face au numérique » ; Olivier Bessard-Banquy, « Du devenir de la lecture. En guise de conclusion ».

Bettini, Filippo. Teorie letterarie nella scuola di Francforte, Rome, Savelli, 1976.

Bhabha, Homi. The Location of Culture, New York (NY), Routledge, 1994. (Traduction française : Les lieux de la culture. Une théorie postcoloniale, Paris, Payot, 2007.)

Bidou-Zachariasen, Catherine. « De la “maison” au salon. Des rapports entre l’aristocratie et la bourgeoisie dans le roman proustien », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 105 (dossier « Stratégies de reproduction et transmission des pouvoirs »), décembre 1994, p. 60-70.

Bidou-Zachariasen, Catherine. Proust sociologue. De la maison aristocratique au salon bourgeois. Paris, Descartes et Cie, 1997.

Biet, Christian, Loncle, Stéphanie, Poirson, Martial et Sicotte, Geneviève (dir.). Fiction et économie. Représentations de l’économie dans la littérature et les arts du spectacle, XIXe-XXIe siècles, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. « Monde culturel », 2013 : Geneviève Sicotte, « Ce que la littérature peut dire de l’économie » ; Guy Bellavance et Christian Poirier, « De quelques récits structurants depuis XIXe siècle » ; Catherine Langle, « Delphine de Mme de Staël (1802) : économie et mélancolie » ; François-Emmanuël Boucher, « Balzac, les espèces sociales et la représentation du pouvoir économique au XIXe siècle » ; Geneviève Sicotte, « Consommation et littérature : des pantoufles d’Emma Bovary à la tortue de des Esseintes » ; Nelson Charest, « “Conflit” ou la prose fiduciaire de Mallarmé » ; Michel Lacroix, « Mines d’or et fausse monnaie : échange, valeur spéculation dans les romans de la vie littéraire de Gide et Dunan » ; Sylvain David, « Nature, culture et capitalisme “sauvage” chez Michel Houellebecq » ; Sara Harvey, « Commerce et circulation de marchandises et d’idées : la piraterie dans tous ses états » ; Stéphanie Loncle, « Dramaturgies de la crise : à la recherche du travail perdu » ; Martial Poirson, « La crise du change dans le théâtre contemporain : affabulations théâtrales et allégorisation de l’économie » ; Chloé Déchery, « Les notions de valeur et de contrat dans la performance britannique en période néolibérale » ; Christian Biet, « L’impropriété théâtrale/le théâtre impropre : louer une place de théâtre ; emprunter un rôle ; posséder un livre ? ».

Biheng-Martinon, Louise-Mirabelle. Voyage au pays des relieurs ou l’évolution du métier du relieur en France au XXe siècle, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2004.

Birchall, Ian. « The Total Marx and the Marxist Theory of Literature », dans Paul Walton et Stuart Hall (dir.), Situating Marx, Londres, Human Context Books, 1972.

Biron, Michel et Popovic, Pierre (dir.). Écrire la pauvreté, Toronto, Éditions du GREF, 1996 : « Avant propos » ; Régine Robin, « L’écrivain et le sociologue » ; Charles Grivel, « Les déchets de la littérature » ; Graig Moyes, « La voix coquine : gueuserie, mercerie et écriture dans le Jargon de l’argot de 1628 » ; Benoît Melançon, « Le vêtement du pauvre, de Louis Sébastien Mercier au Comité de mendicité » ; Paola Galli Mastrodonato, « Dire la pauvreté entre la Révolution et la Restauration » ; Yves Lochard, « Évolution des jugements littéraires portés sur le prix Montyon (1819-1914) » ; Ellen Constans, « Pauvreté n’est pas vice, mais… » ; Pierre Popovic, « Rutebeuf, Rimbaud : pauvreté et effarement. Annexe : Les Effarés » ; Paul Aron, « Rédemption, crainte et désir : figures et enjeux de la représentation du pauvre dans la littérature belge entre 1890 et 1900 » ; Cynthia S. Fish, « La figure du pauvre dans le roman nationaliste canadien-anglais au tournant du siècle » ; Jean Sébastien, « Dos Passos, à la croisée des pauvretés individuelle et collective » ; Fernand Roy, « La pauvreté et l’écriture dans Au pied de la pentre douce de Roger Lemelin » ; Michel Biron, « La pauvreté Anthropos » ; Claude Duchet, « Propos de synthèse »

Biron, Michel. « Idéologie et poésie : un poème de Paul-Marie Lapointe », Voix et Images, vol. XIV, n° 1, automne 1988, p. 90-118.

Biron, Michel. « Sociocriticism», dans Irena R. Makakaryk, Encyclopedia of Contemporary Literary Theory. Approaches, Scholars, Terms, Toronto, University of Toronto Press, 1993, p. 189-193.

Biron, Michel. La modernité belge. Littérature et société, Montréal/Bruxelles, Presses de l’Université de Montréal/Labor, coll. « Archives du futur », 1994.

Biron, Michel. L’absence du maître. Saint-Denys Garneau, Ferron, Ducharme, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2000.

Bisanswa, Justin et Kavwahirehi, Kasereka (dir.). Dire le social dans le roman francophone, Paris, Honoré Champion, 2011 : Jean Bessière, « Préface. À propos d’une véritable originalité des littératures africaines francophones, aujourd’hui » ; Justin K. Bisanswa et Kasereka Kavwahirehi, « Introduction. Le roman francophone et l’énonciation du social » ; Mamadou Diawara, « Comment peut-on être auteur ? De la création dans un contexte de tradition orale en Afrique subsaharienne » ; Papa Samba Diop, « Écriture et sens du social : les romanciers francophones actuels sont-ils des romanciers du réel? » ; Josias Semujanga, « Les méandres de l’histoire et de la fiction dans le roman africain » ; Elisabeth Mudimbe-Boyi, « Herni Lopès : comment écrire cette (h)Histoire? » ; Sada Niang, « De la violence et des espaces carcéraux dans Sia, le rêve du python de Dany Kouyaté, Guimba, un tyran, une époque de Cheikh Oumar Sissokho et Pourquoi ? de Sokhna Amar » ; R’Kia Laroui, « La place du social dans le récit francophone féminin : analyse de l’écriture féminine marocaine » ; Christine Détrez et Anne Simon, « Approches littéraires et sociologiques du sens du social chez les romancières algériennes » ; Mohammed Aït-Aarab, « La littérature tahitienne contemporaine : une écriture Tifaifai » ; Rajaa Berrada Fathi, « Écrire des histoires, écrire l’histoire. Quand les femmes dérangent les genres… Cas de Assia Djebar et Fatéma Mernisssi » ; Jean Bessière, « Ahmadou Kourouma : subjectivation, allégorisation – perspectives critiques et réalisme métaphorique » ; Nadra Lajri, « Réalité et fiction dans les œuvres de A. Kourouma et de D. Chraïbi » ; Jean Ouédraogo, « Voyance et sorcellerie chez Ahmadou Kourouma : un trompe-l’œil ? » ; Cilas Kemedjio, « Notes sur la mission sociale de l’évolué dans Chemin d’Europe de Ferdinand Oyono, Mission terminée de Mongo Beti » ; Philippe Basabose, « Le roman de Mongo Beti : projet d’écriture, projet de société » ; Anne-Marie Miraglia, « Des rêves made in France dans Le ventre de l’Atlantique » ; Marie-Rose Abomo-Maurin, « Les romans de Léonora Miano : une écriture de la complexité sociale dans une Afrique en mal d’elle-même » ; Sim Kilosho Kabale, « Verre cassé, un véritable puzzle de l’écriture et de la société africaine » ; Alice-Delphine Tang, « L’esthétisation des tragédies sociales dans La mémoire amputée de Were Were Liking » ; Justin K. Bisanswa, « La fureur de la rumeur sociale et le bruit du langage dans Rue Félix-Faure de Ken Bugul » ; Olga Hél-Bongo, « Les fonctions de l’intertexte dans Histoire de la femme cannibale de Maryse Condé » ; Kasereka Kavwahirehi, « Giambatista Viko et L’errance de Georges Ngal » ; Mireille Nnanga, « Autobiographie et satire : deux discours aux confins du réel et de l’imaginaire » ; Kasongo M. Kapanga, « Une nouvelle voix narrative à la recherche de son “moi” » ; Sélom Gbanou, « L’écrivain et son “double”. Verre cassé et les mises en scène de l’auteur » ; Assia Belhabib, « Et si Fès m’était conté : histoire et histoires en miroir » ; Mbaye Diouf, « Le même dans les autres. L’esthétique de la dissolution dans les romans d’Aminata Sow Fall » ; Jean-Christophe L. A. Kasende, « L’ironie comme modalité de représentation du social dans l’univers romanesque de V.Y. Mudimbe » ; Léontine Gueyes-Troh, « La parodie dans le roman francophone subsaharien : le cas de Le cercle des tropiques d’Alioum Fantouré » ; Katell Colin, « Proté, l’Africain dans le roman antillais » ; Alaeddine Ben Abdallah, « Le littéraire comme posture sociale dans l’œuvre de Abdelkébir Khatibi » ; Louis Martin Onguene Essono, « L’univers linguistique du romancier africain entre créativité et révolte : analyse de l’écriture du roman camerounais francophone » ; Manal Khedr, « Écrire en français : à la recherche de quelle identité ? L’exemple d’Out-el-Kouloub el-Demerdachia » ; Bernard Mouralis, « Postface. Regards sur un parcours ».

Biswas, Dipti Kumar. Sociology of Major Bengali Novels, Gurgaon (Inde), Academic Press, 1974.

Bisztray, George. « Literary Sociology and Marxist Theory. The Literary Work as a Social Document », Mosaic, vol. V, n° 2, 1971, p. 47-56.

Bisztray, George. Marxist Models of Literary Realism, New York (NY), Columbia University Press, 1978.

Blanchard, Nelly et Thomas, Mannaig (dir.).Des littératures périphériques, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2014 : Annick Madec, « De la sociographie à la polygraphie » ; Thierry Glon, « “Comme la rencontre de tons criards” : la Bretagne dans l’esthétique du régionalisme » ; Matteo M. Pedroni, « Périphéries littéraires au cœur de l’Europe. Quelques réflexions sur le cas de la Suisse » ; Géraldine Bois, « Les écrivains peu reconnus de la région Rhône-Alpes : des membres de l’univers littéraire national » ; Ur Apalategui, « Bi bihotz. Hilobi bat de Ramon Saizarbitoria ou la description sans complaisance de la misère littéraire périphérique » ; Mohand-Akli Salhi, « Renouveau et visibilité du champ littéraire kabyle » ; Jean Casenave, « Écritures et réécritures de l’histoire d’un domaine littéraire minoritaire. Approche historiographique de la littérature basque contemporaine » ; Marie-Jeanne Verny, « Le point de vue des auteurs. La littérature vue par ceux qui l’écrivent : littérature périphérique ou littérature tout court ? » ; Yves Le Berre, « Au bord du centre. L’écriture du breton au XVe et XVIe siècles » ; Valentina Tarquini, « Quel statut pour les écritures contemporaines d’Afrique francophone ? Les périphéries en jeu » ; Serge Rolet, « La littérature russe, impériale et périphérique » ; Stefan Moal, « Yann Gerven, voix singulière du “polar” en breton » ; Noémie Le Vourch, « De l’écriture de l’indépendance à l’indépendance de l’écriture dans les romans d’Earl Lovelace (1935-) » ; Jean-Yves Casanova, « Frédéric Mistral et les écrivains français : de Lamartine à Maurice Barrès. Incompréhension, fascination et admiration » ; Björn-Olav Dozo, « Les animateurs de la vie littéraire en Belgique francophone : de leur rôle interne à leur position de médiateur transnational » ; Ronan Calvez, « Rome, capitale de la Bretagne » ; Dominique Verdoni, « La production littéraire en langue corse, un espace de diffusion à élaborer » ; Anne Hellegouarc’h, « L’édition galloise : regards sur un phénomène excentrique ».

Blandin, Claire. Le Figaro littéraire. Vie d’un hebdomadaire politique et culturel (1946-1971), Paris, Nouveau Monde éditions, coll. « Culture/Médias », 2010.

Bleton, Paul et Poirier, Mario. Le Vagabond stoïque. Louis Hémon, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2004.

Bleton, Pierre. « Une sociologue, la comtesse de Ségur », Les Temps Modernes, vol. XVIII, n° 200, janvier 1963, p. 1243-1271.

Bleton, Pierre. La vie sociale sous le Second Empire. Un étonnant témoignage de la comtesse de Ségur, Paris, Éditions ouvrières, 1963.

Bloch, Ernst. Das Prinzip Hoffnung I-II. Francfort, Suhrkamp, 1959. (Traduction française : Le Principe espérance, Paris, Gallimard, 1976.)

Bloch, Ernst. « Entfremdung, Verfremdung », Verfremdungen, t. I. Francfort, Suhrkamp, 1962, p. 81-90. (Traduction anglaise : « Entfremdung, Verfremdung : Alienation, Estrangement », dans Brecht, éd. Erika Munk, New York (NY), Bantam, 1972, p. 3-11.)

Bloch, Herbert A. « Towards the Development of a Sociology of Literary and Art-Forms », American Sociological Review, vol. VIII, n° 3, juin 1943, p. 313-320.

Blotner, Joseph L. The Political Novel, Garden City (NY), Doubleday, 1955.

Blüher, Rudolf. Moderne Utopien : Ein Beitrag zur Geschichte des Sozialismus, Bonn/Leipzig, Schroeder, 1920.

Boelhower, William G. « Antonio Gramsci’s Sociology of Literature », Contemporary Literature, vol. XXII, no° 4, automne 1981, p. 574-599.

Bogdanov, Alexandre. La science, l’art et la classe ouvrière, trad. de Blanche Grinbaum, présentations de Henry Deluy et Dominique Lecourt, Paris, Maspero, coll. « Théorie », 1977.

Bogusz, Tanja. Avantgarde und Feldtheorie : André Breton und die surrealistische Bewegung im literarischen Feld nach Bourdieu, Francfort, Peter Lang, coll. « Europäische Hochschulschriften », 2005.

Böhler, Michael J. Soziale Rolle und ästhetische Vermittlung : Studien zur Literatursoziologie von A.G. Baumgarten bis F. Schiller, Berne/Francfort, Hebert Lang/Peter Lang, 1975.

Boissinot, Alain (dir.). Littérature et sciences humaines, Cergy-Pontoise, CHRT, 2001 : Alain Boissinot, « L’organisation des savoirs en disciplines : l’ère du soupçon » ; Pascale Casanova, « Pour une histoire littéraire et historique de la littérature » ; François Dosse, « Michel de Certeau et l’histoire : entre le dire et le faire » ; Christian Jouhaud, « Littérature et histoire : l’écriture dans l’action politique sous l’absolutisme » ; Francis Marcoin, « La librairie de jeunesse, nouvel objet, ancienne nouveauté » ; Jean-Yves Mollier, « De la littérature à l’histoire, vingt-cinq ans de pratique et de refus des frontières en sciences humaines » ; Jean-Michel Adam, « Barthes en 1970 : de la “translinguistique” à la déconstruction » ; Jean-Louis Chiss, « La coupure langue/littérature et la discipline “français” » ; Gérard Dessons, « Une poétique de l’art comme critique d’une esthétique de l’art » ; Anne-Marie Lilti, « Tel Quel et la poésie contemporaine » ; Henri Meschonnic, « Pas de pensée du poème, pas de pensée du langage » ; Pierre Bayard, « De la psychanalyse appliquée à la littérature appliquée » ; Janine Chasseguet-Smirgel, « Un cheval nommé “Délire”. Réflexions au croisement de la psychanalyse, de la littérature et de l’histoire » ; Gérard Cogez, « Littérature et ethnographie : Leiris et Michaux aux passages » ; Brigitte Galtier, « À texte équivoque, interprète bilingue : Lire Beckett avec Ferenczi » ; Philippe Lejeune, « Définir l’autobiographie » ; Marie Scarpa, « Pour une lecture ethnocritique de la littérature ».

Bollack, Jean. « Ulysse chez les philologues », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. I, n°s 5-6 (dossier « La critique du discours lettré »), novembre 1975, p. 9-35.

Bollème, Geneviève, Dupront, Alphonse, Ehrard, Jean, Furet, François, Roche, Daniel et Roger, Jacques. Livre et société dans la France du XVIIIe siècle, vol. I, Paris/La Haye (Pays-Bas), Mouton, 1965.

Boltanski, Luc. « La constitution du champ de la bande dessinée », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. I, n° 1 (dossier « Hiérarchie sociale des objets »), janvier 1975, p. 37-59.

Boltanski, Luc. « Pouvoir et impuissance. Projet intellectuel et sexualité dans le Journal d’Amiel », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. I, n°s 5-6 (dossier « La critique du discours lettré »), novembre 1975, p. 80-108.

Boltanski, Luc. Énigmes et complots. Une enquête à propos d’enquêtes, Paris, Gallimard, coll. « NRF Essais », 2012.

Bombart, Mathilde. Guez de Balzac et la querelle des Lettres. Écriture, polémique et critique dans la France du premier XVIIe siècle, Paris, Honoré Champion, 2007.

Bonazzi, Franco. Introduzione a una sociologia della letteratura, Bologne, Cooperativa libraria universitaria editrice, 1974.

Bonhôte, Nicolas. Marivaux ou les machines de l’opéra. Étude de sociologie de la littérature, Lausanne, L’Âge d’homme, 1974.

Bonnet, Jean-Claude. Naissance du Panthéon. Essai sur le culte des grands hommes, Paris, Fayard, 1988.

Bonzanini, Angelo. « Note su alcuni contributi marxisti alla sociologia della letteratura », Critica sociologica, n° 26, 1973, p. 96-109.

Bordoni, Carlo. Introduzione alla sociologia della letteratura, Pise, Pacini, 1974 (1972).

Bordoni, Carlo. Per una critica sociologica, Massa, Cooperativa editoriale apuana, 1980.

Bordoni, Carlo (dir.). La pratica sociale del testo : scritti di sociologia della letteratura in onore di Erich Köhler,Bologne, Clueb, 1982 : Carlo Bordoni, « Introduzione » ; Erich Köhler, « Sistema dei generi letterari e sistema della società » ; Estela Cédola Veiga, « Forma e significato nei racconti di J.L. Borges » ; Alfredo De Paz, « Ermeneutica, scienze umane e critica d’arte » ; Robert Escarpit, « Innovazione o massificazione : un falso dilemma » ; Ralph Heyndels, « L’improbabile imprevedibilità : Degrés di M. Butor » ; Henning Krauss, « Sistema dei generi e scuola siciliana » ; Jacques Leenhardt, « Romanzo e società. Discorso e azione nella teoria lukacsiana del romanzo » ; Mario Mancini, « Aiol, dal clan al lignaggio » ; Graziella Pagliano Ungari, « Il romanzo storico del Risorgimento italiano » ; Romolo Runcini, « Il senso del viaggio e la visione del castello nella tematica del “gothic romance” » ; Alan Swingewood, « Struttura e ideologia nei romanzi di Doris Lessing » ; Nicolas Tertulian, « Autonomia ed eteronomia dell’arte » ; Pierre V. Zima, « Per una critica della sociologia del romanzo » ; Carlo Bordoni, « Su alcuni presupposti sociologici nell’estetica di György Lukács » ; Wolfgang Orlich, « Prospettive e problemi di una scienza storico-sociologica della letteratura » ; « Bibliografia di Erich Köhler ».

Bordoni, Carlo. Dal feuilleton al fumetto, Rome, Editori riuniti, 1985.

Borel, Marie-Jeanne. « Objets et discours de représentations », Langages, vol. XXV, n° 103, septembre 1991, p. 36-50.

Borenstein, Audrey. Redeeming the Sin: Social Science and Literature, Chicago (IL), University of Chicago Press, 1987.

Borghello, Giampaolo. Letteratura e marxismo, Bologne, Zanichelli, 1974.

Borland, Harriet. Soviet Literary Theory and Practice During the First Five-Year Plan, 1928-1932, New York (NY), Greenwood Publishing Group, 1969.

Born, Georgina. « The Social and the Æsthetic: For a Post-Bourdieuian Theory of Cultural Production », Cultural Sociology, vol. IV, n° 2, juillet 2010, p. 171-208.

Boschetti, Anna (dir.). L’espace culturel transnational, Paris, Nouveau Monde éditions, 2010 : Anna Boschetti, « Pour un comparatisme réflexif » ; Olivier Christin, « L’invention de la province artistique : la fin des Puys amiénois (1723) » ; Xavier Landrin, « La sémantique historique de la Weltliteratur : genèse conceptuelle et usages savants » ; Christophe Charle, « Exportations théâtrales et domination culturelle : Paris dans la seconde moitié du XIXe siècle » ; Blaise Wilfert-Portal, « L’internationalité d’un nationaliste de Paris : Paul Bourget entre Paris, Londres et Rome » ; Anna De Biasio, « L’Art du (dans le) Roman comme coup d’État symbolique ? Henry James croise Paul Bourget » ; Louis Pinto, « Le tracé des frontières : sociologie et psychologie chez les durkheimiens » ; Jérôme Meizoz, « “Posture” et champ littéraire » ; Sergio Miceli, « Avant-gardes littéraires en perspective comparée (Brésil et Argentine) » ; Antón Figueroa, « Le processus d’autonomisation et l’évolution des fonctions des rapports extérieurs dans les littératures minoritaires : le cas galicien » ; Gisèle Sapiro, « De la construction nationale à la mondialisation : les traductions du français en hébreu » ; Pier Carlo Bontempelli, « De la philologie allemande à la littérature comparée : un cas de transfert de capital culturel » ; Laurent Jeanpierre, « “Modernisme” américain et espace littéraire français : réseaux et raisons d’un rendez-vous différé » ; Ingrid Gilcher-Holtey, « Une révolution du regard : Bertolt Brecht à Paris, 1954-55 » ; Giorgio Alberti, « L’agent littéraire Erich Linder : création, définition et légitimation d’une nouvelle profession dans l’édition italienne après la deuxième guerre mondiale » ; Anna Baldini, « “La recherche des racines” : Primo Levi et l’importation de la culture juive d’Europe centrale et orientale en Italie ».        

Boschetti, Anna. Sartre et les « Temps modernes », une entreprise intellectuelle, Paris, Éditions de Minuit, 1985.

Boschetti, Anna. La poésie partout. Apollinaire, homme-époque, Paris, Seuil, coll. « Liber », 2001.

Boschetti, Anna. « Sciences sociales et littérature : enjeux et acquis des travaux de Pierre Bourdieu sur le champ littéraire », dans Jacques Bouveresse et Daniel Roche (dir.), La liberté par la connaissance. Pierre Bourdieu (1930-2002), Paris, Odile Jacob, coll. « Collège de France », 2004, p. 233-247.

Boschetti, Anna. « Bourdieu’s Work on Literature. Contexts, Stakes and Perspectives », Theory, Culture & Society, vol. XXIII, n° 6, 2006, p. 135-155.

Boschetti, Anna. « How Field Theory Can Contribute to Knowledge of World Literary Space », Paragraph, vol. XXXV, n° 1, 2012, p. 10-29.

Boschetti, Anna. « Le Champ littéraire », dans Frédéric Lebaron et Gérard Mauger (dir.), Lectures de Bourdieu, Paris, Ellipses, 2012, p. 243-262.

Boschetti, Anna. Ismes. Du réalisme au postmodernisme, Paris, CNRS Éditions, coll. « Culture et société », 2014.

Bouazis, Charles. « L’implication du texte idéologique », Mosaic, vol. V, n° 2, 1971, p. 125-137.

Bouazis, Charles. Littérarité et société : théorie d’un modèle du fonctionnement littéraire, Paris, Mame, 1972.

Boucher, François-Emmanuël, David, Sylvain et Przychodzen, Janusz (dir.). La Paix. Esthétiques d’une éthique, Berne, Peter Lang, 2007 : Janusz Przychodzen, « Préface. La paix, le dernier grand récit ? » ; Cyrille Bégorre-Bret, « Toute-puissance et impuissance des représentations de la paix » ; Jeremy Hamers, « Lektionen in Finsternis de Werner Herzog. Quelle esthétique documentaire après la guerre ? » ; Sruti Bala, « Embodying Autonomy: Gandhi’s Fasts as a Form of Nonviolent Protest » ; Anna Ghiglione, « Kang Youwei (1858-1927) et le Livre de la grande indifférenciation (Datongshu– L’imaginaire de la paix dans la pensée chinoise prémoderne » ; Julien Fragnon, « Les commémorations de l’armistice  Un éthos de la guerre et de la paix » ; Marie Perrin, « La paix chez Hugo  Aspiration éthique, contradiction esthétique » ; Sylvain David, « De la paix comme attente. Résonances spenglériennes chez Gracq et Cioran » ; François-Emmanuël Boucher, « Écrire la paix à l’époque des dictateurs africains. Beti, Mimouni et Naipaul » ; Olivier Odaert, « Initiation et esthétique de la paix. Pilote de guerre d’Antoine de Saint-Exupéry » ; Alain Tissut, « Jean Giono ou le corps au service de la paix » ; Christian Trottmann, « Paix et dialogue interreligieux  Le De Pace Fidei de Nicolas de Cues » ; Aude Bonord, « Le saint, entre guerre et paix – De l’entre-deux-guerres à l’extrême contemporai » ; Natalia Teplova, « L’icône dans l’oeuvre de Lev Tolstoï. Symbole de la paix ou de l’idolâtrie ? » ; Janusz Przychodzen, « L'art de la paix ? Transcendance et immanence dans Andreï Roublev de Andreï Tarkovski ».

Boucher, François-Emmanuël. Les révélations humaines. Mort, sexualité et salut au tournant des Lumières, Berne, Peter Lang, 2005.

Bouju, Emmanuel (dir.). L’Autorité en littérature. Exercice, partage, contestation, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2010 : Emmanuel Bouju, « Quoi ? L’autorité. Avant Propos » ; Ariane Bayle, « Du livre “tout en un” au livre en morceaux : Polyvalence du livre et crise de l’auctorialité au XVIe siècle » ; Guiomar Hautcœur, « Qu’est-ce qui autorise la lecture du roman aux XVIe et XVIIe siècles ? La réponse de Cervantes aux critiques antiromanesques de son temps » ; Anne Régent-Susini, « Une autorité en quête d’auteur ? l’(anti)rhétorique d’exposition chez Bossuet » ; Jean-Baptiste Amadieu, « L’auteur entre persona et institutum. Variations dans l’usage censorial de la notion d’auteur au XIXe siècle » ; Christèle Couleau, « Faire autorité : une ambition romanesque » ; Christian Baron, « Autorité, auctorialité, commencement » ; Anouk Cape, « Ce qu’“Aimée” veut dire, ou l’autorité en question » ; Frances Fortier et Andrée Mercier, « L’autorité narrative en question dans le roman contemporain. Enjeux théoriques et esthétiques d’une nation » ; Vincent Ferré, « L’autorité de l’auteur invisible (Broch, Dos Passos) » ; René Audet, « L’autorité de la fiction dans les œuvres polytextuelles » ; Alexandre Gefen, « Les conflits d’autorité textuelle : éléments d’histoire et de typologie » ; Florian Pennanech, « L’autorité de l’œuvre. Rhétorique du commentaire et postulat d’immanence » ; Isabelle Poulin, « Hontes de l’écriture : autorités déplacées » ; Sophie Rabau, « Du vent dans les cheveux d’Homère : l’autorité d’Homère dans “L’ombre d’Homère” de Dionysios Solomos, et au-delà » ; Sebastien Veg, « L’autorité, du conte à la nouvelle : Kakfa et Lu Xun » ; Oana Panaïté, « “La race des fils.” Atavisme fictif et autorité littéraire » ; Anne Besson, « Univers partagés ? Autorité et nouveaux usages de la fiction » ; David Martens, « L’exercice pseudonymique de l’autorité littéraire. Un partage des voix contesté » ; Charline Pulvinet, « Fictions d’autorité dans la littérature contemporaine : dédoublement, circulation, transfert » ; Gisèle Sapiro, « Autorité et responsabilité de l’écrivain : les conditions d’émergence de la figure de l’intellectuel prophétique sous la Troisième République » ; Sylvie Ducas, « “L’auteur ? Soyons modeste : le cygne à terre.” Autorité auctoriale et prix littéraires » ; Anna Saignes, « La petite apocalypse de Tadeusz Konwicki ou “réinventer l’autorité” » ; Ève de Dampierre, « L’Orient, l’homme et le livre : retour sur l’autorité contestée de L’Orientalisme » ; Émilie Piton-Foucault, « Zola, “tyran superbe” de ses lecteurs ? Les dérives sectaires de la description réaliste » ; Fabienne Rihard-Diamond, « L’écrivain noir américain entre “double vue” et “invisibilité” : Ralph Ellison ou le jeu romanesque avec les masques de l’autorité » ; Isabelle Touton, « Sur le partage de l’autorité : le cas spécifique de la fiction historique espagnole » ; Danielle Perrot-Corpet, « La vérité de l’infidèle : sur quelques avatars de Cid Hamet dans le roman postcolonial » ; Catherine Coquio, « La reconstruction de l’auteur, témoin et poète sans archive (Mandelstam, Chalamov) » ; Carole Ksiazanicer-Matheron, « L’archive manquante : historiographie juive et fiction de la catastrophe en yiddish » ; Cécile Vaissié, « Souvenirs individuels et archives officielles : les écrivains, les historiens et la Seconde Guerre mondiale, en URSS, après Staline » ; Dominique Vaugeois, « Quelle autorité pour la critique d’art d’écrivain au XXe siècle ? » ; Timothée Picard, « La fin de la modernité comme régime d’autorité dans le domaine : les pamphlets de Baricco, Duteurtre, et Beaussant » ; Frédéric Sounac, « Quelques réflexions sur Thomas Bernhard : la musique comme idéal et envers de l’autorité » ; Jean Cléder, « De la littérature au cinéma : la notion d’auteur “sous la guillotine du sens” ? » ; Henri Garric, « Autorité silencieuse du geste et son retournement burlesque » ; Denis Briand, « Un retrait de l’auteur, Édouard Levé entre photographie et littérature » ; Jean-Louis Jeannelle, « Note sur l’autorité chez Susan R. Suleiman » ; Jean-Louis Jeannelle, « Réflexions sur un parcours : entretien avec Susan R. Suleiman (Harvard University, États-Unis) ».

Bouju, Emmanuel. Réinventer la littérature : démocratisation et modèles romanesques dans l'Espagne post-franquiste, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, 2002.

Bouliane, Claudia et Popovic, Pierre (dir.). La Ve République des Goncourt. Actes du colloque tenu à Montréal en 2007, Montréal, Université McGill, coll. « Discours social / Social Discourse », 2008 : Claudia Bouliane, « Cartographie thématique d’un corpus artéfactuel : les Goncourt (1958-1981) » ; François Provenzano, « Les outsiders, ou le retour de la norme. À propos des Goncourt francophones » ; Élisabeth Nardout-Lafarge, « L’Avalée des avalés, non Goncourt 1966 » ; Benoît Denis, « L’Épervier de Maheux et les moutons du Larzac, ou Les deux France des Goncourt » ; Pierre Popovic, « Mais pourquoi n’a-t-il pas démarré plus tôt ? » ; Sylvain David, « Goncourt, camarade : le vieux monde est derrière toi » ; Sarah Sindaco, « Famille, sexualité et pouvoir dans L’Ogre de Jacques Chessex et Le Jardin d’acclimatation d’Yves Navarre » ; Yan Hamel, « Le droit au folklore : New York et les Goncourt » ; Marc Angenot, « Mil neuf cent cinquante huit : la presse communiste et les prix littéraires ».

Bourdieu, Pierre, Chartier, Roger et Darnton, Robert. « Dialogue à propos de l’histoire culturelle », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 59 (dossier « Stratégies de reproduction (2) »), septembre 1985, p. 86-93.

Bourdieu, Pierre. « Champ intellectuel et projet créateur », Les Temps modernes, vol. XXII, n° 246, novembre 1966, p. 865-906.

Bourdieu, Pierre. « Éléments d’une théorie sociologique de la perception artistique », Revue internationale des sciences sociales, vol. XX, n° 4, 1968, p. 589-612.

Bourdieu, Pierre. « Disposition esthétique et compétence artistique », Les Temps modernes, n° 295, 1971, p. 1345-1378.

Bourdieu, Pierre. « Le marché des biens symboliques », L’Année sociologique, n° 22, 1971, p. 49-126.

Bourdieu, Pierre. « L’invention de la vie d’artiste », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. I, n° 2 (dossier « Le titre et le poste »), mars 1975, p. 67-93.

Bourdieu, Pierre. La distinction, critique sociale du jugement, Paris, Éditions de Minuit, 1979.

Bourdieu, Pierre. Le Sens pratique, Paris, Éditions de Minuit, 1980.

Bourdieu, Pierre. « The Field of Cultural Production, or: The Economic World Reversed », Poetics, vol. XII, n°s 4-5, novembre 1983, p. 311-356.

Bourdieu, Pierre. « Le champ littéraire. Préalables critiques et principes de méthode », Lendemains, n° 36, janvier 1984, p. 5-20.

Bourdieu, Pierre. « L’illusion biographique », Actes de la recherche en sciences sociales, n°s 62-63 (dossier « L’illusion biographique »), juin 1986, p. 69-72.

Bourdieu, Pierre. Les règles de l’art. Genèse et structure du champ littéraire, Paris, Seuil, 1992.

Bourdin, Philippe et Chappey, Jean-Luc (dir.). Réseaux et sociabilité littéraire en révolution, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise-Pascal, 2007.

Bousquet-Verbeke, Lysiane. Les dédicaces. Du fait littéraire au fait sociologique, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2004.

Bouyssy, Marie-Thérèse et al. Livre et Société dans la France du XVIIIe siècle, vol. II, Paris/La Haye (Pays-Bas), Mouton, 1970.

Bowra, Cecil M. « Sociological Remarks on Greek Poetry », Zeitschrift für Sozialforschung, n° 6, 1937, p. 382-399.

Boym, Svetlana. « “Return to Reality”: Aragon, Mayakovsky and the Politics of Poetry », Discours social/Social Discourse, vol. II, n° 4, hiver 1989, p. 123-134.

Bozzetto, Roger. L’obscur objet d’un savoir : fantastique et science-fiction, deux littératures de l’imaginaire, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 1992.

Brady, Patrick. « Socio-criticism as Genetic Structuralism: Value and Limitations of the Goldmann’s Method », L’Esprit créateur, vol. XIV, n° 3, automne 1974, p. 207-218.

Bragança, Manuel. La crise allemande du roman français, 1945-1949 : La représentation des Allemands dans les best-sellers de l’immédiat après-guerre, Oxford/New York (NY), Peter Lang, coll. « Modern French identities », 2012.

Bramsted, Ernest Kohn. Aristocracy and the Middle Classes in Germany: Social Types in German Literature. 1830-1900, Londres, P. S. King & Son, 1937.

Brecht, Bertolt. Schriften zum Theater, Berlin/Francfort, Suhrkamp, 1960. (Traduction française : Écrits sur le théâtre, Paris, L’Arche, 1972.)

Brecht, Bertolt. Schriften zur Literatur und Kunst, Berlin, Aufbau, 1966. (Traduction française : Écrits sur la littérature et l’art, Paris, L’Arche, 1970, 2 vol.)

Brecht, Bertolt. Les arts et la révolution, Paris, L’Arche, 1970.

Brecht, Bertolt. Sur le réalisme, Paris, L’Arche, 1970.

Brewster, Dorothy. « The Interpretation of Social Change in Literature », Science and Society, vol. V, n° 3, 1941, p. 234-242.

Brisset, Annie. Sociocritique de la traduction. Théâtre et altérité au Québec, 1968-1988, Longueuil, Le Préambule, coll. « L’univers des discours », 1991.

Brissette, Pascal et Choinière, Paul (dir.). Sociocritique et analyse du discours : actes des colloques « Jeunes chercheurs en sociocritique et en analyse du discours » et « Les mots et les crimes » (Montréal, 4 et 5 novembre 1999), Montréal, Université McGill, coll. « Discours social / Social Discourse », 2001 : Maxime Prévost, « Pénombre historique (Ann Radcliffe) et noirceur sociale (Eugène Sue, Paul Féval). Le mystère des Mystères » ; Michel Lacroix, « Le fascisme en culottes courtes : le discours fasciste sur la jeunesse dans les romans de Brasillach » ; Émeline Dhommée, « L’hystérie ou l’envers du miracle dans Lourdes de Zola » ; Paul Choinière, « La sagesse et la révolte » ; Augustin Simard, « Mort de l’auteur et statut politique de l’œuvre. Réflexions autour de Foucault et Lefort » ; Martin Hébert, « Sous le regard des ancêtres : imaginaire et mouvements sociopolitiques chez les Tlapanèques du Guerrero » ; Geneviève Sicotte, « Amours consanguines. La décadence et l’inceste » ; Pascal Brissette, « Lacenaire poète. Une proposition criminelle ».

Brissette, Pascal, Choinière, Paul, Pinson, Guillaume et Prévost,Maxime (dir.). Écritures hors foyer. Actes du Ve colloque des jeunes chercheurs en sociocritique et en analyse du discours et du colloque « Écritures hors foyer : comment penser la littérature actuelle ? ». 25 et 26 octobre 2001, Université de Montréal, Montréal, Université McGill, coll. « Discours social / Social Discourse », 2002 : Kévin Hébert, « De la philanthropie aux sciences sociales : esquisse d’une connaissance de la misère dans l’œuvre d’Eugène Buret (1840) » ; Paul Choinière, « Mauprat de George Sand : motifs et mouvements de conversion » ; David Blonde, « Pactiser avec le mythe. Stratégies théâtrales de la modernisation du mythe de Faust dans Faust, chroniques de la démesure de Richard J. Léger » ; Anne Laporte, « Le dispositif de la liste dans Vie et mort du Roi Boiteux » ; Guillaume Pinson, « La noblesse dans le roman mondain vers 1900 » ; Mathieu Bélisle, « Étonnement contre engagement : une réponse de Marcel Aymé au manichéisme dans les lettres françaises des années 1930 ? » ; Mauricio Segura, « Le tiers-mondisme français des années 1970 et son adversaire libéral : comment distinguer la gauche de la droite ? » ; Catherine Mavrikakis, « La littérature de l’aveu comme écriture de la non-expérience » ; Yan Hamel, « La représentation du “devoir de mémoire” dans le roman français actuel (1997-2000) » ; Benoît Melançon, « Notice sur la précarité romanesque, ou ANPE, ASSEDIC, CDD, CV, DDASS, HLM, IPSO, RATP, RMI, SDF, SMIC et autres TUC » ; Michel Biron, « Ris de veau et poutine. Lecture de Rouge, mère et fils de Suzanne Jacob » ; Jean-François Chassay, « Apocalypse scientiste et fin de l’humanité : Les particules élémentaires de Michel Houellebecq » ; François-Emmanuël Boucher, « Ahmadou Kourouma ou la persistance des ténèbres en Afrique de l’Ouest » ; Sylvain David, « Américaine psy/chose : la violence esthétique de Bret Easton Ellis » ; Maxime Prévost, « Tom Wolfe et le réalisme libéral ».

Brissette, Pascal et Glinoer, Anthony (dir.). Bohème sans frontière, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Interférences », 2010 : Pascal Brissette et Anthony Glinoer, « La bohème, ça voulait dire… » ; Nathalie Heinich, « La bohème en trois dimensions : artiste réel, artiste imaginaire, artiste symbolique » ; Jerrold Seigel, « Putting Bohemia on the map » ; Pascal Brissette, « Chanter la bohème avant le mythe de la bohème : remarques sur quelques chansons de Béranger » ; Martine Lavaud, « Les bohèmes grotesques du XIXe siècle : archéologie d’un mythe » ; Jean-Didier Wagneur, « L’Invention de la bohème. Entre bohème et bohême » ; Anthony Glinoer, « Devenir un “bohème intégral” : la construction collective d’une posture d’écrivain » ; Sandrine Berthelot, « La bohème : avec ou sans style ? » ; Lise Dumasy-Queffelec, « La bohème de Vallès » ; Jean-Yves Mollier, « Du “bohème littéraire” (Henry Murger) au “ prolétaire des lettres ” (Octave Mirbeau), les cheminements d’une posture contestataire dans les lettres françaises » ; Pascal Durand, « Le ratage sans gloire. À propos des Martyrs ridicules de Léon Cladel » ; Jean-Luc Steinmetz, « Tristan Corbière et ses bohèmes » ; Marie Boisvert, « La bohème au salon : Les représentations du salon de Nina deVillard » ; Denis Saint-Amand, « À l’Hôtel des Étrangers, repaire d’une bohème zutique » ; Yves Thomas, « Sur la piste des Mohicans : la ville sous la ville » ; Jeremy Worth, « La mansarde dans la métropole, ou le rêve bohémien impossible : les impasses de L’Oeuvre » ; Vincent Laisney, « “La Vie de Bohème” sous la direction de Francis Carco, ou la consécration par la collection » ; David Vrydaghs, « L’avant-garde surréaliste des années 1920 face à la bohème : la réécriture d’un mythe et ses raisons » ; Alexandre Trudel, « Guy Debord, la bohème lettriste et les classes dangereuses » ; Pierre Van den Dungen, « Une bohème bruxelloise » ; Diana Cooper-Richet et Michel Pierssens, « Bohemia latina » ; Xavier Escudero, « La bohème littéraire espagnole fin de siècle : d’un phénomène socioculturel à la révélation d'un état de la littérature » ; Hervé Guay, « La bohème dans le théâtre et la presse à Montréal avant la Première Guerre mondiale » ; Michel Biron, « La bohème sympathique » ; Clémentine Hougue, « Beat Generation : une bohème sur la route ».

Brissette, Pascal. La Malédiction littéraire. Du poète crotté au génie malheureux, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2005.

Brissette, Pascal. « Poète malheureux, poète maudit, malédiction littéraire. Hypothèses de recherche sur les origines d’un mythe », COnTEXTES, 12 mai 2008, URL : < http://contextes.revues.org/1392 >.

Broch, Hermann. Dichten und Erkennen, Zürich, Rhein Verlag, 1955.

Brochon, Pierre. « La littérature populaire et son public », Communications, vol. I, n° 1, 1961.

Brodhead, Richard H. Cultures of Letters: Scenes of Reading & Writing in Nineteenth-Century America,Chicago (IL), University of Chicago Press, 1993.

Bródzka, Alina et Żmigrodzka, Maria. Literatura a wspóƚczesne przemiany społeczne; sondaże, Varsovie, Państwowy Instytut Wydawniczy, 1972.

Bródzka, Alina, Hopfinger, Maryla et Lalewicz, Janusz. Problemy wiedzy o kulturze : prace dedykowane Stefanowi Żołkiewskiemu, Wrocław, Zakład Narodowy im. Ossolińskich, 1986.

Brouillette, Sarah. Postcolonial Writers in the Global Literary Marketplace, New York (NY), Palgrave Macmillan, 2007.

Brown, Douglas. « Modernity, Beauty, and the Past », Discours social/Social Discourse, vol. II, n° 4, hiver 1989, p. 147-160.

Brown, Laura. Ends of Empire: Women and Ideology in Early Eighteenth-Century English Literature, Ithaca (NY), Cornell University Press, 1993.

Bruford, Walter H. « Literary criticism and Sociology », Yearbook of comparative criticism, vol. V, 1973, p. 3-20.

Bruford, Walter H. Theatre, Drama and Audience in Goethe’s Germany, Londres, Routlegde & Kegan Paul, 1950.

Brun, Éric. Les situationnistes. Une avant-garde totale (1950-1972), Paris, CNRS Éditions, coll. « culture & Société », 2014.

Brunet, Manon et Lanthier, Pierre (dir.). L’inscription sociale de l’intellectuel, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2000 : Manon Brunet et Pierre Lanthier, « L’intellectuel et son milieu » ; Paul Aron, « Existe-t-il un intellectuel belge ? » ; Marcel Fournier, « L’intellectuel, le militant et l’expert » ; Yvan Lamonde, « L’historien est-il un intellectuel ? » ; Michel Trebitsch, « Devons-nous définir l’intellectuel ? » ; Bernard Andrès, « Y a-t-il un intellectuel dans le Siècle ? ou Penser au Québec à la fin du XVIIIe siècle » ; Mary Lu MacDonald, « L’intellectuel qui se fait : la démarche intellectuelle au Québec anglais avant 1882 » ; Hubert Watelet, « Pierre Leroux, intellectuel à part entière du premier XIXe siècle » ; Paul Aron, « L’esthète et le polygraphe » ; Geoffrey Crossick, « L’intellectuel et la petite bourgeoisie en Europe aux XIXe et XXe siècles » ; Michel Tretbitsch, « L’Europe des esprits : les intellectuels et l’idée européenne dans l’entre-deux-guerres » ; Marc Angenot, « Jules Guesde : genèse de l’intellectuel de parti » ; Jacques Plamondon, « Gramsci et l’étude sociologique des intellectuels » ; Rémy Ponton, « Du surréalisme à la sociologie : parcours en compagnie de Pierre Naville » ; Yvan Lamonde, « L’époque des francs-tireurs : les intellectuels au Québec, 1900-1930 » ; Catherine Pomeyrols, « Les intellectuels de l’entre-deux-guerres : les milieux de formation » ; Pierre Hébert et Marie-Pierre Luneau, « L’écrivain conscrit : la Seconde Guerre mondiale, la censure et les positions de trois écrivains québécois » ; Andrée Fortin, « Lieux communs, espace public et postmodernité » ; René Verrette, « Les intellectuels trifluviens et la fascination française, 1900-1950 » ; Alain Lacombe, « Les intellectuels québécois dans leur mémoire au XXe siècle, de Lionel Groulx à Gérard Pelletier » ; Irina Boutenko et Gary Caldwell, « Intellectuals in Contemporary Eastern and Central Europe » ; Yves Roby, « Thomas-Marie Landry, o.p., et l’avenir de la franco-américainie, 1946-1976 » ; Monique Boucher-Marchand, « Les réseaux d’échange et les spécificités culturelles en Acadie, fin XIXe – début XXe siècle » ; Yves Gingras, « Le rôle d’intellectuel des scientifiques québécois » ; Fernande Roy, « Les intellectuels canadiens-français du siècle dernier : les journalistes » ; Gary Caldwell, « La fonction critique de l’intellectuel québécois est-elle en voie de disparition ? » ; Serge Gagnon, « Les intellectuels et l’argent » ; Pierre Hébert, « L’intellectuel ? Pas mort, mais pas fort… » ; Jacques Pelletier, « L’intellectuel est-il mort ? » ; Serge Cantin, « Note philosophique sur l’inscription sociale de l’intellectuel ».

Bruno, Pierre. « Questions de sociocritique », Le français aujourd’hui, n° 145,2004, p. 33-41.

Bruster, Douglas. Drama and the Market in the Age of Shakespeare, Cambridge, Cambridge University Press, 1992.

Buchloh, Paul G. et Becker, Jens P. Der Detektivroman : Studien zur Geschichte und Form der englischen und amerikanischen Deteklivlileratur, Darmstadt, Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 1973.

Bürger, Christa. Der Ursprung der bürgerlichen Institution Kunst in Weimar : Literatursoziologische Untersuchungen zum klassischen Goethe, Francfort, Suhrkamp, 1977.

Bürger, Christa. Textanalyse als Ideologiekritik : Zur Rezeption zeitgenössiger Unterhaltungsliteratur, Francfort, Athenäum, 1973.

Bürger, Heinz Otto (dir.). Studien zur Trivialliteratur, Francfort, Klostermann, 1962 : Hermann Bausinger, « Wege zur Erforschung der trivialen Literatur » ; Walter Höllerer, « Über Ergebnisse der Arbeitskreise “Untersuchungen zur Trivialliteratur” an der Technischen Universität Berlin, sowie einige Folgerungen, die daraus zu ziehen sing » ; Hans Friedrich Foltin, « Karl Gottlob Cramers “Erasmus Schleicher” als Beispiel eines frühen Unterhaltungs oder Trivialromans » ; Dietrich Naumann, « Das Werk August Lafontaines und das Problem der Trivialität » ; Reinhold Grimm, « Die Formbezeichnung “Capriccio” in der deutschen Literatur des 19. Jahrhunderts » ; Wolfgang R. Langenbucher, « Robert Prutz als Theoretiker und Historiker der Unterhaltungsliteratur. Eine wissenschaftsgeschichtliche Erinnerung » ; Rudolf Schenda, « Die Bibliothèque Bleue im 19. Jahrhundert » ; Hans Schwerte, « Ganghofers Gesundung – Ein Versuch über sendungsbewußte Trivialliteratur » ; Siegfried Schödel, « Über Gustave Meyrink und die phantastische Literatur » ; Dietrich Naumann, « Zur Typologie des Kriminalromans » ; Hans Friedrich Foltin, « Zur Erforschung der Unterhaltungs – und Trivialliteratur, insbesondere im Bereich des Romans » ; Heinz Otto Burger, « Nachwort der Zweiten Guglage – zur Geschichte der Forschungueber Trivialliteratur ».

Bürger, Heinz Otto. Literatur und Geistesgeschichte, Berlin, E. Schmidt, 1968.

Bürger, Peter et Shaw, Michael. « The Institution of “Art” as a Category in the Sociology of Literature », Cultural Critique, n° 2, 1985-1986, p. 5-33.

Bürger, Peter. Theorie der Avantgarde, Francfort, Suhrkamp, 1974. (Traduction anglaise : Theory of avant-garde, Manchester University Press, 1984 ; Traduction française : Théorie de l’avant-garde, trad. de Jean-Pierre Cometti, Paris, Questions théoriques, coll. « Saggio casino », 2013.)

Bürger, Peter. « Institution Kunst als literatursoziologische Kategorie. Skizze einer Theorie des historischen Wandels der gesellschaftlichen Funktion der Literatur », Romanistische Zeitschrift fur Literaturgeschichte, vol. I, n° 1, 1977, p. 50-74 (et résumé en français, p. 75-76).

Bürger, Peter. Aktualitat und Geschichtlichkeit. Studien zumgesellschaftlichen Funktionswandel in der Literatur, Francfort, Suhrkamp, 1977.

Burdowicz-Nowicka, Maria. Rozprawy z socjologii teatru [Débats sur la sociologie du théâtre], Wroclaw, Zaklad Naradowy im Ossolínskich, 1971.

Burke, Carolyn Greenstein. « Report from Paris: Women’s Writing and the Women’s movement », Signs, vol. III, n° 4, été 1978, p. 843-855.

Burke, Kenneth. The Philosophy of Literary Form: Studies in Symbolic Action, Berkeley (CA), University of California Press, 1973 (1941).

Bustarret, Claire et Viollet, Catherine (dir.). Genèse, censure, autocensure, Paris, CNRS Éditions, coll. « Textes et manuscrits », 2005 : Catherine Viollet et Claire Bustarret, « Effets de censure : la littérature à ses limites » ; Emmanuel Pierrat, « Contraintes et limites juridiques : un panorama » ; Philippe Lejeune, « Rousseau coupé » ; Philippe Scheinhardt, « Jules Verne sous la tutelle d’Hetzel. La question de la censure dans le manuscrit d’Une ville flottante » ; Antonia Fonyi, « Genèse et censure psychique. L’exemple de Maupassant » ; Marie Éléonore Chartier, « Marie Bashkirtseff : les complexités d’une censure » ; Marta Werner, « Entre autocensure et contre-écriture : Emily Dickinson. Traversée et traces de rature » ; Martha Nell Smith, « Censure familiale et éditoriale : Emily Dickinson. Les omissions ne sont pas des accidents » ; Martine Sagaert, « André Gide et la Russie soviétique, ou de l’usage de la retouche » ; Catherine Viollet, « De la censure éditoriale à l’autocensure : Violette Leduc » ; Catherine Brun, « Des effets paradoxaux de la censure : Pierre Guyotat ».

Butler, Judith. Gender Trouble: Feminism and the Subversion of Identity, New York (NY), Routledge, 1990. (Traduction française : Trouble dans le genre : Le féminisme et la subversion de l’identité, Paris, La Découverte, 2006.)

Buzon, Christian. « Dictionnaire, langue, discours, idéologie », Langue française, n° 43, septembre 1979, p. 27-44.

 


Cabanès, Jean-Louis. « Littérature et société », dans Critique littéraire et sciences humaines, Toulouse, Privat, 1974, p. 75-102.

Caesar, Adrian. Dividing Lines: Poetry, Class, and Ideology in the 1930s, Manchester/New York (NY), Manchester University Press, 1991.

Cahiers de l’Institut d’Histoire Présent, n° 20 (Nicole Racine et Michel Trebitsch (dir.), dossier « Sociabilités intellectuelles. Lieux, milieux, réseaux »), 1992 : Nicole Racine, « Présentation » ; Michel Trebitsch, « Avant-propos » ; Philippe Dujardin, « De l’histoire à la sociologie : tours, détours, retours ? » ; Nicole Racine, Denis Pelletier, Michel Trebitsch et Michael Löwy, « Lectures » ; Philippe Bradfer, « Structures de sociabilité des intellectuels et normes de conduite politique » ; Marie-Claude Genet-Delacroix, « Professionnalisation et institutionnalisation : Artistes et État aux XIXe et XXe siècles » ; André Combes, « La franc-maçonnerie et les intellectuels » ; Michel Trebitsch, « Correspondances d’intellectuels. Le cas des lettes d’Henri Lefebvre à Norbert Guterman (1935-1957) » ; Géraldi Leroy, « La mondanité littéraire à la Belle Époque » ; Frédérique Matonti, « Quelques hypothèses sur les cafés littéraires (1924-1929) » ; Norbert Bandier, « L’usage surréaliste des cafés (1924-1929) » ; Jacqueline Pluet-Despatin, « Une contribution à l’histoire des intellectuels : les revues » ; Géraldi Leroy, « Un “citoyen téléphoniste” : Charles Péguy » ; Nicole Racine, « Jacques Robertfrance, homme de revue et homme d’édition » ; Philippe Chenaux, « Le milieu Maritain » ; Denis Pelletier, « Utopie communautaire et sociabilité d’intellectuels en milieu catholique dans les années quarante » ; Anne-Marie Duranton-Crabol, « Appartenance et engagement politique. À propos du Manifeste des intellectuels français (1960) » ; Susan R. Suleiman, « Les avant-gardes et la répétition : l’Internationale situationniste et Tel Quel face au surréalisme ».

Cahiers de l’Institut de sociologie et de science politique, n° 7 (dossier « Statut et fonction de l’écrivain et de la littérature au XIXe siècle »), mai 1986 : Jean Kaempfer, « Anges. La foule dans l’œuvre critique de Zola » ; Charles Castella, « Maupassant, ou le paradoxe de l’écrivain » ; Robert Morrissey, « La représentation de Charlemagne et le discours des origines nationales au XIXe siècle » ; Graziella Pagliano Ungari, « Statut et fonction de l’écrivain et de la littérature en France au XIXe siècle : les périodiques en sciences sociales » ; Rémy Ponton, « De la morale à la lecture : une analyse du changement » ; Nicolas Bonhôte, « Nerval. “Gloire”, “prophétisme” et “carrière”… » ; Manfred Gsteiger, « Aspects du statut social de l’écrivain helvétique au XIXe siècle » ; Jacques Dubois, « Statut du genre policier et fiction de la littérature » ; Maria Rev, « George Sand, Maupassant, Zola et leur réception dans la vie littéraire russe et hongroise » ; Philippe Muller, « Conclusion ».

Cahiers de recherches sociologiques, n° 12 (Régine Robin (dir.), dossier « L’Énigme du texte littéraire »), 1989 : Régine Robin, « L’Énigme du texte littéraire » ; Philippe Hamon, « Le littéraire, la littérature, le social et la valeur » ; Marc Angenot, « L’art comme aristocratie et comme religion : l’idéologie du champ littéraire en 1889 » ; Annie Brisset, « Sociocritique de la traduction. Un corpus québécois » ; Régine Robin, « Le retour du lisible dans la littérature française aujourd’hui » ; Rosmarin Heidenreich, « La problématique du lecteur et de la réception » ; Alain Goldschläger, « Lecture d’un faux ou l’endurance d’un mythe : les Protocoles des Sages de Sion » ; Simon Harel, « Aliénation et reconquête : le personnage étranger dans La Nuit de Ferron ».

Cahiers de recherches sociologiques, n° 26 (Jean-François Côté et Régine Robin (dir.), dossier « La sociologie saisie par la fiction »), 1996 : Jean-François Côté et Régine Robin, « La sociologie saisie par la littérature » ; Jacques Rancière, « Politiques de l’écriture » ; Thomas M. Kemple, « Les illusions spéculaires du capitalisme : Balzac et Marx sur les fictions critiques de l’économie politique » ; Nathalie Heinich, « Ce que la littérature fait à la sociologie. Petite histoire des États de femme » ; Louis Jacob, « Max Weber et les affabulations de l’identité » ; Bruno Blanckeman, « Les tentations du sujet dans le récit littéraire actuel » ; Jean-François Côté, « Le réalisme social et l’école de Chicago : rencontre de la littérature et de la sociologie dans la communication pragmatiste chez John Steinbeck et Herbert Blumer ».

Cahiers du XIXe siècle, n° 1 (Pascal Brissette et Maxime Prévost (dir.), dossier « Les imaginaires de l’écriture. Personnages et scénarios de la vie littéraire »), 2006 : « Présentation » ; Pascal Brissette et Maxime Prévost, « Imaginer l’écriture, écrire l’imaginaire » ; Pascal Brissette, « Gilbert et son dernier grabat. Le poète à l’hôpital dans l’imaginaire du XIXe siècle » ; José-Luis Diaz, « Le “Poète-misère”. La mort en prose de l’écrivain sous la monarchie de Juillet » ; Anthony Glinoer, « Portraits du romantique en camarade » ; Geneviève Madore, « Parvenus, aristocrates et marchands. Perspectives balzaciennes sur l’écriture postrévolutionnaire » ; Maxime Prévost, « Les savants et les sachants. L’engagement scientifique chez Balzac et Dumas » ; Pierre Popovic, « Mornes plaines. Socialités du récit de bataille : César, Napoléon, Wellington, Hugo » ; Michel Lacroix, « Du collège classique à la maison des fous. Le corps à coprs avec la modernité dans “Un cénacle” de Léo-Paul Desrosiers » ;

Caillois, Roger. Puissance du roman, Marseille, Sagittaire, 1942.

Cain, Julien, Escarpit, Robert et Martin, Henri-Jean (dir.). Le Livre français – 1972. Année internationale du livre, Paris, Imprimerie Nationale, 1972.

Calderon, Hector (dir.). Criticism in the Borderlands: Studies in Chicano Literature, Culture, and Ideology, Durham (NC), Duke University Press, 1991 : Roland Hinojosa, « Foreword: Redefining American Literature » ; Hector Calderón et José David Saldívar, « Editors’ Introduction: Criticism in the Borderlands » ; Ramón Saldívar, « Narrative, Ideology, and the Reconstruction of American Literary History » ; Luis Leal, « The Rewriting of American Literary History » ; Norma Alarcón, « The Theoretical Subject(s) of This Bridge Called My Back and Anglo-American Feminism » ; Genaro Padilla, « Imprisoned Narrative? Or Lies, Secrets, and Silence in New Mexico Women’s Autobiography » ; Elizabeth J. Ordóñez, « Body, Spirit, and the Text: Alma Villanueva’s Life Span » ; Alvina E. Quintana, « Ana Castillo’s The Mixquiahuala Letters: The Novelist as Ethnographer » ; Renato Rosaldo, « Fables of the Fallen Guy » ; Héctor Calderón, « The Novel and the Community of Readers: Rereading Tomás Rivera’s Y no se le tragó la tierra » ; Rosaura Sanchez, « Ideological Discourses in Arturo Islas’s The Rain God » ; Angie Chabram, « Conceptualizing Chicano Critical Discourse » ; Barbara Harlow, « Sites of Struggle: Immigration, Deportation, Prison, and Exile » ; Jose David Saldívar, « Chicano Border Narratives as Cultural Critique » ; Teresa McKenna, « On Chicano Poetry and the Political Age: Corridos as Social Drama » ; Sonia Saldívar-Hull, « Feminism on the Border. From Gender Politics to Geopolitics » ; Jose E. Limon, « Dancing with the Devil: Society, Gender, and the Political Unconcious in Mexican-American South Texas ».

Cambron, Micheline. Une société, un récit : discours culturel au Québec, 1967-1976 : essai, Montréal, L’Hexagone, 1990.

Cambron, Micheline (dir.). La vie culturelle à Montréal vers 1900, Montréal, Fides, 2005. 

Cambron, Micheline (dir.). Créer, penser, informer. Réseaux et échanges dans la francophonie d’Amérique, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, 2005 : Micheline Cambron, « Présentation » ; Micheline Cambron, « Créer, penser, informer. Réseaux et échanges dans la francophonie d’Amérique » ; Marie-Célie Agnant, « La langue et la mémoire » ; Glen Pitre, « Pays volé, pays volant » ; Robert Dickson, « L’avenir de la francophonie » ; Michel Marchildon, « Voyage en francophonie : de Zénon Parc à Montréal » ; Gerry L’Étang, « Une expérience d’enseignement du FLE dans la Caraïbe. Exposé du parcours d’une institution vouée à la diffusion de la francophonie dans les Amériques » ; François Paré, « Pour un espace public francophone au Canada » ; Joseph Yvon Thériault, « Comment penser la francophonie nord-américaine ? » ; Abdou Diouf, « Allocution prononcée à l’issue de la table ronde ». 

Canadian Review of Comparative Literature / Revue canadienne de littérature comparée, vol. XXIV, n° 1, 1997 : Hendrik Van Gorp, « Introduction: The Study of Literature and Culture – Systems and Fields » ; José Lambert, « Itamar Even-Zohar’s Polysystem Culture Research » ; Itamar Even-Zohar, « Factors and Dependencies in Culture: A Revised Outline for Polysystem Culture Research » ; Rakefet Sheffy, « Models and Habituses: Problems in the Idea of Cultural Repertoires » ; Patrick Cattrysse, « Polysystem Theory and Cultural Studies » ; Hugo Verdaasdonk, « Why the Sociological Turn of the Study of Literature is Not Innovative in Itself » ; Alain Viala, « Logiques du champ littéraire » ; Koenraad Geldof, « Du champ (littéraire). Ambiguïtés d’une manière de faire sociologique » ; Kees Van Rees, « Modeling the Literary Field : From System-Theoretical Speculations to Empirical Testing » ; Rudi Laermans, « Communication on Art, or the Work of Art as Communication? Bourdieu’s Field of Analysis Compared with Luhmann’s Systems Theory » ; Elrud Ibsch, « Systems Theory and the Concept of “Communication” in Literary Studies » ; Siegfried J. Schmidt, « A Systems-Oriented Approach to Literary Studies » ; Joris Vlasselaers, « Discourse: A Challenge for Systems Theory in Cultural Studies? » ; Henk de Berg, « Communication as Challenge to Systems Theory » ; Matthias Prangel, « Systems Theory: What It Is and What It Is Not. On Some Current Misunderstandings in the Reception of a Systems Theoretical Concept of Meaning » ; Dirk de Geest, « Systems Theory and Discursivity » ; Douwe Fokkema, « The Systems-Theoretical Perspective in Literary Studies: Arguments for a Problem Oriented Approach » ; Various Various, « Selected and Basic Bibliography of Works in the Systemic and Field Approaches to Literature » ; Jonathan Hart, « Afterword – System and Anti-System: Shaking up the Paradigms ».

Candido, Antonio. Literatura e Sociedade, Sáo Paulo, Compañía Editora Nacional, 1965 (Traduction anglaise : On Literature and Society, Princeton (N.J.), Princeton university Press, 1995 ; Traduction française : L’endroit et l'envers : essais de littérature et de sociologie, Paris : UNESCO : Métailié, 1995).

Canvat, Karl (dir.). Les Valeurs dans/de la littérature, Bruxelles, Presses Universitaires de Namur, coll. « Diptyque », 2005.

Cappon, Paul (dir.). In Our Own House: Social Perspectives on Canadian Literature, Toronto, McClelland & Steward, 1978 : Paul Cappon, « Preface » ; Paul Cappon, « General Introduction » ; James Steele, « The Literary Criticism of Margaret Atwood » ; Robin Endres, « Marxist Literary Criticism and English Canadian Literature » ; Robin Matthews, « Developing a Language of Struggle: Canadian Literature and Literary Criticism » ; John Fraser, « The Production of Canadian Literature » ; Patricia Marchak, « Given a Certain Latitude: A (Hinterland) Sociologist’s View of Anglo-Canadian Literature ».

Carafiol, Peter. « The New Orthodoxy: Ideology and the Institution of American Literary History », American Literature: A Journal of Literary History, Criticism, and Bibliography, vol. LIX, n° 4, décembre 1987, p. 626-638.

Caramaschi, Enzo. « La “sociologie du public” en France au dix-neuvième siècle », dans Anna Balakian (dir.), Proceedings of the Xth Congress of the International Comparative Literature Association/Actes du Xème congrès de l’Association internationale de littérature comparée : New York, 1982, vol. I (General Problems of Literary History/Problèmes généraux de l’histoire littéraire), New York (NY), Garland, 1985, p. 197-201.

Caramaschi, Enzo. « Un antesignano della sociologia della letteratura : Emile Hennequin », dans Voltaire, Madame de Staël, Balzac, Paris, Nizet, 1977, p. 295-316.

Carlin, Andrew P. « The Corpus Status of Literature in Teaching Sociology: Novels as “Sociological Reconstruction” », The American Sociologist, vol. XLI, n° 3, 2010, p. 211-231.

Casanova, Pascale. La république mondiale des lettres, Paris, Seuil, 1999.

Casanova, Pascale (dir.). Des littératures combatives. L’Internationale des nationalismes littéraires, Paris, Raisons d’agir, coll. « Cours et travaux », 2011 : Pascale Casanova, « La guerre de l’ancienneté » ; Fredric Jameson, « La littérature du Tiers-monde à l’époque du capitalisme multinational » ; Laurent Jeanpierre, « Bourdieu ou Gramsci ? » ; Michael Einfalt, « Le nationalisme littéraire au Maghreb : un concept et ses apories » ; Dilip M. Menon, « Un cosmopolitisme local » ; Sergio Miceli, « Le nationalisme culturel du jeune Borges » ; Ursula Bähler, « Universalisme universel ou universalisme particulariste ? » ; Gisèle Sapiro, « Littérature et moralisme national en France, de la IIIe République aux procès de l’épuration » ; Norbert Christian Wolf, « Contre le nationalisme littéraire ».

Castella, Charles. Structures romanesques et vision sociale chez Guy de Maupassant, Lausanne, L’Âge d’homme, 1972.

Castellet, José-Maria. Literatura, ideología y política, Barcelone, Editorial Anagrama, 1976.

Castonguay-Bélanger, Joël. Les Écarts de l’imagination. Pratiques et représentations de la science dans le roman au tournant des Lumières, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2008.

Castro, Heliana. A ideologia da obra literaria, Rio de Janeiro, Presenca, 1983.

Caudwell, Christopher. Romance and Realism: A Study in English Bourgeois Literature, Princeton (NJ), Princeton University Press, 1970.

Caudwell, Christopher. Studies in a Dying Culture, New York (NY), Monthly Review Press, 1971.

Cauquelin, Anne. L’art du lieu commun : du bon usage de la doxa, Paris, Seuil, 1999.

Caute, David. The Illusion: an Essay on Politics, Theatre and the Novel, New York (NY), Harper & Row, 1972.

Cawelti, John G. Adventure, Mystery and Romance: Formula Stories as Art and Popular Culture, Chicago (IL), University of Chicago Press, 1976.

Cellard, Karine. Leçons de littérature. Un siècle de manuels scolaires au Québec, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Nouvelles études québécoises », 2011.

Centre d’études et de recherches marxistes, Colloque sur la situation de la littérature, du livre et des écrivains, Paris, Éditions sociales, 1976 : Guy Besse, « Ouverture du colloque » ; Yves Eyot, « La littérature a-t-elle une fonction ? » ; Vercors, « Mais la littérature ? » ; Jean Duparc, « Questions sur le pré-rapport n° 1 » ; Antoine Saucerotte, « Littérature, linguistique, histoire » ; Jean-Pierre Faye, « L’exploration de la langue et le change matériel » ; Catherine Claude, « La littérature comme activité de connaissance » ; France Vernier, « De l’utilité de la littérature » ; Jean Ricardou, « Penser la littérature autrement ».

Céspedes, Diogenes. Estudios sobre literatura, cultura e ideologias : estudios poeticos : estudios sobre narrativa : cultura, ideologia y analisis de discursos, Saint-Domingue, Repùblica Dominicana, Taller, 1983.

Chambers, Ross. Mélancolie et opposition. Les débuts du modernisme en France, Paris, José Corti, 1987.

Chamboredon, Jean-Claude. « Marché de la littérature et stratégies intellectuelles dans le champ littéraire », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. I, n° 4 (dossier « Le fétichisme de la langue »), juillet 1975, p. 41-43.

Chamboredon, Jean-Claude. « Production symbolique et formes sociales. De la sociologie de l’art et de la littérature à la sociologie de la culture », Revue française de sociologie, vol. XXVII, n° 3, 1986, p. 505-529.

Charle, Christophe. « L’expansion et la crise de la production littéraire (2e moitié du 19e siècle) », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. I, n° 4 (dossier « Le fétichisme de la langue »), juillet 1975, p. 44-65.

Charle, Christophe. « Champ littéraire et champ du pouvoir, les écrivains et l’affaire Dreyfus », Annales (ESC), n° 2, mars-avril 1977, p. 240-264.

Charle, Christophe. La Crise littéraire à l’époque du naturalisme, roman, théâtre et politique : essai d’histoire sociale des groupes et des genres littéraires, Paris, Presses de l’École Normale Supérieure, 1979.

Charle, Christophe. « Exotisme colonial et stratégie littéraire, le cas de Paul Bonnetain », Komparatische Hefte, n° 3, 1981, p. 28-36.

Charle, Christophe. « Situation du champ littéraire », Littérature, n° 44, décembre 1981, p. 8-20.

Charle, Christophe. « La lutte des classes en littérature. L’Étape de Paul Bourget et Vérité d’Émile Zola », dans Géraldi Leroy (éd.), Les écrivains et l’affaire Dreyfus, Paris, Presses Universitaires de France, 1983, p. 225-233.

Charle, Christophe. Naissance des « intellectuels », 1880-1900, Paris, Éditions de Minuit, 1990.

Charle, Christophe. « Le temps des hommes doubles », Revue d’histoire moderne et contemporaine, vol. XXXIX, n° 1, 1992, p. 73-85.

Charle, Christophe. « Mallarmé, sociologue du champ littéraire », Actes de la recherche en sciences sociales, n°s 111-112, mars 1996, p. 85-86.

Charle, Christophe. Paris fin de siècle, Paris, Le Seuil, 1998.

Charle, Christophe. Théâtres en capitales. Naissance de la société du spectacle, Paris, Berlin, Londres, Vienne, 1860-1914, Paris, Albin Michel, 2008.

Charpentier, Isabelle (dir.). Comment sont reçues les œuvres. Actualités des recherches en sociologie de la réception et des publics, Paris, Créaphis, 2006 : Isabelle Charpentier, « Avant-propos – Pour une sociologie de la réception et des publics » ; Martin Barker, « On being ambitious for audience research » ; Rémy Ponton, « Les Goncourt, observateurs et agents des réceptions de leurs écrits » ; Fabrice Thumerel, « Du sacre de L’origine rouge (2000) à la consécration de Novarina (ou comment un avant-gardiste devient classique) » ; Christine Détrez, « “Nous sommes tous des Roméo et des Juliette”… La réception d’adaptations d’œuvres littéraires » ; Lyn Thomas, « La construction et l’interprétation de l’appartenance de classe dans les études qualitatives de réception » ; Sara Bragg et David Buckingham, « “I think I am too young to understand” : young people, the media, gender and sexuality” » ; Isabelle Charpentier, « Lectrices et lecteurs de Passion simple d’Annie Ernaux : les enjeux sexués des réceptions d’une écriture de l’intime sexuel » ; Brigitte Le Grignou, « Réceptions présumées politiques » ; Frédérique Matonti, « Nous les Garçons et les Filles – Un cas limite de réception présumée politique » ; Boris Gobille, « Le refus de vieillir – Mai 1968 dans la réception critique des romans d’Olivier Rolin en France » ; Vincent Guiader, « L’extension du domaine de la réception – Les appropriations littéraires et politiques des Particules élémentaires de Michel Houellebecq » ; Jean-Matthieu Méon, « Analyses de la réception et contrôle des programmes télévisés : le recours paradoxal du CSA à la question des effets des médias » ; Joseph Jurt, « Réceptions littéraires transnationales – L’accueil du naturalisme français en Allemagne » ; Gisèle Sapiro, « Les enjeux politiques de la réception de la littérature hébraïque en France » ; Delphine Naudier, « Les modes de traitement différencié des fatwas contre Salman Rushdie et Taslima Nasreen dans Le Monde » ; Emmanuel Pierru, « La réception et la circulation internationales d’un préjugé social et militant devenu une fiction rationnelle : l’autoritarisme d’extrême droite des chômeurs » ; David Morley, « Unanswered Questions in Audience Research ».

Charpentier, Isabelle. « Réseaux de sociabilité & circulation matérielle et symbolique des produits culturels en milieux populaires », Civilisations, n° 8, juin 2006, p. 81-95.

Charpentier, Isabelle. « Les réceptions “ordinaires” d’une écriture de la honte sociale – Lecteurs d’Annie Ernaux », IdéesLa Revue des sciences économiques et sociales, n° 155, mars 2009, p. 19-25.

Charpentreau, Jacques et al., Le livre et la lecture en France, Paris, Éditions ouvrières, 1968.

Chartier, Roger et Martin, Henri-Jean. Histoire de l’édition française, Paris, Promodis, 1982-1986, 4 vol. ; vol. 1 : « Le livre conquérant » ; vol. 2 : « Le livre triomphant : 1660-1830 » ; vol. 3 : « Le temps des éditeurs : Du romantisme à la Belle Époque » ; vol. 4 : « Le livre concurrencé, 1900-1950 ».

Chartier, Roger et Elton, Maurice. « Crossing Borders in Early Modern Europe: Sociology of Texts and Literature », Book History, vol. VIII, 2005, p. 37-50.

Chartier, Roger. Lectures et lecteurs dans la France d’Ancien Régime, Paris, Seuil, 1987.

Chartier, Roger. L’Ordre des livres. Lecteurs, auteurs, bibliothèques en Europe, entre XIVe et XVIIe siècle, Aix-en-Provence, Alinéa, coll. « De la pensée », 1992.

Chartier, Roger (dir.). Histoires de la lecture. Un bilan des recherches, Paris, IMEC/Maison des sciences de l’homme, 1995 : Roger Chartier, « Présentation » ; Lodovica Braida, « Quelques considérations sur l’histoire de la lecture en Italie : usages et pratiques du livre sous l’Ancien Régime » ; Jean-François Botrel, « Les recherches sur le livre et la lecture en Espagne : XVIIe-XXe siècles » ; Frédéric Barbier, « Lectures allemandes : lecteurs et pratiques de lecture en Allemagne au XIXe siècle » ; Hans Erich Bödeker, « D’une “histoire littéraire du lecteur” à “l’histoire du lecteur” : bilan et perspectives » ; Otto S. Lankhorst, « Bilan sur l’histoire de la lecture en Hollande pendant l’Ancien Régime » ; James D. Raven, « Du qui au comment : à la recherche d’une histoire de la lecture en Angleterre » ; David D. Hall, « Les lecteurs et la lecture dans l’histoire et dans la théorie critique : un exposé sur la recherche américaine » ; Alexandre Stroev, « Lecture en Russie » ; Annie Prassoloff, « Effets du droit d’auteur sur la lecture disponible » ; Jean-Yves Mollier, « Histoire de la lecture, histoire de l’édition » ; Jean M. Goulemot, « Histoire littéraire et histoire de la lecture » ; Ségolène Le Men, « La question de l’illustration » ; Henri-Jean Martin, « Lectures et mises en texte » ; Anne-Marie Christin, « Lectures/Écritures » ; Roger Chartier, « Lecteurs dans la longue durée : du codex à l’écran ».

Chartier, Roger. « Culture écrite et littérature à l’âge moderne », Annales. Histoire, Sciences Sociales, n° 45, juillet-octobre 2001, p. 783-802.

Chartier, Roger. « Création littéraire et médiation éditoriale », Cahiers Charles V, n° 32, 2002, p. 7-13.

Chartier, Roger. Inscrire et effacer. Culture écrite et littérature (XIe-XVIIIe siècle), Gallimard/Seuil, coll. « Hautes études », 2005. 

Chateigner, Frédéric. Écrivains hors champ : sociologie d’un atelier d’écriture, Marseille, Éditions du Croquant, coll. « Champ social », 2007.

Chateigner, Frédéric. « Écriture sociologique, satire et littérature », Genèse, n° 74, 2009, p. 114-127.

Châtelet, François. « Peut-il y avoir une sociologie du roman ? », Annales (Économies, Sociétés, Civilisations), vol. XX, n° 3, 1965, p. 490-502.

Chen, Hsueh-chao. Hsien tai wen hsueh ssu hsiang chien shih [Critique de l’idéologie de la littérature chinoise moderne], Hsi-an, Shan-hsi jen min chu pan she, 1989.

Chevalier, Louis. Classes laborieuses et classes dangereuses à Paris pendant la première moitié du XIXe siècle, Paris, Hachette, coll. « Pluriel », 1984.

Chicharro, Antonio. Ideologías literaturológicas y significación. Estudio sobre teoría de la literatura y estética y pensamiento sociosemiótico, préface d’Edmond Cros, Sociocriticism, vol. XIV, n° 1, 1998.

Chicharro, Antonio et Lianres Alés, Francisco (dir.). Sociocritica e Interdisciplinariedad, Grenade, Ediciones Dauro, 2010 : Edmond Cros, « Sociocrítica e interdisciplinariedad » ; Kasimi Djiman, « La sociocritique au pluriel » ; Anthony Glinoer, « Sociocritique et médiations » ; Genara Pulido Tirado, « Estudios culturales y sociocrítica » ; Eduardo A. Salas, « Sobre la consideración socio-textual del sujeto » ; Mirko Lampis, « El texto artístico y la historia. Una mirada sistémica sobre la fijación y el devenir social de las estructuras signifícantes » ; Jeanne Raimond, « Unas aproximaciones al sujeto cultural cristiano medieval : contornos delineados por la iconografía del mensaje cristiano » ; Jacques Soubeyroux, « Goya y la crisis del sujeto cultural en las postrimerías del antiguo régimen » ; Clément Akassi, « El sujeto cultural (pos)colonial y de la poscolonia : ¿hacia una crítica literaria para los estudios hispanoafricanos? » ; Vincent Parello, « “Judío, puto y cornudo”: la judeofobia en el buscón de Quevedo » ; María Guadalupe Sánchez Robles, « La violencia como lenguaje en dos cuentos de Rafael F. Muñoz » ; María Guadalupe Mejía Núñez, « Entre pauta y lienzo en La creación de Agustín Yáñez » ; Alana Gómez Gray, « El discurso de la decencia en dos novelas de Francisco Ayala. Una lectura sociocrítica » ; Théophile Koui, « Mémoire, discours et société dans Cinco horas con Mario, de Miguel Delibes » ; María de la Paz Cepedello Moreno, « Feminismo y narrativa española contemporánea : Elena Soriano » ; Annie Bussière, « La Poétique du Paradoxe dans Las Nubes de Juan José Saer » ; Michele Frau-Ardon, « Aproximación sociocrítica al íncipit de No me esperen en Abril, de Alfredo Bryce Echenique » ; Jesús Montoya Juárez, « Gramática para un realismo contemporáneo : escritura versus simulacro en “Los que quieren…”, de César Aira » ; Hans Lauge Hansen, « La memoria del diablo : la memoria colectiva en la novela La noche del Diablo (2009) de Miguel Dalmau » ; Karolina Kumor y Katarzyna Moszczynska, « Del amor romántico al amor efímero : hacia el monitoring del discurso amoroso en el teatro de Paloma Pedrero » ; Juan Carlos Abril, « La poesía española desde la democracia hasta hoy » ; Davinia Rodríguez Ortega, « Aproximación sociocrítica a El corazón de las tinieblas : para una crítica de los recursos discursivos del imperialismo europeo » ; Jean-Louis Brunel, « L’horizon effacé : représentation du désastre / désastre de la représentation dans Le bateau ouvert de Stephen Crane » ; Carmen Ávila Martín et Francisco Linares Alés, « La noción de ideologema y la dimensión cultural de las palabras » ; María Amoretti Hurtado, « La mirada antropológica. Incorporando la perspectiva decolonial en los cursos de cultura dentro de los programas de segundas lenguas » ; Gabriela Constanza Rodríguez, « Lunfardo : lugar y proceso de codificación en el tango » ; Sol Villaceque, « El hermafrodita y sus avatares : una lectura sociocrítica de la intersexualidad e interculturalidad en la obra de Dalí » ; Antonia María Mora Luna et Javier Bascuñán Cortés, « Entre la escritura y la escultura : de la Claudine À l’École de Colette a las Claudinas de las prisiones franquistas. Una lectura interdiscursiva » ; Jesús González Requena et al. « El retorno de la diosa » ; José Manuel Ruiz Martínez, « Valeriano Bozal : diseño gráfico. Teoría social del arte en la España del tardofranquismo. Recepción crítica de una nueva forma artística y comunicativa » ; Magali Domouseau Lesquer, « El Todo Vale (1982-1986) : transculturación, transgresíon, transmisión. La restauración como ideologema en las producciones artísticas del Rrollo, de la Nueva Ola y de la Movida (Madrid, años 70-80) » ; Carlos Fregoso Gennis, « El clero ilustrado durante la Independencia en el occidente mexicano » ; Hugo Torres Salazar, « Velo Blanco : una historia de amor sagrado » ; María de la Luz Palomera Ugarte y Socorro Gálvez Landeros, « La patria mexicana en la escuela : génesis y permanencia del discurso vasconcelista » ; Felipe Macías Gloria, « Cultura, memoria y desarrollo en el medio rural del norte de Guanajuato, México » ; Patricia Campos Rodríguez, « Resistencia, mentalidad y desarrollo local : la fiesta del Niño de los Atribulados en Guanajuato, México ».

Chiron, Pierre et Claudon, Francis (dir.). Constitution du champ littéraire. Limites, intersections, déplacements, Paris, L’Harmattan, 2008 : « Avant-propos » ; Alain Billault, « Posidippe et les chemins de la subjectivité littéraire » ; Pierre Chiron, « L’originalité comme valeur chez quelques rhéteurs anciens » ; Carlos Lévy, « L’irruption de la philosophie dans la littérature latine. Le fragment de Lucilius sur la vertu » ; José Kany-Turpin, « Littérature et signification d’après Cicéron. Les audaces du traité De la divination » ; Jacqueline Dangel, « Mort de la République et modifications des genres littéraires aristotéliciens à Rome : nouvelles consciences littéraires, de l’époque augustéenne au haut Empire » ; Jeanne-Marie Boivin, « D’Ésope à La Fontaine : duplicité et poéticité des fables » ; Estelle Doudet, « Par le non conuist an l’ome. Désignations et signatures de l’auteur, du XIIe au XVIe siècle » ; Virginie Leroux, « La constitution du champ poétique de Bartolommeo Fonzio à Jules-César Scaliger » ; Sylviane Bokdam, « Détermination du champ poétique dans quelques commentaires de la Poétique d’Aristote à la Renaissance » ; Roberto Poma, « L’épopée de l’expressionnisme médical : Paracelse et son rayonnement européen » ; Olivier Millet, « La Bible comme littérature » ; Caroline Trotot, « La détermination du champ littéraire entre rhétorique et poétique autour de la Pléiade » ; Marie-Emmanuelle Plagnol-Dévila, « La question du champ littéraire dans les manuels au tournant du XVIIIe siècle » ; Jean-Noël Pascal, « Manuels et délimitation du champ littéraire dans les trente premières années du XIXe siècle : le cas des Leçons de littérature et de morale » ; Francis Claudon, « Définitions du champ littéraire français : genèse et métamorphoses d’une idée moderne » ; Laurence Richer, « L’épopée et l’État (Quinet, Berlioz, 1830-1880) » ; Jacques-Olivier Bégot, « Critique et vérité : Benjamin lecteur des Affinités électives » ; Francie Crebs, « Histoire/Théorie : Les origines kantiennes de la littérature chez Friedrich Schlegel » ; Françoise Dastur, « Roman et philosophie : l’Hypérion de Hölderlin » ; Michèle Aquien, « Peut-on parler de verset ? » ; Éliane Escoubas, « Heidegger et la poésie : Rilke » ; Monique Castillo, « Identité narrative et littérature » ; François Dachet, « Fiction ? Cas ? Biographie ? » ; Papa Samba Diop, « Tentatives de définition du champ littéraire subsaharien » ; Frédéric Gros, « Foucault et l’émergence de l’expérience littéraire » ; Nicolas Voeltzel, « La naissance du roman grec selon M. Foucault » ; Sylvie Jouanny, « L’autobiographie aujourd’hui : Impasses du possible, passes de l’impossible » ; Dominique Maingueneau, « Champ discursif et positionnement ».

Choinière, Paul, Parenteau, Olivier, Pinson, Guillaume et Poirier, Christine (dir.). Sexe et discours social. Actes du colloque du 29 octobre 2004, Montréal, Université McGill, coll. « Discours social / Social Discourse », 2005 : Chloé Pirson, « Les musées anatomiques forains : sexe et pédagogie sociale » ; Luc Breton, « La réglementation de la vie pulsionnelle : quelques aspects du discours de L’Action française sur le sexe » ; Fanny Bugnon, « La sexualité au service de la Patrie : le discours des Repopulateurs français (1918-1923) » ; Julie Racine, « “La première fois” : quelques représentations de la sexualité dans les romans québécois pour adolescents » ; Marc Décimo, « Sexeposer ou ne pas : de Jean-Pierre Brisset à Marcel Duchamp » ; Thomas Dupuis, « La Mauvaise Époque du sexe » ; Olivier Bessard-Banquy, « Sexe et littérature aujourd’hui » ; Christine Detrez, « Désordre sexuel et ordre moral ? L’érotisme comme facteur de conservation des structures familiales classiques » ; Elisabeth Cormier, « Les femmes, les loups et les petits pots de crème : Le Petit Chaperon Rouge de Perrault à Besson » ; Jamil Dakhlia, « Les sexe symboles de la culture people ».

Chotard, Yvon. « La mutation du livre vis-à-vis des nouveaux média », Revue des Lettres, vol. CVIII, n° 1, 1973, p. 7-19.

Christias, Panagiotis. Littérature et société entre anciens et modernes. Les chemins d’Ulysse, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2007.

Cibalabala, Mutshipayi. La dimension politique de la littérature africaine contemporaine, Paris, L’Harmattan, coll. « Critiques littéraires », 2012.

Citti, Pierre et Détrie, Muriel (dir.). Le champ littéraire, Paris, Vrin, 1992 : Muriel Détrie, « Problématique du champ littéraire » ; François Mouret, « Champ poétique et champ musical à la renaissance » ; Hana Voisine-Jechova, « Renaissance idéologique et Renaissance esthétique (quelques réflexions sur les littératures tchèque et polonaise) » ; Max Vernet, « Naissance du critique » ; Jean-Marie Goulemot, « Histoire / Belles lettres » ; Janine Strauss, « Œuvres satiriques de la Haskala hébraïque » ; Maurice Penaud, « À propos de fossiles vivants. Quelques réflexions » ; Pierre Citti, « La préhistoire gagne le champ littéraire (1890-1914) » ; Manfred Schmeling, « Champ littéraire et internationalité. À propos d’André Gide et de Thomas Mann » ; Albert Gérard, « Historiographie de l’Afrique noire. Un témoignage personnel » ; Robert Pageard, « Réflexions sur l’évolution du champ littéraire en Afrique noire d’expression française » ; Jean Derive, « La notion de champ littéraire dans une société africaine de culture orale (les Doulia de Côte d’Ivoire) » ; Anne Sakai, « Les écrivains face au littéraire : les Bunshô tokuhon japonais » ; Daniel-Henri Pageaux, « Roman hispano-américain et écriture de l’histoire » ; Muriel Détrie, « Traductions et réception du théâtre chinois en occident » ; Michel Potet, « Champ littéraire et traduction d’après Le Voleur et les chiens de Naguib Mahfouz » ; Yves Chevrel, « La littérature en traduction constitue-t-elle un champ littéraire ? ».

Clark, Katerina et Holquist, Michael. Mikhail Bakhtin, Cambridge (MA)/Londres, Belknap Press, 1984.

Clark, Katerina. The Soviet Novel: History as Ritual, Chicago (IL), University of Chicago Press, 1981.

Clark, Priscilla P. The Battle of The Bourgeois. The Novel in France, 1789-1848, Paris, Didier, 1973.

Clark, Priscilla P. et al., « The Comparative Method. Sociology and the Study of Literature », Yearbook of Comparative and General Literature, vol. XXIII, 1974, p. 3-28.

Clark, Priscilla P. « Stratégies d’auteur au XIXe siècle », Romantisme, n°s 17-18, 1977, p. 92-102.

Clark, Robert. History, Ideology and Myth in American Fiction, 1823-1852, Londres, Macmillan, 1984.

Clay, Lauren R. Stagestruck,The Business of Theater in Eighteenth-Century France and Its Colonies, Ithaca (NY)/Londres, Cornell University Press, 2013.

Clerc, Jeanne-Marie. Etty Hillesum, écrivain. Écrire avant Auschwitz, Paris, L’Harmattan, coll. « Critiques littéraires », 2012.

Clowes, Edith. Russian Experimental Fiction: Resisting Ideology After Utopia, Princeton (NJ), Princetown University Press, 1993.

Cluley, Robert. « Art Words and Art Worlds: The Methodological Importance of Language Use in Howard S. Becker’s Sociology of Art and Cultural Production », Cultural Sociology, vol. VI, n° 2, juin 2012, p. 210-216.

Coates, Paul. The Double and Other: Identity as Ideology in Post-Romantic Fiction, New York (NY), St. Martin’s Press, 1988.

Collinot, André et Thomson, Clive (dir.), Mikhail Bakhtine et la pensée dialogique, London (ON), Mestengo Press, 2005 : André Collinot et Clive Thomson, « Préface » ; Meili Steele, « Ontologie linguistique et dialogue politique chez Bakhtine » ; André Collinot, « Bakhtine / slovo / énoncé / discours : une lecture problématique » ; Marie-Christine Lala, « Discours d’autrui et dialogue » ; Robert F. Barksy, « La problématique dialogique : quel rôle joue le questionnement dans les domaines de la littérature et du droit ? » ; Peter Hitchcock, « Représentation et travailleurs » ; Maroussia Hajdukowski-Ahmed, « Dialogisme et théorie de l’action participante » ; Marie-Pierrette Malcuzynski, « Je n’est pas un A/autre » ; Catherine McGann, « L’écriture de Rachilde : écriture de l’entre-deux » ; Jean Peytard, « Sur une note de Volochinov (à propos de Le Freudisme) » ; Stephen Souris, « Bakhtine et le phénomène de la dialogicité intermonologue dans le roman à narrateurs multiples » ; Eduardo Guimaraes, « Bakhtine et les études de l’énonciation au Brésil » ; Robert Cunliffe, « Bakhtine et le problème du théâtre » ; Janice Best, « Chronotopes et dialogisme : l’exemple des Trois contes » ; Anthony Wall, « L’indirection ou la circonlocution : sur Rilke, Baudelaire et le remembrement de Bakhtine ».

Collins, Arthur S. Authorship in the Days of Johnson: a Study of the Relationship between Author, Patron, Publisher and Public, 1726-1780, Londres, Holden, 1927.

Collins, Arthur S. The Profession of Letters: a Study of the Relation of Author to Patron, Publisher, and Public, 1780-1832, Londres, Routledge, 1928.

Collomb, Michel (dir.). L’Empreinte du social dans le roman depuis 1980, Montpellier, Presses Universitaires de la Méditerranée, 2005 : Michel Collomb, « Introduction » ; Marie-Élaine Mineau, « La théorie littéraire et le social : un bilan » ; Bruno Blanckeman, « Le souci de la société (sur quelques écritures néoréalistes) » ; Isabelle Rabadi, « La représentation du lien social contemporain dans les romans de Jean Echenoz et de Patrick Deville » ; Jochen Mecke, « Le social dans tous ses états : le cas Houellebecq » ; Florence Vinas-Thérond, « L’accident, révélateur d’une crise du corps social, dans deux romans contemporains : Russell Banks, Kristien Hemmerechts » ; Philippe Marty, « Présentisme et Aoristisme. Le “creux social” d’après le conteur Botho Strauß, spécialement dans Les Fautes du copiste (et comparativement au Journal du dehors d’Annie Ernaux) » ; Isabelle Charpentier, « Produire “une littérature d’effraction” pour “faire exploser le refoulé social”. Projet littéraire, effraction sociale et engagement politique dans l’œuvre autosociobiographique d’Annie Ernaux » ; Stéphane Chaudier, « Rhétoriques du social » ; Hélène Boisson, « “Le temps n’était plus aux histoires à la première personne. Et pourtant…” : Une année dans la vie de Gesine Cresspahl et L’Accidenté, Uwe Johnson entre chronique sociale et crise du sujet » ; Anne Roche, « “Le vide pour tous en 49 leçons” : le réalisme dans l’œuvre d’Antoine Volodine » ; Mirjam Tautz, « Regards sur la société et l’histoire dans deux romans policiers : La Fin de Selb de Bernhard Schlink et Un peu plus loin sur la droite de Fred Vargas » ; Mauricio Segura, « Méthode sociologique, méthode littéraire : analyse comparative de C’était toute une vie de François Bon et de La Misère du monde de Pierre Bourdieu » ; Jean-Bernard Vray, « François Bon, du roman au récit : “… droit debout dans la parole et rien d’autre” » ; Annie Pibarot, « Une nouvelle écriture du social. Les œuvres de Marguerite Duras après 1980 » ; Pascal Mougin, « “Au diable la peinture sociale” : enjeux et limites d’une position de principe. À partir des romans de Christian Oster » ; Gérard Siary, « “L’immigré est peut-être le personnage central et déterminant du XXe siècle” : roman fin-de-siècle, littérature immigrée, intégration sociale » ; Elisa Bricco, « Marginales et solitaires dans les romans de Sylvie Germain, Dominique Mainard, Marie NDiaye et Marie Redonnet » ; Jeanne-Marie Clerc, « Pour un nouveau Bildungsroman : le roman “beur” » ; Michel Collomb, « Distance sociale, sur Un an de Jean Echenoz ».

Collot, Michel. La Poésie moderne et la structure d’horizon, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Écriture », 1989.

Collovald, Annie et Neveu, Érik. Lire le noir. Enquête sur les lecteurs de récits policiers, Paris, Bibliothèque publique d’information/Centre Pompidou, coll. « Études et recherche », 2004.

Compagnon, Antoine. La Troisième République des lettres, Paris, Seuil, 1984.

Condé, Michel. La Genèse sociale de l’individualisme romantique. Esquisse historique de l’évolution du roman en France du dix-huitième au dix-neuvième siècle, Tübingen, Max Niemeyer, 1989.

Conio, Gérard. Le formalisme et le futurisme russes devant le marxisme, Lausanne, L’Âge d’homme, 1975.

Conn, Peter. The Divided Mind: Ideology and Imagination in America, 1898-1917, New York (NY), Cambridge University Press, 1989.

Conrad, Horst. Die literarische Angst : Das Schreckliche in Schauerromantik und Detektivgeschichte, Düsseldorf, Bertelmann Universitätsverlag, 1974.

Conrath, Rob. « Intersubjectivity and non-Representational Exchange in the Limit Situation: Towards a Shared Body in the Texts of Georges Bataille », Discours social/Social Discourse, vol. I, n° 2, printemps 1988, p. 201-227.

Conroy, Mark. Muse in the Machine: American Fiction and Mass Publicity, Columbus (OH), Ohio State University Press, 2004.

Constantopoulou, Christiana (dir.). Récits et fictions dans la société contemporaine, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2011 : Pierre Bouvier, « Storytelling, récit, proximité et fausse conscience » ; Raul-Enrique Rojo, « L’armée argentine supposée accoucheuse de la patrie : story-telling militaire ? » ; Svetlana Dimitrova, « Rester dans l’espace intellectuel après 1989. Une posture autobiographique » ; Daniel Roventa-Frumusani et Adriana Stefanel, « Identité narrative et identité discursive des femmes politiques roumaines » ; Olivier Chantraine, « Performance d’un récit et espace public à l’université : analyse d’un cas dans le cadre des nouvelles procédures universitaires d’évaluation » ; Marianna Psilla et Maria Chalevelaki, « Mise en récit d’un événement pré-électoral et sa construction à travers la presse écrite » ; Marie-Chantal Doucet, « Travailler sur soi par le récit, une sociologie de la connaissance subjective » ; Gaëtan Absil, Chantal Vandoorne et Laurence Fond-Harmant, « L’écriture de nous, autobiographie collective contre les fictions sociales de stigmate » ; Aurore Van de Winkel, « Du story telling à story victim : quand le récit se retourne contre l’organisation » ; Fiorenza Gamba, « Imago mundi : à propos des récits contemporains » ; Marina D’Amato, « Les nouveaux mythes du fantastique » ; Christiana Constantopoulou, « Récits apocalyptiques et imaginaire contemporain » ; Christiana Constantopoulou, « Le “syndrome narratif” ».

COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature, n° 1 (Jérôme Meizoz, Jean-Michel Adam et Panayota Badinou (dir.), dossier « Discours en contexte »), 15 septembre 2006, URL : < http://contextes.revues.org/229 > : Jean-Michel Adam, « Ouverture du colloque » ; Jérôme Meizoz, « Introduction » ;Dominique Maingueneau, « Quelques implications d’une démarche d’analyse du discours littéraire » ; Alain Viala, « D’un discours galant l’autre : que sont nos discours devenus ? » ; Marc Angenot, « Théorie du discours social. Notions de topographie des discours et de coupures cognitives » ; Paul Aron, « Sur les pastiches de Proust. L’ethos et le champ » ; Ruth Amossy, « Argumentation, situation de discours et théorie des champs : l’exemple de Les hommes de bonne volonté (1919) de Madeleine Clemenceau Jacquemaire » ; David Vrydaghs, « L’esthétique surréaliste dans le champ et dans les discours. Recherches sur l’adhésion » ; François Provenzano, « Un discours sur le champ, l’historiographie littéraire. Le problème de l’efficace des pratiques discursives » ; Luce Marchal-Albert, « Le glaive de la parole. Polémique, stratégies discursives et redéfinition des positions dans le champ religieux par Calvin » ; Jan Blanc, « Champs et discours d’un genre. Le traité de peinture dans la Hollande du XVIIe siècle, de Carel Van Mader (1604) à Samuel Van Hoogstraten (1678) » ; Isabelle Charpentier, « “Quelque part entre la littérature, la sociologie et l’histoire…” L’œuvre auto-sociobiogaphique d’Annie Ernaux ou les incertitudes d’une posture improbable » ; Claire Ducournau, « De la scène énonciative des Soleils des indépendances à celle d’Allah n’est pas oblige… Comment la consécration d’Ahmadou Kourouma a-t-elle rejailli sur son écriture ? ».

COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature, n° 2 (dossier « L’idéologie en sociologie de la littérature »), 15 février 2007, URL : < http://contextes.revues.org/228 > : Jean-Pierre Bertrand, « Haro sur l’idéologie » ; Paul Aron, « L’idéologie » ; Gisèle Sapiro, « Pour une approche sociologique des relations entre littérature et idéologie » ; Dominique Maingueneau, « L’idéologie : une notion bien embarrassante » ;Pascal Durand, « L’occulte au fond de tous. Idéologie et sens littéraire commun » ; Benoît Denis, « Ironie et idéologie. Réflexions sur la “responsabilité idéologique” du texte » ; David Vrydaghs, « La variation idéologique des systèmes d’adhésion. L’exemple du Traité du style de Louis Aragon » ; Kristine Vanden Berghe, « Idéologie et critique dans les récits zapatistes du Sous-commandant Marcos ».

COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature, n° 3 (dossier « La question biographique en littérature »), 23 juin 2008, URL : < http://contextes.revues.org/1883 > : Paul Aronet Fabrice Preyat, « Introduction » ;Luc Fraisse, « Le pittoresque développement des biographies d’écrivains au XIXe siècle » ; Marie-Pier Luneau, « “Tant d’amour à donner”. Le biographique, l’œuvre, et la figure de l’auteur Harlequin » ; Vanessa Gemis, « La biographie genrée : le genre au service du genre » ; Jérôme Meizoz, « Posture et biographie : Semmelweis de L.-F. Céline » ; Charlyne Audin, « André Baillon : écrire pour fe(i)ndre le réel » ; Björn-Olav Dozo, « Données biographiques et données relationnelles. Notes théoriques pour une utilisation complémentaire des outils quantitatifs » ; Denis Saint-Amand et David Vrydaghs, « La biographie dans l’étude des groupes littéraires. Les conduites de vie zutique et surréaliste » ; Pascal Durand, « Illusion biographique et biographie construite ».

COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature, n° 4 (Francis Mus, Karen Vandemeulebroucke, Ben van Humbeeck et Laurence van Nuijs (dir.), dossier « L’étude littéraire des revues en Belgique. Méthodes et perspectives / De studie van literaire tijdschriften in België. Methodes en perspectieven »), 9 octobre 2008, URL : < http://contextes.revues.org/2983 > : Francis Mus, Karen Vandemeulebroucke, Ben van Humbeeck et Laurence van Nuijs, « Introduction » ; Francis Mus, Karen Vandemeulebroucke, Ben van Humbeeck et Laurence van Nuijs, « Inleiding » ; Paul Aron, « Les revues littéraires : histoire et problématique » ; Marjet Brolsma, « Cultuurtransfer en het tijdschriftenonderzoek » ; Francis Mus, « Comment interpréter une revue ? Quelques pistes de lecture » ; Reine Meylaerts, « “Ils sont comme nous” : Les revues francophones belges et la Flandre (1919-1939) Pour une approche macro- et microsociologique combinée » ; Daphné de Marneffe, « Le réseau des petites revues littéraires belges, modernistes et d’avant-garde, du début des années 1920 : construction d’un modèle et proposition de schématisation » ; Lieven D’hulst, « Comment “construire” une littérature nationale ? À propos des deux premières “Revue belge” (1830 et 1835-1843) » ; Karen Vandemeulebroucke, « La revue comme lieu d’inscription de la poésie en Belgique à la fin du XIXe siècle : apports de l’approche systémique » ; Stijn Vanclooster, « Van briefwisseling tot tijdschrift » ; Bert van Raemdonck, « De digitale brieveneditie als basis voor de studie van het tijdschrift Van Nu en Straks ».

COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature, n° 5 (Björn-Olav Dozo et Anthony Glinoer (dir.), dossier « Don et littérature »), 25 mai 2009, URL : < http://contextes.revues.org/4247 >  : Björn-Olav Dozo et Anthony Glinoer, « Littérature et don » ; Carlos Fonseca Clamote Carreto, « Le don en anamorphose ou la réécriture du monde. Configurations et enjeux de l’hospitalité dans le récit médiéval (XIIe-XIIIe siècles) » ; Caroline Prud’Homme,« Donnez, vous recevrez. Les rapports entre écrivains et seigneurs à la fin du Moyen Âge à travers le don du livre et la dédicace » ; Thomas Berriet, « Le prix du don : de l’éloge au blâme chez Pierre de Ronsard » ; Olivier Delers, « Don, obligation et reconnaissance dans les Lettres d’une Péruvienne de Graffigny » ; Stéphane Corbin. « Heurs et malheurs du don dans l’œuvre de Jean-Jacques Rousseau » ; Geneviève Sicotte, « Équilibres problématiques et utopies optimistes. Le marché et le don de Vigny à Baudelaire » ; Corina Sandu, « Lorsque donner c’est (se) perdre : une sociologie du don vestimentaire dans Les Rougon-Macquart » ; Marie Doga, « Le don comme mode ambivalent d’interaction littéraire dans les correspondances du poète Francis Ponge » ; Michel Lacroix, « “La plus précieuse denrée de ce monde, l’amitié”. Don, échange et identité dans les relations entre écrivains » ; Laurence Ellena, « Mémoire sociologique, littérature et don. Le cas de l’intertexte littéraire, des textes fondateurs à la sociologie actuelle ».

COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature, n° 6 (Geneviève Boucher et Pascal Brissette (dir.), dossier « Qui a lu boira. Les alcools et le monde littéraire »), 25 septembre 2009, URL : < http://contextes.revues.org/4458 > : Geneviève Boucher et Pascal Brissette, « De l’alcool à l’écriture, et vice versa » ; David Vrydaghs, « Des cafés aux dancings. La conduite de vie surréaliste en matière éthylique et ses réfractions esthétiques » ; Anthony Glinoer, « L’orgie bohème » ; Michel Lacroix, « “Un sujet profondément imprégné d’alcool”. Configuration éthylique, postures situationnistes et détournement éditorial : Les Bouteilles se couchent de Patrick Straram » ; Alexandre Trudel, « Des surréalistes aux situationnistes. Sur le passage entre le rêve et l’ivresse » ; Pascal Brissette, « Un verre de trop. Consommation alcoolique de Chatterton à Verlaine » ; Björn-Olav Dozo, « Ambivalence de l’éthylisme. Représentations des figures d’auteurs alcoolisés dans la “nouvelle bande dessinée” francophone » ; Sophie Dubois, « Alcool : carburant du corps-machine (à écrire). Le discours de l’alcoolisme ouvrier dans Don Quichotte de la démanche de V.-L. Beaulieu » ; Mélanie Lamarre, « Ivresse et militantisme : Olivier Rolin, Jean Rolin, Jean-Pierre Le Dantec » ; Geneviève Lafrance, « Liberté, Égalité, Ébriété. Les lendemains de veille de Louis Sébastien Mercier, ou la Révolution des buveurs » ; Olivier Parenteau, « Vider son Verdun trait. Le vin dans la poésie française de la Grande Guerre (1914-1918) » ; Sylvain David, « “Le commando Pernod”. De l’appellation incontrôlée à la sémiologie éthylo-politique » ; Véronique Montémont, « Queneau, Perec, Duras : Trois manières de boire dans le roman français » ; Marguerite Chabrol, « L’ivresse dans la comédie classique américaine » ; Laurette Château, « La Dive bouteille en France : une analyse sémiologique et linguistique de son discours et de ses images ».

COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature, n° 7 (dossier « Approches de la consécration en littérature »), mai 2010, URL : < http://contextes.revues.org/4609 > : Benoît Denis, « La consécration. Quelques notes introductives » ; Jérôme David, « La marche des temps : sociologie de la littérature et historicité des œuvres » ; Björn-Olav Dozo et Michel Lacroix, « Petits dîners entre amis (et rivaux) : prix, réseaux et stratégies de consacrants dans le champ littéraire français contemporain » ; Sylvie Ducas, « Prix littéraires en France : consécration ou désacralisation de l’auteur ? » ; François Provenzano, « La consécration par la théorie » ; Valérie Stiénon, « La consécration à l’envers. Quelques scénarios physiologiques (1840-1842) » ; Björn-Olav Dozo et François Provenzano, « Comment les écrivains sont consacrés en Belgique ».

COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature, n° 8 (dossier « La posture. Genèse, usages et limites d’un concept »), 17 janvier 2011, URL : < http://contextes.revues.org/4692 > : Denis Saint-Amand et David Vrydaghs, « Retours sur la posture » ; Valérie Stiénon, « Filer la métaphore dramaturgique. Efficacité et limites conceptuelles du théâtre de la posture » ; Claire Clivaz, « Peut-on parler de posture littéraire pour un auteur antique ? Paul de Tarse, Galien et un auteur anonyme » ; Cécile Vanderpelen-Diagre, « Des hommes d’élite ? L’identification des écrivains à une classe sociale en reconstruction (Belgique, XIXe siècle) » ; Clément Dessy, « Postures du rapport à l’œuvre. Les cas de Gide et de Jarry vers 1895 » ; Paul Aron, « Postures journalistiques des années 1930, ou du bon usage de la “bobine” en littérature » ; Sarah Sindaco, « Mai 68, les avatars d’une posture générationnelle. Ou comment Dany le Rouge est passé aux Verts » ; Denis Saint-Amand, « Quelque part entre Charleville et l’Arcadie. Esquisse d’une lecture croisée des postures de Virginie Despentes et de Patti Smith » ; Laurence Rosier, « Postures de l’érudit-puriste et sociotypifications imaginaires. L’exemple de Pierre Daninos ».

COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature, n° 9 (Denis Saint-Amand et David Vrydaghs (dir.), dossier « Nouveaux regards sur l’illusio »), 6 septembre 2011, URL : < http://contextes.revues.org/4783 > : Denis Saint-Amand et David Vrydaghs, « Introduction » ; Pascal Durand, « Vers une illusio sans illusion ? Réflexivité formelle et réflexivité critique chez Mallarmé » ; Patrick Thériault, « In umbra uoluptatis lusi. Jeu, jouissance et illusio chez Mallarmé et Bourdieu » ; Benoît Monginot, « Mallarmé critique de Bourdieu. Le concept d’illusio à l’épreuve des textes » ; Jacques Dubois, « Christine Angot : l’enjeu du hors-jeu » ; Annick Ettlin, « Comment écrire des vers quand on ne veut pas être poète. Valéry et l’invention d’une “émotion intellectuelle” » ; Anne-Marie Havard, « Le Grand Jeu, entre illusio et lucidité. Une expérience à la frontière des champs » ; Frédérique Giraud, « La double croyance dans le jeu littéraire d’Émile Zola » ; Géraldine Bois, « Des degrés et des formes d’investissement. La notion d’illusio confrontée au cas des écrivains très peu reconnus ».

COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature, n° 10 (dossier « Querelles d’écrivains (XIXe-XXIe siècles) : de la dispute à la polémique. Médias, discours et enjeux »), 8 avril 2012, URL : < http://contextes.revues.org/4903 > : Jean-Pierre Bertrand, Denis Saint-Amand et Valérie Stiénon, « Les querelles littéraires : esquisse méthodologique » ; José-Luis Diaz, « Le champ littéraire comme champ de bataille (1820-1850) » ; Dominique Garand, « Débat universitaire et conflit de personnalités : un exemple québécois » ; Sándor Kálai, « “Tout n’est que série, succession, suite et feuilleton ici-bas”. Supports, agents et discours de la querelle du roman-feuilleton » ; Laurent Robert, « Poétique de l’invective dans les Poèmes aristophanesques de Laurent Tailhade » ; Matthieu Béra, « Les comptes rendus de Durkheim à L’Année sociologique. Entre certitudes et incertitudes, polémiques et controverses » ; Valérie Stiénon, « Penser la querelle par la sélection naturelle. Discours et scènes romanesques du struggle for life » ; Sylvie Thorel-Cailleteau, « Exécution de Musset » ; Marie-Hélène Larochelle, « Chessex ou comment placer Ramuz à côté des toilettes » ; Anne Strasser, « Camille Laurens, Marie Darrieussecq : du “plagiat psychique” à la mise en questions de la démarche autobiographique » ; Fanny Barnabé, « Les polémiques autour de la littérature jeunesse, ou la quête sans cesse rejouée de la légitimité » ; Ivan Jaffrin, « D’un scandale l’autre : l’affaire Renaud Camus et la faillite de la critique intellectuelle » ; Louise Moor, « Posture polémique ou polémisation de la posture ? Le cas de Michel Houellebecq » ; Anthony Glinoer et Vincent Laisney, « Le discours anticénaculaire au XIXe siècle : un cas d’école » ; David Vrydaghs, « La querelle du romanesque au sein du premier groupe surréaliste français » ; Jean-Philippe Martel, « Discordes à La Table Ronde (1948-1954) : Paulhan, Mauriac, Laurent et les autres ».

COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature, n° 11 (Paul Aron et Vanessa Gemis (dir.), dossier « Le littéraire en régime journalistique »), 20 mai 2012, URL : < http://contextes.revues.org/5296 > : Pascal Durand, « Presse ou médias, littérature ou culture médiatique ? Question de concepts » ; Judith Lyon-Caen et Dinah Ribard, « Historiographies. L’activité et l’écriture critiques entre presse et littérature, xviiie et xixe siècles » ; Guillaume Pinson, « L’imaginaire médiatique. Réflexions sur les représentations du journalisme au XIXe siècle » ; Marie-Ève Thérenty, « Montres molles et journaux fous. Rythmes et imaginaires du temps quotidien au XIXe siècle » ; Amélie Chabrier, « De la chronique au feuilleton judiciaire : itinéraires des “causes célèbres” » ; Véronique Silva Pereira, « “Les premières armes du symbolisme” : le rôle du “petit journal” dans la querelle symboliste de 1886 » ; Paul Aron, « Entre journalisme et littérature, l’institution du reportage » ; Patrick Suter, « De la presse comme modèle de l’œuvre à la presse dans l’œuvre – et à l’œuvre comme modèle de la presse » ; Karine Grandpierre, « ELLE : un outil d’émancipation de la femme entre journalisme et littérature 1945-1960 ? » ; Claire Blandin, « Femmes de lettres dans la presse féminine (1964-1974) » ; Séverine Bourdieu, « Le reportage en bande dessinée dans la presse actuelle : un autre regard sur le monde » ; Marie-Josédes Rivières et Denis Saint-Jacques, « Révolution, conversion et disparition. La littérature de fiction dans la presse d’information générale » ; Landry Liébart, « La Newspaper story aux États-Unis à la fin du XIXe siècle : un genre emblématique des relations ambiguës entre littérature et journalisme » ; Isabelle Meuret, « Le journalisme littéraire à l’aube du XXIe siècle : regards croisés entre mondes anglophone et francophone » ; Marie-Ève Thérenty, « Presse et littérature au xixe siècle. Dix ans de recherche. Bibliographie » ; Philippe Baudorre, « Presse et littérature au XXe siècle : essai de bibliographie ».

COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature, n° 12 (Frédéric Gugelot, Cécile Vanderpelen-Diagre et Jean-Philippe Warren (dir.), dossier « L’engagement créateur. Écritures et langages des personnalismes chrétiens au XXe siècle »), 26 septembre 2012, URL : < http://contextes.revues.org/5429 > : Frédéric Gugelot, Cécile Vanderpelen-Diagre et Jean-Philippe Warren, « Les inventions personnalistes » ; Clara Sadoun-Édouard, « Out of the Earth (1935) : Le personnalisme d’une “female Lawrence” » ; Paul Aron, « Un roman personnaliste presque parfait : La femme de Gilles (1937) de Madeleine Bourdouxhe » ; Cécile Vanderpelen-Diagre, « Psychanalyse et religion en littérature à l’heure du personnalisme. La nuit est ma lumière d’Étienne De Greeff (1949) » ; Jean-Philippe Warren, « Apostolat, transcendance, dialogue : Réflexions autour de la critique littéraire catholique québécoise de 1935 à 1955 » ; Gérard Fabre, « Entre personnalisme et surréalisme : Albert Béguin, la critique littéraire et la question du suicide » ; Frédéric Gugelot, « Résistances romaines au personnalisme ? La condamnation de la trilogie romanesque de Luc Estang » ; Bernadette Hidalgo Bachs, « Miguel de Unamuno, Pedro Salinas : une filiation créatrice » ; Rajesh Heynickx, « Another Genealogy: Art philosophy, politics and personalism. The case of Edgar De Bruyne » ; Marco Maffioletti, « L’Olivetti d’Adriano. Une image industrielle du personnalisme et du communautarisme » ; Mélisande Leventopoulos, « D’André Bazin à Amédée Ayfre, les circulations du personnalisme dans la cinéphilie chrétienne » ; Nadia YalaKisukidi, « L’influence vivante du personnalisme de Mounier sur la philosophie esthétique et la poésie de Léopold Sédar Senghor » ; Vincent Soulage, « Personnalisme et liturgie. Les nouvelles expressions de la foi parmi les chrétiens contestataires (de 1955 à 1980) » ; Ariane Robyn et Cécile Vanderpelen-Diagre, « Bibliographie thématique ».

COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature, n° 13 (Reindert Dhondt, Katrien Horemans, Beatrijs Vanacker et Karen Vandemeulebroucke (dir.), dossier « L'ethos en question. Effets, contours et perspectives »), 20 décembre 2013, URL : < http://contextes.revues.org/5674 > : Reindert Dhondt, Katrien Horemans, Beatrijs Vanacker et Karen Vandemeulebroucke, « Avant-propos » ; Reindert Dhondt et Beatrijs Vanacker, « Ethos : pour une mise au point conceptuelle et méthodologique » ; Dominique Maingueneau, « L’èthos : un articulateur » ; Claudio Ramírez, « Ethos and Critical Discourse Analysis : From Power to Solidarity » ; Delphine Burghgraeve, « Entre stéréotypie et singularité : la construction de l’ethos de Laurent de Premierfait dans ses prologues » ; Claire-Marie Schertz, « Autour de Christine de Pizan : entre lyrisme courtois et engagement politique » ; Katrien Horemans, « “Absence, ténèbres, silence et poussière”. La scénographie d’outre-tombe dans les Mémoires d’Alexandre de Tilly » ; Mette Tjell, « Posture d’auteur et médiation de l’œuvre : l’écrivain en porte-parole chez Antoine Volodine » ; Ugo Ruiz, « Ethos et blog d’écrivain : le cas de L’Autofictif d’Éric Chevillard » ; Emmy Poppe et Dagmar Vandebosch, « Images of the Self and the Other in the Columns by Jordi Soler in the Spanish and Mexican Press » ; José-Luis Diaz, « Paratopies romantiques ».

COnTEXTES. Revue de sociologie de la littérature, n° 14 (Jean-Pierre Bertrand, Pascal Durand et Martine Lavaud (dir.), dossier « Le portrait photographique d’écrivain », 18 juin 2014, URL : < http://contextes.revues.org/5904 > : Jean-Pierre Bertrand, Pascal Durand et Martine Lavaud, « Introduction. Le portrait photographique d’écrivain vu de profil et de face » ; Martine Lavaud, « Envisager l’histoire littéraire. Pour une épistémologie du portrait photographique d’écrivain » ; Pascal Durand, « De Nadar à Dornac. Hexis corporelle et figuration photographique des écrivains » ; Jean-Pierre Bertrand, « Esquisse d’un protocole de lecture du portrait photographique d’écrivain » ; Marc-Émmanuel Mélon, « Portrait de l’écrivain absorbé. Une allégorie photographique » ; Adeline Wrona, « Le portrait-carte, de la photographie au journal. Le marché périodique du portrait d’écrivain » ; Hélène Védrine, « Portraits de masques et de fantômes. Le portrait photographique dans le livre (1860-1930) » ; Bernard Vouilloux, « Une collection d’unica : les livres à portraits d’Edmond de Goncourt » ; François Provenzano, « Portrait photographique d’écrivain et newsmagazine. Pour une approche rhétorique de l’événementialité du littéraire » ; Fanny Lorent, « Portrait et imaginaire photographique. Cliché et anti-cliché du Nouveau Roman » ; Maria Giulia Dondero, « Les approches sémiotiques du portrait photographique. De l’identité à l’“air” » ; Jérôme Meizoz, « Portrait photographique et présentation de soi. Cendrars, Houellebecq ».

Convert, Bernard et Demailly, Lise. « Effets collatéraux de la création littéraire. L’exemple de la science-fiction », Sociologie de l’Art - Opus, n° 21 (dossier « Entre l’art et le métier »), 2012, p. 111-133.

Cooper-Richet, Diana, Mollier, Jean-Yves et Silem, Ahmed (dir.). Passeurs culturels dans le monde des médias et de l’édition en Europe (XIXe et XXe siècles), Lyon, Presses de l’ENSSIB, coll. « Références », 2005 : Marie-France Cachin, « Passeurs de culture européenne : les traducteurs anglais à l’époque » ; Bernadette Seibel, « L’importance en France de la littérature italienne (1995-2000) » ; Diane Cooper-Richet, « Le libraire, un “médiateur marchand” » ; Pierre Bruno, « Écrire pour l’enfance et ses médiateurs » ; Giovanni Ramello, « Analyse économique du droit d’auteur » ; Sun-Ae Kim, Salah Dahloumi et Ahmed Silem, « L’évaluation de l’efficience des bibliothèques universitaires en France » ; Laurent Martin, « Jeanson avant Jeanson – ou comment l’on devient un personnage fameux du spectacle et de la presse dans le Paris des années vingt quand on est parti de rien » ; Jean-Pierre Esquenazi, « Le présentateur, un “passeur” grand public » ; Bernard Lamizet, « Le miroir culturel : les “passeurs” » ; Jean-Yves Mollier, « L’édition au XIXe et XXe siècles : une médiation culturelle menacée » ; Thomas Loué, « Les passeurs culturels au risque des revues (France, XIXe et XXe siècles) » ; Jean-François Botrel, « Passeurs culturels en Espagne (1875-1914) » ; Roumiana Konstantinova, « La place de la culture dans la presse quotidienne : l’exemple d’un quotidien bulgare » ; Bernard Wuillème, « Les radios internationales, passeurs culturels : une approche historique » ; Paul Rasse, « La médiation de l’éducation populaire à l’espace public : le cas du festival “Off” » ; Isabelle Aveline et Alain Van Cuyck, « Passeurs, médiateurs… les nouveaux communicateurs : pratiques textuelles… » ; Ahmed Silem, « Passeur culturel et économie de marché ».

Cores Trasmonte, Baldomero. « Sociologia y literatura », Revista di lettras, vol. III, 1971, p. 561-589.

Cornea, Paul. « Tendances et orientations actuelles dans la sociologie de la littérature », Synthesis, vol. III, 1976, p. 205-214.

Corsini, Gianfranco. « La Sociologia della letteratura, breve storia e infruttuosa ricerca di paternita », Critica Sociologica, n° 9, 1969, p. 33-46.

Corsini, Gianfranco. L’Istituzione letteraria, Naples, Liguori, 1974.

Corsini, Gianfranco. Letteratura e sociologia, Bologne, Zanichelli, 1982.

Coser, Lewis A., Kadushin, Charles et Powell, Walter W. Books: The Culture and Commerce of Publishing, New York (NY), Basic Books, 1982.

Coser, Lewis A. Sociology through Literature, Englewood Cliffs (NJ), Prentice-Hall, 1963.

Coser, Lewis A. Men of Ideas, a Sociologist’s View, New York, Free Press, 1997.

Cosset, Pierre-Laurent et Grafnetterova, Lenka. L’engagement de l’axiologie nationale dans la lecture d’un roman. Étude de cas à partir d’une enquête comparative des lectures tchèque, française et allemande du roman de Bohumil Hrabal Moi qui ai servi le roi d’Angleterre, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2009.

Cossy, Valérie. « Femmes et création littéraire au XIXe siècle ou comment réconcilier des contraires », dans A. Fidecaro et S. Lachat (dir.), Profession : créatrice. La place des femmes dans le champ artistique, Lausanne, Antipodes, 2007, p. 49-72.

Coulangeon, Philippe et Duval, Julien (dir.). Trente ans après La Distinction de Pierre Bourdieu, Paris, La Découverte, coll. « Recherches », 2013.

Coulangeon, Philippe. Les métamorphoses de la distinction. Inégalités culturelles dans la France d’aujourd’hui, Paris, Grasset, coll. « Mondes vécus », 2011.

Coutinho, Carlos Nelson. Literatura e ideologia en Brasil : tres ensayos de critica marxista, La Havane, Casa de las Americas, 1986.

Coward, Rosalind et Ellis, John. Language and Materialism. Developments in Semiology and the Theory of the Subject, Londres, Routledge & Kegan Paul, 1977.

Craig, David. The Real Foundations; Literature and Social Change, New York (NY), Oxford University Press, 1974.

Critical Inquiry, vol. XIV, n° 3 (dossier « The Sociology of Literature »), printemps 1988 : Priscilla Parkhurst Ferguson, Philippe Desan et Wendy Grisworld, « Editors’ Introduction: Mirrors, Frames, and Demons: Reflections of the Sociology of Literature » ; Robert Weimann, « Text, Author-Function, and Appropriation in Modern Narrative: Toward a Sociology of Representation » ; Sandy Petrey, « The Reality of Representation: Between Marx and Balzac » ; Terry Eagleton, « Two Approaches in the Sociology of Literature » ; Jean-Marie Apostolidès (trad. de Alice Musick McLean), « Molière and the Sociology of Exchange » ; J. Paul Hunter, « News, and New Things: Contemporaneity and the Early English Novel » ; Janice Radway, « The Book-of-the-Month Club and the General Reader: On the Uses of “Serious” Fiction » ; Pierre Bourdieu (trad. de Priscilla Parkhurst Ferguson), « Flaubert’s Point of View » ; Alain Viala (trad. de Paula Wissing), « Prismatic Effects » ; John Sutherland, « Publishing History: A Hole at the Centre of Literary Sociology » ; Jacques Derrida (trad. de Peggy Kamuf), « Like the Sound of the Sea Deep within a Shell: Paul de Man’s War ».

Critique sociologique et critique psychanalytique (Actes du second colloque international sur la sociologie de littérature tenu à Royaumont du 10 au 12 décembre 1965), Bruxelles, Institut de Sociologie/Éditions de l’Université libre de Bruxelles, 1970 : Umberto Eco, « Le problème de la réception » ; André Green, « L’interprétation psychanalytique des productions culturelles et des œuvres d’art » ; Robert Wangermée, « Introduction à une sociologie de l’opéra » ; Guy Rosolato, « Fonctions du père et créations culturelles » ; Charles Mauron, « Les origines d’un mythe personnel chez l’écrivain » ; Jacob Taubes, « Dialectique et psychanalyse » ; René Girard, « Une analyse d’Oedipe roi » ; Roger Bastide, « Pour une coopération entre la psychanalyse et la sociologie dans l’élaboration d’une théorie des “visions du monde” » ; Paul Ricoeur, « Psychanalyse et culture » ; Lucien Goldmann, « Le sujet de la création culturelle » (repris dans L’Homme et la Société, vol. VI, 1967, p. 3-15) ; Serge Doubrovsky, « Critique et totalisation du sens ».

Croce, Benedetto. Problemi di estetica, Bari, Laterza, 1910.

Crone, Rosalind, Towheed, Shafquat et Halsey, Katie (éd.). The History of Reading, Londres/New York (NY), Routledge, 2010.

Cros, Edmond et Gómez-Moriana, Antonio. Lecture idéologique du Lazarillo de Tórmes, Montpellier, Centre d’études et de recherches sociocritiques, coll. « Études sociocritiques, Co-textes », 1984.

Cros, Edmond. « Fondement d’une sociocritique : propositions méthodologiques et application au cas du Buscón », Les Langues modernes, n° 6, 1976, p. 458-479.

Cros, Edmond. Propositions pour une sociocritique, Montpellier, Centre d’études et de recherches sociocritiques, coll. « Études sociocritiques », 1982.

Cros, Edmond. Théorie et pratique sociocritiques. Paris/Montpellier, Éditions sociales/Centre d’études et de recherches sociocritiques, 1983. (Traduction anglaise : Theory and Practice of Sociocriticism, introduction de Jürgen Link et Ursula Link-Heer, Minneapolis (MN), University of Minnesota Press, 1988.)

Cros, Edmond. Literatura, ideologia y sociedad, Madrid, Gredos, 1986.

Cros, Edmond. « Sociocritique et génétique textuelle », Degrés : Revue de synthèse à orientation sémiologique, n°s 46-47, été-automne 1986, p. 1-13.

Cros, Edmond. « Pratiques sociales et médiations intratextuelles : pour une typologie des idéosèmes », Texte, n°s 5-6 (Fredric Jameson (dir.), dossier « Théories du texte »), 1986-1987, p. 133-150.

Cros, Edmond. « Sociologie de la littérature », dans Marc Angenot, Jean Bessière, Douwe Fokkema et Eva Kushner (dir.), Théorie littéraire, Presses Universitaires de France, coll. « Fondamental », 1989, p. 127-149.

Cros, Edmond. De l’engendrement des formes, Montpellier, Centre d’études et de recherches sociocritiques, 1990.

Cros, Edmond. Ideosemas y morfogenesis del texto : literatura española e hispanoamericana, Francfort, Vervuert, 1992.

Cros, Edmond. La sociocritique, Paris, L’Harmattan, coll. « Pour comprendre », 2005.

Cruse, Amy. The Englishman and his Books in the Early Nineteenth Century, Londres, G. G. Harrap, 1930.

Cruse, Amy. The Victorians and their Books, Londres, Allen & Unwin, 1935.

Cunliffe, Robert. « Towards a Bakhtinian Semiotics of Theatre », Discours social/Social Discourse, vol. VII, n°s 3-4, été-automne 1995, p. 181-195.

Currie, Robert. Genius: An Ideology in Literature, Londres, Chatto & Windus, 1974.

Dacheux, Éric et le Pontois, Sandrine. La BD, un miroir du lien social, Paris, L’Harmattan, coll. « Communication et civilisation », 2011.

Dahan-Gaida, Laurence. Musil. Savoir et fiction, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « Culture et Société », 1994.

Daiches, David. Literature and Society, Londres, Gollancz, 1938.

Daiches, David. The Novel and the Modern World, Chicago (IL), University of Chicago Press, 1939.

Daiches, David. Poetry and the Modern World: a Study of Poetry in England between 1900 and 1939, Chicago (IL), University of Chicago Press, 1940.

Daiches, David. « Criticism and Sociology », dans Critical Approaches to Literature, Londres, Longmans, Green & Co., 1956.

Dalziel, Margaret. Popular Fiction 100 Years Ago: An Unexplored Tract of Literary History, Londres, Cohen & West, 1957.

Dandani, Mohamed. Les pratiques de lecture du collège à la fac, préface de Roger Establet, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1998.

Danko, Dagmar. « Nathalie Heinich’s Sociology of Art – and Sociology from Art », Cultural Sociology, vol. II, n° 2, juillet 2008, p. 242-256.

Darnton, Robert. « Reading, Writing, and Publishing in Eighteenth-Century France: A Case Study in the Sociology of Literature », Daedalus, vol. C, n° 1, 1971, p. 214-256.

Darnton, Robert. The Literary Underground of the Old Regime, Cambridge (MA), Harvard University Press, 1982. (Traduction française : Bohème littéraire et révolution : le monde des livres au XVIIIème siècle, Paris, Gallimard/Seuil, 1983.)

Darnton, Robert. Édition et sédition. L'univers de la littérature clandestine au XVIIIe siècle, Paris, Gallimard, 1991.

Darnton, Robert. Gens de lettres, gens du livre, trad. de M.-A. Revellat, Paris, Odile Jacob, 1992.

Darnton, Robert. « “La France, ton café fout le camp !” De l’histoire du livre à l’histoire de la communication », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 100, décembre 1993, p. 16-26.

Darnton, Robert. Poetry and the Police: Communication Networks in Eighteenth-Century Paris, Cambridge (MA), Belknap Press, 2010.

Dash, J. Michael. Literature and Ideology in Haiti, 1915-1961, Londres, Macmillan, 1981.

Dathorne, Oscar R. The Black Mind: a History of African Literature, Minneapolis (MN), University of Minnesota Press, 1974.

David, Jérôme. « L’institution imaginaire de la fiction », dans Catherine Grall et Marielle Macé (dir.), Devant la fiction, dans le monde, Rennes, Presses Universitaire de Rennes, 2010, p. 177-194.

David, Jérôme. Balzac, une éthique de la description, Paris, Honoré Champion, coll. « Romantisme et modernités », 2010.

Davidson, Cathy N. (dir.). Reading in America: Literature & Social History, Baltimore (MD), Johns Hopkins University Press, 1989 : Robert Darnton, « What is the History of Books? » ; E. Jennifer Monaghan, « Literacy Instruction and Gender in Colonial New England » ; Victor Neuburg, « Chapbooks in America: Reconstructing the Popular Reading of Early America » ; David Paul Nord, « A Republican Literature: Magazine Reading and Readers in Late Eighteenth-Century New York » ; Dana Nelson Salvino, « The Word in Black and White: Ideologies of Race and Literacy in Antebellum America » ; Cathy N. Davidson, « The Life and Times of Charlotte Temple: the Biography of a Book » ; Ronald J. Zboray, « Antebellum Reading and the Ironies of Technological Innovation » ; Barbara Sicherman, « Sense ans Sensibility: a Case Study of Women’s Reading in late-Victorian America » ; Donald Franklin Joyce, « Reflections on the Changing Publishing Objectives of Secular Black Book Publishers, 1900-1986 » ; Sharon O’Brien, « Becoming Noncanonical: the Case against Willa Cather » ; Janice A. Radway, « The Book-of-the-Month Club and the General Reader: the Uses of “Serious” Fiction » ; Donald Lazere, « Literacy and Mass Media: the Political Implications ».

Davison, Peter, Meyersohn, Rolf et Shils, Edward (dir.). « The Sociology of Literature », dans Literary Taste, Culture and Mass Communication, vol. VI, Cambridge, Chadwyck-Healey Incorporated, 1978 : Peter Davison, « Introduction » ; Peter Davison, « Further Reading » ; Rolf Meyersohn, « Sociology and Cultural Studies: Some Problems » ; René Wellek et Austin Warren, « Literature and Society », Everett L. Hunt, « The Social Interpretation of Literature » ; John H. Mueller, « Is Art the Product of Its Age » ; Alexander Kern, « The Sociology of Knowledge in the Study of Literature » ; Louise M. Rosenblatt, « Toward a Cultural Approach to Literature » ; Charles I. Glicksberg, « Literature and Society » ; Milton C. Albrecht, « The Relationship of Literature and Society » ; Ian Watt, « Literature and Society » ; Robert Escarpit, « Why a Sociology of Literature? » ; Jacques Leenhardt, « The Sociology of Literature: Some Stages in Its History » ; Lucien Goldmann, « The Sociology of Literature: Status and Problems of Method » ; Vladimir Karbusicky, « The Interaction between Reality – Work of Art – Society » ; W. Witte, « The Sociological Approach to Literature » ; L.C. Knights, « Literature and the Study of Society » ; Edward Shils, « On the Eve » ; Raymond Williams, « Literature and Sociology » ; Ruth A. Inglis, « An Objective Approach to the Relationship between Fiction and Society » ; Kenneth Burke, « Literature as Equipment for Living » ; Albert Votaw, « The Literature of Extreme Situations » ; M. Turnell, « The Writer and Social Strategy » ; Milton C. Albrecht, « Does Literature Reflect Common Values? » ; Samuel L. Becker, « The Impact of the Mass Media on Society ».

De Caluwé, Jacques (dir.). Sociologie du livre et de la lecture, Liège, Association des Romanistes de l’Université de Liège, coll. « Mémoires », 1975.

De Certeau, Michel. La culture au pluriel, Paris, Union Générale d’Éditions, 1974.

De Geest, Dirk et Meylaerts, Reine, avec la collaboration de Gina Blanckhaert (dir.). Littératures en Belgique – Literaturen in België. Diversités culturelles et dynamiques littéraires. Culturele diversiteit en literaire dynamiek, Bruxelles, Peter Lang, coll. « Nouvelle Poétique Comparatiste », 2004 : Dirk De Geest et Reine Meylaerts, « Littératures en Belgique / Literaturen in België. Un problème, une problématique, un programme » ; Pierre Piret et Ginette Michaux, « Spécificité et Singularité » ; Rainier Grutman, « Amnésie, littérature et nation : l’exemple de la Belgique » ; Daniel Droixhe, « “La plus parfaite harmonie”. Langue et nationalité aux orginies de l’Académie de Belgique (1831-1837) » ; Marcel De Smedt, « Taalkundige en literaire modellen in de Académie Royale » ; CETRA, « La traduction littéraire comme problème belge ou la littérature comme traduction » ; Lieven D’hulst, « Traduire la poésie entre 1830 et 1880 : quelques observations liminaires » ; Luc Van Doorslaer, « Belgisch, holländisch, flämisch oder niederländisch? Lage-landenliteratuur in Duitsland » ; Lieven Tack, « (D)Écrire l’altérité flamande dans les pratiques discursives francophones belges (1869-1899) » ; Rosario Gennaro, « Les chemins qui mènent à Paris. La médiation française dans les relations littéraires italo-(franco-)belges » ; Éric Lysøe, « Centralité d’un genre périphérique : le cas du fantastique » ; Jan Baetens, « Littératures imaginées (en général) et romans-photos (en particulier) ; Elke Brems, « De dynamiek van het verzaken. Over het proza van Maurice Roelants » ; Paul Aron, « Littérature et politique en Belgique francophone » ; Lut Missinne, « À la gloire de Verhaeren. De jonge Jan Greshoff en de Frans-Belgische literatuur » ; Eveline Vanfraussen, « “Volksverbonden” literatuuropvattingen in de organen van de Duits-Vlaamsche Arbeidsgemeenschap » ; Sophie Karlshausen, « Les institutions littéraires au service de la collaboration : le cas du roman Hohenmoor (1943) de P. Peyel » ; Lisbeth Verstraete-Hansen, « Romanciers et engagements. Autour de la revue Les Aubes » ; Christophe Halsberghe, « Chasser les démons ? Une lecture des Éblouissements de Pierre Mertens » ; Pascal Durand, « L’Éditon belge francophone sur la scène internationale. Héritages du passé et scénarios d’avenir » ; Michel B. Fincœur, « Deux sœurs jumelles de la collaboration : les Éditions de la Toison d’Or et l’Uitgeverij De Lage Landen » ; Ernst Bruinsma, « Manteau, niet voor Vlaanderen alleen » ; Rita Ghesquière, « Averbode van E.K. tot E-land » ; José Lambert, « Conclusions. Considérations globales sur les littératures en construction ».

De La Fuente, Eduardo. « The Art of Social Forms and the Social Forms of Art: The Sociology-Aesthetics Nexus in Georg Simmel’s Thought », Sociological Theory, vol. XXVI, n° 4, 2008, p. 344-362.

De la Grasserie, Raoul-Robert-Marie. Des rapports de la sociologie et de l’esthétique, Paris, Imprimerie nationale, 1906.

De Lope, Monique. Le savoir et ses représentations : théâtre de Juan del Encina (1492-1514), Montpellier, Centre d’études et de recherche sociocritiques, 1992.

De Marneffe, Daphné et Denis, Benoît (dir.). Les réseaux littéraires, Bruxelles, Le Cri, 2006 : Paul Aron et Benoît Denis, « Réseaux et institution faible » ; Frédéric Claisse, « De quelques avatars de la notion de réseau en sociologie » ; Gisèle Sapiro, « Réseaux, institution(s) et champ » ; Anna Boschetti, « De quoi parle-t-on lorsque l’on parle de “réseau” ? » ; Jean-Marie Klinkenberg, « Réseaux et trajectoires » ; Björn-Olav Dozo et Bibiane Fréché, « Réseaux et bases de données » ; Fanny Népote-Desmarres, « Réflexions sur les réseaux culturels toulousains au XVIIe siècle » ; Alain Vaillant, « Réseau et histoire littéraire : de la sociologie à la poétique » ; Christian Berg, « Le réseau du boxon. Réflexions sur la modernité en Belgique avant La Jeune Belgique » ; Gérald Purnelle et Björn-Olav Dozo, « L’apport des revues et de la statistique à l’approche des réseaux » ; Cécile Vanderpelen-Diagre, « Réseau et groupe. L’exemple des écrivains catholiques francophones (1918-1939) » ; Maria Chiara Gnocchi, « Le réseau de Rieder. Description historique et questionnement méthodologique » ; Michel Lacroix, « Ponts, triades, trous ou comment décrire les réseaux littéraires. Le cas des relations entre Léo-Paul Desrosiers et les éditions Gallimard » ; Michel Fincoeur, « Le “réseau rexiste” dans l’édition sous l’Occupation allemande (1940-1944) » ; Jean-Pierre Bertrand et Anthony Glinoer, « La “nouvelle génération” romancière face à ses réseaux (1997-2001) » ; Alain Viala, « Pour un premier bilan » ; François Provenzano, « Bibliographie sélective ».

De Mulder, Catherine. Leconte de Lisle, entre utopie et république, Amsterdam/New York (NY), Rodopi, 2005.

De Nooy, Wouter. « Social Networks and Classification in Literature », Poetics, n° 20, 1991, p. 507-537.

De Nooy, Wouter. « Fields and Networks: Correspondence Analysis and Social Network Analysis in the Framework of Field Theory », Poetics, n° 31, 2003, p. 305-327.

De Rambures, Jean-Louis. Comment travaillent les écrivains, Paris, Flammarion, 1978.

De Rougemont, Denis. « The Social Responsibility of the Writer in Contemporary West European Societies », Yearbook of comparative and general literature, vol. XXII, 1973, p. 58-70.

De Saint Martin, Monique. « Les “femmes écrivains” et le champ littéraire », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. LXXXIII, n° 83 (dossier « Masculin/féminin (1) »), juin 1990, p. 52-56.

De Singly, François. « Un cas de dédoublement littéraire », Actes de la recherche en sciences sociales, vol. II, n° 6 (dossier « Le sport, l’État et la violence »), décembre 1976, p. 76-85.

Debouzy, Jacques, Duparc, Jean et Rudich, Norman. « Marxisme et littérature : parcours critique et bibliographique. France, États-Unis, Grande-Bretagne », Dialectiques, vol. XIV, 1976, p. 102-123.

Debreczeny, Paul. Social Functions of Literature: Alexander Pushkin and Russian Culture, Stanford (CA), Stanford University Press, 1997.

Degrés (dossier « Texte et idéologie »), vol. VIII, n°s 24-25, 1980-1981 : Pierre V. Zima, « La Nausée de Sartre comme relation narrative à la crise des valeurs » ; Françoise Van Rossum-Guyon, « Métadiscours et commentaire esthétique chez Balzac : quelques problèmes » ; Mieke Bal, « Narrativité et manipulation » ; Charles Grivel, « Esquisse d’une théorie des systèmes doxiques » ; Leo H. Hoek, « Sémiosis de l’idéologie dans Claude Gueux de Victor Hugo » ; Maarten van Buuren, « Quelques aspects du dialogisme. Pouchkine, Dostoievski, Joyce » ; Aloysius Van Kesteren, « Theaterwetenschap en ideologie ; onderzoek naar doelstellingen van theatergroepen en de effectuering ervan » ; R. T. Segers, « La détermination idéologique du lecteur » ; André Jacob et Alba Pellegrino, « Notes de lecture ».

Deleuze, Gilles et Guattari, Félix. Kafka, pour une littérature mineure, Paris, Éditions de Minuit, 1975.

Delfau, Gérard et Roche, Anne. Histoire, Littérature. Histoire et interprétation du fait littéraire, Paris, Seuil, coll. « Pierres vives », 1977.

Delhalle, Nancy. Vers un théâtre politique : Belgique francophone 1960-2000, Bruxelles, Le Cri/CIEL, 2006.

Della Volpe, Galvano. Critica dell’ideologia contemporanea : saggi di teoria dialettica, Rome, Editori riuniti, 1967.

Demarcy, Richard. Éléments d’une sociologie du spectacle, Paris, Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1973.

Demetz, Peter. Marx, Engels und die Dichter. Zur Grundlagenforschung des Marxismus, Stuttgart, Deutsche Verlags-Anstalt, 1959. (Traduction anglaise : Marx, Engels and the Poets: Origins of marxist literary Criticism, Chicago (IL), University of Chicago Press, 1967.)

Demorgeon, Jacques et Zalamanski, Henri. « Progrès assez lents en sociologie de la littérature contemporaine », Le Discours social, vol. I, 1970, p. 87-90.

Deniot, Joëlle et Pessin, Alain (dir.). Les peuples de l’art, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2006, 2 vol. 

Denis, Benoît et Klinkenberg, Jean-Marie. La littérature belge. Précis d’histoire sociale, Bruxelles, Labor, coll. « Espace Nord », 2005.

Denis, Benoît. Littérature et engagement. De Pascal à Sartre, Paris, Seuil, 2000.

Denning, Michael. Cover Stories: Narrative and Ideology in the British Spy Thriller, Londres/New York (NY), Routledge & Kegan Paul, 1987.

Denning, Michael. Mechanic Accents: Dime Novels and Working Class Culture in America, New York (NY), Verso, 1987.

Denning, Michael. The Cultural Front: The Laboring of American Culture in the Twentieth Century, New York (NY), Verso, 1997.

Derive, Jean, Mouralis, Bernard et Diop, Papa Samba. Littératures africaines francophones. Sociologie de la littérature, Bayreuth, Bayreuth University, 1985.

Desan, Philippe, Ferguson, Priscilla Parkhust et Griswold, Wendy (dir.). Literature and Social Practice, Chicago (IL), University of Chicago Press, 1989 : Leo Löwenthal, « Sociology of Literature in Retrospect » ; Lewis A. Coser, « Response to Leo Löwenthal » ; Robert Weimann, « Text, Author-Function, and Appropriation in Modern Narrative: toward a Sociology of Representation » ; Priscilla Parkhurst Ferguson, « Reading Revolutionary Paris » ; Sandy Petrey, « The Reality of Representation: between Marx and Balzac » ; Terry Eagleton, « Two Approaches in the Sociology of Literature » ; Jean-Marie Apostolidès, « Molière and the Sociology of Exchange » ; J. Paul Hunter, « “News, and New Things”: Contemporaneity and the Early English novel » ; Jacques Dubois et Pascal Durand, « Literary Field and Classes of Texts » ; Janice Radway, « The Book-of-the-Month Club and the General Reader: on the Uses of “Serious” Fiction » ; Walter W. Powell, « Cultural Production as Routine: some Thoughts on “America’s Bookstore” » ; Philippe Desan, « Poetry and Politics: Lamartine’s Revolutions » ; Pierre Bourdieu, « Flaubert’s Point of View » ; Régine Robin, « Kafka’s Place in the Literary Field » ; Alain Viala, « Prismatic Effects » ; John Sutherland, « Publishing History: a Hole at the Centre of Literary Sociology » ; G. Thomas Tanselle, « Response to John Sutherland ».

Descotes, Maurice. Le public de théâtre et son histoire, Paris, Presses Universitaires de France, 1964.

Deseilligny, Oriane et Ducas, Sylvie (dir.). L’auteur en réseau, les réseaux de l’auteur, Paris, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2013 : Oriane Deseilligny et Sylvie Ducas, « Introduction » ; Alexandra Saemmer, « Faut-il canoniser la littérature numérique ? » ; Étienne Candel et Gustavo Gomez-Mejia, « Écrire l’auteur : la pratique éditoriale comme construction socioculturelle de la littérarité des textes sur le Web » ; Éric Chevillard, « L’Autofictif (extrait) » ; Pierre Banos, « Médiations éditoriales : l’auteur et son double. Le texte de théâtre gratuit sur internet : propension au suicide littéraire ou légitimation hasardeuse par l’utilitarisme ? » ; Julia Bonaccorsi, « Disparitions, empreintes et ubiquités : analyse intermédiatique d’un faire œuvre en bande dessinée » ; Benoit Berthou, « Auteur et réseau : deux logiques divergentes ? » ; Régine Detambel, « Où le jugement très redoutable ? » ; Priscilla Wind, « L’auteur et ses dispositifs d’engagement. www.elfriedejelinek.com : entre parodie de site web et mission auctoriale » ; Estelle Paint, « Wu Ming, un singulier exemple d’auteur à l’ère du numérique » ; Flore Garcin-Marrou, « L’auteur et la mise en scène de soi sur Facebook : un nouveau théâtre ? » ; Martin Winckler, « Un réseau, des partages » ; Brigitte Chapelain, « Paroles de lecteurs : autorité critique ou autorité auctoriale ? De nouvelles pratiques d’autorité dans les blogs de lecteurs » ; Jean-Marc Leveratto, « Sociabilité littéraire et expertise ordinaire de la qualité. Une observation sociologique sur Internet » ; Marc Pautrel, « L’écrivain conducteur » ; Pascale Hellégouarc’h, « L’auteur en ses traces. Traces et cailloux, de l’écran au papier : mémoire en jeu » ; Valérie Jeanne-Perrier, « Plumes et pixels : produire, signer, diffuser… exister. “Mille fois sur les réseaux informatisés tu feras circuler ton identité !” Ou le travail de portfolio mené par l’auteur sur l’internet » ; Marc Lévy, « Art, site et numérique ».

Desormeaux, Daniel. La figure du bibliomane. Histoire du livre et stratégie littéraire au XIXe siècle, Paris, Nizet, 2001.

Detrez, Christine. Femmes du Maghreb, une écriture à soi, Paris, La Dispute, 2012.

Dhaenens, Jacques. La maison de rendez-vous d’Alain Robbe-Grillet. Pour une philologie sociologique, Paris, Lettres modernes Minard, coll. « Archives des Lettres modernes », 1970.

Diaz, José-Luis. L’écrivain imaginaire. Scénographies auctoriales à l’époque romantique, Paris, Honoré Champion, 2007.

Diaz, José-Luis. « Sociologies du roman (1830-1860) », Romantisme, n° 160, 2013 (dossier « Conquêtes du roman »), p. 79-92.

Díaz-Plaja, Guillermo. El Oficio de Escribir, Madrid, Alianza Editorial, 1969.

Die Krise in der Œkonomie, Politik, Ideologie und Literatur der kapitalistischen Länder Lateinamerikas : Kolloquiumsmaierialien 1981-1982, Rostock, Wilhelm-Pieck Universität Rostock, Sektion Lateinamerikawissenschaften, 1983.

Diez-Borque, José Maria. Literature y cultura de masas : Estudio de la novela subliteraria, Madrid, Al-Borak, 1972.

Dill, Hans-Otto. Literatur im Spannungsfeld von Kunst, Geschaft und Ideologie : Autor, Leser und Buch in Frankreich und Lateinamerika 1960 bis 1980, Cologne, Pahl-Rugenstein, 1986.

Dion, Robert et Fortier, Frances. Écrire l’écrivain. Formes contemporaines de la vie d’auteur, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Espace littéraire », 2010.

Dirkx, Paul. Sociologie de la littérature, Paris, Armand Colin, coll. « Cursus », 2000.

Dirkx, Paul. Les « Amis belges ». Presse littéraire et franco-universalisme, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Interférences », 2006.

Discours social/Social Discourse, vol. III, n°s 1-2 (dossier « Bakhtin and Otherness »), printemps-été 1990 : Michael Holquist et Robert F. Barsky, « Dialogue: Conversation between Robert F. Barsky and Michael Holquist. Hamden CT, Saturday-Sunday August 18-19, 1990 » ; Bruce Dorval et John Dore, « The Adolescent’s Intimate Other: Comparing Piaget, Freud and Bakhtin in an Analysis of Dialog » ; Marike Finlay et Brian Robertson, « Quasi-Direct Discourse in the Psychoanalytic Context: Dialogical Strategy / Strategic Dialogue » ; Marie-Pierrette Malcuzynski, « Mikhail Bakhtin and the Sociocritical Practice » ; Paolo Jachia, « La philosophie du dialogue de M. Bakhtine » ; Wladimir Krysinski, « Bakhtin and the Evolution of the Post-Dostoevskian Novel » ; Arthur J. Sabatini, « Performance Novels: Notes Toward an Extension of Bakhtin’s Theories of Genre and the Novel » ; Robert F. Barsky, « Re-vitalising the Memory through Narrative: Bakhtin’s Dialogism and the Realist Text » ; M. Keith Booker, « O’Brien among the Benighted Gaels: Linguistic Oppression and Cultural Definition in Ireland » ; Anthony Wall, « Neige Noire comme texte masqué » ; Lynn J. Shakinovsky, « Hidden Listeners: Dialogism in the Poetry of Emily Dickinson » ; Augusto Ponzio, « Bakhtinian Alterity and the Search for Identity in Europe Today » ; Régine Robin, « Bakhtin and Postmodernism: An Unexpected Encounter. Notes on Jean-Paul Goude’s “Marseillaise” » ; William McClellan, « The Dialogic Other: Bakhtin’s Theory of Rhetoric » ; Maroussia Hajdukowski-Ahmed, « Éthique de l’altérité, éthique de la différence sexuelle : Bakhtine et les théories féministes » ; Dragan Kujundzic, « Laughter as Otherness in Bakhtin and Derrida » ; David Pattersen, « Laughter and the Alterity of Truth in Bakhtin’s Aesthetics » ; Robert Busch, « Bakhtin’s “Problemy tvorchestva Dostoevskogo” and V. V. Vinogradov’s “O Khudozhestvennoi proze” – A Dialogic Relationship » ; Allan Reid, « Who is Lotman and Why is Bakhtin Saying those Nasty Things about Him? » ; Susan Petrilli, « Dialogue and Chronotopic Otherness: Bakhtin and Welby ».

Discours social/Social Discourse, vol. IV, n°s 1-2 (dossier « Actes du Colloque d’ouverture du Centre interuniversitaire d’analyse du discours et de sociocritique des textes (21-22 mars 1991) »), hiver 1992 : Denise Maldidier, « L’inquiétude du discours. Un trajet dans l’histoire de l’analyse du discours : le travail de Michel Pêcheux » ; Jean-Jacques Courtine, « Une généalogie de l’analyse du discours » ; Teun A. van Dijk, « Text, Talk, Elites and Racism » ; Jocelyn Létourneau, « Le “Québec moderne” : un chapitre du grand récit collectif des Québécois » ; Antonio Gómez-Moriana, « Discourse Analysis as Sociocriticism: Colombus and the Invention of the “Indian” » ; Régine Robin, « Remarques de clôture : Problèmes et perspectives » ; Timothy Reiss, « The Cosmos Rag, or: How Mean Can You Be » ; Michelle Weinroth, « Les Apories de la propagande communiste britannique des années trente ».

Discours social/Social Discourse, vol. V, n°s 1-2 (dossier « Le sociogramme en question/Sociocriticism Revisited »), hiver-printemps 1993 : Régine Robin, « Introduction. Le sociogramme en question. Le dehors et le dedans du texte » ; Régine Robin, « Pour une socio-poétique de l’imaginaire social » ; Pierre Popovic, « La pauvreté poétique (1848-1897) : premières hypothèses d’une recherche en cours » ; Isabelle Tournier, « Le sociogramme du hasard chez Balzac » ; Paul Bleton et Richard St-Germain, « Culture fasciculaire et déterritorialisation. Espions, mais aussi aventuriers, détectives et amoureuses du Québec paralittéraire des années 1940-1960 » ; Jean-François Côté, « Frontières de la communication : Sociocritique de la guerre dans le roman américain des années trente (le cas de la trilogie U.S.A. de Dos Passos) » ; Michel Biron, « Lecture sociocritique des romans de la décadence ».

Discours social/Social Discourse, vol. V, n°s 3-4 (dossier « La langue fétiche/ Fetishizing Language »), été-automne 1993 : Régine Robin, « Langue-délire et langue-délit » ; Joris Vlasselaers, « Literature and Cultural Identification » ; Rainier Grutman, « La langue paternelle en littérature : réflexions sur un fétiche » ; Darko Suvin, « And Yet: Seesaws, Pivots and Parentheses (Reflections On Two Voices Of Translation Discourse A Propos Of A Haiku By Issa) » ; Alexis Nouss, « Ceci n’est pas une traduction ou le péché de Babel » ; Laurent Lamy, « Du “traduire” comme extradition » ; Simon Harel, « Le fétiche de la langue morte » ; Catherine Mavrikakis, « La langue a-t-elle un genre ? » ; Sherry Simon, « Fetishizing the Foreign? Lepage’s Trilogie des dragons » ; Lise Gauvin, « Une surconscience opérante : les stratégies textuelles des années 80 » ; Caroline Désy, « La langue au Québec : un dialogue avec l’histoire et le sacré ».

Discours social/Social Discourse, vol. VII, n°s 1-2 (dossier « L’esprit de censure / The Censoring Mind »), hiver-printemps 1995 : Marc Angenot, « L’Esprit de censure : nouvelles censures et nouveaux débats sur la liberté d’expression » ; Paul Siblot, « La Police des mots : Euphémismes, ou comment ne pas appeler les choses par leur nom » ; Freda Indursky, « Le fonctionnement de l’interdit dans un discours autoritaire » ; Walter Moser, « L’appropriation culturelle » ; Simon Harel, « L’assourdissement interprétatif » ; Nurith Gertz, « Text and Subtext: Newspaper Coverage of the War in Lebanon » ; Christian Vanderdorpe, « Du fondamentalisme linguistique ou de la tentation de rectifier la pensée par le langage » ; Patrick Imbert, « Il n’y a même plus de censure » ; Mirela Saim, « “La presse discute” : démocratie et censure sous la Monarchie de Juillet ».

Discours social/Social Discourse, vol. VII, n°s 3-4 (dossier « La littérature comme objet social /Literature as a social object »), été-automne 1995 : Jacques Pelletier, « La littérature comme objet social : enjeux disciplinaires » ; Maryse Souchard, « La contribution de l’École britannique » ; Robert Schwartzwald, « Patience littéraire, rectitude politique : où en sommes-nous aux États-Unis ? » ; Hans-Jürgen Lüsebrink, « De l’analyse de la réception littéraire à l’étude des transferts culturels » ; Rémy Ponton, « À propos des premiers textes de Pierre Bourdieu sur le champ littéraire » ; Paul Aron, « Sur le concept d’autonomie » ; Alain Viala, « Réception et anticipations croisées » ; Philippe Hamon, « L’épidictique : au carrefour de la textualité et de la socialité » ; Michel Biron, « La sociocritique : un projet inachevé » ; Denis Saint-Jacques, « La littérature et sa socialité. Quelle sociologie pour quel objet ? » ; Jean-François Côté, « Dialectique de la communication dans le roman américain » ; Józef Kwaterko, « Historicité et effet de texte : le discours de l’aliénation dans le roman québécois des années 1960 » ; Robert Dion, « La critique (québécoise) sous influence : convergences et interférences » ; Jacques Dubois, « Proust sociologique » ; Marc Angenot, « La Critique au service de la Révolution ».

Discours social/Social Discourse, vol. VIII, n°3-4 (dossier « Nouvelles recherches en sociocritique et en analyse du discours / Current Trends in Sociocriticism and Discourse Analysis »), été-automne 1996 : Marc Angenot, « Adieu à Discours social / A Farewell to Social Discourse » ; Pierre Popovic (dir.), « Théorie des champs et/ou sociocritique des textes » ; Marc Angenot, « Bourdieu or not Bourdieu : notes sur la sociocritique » ; Michel Biron, « Sociologie de la littérature et/ou sociocritique : une tension profonde » ; Pierre Milot, « Que reste-t-il de sociologique dans la sociocritique ? » ; Benoît Melançon, « Des casquettes, de la sociocritique, de la sociologie de la littérature, du Siècle des lumières et de la lettre » ; Pierre Popovic, « Clôture du champ et ouverture du texte. Notes fragmentaires » ; Régine Robin, « Sociocritique et sociologie de la littérature : quelques thèses à développer » ; Denis Saint-Jacques, « Sociologie de la littérature et/ou sociocritique : thèses » ; Marc Angenot, « Modernisme, communisme et barbarie : à propos du jugement “social” du texte moderne » ; Marie-Pierrette Malcuzynski, « Lorsqu’il est question de sociocritique… » ; Jean-François Chassay, « Ne coupez pas ! : les avatars du téléphone dans le discours social américain à la fin du XIXe siècle » ; Michel Lacroix, « En toutes lettres : le nom » ; Geneviève Sicotte, « De la gastronomie considérée comme un des beaux-arts » ; Pierre Popovic, « Le crash de la Nationale sept – Sociocritique et transactions du texte » ; Noemí Goldman, « Identité politique, identité sociale : le Río de la Plata au début du XIXe siècle » ; Caroline Désy, « Le combat de Dieu contre Satan : le discours sur la guerre d’Espagne dans la presse québécoise des années trente » ; Simon Harel, « Le legs cryptophorique » ; Catherine Leclerc, « Évocation par le vide. De la représentation de l’autre dans “Vois! Déjà l’ange…” de Michel Leiris ».

Djungu-Simba, Charles-Kamatenda. Les écrivains du Congo-Zaïre. Approches d’un champ littéraire africain, Metz, Centre Écritures, coll. « Littératures des mondes contemporains, série Afrique », 2007.

Dmitruk, Krzysztof. Literatura, społeczenstwo, przestrzeń przemiany układu kultury literackiej, Wrocław, Zakład Narodowy imienia Ossolińskich, 1980.

Dobrzyńska, Teresa. Tekst w kontekście: zbiór studiów, Wrocław, Zakład Narodowy imienia Ossolińskich, 1990.

Dollé, Marie (dir.). Quel scandale !, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « Culture et Société », 2006 : Agnès Spiquel, « La légende de la bataille d’Hernani » ; Alain Schaffner, « Silhouettes du scandale : de Marcel Aymé à Céline » ; Serge Bismuth, « Le scandale de la signature – Manet et Mallarmé » ; Claudine Grammont, « L’avant-garde comme stratégie : l’exemple du scandale des Fauves » ; Jeannine Richard-Zappella, « Karl Kraus ou les paroles scandaleuses » ; Myriam Boucharenc, « L’acte gratuit, un scandale en deux temps trois mouvements » ; Jean Touzot, « Jean Cocteau, ou la preuve du génie par le scandale » ; Claude Leroy, « Le carnaval des impostures : le mythe de Tahiti selon Romain Gary » ; Francis Vanoye, « De quelques scandales cinématographiques et de la question de l’irreprésentable » ; Claude Coste, « Le scandale de Pélléas et Mélisande » ; Marie Dollé, « Un sacre mouvementé : Le Sacre du printemps d’Igor Stravinsky » ; Pierre Jourde, « Scandale, censure et procès dans le champ littéraire français contemporain » ; Christian Doumet, « Le corps anesthésié de l’œuvre ».

Doubrovsky, Serge. « Sociologie du thème », dans Pourquoi la nouvelle critique ? Critique et objectivité, Paris, Mercure de France, 1966, p. 127-169.

Doucy, Por. Literatura y sociedad : Problemas de metodologia en sociologia de la literatura, Barcelone, Martinez Roca, 1971.

Doutrepont, Georges. La littérature et la société, Bruxelles, Palais des Académies, 1942.

Dowling, William C. Jameson, Althusser, Marx, Ithaca (NY), Cornell University Press, 1984.

Dozo, Björn-Olav, Glinoer, Anthony et Lacroix, Michel (dir.). Imaginaires de la vie littéraire. Fiction, figuration, configuration, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Interférences », 2012 : Michel Lacroix, « Introduction. “Un texte comme les autres” : Auteurs, figurations, configurations » ; Jean-Pierre Bertrand, « Ouverture. Le comble de la vie littéraire : Paludes » ; Valérie Stiénon, « L’homme de lettres en personnage générique. La sociologie-fiction des “physiologies” » ; Cyril Piroux, « Le rond-de-cuir dans le roman français : figure symbolique de l’écrivain moderne ? » ; Martine-Emmanuelle Lapointe, « Figures de l’engagement politique dans trois romans québécois contemporains » ; Marie-Pier Luneau, « Talons aiguilles, best-sellers et milieu de l’édition : figurations du personnel littéraire en chick lit » ; Charline Pluvinet, « “Pataulogie” de la littérature : l’écrivain afro-américain à l’épreuve de la fiction dasn Erasure de Percival Everett » ; Vincent Laisney, « Enquête préliminaire sur l’évolution littéraire. Le Termite de J.-H. Rosny (1889) » ; Pascal Durand, « Le dernier mardi et le dernier cénacle. De Calixte Armel à Mallarmé » ; Pascal Brissette, « Visite au grand écrivain et récitation d’outre-tombe : Nelligan dans Le beau risque » ; David Vrydaghs, « Le surréalisme fictif. Motifs critiques et réécritures historiographiques dans Odile, Gilles et Aurélien » ; Jean-Philippe Martel, « Roger Nimier, personnage(s) de roman : scénographies d’un hussard de papier » ; Guillaume McNeil Arteau, « Le journaliste chez Balzac, ou le libéralisme dans les lettres » ; Guillaume Pinson, « De Lucien de Rubempré à Gédéon Spilett ou de l’écrivain-journaliste au reporter qui n’écrit plus : scénarios et contre-scénarios » ; Björn-Olav Dozo et Michel Lacroix, « “Le lieu géométrique de toutes les agitations” : écrivains fictifs et prix littéraires, de Renée Dunan à Vincent Ravalec » ; Sylvie Ducas, « Fables contemporaines du “bibliothécaire en morceaux” ou l’auteur bibliophobe et l’a-bibliothèque » ; Patricia Godbout, « De quelques personnages de traducteurs dans la littérature québécoise » ; Anne-Marie Clément, « Représentations contemporaines de l’écrivain fictif dans ses habits de biographe » ; Caroline Paquette, « Entre manuscrits et souffrance : l’éditeur artiste dans le roman québécois contemporain » ; Alain Goulet, « Gide et ses alter ego expérimentaux » ; Paul Dirkx, « Le corps autographe. Nouvelles hypothèses sur Le jardin des plantes de Claude Simon » ; Robert Dion et Frances Fortier, « Institutions en péril : de la satire dévastatrice à la disqualification parodique » ; Jacques Dubois, « Devenir auteur : Angot actrice et témoin » ; Clotilde Landais, « La représentation littéraire de l’écrivain comme reflet de l’imposture de l’institution littéraire chez Stephen King ».

Dozo, Björn-Olav. La Vie littéraire à la toise. Études quantitatives des professions et des sociabilités des écrivains belges francophones (1918-1940), Bruxelles, Le Cri/CIEL, 2011.

Dozo, Björn-Olav. Mesures de l’écrivain. Profil socio-littéraire et capital relationnel dans l’entre-deux-guerres en Belgique francophone, Liège, Presses Universitaires de Liège, coll. « Situations », 2011.

Dreyer, Emmanuel et Le Floch, Patrick (dir.). Le lecteur. Approche sociologique, économique et juridique, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2004 : Patrick Le Floch, « Préface » ; Emmanuel Dreyer, « Introduction » ; Valérie Fouassier, « Les études en réception au sein de l’offre médiatique » ; Jean-Marie Charon, « Le lecteur à satisfaire, le marketing en presse magazine » ; Patrick Le Floch et Denis Delgay-Troïse, « Le lecteur, enjeu des transactions : les fondements empiriques de la valorisation des investissements dans les opération de création, de relance ou de rachat de titres de presse » ; Patrick Le Floch, « Le lecteur à faire valoir : le prix du lecteur de presse magazine sous l’angle des tarifs publicitaires » ; Nathalie Sonnac, « Lecteurs et publicité. L’incidence du comportement des lecteurs dans les stratégies des entreprises de presse et sur la structure de marché du secteur » ; Jean-Louis Fabiani, « Pour une sociologie du lecteur » ; Joëlle Le Marec et Igor Babou, « Transformation des pratiques de lecture écriture à l’heure des réseaux : objets, relations, et normes dans le travail des bibliothécaires » ; Didier Truchet, « Le lecteur, préoccupation fondamentale du Conseil constitutionnel et de la Cour européenne des droits de l’homme ? » ; Fabrice Siiriainen, « L’accès du lecteur à l’œuvre et le droit d’auteur » ; Laure Marino, « Le lecteur, client de l’entreprise de presse ? » ; Frédéric Gras, « Le lecteur : je pense donc… j’agis » ; Arnaud Belleil, « Lecteur profilé, lecteur surveillé dans le cyberespace » ; Emmanuel Dreyer, « Du lecteur alibi. Réflexion sur les multiples fondements du droit à l’information ».

Dubois, Jacques et Durand, Pascal. « Champ littéraire et classes de textes », Littérature, n° 70, 1988, p. 5-23.

Dubois, Jacques et Mahieu, Raymond. « Sociocritique », dans Maurice Delcroix et Fernand Hallyn (dir.), Méthodes du texte. Introduction aux études littéraires, Louvain-la-Neuve, Duculot, 1990, p. 288-313.

Dubois, Jacques, Durand, Pascal et Winkin, Yves (dir.). Le Symbolique et le Social. La réception internationale de la pensée de Pierre Bourdieu, Liège, Éditions de l’Université de Liège, coll. « Sociopolis », 2005 ; partim : Jacques Dubois, Pascal Durand et Yves Winkin, « Introduction. Le symbolique est le social » ; Constanze Baetghe, « Une littérature sans littérarité. Pour une autonomie de l’œuvre d’art » ; Anthony Glinoer, « Enfances du champ littéraire français. À propos de l’époque romantique » ; Pascal Durand, « Les ruses de l’illusion. Le “cas” Mallarmé » ; Wolfgang Asholt, « La notion d’avant-garde dans Les Règles de l’art » ; Benoît Denis, « La littérature francophone de Belgique. Périphérie et autonomie » ; Jérôme Meizoz, « Pierre Bourdieu et la question de la forme » ; Paul Dirkx, « Réception et récepteurs des Règles de l’art » ; Johan Heilbron, « Innovation institutionnelle et transmission artistique » ; Pierre Boudieu, « Secouez un peu vos structures ! » ; Annie Ernaux, « Épilogue. Raisons d’écrire ».

Dubois, Jacques. « Deux représentations de la société dans le nouveau théâtre », Revue d’histoire du théâtre, n° 82, 1969, p. 151-161.

Dubois, Jacques. « Une écriture à saturation, les présupposés idéologiques dans l’incipit du Nabab », Études littéraires, vol. IV, n° 3, 1971, p. 297-310.

Dubois, Jacques. « Code, texte, métatexte », Littérature, n° 12, 1973, p. 3-11.

Dubois, Jacques. « Surcodage et protocole de lecture dans le roman naturaliste », Poétique, n° 16, 1973, p. 491-498.

Dubois, Jacques. L’Assommoir de Zola. Société, discours, idéologie, Paris, Larousse, 1973 (rééd. Paris, Belin Sup, 1993).

Dubois, Jacques. « Statut de l’écrivain et conditions de la production littéraire », dans Problèmes et méthodes de l’histoire littéraire (Colloque du 18 novembre 1972), Paris, Armand Colin, 1974, p. 105-111.

Dubois, Jacques. « Sociologie de la lecture et concept de lisibilité », Revue des langues vivantes, vol. XLI, n° 5, 1975, p. 471-483.

Dubois, Jacques. L’Institution de la littérature : introduction à une sociologie, Paris/Bruxelles, Nathan/Labor, coll. « Dossiers media », 1978 (rééd. Bruxelles, Labor, 2005).

Dubois, Jacques. « Sociologie des textes littéraires », La Pensée, n° 215, octobre 1980, p. 83-94.

Dubois, Jacques. Le roman policier, ou la modernité, Paris, Nathan, 1992.

Dubois, Jacques. Pour Albertine. Proust et le sens du social, Paris, Seuil, coll. « Liber », 1997.

Dubois, Jacques. Les romanciers du réel : de Balzac à Simenon, Paris, Seuil, coll. « Points », 2000.

Dubois, Jacques. « Pierre Bourdieu and Literature », Sub-Stance, vol. XXIX, n° 3, 2000, p. 84-102.

Dubois, Jacques. « Malédiction sociale et bénédiction romanesque », Romantisme, n° 137, 2007, p. 81-94.

Dubois, Jacques. Stendhal, une sociologie romanesque, Paris, La Découverte, coll. « Textes à l’appui/Laboratoire des Sciences sociales », 2007.

Dubois, Jérôme. La mise en scène du corps social. Contribution aux marges complémentaires des sociologies du théâtre et du corps, préface de Michel Maffesoli, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2007.

Dubois, Jérôme. Les usages sociaux du théâtre hors ses murs. École, entreprise, hôpital, prison, etc. Témoignages et analyses, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2011.

Dubois, Sébastien et François, Pierre. « Career Paths and Hierarchies in the Pure Pole of the Literary Field: The Case of Contemporary Poetry », Poetics, vol. XLI, n° 4, 2013, p. 501-523.

Dubois, Sébastien. « Mesurer la réputation. Reconnaissance et renommée des poètes contemporains », Histoire & mesure, vol. XXIII, n° 2, 2008, p. 103-143.

Dubois, Sébastien. « Entrer au panthéon littéraire. Consécration des poètes contemporains », Revue française de sociologie, vol. L, n° 1, 2009, p 3-29.

Duby, Georges. « Histoire / société / imaginaire » (entretien avec Marc Abeles), Dialectiques, n°s 10-11, 1975, p. 111-123.

Ducas, Sylvie (dir.). Les Acteurs du livre, Paris, Nicolas Malais, 2012 : Sylvie Ducas, « Introduction » ; Michèle Bokobza-Kahan, « Enjeux stratégiques de l’imprimé dans l’écriture et la diffusion des témoignages des convulsionnaires de Saint-Médard » ; Alain Vaillant, « Sacralisation, médiatisation ou marginalisation ? Les paradoxes de l’auteur au XIXe siècle » ; Nathalie Collé-Bak, « L’illustrateur comme auteur ou co-auteur du texte, ou l’unicité de l’acte auctorial remise en cause par la mise en images » ; Caroline Raulet-Marcel, « Librairie romantique et genre romanesque. L’instauration d’une nouvelle relation entre l’auteur et son lecteur sous la Restauration » ; Cécile Rabot, « Dispositifs de mise en valeur en bibliothèque de lecture publique et processus d’auctorialisation » ; Bertrand Legendre, « Questions autour des primo-romanciers » ; Sébastien François, « Auctorialité et réécritures contemporaines : que reste-t-il des auteurs dans le monde des fanfictions ? » ; Aurélien Pigeat, « Le scantrad aujourd’hui : Mafia Blues ? ».

Ducas, Sylvie (dir.). Les Mondes du livre, Paris, Nicolas Malais, 2013 : Jean-Yves Mollier, « Préface » ; Sylvie Ducas, « Introduction » ; Stéphanie Danaux, « L’illustration pour la jeunesse au Québec avant 1940 » ; Matthieu Letourneux, « Éditeurs, supports et logiques sérielles : des feuilletons aux collections populaires » ; François Vignale, « Louis Aragon et André Breton : deux auteurs de la revue Fontaine (1939-1947) » ; Anouk Cohen, « Le livre, la lecture et l’écriture au Maroc, fabrication et usages en milieu urbain : les exemples de Casablanca et Rabat » ; Viera Rebolledo-Dhuin, « Joseph Décembre-Alonnier (1836-1906), un spéculateur dans la librairie ? » ; Sylvain Lesage, « La bande dessinée en bibliothèque pour enfants : le cas de l’Heure Joyeuse et de la Joie par les livres » ; Noël Sabine, « Vers une nouvelle autorité des bibliothèques publiques » ; Pierre Banos-Ruf, « L’édition de théâtre : au carrefour d’un conflit » ; Benoît Berthou, « Quelle fiction pour le politique ? Le cas de la bande dessinée » ; Frédéric Delarue, « L’émission littéraire de la télévision : un dispositif de reconnaissance singulier (1968-1990) ».

Ducas, Sylvie. La littérature à quel(s) prix ? Histoire des prix littéraires, Paris, La Découverte, 2013.

Duchet, Claude et Mitterand, Henri. « Qu’est-ce que la sociocritique ? », Le Français aujourd’hui, no° 26, mai 1974.

Duchet, Claude et Maurus, Patrick. Un cheminement vagabond. Nouveaux entretiens sur la sociocritique, Paris, Honoré Champion, 2011.

Duchet, Claude. « Roman et objet : l’exemple de Madame Bovary », Europe, vol. XLVII, n°s 485-487, septembre-novembre 1969, p. 172-201.

Duchet, Claude. « Une écriture de la socialité », Poétique, n° 16, 1973, p. 446-454.

Duchet, Claude. « La Fille abandonnée et La Bête humaine, éléments de titrologie romanesque », Littérature, n° 12, 1973, p. 49-73.

Duchet, Claude. « La sociocritique. Questions sur un personnage : Tebaldeo et les valeurs [Lorenzaccio, acte II, scène 2] », Le Français aujourd’hui, no° 25, mars 1974.

Duchet, Claude (dir.). Le réel et le texte. Colloque du Centre de recherches dix-neuviémistes de l’Université de Lille III, Paris, Armand Colin, 1974 : Claude Duchet, « Avant-propos » ; Maurice Roelens, « Les silences et les détours de Marivaux dans Le Paysan parvenu. L’ascension sociale de Jacob » ; Michel Crouzet, « Le réel dans Armance. Passions et société ou le cas d’Octave : étude et essai d’interprétation » ; Jean-Marie Gleize, « Armance oblique » ; Gérard Loiseaux, « L’espace et le temps dans Adolphe » ; Arlette Michel, « La femme et le code civil dans Physiologie du mariage et les Scènes de la vie privée de 1830 » ; Pierre Barbéris, « Réalisme et symbolisme dans Wann-Chlore » ; Renée Lemahieu, « Réalité et fiction dans Le Curé de Tours » ; Paul Vernois, « Dynamique de l’invention dans La Peau de chagrin » ; Paul Viallaneix, « Vigny prophète ? Étude de “Paris” » ; Raphaël Molho, « Le réalisme prophétique de Lamennais dans les Paroles d’un croyant » ; Bernard Masson, « Dans les marges de Lorenzaccio. Quelques métamorphoses du réel dans une œuvre d’imagination » ; Anne Ubersfeld-Maille, « Une dramaturgie de l’objet : le théâtre de Hugo » ; Jean Decottignies, « Réflexions sur un genre appelé fantastique ».

Duchet, Claude. « Le Trou des bouches noires : parole, société, révolution dans Germinal », Littérature, no° 24, 1976, p. 11-39.

Duchet, Claude (dir.). Sociocritique, Nathan, 1979 : Claude Duchet, « Positions et perspectives » ; Françoise Gaillard, « Au nom de la loi. Lacan, Althusser et l’idéologie » ; Jean Decottignies, « Versions. Propos sur le théorique » ; B. Berke, « L’instance du sujet. La problématique du sujet en sociocritique et la pensée américaine » ; Jean-Jacques Thomas, « Pragmatique et socio-texte » ; Marc Zimmerman, « Marxisme et théorie littéraire aux États-Unis. Autocritique des “Premières méditations esthétiques” sur Le Capital » ; Bernard Valette, « Cendrillon et autres contes. Lectures et idéologies » ; Henri Mitterand, « Les titres des romans de Guy des Cars » ; Jean Levaillant, « Trajet de la représentation dans Les Dieux ont soif » ; Phyllis Zuckerman, « Le supplément de nature. Le travail du texte chez Marx » ; Bernard Mérigot, « Le signifiant “Balzac” : lecture de The Clockwork Testament d’Anthony Burgess » ; Pierre Macherey, « Histoire et roman dans Les Paysans de Balzac » ; Claude Duchet, « Théâtre et sociocritique. La crise de la parole dans deux pièces de Musset » ; Jacques Dubois, « Vers une théorie de l’institution » ; Jacques Leenhardt, « Lecture critique de la théorie goldmannienne du roman. Pour une sociologie du roman de Lucien Goldmann » ; Uri Eisenzweig, « L’espace imaginaire du texte et l’idéologie. Propositions théoriques » ; Henri Meschonnic, « Langage et politique chez Noam Chomsky » ; Joel Roache, « Littérature, société et critique universitaire aux États-Unis » ; Pierre Kuentz, « Le texte littéraire et ses institutions » ; Roger Fayolle, « Quelle sociocritique pour quelle littérature ? ».

Duchet, Claude. « La mise en texte du social », dans Claude Duchet (dir.), Balzac et La Peau de chagrin, Paris, SEDES, 1979, p. 79-92.

Duchet, Claude. « Idéologie de la mise en texte », La Pensée, no° 215, 1980, p. 95-108.

Duchet, Claude. « La sociocritique dans l’histoire littéraire », Revue d’histoire littéraire de la France, n° 95, 1995, p. 179-184.

Ducournau, Claire, Sapiro, Gisèle et Steinmetz, Georges. « La production des représentations coloniales et postcoloniales », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 185 (dossier « Représenter la colonisation »), décembre 2010, p. 4-11.

Ducournau, Claire. « Mélancolie postcoloniale ? La réception décalée du roman Monnè, outrages et défis, d’Ahmadou Kourouma (1990) », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 185 (dossier « Représenter la colonisation »), décembre 2010, p. 82-95.

Dudek, Louis. Literature and the Press, Toronto, Ryerson Contact Press, 1961.

Dumazedier, Joffre et Hassendorfer, Jean. Éléments pour une sociologie comparée de la production, de la diffusion et de l’utilisation du livre, Paris, Cercle de la librairie, 1962.

Dumazedier, Joffre. Vers une civilisation du loisir ?, Paris, Seuil, 1962.

Duncan, Hugh Dalziel. Language and Literature in Society: A Sociological Essay on Theory and Method in the Interpretation of Linguistic Symbols, with a Bibliographical Guide to the Sociology of Literature, Chicago (IL), University of Chicago Press, 1953.

Duncan, Hugh Dalziel. « Sociology of Art, Literature and Music », dans Paul Howard Becker (dir.), Modern Sociological Theory in Continuity and Change, New York (NY), Holt, Rinehart and Winston, 1957, p. 482-500.

Duncan, Hugh Dalziel. « Die Literatur ais gesellschaftliche Institution », dans Joseph Strelka et Walter Hinderer (dir.), Moderne amerikanische Literaturtheorien, Francfort, S. Fischer, 1970, 318-337.

Durand, Pascal et Glinoer, Anthony. Naissance de l’Éditeur. L’édition à l’âge romantique, préface de Hubert Nyssen, Paris/Bruxelles, Les Impressions nouvelles, coll. « Réflexions faites », 2005.

Durand, Pascal, Hébert, Pierre, Mollier, Jean-Yves et Vallotton, François (dir.). La censure de l’imprimé. Belgique, France, Québec et Suisse romande. XIXe et XXe siècles, Québec, Nota Bene, 2006 : Jean-Yves Mollier, « Introduction » ; Anne Kupiec, « De l’Allemagne de Germaine de Staël. Une triple interdiction » ; Benoît Denis, « Que peut (dire) la littérature en Belgique ? Autonomie de la littérature et procès d’écrivains, de Camille Lemmonier à Pierre Mertens » ; Pascal Durand, « Censure/Sensure. Sur quelques conditions de l’orthodoxie journalistique » ; Loïc Artiaga, « L’apostolat par le “bon” livre dans les pays francophones au XIXe siècle » ; Cécile Vanderpelen-Diagre, « L’encadrement répressif du roman par le monde catholique belge de langue française (1918-1939) » ; Martine Nachbauer, « Le discours censorial dans la presse pédagogique québécoise (1850-1950) » ; Yvan Cloutier, « De la récupération comme censure intelligente » ; Pierre Hébert, « “Pourquoi avoir peur de l’Action catholique ?” L’affaire Balzac (1950) » ; François Vallotton, « La lutte contre l’immoralité littéraire ou l’émergence d’une variété libérale de la censure (1876-1914) » ; Thierry Crépin, « “Semences de crimes”. Les ligues de moralité et les lectures juvéniles du Code de la famille à la loi de 1949 » ; Sylvette Giet, « La censure et le goût : la “querelle de la presse du cœur”. Ou comment protéger “Un million de cœurs à prendre” » ; Simon Roth, « L’affaire Charles Maurras. Censure de guerre et propos antidémocratiques en pays neutre » ; Hélène Guy, « Que signifie ce “Au nom des lecteurs, je vous censure !” dénoncé par les écrivains québécois ? » ; Martine Poulain, « La Bibliothèque nationale sous l’occupation. La Bibliothèque d’histoire de la France contemporaine, instrument de la collaboration » ; Thierry Cottour, « Le contingentement du papier en France (1944-1958) : une censure déguisée ? » ; Laurent Martin, « Une censure qui n’ose pas dire son nom. La saisie des journaux pendant la guerre d’Algérie » ; Noëlle Sorin, « De la censure prescriptive à la censure du marché. L’édition littéraire pour la jeunesse » ; Geoffrey Geuens, « Médias dominants et “altermondialisme”. De l’ouverture à la censure » ; Robert Martineau, « La “pensée historique” contre la dictature de l’instant » ; Paul Aubin, « Le manuel scolaire : une censure en douce – Le modèle québécois » ; Micheline Dumont, « La mémoire des femmes. Comment on ne réécrit pas l’histoire » ; Antoon De Baets, « Histoire et diffamation » ; Sacha Zala, « Sources sous censure. Le cas des éditions de documents diplomatique » ; François Vallotton, « Conclusion ».

Durand, Pascal. Mallarmé. Du sens des formes au sens des formalités, Paris, Seuil, coll. « Liber », 2008.

Duranton, Henri (dir.). Le Pauvre Diable : Destins de l’homme de lettres au XVIIIe siècle, Saint-Étienne, Presses Universitaires de Saint-Étienne, coll. « 18e siècle », 2006 : Henri Duranton, « En guise d’ouverture » ; Daniel Roche, « Le point de vue de l’historien » ; Jean-Claude Bonnet, « Le point de vue du “littéraire” » ; Nicholas Cronk, « Voltaire au pays des folliculaires. Une carrière littéraire entre deux siècles » ; Françoise Weil, « L’auteur dans l’ombre. Réflexions sur l’anonymat » ; Henri Duranton, « De quelques pauvres diables » ; Jean Sgard, « Le journaliste famélique » ; Christophe Cave, « Voltaire (1720-1740) : la construction d’une carrière » ; Aude Henry-Gobet, « Le peintre-écrivain. Complexe naissance d’un statut mineur de l’homme de Lettres » ; Charlotte Simonin, « Vie privée, vie publique : hommes et femmes de lettres à travers la correspondance de Françoise de Graffigny » ; Philip Stewart, « Réflexions sur le cas de Robert Challe : d’écrivain du roi à homme de lettres » ; Anthony McKenna, « De “pauvre diable” à homme de lettres : l’apprentissage du jeune Pierre Bayle » ; Isabelle Martin, « T.-G. Taconnet : la personnalité de l’auteur à l’épreuve du personnage » ; Nicole Masson, « Madame Bourette, La Muse Limonadière » ; Françoise Badelon, « Jean-Baptiste Robinet, un libraire-philosophe » ; Jeanne-Marie Houstiou, « Les auteurs à la Comédie-Française (1680-1715) : écrivains-dramaturges ou fournisseurs dramatiques ? » ; Martial Poirson, « La résistible ascension de l’auteur dramatique dans le théâtre français (fin XVIIe-XVIIIe siècles) » ; Richard Waller, « L’État et l’écrivain sous la Régence : le cas de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres » ; Christelle Bahier-Porte, « Lesage ou la reconnaissance de l’écrivain » ; Michèle Bokobza-Kahan, « Statut du sujet et construction de l’image de soi dans l’œuvre de Dulaurens » ; Dominique Orsini, « La figure de l’homme de lettres au miroir du roman-mémoires » ; Éloise Lièvre, « Être ou ne pas être écrivain : la figure du bel esprit entre XVIIe et XVIIIe siècles » ; Martine Nuel, « Baculard d’Arnaud ou le témoignage d’un auteur sur sa condition » ; Franck Salaün, « Le nouvel homme de lettres selon Diderot » ; Huguette Krief, « Vauvenargues, Marivaux, Rousseau : regards de moralistes sur les gens de lettres » ; Olivier Ferret, « D’Alembert et ses éloges des académiciens disparus » ; Didier Masseau, « La promotion de l’homme de lettres chez Duclos et d’Alembert : rapports de force et stratégies discursives » ; Jean-Noël Pascal, « Portrait de l’homme de lettres en académicien, de la réception de La Motte (1710) à la mort de Fontenelle (1757) ».

Dutheil Pessin, Catherine. La chanson réaliste. Sociologie d’un genre, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2004.

Duveau, Georges. Sociologie de l’utopie et autres « essais », Paris, Presses Universitaires de France, 1961.

Duvignaud, Jean. « Réflexions sur une sociologie de l’acteur », Cahiers internationaux de sociologie, vol. XXIII, juillet-décembre 1957, p. 23-41.

Duvignaud, Jean. « Situation dramatique et situation sociale », Cahiers internationaux de sociologie, vol. XXXVI, janvier 1964, p. 47-56.

Duvignaud, Jean. Les ombres collectives : sociologie du théâtre, Paris, Presses Universitaires de France, 1965.

Duvignaud, Jean. Spectacle et société, Paris, Denoël/Gonthier, 1970.

 


Eagleton, Terry et Fuller, Peter. « The Question of Value: A Discussion », New Left Review, n° 142, 1983, p. 76-90.

Eagleton, Terry, Jameson, Fredric et Said, Edward. Nationalism, Colonialism, and Literature, Minneapolis (MN), University of Minnesota Press, 1990. (Traduction française : Nationalisme, colonialisme et littérature, Lille, Presses Universitaires du Septentrion, 1995).

Eagleton, Terry. Exiles and Emigres: Studies in Modern Literature, Londres, Chatto & Windus, 1970.

Eagleton, Terry. « Pierre Macherey and the Theory of Literary Production », Minnesota Review, n° 5, 1975, p. 134-144.

Eagleton, Terry. Criticism and Ideology: A Study in Marxist Literary Theory, Londres, NLB, 1976.

Eagleton, Terry. The Significance of Theory, Londres/Oxford, Blackwell, 1990.

Eagleton, Terry. The Ideology of the Aesthetics, Londres/Oxford, Blackwell, 1991.

Eco, Umberto. Apocalittici e integrati : comunicazioni di massa e teorie della cultura di massa, Milan, Bompiani, 1977.

Eco, Umberto. Il superuomo di massa, Milan, Bompiani, 1978. (Traduction française : De Superman au surhomme, Paris, Grasset, 1993.)

Eco, Umberto. Lector in fabula : la cooperazione interpretative nei testi narrativi, Milan, Bompiani, 1979. (Traduction française : Lector in fabula, Paris, Grasset, 1979.)

Eeckhout, Bart et Keunen, Bart (dir.). Literature and Society: The Function of Literary Sociology in Comparative Literature, Bern, Peter Lang, coll. « Nouvelle poétique comparatiste / New Comparative Poetics », 2001 : Bart Keunen, « Introduction: The Rise and Fall of Literary Sociology… and Its Survival » ; Raymond Vervliet, « Literary Sociology and Comparative Literature » ; Peter V. Zima, « The Sociology of Texts: Position and Object » ; Joseph Jurt, « La théorie du champ littéraire et l’internationalisation de la littérature » ; Hugo Verdaasdonk, « Expertise and Choice Behavior of Cultural Gatekeepers: Event History Analyses of Lists of Bestselling Fiction » ; Vivian Liska, « From Feminist Literary Criticism to Gendered Cultural Studies: A Critical Touchstone » ; Christophe Den Tandt, « Cultural Studies and the Realist Paradigm: From Georg Lukács to Neo-Pragmatism » ; Jürgen Pieters, « New Historicism or Poetics of Culture. But Which Culture? » ; Gunther Martens, « Literature and Ethics in a Polycontextural Society: Niklas Luhmann’s Systems-Theoretical Perspective » ; Anton Simons, « The Religious Assumptions of Mikhail Bakhtin’s Literary Sociology », Liam Kennedy, « The Spatial Turn: American Studies and Cultural Geography ».

Eibl, Karl. « Die ästhetische Rolle. Fragmente einer Literatursoziologie in literaturgeschichtlicher Absicht », Studium generale, vol. XXIV, 1971, p. 1091-1120.

Eimermacher, Karl (dir.). Dokumente zur sowjetischen Literaturpolitik 1917-1932, Stuttgart, Kohlhammer, 1972.

Eisele, Ulf. Realismus und Ideologie : zur Kritik der literarischen Theorie nach 1848 am Beispiel des Deutschen Museums, Stuttgart, Metzler, 1976.

Eizykman, Boris. Science-fiction et capitalisme. Critique de la position de désir de la science, postface de Jean-François Lyotard, Tours, Mame, 1973.

Ellena, Laurence. Sociologie et littérature. La référence à l’œuvre, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1998.

Ellis, Kate Ferguson. The Contested Castle: Gothic Novels and the Subversion of Domestic Ideology, Urbana (IL), University of Illinois Press, 1989.

Ellis, William Albert. The Theory of American Romance: An Ideology in American Intellectual History, Ann Arbor (MI), University of Michigan Research Press, 1989.

Engelsing, Rolf. Der Bürger als Leser : Lesergeschichte in Deutschland, 1500-1800, Stuttgart, Metzlersche Verlag, 1974.

English, James F. The Economy of Prestige. Prizes, Awards and the Circulation of Cultural Value, Cambridge (MA)/Londres, Harvard University Press, 2005.

Enzensberger, Hans Magnus. Einzelheiten, Francfort, Suhrkamp, 1952-1954, 2 vol. (Traduction française [partielle] : Culture ou mise en condition ?, Paris, Julliard, 1965 ; Traduction anglaise [partielle] : The Consciousness Industry : On Literature, Politics and the Media, New York (NY), Seabury Press, 1974.)

Escarpit, Robert, Orecchioni, Pierre et Robine, Nicole. « La lecture populaire en France du Moyen-âge à nos jours », dans Georges Lefranc (dir.), La vie populaire en France du Moyen-âge à nos jours, vol. II : « Les loisirs », Paris, Diderot, 1965, p. 278-353.

Escarpit, Robert. Sociologie de la littérature, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Que sais-je ? », 1958.

Escarpit, Robert. La Révolution du livre, Paris, Presses Universitaires de France, 1965.

Escarpit, Robert. « The Sociology of Literature », dans David L. Sills (éd.), International Encyclopædia of the Social Sciences, vol. IX, New York (NY), Macmillan, 1968, p. 417-485.

Escarpit, Robert (dir.). Le Littéraire et le social, Paris, Flammarion, 1970 : Robert Escarpit, « Le littéraire et le social » ; Pierre Orecchioni, « Pour une histoire sociologique de la littérature » ; Jacques Dubois, « Pour une critique littéraire sociologique » ; Charles Bouazis, « La théorie des structures d’œuvres : problèmes de l’analyse du système et de la causalité sociologique » ; Henri Zalamanski, « L’étude des contenus, étape fondamentale de la sociologie de la littérature contemporaine » ; Robert Escarpit, « Succès et survies littéraires » ; Robert Estivals, « Création, consommation et production intellectuelles » ; Gilbert Mury, « Sociologie du public littéraire : le concept de personnalité de base et la convergence des procédures de recherche » ; Nicole Robine, « La lecture » ; Robert Escarpit, « Littérature et développement ».

Escarpit, Robert. « Le livre et le journal », Revue française d’histoire du livre, n° 4, 1974, p. 7-18.

Escarpit, Robert. « The Sociology of Learned Literature », Journal of Research Communication Studies, n° 3, 1981, p. 23-36.

Escarpit, Robert. Tendances de la promotion du livre dans le monde, 1970-1978, Paris, Unesco, 1982.

Espagne, Michel. Les transferts culturels franco-allemands, Paris, Presses Universitaires de France, 1999.

Espagne, Michel. « La notion de transfert culturel », Revue Sciences/Lettres, n° 1, 2013, URL : < http://rsl.revues.org/219 >.

Esposito, Roberto. Le ideologie della neoavanguardia, Naples, Liguori, 1976.

Esquenazi, Jean-Pierre. La Vérité de la fiction. Comment peut-on croire que les récits de fiction nous parlent sérieusement de la réalité ?, Paris, Hermès-Lavoisier, 2009.

Esquenazi, Jean-Pierre. Sociologie des œuvres. De la production à l’interprétation, Paris, Armand Colin, 2007.

Esquivel, Patricia. L’autonomie de l’art en question. L’art en tant qu’Art, Paris, L’Harmattan, coll. « Ouverture philosophique », 2008.

Estivals, Robert. « Histoire, sociologie et prévisions économiques quantitatives de l’imprimé », Bibliographie de la France, mai-juin 1969, p. 69-72 ; p. 77-82.

Estivals, Robert. « Schémas pour l’Avant-garde », Revue de l’Université de Bruxelles, n°s 3-4, 1976, p. 242-291.

Étiemble, René. Le mythe de Rimbaud, Paris, Gallimard, 1952-1961, 3 vol.

Ethnologie française, vol. XLIV, n° 4 (Laurent Sébastien Fournier et Jean-Marie Privat (dir.), dossier « Ethnologie(s) du littéraire »), 2014 : Laurent Sébastien Fournier et Jean-Marie Privat, « Introduction. Le lieu et la formule. Ethnologie des écrivains et des univers littéraires. » ; Sylvie Sagnes, « Maria Chapdelaine, les vies d’une roman » ; Laurent Sébastien Fournier, « Tartarin sur son terrain. Des motifs littéraires sur le terrain ethnologique » ; Anna Lesne, « La construction d’une scène littéraire antillaise. Médiations et réappropriations » ; Géraldine Bois, « Ancrage local et visibilité littéraire. Le cas d’écrivains peu reconnus de la région Rhône-Alpes » ; Abir Kréfa, « Entre les injonctions à dire et à taire le corps. Les voies étroites de la reconnaissance littéraire pour les écrivaines tunisiennes » ; Sophie Ménard, « Avec sa jambe de boiteuse. Lecture ethnocritque d’À une passante de Baudelaire » ; Jean-Marie Privat, « La lettre et le panier. Ethnocritique de Flaubert » ; Marie-Christine Vinson, « Une asouade chez la comtesse de Ségur ou comment édifier la jeunesse » ; Marie Scarpa, « Koltès ou théâtre de la virginité perdue » ; Alice Delmotte-Halter, « A propos d’Osnabrück d’Hélène Cixous. Propositions ethnocritiques » ; Máiréad Nic Craith et Ullrich Kockel, « Blurring the Boundaries between Literature and Anthropology. A British perspective » ; Domenico Scafoglio, « Passé, présent et futur de l’anthropologie littéraire en Italie ».

Études de lettres, vol. CCLVIII, n° 2 (Jérôme David (dir.), dossier « Les contextes de la littérature : études littéraires, sciences sociales, épistémologie »), 2001 : Jérôme David, « Avant-propos » ; Franco Moretti, « Hypothèses sur la littérature mondiale » ; Isabelle Kalinowski, «Traduction n’est pas médiation : un regard sociologique sur les traducteurs français de Hölderlin » ; Clara Lévy, « Les œuvres de Romain Gary à l’aune de la judéité. Littérature et contexte social : le poids de la variable ethnico-religieuse » ; Florence Dupont, « L’inscription de l’écriture tragique dans le temps rituel en Grèce et à Rome. Réflexions sur l’usage pragmatique associée à l’anthropologie » ; Claude Reichler, « Un texte est un migrant. L’exemple d’une relation jésuite écrite en 1636 » ; Pierre-Henri Castel, « Amiel ou la métamorphose de l’obsédé » ; Jérôme David, « Du bon usage littéraire des contextes ».

Études de lettres, vol. CCLXIII, n°s 1-2 (Jérôme Meizoz (dir.), dossier « La circulation internationale des littératures »), 2006 : Jérôme Meizoz, « Avant-propos » ; Anne Saada, « Diderot dans la France et l’Allemagne des Lumières : logique des espaces et logique des échanges » ; Heribert Tommek, « À sa place. Essai de comparaison : les trajectoires de J.-J. Rousseau et de J. M. R. Lenz » ; Paul Dirkx, « Éléments pour une sociologie de l’immigration littéraire. Les agents littéraires belges francophones en France » ; Jérôme David, « Agents littéraires et foires internationales du livre : premiers jalons d’une recherche en cours » ; Kristina Schulz, « La volonté d’autonomie. Esquisse de l’état des champs littéraires en Suisse à l’époque nazie à travers les prises de position envers les écrivains exilés en Suisse » ; Ioana Popa, « Politique et poésie au service de la traduction : les “poètes-traducteurs” communistes » ; Lucia Dragomir, « Les échanges culturels de l’Union des Écrivains de Roumanie dans les années 1960 » ; Valérie Cossy, « Jane Austen en français : ou comment genre romanesque et rapports sociaux de sexe résistent ensemble à la traduction » ; Cyrille François, « Traduire une réécriture : quand Strändernas svall d’Eyvind Johnson devient Heureux Ulysse… » ; Anne-Laure Pella, « De l’arménien à l’espéranto : Ramuz au fil du temps et des langues » ; Bibiane Fréché, « La création des Biennales de poésie de Knokke en 1952 ou l’ascension tranquille du Journal des Poètes sur la scène littéraire internationale » ; Rosario Gennaro, « Échanges internationaux et nationalisme littéraire. Écrivains italiens entre Rome et Paris » ; Riccardo Bonavita, « Traduire pour créer une nouvelle position : la trajectoire de Franco Fortini, d’Éluard à Brecht » ; Thibault Lachat, « Auguste Viatte et les échanges culturels francophones : un intellectuel à la croisée des champs culturels français et francophones ».

Études françaises, vol. XIX, n° 3 (dossier « Sociologies de la littérature »), hiver 1983 ; Marcel Fournier, « Littérature et sociologie au Québec » ; John D. Jackson, « La sociologie de la littérature au Canada anglais » ; Raymond A. Morrow, « La théorie critique de l’École de Francfort : implications pour une sociologie de la littérature » ; André Belleau, « Carnavalisation et roman québécois ; mise au point sur l’usage d’un concept de Bakhtine » ; Manon Brunet, « Pour une esthétique de la production de la réception » ; Greg Marc Nielsen, « Esquisse d’une sociologie critique au-delà de Lukács et de Goldmann » ; Jean-François Chassay, « La stratégie du désordre : une lecture de textes montréalais » ; Luc Racine, « Symbolisme et analogie : l’enfant comme figure des origines » ; Fredric Jameson, « Réification et utopie dans la culture de masse ».

Études françaises, vol. XX, n° 1 (André Belleau (dir.), dossier « Bakhtine, mode d’emploi »), été 1984 : André Belleau, « Présentation » ; Marc Angenot, « Bakhtine, sa critique de Saussure et la recherche contemporaine » ; Wladimir Krysinski, « Bakhtine et la question de l’idéologie » ; André Belleau, « Carnavalesque pas mort ? » ; Marie-Pierrette Malcuzynski, « Critique de la (dé)raison polyphonique » ; Noël Audet, « Vers une nouvelle poétique » ; Anthony Wall, « Apprendre à écouter : le problème des métaphores musicales dans la critique bakhtinienne » ; Kathy Sabo et Greg Marc Nielsen, « Critique dialogique et postmodernisme » ; Christiane Warner, « Quoi faire avec les mots dans le roman ? » ; Javier García Méndez, « Pour une écoute bakhtinienne du roman latino-américain » ; Ginette Michaud, « Bakhtine lecteur de Bakhtine ».

Études françaises, vol. XXIII, n° 3 (Ginette Michaud (dir.), dossier « À la jeunesse d’André Belleau »), hiver 1987 : Robert Melançon, « Un carrefour » ; Ginette Michaud, « Présentation » ; André Belleau, « Du dialogisme bakhtinien à la narratologie » ; Pierre Popovic, « Les prémices d’un refus (global) » ; Lucie Robert, « Sociocritique et modernité au Québec » ; Anne Élaine Cliche, « Un romancier de carnaval ? » ; Chantal Gamache, « Monologue polyphonique » ; Robert Saletti, « Fenêtre sur lecteur » ; Marco Modenesi, « Le héros à la table. À vau-l’eau ou le piège gastronomique » ; Diane Pavlovic, « Du cryptogramme au nom réfléchi. L’onomastique ducharmienne » ; Martie St-Pierre, « Le bruit des noms » ; Ginette Michaud, « “On ne meurt pas de mourir”. Réflexions sur le Sujet-Nation ».

Études françaises, vol. XXVII, n° 1 (Michel Biron et Pierre Popovic(dir.), dossier « Sociocritique de la poésie »), printemps 1991 :Michel Biron et Pierre Popovic, « Présentation » ; Michel Biron, « Sociocritique et poésie : perspectives théoriques » ; Michel Condé, « Note sur la poésie au XVIIIe siècle » ; Gilles Marcotte, « Une ville appelée Rimbaud » ; Jean-Pierre Bertrand, « Enjeux et figurations de la coupe chez Laforgue » ; Micheline Cambron, « Du “Canadien errant” au “Salut des exilés” : l’entrecroisement de l’histoire et de la fiction » ; Pierre Popovic, « Retour d’Amérique » ; Jean-Marie Gleize, « La poésie morte ou vive ».

Études françaises, vol. XXXVI, n° 3 (Micheline Cambron et Hans-Jürgen Lüsebrink (dir.), dossier « Presse et littérature : la circulation des discours dans l’espace public »), 2000 : Micheline Cambron et Hans-Jürgen Lüsebrink, « Présentation » ; Bernard Andrès, « Le fantasme du champ littéraire dans la Gazette de Montréal (1778-1779) » ; Isabelle Décarie et Louise Frappier, « La tragédie du Jeune Latour dans La Canadien : interférences textuelles et politiques » ; Hans-Jürgen Lüsebrink, « La littérature des almanachs : réflexions sur l’anthropologie du fait littéraire » ; Kenneth Landry, « Le roman-feuilleton français dans la presse périodique québécoise à la fin du XIXe siècle : surveillance et censure de la fiction populaire » ; Jean-Yves Mollier, « Littérature et presse du trottoir à la Belle époque » ; Micheline Cambron, « La poésie sur la place publique : récit en trois mouvements » ; Anne Poskin, « Colette et “l’Argus de la presse” » ; Micheline Cambron et Hans-Jürgen Lüsebrink, « Presse, littérature et espace public : de la lecture et du politique » ; Jean M. Goulemot, Thomas Steinfeld et Gilles Marcotte, « La place de la littérature dans les médias en notre fin de millénaire ».

Études françaises, vol. XLIV, n° 1 (Danielle Forget (dir.), dossier « Engagement, désengagement : tonalités et stratégies »), 2008 : Danielle Forget, « Présentation : les modulations de l’engagement, entre adhésion et tension » ; Emmanuel Bouju, « Forme et responsabilité. Rhétorique et éthique de l’engagement littéraire contemporain » ; Marie-Hélène Larochelle, « Fuites et invectives dans les romans de Réjean Ducharme » ; Dominique Garand, « Que peut la fiction ? Yasmina Khadra, le terrorisme et le conflit israélo-palestinien » ; María Dolores Vivero García, « Jeux et enjeux de l’énonciation humoristique : l’exemple des Caves du Vatican d’André Gide » ; Danielle Forget, « En pièces détachées et déplacées. Frontières, ou Tableaux d’Amérique de Noël Audet » ; Walter Moser, « La mise à l’essai de l’identité culturelle : Iezama Lima et le discours américaniste ». 

Études françaises, vol. XLVI, n° 2 (Rainier Grutman et Maxime Prévost (dir.), dossier « Hergé reporter : Tintin en contexte »), 2010 : Rainier Grutman et Maxime Prévost, « Présentation » ; Guillaume Pinson, « Tintin avant Tintin : origines médiatiques et romanesques du héros reporter » ; Jean Rime, « Hergé est un personnage : quelques figures de la médiation et de l’autoreprésentation dans Les aventures de Tintin » ; Marc Angenot, « Basil Zaharoff et la guerre du Chaco : la tintinisation de la géopolitique des années 1930 » ; Ludovic Schuurman, « L’Île Noire, un album ancré dans le contexte culturel des années 1930 » ; Rainier Grutman, « “Eih bennek, eih blavek” : l’inscription du bruxellois dans Le sceptre d’Ottokar » ; Maxime Prévost, « La rédemption par les ovnis : lectures croisées de Vol 714 pour Sydney et de la revue Planète ».

Études littéraires, vol. XX, n° 1 (Clément Moisan et Denis Saint-Jacques (dir.), dossier « L’autonomisation de la littérature »), printemps-été 1987 : Clément Moisan et Denis Saint-Jacques, « Présentation » ; Joseph Melançon, « L’autonomisation de la littérature : sa taxinomie, ses seuils, sa sémiotique » ; Roland Le Huenen, « Le récit de voyage : l’entrée en littérature » ; Jacques Dubois, « Genre frontière et expérience des limites » ; Maurice Lemire, « L’autonomisation de la littérature nationale au XIXe siècle » ; Lucie Robert, « D’Angéline de Montbrun à La Chair décevante. La naissance d’une parole féminine autonome dans la littérature québécoise » ; Jacques Pelletier, « Constitution d’une avant-garde littéraire dans les années 1970 au Québec : le moment de négation » ; Micheline Beauregard, Louise Milot et Denis Saint-Jacques, « L’inscription du littéraire dans le Matou d’Yves Beauchemin ».

Études littéraires, vol. XXIV, n° 2 (Fernando Lambert (dir.), dossier « L’institution littéraire en Afrique subsaharienne francophone »), automne 1991 : Fernando Lambert, « Présentation » ; Mohamadou Kane, « Sur l’histoire littéraire de l’Afrique subsaharienne francophone » ; Mamadou Diouf, « L’invention de la littérature orale : les épopées de l’espace soudano-sahélien » ; Irène Assiba d’Almeida et Sion Hamou, « L’écriture féminine en Afrique noire francophone : le temps du miroir » ; André Ntonfo, « Littérature et enseignement au Cameroun : problématique d’une politique culturelle » ; Ambroise Kom, « Littératures nationales et instances de légitimation : l’exemple du Cameroun » ; André-Patient Bokiba, « Le discours préfaciel : instance de légitimation littéraire » ; Josias Semujanga, « Le rôle des revues littéraires et des maisons d’édition dans la spécification de la (des) littérature(s) de l’Afrique subsaharienne francophone » ; Mukala Kadima-Nzuji, « L’écrivain africain et l’institution littéraire : entretien avec l’écrivain congolais Sony Labou Tansi ».

Études littéraires, vol. XXX, n° 1 (Paul Bleton (dir.), dossier « Récit paralittéraire et culture médiatique »), automne 1997 : Paul Bleton, « Présentation » ; Jean-Yves Mollier, « La naissance de la culture médiatique à la Belle-Époque : mise en place des structure de diffusion de masse » ; Denis Saint-Jacques et Nicolas Tremblay, « Les mésaventures d’un jobard en Romanie » ; Irène Krymko-Bleton, « Du “déjà-lu ?” La répétition du principe de plaisir » ; Paul Bleton, « Un modèle pour la lecture sérielle » ; Julie Bettinotti et Marie-Françoise Trudel, « Lust and Dust : voyages de femmes, roman d’amour ou les enjeux d’une fabula » ; Serge Chazal, « Meutre et sérialité : l’émergence du serial killer dans la culture médiatique américaine » ; Richard Saint-Gelais, « Le réel attrapé par l’imaginaire : Philip Dick et la science-fonctionnalisation de la réalité » ; Christian-Marie Pons, « L’illitérature en images » ; Philippe Sohet, « Les ruses du roman-photo contemporain » ; Norbert Spehner, « Paralittératures. Les indispensables (une bibliothèque de référence) ».

Études littéraires, vol. XXXVI, n° 2, (Denis Saint-Jacques (dir.), dossier « Réseaux littéraires France-Québec (1900-1940) »), 2004 : Denis Saint-Jacques, « Les mauvaises fréquentations. Les réseaux littéraires France-Québec de 1900 à 1940 » ; Chantal Savoie, « L’Exposition universelle de Paris (1900) et son influence sur les réseaux des femmes de lettres canadiennes » ; Pierre Rajotte, « Stratégies d’écrivains québécois de l’entre-deux-guerres : séjours et rencontres en France » ; Michel Lacroix, « Lien social, idéologie et cercles d’appartenance : le réseau “latin” des Québécois en France, 1923-1939 » ; Gwénaëlle Lucas, « Des réseaux locaux au réseau global : le projet de Marie Le Franc (1906-1964) ».

Études littéraires, vol. XXXIX, n° 2 (Marie-Hélène Larochelle (dir.), dossier « Esthétiques de l’invective »), 2008 : Marie-Hélène Larochelle, « Présentation » ; Catherine Rouayrenc, « L’injure dans la représentation de la vie militaire : rythme d’un monde, rythme d’une écriture » ; Marie-Hélène Larochelle, « La chasse au monstre » ; Sylvain David, « Cioran et le pamphlet sans objet : paradoxes d’une poétique de l’excès » ; Simon Harel, « Fatalité de la parole : invective et irritation dans l’œuvre de Thomas Bernhard » ; Christine Sautermeister, « “Avec les mots on ne se méfie jamais suffisamment” ou la dynamique de l’invective chez Louis-Ferdinand Céline » ; Yan Hamel, « Scènes de la vie (anti)américaine. Autour de La putain respectueuse de Jean-Paul Sartre » ; David Vrydaghs, « “Cela ne s’imposait pas. Cela, je l’impose” : l’immixtion de l’invective dans les pratiques du groupe surréaliste français ».

Études littéraires, vol. XL, n° 2 (Émilie Brière (dir.), dossier « De la pioche à la plume »), 2009 : Émilie Brière, « Présentation » ; Isabelle Morlin, « Récits de voyages marchands dans la seconde moitié du XVIIe siècle : portrait du négociant en héros » ; Catherine Parayre, « Métiers d’antan et langue menacée : la survie littéraire de l’occitan moderne » ; Sylvain Savid, « L’analyseur Bardamu. Représentation du travail et travail du texte » ; Marie-Josée Charest, « Chansons de travail, chansons de chômage : une lecture du monde ouvrier pendant la crise à travers l’œuvre de La Bolduc » ; Baptiste Franceschini, « “Qui sème peu récolte peu” : Chrétien de Troyes au champ romanesque » ; Sophie Pelletier, « De l’orfèvre à l’écrivain : poétique du “texte-bijou” à la fin du XIXe siècle » ; Delphine Rumeau, « Pablo Neruda, poète compagnon » ; Michel Lacroix, « Le “galérien du style” et le “grand jeu” de l’“interviouwe”. Écriture et médiatisation littéraire chez Louis-Ferdinand Céline » ; David Vrydaghs, « Les surréalistes face au travail. Ambiguïtés et ambivalences d’une condamnation ».

Études littéraires, vol. XL, n° 3 (Guillaume Pinson et Maxime Prévost (dir.), dossier « Penser la littérature par la presse »), 2009 : Guillaume Pinson et Maxime Prévost, « Présentation » ; Annie Cloutier, « Entre préjugé et pratique : Louis Sébastien Mercier, homme de lettres et journaliste » ; Anthony Glinoer, « Critique donné(e), critique prostitué(e) au XIXe siècle » ; Alain Vaillant, « Baudelaire, artiste moderne de la “poésie-journal” » ; Catherine Nesci, « Feuilletons sans frontières ? Le “Monde” selon Delphine de Girardin » ; Valérie Narayana, « Des Espèces de l’origine : le feuilleton scientifique de Louis Figuier dans La Presse de 1862 » ; Sarah Mombert, « Alexandre Dumas : le journal, kaléidoscope du moi écrivant » ; Anne-Marie Bouchard, « “Mission sainte”. Rhétorique de l’invention de l’art social et pratiques artistiques dans la presse anarchiste de la fin du XIXe siècle » ; Marie-Ève Thérenty, « LA chronique et LE reportage : du genre (gender) des genres journalistiques » ; Céline Pardo, « Les enjeux communicationnels et esthétiques de la référence au “journal” dans les Chroniques du bel canto (1946) de Louis Aragon » ; Patrick Suter, « “Reportage” et “écriture” chez Claude Simon (Les géorgiques et Le jardin des plantes) » ; Émilie Brière, « Faits divers, faits littéraires. Le romancier contemporain devant les faits accomplis ».

Études littéraires, vol. XLIII, n° 3 (Olivier Bara (dir.), dossier « Lectures sociocritiques du théâtre »), automne 2012 : Olivier Bara, « Présentation » ; Martial Poirson, « Politique de la merveille : Le Charlatan ou le Docteur Sacroton (1780) de Mercier, préfiguration de la première société du spectacle » ; Maurizio Melai, « Sylla d’Étienne Jouy, ou “le lendemain de Waterloo” : régimes tragiques de symbolisation de l’histoire » ; Marjolaine Forest, « “La lâcheté n’est point un crime, le courage n’est pas une vertu” : défaillances de l’Histoire, défaillances du corps dans Lorenzaccio, Chatterton et Ruy Blas » ; Stéphanie Loncle, « Le théâtre, la littérature et les valeurs marchandes. Une analyse sociocritique de Chatterton et de Ruy Blas entre hier et aujourd’hui » ; Anne Pellois, « Le théâtre symboliste : de la critique sociale et politique à l’utopie civique et théâtrale » ; Cristina Vinuesa Muñoz, « La scène espagnole contemporaine et le “suprathéâtre” d’Angelica Liddell : un défi pour la sociocritique ? » ; Mireille Losco-Lena, « Le bouffon, le zombie et l’idiot. Trois figures de la folie politique et sociale sur les scènes contemporaines ».

Evans, David et Griffiths, Kate (éd.). Institutions and Power in Nineteenth-Century Literature and Culture, Amsterdam/New York (NY), Rodopi, 2011 : David Evans et Kate Griffiths, « Introduction » ; Nicole Mozet, « Balzac, théoricien du pouvoir absolu et romancier du chaos post-révolutionnaire » ; Damian Catani, « The French Revolution : Historical Necessity or Historical Evil ? Terror and Slavery in Hugo’s Quatrevingt-treize and Confiant’s L’Archet du colonel » ; Jean-Marie Seillan, « Institutions et pouvoirs occultes : Huysmans et l’imaginaire conspirationniste » ; Janice Best, « Les Hommes de bronze de la Troisième République : Commémoration ou oubli de l’histoire ? » ; Elisabeth Gerwin, « Power in the City : Balzac’s Flâneur in La Fille aux yeux d’or » ; Claire I. R. O’Mahony, « The Colony Within? Poets and the Politics of Particularism in Toulouse’s Capitole » ; Anne-Emmanuelle Demartini, « Le Pouvoir de la représentation : Écriture pittoresque et construction de la nation dans la série provinciale des Français peints par eux-mêmes » ; Leonard R. Koos, « Razzia in Stone : Building Colonial Algiers, 1830-1900 » ; Francesco Manzini, « Doctors, Priests, Magistrates : Stendhal, Cabanis and the Power of Medical Practitioners » ; Rosemary Lloyd, « The Crocodiles of Caen and the Molluscs of the Museum : Rhetoric, Science, and Power in Nineteenth-Century France » ; Mary Orr, « Education, Education, Education : The Space of the Museum as Showcase for Thinking its Public » ; Scott A. Gavorsky, « L’État comme propriétaire ? School as Property in Nineteenth-Century France » ; Juliet Simpson, « Whose History? Art, History and the Nation State in Early Third Republic France » ; L. Cassandra Hamrick, « Beyond Institutions: In Search of le souffle moderne in Gauthier’s Salon de 1844 » ; Gilles Bonnet, « Le Contre-pouvoir critique : Huysmans, vers une fiction d’art » ; Sonya Stephens, « Auguste Rodin, or the Institutionalization of the Self as Artist ».

Even-Zohar, Itamar. « Factors and Dependencies in Culture: A Revised Draft for Polysystem Culture Research », Canadian Review of Comparative Literature / Revue Canadienne de Littérature Comparée, vol. XXIV, n° 1, 1997, p. 15–34.

Even-Zohar, Itamar. « Polysystem Theory », Poetics Today, vol. I, n°s 1-2, 1979, p. 287–310.

Ezer, Nancy. Sifrut ve-idiologiyah [Idéologie et littérature], Tel-Aviv, Papirus, 1992.

Fabiani, Jean-Louis. Lire en prison. Une étude sociologique, Paris, BPI - Centre Georges Pompidou, 1995.

Fabiani, Jean-Louis. Après la culture légitime. Objets, publics, autorités, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2007.

Fabre, Gérard. Pour une sociologie du procès littéraire. De Goldmann à Barthes en passant par Bakhtine, Paris, L’Harmattan, 2001.

Fabre, Gérard. « Sociologie et littérature : sur une intuition décisive de Fernand Dumont », dans Yvan Lamonde et Jonathan Livernois (dir.), Culture québécoise et valeurs universelles, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. « Cultures québécoises », 2010, p. 221-230.

Fabre, Gérard.« La littérature comme connaissance socioanthropologique », dans Caroline Moricot (dir.), Multiples du social. Regards socio-anthropologiques, Paris, L’Harmattan, 2010, p. 109-114.

Fabre, Gérard. Entre Québec et Canada : le dilemme des écrivains français, Montréal, VLB, coll. « Études québécoises », 2012.

Fabre, Jean. Enquêtes sur un enquêteur : Maigret. Un essai de sociocritique, Montpellier, Centre d’études et de recherches sociocritiques, coll. « Études sociocritiques », 1988 (1981).

Facuse, Marisol. Le monde de la compagnie Jolie môme. Pour une sociologie du théâtre militant, préface de Bruno Péquignot, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2013.

Fagot, Sylvain et Uzel, Jean-Philippe (dir.). Énonciation artistique et socialité, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2006 ; partim : Jean-Pierre Esquenazi, « Énonciation et socialité : l’œuvre double » ; Bruno Péquignot, « Les effets de l’œuvre » ; Florent Gaudez, « L’intersubjectivité à l’œuvre : pour une sémio-anthropologie du texte littéraire » ; Florence Vatan, « Madame Bovary, l’autopsie d’un scandale ».

Falardeau, Jean-Charles. Notre société et son roman, Montréal, HMH, 1967.

Falardeau, Jean-Charles. Imaginaire social et littérature, Montréal, Hurtubise HMH, 1974.

Falconer, Graham et Mitterand, Henri (dir.). La Lecture sociocritique du texte romanesque, Toronto, Hakkert, 1975 : Graham Falconer, « Avant-propos » ; Claude Duchet, « Le projet sociocritique : problèmes et perspectives » ; Henri Mitterand, « Le discours préfaciel » ; Françoise Gaillard, « Lecture idéologique du texte : Armance de Stendhal » ; Fredric Jameson, « L’inconscient politique » ; Frederick I. Case, « L’analyse sociocritique du roman africain : problèmes d’une méthode » ; Linda Rudich, « Balzac et Marx » ; Pierre Barbéris, « Les refoulés successifs dans René : fonction et signification » ; John S. Wood, « La mythologie sociale dans Les Mystères de Paris d’Eugène Sue » ; Paul Zumthor, « Roman et histoire : à l’origine d’un univers narratif (XIIe siècle) » ; John Gilbert, « Langage et histoire chez Claude Simon : d’Orion aveugle aux Corps conducteurs » ; Graham Falconer, « L’entrée en matière chez Balzac : prolégomènes à une étude sociocritique » ; Jean Paris, « Modèles balzaciens » ; Jacques Seebacher, « Envers de la société, envers du langage dans le roman hugolien » ; Marie-Louise Ollier, « Le roman courtois : manifestation du dire créateur » ; Pierre Gobin, « Un “code” des postures dans les romans de Mirbeau ? De l’esthétique romanesque à l’esthétique dramatique » ; Stéphane Sarkany, « Lectures croisées, formelles et sociologiques de Rose Lourdin, de Valéry Larbaud » ; Claude Duchet, « Corps et société : le réseau des mains dans Madame Bovary » ; Shoshana Felman, « Illusion réaliste et illusion romanesque » ; Roland Le Huenen, « Objets et société dans Vous les entendez ? de Nathalie Sarraute ».

Falk, Walter et Zmegač, Viktor. Literaturwissenschaftliche Betrachtungsweisen, Berne/New York (NY), Peter Lang, 1989.

Fandio, Pierre. Les lieux incertains du champ littéraire camerounais : la postcolonie à partir de la marge, préface de Bernard Mouralis, Paris, L’Harmattan, 2012.

Fantappiè, Irene et Sisto, Michele (dir.). Letteratura italiana e tedesca (1945-1970) : campi, polisistemi, transfer / Deutsche und italienische Literatur (1945-1970) : Felder, Polysysteme, Transfer, Rome, Istituto Italiano di Studi Germanici, 2013 : Gisèle Sapiro, « Addomesticare lo straniero : le traduzioni letterarie in francese (dal XIX al XXI secolo) » ; Heribert Tommek, « Die Formation der Gegenwartsliteratur als Beziehungsgeschichte. Die Modernisierung des west- und ostdeutschen literarischen Feldes in den 1960er Jahren » ; Anna Boschetti, « Sul campo letterario italiano e il suo contesto internazionale (1945-1970) » ; Michele Sisto, « La letteratura tradotta come fattore di cambiamento nel campo letterario italiano » ; Mila Milani, « Il ruolo della traduzione nel campo editoriale italiano di poesia (1953-1969) : note sulla poesia tedesca contemporanea » ; Anna Baldini, « Il Neorealismo : nascita e usi di una categoria letteraria » ; Davide Dalmas, « La traiettoria di Franco Fortini nel campo letterario italiano (1945-1970) » ; Irene Fantappiè, « Cinque tesi sulla traduzione in Fortini. Sélection e marquage in Il ladro di ciliegie » ; Markus Olivier Spitz, « Pierre Bourdieus Feldtheorie und Kultursoziologie am Beispiel Rainer Werner Fassbinders und Pier Paolo Pasolinis » ; Matteo Galli, « Concorrenza ed egemonia : letteratura e cinema in Italia e in BRD (1945-1968) » ; Fabian Lampart, « Brüche, Kontinuitäten, Transformationen. Zur Problematik literarhistorischer Periodisierung nach 1945 in Deutschland und Italien » ; Andrea Landolfi, « Thomas Mann in Italia: 1945-1970 » ; Bernd Blaschke, « Walter Höllerers und Hans Magnus Enzensbergers Italien. 10 Thesen zur italienischen Lyrik im deutschen Literaturbetrieb (1945-1972) » ; Camilla Miglio, « Il lirico e l’oscuro. La poesia di Gottfried Benn e Paul Celan sulla scena letterario-editoriale italiana » ; Stefanie Heimgartner, « Die Rezeption Ungarettis in Deutschland als Beispiel für die Interferenz literarischer Systeme » ; Pier Carlo Bontempelli, « La cultura tedesca dopo il 1945 : quale bene simbolico ? Per una storia della germanistica italiana ».

Faye, Jean-Pierre. Théorie du récit. Introduction aux « Langages totalitaires » : Critique de la raison, l’économie narrative, Paris, Hermann, 1972.

Fayolle, Roger. « Critique littéraire et sociologie de la littérature », dans La Critique, 2e éd, Paris, Armand Colin, 1978.

Fazal-e-Rab, Syed. Sociology of Literature: a Study of Urdu Novels, New Delhi, Commonwealth Publishers, 1992.

Febvre, Lucien et Martin, Henri-Jean. L’apparition du livre, Paris, Albin Michel, 1957.

Febvre, Lucien. « Littérature et vie sociale : un renoncement », Annales d’histoire sociale, vol. III, n°s 3-4, 1941, p. 113-117. (Repris dans Combats pour l’histoire, Paris, Armand Colin, 1953, p. 263-268).

Fehér, Ferenc. « Le roman est-il un genre problématique ? », Critica sociologica, vol. XXIX, 1974, p. 92-105.

Fekete, John. The Critical Twilight: Explorations in the Ideology of Anglo-American Literary Theory from Eliot to McLuhan, Londres/Boston (MA), Routledge & Kegan Paul, 1977.

Ferguson, Priscilla Parkhust. La France, nation littéraire, trad. de Rossano Rosi, Bruxelles, Labor, coll. « Média », 1991.

Ferrarotti, Franco. « La Prospettiva sociologica negli studi di arte e di letteratura », La Critica Sociologica, n° 9, 1969.

Ferreras, Juan Ignacio. Fundamentos de sociologia de la literatura, Madrid, Ediciones Catedra, 1980.

Ferrier, Bertrand. Tout n’est pas littérature ! La littérature à l’épreuve des romans pour la jeunesse, préface de Marie-Aude Murail, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2009.

Feuerwerker, Yi-tsi Mei. Ding Ling’s Fiction: Ideology and Narrative in Modern Chinese Literature, Cambridge (MA), Harvard University Press, 1982.

Figueroa, Antón. « La noción de campo literario y las relaciones literarias internacionales », dans Ignacio Iñarrea Las Heras et Maria Jesús Salinero Cascante (dir.), El texto como encrucijada, vol. 1, Logroño (Espagne), Presses de l’Université de la Rioja, 2004, p. 521-534.

Finch, Robert. « The French Author and Public Relations, 1635-1778 », University of Toronto Quarterly, vol. XLIII, n° 1, 1973-1974, p. 1-15.

Finlay, Marike. « The Represidency: A Critical Review of Representational Model’s Epistemological Incapacity to Name Ideology; Toward a Social Discursive Approach », Discours social/Social Discourse, vol. I, n° 1, hiver 1988, p. 23-58.

Finnegan, Ruth. « Can there be an Unbiased Sociology of Literature? Some Comments on the Need for a Comparative Perspective », International Journal of comparative sociology, vol. XV, n°s 1-2, mars 1974, p. 84-102.

Fischer, Ernst. Von der Notwendigkeit der Kunst, Hamburg, Claassen, 1967 (1959). (Traduction anglaise : The Necessity of Art: A Marxist Approach, trad. de Anna Bostock, Harmondsworth, Penguin Books, 1963.)

Fischer, Ernst. Kunst und Koexistenz. Beitrag zu einer modernen marxistischen Ästhetik, Reinbek, Rowohlt, 1966. (Traduction française : À la recherche de la réalité. Contribution à une esthétique marxiste moderne, Paris, Denoël, 1970.)

Fischer, Ernst. Auf den Spuren der Wirklichkeit, Reinbek, Rowohlt, 1968

Fischer, Jan. « Sur l’historicité marxiste dans la science littéraire », Philologica Pragensia, vol. XX, n° 2, 1977, p. 67-78.

Flesher, Paul V. M. Society and Literature in Analysis, Lanham (MD), University Press of America, 1990.

Fleury, Laurent. Sociology of Culture and Cultural Practices: The Transformative Power of Institutions, préface de Terry Clark, Chicago (IL), Lexington Books, 2014.

Flores, Angel (éd.). Literature and Marxism: a Controversy by Soviet Critics, New York (NY), Critics Group, 1938.

Fokkema, Douwe W. Literary Doctrine in China and Soviet Influence, La Haye (Pays-Bas), Mouton, 1965.

Fonkoua, Romuald-Blaise. « Les écrivains antillais à Présence Africaine. Remarques sur le fonctionnement d’un champ littéraire », Présence Africaine, n°s 175-176-177, 2007-2008, p. 528-545.

Ford, Georges H. Dickens and his Readers, Princeton (NJ), Princeton University Press, 1955.

Forster, Peter et Kenneford, Celia. « Sociological Theory and the Sociology of Literature », British Journal of Sociology, vol. XXIV, n° 3, septembre 1973, p. 355-364.

Foster, Arnold W. et Blau, Judith R. Art and Society: Readings in the Sociology of the Arts, Albany (NY), State University of New York Press, 1989.

Foster, Hal. The Return of the Real: The Avant-Garde at the End of the Century, Boston, MIT Press, 1996. (Traduction française : Le Retour du réel : situation actuelle de l’avant-garde, trad. de Yves Cantraine, Frank Pierobon et Daniel Vander Gucht, Bruxelles, La Lettre volée, 2005.)

Foster, Hal (dir.). Postmodern Culture, Londres, Pluto Press, 1985 : Hal Foster, « Postmodernism : A Preface » ; Jürgen Habermas, « Modernity – An Incomplete Project » ; Kenneth Frampton, « Towards a Critical Regionalism : Six Points for an Architecture of Resistance » ; Rosalind Krauss, « Sculpture in the Expanded Field » ; Douglas Crimp, « On the Museum’s Ruins » ; Craig Owens, « The Discourse of Others : Feminists and Postmodernism » ; Gregory L. Ulmer, « The Object of Post-Criticism » ; Fredric Jameson, « Postmodernism and Consumer Society » ; Jean Baudrillard, « The Ecstasy of Communication » ; Edward W. Said, « Opponents, Audiences, Constituencies and Community ».

Fowler, Roger. Literature as Social Discourse: the Pratice of Linguistic Criticism, Bloomington (IN), Indiana University Press, 1981.

Fox, Edward Inman. Ideologia en las letras de fin de siglo, Madrid, Espasa Calpe, 1988.

Franco, Jean. « Dependency Theory and Literary History: The Case of Latin America », Minnesota Review, n° 5, 1975, p. 65-80.

Franzbach, Martin. Kritische Arbeiten zur Literatur- und Sozialgeschichte Spaniens, Frankreichs und Lateinamerikas, Bonn, Bouvier Verlag Herbert Grundmann, 1975.

Fraser, George S. The Modern Writer and his World, Londres, A. Deutsch, 1953.

Fréché, Bibiane. Littérature et société en Belgique francophone (1944-1960), Bruxelles, Le Cri, 2009.

Freeborn, Richard et Grayson, Jane. Ideology in Russian Literature, Basingstoke (Angleterre), Macmillan, coll. « Studies in Russia and East Europe », 1990.

Freitag, Michel. « Notes pour une sociologie de l’art », Sociologie de l’art, n° 4, 1991, p. 33-62.

Fresco, Karen et Hedeman, Anne D. Collections in Context. The Organization of Knowledge and Community in Europe, Columbus (OH), Ohio State University Press, coll. « Text and Context », 2012.

Frigerio, Vittorio. La littérature de l'anarchisme. Anarchistes de lettres et lettrés face à l'anarchie, Grenoble, ELLUG, 2014.

Frigerio, Vittorio. Les fils de Monte-Cristo. Idéologie du héros de roman populaire, Limoges, Presses de l’Université de Limoges, coll. « Médiatextes », 2002.

Frow, John. Marxism and Literary History, Chicago (IL), Blackwell, 1989.

Frye, Northrop. The Critical Path: An Essay on the Social Context of Literary Criticism, Bloomington (IN), Indiana University Press, 1971.

Fügen, Hans Norbert. Die Hauptrichtungen der Literatursoziologie und ihre Methoden. Ein Beitrag zur literatursoziologischen Theorie, Bonn, Bouvier, 1964.

de la Fuente, Eduardo. « The “New Sociology of Art”: Putting Art Back into Social Science Approaches to the Arts », Cultural Sociology, vol. I, n° 3, novembre 2007, p. 409-425. 

Fuerst, Norbert. Ideologie und Literatur : zum Dialog zwischen Paul Ernst und Georg Lukács, Emsdetten (Allemagne), Lechte, 1976.

Furedi, Frank. « From the Narrative of the Blitz to the Rhetoric of Vulnerability », Cultural Sociology, vol. I, n° 2, juillet 2007, p. 235-254.

Gaede, Edouard. « L’écrivain et la société. Compte rendu d’une enquête en cours », dans Actes du VIe Congrès de l’association internationale de littérature comparée (1970), Stuttgart, E. Bieber, 1975, p. 49-55.

Gagnier, Regenia. The Insatiability of Human Wants. Economics and Aesthetics in Market Society, Chicago (IL), University of Chicago Press, 2000.

Gaillard, Françoise. « Code(s) littéraires(s) et idéologie », Littérature, no° 12, 1973, p. 21-35.

Gaillard, Françoise. « De la répétition d’une figure, Armance ou le récit de l’impuissance », Littérature, n° 18, 1975, p. 111-126.

Gallas, Helga. Marxistische Literaturtheorie. Kontroversen im Bund proletarisch-revolutionärer Schriftsteller, Neuwied/Berlin, Luchterhand, 1971.

Galli Mastrodonato, Paola. La Rivolta della ragione. Il discurso del romanzo durante la Rivoluzione francesa, Potenza, Congedo, 1992.

Gallino, Luciano. « Critica letteraria e sociologia della letteratura », Il Mulino, vol. VI, n° 3, 1957, p. 159-191.

Gane, Mike. Ideological Representation and Power in Social Relations: Literary and Social Theory, Londres/New York (NY), Routledge, 1989.

Garasa, Delfin Leocadio. Literatura y sociologia, Buenos Aires, Troquel, 1973.

Garaudy, Roger. Esthétique et invention du futur, Paris, Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1971.

Garvin, Harry R. et Heath, James M. (dir.). Literature and Ideology, Lewisburg (PA), Bucknell University Press, 1982 : James M. Heath, « Introduction » ; David M. Zehr, « George Orwell, the Novelist Displaced » ; Thomas Mallon, « The Poem that Failed: the Auden Group’s Retreat from Political Verse » ; Brook Thomas, « Billy Budd and the Judgment of Silence » ; Stephen Zelnick, « Ideology as Narrative : Critical Approaches to Robinson Crusoe » ; James H. Kavanagh, « “To the Same Defect” : toward a Critique of the Ideology of the Aesthetic » ; Ronald L. Bogue, « Pasta, Barthes, and Baudrillard » ; Angelika Bammer, « Women and Revolution, their Theories, our Experience » ; Diane Griffin Crowder, « The Semiotic Functions of Ideology in Literary Discourse » ; Carolyn A. Durham, « Noman, Everywoman : Claudine Hermann’s Les voleuses de langue ».

Garvin, Harry R. The Arts, Society, Literature, Lewisburg (PA), Bucknell University Press, 1984.

Gaudez, Florent. Pour une socio-anthropologie du texte littéraire. Approche sociologique du Texte-acteur chez Julio Cortazar, préface de Bruno Péquignot, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1997.

Gaudez, Florent (dir.). Sociologie des arts, sociologie des sciences, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2007, 2 vol. ; Volume 1 : Jean-Olivier Majastre, « Sociologues, encore un effort pour être scientifiques » ; Anne Sauvageot, « L’émotion esthétique : du sens commun aux modèles scientifiques » ; Bruno Péquignot, « Anomie et rupture : une fonction sociale commune du savant et de l’artiste ? » ; Jacques Leenhardt, « Dispositif démonstratif et réflexion artistique » ; Florent Gaudez, « Esthétique et intuition dans le procès de connaissance. La question de l’expérience de pensée dans la fiction littéraire et le récit scientifique » ; Cécile Leonardi, « Le sociologue à l’œuvre » ; Nathalie Montoya, « Une sociologie de l’émotion esthétique est-elle possible ? » ; Patricia Vannier, « Quand les sociologues voulaient construire une science de la littérature. Contribution à une histoire des relations entre sociologie et littérature » ; Emmanuelle Sebbah, « Quand la sociologie des sciences se saisit de la sociologie de l’art » ; Laurent Fleury, « “Révolutions artistiques” et “révolutions scientifiques” : les impensés d’une communauté sémantique » ; Alain Quemin, « L’art plus fort que la science ? L’affrontement entre expertise stylistique et expertise scientifique dans une querelle sur l’authenticité d’une œuvre d’art : l’affaire Sésostris III » ; Morgan Jouvenet, « L’individu et le collectif des musiques rap et électroniques. Questions de sociologie des arts, questions à la sociologie des sciences » ; Olivier Moeschler, « Controverses cinématographiques au pays de Heidi. Le “Nouveau cinéma suisse” et la construction discursive de la valeur des films » ; Pierre Verdrager, « La reconnaissance en art et en science » ; Izabela Wagner, « Les carrières couplées dans les mondes professionnels » ; Béatrice Milard, « La mise en forme des publications scientifiques : entre routines, contraintes et organisation de l’expérience collective » ; Eric Dagiral et Laurent Tessier, « Téléchargement et culture potentielle : du changement des modes d’accès au changement des pratiques » ; David Pontille, « Générique de noms et évaluation du travail scientifique » ; Thomas Basset et Olivier Pilmis, « À la marge du marché du travail ? Le bénévolat chez les comédiens et les développeurs de logiciels libres » ; Hervé Terrai, « La re-connaissance du Lycosthènes toulousain » ; Volume 2 : Michel Grossetti, « Mondes de la science et spécialités artistiques. Réflexions sur les formes collectives dans les activités de création » ; Claude Rosental, « Exhiber ses créations » ; Bernard Cahier, « Les réductions créatrices : l’exemple de la gamme tempérée » ; Delphine Saurier, « L’œuvre littéraire et ses créateurs. La Recherche du Temps perdu comme co-construction » ; Delphine Dejeans, « La part du sensible dans l’expérience scientifique. Les mondes de la spiruline » ; Anthony Pecqueux, « De l’épistémologie du travail scientifique à la sociologie des modes de présence aux œuvres. Quelques usages de Michael Polanyi » ; Arnaud Saint-Martin, « Expérience et théorie esthétiques dans les sciences : le cas de la cosmologie théorique » ; Franck Léard, « La rationalisation scientifique et technique du concert rock : le rôle de l’ingénieur du son » ; Marc Perrenoud, « Figures du musicien : du forgeron à l’architecte. Évolution des dispositifs techniques de l’apprentissage et de la pratique des “musiques actuelles” » ; Odile Blin, « Le crocodile est dans la salle de conférences (introduction à une anthropologie symétrique africaine) » ; Diane Crane, « Outils théoriques pour relier la science et l’art : Exemples issus de la sociologie de l’art et de la science » ; Catherine Dutheil Pessin, « Mathématiques, musique, langage » ; Dominique Vinck, « Que pourrait être une sociologie de l’équipement ? » ; Laurence Ellena, « Tendances et évolution des travaux sur les rapports entre sociologie et littérature » ; Fabienne Soldini et Sylvia Girel, « La mort, la science et l’art : l’esthétique du macabre dans la littérature policière et les arts plastiques » ; Léonie Henaut, « Ce que les controverses nous apprennent sur l’activité de restauration des peintures au musée du Louvre » ; Annick Jaccard-Beugnet, « Les relations entre l’art et la science racontées aux enfants : le livre “Science et art” paru chez Seuil Jeunesse » ; Jan Marontate, « La science au service de l’art : la transformation des principes de préservation du patrimoine artistique au musée, 1930-2004 » ; Jean-Paul Fourmentraux, « Gouverner l’innovation artistique. Le cas HEXAGRAM (Montréal, Canada), un projet d’interface entre arts et sciences » ; Laure De Verdalle et Myrtille Roy-Vallex, « Arts, sciences, nouvelles technologies. Le travail de création artistique sur les marchés du multimédia » ; Antoine Hennion, « Réflexivités. Le sociologue et le goût ».

Gaudez, Florent. « L’utopie comme méthode : la reconstruction utopique comme expérience “narrative” de pensée », Sociologie de l’Art - Opus, n°s 11-12 (dossier « Art, connaissance, imaginaire. Hommage à Jean Duvignaud »), 2008, p. 71-83.

Gaudez, Florent. « Epistémêsis et altérité. Pour une socio-anthropologie du processus de cognition », Sociologie de l’Art - Opus, n° 15 (dossier « Théorie / Épistémologie / Littérature »), 2010, p. 85-111.

Gaudez, Florent (dir.). La connaissance du texte. Approches socio-anthropologiques de la construction fictionnelle, vol. I, Paris, L’Harmattan, coll. « La Librairie des Humanités », 2010 : Claude Calame, « Identité et sujet de discours : soi-même comme les autres » ; Paul Dirkx, « (Se) raconter des histoires. Contribution à l’étude de la genèse sociale des dispositions littéraires » ; Jean-Pierre Esquenazi, « Lectures du Mythe du peuple, de Alain Pessin » ; Gérard Fabre, « Le texte orphelin. Débat sur l’analyse textuelle de Barthes » ; Florent Gaudez, « De l’intersubjectivité texte/lecteur comme construction fictionnelle » ; Jacques Leenhardt, « Introduction à la pluralité interprétative des récits » ; Bruno Péquignot, « Du texte de l’amour à l’amour comme texte » ; Nicole Ramognino, « L’échange symbolique au fondement des pratiques culturelles et artistiques. L’observation du Procès littéraire, un exemple de l’action orienté vers autrui » ; Christina Weber, « Interroger la monade sociale à travers Tout est Illuminé de Jonathan Safran Foer » ; Peter V. Zima, « L’Institutionnalisation de la lecture dans le roman de Calvino : Si par une nuit d’hiver un voyageur ».

Gaudez, Florent (dir.). La culture du texte. Approches socio-anthropologiques de la construction fictionnelle, vol. II, Paris, L’Harmattan, coll. « La Librairie des Humanités », 2010 : Norbert Bandier, « Les produits de la représentation artistique sont-ils tous des textes ? » ; Howard Becker, « Categories and Comparisons: How We Find Meaning in Photographs? » ; Jean-Michel Bertrand, « Fictions : de la projection imaginaire à la puissance de l’énigme » ; Nicole Everaert-Desmedt, « Les voies de l’interprétation : un rendez-vous à l’aveugle » ; Florent Gaudez, « De l’intersubjectivité à l’œuvre : pour une sémio-anthropologie du texte littéraire » ; Jeffrey A. Halley, « Ce n’est pas cela que je voulais dire : Dada et l’impossible Urtext » ; Nathalie Heinich, « De Molière aux Le Nain : ce que le texte nous cache » ; Antoine Hennion, « Plaidoyer pour une histoire fictive du Grand Opéra français » ; Jérôme Meizoz, « Le mérite et la fortune : Rousseau & Stendhal sociologues ? » ; Anne Sauvageot, « Les “histoires vraies” de Sophie Calle » ; Jean-Yves Trépos, « Politiques d’énonciation en sociologie : écarts et mises à distance ».

Gauvin, Lise. La fabrique de la langue. De François Rabelais à Réjean Ducharme, Paris, Seuil, coll. « Points », 2004.

Gedin, Per. Literature in the Market Place, Londres, Faber & Faber, 1977.

Géhin, Étienne. « Le point de vue sociologique et la question du sens », Cahiers internationaux de sociologie, vol. LVIII, janvier 1975, p. 81-96.

Gelder, Ken. Popular Fiction. The Logics and Practices of a Literary Field, Londres/New York (NY), Routledge, 2005.

Gemis, Vanessa. « Femmes et champ littéraire en Belgique francophone (1880-1940) », Sociétés contemporaines, n° 78, 2010, p. 15-37.

Gengembre, Gérard. « Bonald ou l’esthétique sociale de la littérature », dans Jean-Louis Cabanès (dir.), Romantismes. L’esthétique en actes, Paris, Presses universitaires de Paris Ouest, 2009, p. 143-154.

Genro, Tarso Fernando. Literatura e ideologia : um novo romance latino-americano, Curitiba, Criar, 1982.

Gertz, Nurith. Sifrut ve-ideologyah be-Erets-Yisrael bi-shenot ha-sheloshim, Ramat-Aviv/Tel-Aviv, ha-Universitah ha-petuhah, 1988, 2 vol.

Gervais, Bertrand. Lecture littéraire et explorations en littérature américaine, Montréal, XYZ, coll. « Théorie et littérature », 1998.

Gervais, Bertrand. À l’écoute de la lecture, Québec, Nota Bene, 2006.

Gheorghiu, Mihai Dinu. « La construction littéraire d’une identité nationale. Le cas de l’écrivain roumain Liviu Rebreanu (1885-1944) », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 98 (dossier « Des empires aux nations »), juin 1993, p. 34-44.

Gheorghiu, Mihaï Dinu et Dragomir, Lucia (dir.). Littératures et pouvoir symbolique, Bucarest, Paralela 45, 2005 : Mihaï Dinu Gheorhiu, « Introduction » ; Anne-Marie Thiesse, « Henri Pourrat, Jean Giono : deux exemples de reconversion littéraire comme sortie du discrédit idéologique » ; Jean-Pierre Faguer, « Révolutionnaires sans révolution. Déclassement et reconversion d’une élite intellectuelle » ; Petru Negurǎ, « Gels et dégels du réalisme socialiste. Les transformations sociales de la littérature en Moldavie soviétique, du jdanovisme à la déstalinisation » ; Stefan Borbély, « Writing and acting against Censorship : Hungarian literature of Romania in the 1980’s » ; Joseph Jurt, « La littérature est-allemande, avant et après 1989 » ; Andreas Pribersky, « Pas de Messie pour le peuple ? Thèses sur les intellectuels et le pouvoir politique en Europe Centrale après 1989 » ; Afrânio Garcia, « Les enfants de la plantation. La modernité paradoxale des romanciers brésiliens, 1928-1980 » ; Joseph Yvon Thériault, « Le mythe américain et l’américanité québécoise » ; Ana-Luana Stoicea, « Le texte littéraire comme source du chercheur en sciences sociales » ; Paul Cornea, « De l’histoire de la littérature à la critique des idéologies. L’expérience personnelle d’un demi-siècle » ; Mihaï Dinu Gheorghiu, « Les “intellectuels libres” et les changements de codes idéologiques en Roumanie après 1989 » ; Andrei Corbea-Hoisie, « De Paulescu à Weininger. Suivi d’un post-scriptum à propos du “politiquement correct” » ; Natalia Chmatko, « Pouvoir symbolique et position des traducteurs dans la société russe en mutation » ; Magda Jeanrenaud, « La traduction entre l’accumulation et la redistribution de capital symbolique. L’exemple des Éditions Polirom » ; Svetla Moussakova, « Figures de traducteurs-éditeurs. Vers une nouvelle représentation des élites littéraires en Bulgarie » ; Irina Livezeanu, « “From Dada to Gaga”: The Peripatetic Romanian Avant-Garde Confronts Communism » ; Lucia Dragomir, « Une position marginale dans le champ littéraire roumain à l’époque communiste : le groupe onirique » ; Magda Rǎduțǎ, « “Les Jeunes Loups”. Genèse et affirmation d’une génération littéraire dans la Romanie communiste ».

Giesz, Ludwig. Phänomenologie des Kitsches : Ein Beitrag zur anthropologischen Ästhetik, Munich, Fink, 1971.

Gikandi, Simon. Readings Chinua Achebe: Language & Ideology in Fiction, Londres, Portsmouth, 1991.

Gilles, Paul. American Catholic Arts and Fiction: Culture, Ideology, Aesthetics, Cambridge/New York (NY), Cambridge University Press, 1992.

Giorgi, Liana. « Literature Festivals and the Sociology of Literature », International Journal of the Arts in Society, vol. IV, n° 4, 2011, p. 317-326.

Girard, René. Mensonge romantique et vérité romanesque, Paris, Grasset, 1961.

Girard, René, “To double business bound”. Essay on Literature, Mimesis, and Anthropology, Baltimore, Johns Hopkins University Press, 1978.

Giraud, Frédérique et Saunier, Émilie. « La posture littéraire à l’épreuve de deux cas empiriques. Pour une prise en compte des expériences extralittéraires des écrivains », COnTEXTES, 24 janvier 2012, URL : < http://contextes.revues.org/4892 >.

Giraud, Frédérique. La « figuration romanesque du biographique » : usages et enjeux des doubles fictifs chez Émile Zola, ¿Interrogations?, n° 15, 2012, URL : < http://www.revue-interrogations.org/06-La-figuration-romanesque-du >.

Girel, Sylvia et Proust, Serge (dir.). Les usages de la sociologie de l’art. Constructions théoriques, cas pratiques, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2007 : « Avant-propos » ; Nathalie Heinich, « Pour en finir avec le social » ; Antoine Hennion, « À la recherche de l’objet perdu… ? » ; Nicole Ramognino, « La cumulativité des connaissances en sociologie des arts et de la culture ? » ; Laurent Fleury, « Le discours d’“échec” de la démocratisation de la culture : constat sociologique ou assertion idéologique ? » ; Pierre François, Valérie Chartrain et Stephen Wright, « La sociologie aux mains des indigènes : le cas des critiques d’art contemporain ».

Girel, Sylvia et Soldini, Fabienne. « À la recherche du sens caché : l’art et les œuvres dans la littérature policière », Sociologie de l’Art - Opus, n° 6 (dossier « Littérature, Arts, Sciences »), 2005, p. 15-46.

Girel, Sylvia et Soldini, Fabienne. « Pour une sociologie du fait artistique : à la croisée des sociologies de l’art et de la littérature, de la production et des réceptions », dans Pierre Le Quéau (dir.), 20 ans de sociologie de l’art. Bilan et perspectives, t. I, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2007, p. 129-145.

Girel, Sylvia (dir.). Sociologie des arts et de la culture. Un état de la recherche, Paris, L’Harmattan, 2006 ; partim : Bruno Péquignot, « Des arts et de la culture : distinctions et in-distinctions » ; Laurent Fleury, « L’analyse des politiques et des pratiques culturelles à l’intersection de la science politique et de la sociologie » ; Justyne Balasinski, « La politique culturelle en Pologne : du bloc soviétique à l’Union européenne » ; Clara Lévy, « À quoi sert la sociologie pour rendre compte de la littérature ? » ; Florent Gaudez, « Le texte comme champ d’investigation socio-anthropologique. Esthétique et connaissance dans le processus de production en littérature » ; Christine Détrez, « Les légitimités culturelles en question : l’exemple des adaptations d’œuvres littéraires et leur réception par les adolescents » ; Fanny Mazzone, « L’édition féministe littéraire : légitimité scientifique d’une recherche à vocation interdisciplinaire » ; Sylvia Girel et Fabienne Soldoni, « Le monde de l’art dans les romans policiers, entre l’imposture et le simulacre » ; Laure De Verdalle, « Les théâtres et leur public, de la RDA aux nouveaux Länder » ; Gaëlle Redon, Organisation des compagnies théâtrales : entre choix esthétiques et obligations économiques » ; Sylvie Rouxel, « L’observation filmée systématique, une démarche méthodologique pour comprendre et interpréter l’appropriation du théâtre » ; Jean-Pierre Esquenazi, « Du genre (littéraire, etc.) comme catégorie de l’enquête sociologique ».

Girgus, Sam B. Desire and the Political Unconscious in American Literature: Eros and Ideology,New York (NY), St. Martin’s Press, 1989.

Giroux, Robert, Dame, Hélène, Daganaud, Patrick et Masson, Ginette. Quand la poésie flirte avec l’idéologie, Sherbrooke, Triptyque, 1983.

Gladu, Kim et Zygel-Basso, Aurélie (dir.). De la conversation au conservatoire. Scénographies des genres mineurs (1680-1780), Paris, Hermann, coll. « Les collections de la République des lettres », 2014.

Glauser, Jürg. Elementare Literatursoziologie : ein Essay über literatursoziologische Grundprobleme, Tübingen, Max Niemeyer, 1976.

Gleize, Joëlle. Le Double miroir. Le livre dans les livres de Stendhal à Proust, Paris, Hachette, coll. « Recherches littéraires », 1992.

Glevarec, Hervé. La culture à l’ère de la diversité. Essai critique trente ans après La Distinction, La Tour d’Aigues (France), Éditions de l’Aube, 2013.

Glicksberg, Charles I. Literature and Society, La Haye (Pays-Bas), Nijhoff, 1972.

Glicksberg, Charles I. The Literature of Commitment, Lewisburg (PA), Bucknell University Press, 1976.

Glinoer, Anthony et Saint-Amand, Denis (dir.). Le lexique Socius, URL : < http://ressources-socius.info/index.php/lexique >, 2014 : Frédérique Giraud, « Acteur pluriel » ; David Vrydaghs, « Adhésion » ; Pierre Halen, « Antinomie » ; Björn-Olav Dozo, « Capital social » ; Pascal Durand, « Capital symbolique » ; Paul Dirkx, « Champ » ; Émilie Saunier, « Condition » ; Marie-Ève Riel, « Consécration » ; Frédéric Rondeau, « Contre-culture » ; Marie Scarpa, « Dialogisme » ; Guillaume Pinson, « Discours social » ; Denis Saint-Amand, « Distinction » ; François Provenzano, « Doxa » ; François Provenzano, « Énonciation » ; Anthony Glinoer et Denis Saint-Amand, « Ethos » ; Séverine Sofio, « Genre (gender) » ; Samuel Coavoux, « Habitus » ; Pascal Durand, « Hexis » ; Sylvia Girel, « Horizon(s) d’attente » ; Pascal Durand, « Illusio » ; Anthony Glinoer, « Institution » ; Laurence van Nuijs, « Intertextualité » ; Jean-Pierre Bertrand, « Invention » ; Mathilde Barraband, « Milieu » ; Valérie Stiénon, « Mimèsis » ; Sylvia Girel, « Mondes de l’art » ; Florence Huybrechts, « Paralittérature(s) » ; Rainier Grutman, « Polysystème » ; Djemaa Maazouzi, « Postcolonial(isme) » ; Lionel Ruffel, « Postmoderne » ; Alain Viala, « Posture » ; Laurence van Nuijs, « Reflet » ; Michel Lacroix, « Réseau social » ; Rainier Grutman, « Sociolecte » ; Marie-Pier Luneau, « Stratégie » ; Reine Meylaerts et Tessa Lobbes, « Transfert ».

Glinoer, Anthony et Laisney, Vincent. L’âge des cénacles. Confraternités littéraires et artistiques au XIXe siècle, Paris, Fayard, 2013.

Glinoer, Anthony et Lacroix, Michel (dir). Romans à clés. Les ambivalences du réel, Liège, Presses Universitaires de Liège, coll. « Situations », 2014 : Anthony Glinoer et Michel Lacroix, « Présentation » ; Michel Lacroix, « Imaginaire, légendaire, fictif : romans à clés et fictions de la vie littéraire » ; Sean Latham, « Réalité, fiction et plaisir. Introduction du livre The Art of Scandal. Modernism, Libel Law, and the Roman à Clef » ; Mathilde Bombart, « Romans à clés : une pratique illégitime au filtre de la critique littéraire des journaux » ; Anthony Glinoer et Vincent Laisney, « Les illusios perdus, ou les romans cénaculaires » ; Denis Saint-Amand, « Figurations et médiogrammes. Les micro-fictions du Petit Bottin des Lettres et des Arts » ; Michael R. Finn, « Plaisir d’offrir, joie de recevoir. Le roman à clef décadent et Rachilde » ; Elisheva Rosen, « La pratique des clés au prisme de la Recherche » ; Anne Strasser, « Les Mandarins, les clés pour se dire » ; Richard Saint-Gelais, « Le théâtre sans son double : jouer sans le dire dans Scène d’enfants de Normand Chaurette » ; Jean-Pierre Esquenazi, « Lectures des opérations de référentialité. L’exemple de Manhattan » ; Alexandre Gefen, « Benjamin Jordane, roman : jeux identitaires et aventures métatextuelles dans l’œuvre de Jean-Benoît Puech » ; Mathilde Barraband, « Organisations secrètes. La Gauche prolétarienne dans la littérature française contemporaine ».

Glinoer, Anthony. « Romantisme vs autonomie. Notes sur un déclassement », Les Cahiers du XIXe siècle, n° 2, 2007, p. 37-48.

Glinoer, Anthony. « Classes de textes et littérature industrielle dans la première moitié du XIXe siècle », COnTEXTES, 26 mai 2009, URL : < http://contextes.revues.org/4325 >.

Glinoer, Anthony. La littérature frénétique, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Les littéraires », 2009.

Głowiński, Michał. Wypowiedź literacka a wypowied ź filozoficzna : studia, Wrocław, Zaklad Narodowy imienia Ossolińskich, 1982.

Gnocchi, Maria Chiara. Le Parti pris des périphéries. Les « Prosateurs français contemporains » des éditions Rieder (1921-1939), préface de Valérie Tesnière, Bruxelles, Le Cri/CIEL, 2007.

Gobille, Boris. « Les mobilisations de l’avant-garde littéraire française en mai 1968. Capital politique, capital littéraire et conjoncture de crise », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 158 (dossier « Le capital militant (2). Crises politiques et reconversions : Mai 68 »), juin 2005, p. 30-61.

Godlewski, Grzegorz. « Socjologia teatru bez dowodu tozsamosci », Dialog, vol. XXXIII, n°s 11-12 (dossier « Miesiecznik Poswiecony Dramaturgii Wspolczesnej : Teatralnej, Filmowej, Radiowej, Telewizyjnej »), novembre-décembre 1988, p. 164-171.

Godoy Urzúa, Hernán. El oficio de las letras, Santiago, Editorial Universitaria, 1970.

Goldmann, Annie, Loury, Michel et Naïr, Samy (dir.). Le Structuralisme génétique. L’œuvre et l’influence de Lucien Goldmann, Paris, Denoël/Gonthier, coll. « Bibliothèque Médiations », 1977 : Annie Goldmann, « L’humanisme de Lucien Goldmann » ; Lucien Goldmann, « Structuralisme génétique en sociologie de la littérature » ; Sami Nair, « Forme et sujet dans la création culturelle » ; Franco Ferrarotti, « Le concept d’idéologie chez Lucien Goldmann » ; Norman Rudich, « Le marxisme de Lucien Goldmann dans la philosophie des Lumières » ; Jean-Marie Goulemot, « Lucien Goldmann et l’objet appelé “Lumières” » ; Michel Löwy, « Goldmann et Lukács : la vision du monde tragique » ; Ion Pascadi, « Le structuralisme génétique et Lucien Goldmann » ; Graziella Pagliano-Ungari, « Le dialogue œuvre-lecteur » ; Zador Tordai, « En lisant Goldmann » ; Pierre V. Zima, « La mise en scène de la dialectique » ; Rainer Rochlitz, « Lucien Goldmann et la pensée du possible » ; Jean-Louis Ferrier, « Goldmann et la peinture » ; Lucien Goldmann, « Lukács et Heidegger » ; Jean-Michel Palmier, « Tragique finitude chez Lukács et Heidegger : quelques remarques sur l’interprétation de Lucien Goldmann » ; Youssef Ishaghpour, « Politique et ontologie ».

Goldmann, Lucien. « Matérialisme dialectique et histoire de la littérature », Revue de métaphysique et de morale, vol. LV, n° 3, juillet-septembre 1950, p. 283-301.

Goldmann, Lucien. Le Dieu caché : étude sur la vision tragique dans les pensées de Pascal et dans le théâtre de Racine, Paris, Gallimard, 1955.

Goldmann, Lucien. « L’apport de la pensée marxiste à la critique littéraire », Arguments, n°s 12-13, janvier-février 1959.

Goldmann, Lucien. Recherches dialectiques, Paris, Gallimard, 1959.

Goldmann, Lucien. « Une pièce réaliste : Le Balcon de Genet », Les Temps Modernes, n° 171, 1960.

Goldmann, Lucien. « Marx, Lukács, Girard et la sociologie du roman », Médiations, n° 2, 1962, p. 1943-1953.

Goldmann, Lucien. Pour une sociologie du roman, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des idées », 1964.

Goldmann, Lucien. « Le Théâtre de Genet. Essai d’étude sociologique », Cahiers Renaud-Barrault, novembre 1966, p. 90-123.

Goldmann, Lucien (dir.). Littérature et société, Problèmes de méthodologie en sociologie de la littérature (Colloque du 21 au 23 mai 1964), Bruxelles, Éditions de l’Institut de Sociologie, 1967 :Edoardo Sanguinetti, « Sociologie de l’avant-garde » ; Roland Barthes, « L’analyse rhétorique » ; Erich Köhler, « Les possibilités de l’interprétation sociologique illustrées par l’analyse de textes littéraires français de différentes époques » ; Geneviève Mouillaud, « Problèmes d’une étude sociologique des romans de Stendhal » ; Alphons Silbermann, « Le phénomène d’aliénation des films par la synchronisation » ; Henri Lefebvre, « De la littérature et de l’art moderne considérés comme processus de destruction et d’auto-destruction » ; Félix Brun, « Pour une interprétation sociologique du roman picaresque » : Charles Aubrun, « La gueuserie aux XVIe et XVIIe siècles en Espagne et le roman picaresque » ; Robert Escarpit, « L’image historique de la littérature chez les jeunes. Problèmes de tri et de classement » ; Bernard Dort, « Condition sociologique de la mise en scène théâtrale » ; Yan Kott, « Les travestis dans l’œuvre de Shakespeare » ; Lucien Goldmann, « Le structuralisme génétique en sociologie de la littérature ».

Goldmann, Lucien. « Structuralisme génétique et analyse stylistique », dans Camillo Olivetti (dir.), Linguaggi nella società e nella tecnica, Milan, Edizione di Communità, 1970, p. 143-161.

Goldmann, Lucien. « Structure sociale et conscience collective des structures », dans Jean-Marie Auzias et al., Structuralisme et marxisme, Paris, Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1970, p. 157-164.

Goldmann, Lucien. Marxisme et sciences humaines, Paris, Gallimard, 1970.

Goldmann, Lucien. Structures mentales et création culturelle, Paris, Anthropos, 1970.

Goldmann, Lucien. La création culturelle dans la société moderne, Paris, Denoël/Gonthier, coll. « Bibliothèque médiations », 1971.

Goldmann, Lucien. Essays on Method in the Sociology of Literature, trad. de William Q. Boelhower, New York (NY), Telos Press, 1980.

Goldstein, Philip. The Politics of Literary Theory: An Introduction to Marxist Criticism, Gainesville (FL), University Press of Florida, 1990.

Golino, Enzo. Letteratura e classi sociali, Bari, Laterza, 1976.

Gómez-Moriana, Antonio et Pagliano Ungari, Graziella (dir.). Écrire en France au XIXème siècle, Longueuil, Le Préambule, coll. « L’Univers des discours », 1989 : Antonio Gómez-Moriana, « Avant-propos » ; Graziella Pagliano Ungari, « Introduction » ; Jacques Dubois, « Petite dialectique des genres littéraires et des classes textuelles » ; Antonio Gómez-Moriana, « L’écrivain et son image : narration et argumentation dans le récit autobiographique » ; Charles Castella, « Le récit comme rituel fétichiste du marché : le cas Maupassant » ; Régine Robin, « De la sociologie de la littérature à la sociologique de l’écriture ou le projet sociocritique » ; Nicolas Bonhôte, « Victor Hugo, le génie-prophète : sens et fonction conjoncturels de la promotion de l’écrivain vers 1820 » ; Charles Grivel, « Le provocateur : l’écrivain chez les modernes » ; Graziella Pagliano Ungari, « Le récit du portrait au XIXe siècle » ; Rémy Ponton, « Remarques sur la biographie : le cas de Barrès » ; Raymond Mahieu, « Écrire en 1850 : Angélique de Nerval » ; Jacques Leenhardt, « L’imaginaire du passé : un problème fin de siècle » ; Joseph Jurt, « Le statut de la littérature face à la science : le cas de Flaubert » ; Anna Wessely, « The Status of Authors in Nineteenth Century Hungary : The Influence of the French Model ».

Gómez-Moriana, Antonio et Gürttler, Karin R. (dir.). Le Vraisemblable et la fiction. Études présentées au Colloque sur le vraisemblable et la fiction. Recherches sur le contrat de véridiction les 24-25-26 octobre 1974 à l’Université de Montréal, Montréal, Université de Montréal, coll. « Colloques du Département d’études anciennes et modernes », 1980 : Algirdas Julien Greimas, « Le contrat de véridiction » ; Antonio Gómez-Moriana, « Procédés de véridiction dans le roman picaresque espagnol » ; Gérard Bucher, « La logique de la reconnaissance dans le texte évangélique » ; Jean-Claude Coquet, « Le contrat et la définition de l’actant-sujet » ; Pierre Kunstmann, « La vraisemblance dans le roman de Tristan » ; Wladimir Krysinski, « Stratégie du souterrain et impératif du vraisemblable. La subjectivité et la vraisemblance chez Dostoïevski » ; Gérard Genot, « La lettre au miroir » ; Hans-Georg Ruprecht, « Le vraisemblable poétique et la mémoire créatrice » ; Charles Bouazis, « Logique du désir du fantasme » ; Jean-Paul Brodeur, « Rhétorique et philosophie : la recherche de la vraisemblance » ; Thomas G. Pavel, « Les mondes possibles et la logique du vraisembable » ; Paul Zumthor, « Conclusions ».

Gómez-Moriana, Antonio. La Subversion du discours romanesque, Longueuil, Le Préambule, coll. « L’univers des discours », 1985.

Gómez-Moriana, Antonio. « Discourse Pragmatics and Reciprocity of Perspective: The Promise of Juan Haldudo (Don Quijote, I, 4) and of Don Juan », Sociocriticism, vol. 4, n° 1, 1988, p. 87-109.

Gómez-Moriana, Antonio. Discourse Analysis As Sociocriticism: The Spanish Golden Age, Minneapolis (MN), University of Minnesota Press, 1993.

Goodin, George. The Poetics of Protest: Literary Form and Political Implication in the Victim-of-Society Novel, Carbondale (IL), Southern Illinois University Press, 1985.

Goodlad, John Sinclair R. A Sociology of popular drama, Londres, Heinemann, 1971.

Gouanvic, Jean-Marc. Pratique sociale de la traduction. Le roman réaliste américain dans le champ littéraire français (1920-1960), Arras (France), Artois Presses Université, coll. « Traductologie », 2007.

Goulemot, Jean Marie. Ces livres qu’on ne lit que d’une main. Lecture et lecteurs de livres pornographiques au XVIIIe siècle, Aix-en-Provence, Alinéa, coll. « De la pensée », 1991.

Graham, Catherine. « Dramaturgy As Counter-Discourse: Margaretta D’Arcy and John Arden’s Vandaleur’s Folly », Discours social/Social Discourse, vol. V, n°s 1-2, hiver-printemps 1993, p. 137-150.

Gramsci, Antonio. Gli intellettuali e l’organizzazione della cultura, Torino, Einaudi, 1949. (Traduction française dans Lettres de prison, trad. de Jean Noaro, préface de Palmiro Togliatti, Paris, Éditions sociales, 1953.)

Gramsci, Antonio. Letteratura e vita nazionale, Torino, Einaudi, 1950. (Traduction française dans Lettres de prison, trad. de Jean Noaro, préface de Palmiro Togliatti, Paris, Éditions sociales, 1953).

Graña, César. Bohemian versus Bourgeois. French Society and the french Man of letters in the nineteenth century, New York (NY), Basic Books, 1964.

Graña, César. Fact and Symbol. Essays in the Sociology of Art and Literature, Oxford, Oxford Univresity Press, 1972.

Graña, César. Meaning and Authenticity: Further Essays on the Sociology of Art, New Jersey, Transaction Publishers, 1988.

Granston Richards, Charles (éd.). The Provision of Popular Reading Materials: a Collection of Studies and Technical Papers, Paris, UNESCO, 1959.

Graser, Léonor. « Pour une sociologie des expériences littéraires. Enquête sur les parcours de romanciers parisiens du XXIe siècle », dans André Ducret et Olivier Moeschler (dir.), Nouveaux regards sur les pratiques culturelles. Contraintes collectives, logiques individuelles et transformation des modes de vie, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2011, p. 227-240.

Grassi, Ennio. Sociologie del fatto letterario, Rome, Studium, 1979.

Greenfeld, Liah. « Russian Formalist Sociology of Literature: A Sociologist’s Perspective », Slavic Review: American Quarterly of Soviet and East European Studies, vol. XLVI, n° 1, printemps 1987, p. 38-54.

Gremlin (dir.). Fictions du champ littéraire, Montréal, Université McGill, coll. « Discours social / Social Discourse », 2010 : GREMLIN, « Fictions, figurations, configurations : introduction à un projet » ; Laurence Côté-Fournier, « Fictions des communautés artistiques au Canada français » ; Benjamin Mathieu, « Figurations, filiations, affiliations : devenir écrivain dans le roman québécois, 1919-1945 » ; Caroline Paquette, « Les visages de l’éditeur dans le roman québécois, 2000-2008 » ; Marie-Ève Riel, « La fabrication et la conservation posthumes des figures d’auteurs : le cas des lieux littéraires et des maisons d’écrivains à visiter » ; Maud Pillet, « Clichés, pastiches et ironie : le dédoublement du langage comme jeu sur la représentation des artistes dans Les Jeunes-France de Théophile Gautier » ; Mélodie Simard-Houde, « Dédoublement de la voix narrative et construction des figures de l’auteur chez Jean Lorrain » ; Olivier Lapointe, « De l’étoffe dont on fait les pornographes : Pornographie et atopie dans Les Sœurs Hortensias d’Henri Duvernois » ; Michel Lacroix, « “Épuiser tous les possibles” : Léon Bopp et la Somme romanesque » ; Anthony Glinoer, « L’Éditeur Belada en analyseur de l’institution littéraire ».

Grignon, Claude et Passeron, Jean-Claude (dir.). À propos des cultures populaires, Marseille, Cahiers du CERCOM, 1985 : « Symbolisme dominant et symbolisme dominé » ; « Alternance et ambivalence » ; « Dominocentrisme et dominomorphisme » ; « Exercice final ».

Grignon, Claude et Passeron, Jean-Claude. Le savant et le populaire. Misérabilisme et populisme en sociologie et en littérature, Paris, Gallimard/ Seuil, 1989.

Grimal, Pierre. « L’œuvre littéraire, témoignage de la société, expression des mentalités », Revue belge de philologie et d’histoire, vol. LIV, n° 1, 1976, p. 313-328.

Griswold, Wendy. « Recent Moves in the Sociology of Literature », Annual Review of Sociology, vol. XIX, 1993, p. 455-467.

Griswold, Wendy. Bearing Witness: Readers, Writers, and the Novel in Nigeria, Princeton (NJ), Princeton University Press, 2000.

Grivel, Charles. « Matériaux pour servir à l’examen sociologique de la poésie à la fin du Second Empire », Neophilologus, vol. L, 1966, p. 44-59.

Grivel, Charles. Production de l’intérêt romanesque : Un état du texte (1870-1880), un essai de constitution de sa théorie, Paris/La Haye (Pays-Bas), Mouton, 1973.

Grivel, Charles. Production de l’intérêt romanesque. Volume complémentaire, La Haye (Pays-Bas), Mouton, 1973.

Grivel, Charles. Écriture de la religion, écriture du roman, Groningue (Pays-Bas), Centre culturel français de Groningue, 1979.

Grivel, Charles. « Esquisse d’une théorie des systèmes doxiques », Degrés, n°s 24-25, 1980-1981, p. 1-23.

Grivel, Charles. « La Société des textes », Littérature, n° 63, 1986, p. 3-23.

Gross, David. « Lowenthal, Adorno, Barthes: Three Perspectives on Popular Culture », Telos, n° 45, 1980, p. 122-140.

Grunzweig, Walter. Das demokratische Kanaan : Charles Sealfields Amerika im Kontext amerikanischer Literatur und Ideologie, Munich, Fink, 1987.

Gruslin, André. Le théâtre et l’État au Québec, Montréal, VLB, 1981.

Gudozhnik, Grigoriǐ et Romanov, Alekseǐ.O partiinosti literatury : literatura, ideologia, estetika : opyt sovremennosti, Moscou, Khudozh, 1987.

Guedj, Aimé. « Structure du monde picaresque », La Nouvelle Critique, n° spécial (dossier « Linguistique et littérature »), 1967, p. 82-88.

Guérard, Albert Léon. Literature and Society, Boston (MA), Lothrop, Lee and Shepard Co., 1935.

Guérin, Michel. La grande dispute. Essai sur l’ambition, Stendhal et le XIXe siècle, Paris, Actes Sud, coll. « Un endroit où aller », 2006.

Gugelberger, Georg M. (dir.). Marxism and African Literature, Trenton (NJ), Africa World, 1986 : Georg M. Gugelberger, « Introduction » ; Georg M. Gugelberger, « Marxist Literary Debates and their Continuity in African Literary Criticism » ; Omafume F. Onoge, « The Crisis of Consciousness in Modern African Literature » ; Omafume F. Onoge, « Towards a Marxist Sociology of African Literature » ; Geoffrey Hunt, « Two African Aesthetics: Wole Soyinka vs. Amilcar Cabral » ; Biodun Jeyifo, « Tragedy, History and Ideology: Soyinka’s Death and the King’s Horseman and Ebrahim Hussein’s Kinjeketile » ; Tunde Fatunde, « Images of Working People in two African Novels: Ouologuem and Iyayi Tunde Fatunde » ; Peter Nazareth, « The Second Homecoming: Multiple Ngugis in Petals of Blood » ; Grant Kamenju, « Petals of Blood as a Mirror of the African Revolution » ; Russel G. Hamilton, « Class, Race, and Authorship in Angola » : Chris Searle, « The Mobilization of Words: Poetry and Resistance in Mozambique » ; Peter Nazareth, « Survive the Peace: Cyprian Ekwensi as a Political Novelist » ; Godini G. Darah, « The Political-Economic Factor in Urhobo Song-Poetry » ; Michael Vaughan, « Literature and Populism in South Africa: Reflections on the Ideology of Staffrider Michael Vaughan ».

Guillemin, Alain, avec la collaboration de Frédéric Grao (dir.). À la recherche du meilleur des mondes. Littérature et sciences sociales, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2006 ; Alain Guillemin, « Introduction » ; Jean Molina, « Le cave se rebiffe. Réflexions sur l’histoire des relations entre littérature et sciences humaines » ; Nathalie Heinich, « Pour une sociologie sous contraintes de rigueur » ; Pierre Lassave « Des liens discrets entre sociologie et littérature » ; Laurence Ellena, « La sociologie française contemporaine et ses références littéraires » ; Jean Samuel Bordreuil, « Goffman et son usage du littéraire : notes exemplaires » ; Nicole Ramognino et Philippe Vitale, « Littérature et sociologie. L’exemple des manuels scolaires de l’enseignement des sciences économiques et sociales » ; Clara Lévy, « Le sociologue face aux ouvrages des écrivains juifs contemporains de langue » ; Jean Lévi, « Vraisemblable et romanesque dans les chroniques chinoises » ; Alain Guillemin, « Balzac et l’H(h)istoire au miroir du Colonel Chabert » ; Arundhati Virmani, « Roman de voyage, récit de voyage. L’Inde de Jules Verne, de Pierre Loti et d’Edward M. Foster  » ; Sébastien Darbon, « Rugby à XV, ethnologie et littérature. À propos des Souliers du dimanche d’Yves Darriet » ; Frédéric Grao, « Romans de science-fiction et imaginaire social » ; Fabienne Soldini, « La littérature horrifique. Une construction littéraire des peurs sociales » ; Isabelle Luciani, « Les jeux floraux de Toulous au XVIIe siècle. Pratiques poétique, identité urbaine, intégration monarchique ».

Günther, Hans, Horst, Hayer, Heer, Ursula, Lindner, Burkhardt et Link, Jürgen. Literatursoziologisches Propädeutikum : mit Ergebnissen einer Bochumer Lehr- und Forschungsgruppe, Munich, Fink, 1980.

Günther, Hans. Marxismus und Formalismus : Documente einer literaturtheoretischen Kontroverse, Munich, Hanser, 1973.

Guillory, John. Cultural Capital: The Problem of Literary Canon Formation, Chicago (IL), University of Chicago Press, 1993.

Gumbrecht, Hans Ulrich. Making Sense in Life and Literature, préface de Wlad Godzich, Minneapolis (MN), University of Minnesota Press, 1992.

Gunnesson, Ann-Mari. Les écrivains flamands et le champ littéraire en Belgique francophone, Göteborg (Suède), Universitas Regia Gothoburgensis, 2001.

Gupta, Suman. Social constructionist identity politics and literary studies, New York (NY), Macmillan, 2007.

Gupta, Suman. Globalization and Literature, Cambridge, Polity Press, 2009.

Gupta, Visvambharadayala. Upanyāsa kā samājaśāstra [Sociologie du roman], Dillī (Inde), Śrī Pabliśiṅga Hāusa, 1979.

Gupta, Visvambharadayala. Lekhaka kā samājaśāstra [Sociologie de l’écrivain], Hātharasa (Inde), Sītā Prakāśana, 1988.

Gurvitch, Georges. « La Sociologie du théâtre », Les Lettres nouvelles, n° 35, 1956, p. 196-210.


Haddad, Gérard. « La littérature dans l’idéologie », La Pensée, n° 151, juin 1970, p. 88-99.

Hadjiafxendi, Kyriaki et MacKay, Polina (éd.). Authorship in Context. From the Theoretical to the Material, New York (NY), Macmillan, 2007 : Kyriaki Hadjiafxendi et Polina Mackay, « Introduction » ; Terry Eagleton, « The Decline of the Critic » ; Victor Sage, « The Author, the Editor and the Fissured Text: Scott, Maturin and Hogg » ; Kyriaki Hadjiafxendi, « George Eliot’s Aesthetic of Delitescency » ; Helen Small, « Liberal Editing in the Fortnightly Review and the Nineteenth Century » ; Michael Bell, « F. R. Leavis: The Writer, Language, History » ; Joseph Brooker, « Mind that Crowd: Flann O’Brien’s Authors » ; Polina Mackay, « Authorship in the Writings and Films of William S. Burroughs » ; David Punter, « Postmodernism. Criticism and the Graphic Novel » ; Tatiani Rapatzikou, « William Gibson: Consumerism and Electronic Authorship » ; Maria-Sabrina Alexandru, « Towards a Politics of the Small Things: Arundhati Roy and the Decentralisation of Authorship ».

Hall, John A. The Sociology of Literature, Londres/New York (NY), Longman, 1979.

Hall, Stuart et Walton, Paul. Situating Marx, Londres, Human Context Books, 1972.

Hall, Stuart. Culture, Media, Language: Working Papers in Cultural Studies, 1972-1979, Londres, Hutchinson, 1980.

Hallen, G. C. « Sociology of Literature », Social Science, vol. XLI, n° 1, 1996, p. 12-18.

Halsall, Albert W. (dir.). Text and Ideology/Texte et idéologie, Ottawa, Centre TADAC/Carleton University, 1986 : Albert W. Halsall, « Introduction : Littérature et Idéologie » ; Marc Angenot, « Le champ littéraire et les discours social en 1889 » ; Jean Bessière, « Le texte : idéologie du littéraire, idéologie faible » ; Béla Egyed, « From the Critique of Ideology to the Analysis of Texts » ; Alain Goldschläger, « Le discours libéré des mots » ; Nadia Khouri, « Stratégies de production de la “vérité” dans les textes de sociobiologie » ; Francesco Lorrigio, « Before the Critic: Ideology and Theory » ; Hans-George Ruprecht, « Savoir et littérature : idéologie des postulats historiques et sémiotiques » ; Fernando de Toro, « Text, Reception, Ideology » ; Nicoles Bourbonnais, « Des lieux communs au lieu commun : le point de vue dussarien » ; Randal Marlin, « Kenneth Minogue and the Critique of Ideology: The Rhetoric of Unmasking » ; Joseph Stephen Martin, « Rhetoric and Ideology in Whitman’s Crossing Brooklyn Bridge » ; Guy Larroux, « Avec ou sans postface sur un lieu textuel de rencontre » ; Albert W. Halsall, « Evaluative or Epistemological Criticism of Literary Texts: Two Methods or One » ; A. Trevor Tolley, « F. R. Leavis: Ideology and Criticism » ; Gurli Woods, « Text and Ideology in Danish Proverbs: Man vs. Woman in the Proverbial Universe ».

Halsall, Albert W. L’art de convaincre : le récit pragmatique, rhétorique, idéologie, propagande, Toronto, Paratexte, 1988.

Hamel, Yan et Jacques, Emmanuelle (dir.). 1889 a eu vingt ans : Questions à Marc Angenot. Actes de la table ronde du 17 décembre 2009, Montréal, Université McGill, coll. « Discours social / Social Discourse », 2010 : Paul Bleton, « Le romanesque-général a encore pris du galon » ; Olivier Parenteau, « Des poètes sans le souffle. Retour sur le 36e chapitre de 1889. Un état du discours social » ; Geneviève Sicotte, « La culture matérielle, le discours social et la littérature, ou des choses, des mots et de quelques restes » ; Michel Pierssens, « Un positivisme crépusculaire » ; Pierre Popovic, « Lettre à Marc Angenot en guise de postface ».

Hamel, Yan, Lafrance, Geneviève et Melançon, Benoît (dir.). Des mots et des muscles ! Représentations des pratiques sportives, Québec, Nota Bene, 2004 : Yan Hamel, Geneviève Lafrance, Benoît Melançon et Pierre Popovic, « Présentation » ; Pascal Caron, « L’inversion de la danse et du sport : Jeux de Nijinski » ; Sylvain David, « Enfants de la balle : politiques du football dans le rock alternatif français » ; Jean-François Diana, « Le ralenti dans l’image de sport : la négation du hors-champ » ; Gilles Dupuis, « Les sports nationaux : du mythe à l’épiphénomène » ; Évangéline Faucher, « Albertine et les jeunes filles en fleurs : sport, mode et modernité à la Belle Époque » ; Yan Hamel, « Le sport concentrationnaire : David Rousset, Georges Perec » ; Benoît Melançon, « Maurice Richard expliqué aux enfants », Michel Nareau, « S’approprier l’histoire et s’en débarrasser : Underworld de Don DeLillo » ; Pierre Popovic, « Avatars footballistiques de l’idée de stade : Éric Cantona, Tim Parks » ; Corina Sandu, « Parler cheval et parler toilette en France pendant le Second Empire » ; Anne Saouter, « Corps sportifs et corps sexués : stéréotypes et nouvelles représentations » ; Florence Vatan, « Quand papa prenait des leçons de tennis : Robert Musil et le sport ».

Hamel, Yan. La Bataille des mémoires. La Seconde Guerre mondiale et le roman français, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2006.

Hamon, Philippe. Texte et idéologie : valeurs, hiérarchies et évaluations dans l’œuvre littéraire, Paris, Presses Universitaires de France, 1984.

Hamon, Philippe. Le Personnel du roman, Paris/Genève, Droz, 1983.

Hamon, Philippe. Du descriptif, Paris, Nathan, 1992.

Hamon, Philippe. Mimesis et semiosis : littérature et représentation, Paris, Nathan, 1993.

Hampton, Christopher. The Ideology of the Text, Milton Keynes (Angleterre)/Philadelphia (PA), Open University Press, 1990.

Hankiss, Elemer. Ertek es tarsadalom : tanulmanyok az ertekszociologia korebol, Budapest, Magveto, 1977.

Hansson, Gunnar. Dikten och läsaren, Stockholm, Bonnier, 1959.

Hard Af Segerstad, Peder. Litteratursociologi : Ett bidrag till ämnets teoriutveckling, Stockholm, Almqvist & Wiksell, 1974.

Harrison, Antony H. Victorian Poets and Romantic Poems: Intertextuality and Ideology, Charlottesville (VA), University Press of Virginia, 1990.

Hart, James D. The Popular Book: A History of America’s Literary Taste, Oxford, Oxford University Press, 1950.

Harth, Erica. Ideology and Culture in Seventeenth-Century France, Ithaca (NY), Cornell University Press, 1983.

Hassenforder, Jean. « Sociologie de la lecture. Thèmes et perspectives de recherche », Bibliographie de la France, n° 25, 1972, p. 521-537.

Hauser, Arnold. Sozialgeschichte der Kunst und Literatur, Munich, Beck, 1953, 2 vol. (Traduction anglaise : The Social History of Art, Londres, Routledge & Kegan Paul, 1962, 4 vol. ; Traduction française : Histoire sociale de l’art et de la littérature, Paris, Le Sycomore, 1982, 4 vol.)

Hauser, Arnold. « Propaganda, Ideology and Art », dans István Mészaros(dir.), Aspects of History and Class Consciousness, Londres, Routledge & Kegan Paul, 1971, p. 128-151.

Hauser, Arnold. Soziologie der Kunst, Munich, Beck, 1974. (Traduction anglaise : The Sociology of Art, Londres, Routledge & Kegan Paul, 1982.)

Hawthorn, Jeremy M. Identity and Relationship. A Contribution to Marxist Theory of Literary Criticism, Londres, Lawrence & Wishart, 1973.

Hayes, Julie Candler. Identity and Ideology: Diderot, Sade, and the Serious Genre, Amsterdam/Philadelphia (PA), Benjamins, 1991.

Hegtvedt, Karen A. « Teaching Sociology of Literature through Literature », Teaching Sociology, vol. XIX, n° 1, 1991, p. 1-12.

Heinich, Nathalie et Pollak, Michel. « Le témoignage », Actes de la recherche en sciences sociales, n°s 62-63 (dossier « L’illusion biographique »), juin 1986, p. 3-29.

Heinich, Nathalie et Schaeffer, Jean-Marie. Art, création, fiction : entre sociologie et philosophie, Nîmes, Jacqueline Chambon, 2004.

Heinich, Nathalie. « De l’inqualifiable nouveauté à l’innovation qualifiante : l’excellence picturale dans la littérature française de XIXe siècle », Sociologie de l’art, n° 5 (dossier « L’impératif de nouveauté en art »), 1992, p. 55-66.

Heinich, Nathalie. « La faute, l’erreur, l’échec : les formes du ratage artistique », Sociologie de l’art, n° 7 (dossier « Échecs et ratages en art »), 1994, p. 11-26.

Heinich, Nathalie. « Pourquoi la sociologie parle des œuvres d’art et comment elle pourrait en parler », Sociologie de l’art, n° 10 (dossier « Sociologie des œuvres d’art »), 1997, p. 11-24.

Heinich, Nathalie. Ce que l’art fait à la sociologie, Paris, Éditions de Minuit, coll. « Paradoxe », 1998.

Heinich, Nathalie. L’épreuve de la grandeur : prix littéraires et reconnaissance, Paris, La Découverte, coll. « Armillaire », 1999.

Heinich, Nathalie. Être écrivain. Création et identité, Paris, La Découverte, coll. « Armillaire », 2000.

Heinich, Nathalie. L’élite artiste. Excellence et singularité en régime démocratique, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des sciences humaines », 2005.

Heinich, Nathalie. « Objets, problématiques, terrains, méthodes : pour un pluralisme méthodique », Sociologie de l’Art - Opus, n°9-10 (dossier « Questions de méthodes »), 2006, p. 9-27.

Heinich, Nathalie. « Ce que fait l’interprétation. Trois fonctions de l’activité interprétative », Sociologie de l’Art - Opus, n° 13 (dossier « Les parcours de l’interprétation de l’œuvre »), 2008, p. 11-29.

Heinich, Nathalie. « Régime vocationnel et pluriactivité chez les écrivains : une perspective compréhensive et ses incompréhensions », Socio-logos, n° 4, 2008, URL : http://socio-logos.revues.org/1793.

Heinich, Nathalie. De la visibilité. Excellence et singularité en régime médiatique, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des Sciences humaines », 2012.

Heissler, Nina, Lavy, Pierre et Candella, André. Diffusion du livre et développement de la lecture en Afrique (Tchad-Sénégal), Paris, Culture et développement, 1965.

Heller, Karin. La bande dessinée fantastique à la lumière de l’anthropologie religieuse, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1998.

Henderson, Philip. The Poet and Society, Londres, Secker & Warburg, 1939.

Hernandez, Soazig. Le monde du conte. Contribution à une sociologie de l’oralité, Paris, L’Harmattan, coll. « La librairie des Humanités », 2007.

Herseni, Traian. Sociologia literaturii, Bucarest, Univers, 1973.

Heyndels, Ralph et Cros, Edmond (dir.). Opérativité des méthodes sociocritiques : Symposium de l’Université de Bruxelles, juin 1980, Montpellier, Centre d’études et de recherches sociocritiques, 1984 : Ralph Heyndels, « Sociocritique du texte discontinu » ; Alain Baudot, « Petite anatomie du corpus critique francophone » ; Nicolas Bonhôte, « La sociologie : un point de vue privilégié sur Rousseau et les Confessions » ; Edmond Cros, « Sur le caractère opératoire de la notion de formation discursive. Le cas de Don Quichotte » ; Françoise Gaillard, « Imaginaire du social ou social de l’imaginaire » ; Guy Haarscher, « Marx, Lukács et Sartre : quelques réflexions sur leur évolution » ; Wladimir Krysinski, « La négativité du social et la construction du texte » ; Henri Lafay, « Le texte et le réel : sur une lettre de Vincent Voiture » ; Jacques Leenhardt, « L’opérationnalisation des procédures critiques de la sociologie de la littérature » ; Raymond Mahieu, « Méprises et échanges. À propos du romanesque dans Eugénie Grandet » ; Graziella Pagliano-Ungari, « La série des textes comme problème méthodologique » ; C. Reicher, « Une recherche en sémiotique de la culture : allégorie vs contextualité » ; Stéphane Sarkany, « Qu’en est-il d’une institution littéraire internationale ? À propos de l’histoire éditoriale de Dubliners de Joyce et les structures de l’institution anglo-saxonne ».

Heyndels, Ralph. « Littérature art et société au XVIIIe (À propos de : Études sur le XVIIIe siècle) », Néohélicon, vol. VI, n° 2, 1978, p. 345-358.

Heyndels, Ralph. « La fable laissée pour compte et le refuge fissuré. Pour une lecture sociocritique des fictions de Goldmann », dans Les Angevins de la littérature, Angers, Presses de l’Université d’Angers, 1979, p. 524-544.

Heyndels, Ralph. « Statut et fonction sociale de la littérature et de l’écrivain au XIXe siècle », Romanistische Zeitschrift für Literaturgeschichte/Cahiers d’histoire des littératures romanes, vol. I, 1980, p. 115-121.

Heyndels, Ralph. « Le centre de sociologie de la littérature de l’Université de Bruxelles (une socio-dialectique idéologico-significative) », Études littéraires, vol. XXI, n° 2, 1988, p. 121-129.

Heyndels, Rudolph. « Réflexion sur la notion de “cohérence” dans la théorie de Goldmann », Revue de l’Université de Bruxelles, n°s 1-2, 1974, p. 3-23.

Heyndels, Rudolph. « Vision du monde et réification. Réflexion sur la sociologie de la littérature de Lucien Goldmann », Revue de l’Institut de Sociologie, n° 4, 1974, p. 563-617.

Hiller, Helmut. Zur Sozialgeschichte von Buch und Buchhandel, Bonn, Bouvier, 1966.

Hirsch, Arnold. « Soziologie und Literaturgeschichte », Euphorion, vol. XXIX, 1928, p. 74-82.

Hogan, Patrick. The Politics of Interpretation: Ideology, Professionalism, and the Study of Literature, New York (NY), Oxford University Press, 1990.

Hoggart, Richard. The Uses of Literacy: Aspects of Working-class Life with Special Reference to Publications and Entertainments, Londres, Chatto & Windus, 1957. (Traduction française : La culture du pauvre, Paris, Éditions de Minuit, 1991.)

Hoggart, Richard. « Literature and Society », dans Norman MacKenzie (dir.), A Guide to the Social Sciences, Londres, Weidenfeld & Nicolson, 1966, p. 65-78.

Hoggart, Richard. The Literary Imagination and the Study of Society, Birmingham, University of Birmingham/Centre for Contemporary Cultural Studies, 1969.

Hoggart, Richard. « Contemporary Cultural Studies: an Approach to the Study of Literature and Society », dans Contemporary criticism, Londres, Edward Arnold, coll. « Stratford-upon-Avon studies », 1970, p. 154-170.

Holtz, Grégoire (dir.). Nouveaux aspects de la culture de l’imprimé, questions et perspectives (XVe-XVIIe siècles), Genève, Droz, coll. « Cahiers d’Humanisme et Renaissance », 2014 : Grégoire Holtz, « Introduction » ; Jean-François Gilmont, « La naissance du livre moderne (1454 à 1530 environ) » ; Raphaële Mouren, « Éditer un livre humaniste : réseaux et solidarités, affaires de famille florentines » ; Renée-Claude Breitenstein, « Les secrétaires et la publication : l’exemple des éloges collectifs de femmes au XVIe siècle » ; Michèle Clément, « L’auteur au miroir d’un texte juridique au début de l’imprimerie (1505-1618) : privilèges d’auteur et institutionnalisation de la propriété littéraire » ; Edwige Keller-Rahbé, « (Re)penser la culture de l’imprimé sur le mode comique : privilèges et approbations parodiques au XVIIe siècle » ; Sylvain Cornic, « Le privilège général accordé à Lully pour l’impression des livres d’opéra » ; Sylvie Lefèvre, « Un même titre ? Du manuscrit à l’imprimé, l’histoire revue de Jean de Saintré » ; François Rouget, « Ronsard et la circulation manuscrite de la poésie » ; John McClelland, « Manuscrit et imprimé : survivances, interférences 1470-2007 : les deux textes de Montaigne » ; Patrick Dandrey, « Jean de La Fontaine (1621-1695) entre manuscrits et imprimés » ; Bernard Teyssandier, « Culture de l’imprimé et pratiques manuscrites dans l’éducation du prince à l’âge classique » ; Alexandre Vanautgaerden, « Trophonius. Portrait d’Érasme en oracle de papier » ; Christine Bénévent, « L’imprimé à la Renaissance : repenser la culture de l’écrit ? » ; Emmanuel Buron, « Le sens de la publication : pour une pragmatique du support imprimé » ; Ariane Bayle et Michel Jourde, « Imprimeurs et chirurgiens : le savoir, la main et le bien faire (1530-1580) » ; Martine Furno, « Du cours volé au testament pédagogique : Mathurin Cordier et le choix de l’imprimé » ; Luke Arnason, « Pièges et avantages dans la publication des pièces de théâtre au XVIIe siècle : l’exemple du prologue » ; Natalie Zemon-Davis, « Histoire du livre, de Lyon à Fez : récit personnel ».

Holub, Robert. Reflections of Realism: Paradox, Norm, and Ideology in Nineteenth-Century German Prose,Detroit (MI), Wayne State University Press, 1991.

Hoogeveen, Jos. Ideologie und Literatur, Amsterdam/Atlanta (GA), Rodopi, 1986.

Hopfinger, Maryla et Żółkiewski, Stefan. Kultura, komunikacja, literatura : studia nad XX wiekem, Wrocław, Zakład Narodowy imienia Ossolińskich, 1976.

Hordiienko, Anatolii. V ideinykh bytvakh suchasnosti : literatura i ideolohichna borotba v suchasnomu sviti, Kiev, Vyd-vo khudozh. lit-ry, 1981.

Horellou-Lafarge, Chantal et Segré, Monique. Regards sur la lecture en France. Bilan des recherches sociologiques, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1996.

Horellou-Lafarge, Chantal et Segré, Monique. Sociologie de la lecture, Paris, La Découverte, coll. « Repères », 2007.

Horst, Knospe. « Literatursoziologie », dans William Bernsdorf (dir.), Wörterbuch der Soziologie, Stuttgart, F. Enke, 1969, p. 637-643.

Howard, Jean E. et O’Connor, Marion F. Shakespeare Reproduced: the Text in History and Ideology, New York (NY), Methuen, 1987.

Howe, Irving. Politics and the Novel, New York (NY), Horizon Press, 1957.

Howe, Irving. A World More Attractive: A View of Modern Literature and Politics, New York (NY), Horizon Press, 1963.

Huaco, George A. « Ideology and Literature », New Literary History, vol. IV, n° 3, 1973, p. 421-436.

Hubert, Ollivier. « Littérature, représentations de soi et mobilité sociale dans le Québec du XIXe siècle », Recherches sociographiques, vol. XLIV, n° 3, 2003, p. 455-473.

Hughes, Kenneth James. Signs of Literature: Language, Ideology, and the Literary Text, Vancouver, Talonbooks, 1986.

Huggan, Graham. The Postcolonial Exotic: Marketing the Margins, Londres, Routledge, 2001.

Hunt, Everett L. « The Social Interpretation of Literature », English Journal, vol. XXIV, mars 1935, p. 214-218.

Husti-Laboye, Carmen. La Diaspora postcoloniale en France. Différence et diversité, Limoges, PULIM, coll. « Francophonies », 2010.

I.L.T.A.M. Le phénomène San-Antonio. Une forme du roman noir au XXe siècle, Bordeaux, Société bordelaise de diffusion de travaux des lettres et sciences humaines, 1965.

I.L.T.A.M. La littérature à l’heure du livre de poche, Bordeaux, Sobodi, 1966.

I.L.T.A.M. La profession d’écrivain, une table ronde du Centre de sociologie des faits littéraires dans le cadre de la Semaine de recherche et d’action culturelle de Bordeaux, 14 novembre 1967, Bordeaux, Sobodi, 1968.

Ickowicz, Marc. La littérature à la lumière du matérialisme historique, Paris, Marcel Rivière, 1929.

Iglesias Santos, Montserrat. « La teoría de los polisistemas como desafío a los estudios literarios », dans Milan V. Dimic et Montserrat Iglesias Santos (dir.), Teoría de los polisistemas, Madrid, Arco, 1999, p. 9-20.

Imbert, Patrick. Roman québécois contemporain et clichés, Ottawa, Éditions de l’Université d’Ottawa, coll. « Cahiers du CRCCF », 1983.

Informations sociales, vol. I (dossier « Littérature et Grand Public »), 1957; partim : Marcel Girard, « Les classes populaires dans la littérature du passé » ; Michel Ragon, « Situation de la littérature ouvrière contemporaine » ; Georges Charensol, « Que lit-on ? » ; PierreKettler, « Une enquête sur la lecture chez les jeunes » ; Gilbert Mury, « Pour une sociologie du livre ».

Inglis, David. « Politics and reflexivity in the sociology of art », Sociologie de l’Art - Opus, n° 15 (dossier « Théorie / Épistémologie / Littérature »), 2010, p. 113-135.

Inglis, Ruth A. « An Objective Approach to the Relationship between Fiction and Society », American Sociological Review, vol. III, n° 4, 1938, p. 526-533.

Interférences littéraires, n° 6 (Laurence van Nuijs (dir.), dossier « Postures journalistiques et littéraires »), mai 2011, URL : < http://www.interferenceslitteraires.be/nr6 > : Laurence van Nuijs, « Postures journalistiques et littéraires » ; Alain Vaillant, « De la “littérature médiatique” » ; Marieke Stein, « “La page c’est le jour ; […] le livre c’est le siècle”. Les écrits de presse de Victor Hugo » ; Aude Jeannerod, « La critique d’art de Joris-Karl Huysmans entre discours journalistique et discours littéraire » ; Mélodie Simard-Houde, « Fiction de la chronique chez Jean Lorrain » ; Jean-Luc Martinet, « La construction d’une figure auctoriale révolutionnaire : Paul Nizan (1929-1933) » ; Sara Mamprin, « Ein Nomade im Regal. Hans Magnus Enzensbergers Selbstrepräsentation zwischen Literatur, Journalismus und… » ; Galia Yanoshevsky, « L’imposture comme posture. Sayed Kashua chroniqueur et romancier » ; Jérôme Meizoz & David Martens, « La fabrique d’une notion. Entretien avec Jérôme Meizoz au sujet du concept de “posture”. Propos recueillis par David Martens ».

International Social Science Journal, vol. XIX, n° 4 (dossier « Sociology of Literary Creativity »), novembre 1967, p. 493-616 : Lucien Goldmann, « The Sociology of Literature: Status and Problems of Method » ; Jacques Leenhardt, « The Sociology of Literature : Some Stages in its History » ; Guennadi N. Pospelov, « Literature and Sociology » ; Umberto Eco, « Rhetoric and Ideology in Sue’s Les Mystères de Paris » ; Georg Lukács, « Lessing’s Minna von Barnhelm » ; Geneviève Mouillaud, « The Sociology of Stendhal’s Novels: Preliminary Research » ; Matthias Waltz, « Methodological Reflections Suggested by the Study of Groups of Limited Complexity: Outline of Sociology of Mediaeval Love Poetry ».

Irele, Abiola. The African Experience in Literature and Ideology, Londres/Exeter (NH), Heinemann, 1981.

Iser, Wolfgang. Der Akt des Lesens : Theorie ästhetischer Wirkung, Munich, W. Fink, 1976. (Traduction française : L’Acte de lecture : théorie de l’effet esthétique, Bruxelles, Mardaga, 1985.)

Iser, Wolfgang. Der lmplizit Leser, Munich, Fink, 1972. (Traduction anglaise : The Implied Reader, Baltimore (MA), Johns Hopkins University Press, 1974.)

Iyasere, Salomon O. « The Liberation of African Literature: a Re-Evaluation of the Socio-Cultural Approach », Présence africaine, n° 90, 1974, p. 215-224.

Jacquemond, Richard. Entre scribes et écrivains : le champ littéraire dans l’Égypte contemporaine, Arles, Actes Sud, coll. « Sindbad », 2003.

Jacquot, Jean (dir.). Dramaturgie et Société (Colloque international de Nancy 1967), Paris, CNRS Éditions, 1968 ; Tome I : « Avant-propos » ; Jean Jacquot, « Présentation » ; Charles-V. Aubrun, « Nouveau public, nouvelle comédie à Madrid au XVIIe siècle » ; Noël Salomon, « Sur quelques problèmes de sociologie théâtrale posés par La Humildad y la Soberbia, “comedia” de Lope de Vega » ; Jean Sentaurens, « Quelques remarques à propos des classes sociales urbaines de Séville dans la “comedia” lopesque » ; John E. Varey, « La Campagne dans le théâtre espagnol au XVIIe siècle » ; John E. Varey, « L’auditoire du Salón Dorado de l’Alcázar de Madrid au XVIIe siècle » ; Norman David Shergold, « La Vida es sueño : ses acteurs, son théâtre et son public » ; Jean-Louis Flecniakoska, « La “Loa” comme source pour la connaissance des rapports troupe-public » ; Jean-Louis Flecniakoska, « Comedias, autos sacramentales et entremeses dans les miscellanées » ; Françoise Capdet et Jean-Louis Flecniakoska, « Le Bâtard Don Juan d’Autriche personnage de théâtre » ; Henri Recoules, « Les allusions au théâtre et à la vie théâtrale dans le roman espagnol de la première moitié du XVIIe siècle » ; Nino Borsellino, « Rozzi et Intronati. Pour une histoire de la comédie à Sienne au XVIe siècle » ; Paul Renucci, « Sur La Fiera de Michel-Ange Buonarroti le Jeune » ; Boris Ravicovitch, « Le dramaturge face à la société et au public dans le théâtre humaniste strasbourgeois (1538-1621) » ; Heinz Kindermann, « Rapports entre le baroque de cour et le baroque populaire dans la vie théâtrale du XVIIe siècle en Autriche » ; Margret Dietrich, « Le livret d’opéra et ses aspects sociaux à la cour de Léopold Ier » ; Hans Heinz Joachim de Leeuwe, « Le Théâtre d’Amsterdam durant les saisons 1659 et 1660 : sa réaction à l’actualité politique et aux attaques calvinistes » ; J. E. Uitman, « Les fêtes baroques d’Amsterdam de 1638 à 1660 : L’intelligibilité de leurs motifs allégoriques et historiques pour le public contemporain » ; Mieczyslaw Brahmer, « Les comédiens étrangers en Pologne aux XVIe et XVIIe siècles et la “Comédie des Ribauds” » ; Julian Lewanski, « Rapports de la dramaturgie avec le goût et l’opinion du public d’après les pièces du théâtre populaire polonais du XVIe siècle et du XVIIe » ; Raymond Lebègue, « Persistance, altération, disparition des traditions dramatico-religieuses en France » ; Robert Garapon, « Les monologues, les acteurs et le public en France au XVIIe siècle » ; Jacques Truchet, « Le Roman Comique de Scarron et l’univers théâtral » ; Jean Robert, « La clientèle aristocratique des comédiens et des musiciens dans le Midi méditerranéen (1610-1720) » ; Donald H. Roy, « Acteurs et spectateurs à l’Hôtel de Bourgogne : vers une notation de la communication théâtrale » ; Jacques Scherer, « Pour une sociologique des obstacles au mariage dans le théâtre français du XVIIe siècle » ; Jules Brody, « Esthétique et société chez Molière » ; Colette Geoffrin, Michèle Audubert, Nadia Bugnet, Jean-Paul Michel et Pierre Danchin, « Quatre adaptations de Molière sur la scène anglaise, à l’époque de la Restauration » ; Françoise Mathieu-Arth, « La Pysche de Thomas Shadwell d’après Molière » ; Jean Auffret, « Etherege à l’école de Molière » ; Maurice Gravier, « Les dialogues en langues étrangères dans les comédies de Ludwig Holberg » ; Lennart Breit-Holtz, « Le théâtre français à Stockholm aux XVIIe et XVIIIe siècles » ; Tome II : R. P. François de Dainville, S. J., « Allégorie et actualité sur les tréteaux des Jésuites » ; André Stegman, « Le rôle des Jésuites dans la dramaturgie française du début du XVIIe siècle » ; Jacques Hennequin, « Théâtre et société dans les pièces de collège au XVIIe siècle (1641-1671) d’après vingt-sept programmes de la Province de Champagne des Pères Jésuites » ; Jean-Marie Valentin, « Sur quelques prologues de drames jésuites allemands aux XVIe et XVIIe siècles » ; Lucette Elyane Roux, « Cent ans d’expérience théâtrale dans les collèges de la Compagnie de Jésus en Espagne : Deuxième moitié du XVIe siècle – Première moitié du XVIIe siècle » ; Leo Salingar, Gerald Harrison et Bruce Cochrane, « Les comédiens et leur public en Angleterre de 1520 à 1640 » ; Antoine Demadre, « Un témoin : Thomas Nashe » ; Jean Fuzier, « Carrière et popularité de la Tragédie espagnole en Angleterre » ; Claude Dudrap, « La Tragédie espagnole face à la critique élisabéthaine et jacobéenne » ; Henri Plard, « Adaptations de la Tragédie espagnole dans les Pays-Bas et en Allemagne (1595-1640) » ; W. R. Gair, « La Compagnie des Enfants de St. Paul, Londres (1599-1606) » ; Louis Lecocq, « Le théâtre de Blackfriars de 1596 à 1606 » ; André Bry, « Middleton et le public des “City comedies” » ; Jean Jacquot, « Le répertoire des compagnies d’enfants à Londres (1600-1610) : Essai d’interprétation socio-dramatique » ; Terence John Bew Spencer, « Le masque à la cour d’Angleterre à la veille de la Guerre Civile » ; Douglas Sedge, « La question de la monarchie au théâtre sous le règne de Charles Ier : La cour, le dramaturge et le censeur » ; Peter Davison, « La dramaturgie en Angleterre à la veille de la Guerre Civile : John Ford et la comédie » ; Robert Weimann, « Le déclin de la scène “indivisible” élisabéthaine : Beaumont, Fletcher et Heywood » ; Samuel Schoenbaum, « Peut-on parler d’une “décadence” du théâtre au temps des premiers Stuart ? » ; Pierre Danchin, « Le public des théâtres londoniens à l’époque de la Restauration d’après les prologues et les épilogues ».

James, Louis. Fiction for the Working Man, 1830-1850: A Study of the Literature produced for the Working Class in Early Victorian Urban England, Londres, Oxford University Press, 1963.

Jameson, Fredric. Marxism and Form: Twentieth-Century Dialectical Theories of Literature, Princeton (NJ), Princeton University Press, 1971.

Jameson, Fredric. « Ideology, Narrative Analysis and Popular Culture », Theory and Society, vol. IV, n° 4, hiver 1977, p. 543-559.

Jameson, Fredric. Fables of Aggression. Wyndham Lewis, the Modernist as Fascist, Berkeley (CA), University of California Press, 1979.

Jameson, Fredric. « Reification and Utopia in Mass Culture », Social Text, n° 1, 1979, p. 130-148.

Jameson, Fredric. The Political Unconscious. Narrative as a socially symbolic act, Ithaca (NY), Cornell University Press, 1981. (Traduction française : L’Inconscient politique. Le récit comme acte socialement symbolique, trad. de Nicolas Vieillescazes, Lyon, Questions théoriques, coll. « Saggio Casino », 2012.)

Jameson, Fredric. « World Literature in an Age of Multinational Capitalism », dans Clayton Koelb et Virgil Lokke (dir.), The Current in Criticism: Essays on the Present and Future in Literary Theory, West Lafayette (IN), Purdue University Press, 1987, p. 139-158.

Jameson, Fredric. The Ideologies of Theory: Essays 1971-1986, préface de Neil Larsen, Minneapolis (MN), University of Minnesota Press, 1988, 2 vol.

Jameson, Fredric. Postmodernism or the Cultural Logic of Late Capitalism, Durham (NC), Duke University Press, 1991. (Traduction française : Le postmodernisme ou la logique culturelle du capitalisme tardif, Paris, ENSBA, 2007.)

Jameson, Fredric. The Antinomies of Realism, Londres & New York, Verso, 2013.

Jameson, Storm. « The Writer in Contemporary Society », The American Scholar, vol. XXVV, n° 1, 1965-1966.

Jan-Ré, Mélody. Le genre à l’œuvre, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2012, 3 vol.

Jarrot, Sabine. Le vampire dans la littérature du XIXe au XXe siècle, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2000.

Jauss, Hans Robert. « “La douceur du foyer”. The Lyric of the Year 1857 as a Pattern for the Communication of Social Norms », Romanic Review, vol. LXV, no 3, 1974, p. 201-229.

Jauss, Hans Robert. Ästhetische Erfahrung und literarische Hermeneutik, Munich, Fink, 1977 (rééd. Francfort, Suhrkamp, 1982). (Traductions françaises : Pour une esthétique de la réception, trad. de C. Maillard, Paris, Gallimard, 1978 ; Pour une herméneutique littéraire, trad. de M. Jacob, Paris, Gallimard, 1988.)

Jay, Martin. The Dialectical Imagination: A History of the Frankfurt School, Londres, Heinemann, 1973.

Jdanov, Andrej Aleksandrovič. Sur la littérature, la philosophie et la musique, préface de Louis Aragon, Paris, Éditions de la Nouvelle critique, 1950.

Jeanpierre, Laurent et Roueff, Olivier (dir.). La culture et ses intermédiaires dans les arts, le numérique et les industries créatives, Paris, Éditions des archives contemporaines, 2014.

Jereb, Elza (dir.). Littérature, idée, idéologie : compte rendu de la 15ème rencontre internationale d’écrivains, Bled, 16 mai 1982/Literature, Idea, Ideology : Proceedings of the 15th International Writers’ Meeting, Bled, 12-16 May 1982, Ljubljana, Slovene PEN Center, 1982 ; Predrag Matvejević ; « Première table ronde : La littérature en tant que lutte » ; Dimitrij Rupel, « Deuxième table ronde : La littérature en tant que jeu » ; Predrag Palavestra, « Troisième table ronde : La littérature en tant qu’aventure ».

Jettmarova, Zuzana, Pym, Anthony et Shlesinger, Miriam (dir.). Sociocultural Aspects of Translating and Interpreting, Philadelphia (PA), John Benjamins Publishing, 2006.

Jimenez, Marc. Adorno : Idéologie et théorie de l’art, Paris, Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1973.

Joch, Markus. « Zwei Staaten, zwei Raüme, ein Feld. Die Positionnahmen im deutsch-deutschen Literaturstreit », dans Ingrid Gilcher-Holtley (dir.), Positionskämpfe europäischer Intellektueller im 20. Jahrhundert, Berlin, Akademie Verlag GmbH, 2006, p. 363-367.

Jones, Paul. « Raymond Williams & Bruno Latour : “Formalism” in the Sociology of Culture and Technology », Sociologie de l’Art – Opus, n° 15 (dossier « Théorie / Épistémologie / Littérature »), 2010, p. 59-83.

Joseph, Michael et Overton, Grant. The Commercial Side of Literature, New York (NY)/Londres, Harper & Brothers, 1926.

Jouhaud, Christian et Viala, Alain (dir.). De la publication. Entre Renaissance et Lumières,Paris, Fayard, 2002 : Alexandre Tarrête, « La publication des harangues : de l’action à l’impression » ; Mathilde Bombart, « La publication épistolaire : deux recueils de lettres de Jean-Louis Guez de Balzac » ; Dinah Ribard, « La philosophie mise en recueils : les “pièces fugitives” » ; Michèle Virol, « Publier le conseil au prince : la “Dîme Royale” de Vauban » ; Jean-Pierre Cavaillé, « Autopsie d'une non-publication : Louis Machon (1603-après 1672) » ; Nicolas Schapira, « Quand le privilège de librairie publie l’auteur » ; Claire Lévy-Lelouch, « Quand le privilège de librairie publie le roi » ; Filippo De Vivo, « La publication comme enjeu polémique : Venise au début du XVIIe siècle » ; Caroline Callard, « Publier la réputation : la folie d’un Florentin » ; Déborah Blocker, « Publier la gloire du “théâtre françois” » ; Séverine Delahaye, « Publier la poésie dans l’Espagne du Siècle d’Or » ; Stéphane Van Damme, « Publier la Ville au collège » ; Myriam Maître, « Les escortes mondaines de la publication » ; Claire Cazanave, « Une publication invente son public. Les “Entretiens sur la pluralité des Mondes” » ; Antoine Lilti, « Public ou sociabilité ? Les théâtres de société au XVIIIe siècle ».

Jouhaud, Christian. Les pouvoirs de la littérature. Histoire d’un paradoxe. Paris, Gallimard, 2000.

Jovicic, Jelena. « La Sociocritique littéraire : statut actuel et possibilités futures », French Forum, vol. XXIV, n° 1, janvier 1999, p. 83-98.

Jozsa, Pierre et Leenhardt, Jacques. Lire la lecture. Essai de sociologie de la lecture, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1999.

Julien, Anne et Laflamme, Simon. « Les pratiques culturelles sont-elles vraiment définies par l’origine de la classe sociale ? », Sociologie de l’Art - Opus, n°s 11-12 (dossier « Art, connaissance, imaginaire. Hommage à Jean Duvignaud »), 2008, p. 171-193.

Jurt, Joseph. « Literatursoziologie, eine Herausforderung », Schweizer Monatshefte : Zeitschrift für Politik, Wirtschaft, Kultur, vol. LV, n° 12, 1975-1976, p. 973-982.

Jurt, Joseph. La réception de la littérature par la critique journalistique : lectures de Bernanos (1926-1936), Paris, Jean-Michel Place, 1980.

Jurt, Joseph. « L’Esthétique de la réception : une nouvelle approche de la littérature ? », Lettres romanes, vol. XXXVII, n° 3, 1983, p. 199-220.

Jurt, Joseph. « De l’analyse immanente à l’histoire sociale de la littérature. À propos des recherches littéraires en Allemagne depuis 1945 », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 78, juin 1989, p. 94-101.

Jurt, Joseph. « L’apport de la théorie du champ aux études littéraires », dans Louis Pinto, Gisèle Sapiro et Patrick Champagne (dir.), Pierre Bourdieu, sociologue, Paris, Fayard, coll. « Histoire de la pensée », 2004, p. 255-277.

Jurt, Joseph. « Le champ littéraire entre le national et l’international », dans Gisèle Sapiro (dir.), L’espace intellectuel en Europe, Paris, La Découverte, 2009, p. 201-232.

Jurt, Joseph. Sprache, Literatur und nationale Identität. Die Debatten über das Universelle und das Partikuläre in Frankreich und Deutschland, Berlin/Boston (MA), De Gruyter Moton, coll. « Mimesis », 2014.

Jurt, Joseph. Naciones literarias : una sociología histórica del campo literario, Villa Maria (Argentine), Eduvim, coll. « entreculturas », 2014.

Kaenel, Philippe. « Les petites misères de la vie des illustrateurs au XIXe siècle », Sociologie de l’art, n° 7 (dossier « Échecs et ratages en art »), 1994, p. 27-46.

Kahan, Alan S. Mind vs. Money. The War between Intellectuals and Capitalism, Piscataway (NJ), Transaction Publishers, 2010.

Kaiser, Gerhard R. Proust, Musil, Joyce. Zum Verhältnis von Literatur und Gesellschaft am Paradigma des Zitats, Francfort, Athenäum, 1972.

Kalifa, Dominique, Régnier, Philippe, Thérenty, Marie-Ève et Vaillant, Alain (dir.), La civilisation du journal. Histoire culturelle et littéraire de la presse française au XIXe siècle, Paris, Nouveau Monde Éditions, coll. « Opus Magnum », 2011.

Kalifa, Dominique. L'Encre et le sang. Récits de crimes et société à la Belle Époque, Paris, Fayard, 1995.

Kalifa, Dominique. La Culture de masse en France, t. 1 : 1860-1930, Paris, La Découverte, coll. « Repères », 2001.

Kalifa, Dominique. Crime et culture au XIXe siècle, Paris, Perrin, 2005.

Kalifa, Dominique. Les bas-fonds. Histoire d’un imaginaire, Paris, Seuil, coll. « L’univers historique », 2013.

Kallen, Horace M. Art and Freedom, New York (NY), Duell, Sloan & Pearce, 1942, 2 vol.

Kallweit, Hilmar et Lepenies, Wolf. « Literarische Hermeneutik und Soziologie », dans Jürgen Kolbe (dir.), Ansichten einer kunftigen Germanistik, Munich, Hanser, 1969, p. 131-142.

Kallweit, Hilmar et Lepenies, Wolf. « Genetischer Strukturalismus als Interpretationskonzept », Alternative, n° 13, 1970, p. 88-92.

Kantorovic, Vladimir J. et Kuz’menko, Jurij B. Literatura i sociologija, Moscou, Chudozestvennaja Literatura, 1977.

Karbusicky, Vladimir. « The Interaction between “Reality – Work of Art – Society” », International Social Science Journal, vol. XX, n° 4, 1968, p. 644-656.

Kaufmann, Vincent. Poétique des groupes littéraires, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Écriture », 1997.

Kauppi, Niilo. « Tel Quel » : la constitution sociale d’une avant-garde, Helsinki, Societas Scientiarum Fennica, 1991.

Kavolis, Vytautas. Artistic Expression – A Sociological Analysis, Ithaca (NY), Cornell University Press, 1968.

Keller-Rahbe, Edwige (dir.). Les Arrière-boutiques de la littérature. Auteurs et imprimeurs-libraires aux XVIe et XVIIe siècles, Toulouse, Presses Universitaires du Mirail, coll. « Cribles », 2010 : Edwige Keller-Rahbe, « Introduction » ; Clément Brot, « Quand la “presse” écrit : l’officine lyonnaise de Denys de Harsy, imprimeur libraire à la marque de Dédale » ; Guillaume de Sauza, « Quand des choix éditoriaux rencontrent une stratégie auctoriale : Olivier Arnouellet et Le Moys de May de Guillaume Des Autels » ; Florence Bonifay, « Du Bellay et la publication des ses œuvres » ; Nathalie Grande, « Un parcours éditorial : Madeleine de Scudéry et ses libraires » ; Edwige Keller-Rahbé, « Mme de Villedieu, “la poule aux œufs d’or” de Claude Barbin ? » ; Michèle Clément, « Scève et ses imprimeurs » ; Isabelle Tribisani-Moreau « François Charpentier (1620-1702), un académicien et ses libraires » ; Nancy Oddo, « Jean-Pierre Camus ou l’évêque qui rendit le libraire fictif » ; Michèle Roselini, « Risques et bénéfices de la publication d’un “mauvais livre” : la stratégie commerciale des libraires éditeurs du Parnasse satyrique (1622-1625) » ; Claudine Nédélec, « Les imprimeurs-libraires et les textes burlesques : quelques cas de figure » ; Christian Zonza, « Les nouvelles historiques et leurs libraires ».

Kempfer, Jean, Florey, Sonya et Meizoz, Jérôme (dir.), Formes de l’engagement littéraire (XVe-XXIe siècles), Lausanne, Antipodes, coll. « Littérature, Culture, société », 2006 : Jean Kaempfer, Sonya Florey et Jérôme Meizoz, « Avant-propos » ; Jean-Claude Mühlethaler, « Une génération d’écrivains “embarqués” : Le règne de Charles VI ou la naissance de l’engagement littéraire en France » ; Frédéric Tinguely, « D’un engagement prémoderne : ambiguïté et altérité dans l’œuvre de Rabelais » ; François Rosset, « Le Groupe de Coppet : pratique et critique de l’engagement » ; Jacques Dubois, « Stendhal romancier politique » ; Franc Schuerewegen, « Joueurs de flûte (Proust) » ; Luc Rasson, « “Je ne peux pas être de salut public” : Romain Gary engagé » ; Benoît Denis, « Engagement et contre-engagement. Des politiques de la littérature » ; Gisèle Sapiro, « Les formes de l’engagement dans le champ littéraire » ; Nelly Wolf, « L’engagement dans la langue » ; Marcel Burger, « Les manifestes littéraires ou l’engagement scandaleux des avant-gardes » ; Hervé Serry, « Formes de l’engagement des intellectuels catholiques en France (1880-1935). Art, pouvoir religieux et engagement politique » ; Jérôme Meizoz, « Un lieu d’“engagement” littéraire en Suisse romande : la revue Rencontre (1950-1953) » ; Dominique Viart, « “Fictions critiques” : La littérature contemporaine et la question du politique » ; Isabelle Pitteloud, « Fait divers et engagement : quelques remarques sur l’Affaire Romand » ; Marc Atallah, « La science-fiction : face-à-face en conscience » ; Sonya Florey, « Écrire par temps néolibéral » ; Frédéric Leichter-Flack, « Engager autrui ? Svetlana Alexievitch : problèmes éthiques d’une littérature de témoignage » ; Étienne Barilier, « Changer de monde, ou changer le monde ? ».

Kenyon, Frederic G. Books and Readers in Ancient Greece and Rome, Oxford, Clarendon Press, 1931.

Kern, Alexander C. « The Sociology of Knowledge in the Study of Literature », The Sewanee Review, vol. L, n° 4, décembre 1942, p. 505-514.

Kernan, Alvin B. « The Social Construction of Literature », The Kenyon Review, vol. VII, n° 4, 1985, p. 31-46.

Klein, Jürgen. « Die Arbeit der Kritischen Literaturwissenschaft als einer literatursoziologisch orientierten Disziplin », Die Neueren Sprachen, vol. XXIII, 1974, p. 217-225.

Kleinberg, Alfred. « Soziologische Literaturgeschichtsforschung », Die Gesellschaft : Internationale Revue für Sozialismus und Politik, vol. II, n° 2, 1925, p. 573-578.

Klimkiewicz, Aurélia et Przychodzeń, Janusz (dir.). Barbares et barbaries aujourd’hui. Actes du colloque international tenu à Montréal en 2005, Montréal, Université McGill, coll. « Discours social / Social Discourse », 2006 : Jean-François Mattéi, « La barbarie du sujet dans la culture contemporaine » ; Emilia Ndiaye, « Mise en perspective historique. Barbarie et humanisme dans l’Antiquité » ; Janusz Przychodzeń et Aurélia Klimkiewicz, « Soixante ans d’Auschwitz. Barbarie rediscutée ? » ; Julien Orselli, « Faire parler les barbares » ; Duarte Mimoso-Ruiz, « Émergences mythiques des figures “néo-barbares” de la postmodernité » ; Yves Clavaron, « Aux Frontières mortes de l’empire. L’attente du barbare chez Jünger, Buzzati, Gracq et Coetzee » ; Guy Tegomo, « Barbaries postcoloniales et traversée de l’enfer dans Allah n’est pas obligé d’Ahmadou Kourouma et Johnny Chien méchant d’Emmanuel Dongala » ; Alexandre Trudel, « Socialisme ou barbarie ? Réflexions sur les pérennités possibles d’un vieux dilemme » ; Hafid Gafaiti, « L’intégrisme islamiste : texte et violence » ; Fazia Aitel, « Modern Barbarians, or the Mirror of the Kabyle People ».

Kling, Bernt et Seeßlen, Georg. Romantik und Gewalt : Ein Lexikon der Unterhaltungs-industrie, Munich, Manz, 1973, 2 vol.

Klingender, Francis D. Marxism and Modern Art, Londres, Lawrence & Wishart, 1943.

Klinkenberg, Jean-Marie. Périphériques Nord. Fragments d’une histoire sociale de la littérature francophone en Belgique, Liège, Presses de l’Université de Liège, 2010.

Knight, Graham. « Representing Value: Ideology, Time and Overproduction », Discours social/Social Discourse, vol. VI, n°s 3-4, été-automne 1994, p. 183-194.

Knight, Stephen. Form and Ideology in Crime Fiction, Bloomington (IN), Indiana University Press, 1980.

Knights, Lionel C. Drama and Society in the Age of Jonson, Londres, Chatto & Windus, 1937.

Knowles, Thomas D. Ideology, Art, and Commerce: Aspects of Literary Sociology in the Late Victorian Scottish Kailyard, Götenborg (Suède), Acta Universitatis Gothoburgensis, 1983.

Kofler, Leo. Zur Theorie der modernen Literatur : Der Avantgardismus in soziologischer Sicht, Neuwied/Berlin, Luchterhand, 1962.

Kofler, Leo. Der asketische Eros : Industriekultur und Ideologie, Vienne/Francfort/Zürich, Europa, 1967.

Köhler, Erich. « Observations historiques et sociologiques sur la poésie des troubadours », Cahiers de civilisation médiévale, vol. VII, n° 35, 1964, p. 27-51.

Köhler, Erich. « Principes historico-sociologiques et science littéraire », Travaux de l’Institut d’Études ibériques et latino-américaine de Strasbourg, vol. XIII-XIV, 1973-1974, p. 3-10.

Köhler, Erich. Ideal und Wirklichkeit in der höfischen Epik. Studien zur Form der Frühen Artus- und Graldichtung, Tübingen, Max Niemeyer, 1956. (Traduction française : L’Aventure chevaleresque. Idéal et réalité dans le roman courtois : études sur la forme des plus anciens poèmes d’Arthur et du Graal, trad. de F. Kaufholz, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des idées », 1974.)

Köhler, Erich. « Einige Thesen zur Literatursoziologie », Germanisch-romanische Monatsschrift, vol. XXIV, 1974, p. 257-264.

Köhler, Erich. Vermittlungen. Romanistische Beitrage zu einer historisch-soziologischen Literaturwissenschaft, Munich, W. Fink, 1976.

Köhler, Erich. « Il sistema sociologico del romanzo francese medievale », Medioevo romanzo, n° 3, 1976, p. 321-344.

Köhler, Erich. Per una teoria materialistica della letteratura : saggi francesi, trad. de Vittorio Marmo, Naples, Liguori, 1980.

Köhler, Erich. Literatursoziologische Perspektiven : gesammelte Aufsätze, Heidelberg, C. Winter Universitätsverlag, 1982.

Kohlschmidt, Werner. « Erwagungen zum Verhaltnis von Literaturgeschichte und Soziologie », Zeitschrift fur Ästhetik und allgemeine Kunstwissenschaft, vol. XX, 1975, p. 7-13.

Kong, Shuyu. Consuming Literature: Best Sellers and the Commercialization of Literary Production in Contemporary China, Palo Alto (CA), Stanford University Press, 2004.

Köpeczi, Béla et Juhász, Péter (dir.). Littérature et réalité, Budapest, Akadémiai Kiadó, 1966 : Béla Köpeczi, « Préface » ; György Lukács, « La particularité du fait esthétique » ; István Sőtér, « Styles et tâches » ; János Barta, « Ausdrückende Funktion und ausdrückender Stil » ; Béla Köpeczi, « La modernité du réalisme socialiste » ; József Szigeti, « Der sozialistische Realismus » ; László Illés, « Die Freiheit der künstlerischen Richtungen und das Zeitgemäße » ; István Hermann, « Actualité du réalisme – Réalisme à mille visages » ; Pàl Miklós, « Réalisme – réalisme socialiste – valeur artistique » ; Ferenc Tőkei, « Fantastique et réalité dans la nouvelle chinoise classique » ; Péter Juhász, « Die fortschrittliche Rolle der romantischen Illusionen in der südslawischen Literatur » ; Péter Egri, « Die Keime der modernen bürgerlich-realistischen Darstellung in Tolstois Roman Anna Karenina » ; Mihály Czine, « Naturalismus in Osteuropa » ; László Dobossy, « Satirische Darstellung der Wirklichkeit in Jaroslav Hašeks Schwejk » ; György Mihály Vajda, « Thomas Mann und das Erbe des neunzehnten Jahrhunderts » ; Miklós Almási, « Diskussion in Kafkas Schloß » ; Mátyás Horányi, « Das Problem der poetischen Authentizität in der Machado-Kritik » ; Endre Török, « Un écrivain dans l’histoire : Isaac Babel » ; Micklós Szabolcsi, « Attila József und die Weltliteratur » ; György Bodnár, « Hemingway and the New Realism » ; Vilma B. Mészáros, « Crime et châtiment dans l’œuvre de Camus » ; Pál Pándi, « Roman einer Krise, Krise eines Schriftstellers : Tibor Déry » ; András Diószegi, « La vision du roman contemporain » ; Tamás Ungvári, « Auf der Suche nach der versunkenen Tragödie ».

Kovačević, Ivanka. « Sociologija književnosti i tokovi razvoja sociologije romana », Sociologija, vol. XVIII, n°s 3-4, 1976, p. 269-282.

Kovacs, Sandor. Eszmetortenet es regi magyar irodalom : tanulmanyok, Budapest, Magveto, 1987.

Kristeva, Julia. Σημειωτικη, recherches pour une sémanalyse, Paris, Seuil, 1969.

Krueger, Christine L. The Reader’s Repentance. Women Preachers, Women Writers, and Nineteenth Century Social Discourse, Chicago (IL), University of Chicago Press, 1992.

Kruse, Juanita. John Buchan and the Idea of Empire: Popular Literature and Political Ideology, Lewiston (ID), E. Mellen Press, 1989.

Kubiak, Anthony. Stages of Terror: Terrorism, Ideology, and Coercion as Theatre History, Bloomington (IN), Indiana University Press, 1991.

Kuentz, Pierre. « Le “rhétorique” ou la mise à l’écart », Communications, n° 16, 1970, p. 143-157.

Kummer, Em. Literatuur en ideologie : Proust en Ter Braak, Amsterdam, Huis aan de Drie Grachten, 1985.

Kupłowski, Mikołaj. Ideologia narodnicka a literatura rosyjska w latach 1870-1890, Varsovie, Państwowe Wydawn Naukowe, 1986.

Kwaterko, Józef. Le roman québécois de 1960 à 1975. Idéologie et représentation littéraire, Longueuil, Le Préambule, 1989.

L’Esprit créateur, vol. XXI, no 3 (dossier « Sociocriticism »), automne 1981 : Jean Duvignaud, « Esquisse d’une méthode d’analyse sociologique d’un texte littéraire » ; Erica Harth, « The Ideological Value of the Portrait in Seventeenth-Century France » ; Jean-Marie Apostolidès, « Le Spectacle de l’abondance » ; Ralph Albanese, « Argent et réification dans L’Avare » ; James F. Gaines, « Ménage versus Salon in Les Femmes savantes » ; Patrick Brady, « Lukács, Zola, and the Principle of Contradiction » ; Ross Chambers, « Cultural and Ideological Determinations in Narrative: A Note on Jules Verne’s Les Cinq Cents Millions de la Bégum » ; Jean Alter, « Aux limites du marxisme : Fredric Jameson, l’inconscient politique, et au-delà ».

L’Homme et la société, n° 26 (dossier « Études, débats, critiques, recherches »), 1972 : Adam Schaff, « Conscience d’une classe et conscience de classe : en marge de l’ouvrage de G. Lukács, Histoire et conscience de classe » ; Daglind Sonolet et Alan Swingewood, « La théorie de la littérature de Lukács » ; René Lourau, « Sociologie de l’avant-gardisme » ; Adolfo Sanchez Vazquez, « Socialisation de la création ou mort de l’art » ; Jean-Clarence Lambert, « Le dépassement de l’art » ; Robert Schwarz, « Dépendance nationale, déplacement d’idéologies, littérature : sur la culture brésilienne  au XIXème siècle ».

L’Homme et la société, n°s 43-44 (dossier « Inédits de Lukács et textes sur Lukács »), janvier-juin 1977 : Lucien Goldmann, « À propos de Histoire et conscience de classe » ; Rudolph Heyndels, « Étude du concept de “vision du monde”. Sa portée en théorie de la littérature » ; Pierre V. Zima, « Le texte comme objet : une critique de la sociologie empirique de la littérature » ; Predrag Matvejevitch, « Marxisme, esthétique, critique ».

L’homme et la société, n° 134 (dossier « Littérature et sciences sociales »), 1999 : Suzanne Chazan et Nia Perivolaropoulou, « Sciences sociales, littérature et sociétés » ; René Lourau, « Praxis de la nuit » ; Bernard Lacombe, « Le lecteur comme anthropologue » ; Catherine Fourgeau, « Du récit ethnologique à la fiction romanesque. Pour une “mise en oeuvre” de la réalité » ; Jean-François Werner, « L’ethnographie mise à nu par l’écriture » ; Aline Gohard-Radenkovic, « “L’altérité” dans les récits de voyage » ; Jacques La Mothe, « Une esthétique de l’altérité dans le récit de voyage moderne » ; Jochen Vogt et Nia Perivolaropoulou, « Mémoire et fiction : à propos d’un texte d’Anna Seghers » ; Robert Sayre et Michael Löwy, « Réification et consommation ostentatoire dans Gatsby le magnifique ».

L’Idéologique dans le texte : textes hispaniques : Actes du 2ème Colloque du Séminaire d’études littéraires de l’Université de Toulouse-Le Mirail (février 1978), Toulouse, Université de Toulouse-Le Mirail, 1978 : Jacques Beyrie, « Introduction : Idéologie, littéraire et “littérarité” » ; Bianca Molho, « El vocabulario politico-social del P. Luis Coloma » ; Nadine Ly, « Le rapport interlocutif à l’intérieur de la comedia de Lope de Vega : ses implications sociologiques » ; Claude Chauchadis, « Analyse lexicale et analyse idéologique : application à l’étude de la notion d’honneur chez Alejo de Venegas » ; Marc Morestin, « Idéologie et traduction. Une théorie et une illustration : la traduction carolinienne au XVIe siècle » ; Augusto Roa Bastos, « Algunos nucleos generadores de un texto narrativo » ; Milagros Ezquerro, « Fonction narratrice et idéologie » ; Monique de Lope, « Le statut idéologique de la lecture » ; Michelle Debax, « Problèmes idéologiques dans le Romancero traditionnel » ; Georges Martin, « Idéologique chevauchée : Romance del Cid Ruy Diaz » ; Françoise Cazal, « L’idéologie du compilateur de romances : Juan De Escobar » ; Michèle Ramond, « Les rapports du sujet à la Loi dans trois “Carpe Diem” espagnols » ; Antonio Garcia Berrio, « Sonetos clásicos españoles sobre el “Carpe Diem” : tipología textual e ideología » ; Jean Alsina, « Un fragment de Central eléctrica de Jesús López Pacheco » ; Maurice Molho, « Sur le discours idéologique du Burlador de Sevilla y Convidado de Piedra ».

La vie littéraire au Québec, Québec, Presses de l’Université de Laval, 1991-2010, 6 vol. ; vol. 1 : Maurice Lemire (dir.), « 1764-1805. “La voix française des nouveaux sujets britanniques” », 1991 ; vol. 2 : Maurice Lemire (dir.), « 1806-1839. “Le projet national des Canadiens” », 1992 ; vol. 3 : Maurice Lemire et Denis Saint-Jacques (dir.), « 1840-1869. “Un peuple sans histoire ni littérature” », 1996 ; vol. 4 : Maurice Lemire et Denis Saint-Jacques (dir.), « 1870-1894. “Je me souviens” », 1999 ; vol. 5 : Denis Saint-Jacques et Maurice Lemire (dir.), « 1895-1918. “Sois fidèle à ta Laurentie” », 2005 ; vol. 6 : Denis Saint-Jacques et Lucie Robert (dir.), « 1919-1933. Le nationaliste, l’individualiste et le marchand », 2010.

Labari, Brahim (dir.). Ce que la sociologie fait de la littérature et vice-versa, Paris, Publibook, coll. « Sciences humaines et sociales », 2014 : Brahim Labari, « Propos inductif » ; Alain Quemin et Clara Lévy, « Le chassé-croisé de la sociologie et des œuvres littéraires » ; Panagiotis Christias, « Balzac comme grand-père fondateur de la théorie critique » ; Frédérique Giraud, « L’enquête au service de la fiction : Zola et les Rougon-Macquart » ; Pablo Cuartas, « Il ne faut pas remuer les amours mortes » ; Clara Lévy, « Les écrivains juifs séfarades de langue française : en deçà ou au-delà de la sociologie » ; Émilie Saunier, « Le social dans le texte et le texte dans le social. Reconstruire et comprendre une “sociologie spontanée” des rapports de domination dans les œuvres d’Amélie Nothomb » ; Marie Doga, « Défiance et rivalité : analyse des relations entre la littérature d’avant-garde et la pensée sociologique au tournant des années soixante », Isabelle Charpentier, « Écrire pour “venger sa race” ou de l’usage littéraire stratégique de la sociologie… Le renouvellement de l’écriture “autosociobiographique” d’Annie Ernaux de Journal du dehors (1993) au “récit-fusion” Les années (2008) » ; Laurence Ellena, « Sociologues, travail et roman. Contours d’une intertextualité » ; Louis-Anthony Martinez, « Flaubert, Zola et l’avènement de la sociologie ».

Labrosse, Claude. « Dilemmes en sociologie littéraire », Actes du VIe congrès de l’Association Internationale de littérature comparée, Stuttgart, E. Bieber, 1975, p. 239-243.

Labrosse, Claude. Lire au XVIIe siècle. La Nouvelle Héloïse et ses lecteurs, Presses Universitaires de Lyon, CNRS Éditions, 1985.

Lachaud, Jean-Marc (dir.). Art et politique, Paris, L’Harmattan, 2006 : partim : Matthew Beaumont, « Utopian Praxis: Literature and Socialist Strategy in the Late Nineteenth Century » ; Frédéric Thomas, « La tentative surréaliste de dépassement de l’art et de la politique » ; Michael Löwy, « Claude Cahun, franc-tireur surréaliste » ; Stéphane Patrice, « Lecture(s) de Koltès » ; Fabienne Denoual, « Du politique à l’œuvre ou de l’œuvre apolitique » ; Yann Toma, « De l’énergie artistique pour gérer le capital humain » ; Christian Ruby, « Réification et émancipation du “public” culturel. Esquisse à partir de quelques textes de Theodor W. Adorno ».

Lacroix, Michel. « Littérature, analyse des réseaux et centralité : esquisse d’une théorisation du lien social concret en littérature », Recherches sociographiques, vol. XLIV, n° 3, 2003, p. 475-497.

Lacroix, Michel. De la beauté comme violence. L’esthétique du fascisme français, 1919-1939, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2004.

Lacroix, Michel. L’invention du retour d’Europe. Réseaux transatlantiques et transferts culturels au début du XXe siècle, Sainte-Foy, Presses de l’Université Laval, coll. « Cultures québécoises », 2014.

Lafarge, Claude. La valeur littéraire. Figuration littéraire et usages sociaux des fictions, Paris, Fayard, 1983.

Lafargue, Paul. Critiques littéraires, introduction de Jean Fréville, Paris, Éditions sociales, 1936.

Laforgue, Pierre. « Histoire littéraire, histoire de la littérature et sociocritique : quelle historicité pour quelle histoire ? », Revue d’histoire littéraire de la France, n° 103, 2003, p. 543-547.

Laforgue, Pierre. Balzac dans le texte. Études de génétique et de sociocritique, Paris, Christian Pirot, 2006.

Laforgue, Pierre. « Rouge, noir et bleu : contribution à une sociocritique du romantisme de 1830 (variations chromatiques) », L’Année stendhalienne, n° 10, p. 263-286, 2011.

Lafrance, Geneviève. Qui perd gagne. Imaginaire du don et Révolution française, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2008.

Lagabrielle, Renaud. Représentations des homosexualités dans le roman français pour la jeunesse, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2007.

de Lagasnerie, Geoffroy. Sur la science des œuvres. Questions à Pierre Bourdieu (et à quelques autres), Paris, Éditions Cartouche, 2011.

Lagneau-Ymonet, Paul. « Ferragus, une “sociologie-fiction” de la confiance », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 169 (dossier « Varia »), septembre 2007, p. 94-104.

Lagrave, R.M. « Le travail agraire dans le roman français contemporain », Sociologia ruralis, vol. XVI, n°s 1-2, 1976, p. 85-102.

Lahire, Bernard. L’invention de l’illettrisme, Paris, La Découverte, coll. « Poche/ Sciences humaines et sociales », 2005.

Lahire, Bernard. La condition littéraire. La double vie des écrivains, Paris, La Découverte, coll. « Textes à l’appui/Laboratoire des sciences sociales », 2006.

Lahire, Bernard. Franz Kafka. Éléments pour une théorie de la création littéraire, Paris, La Découverte, coll. « Textes à l’appui/Laboratoire des sciences sociales », 2010.

Lahire, Bernard. « Publicisation de la littérature et frontières invisibles du jeu littéraire », Littérature, n° 160, décembre 2010, p. 21-30.

Lahire, Bernard (dir.). Ce qu'ils vivent, ce qu'ils écrivent. Mises en scène littéraires du social et expériences socialisatrices des écrivains, Paris, Éditions des archives contemporaines, 2011 : Bernard Lahire, « Auctor in opere suo : problématique existentielle, problématique littéraire » ; Sophie Denave, « L’expression du mépris de soi dans l’oeuvre de John Fante » ; Fabienne Federini, « La figure du traître dans les romans de Paul Nizan » ; Delphine Moraldo, « Martin Eden ou le regard d’un transfuge sur le monde social » ; Aurélien Raynaud, « Hiérarchisation du monde, rapports de force et domination symbolique dans L’enfant de Jules Vallès » ; Muriel Darmon, « Le corps de l’anatomiste : socialisation et espaces corporels chez Stendhal » ; Christine Détrez, « L’amour La Fantasia d’Assia Djebar : l’écriture comme tentative de réconciliation de socialisations contradictoires » ; Frédérique Giraud, « L’Œuvre d’Émile Zola : l’écrivain fictif au service de la mise en scène de soi » ; Julien Bertrand et Gaële Henri-Panabière, « David Lodge : sens de la satire et expériences du décalage social » ; Émilie Saunier, « Les œuvres d’Amélie Nothomb : du désajustement social au salut par la culture » ; Laure Flandrin, « Catharsis comique et rire de soi dans Belle du seigneur d’Albert Cohen » ; Samuel Coavoux, « Ruptures biographiques et écriture du fantastique dans L’Affaire Charles Dexter Ward de Howard P. Lovecraft » ; Géraldine Bois, « Entre attirance et distance : les rencontres inter-classes dans la vie et l’œuvre de Marguerite Duras » ; Olivier Vanhée, « Les effets de la confrontation sociale dans l’œuvre de Paula Fox : des formes imbriquées et euphémisées de domination sociale » ; Roger Chartier, « George Dandin, ou le social en représentation » ; Patrick Boucheron, « La sociologie implicite de la novellistica italienne à la fin du Moyen Âge ».

Lalo, Charles. « Programme d’une esthétique sociologique », Revue philosophique de la France et de l’étranger, vol. LXXVIII, 1914, p. 40-51.

Lalo, Charles. L’Art et la vie sociale, Paris, Doin, 1921.

Lambert, José. « L’éternelle question des frontières : littératures nationales et systèmes littéraires », dans Christian Angelet (dir.), Langue, dialecte, littérature, Louvain, Leuven University Press, 1983, p. 355-370.

Lambert, José. « Les relations littéraires internationales comme problème de réception », dans Janos Riesz et al. (dir.), Sensus communis. Festschrift für Henry Remak, Tübingen, Gunter Narr, 1986, p. 49-63.

Lambert, José. « De la mobilité des littératures considérées dans leurs rapports avec les sociétés », Francophonies d’Amérique, n° 10, 2000, p. 23-41.

Lamberti, Maria Mimita. « Du réalisme et du fromage de Brie », Actes de la recherche en sciences sociales, n°s 66-67 (dossier « Histoires d’art »), mars 1987, p. 79-89.

Langenbucher, Wolfgang. Der aktuelle Unterhaltungsroman : Beiträge zu Geschichte und Theorie der massenhaftverbreiteten Literatur, Bonn, Bouvier, 1964.

Langland, Elizabeth. Society in the Novel, Chapel Hill (NC), University of North Carolina Press, 1984.

Lanson, Gustave. « L’histoire littéraire et la sociologie », Revue de Métaphysique et de Morale, vol. XII, 1904, p. 621-642 (repris dans Essais de méthode de critique et d’histoire littéraire, éd. H. Peyre, Paris, Hachette, 1965, p. 61-80).

Lapointe, Martine-Emmanuelle. Emblèmes d’une littérature. Le Libraire, Prochain épisode et L’Avalée des avalés, Montréal, Fides, coll. « Nouvelles études québécoises », 2008.

Lardellier, Pascal et Melot, Michel (dir.). Demain, le livre, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2007 : Pascal Lardellier et Michel Melot, « Le livre au défi de la numérisation » ; Michel Melot, « Les vertus du livre à l’heure du multimédia » ; Kathleen Tamisier, « Le livre est-il encore à la page ? » ; Pascal Lardellier, « Pratiques de lectures étudiantes à l’ère d’Internet » ; Brigitte Chapelain, « La littérature sans livre : dispositif technique, processus d’écriture et textes d’écran » ; Stéphane Caro, « Un objet hybride : le document numérique » ; Pascale Gossin, « Lire ou hyperlire, qu’est-ce que ça change ? » ; Odile Riondet, « Que signifie s’orienter dans le livre ? » ; Adrian Mihalache, « Dans tous les sens, par tous les sens : lectures de l’hypermédia » ; André-Pierre Syren, « Vers une bibliothèque de synthèse : architectes et bibliothécaires à l’heure du document numérique » ; Philippe Ricaud, « Contre le livre : le biblioclasme comme posture intellectuelle » ; Michel Melot, « Et comment va “la mort du livre” ? ».

Laronde, Michel. Postcolonialiser la haute culture à l’École de la République, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2008.

Larsen, Neil. Modernism and Hegemony: a Materialist Critique of Aesthetic Agencies, Minneapolis (MN), University of Minnesota Press, 1990.

Lasič, Stanko. Les intellectuels et la contrainte idéologique : conflits internes de la gauche littéraire en Yougoslavie, 1928-1952, trad. de Janine Matillon, Paris, Denoël, 1974.

Lassave, Pierre. Sciences sociales et littérature. Concurrence, complémentarité, interférences, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Sociologie d’aujourd’hui », 2002.

Lassave, Pierre. « Sciences, arts et lettres dans les manuels de sociologie », Sociologie de l’Art - Opus, n° 6 (dossier « Littérature, Arts, Sciences »), 2005, p. 47-68.

Lassave, Pierre. Bible : la traduction des alliances. Enquête sur un événement littéraire, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2005.

Lassave, Pierre. L’Appel du texte. Sociologie du savoir bibliste, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Sciences des religions », 2011.

Latham, Sean. The Art of Scandal. Modernism, Libel Law, and the Roman à Clef, Oxford, Oxford University Press, 2009.

Laurenson, Diana et Swingewood, Alan. The Sociology of Literature, Londres, MacGibbon & Kee, 1972.

Laurenson, Diana (dir.). The Sociology of Literature: Applied Studies, Keele (Angleterre), University of Keele, 1978 : Diana Laurenson, « Introduction – Current Research in the Sociology of Literature » ; Terry Lovell, « Jane Austen and the Gentry: A Study in Literature and Ideology » ; Alan Swingewood, « Structure and Ideology in the Novels of Doris Lessing » ; Terry Eagleton, « Form, Ideology and the Secret Agent » ; Paul Filmer, « Dickens, Pickwick and Realism » ; Ian Birchall, « Georg Lukács and the Novels of Emile Zola » ; Ronald Frankenberg, « Styles of Marxism; Styles of Criticism. Wuthering Heights: A Case Study » ; Michele Barrett, « Towards a Sociology of Virginia Woolf Criticism » ; Helen Roberts, « Propaganga and Ideology in Women’s Fiction » ; Mike Brake, « The Image of the Homosexual in Contemporary English and American Fiction »; Mary Horton, « The Literature of Alienation » ; Mike Rustin, « The Semiology of “La Chinoise” » ; Frank Pearce, « Art and Reality, Gangsters in Film and Society » ; John Orr, « The Demonic Tendency, Politics and Society in Dostoevsky’s The Devils ».

Lawson-Hellu, Laté. Roman africain et idéologie: Tchicaya U Tam’Si et la réécriture de l’Histoire, Sainte-Foy, Presses de l’Université Laval, 2004.

Layoun, Mary. Travels of a Genre: the Modern Novel and Ideology, Princeton (NJ), Princeton University Press, 1990.

Le Coq, Sophie. « Le travail artistique : effritement du modèle de l’artistique créateur ? », Sociologie de l’Art - Opus, n° 5 (dossier « Le travail artistique »), 2004, p. 111-131.

Le Coq, Sophie. Raisons d’artistes. Essai anthroposociologique sur la singularité artistique, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2002.

Le Guern, Philippe et Migozzi, Jacques (dir.). Productions(s) du populaire, Limoges, Presses de l’Université de Limoges, coll. « Médiatextes », 2005 : Jacques Migozzi et Philippe Le Guern, « Productions du populaire : repères et suggestions pour prolonger l’enquête » ; Jean-François Botrel, « L’auteur populaire en Espagne au XIXe siècle » ; Marie-José Des Rivières et Denis Saint-Jacques, « Le magazine en France, aux États-Unis et au Québec » ; Jerusa Pires Ferreira, « La maison Joăo do Rio de Savério Fittipaldi » ; Jean-Pierre Bacot, « Le moment 1864 : la naissance du Journal illustré ou la rencontre tardive de l’actualité, de la gravure et du peuple » ; Martin Barnier, « Des films populaires français made in Hollywood » ; Judith Lyon-Caen, « Les Mystères de Paris et la production du peuple, 1842-1844 » ; Ellen Constans, « “Ouvrières des lettres”. Les romancières populaires sous la IIIe République » ; Claude Poliak, « Écritures et écrivains populaires » ; Sylvette Giet, « Auteurs/producteurs, légitimité/illégitimité : deux dialectiques à l’œuvre dans la création fictionnelle de Nous Deux » ; Muriel Hanot, « Entre contraintes médiatiques et exigences scientifiques : les figures d’auteurs des séries historiques télévisuelles belges » ; Élodie Perreau, « La fabrication des telenovelas au Brésil ou l’invention d’un genre brésilien » ; Sonja De Leeuw, « Pluralisme dans les productions populaires à la télévision néerlandaise » ; Philippe Le Guern, « Auteur populaire, une activité dévalorisante ? Image de soi et rhétorique identitaire chez les scénaristes de séries télévisées » ; Loïc Artiaga, « Les catholiques et la littérature industrielle au XIXe siècle » ; Annie Renonciat, « Production du “populaire” dans l’édition pour la jeunesse (1910-1939). Types et contenus des publications, conception et fabrication des produits » ; Sébastien Rouquette, « Du débat populaire. Logiques de production télévisée » ; Charles Grivel, « De la couverture illustrée du roman populaire » ; Diana Cooper-Richet, « Du choix du sujet et de sa standardisation dans la production de romans populaires à la fin du XIXe siècle : le thème de la mine et des mineurs avant Germinal » ; Myriam Boucharenc, « Production(s) du reportage » ; Paul Bleton, « L’industrie de la guerre de papier » ; Annik Dubied, « S’inspirer du fait divers : comment et pourquoi ? » ; Natacha Levet, « Le polar marseillais : de l’identité textuelle au phénomène éditorial » ; Daniel Couégnas, « Edgar Morin et l’industrie culturelle : pour revenir sur quelques problèmes des études paralittéraires » ; Jean-Pierre Esquenazi, « La production du populaire : écueils, principes, propositions ».

Le Hir, Marie-Pierre. Le romantisme aux enchères. Ducange, Pixerécourt, Hugo, Amsterdam/Philadelphia (PA), John Benjamins Publishing Company, 1992.

Le Hir, Marie-Pierre. The National Habitus. Ways of Feeling French (1789-1870), Berlin/Boston (MA), De Gruyter, 2014.

Le Mouvement social,n° 59 (dossier « Critique littéraire et socialisme au tournant du siècle »), avril-juin 1967 : Madeleine Reberioux, « Présentation : critique littéraire et socialisme au tournant du siècle » ; Georges Haupt, « Rôle de la critique dans la naissance du socialisme : la Roumanie » ; Susanne Miller, « Critique littéraire de la Social-Démocratie Allemande à la fin du siècle dernier » ; Françoise Basch, « Socialisme et critique littéraire en Angleterre autour de 1900 » ; Marianne Debouzy, « Du Camarade à Masses » ; Claude Willard, « Paul Lafargue, critique littéraire » ; George Fuelberth et Michael Schuler, « Mehring “l’ancien” » ; Rocco Musolino, « Pour une recherche sur l’esthétique de Labriola » ; Françoise Laurent-Prigent, « Jaurès » ; « Qu’est-ce que la critique dramatique ? Léon Blum s’en explique » ; Claude Frioux, « Lounatcharski et les futuristes ».

Le Mouvement Social, n° 243 (Olivier Roueff et Séverine Sofio (dir.), dossier « Intermédiaires culturels, territoires professionnels et mobilisations collectives dans les mondes de l’art »), avril-juin 2013 ; partim : Olivier Roueff et Séverine Sofio, « Intermédiaires culturels et mobilisations dans les mondes de l’art » ; Hervé Serry et Josée Vincent, « Penser le rôle des foires internationales dans la mondialisation de l’édition ».

Lendemains : Zeitschrift für Frankreichforschung, no° 36 (dossier « Schwerpunkt : Das literarische Feld »), 1984 ; partim : Pierre Bourdieu, « Le champ littéraire. Préalables critiques et principes de méthodes » ; Dario Gamboni, « À travers champs : pour une économie des rapports entre champ litteraire et champ artistique » ; Joseph Jurt, « Gattungshierarchie und Karrierestrategien im XIX. Jahrundert » ; Christophe Charle, « Situation de Zola dans le champ littéraire » ; Jacques Dubois, « Champ légitime et genre périphérique : situation du roman policier ».

Leavis, Frank Raymond. The Common Pursuit, Londres, Chatto and Windus, 1952.

Leavis, Queenie Dorothy. Fiction and the Reading Public, Londres, Chatto & Windus, 1932.

Lebrun, Barbara (dir.). Chanson et performance. Mise en scène du corps dans la chanson française et francophone, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2013.

Lebrun, Jean-Claude et Prévost, Claude. Nouveaux territoires romanesques, Paris, Messidor/Éditions sociales, 1990.

Ledent, David. « Les enjeux d’une sociologie par la littérature », COnTEXTES, 19 avril 2013, URL : < http://contextes.revues.org/5630 >.

Leenhardt, Jacques et Josza, Pierre. Lire la lecture : essai de sociologie de la lecture, Paris, Le Sycomore, 1982.

Leenhardt, Jacques. « Psychocritique et sociologie de la littérature », dans Georges Poulet (dir.), Les chemins actuels de la critique : Centre culturel international de Cerisy-la-Salle, 2 septembre - 12 septembre 1996, Paris, Plon, 1967, p. 441-459.     

Leenhardt, Jacques. « Fundamentos preliminares para una sociologia de la novela », Aportes, n° 8, avril 1968, p. 11-20.

Leenhardt, Jacques. « Pour une esthétique sociologique : Essai de construction de l’esthétique de Lucien Goldmann », Revue d’esthétique, n° II, 1971, p. 113-128. (Traduction anglaise : « Towards a Sociological Aesthetic: An Attempt at Constructing the Aesthetic of Lucien Goldmann », Sub-stance, vol. XV, n° 15, 1976, p. 94-104.)

Leenhardt, Jacques. « Nouveau roman et société », dans Jean Ricardou et Françoise van Rossum-Guyon (dir.), Nouveau roman : hier, aujourd’hui, t. I : « Problèmes généraux », Paris, Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1972, p. 155-170 et discussion, p. 171-181.

Leenhardt, Jacques. « Modèles littéraires et idéologie dominante », Littérature, n° 12, décembre 1973, p. 12-20.

Leenhardt, Jacques. Lecture politique du roman : La Jalousie d’Alain Robbe-Grillet, Paris, Éditions de Minuit, 1973.

Leenhardt, Jacques. « Lucien Goldmann et les fondements de la sociocritique », dans Dossiers français, n° 1, 1975-1976, p. 44-49.

Leenhardt, Jacques. « L’approche sociologique », dans Jacques Havet (éd.), Tendances principales de la recherche dans les sciences sociales et humaines, t. I : « Esthétique et sciences de l’art », Paris/La Haye (Pays-Bas), Mouton/UNESCO, 1978, p. 638-648.

Leenhardt, Jacques. « Les procédures critiques de la sociologie de la littérature », Degrés : Revue de synthèse à orientation sémiologique, n°s 39-40, automne-hiver 1984, p. 1-13.

Leenhardt, Jacques. « Vers une sociologie des mouvements d’avant-garde », dans Jean Weisgerber (dir.), Les avant-gardes littéraires au XXe siècle, Budapest, Akadémia Kiadó, 1984, vol. 2, p. 1059-1072.

Leenhardt, Jacques. « La Sociologie de l’art et de la littérature », dans Daniel Vander Gucht (dir.), Art et société, Bruxelles, Les Éperonniers, coll. « Sciences pour l’Homme », 1989, p. 37-53.

Leenhardt, Jacques. « Littérature (sociologie de la) », Encyclopædia Universalis, t. XIII, Paris, Encyclopædia Universalis, 1990, p. 904-908.

Leenhardt, Jacques. « La production sociale des différences de valeur : fonctions de l’œuvre d’art. Retour sur quelques apories », Sociologie de l’Art - Opus, n°s 11-12 (dossier « Art, connaissance, imaginaire. Hommage à Jean Duvignaud »), 2008, p. 211-219.

Lefebvre, Henri. Diderot, Paris, Hier et aujourd’hui, 1949.

Lefebvre, Henri. Rabelais, Paris, Éditeurs français réunis, 1955.

Lefebvre, Henri. Alfred de Musset, Paris, L’Arche, 1955.

Legendre, Bertrand et Robin, Christian (dir.). Figures de l’éditeur. Représentations, savoirs, compétences, territoires, Paris, Nouveau Monde éditions, 2005 : Bertrand Legendre et Christian Robin, « Avant-propos » ; Jean-Yves Mollier, « Naissance de la figure de l’éditeur » ; Carmela Lettieri, « Giangiacomo Feltrinelli éditeur militant : trajectoire individuelle et construction d’une figure mythique » ; Jean-Louis Cornille, « La mort de l’éditeur » ; Marie-Pier Luneau, « De la culpabilité d’être marchand : duplicité de l’auteur-éditeur » ; Hervé Serry, « Figures d’éditeurs français après 1945 : habitus, habitus professionnel et transformation du champ éditorial » ; Julia Bonaccorsi et Daniel Jacobi, « De l’Atelier du Père Castor aux Yeux de la découverte : créativité éditoriale et médiation des savoirs dans l’édition du livre documentaire jeunesse » ; Dominique Cartellier, « L’éditeur de livres scientifiques de vulgarisation face aux ambiguïtés du projet vulgarisateur. Des négociations enchevêtrées » ; Corinne Abensour, « La relation au savoir des éditeurs scolaires » ; David Douyère, « L’éditeur encyclopédiste, promoteur d’une politique de la connaissance ? L’Encyclopédie française et les enjeux de la vulgarisation » ; « Débats » ; Anne Berest, « Du rêve d’éditer au métier d’éditeur » ; Brigitte Juanals, « Compétences et pratiques de l’éditeur, entre tradition et innovation » ; Brigitte Ouvry-Vial, « Le savoir-lire de l’éditeur ? Présupposés et modalités » ; Dominique Cott et Marie Després-Lonnet, « La machine éditrice. Impacts de la composante technique dans la dissémination des pratiques éditoriales » ; André Bendjebbar, « L’éditeur et les instructions ministérielles. L’histoire à l’école élémentaire de Jean-Pierre Chevènement à Jack Lang » ; Luc Pinhas, « L’édition francophone dans les marges » ; András Kányádi, « L’éditeur comme figure mythique : Maçon Clément et Ulysse » ; Bertrand Legendre, « Autour de quelques figures de l’éditeur ».

Lemire, Maurice (dir.). L’institution littéraire, Québec, IQRC/CRELIQ, 1986 : Maxime Lemire, « Présentation » ; Lucie Robert, « Institution, forme institutionnelle et droit » ; Benoit Melançon, « Théorie institutionnelle et littérature québécoise » ; Denis Saint-Jacques, « L’envers de l’institution » ; David M. Hayne, « Institution québécoise et institution françcaise au XIXe siècle » ; Maurice Lemire, « La valorisation du champ littéraire canadien à partir de 1840 » ; Antoine Sirois, « Région et métropole » ; Joseph Melançon, « Littérature et enseignement : la prescription didactique » ; Roger Chamberland, « Les nouvelles instances de consécration dans le texte poétique (1960-1985) » ; Bernard Andrès, « Institution et avant-garde : Herbes rouges versus Nouvelle Barre du jour » ; Pierre Milot, « L’avant-garde : processus institutionnel et conflits de légitimité » ; Chantal Gamache, « L’institution dans le texte littéraire : l’œuvre de Jacques Ferron » ; Annie Brisset, « Institution théâtrale au Québec et problèmes théoriques de la traduction » ; Jacques Michon, « L’édition littéraire pour grand public de 1940 à 1960 » ; Liette Gaudreau, « Les prix littéraires québécois (1940-1960) » ; Richard Giguère, « L’éditeur et l’édition de poésie (1940-1960) » ; Robert Giroux, « Le statut (fictif) de l’écrivain » ; Vincent Nadeau, « Détournement institutionnel d’un rapport institué ».

Lénine, Vladimir I. O literature i iskusstvo, Moscou, Gosudarstvennoe izdatel’stvo khudozhestvennoï literatury, 1957. (Traduction française : Écrits sur la littérature et l’art, Moscou, Éditions du Progrès, 1969.)

Lénine, Vladimir I. Sur la littérature et l’art, éd. Jean Fréville, Paris, Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1976, 3 vol.

Leone De Castris. Arcangelo, Estetica e marxismo, Rome, Laterza, 1971.

Leontsini, Mary et Leveratto, Jean-Marc. Internet et la sociabilité littéraire, Paris, Bibliothèque publique d’information, 2008.

Léontsini, Mary. « L’école et la lecture : la fabrication de non-lecteurs », dans Pascale Ancel et Alain Pessin (dir.), Les non-publics. Les arts en réception, vol. II, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2004, p. 73-91.

Lepenies, Wolf. Drei Kulturen : Soziologie zwischen Literatur und Wissenschaft, Munich/Vienne, Hanser, 1985. (Traduction anglaise : Between Literature and Science. The Rise of Sociology, Cambridge/New York (NY), Cambridge University Press, 1988 ; Traduction française : Les trois cultures : entre science et littérature, l’avènement de la sociologie, Paris, Maison des sciences de l’homme, 1990.)

Leps, Marie-Christine. Apprehending the Criminal. The Production of Deviance in Nineteenth-century Discourse, Durham (NC), Duke University Press, 1992.

Lernet, Laurence. The Literary Imagination: Essays on Literature and Society, Sussex, The Harvester Press, 1982.

LeRoy, Gaylord C. Marxism and Modern Literature, New York (NY), AIMS, coll. « Occasional Paper », 1967.

LeRoy, Gaylord C. Preserve and Create: Essays in Marxist Literary Criticism, New York (NY), Humanities Press, 1973.

Les Cahiers du S.I.R.L., n° 2 (dossier « Littérature et société »), 2007 : « Argument » ; Françoise Lauwaert, « Comme neige en été : justice, injustice et rétribution dans Les griefs de dou e, une pièce de l’opéra des Yuan » ; Laurent Liénart, « Le hérisson de Chevillard : un obstacle ethnique ? » ; Nausicaa Dewez, « Roman et lecture féminine au XIXe siècle » ; Kristine Vanden Berghe, « Guérilla et littérature. Quelques aspects des récits du Sous-commandant Marcos » ; Sylvain Santi, « Littérature de la société, écriture de la communauté : Leiris et les écrits de Laure ».

Levin, Harry. « Literature as an Institution », Accent, n° 6, 1946, p. 159-168 (repris dans The Gates of Horn, New York (NY), Oxford University Press, 1963, p. 16-23).

Levine, Lawrence W. Highbrow/Lowbrow: The Emergence of Cultural Hierarchy in America, Boston (MA), Harvard University Press, 1990. (Traduction française :Culture d’en haut, culture d’en bas. L’émergence des hiérarchies culturelles aux États-Unis, trad. de Marianne Woollven et Olivier Vanhée, préface de Roger Chartier, Paris, La Découverte, coll. « Textes à l’appui/Laboratoire des sciences sociales », 2010.)

Lévy, Robert. Le Mécénat et l’organisation du crédit intellectuel, Paris, Presses Universitaires de France, 1924.

Lewis, George H. « “Trend Report” : The Sociology of Popular Culture », Current Sociology / La Sociologie contemporaine, vol. XXVI, n° 3, 1978, p. 3-64.

Lewis, Marvin A. Treading the Ebony Path: Ideology and Violence in Contemporary Afro-Colombian Prose Fiction, Columbia (MO), University of Missouri Press, 1987.

Libera, Zdieslaw. « Problèmes choisis de sociologie de la littérature au XVIIIe siècle », dans Les Lumières en Hongrie, en Europe centrale et en Europe orientale. Actes du 3e Colloque de Matrafüred (28 sept. - 2 oct. 1975), Budapest, Akadémiai Kiadó, 1977, p. 167-173.

Liddle, Michel. « L’entrée royale et le discours social en France au seizième siècle », Discours social/Social Discourse, vol. II, n° 3, automne 1989, p. 93-104.

Lidsky, Paul. Les écrivains contre la Commune, Paris, Maspero, 1970.

Liebertz-Grün, Ursula. Zur Soziologie des “amour courtois”. Umrisse der Forschung, Heidelberg, C. Winter, 1977.

Lieux littéraires / La revue, n° 5 (dossier « Sociologie de la littérature. La question de l’illégitime »), juin 2002 : Jean-Pierre Bertrand, Benoît Denis, « Avant-propos : la légitimité et ses frontières » ; Jean Goulemot, « Autour des marginalités littéraires de l’âge classique » ; Suzan van Dijk, « La beauté des femmes écrivains au XVIIIe siècle : la preuve de leur illégitimité ? » ; Paul Aron, « Charles Nodier et la naissance d’un genre littéraire : le pastiche » ; Benoît Denis, « Alphonse Rabbe, à la limite » ; Jean-Pierre Bertrand, « Un genre sans queue ni tête : le poème en prose » ; Alain Vaillant, « Du bon usage du concept de légitimité : notes en marge de l’histoire littéraire du XIXe siècle » ; Sylvia Disegni, « Vallès, écrivain de frontière » ; Marc Angenot, « Religions de l’avenir et Sciences de l’histoire : la légitimation des Grands récits » ; Michel Biron, « Liminarité de Maupassant : Le Docteur Héraclius Gloss (1875) » ; Jeannine Pâque, « Proust aux frontières de la légitimité : écrire ou publier ? » ; Pascale Casanova, « Les créateurs de créateurs ou la fabrique de légitimité littéraire ».

Lifshits, Mikhail. The Philosophy of Art of Karl Marx, trad. de Ralph B. Winn, New York (NY), Critics’ Group, coll. « Critics’ Group Series », 1938.

Lilti, Antoine. Le monde des salons. Sociabilité et mondanité à Paris au XVIIIe siècle, Paris, Fayard, 2005.

Lilti, Antoine. Figures publiques. Célébrité et modernité (1750-1850), Paris, Fayard, coll. « L’épreuve de l’Histoire », 2014.

Link, Henry et Hopf, Harry. People and Books: A Study of Reading and Book Buying Habits, New York (NY), Book Industry Committee, 1946.

Link, Jürgen. Elementare Literatur und generative Diskursanalyse, Munich, Fink, 1983.

Literature and Society. A Selection of Papers Delivered at the joint meeting of Midwest Modern Language Association and the Central Renaissance Conference, Lincoln (NE), University of Nebraska Press, 1964 : Bernice Slote, « Foreword » ; Wilson Martins, « Literature and Society in Brazil » ; Claude K. Abraham, « King and Church in Classical Tragedy » ; James Doolittle, « The Four Booksellers and the Encyclopédie » ; George J. Worth, « Maupassant in Victorian England » ; G. N. Murphy, « A Note on Iago’s Name » ; Madeleine Doran, « Some Renaissance “Ovids” » ; Leland Miles, « Thomas More: Disenchanted Saint » ; Joseph Suhadolc, « Pushkin and Serfdom » ; J. F. Ragan, « Hawthorne’s Social Criticism in The House of the Seven Gables » ; Louis Crompton, « Major Barbara: Shaw’s Challenge to Liberalism » ; Michael J. Mendelsohn, « Clifford Odets: The Artist’s Commitment » ; Sister M. Joselyn, « Graham Grenne’s Novels: The Conscience in the World » ; Jerome Taylor, « The Dramatic Structure of the Middle English Corpus Christi, or Cycle, Plays » ; Walter A. Dobrian, « Development and Evolution in Pérez de Ayala’s Tigre Juan » ; John G. Cawelti, « Form as Cultural Criticism in the Work of Henry James » ; Penrith B. Goff, « Poetry and Life in the Early Criticism of Hugo von Hofmannsthal » ; James L. Robert, « The Role of Society in the Theater of the Absurd » ; Stanley E. Gray, « The Social Meaning of the New Novel in France » ; Germaine Brée, « Recent Trends in French Poetry ».

Literaturwissenschaft und sozialwissenschaften, Stuttgart, J. B. Metzler, 1971-1977, 9 vol. : vol. 1 : Grundlagen und Modellanalysen : « Zur zweiten Auflage » ; « Vorbemerkungen » ; Thomas Metscher, « Hegel und die philosophische Grundlegung der Kunstsoziologie » ; Bernd Jürgen Warneken, « Zur Kritik positivistischer Literatursoziologie. Anhand von Fügens Die Hauptrichtungen der Literatursoziologie » ; Peter Hahn, « Kunst als ideologie and Utopie. Über die theoretischen Möglichkeinten eines gesellschaftsbezogenen Kunstbegriffs » ; G. Katrin Pallowski, « Die dokumentarische Mode » ; Helmut Hartwig, « Literatursoziologie und das Problem der Klassenüberschreitung. Zur Soziologie ästhetischer Fragestellungen. Fr. Th. Vischer über Georg Herwegh » ; Horst Albert Glaser, « Literarischer Anarchismus bei de Sade und Burroughs. Zur Methodologie seiner Erkenntnis » ; Olaf Hansen, « Hermeneutik und Literatursoziologie. Zwei Modelle : Marxistische Literaturtheorie in Amerika/Zum Problem der American Studies » ; Michael Pehlke, « Ein Exempel proletarischer Dramatik. Bemerkungen zu Friedrich Bosses Streikdrama Im Kampf » ; vol. 2 : Germanistik und deutsche Nation 1806-1848 : « Der Tod des Vaters (Statt eines Titelkupfers) » ; « Die Aufgabe » ; Jörg Jochen Müller, « Germanistik – eine form bürgerlicher Opposition » ; Jutta Strippel, « Zum Verhältnis von deutscher Reichsgeschichte und deutscher Philologie » ; Karl-Heinz Götze, « Die Entstehung der deutschen Literaturwissenschaft als Literaturgeschichte » ; Reinhard Behm, « Aspekte reaktionärer Literaturgeschichtsschreibung des Vormärz. Dargestellt am Beispiel Vilmars und Gelzers » ; Ulrich Schulte-Wülwer, « Die bildenden Künste im Dienste der nationalen Einigung » ; Jörg Jochen Müller, « Die ersten Germanistentage » ; vol. 3 : Deutsche Bürgertum und literarische Intelligenz : Bernd Lutz, « Einleitung » ; Anthony Williams, « The Ambivalences in the Plays of the Young Schiller About Contemporary Germany » ; Hans J. Haferkorn, « Zur Entstehung der bürgerlich-literarischen Intelligenz und des Schriftstellers im Deutschland zwischen 1750 und 1800 » ; Ulrich Dzwonek, Claus Ritterhoff et Harro Zimmermann, « “Bürgerliche Oppositionsliteratur zwischen Revolution und Reformismus”. F. G. Klopstocks Deutsche Gelehrtenrepublik und Bardendichtung als Dokumente der bürgerlichen Emanzipationsbewegung in der zweiten Hälfte des 18. Jahrhunderts » ; Hans Freier, « Ästhetik und Autonomie. Ein Beitrag zur idealistischen Entfremdungskritik » ; Thomas Metscher, « Prometheus. Zum Verhältnis von bürgerlicher Literatur und materieller Produktion » ; Volker Ulrich Müller, « Die Empfindsamkeitskritik bei Jean Paul » ; Harro Segeberg, « Literarischer Jakobinismus in Deutschland. Theoretische und methodische. Überlegungen zur Erforschung der radikalen Spätaufklärung » ; vol. 4 : Erweiterung der materialistischen Literaturtheorie durch Bestimmung ihrer Grenzer : « Einleitung des Herausgebers » ; « Anmerkungen » ; Wolfgang Hagen, « Zur Archäologie der marxistischen Geschichts- und Literaturtheorie. Die sogenannte “Sickingen-Debatte” » ; Heinz Brüggemann, « Aspekte einer marxistischen Produktionsästhetik. Versuch über theoretische Beiträge des LEF, Benjamins und Brechts » ; Helmut Pfotenhauer, « Die Aktualisierung vergangener ästhetischer Erfahrungen als Aufgabe und Problem einer materialistischen Literaturinterpretation. Untersuchungen zum Spärwerk Walter Benjamins » ; Hartmut Rosshoff, « Die ästhetische Theorie des spâten Lukács. Ihre allgemeine Wahrheit und ihre Nichtanwendbarkeit im einzelnen » ; Gisbert Ter-Nedden, « Gibt e seine Ideologiekritik ästhetischer Sinngebilde ? » ; Hannelore Schlaffer, « Kritik eines Klischees : “Das Kunstwerk als Ware” » : vol. 5 : Literatur im Feudalismus : « Vorwort des Herausgebers » ; Dieter Richter, « “Ritterliche Dichtung” Die Ritter und die Ahnengalerie des deutschen Bürgertums » ; Irmela von der Lühe et Werner Röcke, « Ständekritische Predigt des Spätmittelalters am Beispiel Bertholds von Regensburg » ; Hubertus Fischer et Paul-Gerhard Völker, « Konrad von Würzburg : Heinrich von Kempten. Individuum und feudale Anarchie » ; Gerhard Schindele, « “Helmbrecht” Bäuerlicher Aufstieg und landersherrliche Gewalt » ; Dieter Kartschoke, « Weisheit oder Reichtum ? Zum Volksbuch von Fortunatus und seinen Söhnen » ; Wolfgang Beutin, « Psychoanalytische Kategorien bei der Untersuchung mittelhochdeutscher » ; Paul-Gerhard Völker, « Feudalismus als Problem materialistischer Geschichtsbetrachtung » ; vol. 6 : Einführung in Theorie, Geschichte und Funktion der DDR-Literatur : « “Die Mühen der Berge” und die “Mühen der Ebenen” » ; Hans-Jürgen Schmitt, « Die Realismuskonzeptionen in den kulturpolitischen Debatten der dreißiger Jahre. Zur Theorie einer sozialistischen Literatur » ; Marcel Struwe et Jörg Villwock, « Aspekte präskriptiver Ästhetik » ; Peter V. Zima, « Der Mythos der Monosemic. Parteilichkeit und künstlerischer Standpunkt » ; Jürgen Scharfschwerdt, « Die Klassikideologie in kultur-, Wissenschafts- und Literaturpolitik » ; Hans-Jürgen Schmitt, « Die literarischen Produktionsverhältnisse in Bechers “Literaturgesellschaft” » ; Harald Hartung, « Die dialektische Struktur der Lyrik » ; Gerhard Kaiser, « Parteiliche Wahrheit – Wahrheit der Partei ? Zu Inhalt, Form und Funktion der Dramatik » ; Lutz-W. Wolff, « “Auftraggeber : Arbeiterklasse”. Proletarische Betriebsromane (1948-1956) » ; Frank Trommler, « Prosaentwicklung und Bitterfelder Weg » ; vol. 7 : Bernd Peschken et Claus-Dieter Krohn (dir.), Der liberale Roman und der preußische Verfassungskonflikt Analyseskizzen und Materialien : Bernd Peschken, « Der liberale Roman und die Sozialgeschichte des Verfassungsflikts als Vermittlungs-aufgabe » ; Claus-Dieter Krohn, « Zur Sozialgeschichte des Verfassungs-konflikts » ; Claus-Dieter Krohn et Bernd Peschken, « Material » ; vol. 8 : Zur Modernität der Romantik : Dieter Bänsch, « Vorwort » ; Wermer Weiland, « Politische Romantikinterpretation » ; Dieter Bänsch, « Zum Dürerbild der literarischen Romantik » ; Peter Bulthaup, « Die Verwirrung der unteren Sophia. Zur Systematischen Konstruktion romantischer topoi » ; Helmut Pfotenhauer, « Aspekte der Modernität bei Novalis. Überlegungen zu Erzählformen des 19. Jahrhunderts, ausgehend von Hardenbergs Heinrich von Ofterdingen » ; Gert Mattenklott, « Der Sehnsucht eine Form. Zum Ursprung des modernen Romans bei Friedrich Schlegel, erläutert an der Lucinde » ; Ingrid Oesterle, « Der “glückliche Anstoß” ästhetischer Revolution und die Anstößigkeit politischer Revolution. Ein Denk- und Belegversuch zum Zusammenhang von politischer Formveränderung und kultureller Revolution im Studium-Aufsatz Schlegels » ; Günter Oesterle, « Entwurf einer Monographie des ästhetisch Häßlichen. Die Geschichte einer ästhetischen Kategorie von Friedrich Schlegels Studium-Aufsatz bis zu Karl Rosenkranz’ Ästhetik des Häßlichen als Suche nach dem Ursprung der Moderne » ; vol. 9 : Wolfgang Hagen, Die Schillerverehrung in der Sozialdemokratie. Zur ideologischen Formation proletarischer Kulturpolitik vor 1914.

Littérature, n° 1 (dossier « Littérature. Idéologies. Société »), février 1971 : Claude Duchet, « Pour une socio-critique, ou variations sur un incipit » ; France Vernier, « Les dysfonctionnements des normes du conte dans Candide » ; Jean Decottignies, « L’œuvre surréaliste et l’idéologie » ; Michel Launay, « “La Mort l’Amour la Vie”, propositions pour une lecture » ; Jacques Dubois, « Simenon et la déviance » ; Maurice Rœlens, « Le texte et ses conditions d’existence : l’exemple des Liaisons dangereuses » ; Roger Fayolle, « Les procédés de la critique beuvienne et leurs implications » ; Pierre Barbéris, « À propos de “Lux” : la vraie force des choses (sur l’idéologie des Châtiments) » ; Jacques Leenhardt, « Lucien Goldmann ».

Littérature, n° 13 (dossier « Histoire/Sujet »), février 1974 : Danièle Sallenave, « Règles d’intervention(s) » ; Anne Roche et Gérard Delfau, « Histoire-et-littérature : un projet » ; Étienne Balibar et Pierre Macherey, « Sur la littérature comme forme idéologique » ; Fabien Sfez, « Le roman polylexique du XVIIe siècle » ; Jean Jaffré, « Théâtre et idéologie. Note sur la dramaturgie de Molière » ; Georges Benrekassa, « Les enfants de Melchisédech » ; Marcelle Marini, « Chabert mort ou vif » ; Pierre Albouy, « Hugo fantôme » ; Jean Levaillant, « Histoire/Sujet ».

Littérature, n° 42 (Jacques Dubois (dir.), dossier « L’institution littéraire (I) »), mai 1981 : Jean-Claude Bonnet, « Le musée staëlien » ; Jean Biou, Jean-Yves Cochais, Maryse Guerlais et Isabelle Regis, « Lire l’Encyclopédie » ; Bernard Cerquiglini, « Roland à Roncevaux, ou la trahison des clercs » ; André Vanoncini, « Pour une critologie balzacienne : esquisse d’une problématique » ; Michel Faure, « Le retour au jansénisme dans l’institution critique : le cas de Ferdinand Brunetière et de Jules Lemaitre » ; Hélène Mathieu et Anne-Marie Thiesse, « Déclin de l’âge classique et naissance des classiques : l’évolution des programmes littéraires de l’agrégation depuis 1890 » ; Pierre Kuentz, « Le “modèle latin” ».

Littérature, n° 44 (Jacques Dubois (dir.), dossier « L’institution littéraire (II) »), décembre 1981 : Jacques Dubois, « Introduction » ; Christophe Charle, « Situation du champ littéraire » ; Michel Condé, « Tel Quel et la littérature » ; Jean-Marie Klinkenberg, « La production littéraire en Belgique francophone : esquisse d’une sociologie historique » ; Béatrice Slama, « De la “littérature féminine” à “l’écrire-femme” : différence et institution » ; Charles Grivel, « Savoir social et savoir littéraire » ; Yves Reuter, « Littérature et secondaire » ; Régine Robin, « Essai sur la stéréotypie républicaine : les manuels d’histoire de la IIIe République jusqu’en 1914 » ; Marc Angenot et Darko Suvin, « Thèses sur la “sociologie” de la littérature ».

Littérature, n° 70 (Claude Duchet (dir.), dossier « Médiations du social »), mai 1988 : Claude Duchet, « Présentation » ; Jacques Dubois et Pascal Durand, « Champ littéraire et classes de textes » ; Claude Grignon, « Écriture littéraire et écriture sociologique : du roman de mœurs à la sociologie des goûts » ; Rémy Ponton, « De la morale à la lecture : une analyse du changement » ; Isabelle Tournier, « Notes sur le hasard romanesque : à propos d’Ernst Kölher » ; Alain Viala, « Effets de champ et effets de prisme » ; Jacques Leenhardt, « Le “savoir-lire”, ou les modalités socio-historiques de la lecture » ; Marc Angenot, « Pour une théorie du discours social : problématique d’une recherche en cours » ; Régine Robin, « De la sociologie de la littérature à la sociologie de l’écriture : le projet sociocritique » ; Bernard Brun, « Brouillons et brouillages : Proust et l’antisémitisme ».

Littérature, n° 140 (Ruth Amossy (dir.), « Analyse du discours et sociocritique »), 2005 : Ruth Amossy, « Présentation » ; Laurence Rosier, « Analyse du discours et sociocritiques. Quelques points de convergence et de divergence entre des disciplines hétérogènes » ; Éric Bordas, « Stylistique et sociocritique » ; Dominique Maingueneau, « Déplacer quelques frontières. À propos des lettres de Pascal aux Roannez » ; Ruth Amossy, « De la sociocritique à l’argumentation dans le discours » ; Jacques Migozzi, « Sociocritique, rhétorique, pragmatique : le cas Vallès » ; Delphine Denis, « Lire le nom propre de fiction au XVIIe siècle » ; Jérôme Meizoz, « Genre littéraire et posture d’auteur. Charles-Albert Cingria et La NRF, juillet 1933 » ; Henri Mitterand, « Le récit et son discours impliqué : La Petite Roque de Guy de Maupassant » ; Claude Duchet et Ruth Amossy, « Entretien avec Claude Duchet ».

Littérature et idéologie, Paris, La Nouvelle Critique, 1971 : Francis Cohen, « Le sens d’un colloque » ; Christine Glucksmann, « Sur la relation littérature et idéologie » ; Pierre Barbéris, « Éléments pour une lecture marxiste du fait littéraire : lisibilités successives et signification » ; André Gisselbrecht, « Marxisme et théorie de la littérature » ; Marcelin Pleynet, « Lénine et Tolstoï. Contribution aux problèmes d’un mouvement littéraire révolutionnaire, aspect de la critique léniniste » ; Henri Deluy, « Question sur l’idéologie “révolutionnariste” de et dans la littérature » ; Catherine Claude, Henri Meschonnic et Rolland Pierre, « Le rôle de l’écriture dans la transformation de l’idéologie » ; Denis Guénoun, « Le récit clandestin » ; Joseph Venturini, « Histoire et littérature dans la Jérusalem délivrée du Tasse » ; Philippe Sollers, « La lutte idéologique dans l’écriture d’avant-garde » ; Béla Köpeczi, « Courants littéraires et idéologies dans un pays socialiste » ; Jean Maurel, « L’alphabet analphabète ou Victor Hugo de A à Z (idéologie et idéographie) » ; Joseph Bya, « Entre texte et lecture » ; Julia Kristeva, « Idéologie du discours sur la littérature » ; Mitsou Ronat, « Questions sur les idéologies qui président à, et naissent de l’utilisation de théories linguistiques par la littérature » ; Paule Thévenin, « Une matière meurtrière » ; Serge Perottino, « Idéologies et littérature au XVIIIe siècle » ; Anne Ubersfeld, « Les drames de Hugo : structure et idéologie dans “Le Roi s’amuse” et “Lucrèce Borgia” » ; Giuseppe Prestipino, « Le marxisme et la recherche théorique : l’art littéraire » ; Jean-Louis Houdebine, « Le “concept” d’écriture automatique : sa signification et sa fonction dans le discours idéologique d’André Breton » ; Jean-Pierre Faye, « L’idéologie littéraire (changement matériel et changement de forme) » ; Catherine Backès-Clément, « Freud et Lacan. Symbolique et production idéologique » ; Jean-Joseph Goux, « La réduction du matériel » ; Elisabeth Roudinesco, « À propos du “concept” de l’écriture. Lecture de Jacques Derrida » ; Guy Scarpetta, « Brecht et la Chine » ; Jean-Michel Pianca, « À propos de la lecture et de l’interprétation d’un vers de Paul Éluard » ; Antoine Casanova, « Problème d’une recherche en cours » ; Pierre Rottenberg, « Breton et le spiritualisme de Valéry » ; Jean-Louis Baudry, « Dialectique de la production signifiante » ; Jacques Charmatz, « Le roman idéologique dans l’œuvre romanesque de Roger Vailland » ; Léon Robel, « L’étude pluridisciplinaire de la littérature en U.R.S.S. » ; Jean Thibaudeau, « Lukács, le “Roman historique” et Flaubert » ; Raymond Jean, « Poésie et idéologie. L’exemple d’Apollinaire » ; Claude Perrus, « Remarques sur les rapports entre écrivain et public dans le Décaméron de Boccace » ; Antoine Casanova, « Idéologies, symboles liturgiques et histoire ».

Littérature et réalité, textes réunis et présentés par Gérard Genette et Tzvetan Todorov, Paris, Seuil, coll. « Points », 1982 : Ian Watt, « Réalisme et forme romanesque » ; Léo Bersani, « Le réalisme et la peur du désir » ; Roland Barthes, « L’effet de réel » ; Michael Riffaterre, « L’illusion référentielle » ; Philippe Hamon, « Un discours contraint ».

Littérature et Société. Problèmes de méthodologie en sociologie de la littérature. Colloque de l’Institut de Sociologie de l’Université Libre de Bruxelles (mai 1964), Bruxelles, Institut de sociologie/Éditions de l’Université Libre de Bruxelles, 1967 : Edoardo Sanguinetti, « Sociologie de l’avant-garde » ; Roland Barthes, « L’analyse rhétorique » ; Erich Köhler, « Les possibilités de l’interprétation sociologique illustrées par l’analyse de textes littéraires français de différentes époques » ; Geneviève Mouillaud, « Problèmes d’une étude sociologique des romans de Stendhal » ; Alphons Silbermann, « Le phénomène d’aliénation des films par la synchronisation » ; Henri Lefebvre, « De la littérature et de l’art modernes considérés comme processus de destruction et d’auto-destruction de l’art »; Félix Brun, « Pour une interprétation sociologique du roman picaresque » ; CharlesAubrun, « La gueuserie aux XVIe et XVIIe siècles en Espagne et le roman picaresque » ; Robert Escarpit, « L’image historique de la littérature chez les jeunes. Problèmes de tri et de classement »; Bernard Dort, « Condition sociologique de la mise en scène théâtrale »; Yan Kott, « Les travestis dans l’œuvre de Shakespeare » ; Lucien Goldmann, « Le structuralisme génétique en sociologie de la littérature ».

Little, Kenneth Lindsay. The Sociology of Urban Women’s Image in African Literature, Londres, Macmillan, 1980.

Lizé, Wenceslas, Naudier, Delphine et Roueff, Olivier. Intermédiaires du travail artistique. À la frontière de l'art et du commerce, Paris, La Documentation Française, coll. « Questions de culture », 2011.

Lizé, Wenceslas, Naudier, Delphine et Sofio, Séverine (dir.). Les stratèges de la notoriété. Intermédiaires et consécration dans les univers artistiques, Paris, Éditions des archives contemporaines, 2014 ; partim : Luca Pareschi, « À la recherche du lien perdu : les intermédiaires du champ littéraire italien » ; Kaoutar Harchi, « L’éditeur, agent de la consécration littéraire. Le cas de l’écrivain algérien francophone Kateb Yacine » ; Olivier Roueff, « Les mécanismes de valorisation à l’épreuve des systèmes d’intermédiation ».

Lochard, Yves. Fortune du pauvre.Parcours et discours romanesques : 1848-1914, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « Culture et Société », 1998.

Loeffelholz, Mary. From School to Salon: Reading Nineteenth-Century American Women’s Poetry, Princeton (NJ), Princeton University Press, 2004.

Loesberg, Jonathan. « Bourdieu and the Sociology of Aesthetics », English Literary History, vol. LX, n° 4, 1993, p. 1033-1056.

Loncle, Stéphanie. « Le théâtre, la littérature et les valeurs marchandes : une analyse sociocritique de Chatterton et de Ruy Blas entre hier et aujourd’hui », Études littéraires, vol. 43, n° 3, 2012, p. 77-91.

Lopez, Matilda Elena. « El método sociológico en la crítica estilística », dans Actele celui de-al XII-lea congres internaţional de linguistică şi filologie romanică (Bucuresti, 1968), t. II, Bucarest, Editura Academiei Republicii Socialiste România, 1970, p. 839-863.

Lotman, Iurii Mihailovič. Struktura khudozhestvennogo teksta, Providence (RI), Brown University Press, 1971. (Traduction française : La structure du texte artistique, Paris, Gallimard, 1971.)

Loudermilk, Kim. Fictional Feminism: How American Bestsellers Affect the Movement for Women’s Equality, New York (NY), Routledge, coll. « Literary Criticism and Cultural Theory », 2004.

Lough, John. Writer and Public in France from the Middle Ages to the present day, Oxford, Clarendon Press, 1978.

Lounatcharski, Anatole Vassilievitch. Etiudy kriticheskie i polemicheskiie, Moscou, Pravda, 1905.

Lounatcharski, Anatole Vassilievitch. Théâtre et révolution (1908-1933), Paris, Maspero, 1971.

Lounatcharski, Anatole Vassilievitch. Stat’i o literature : v dvukh tomakh, Moscou, Khudozh. lit-ra, 1988 (1957), 2 vol.

Lovell, Stephen. « Tynianov as Sociologist of Literature », The Slavonic and East European Review, vol. LXXIX, n° 3, 2001, p. 415-433.

Löwenthal, Léo. « Sociology of Literature », dans Wilbur Schramm (éd.), Communication in modern society, Urbana (IL), University of Illinois Press, 1948.

Löwenthal, Leo. Literature and the Image of Man: Sociological Studies of the European Drama and Novel, 1600-­1900, Boston (MA), Beacon Press, 1957.

Löwenthal, Leo. Literature, Popular Culture and Society, Palo Alto (CA), Pacific Books, 1961.

Löwenthal, Leo. « Literature and Sociology », dans James Thorpe (dir.), The Relations of Literary Study: Essays on Interdisciplinary Contributions, New York (NY), Modern Language Association of America, 1967, p. 89-110.

Löwenthal, Leo. Notizen zur Literatursoziologie, Stuttgart, F. Enke, 1975.

Löwenthal, Leo. Literature and Mass Culture, New Brunswick (NJ), Transaction Books, 1984.

Löwenthal, Leo. « On Sociology of Literature », dans Douglas MacKay Kellner (dir.), Critical Theory and Society: A Reader, éd. Stephen Eric Bronner, New York (NY), Routledge, 1989, p. 40-51.

Löwy, Michael et Sayre, Robert. Révolte et mélancolie. Le Romantisme à contre-courant de la modernité, Paris, Payot, coll. « Critique de la politique », 1992.

Löwy, Michael. Pour une sociologie des intellectuels révolutionnaires. L’évolution politique de Luckás (1909-1929), Paris, Presses Universitaires de France, 1976.

Lucas, Fabio. Vanguarda, historia e ideologia da literatura, São Paulo, Icone Editora, 1985.

Lucey, Michael. The Misfit of the Family : Balzac and the Social Forms of Sexuality, Durham (NC), Duke University Press, 2003. (Traduction française : Les Ratés de la famille. Balzac et les formes sociales de la sexualité, Paris, Fayard, 2008.)

Luhmann, Niklas. Die Kunst der Gesellschaft, Francfort, Suhrkamp, 1995. (Traduction anglaise : Art as a Social System, Stanford, Stanford University Press, 2000.)

Lukács, Georg. « Zur Soziologie des modernen Dramas », Archiv für Sozialwissenschaft und Sozialpolitik, vol. XXXVIII, 1914, p. 303-345 ; p. 662-706.

Lukács, Georg. Die Theorie des Romans : ein geschichtphilosophischer Versuch über die Formen der grossen Epik, Berlin, Cassirer, 1920. (Traduction française : Théorie du roman, Paris, Gonthier, 1968.)

Lukács, Georg. Karl Marx und Friedrich Engels als Literaturhistoriker, Berlin, Aufbau, 1947.

Lukács, Georg. A történelmi regény, Budapest, [s.e.], 1947. (Traduction française : Le Roman historique, Paris, Payot, 1977.)

Lukács, Georg. Essays über Realismus, Berlin, Aufbau, 1948. (Repris dans Werke, vol. IV, Berlin, Luchterhand, 1971.)

Lukács, Georg. Balzac und der französische Realismus, Berlin, Aufbau, 1952. (Traduction française [partielle] : Balzac et le réalisme français, Paris, Maspero, 1967.)

Lukács, Georg. Wider den mißverstandenen Realismus, Hambourg, Claassen, 1958 (1934).

Lukács, Georg. Schriften zur Literatursoziologie, Neuwied, Luchterhand, 1961.

Lukács, Georg. Geschichte und Klassenbewußtein, Neuwied/Berlin, Luchterhand, 1968 (1923). (Traduction française : Histoire et conscience de classe ; essais de dialectique marxiste, Paris, Éditions de Minuit, 1960.)

Lukács, Georg. Æsthetik, Berlin/Neuwied, Luchterhand, 1972, 4 vol.

Luneau, Marie-Pier et Vincent, Josée (dir.). La fabrication de l’auteur, Québec, Nota Bene, 2010 : Marie-Pier Luneau et Josée Vincent, « Présentation » ; Jean-Yves Mollier, « Les itinérances de l’auteur d’hier à aujourd'hui » ; Laurent Pfister, « “Instituteur public” et “propriétaire naturel”. La conception de l’auteur et de ses droits dans la législation révolutionnaire » ; François Bessire, « L’auteur et la maîtrise du livre » ; Pascal Durand, « Homme de lettres, écrivain, auteur. Déclinaison sociale d’une fonction symbolique » ; Lise Dumasy, « L’autorité du romancier populaire dans la France du XIXe siècle » ; Anthony Glinoer, « L’auteur chez l’éditeur, et vice-versa : La naissance d’espaces conjoints à l’époque romantique » ; Bertrand Legendre, « Le primo romancier à l’épreuve de la fabrication de l’auteur : Constructions et déconstructions » ; Marie-Odile André, « Entre réalité et fiction : la relation auteur/éditeur aujourd’hui » ; Sylvie Ducas, « De la fabrique de l’auteur à la fable auctoriale. Postures et impostures de l’écrivain consacré » ; Daphné de Marneffe, « Un lieu de rencontre entre auteurs, critiques et éditeurs : L’activité des petites revues littéraires belges du début des années vingt » ; Björn-Olav Dozo, « Structures de l’espace relationnel des auteurs francophones belges de l’entre-deux-guerres » ; Michel Lacroix, « L’anémone, le coffre-fort et l’ami outre-tombe : Céline, Paulhan et la NRF » ; Josée Vincent, « De la nécessité au paradoxe : À propos de l’utilité des associations professionnelles d’auteurs » ; Juliette Guilbaud, « Singulier et pluriel. L’auteur janséniste au XVIIe siècle » ; Diana Cooper-Richet, « La mine, improbable fabrique d’écrivains. Les hommes du charbon et l’écriture au XXe siècle » ; Fanie St-Laurent, « Le concours littéraire de la société d’étude et de conférences : Vers la reconnaissance d’une plume féminine ? » ; Chantal Savoie, « La pratique de l’essai et la carrière littéraire des femmes dans les années 1920 et 1930 » ; Luc Pinhas, « La naissance de l’auteur gay en France des années 1970 aux années 1980 » ; Martin Doré, « Construction de l’auteur et pouvoirs » ; Anne Réach-Ngô, « Instances et stratégies éditoriales à la renaissance : De la fabrique du livre à la fabrique de l’auteur » ; Pascale Chiron, « L’effacement de l’auteur comme signature » ; Ariane Léger, « Maître de personne, disciples de naissance. La filiation inexistante de Fernando Pessoa » ; Jean-François Botrel, « Théodore Botrel et l’autofabrication de l’auteur » ; François Vallotton, « Entre soumission, rupture et justification : Le dialogue de Ramuz avec ses éditeurs (1900-1930) » ; Robert Yergeau, « Un grand aquilon » ; Marie-Ève Riel, « De l’inadmissibilité du “Chevalier sans visage” aux modalités de la représentation auctoriale : Le rôle de la photographie dans la construction d’une figure d’auteur » ; Jean-François Jeandillou, « La fabrication (télévisée) de l’auteur (supposé) » ; Patricia Godbout, « Le Whitman de Rosaire-Dion Lévesque » ; Roseline Tremblay, « La tribune et le tribunal : de l'écrivain juge à l’écrivain accusé » ; Marie-Pier Luneau, « Se dire écrivain. Conclusion ».

Luneau, Marie-Pier, Mellot, Jean-Dominique, Montreuil, Sophie et Vincent, Josée (dir.). Passeurs d’histoire(s). Figures des relations France-Québec en histoire du livre, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. « Cultures québécoises », 2010 : Josée Vincent, « Introduction : Pour une entrée dans les relations France-Québec en histoire du livre » ; Frédéric Barbier, « Henri-Jean Martin et l’invention de la “nouvelle histoire du livre” » ; Réjean Robidoux, « Hommage à Roméo Arbour » ; Gilles Gallichan, « Claude Galarneau, pionnier de l’histoire du livre au Québec » ; Claude Galarneau, « Figures de passeurs : l’histoire du livre et les relations France-Québec (1760-1860) » ; Éric Bouchard et Michèle Lefebvre, « Les Sulpiciens comme passeurs du livre en Nouvelle-France » ; Gwénaël Lamarque, « Joseph-François Lafitau (1681-1746) et son œuvre : un modèle ou une exception en son temps » ; Dominique Varry, « Démystifier Fleury Mesplet : les années qui précèdent son départ vers le Nouveau Monde » ; Bernard Andrès, « Passeurs et relais du Québec et du Bas-Canada : 1760-1800 » ; Diana Cooper-Richet, « La Librairie Bossange et le commerce transatlantique du livre au début du XIXe siècle. Retour sur les échanges entre “Centre” et “Périphérie” » ; Marc André Bernier, « Le débat littéraire francais au prisme des Entretiens sur l’éloquence et la littérature (1833) de Joseph-Sabin Raymond » ; Claude La Charité, « Le voyage en France de Joseph-Charles Taché en 1855 ou “le silence de souvenirs de l’histoire” » ; Anthony Glinoer, « Passeurs de bohème » ; Hans-Jürgen Lüsebrink, « Sylva Clapin, médiateur d’encyclopédie. Transferts, adaptations et usages du Larousse illustré au Canada » ; Thomas Loué, « Ferdinand Brunetière, La Revue des Deux Mondes et le Québec : réflexions sur une francophonie singulière et la question des fronts culturels » ; Michel Pierssens, « Achille Steens et la Revue des deux Frances » ; Lucie Robert, « Sur le chariot de Thespis. Le répertoire français à Montréal, 1895-1918 » ; Jean-François Botrel, « Au nom de Cartier : l’ambassade chansonnière de Théodore Botrel au Canada français en 1903 » ; Guy Laperrière, « Écritures entre France et Québec de 1900 à 1914 : les congrégations religieuses » ; Marcel Lajeunesse, « Ægidius Fauteux, la collection Saint-Sulpice et le livre français, 1912-1931 » ; Stéphanie Danaux, « Le libraire-éditeur Cornélius Déom et le livre illustré au Québec (1898-1919) » ; Björn-Olav Dozo, « Le Comité France-Amérique et l’Alliance française à Montréal » ; Patricia Godbout, « “Passant par Paris...” : les exercices de mémoire de John Glassco » ; Marie-Pier Luneau, « Passeur ou cerbère ? Louvigny de Montigny à la défense des droits des auteurs » ; Denis Saint-Jacques et Marie-José des Rivières, « L’échec d’un passeur : Robert Rumilly et son panorama de la littérature française moderne » ; Michel Lacroix, « Le voyageur de commerce et le douanier : Pierre Dupuy, le Mercure de France et l’importation en France de la littérature québécoise » ; Éric Walbecq, « Présence de Léon Bloy au Canada » ; Dominique Marquis, « Dialogues et échanges : la rencontre des dominicains français et canadiens au Québec, 1930-1960 » ; Gérard Fabre, « Un passeur méconnu : Robert Marteau » ; Luc Pinhas, « La légitimation de la littérature québécoise en France : le cas de Robert Laffont » ; Aline Francœur, « Josette Rey-Debove et Alain Rey, passeurs de mots » ; Philippe Roy, « Ithier de Roquemaurel : un passeur à l’épicentre des relations franco-québécoises des années 1968-1976 » ; Bertrand Legendre, « Actes Sud/Leméac : des coéediteurs d’histoires » ; Martin Doré, « Fonctionnement du transfert culturel et examen d’un cas franco-canadien dans le marché du livre, 1970-2000 » ; Jean-Dominique Mellot (avec la collaboration de Sophie Montreuil), « Conclusions prononcées à l’issue du colloque, le vendredi 13 juin 2008 ».

Luneau, Marie-Pier. Louvigny de Montigny à la défense des auteurs, Montréal, Leméac, 2011.

Luperini, Romano. Marxismo e letteratura, Bari, De Donato, 1971.

Lusinchi, Paul. « L’idéologie du roman de masse », Cahiers internationaux de sociologie, vol. LXV, 1978, p. 347-358.

Lützeler, Heinrich. « Probleme der Literatursoziologie », Die neueren Sprachen, vol. XL, 1932, p. 473-478.

Luzi, Alfredo (dir.). Sociologia della letteratura. Letture critiche. Milan, Mursia, 1977 ; « Introduzione » ; Arnold Hauser, « Fini e limiti della sociologia dell’arte » ; Franco Ferrarotti, « Per una sociologia dell’arte » ; Lucien Goldman, « Introduzione ai problemi di una sociologia del romanzo » ; Hans Robert Jauss, « L’orizzonte di attesa » ; Robert Escarpit, « L’opera e il pubblico » ; Gilbert Mury, « Sociologia del pubblico letterario » ; Gÿorgy Lukács, « Lo scrittore e il critico » ; Jacques Dubois, « Statuto dello scrittore e condizioni della produzione letteraria » ; Enzo Golino, « Letteratura e classi sociali » ; Gianfranco Corsini, « La sociologia della letteratura : breve storia e infruttuosa ricerca di paternità » ; Walter Benjamin, « Parigi. La capitale del XIX secolo » ; Edwin Berry Burgum, « L’analisi proustiana della decadenza della cultura francese » ; René Girard, « Dalla Divina Commedia alla sociologia del romanzo » ; Erich Köhler, « Il caso letterario, il possibile e la necessità » ; Antonio Gramsci, « Letteratura popolare » ; Renata Pisu, « Intorno al romanzo rurale cinese » ; Franco Ferrini, « Detective story, thriller, suspense : la narrativa poliziesca » ; Maria Carrilho, « La Négritude : dalla letteratura al potere ».

Luzi, Alfredo. « Sociologia e letteratura : le nuove metodologie, il marxismo, la scuola di Francoforte », dans Gaetano Mariani et Mario Petrucciani (dir.), Letteratura italiana contemporanea, t. III, Rome, Lucarini, 1982, p. 296-328.

Lyon-Caen, Judith. La Lecture et la vie. Les usages du roman au temps de Balzac, Paris, Tallandier, 2006.

Lyon-Caen, Judith. « Une histoire de l’imaginaire social par le livre en France au premier XIXe siècle », Revue de synthèse, vol. 128, n° 1-2, 2007, p. 165-180.

Lyons, Martin. Le triomphe du livre. Une histoire sociologique de la lecture dans la France du XIXe siècle, Paris, Promodis, 1987.

Lyons, Martin. Readers and society in nineteenth-century France: workers, women, peasants, Houndsmills (Angleterre), Palgrave Macmillan, 2001.

Lyons, Martin. Reading culture and writing practices in nineteenth-century France, Toronto, University of Toronto Press, 2008.

Lyons, Martin. A History of Reading and Writing in the Western World, Basingstoke (GB), Macmillan, 2010.

Lyotard, Jean-François. « Notes sur la fonction critique de l’œuvre », Revue d’Esthétique, vol. III, n° 4, 1970, p. 400-414.

Lyotard, Jean-François. La condition postmoderne. Rapport sur le savoir, Paris, Éditions de Minuit, 1979.

Lyra, Pedro. Literatura e ideologia : ensaios de sociologia da arte, Petropolis, Editoria Vozes, 1979.


Macherey, Pierre. Pour une théorie de la production littéraire, Paris, Maspero, coll. « Théorie », 1966 (rééd. par Anthony Glinoer, préface de Terry Eagleton, postface de Pierre Macherey, Paris, ENS Éditions, coll. « Biblbiothèque idéale des sciences sociales », 2014).

Macherey, Pierre. À quoi pense la littérature ? Exercices de philosophie littéraire, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Pratiques théoriques », 1990.

Maciejewski, Janusz. Z domu niewoli : sytuacja polityczna a kultura literacka w drugiej połowie XIX wieku, Wrocław, Zakład Narodowy imienia Ossolińskich, 1988.

Maggetti, Daniel. L’invention de la littérature romande : 1830-1910, Lausanne, Fayot, 1995.

Maingueneau, Dominique. Le contexte de l’œuvre littéraire. Énonciation, écrivain, société, Paris, Dunod, 1993.

Maingueneau, Dominique. Le Discours littéraire. Paratopie et scène d’énonciation, Paris, Armand Colin, 2004.

Majastre, Jean-Olivier et Pessin, Alain (dir.). Vers une sociologie des œuvres, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2001, 2 vol. ; partim : vol. 1 : Bruno Péquignot, « La preuve du pudding… » ; Jean-Pierre Esquenazi, « Le monde des œuvres » ; Jacques Leenhardt, « Le non-lieu de l’œuvre. La sociologie face à la notion d’œuvre d’art » ; André Ducret, « L’artiste à l’œuvre : une auto-construction de la valeur ? » ; vol. 2 : Alain Pessin, « Pour une sociologie de l’œuvre de Victor Hugo » ; Nathalie Heinich, « Les histoires de fantômes relèvent-elles de la sociologie ? » ; Laurence Elléna, « Les Rougon Macquart et leur rapport aux Œuvres. Un regard sociologique sur l’art ? » ; Marie-Caroline Vanbremeersch, « Les fleurs littéraires, un objet conceptuel » ; Florent Gaudez, « Opéra Aperta : le texte en action. Intersubjectivité et dialectique de la transformation : le cas de Marelle » ; Clara Lévy, « Les ouvrages des écrivains juifs contemporains de langue française comme objets sociologiques » ; Alain Guillemin, « Le fil rouge interrompu de la sociologie des œuvres » ; Isabelle Luciani, « Discours collectif et enjeu de mémoire dans Le Baudrier du sacre de Louis Le Juste, VIII de ce nom Roy très chrestien de France et de Navarre (Aix, 1623) » ; Raymond Moulin, « Postface ».

Majastre, Jean-Olivier. « Valeur, croyance, illusion », Sociologie de l’Art - Opus, n°s 11-12 (dossier « Art, connaissance, imaginaire. Hommage à Jean Duvignaud »), 2008, p. 47-59.

Major, Robert. « Parti pris » : Idéologies et littérature, Montréal, Hurtubise, 1979.

Malcuzynski, Marie-Pierrette. « The Sociocritical Perspective and Cultural Studies », Critical Studies, vol. I, no 1, 1989, p. 1-22.

Malcuzynski, Marie-Pierrette (dir.). Sociocriticas, prácticas textuales, cultura de fronteras, Amsterdam/Atlanta (GA), Rodopi, 1991 : « Nota preliminar » ; Marie-Pierrette Malcuzynski, « A modo de introducción » ; Claude Duchet, « Para una socio-crítica o variaciones sobre un incipit » ; Claude Duchet, « Posiciones y perspectivas sociocríticas » ; Régine Robin et Marc Angenot, « La inscripción del discurso social en el texto literario » ; Edmond Cros, « En torno a la interdiscursividad » ; Antonio Gómez-Moriana, « La anti-modernización de España. Análisis sociocrítico de una prática discursiva » ; Myriam Díaz-Diocaretz, « El sociotexto : el entimema y la matriherencia en los textos de mujeres » ; Marc Angenot, « Frontera de los estudios literarios ; ciencia de la literatura, ciencia del discurso » ; Marie-Pierrette Malcuzynski, « El “monitoring” ; hacia una semiótica social comparada ».

Malcuzynski, Marie-Pierrette. Entre-dialogues avec Bakhtine, ou Sociocritique de la (dé)raison polyphonique, Amsterdam/Atlanta (GA), Rodopi, 1991.

Malela, Buata B. Les Écrivains afro-antillais à Paris (1920-1960). Stratégies et postures identitaires, Paris, Karthala, coll. « Lettres du Sud », 2008.

Malela, Buata B. Aimé Césaire. Le « fil et la trame » : critique et figuration de la colonialité du pouvoir, Paris, Anibwe, 2009.

Malela, Buata B. « Mondialisation et littérature. La position d’Édouard Glissant dans le champ culturel afro-antillais », COnTEXTES, 14 avril 2011, URL : < http://contextes.revues.org/4755 >.

Malray-Ticx, Denise. « Poésie et sociologie », La Dryade, n° 61, 1970, p. 5-10.

Mandelbrot, Benoit. « Structure formelle des textes et communication », Word, vol. X, 1954, p. 1-27.

Mander, John. The Writer and Commitment, Londres, Secker & Warburg, 1961.

Mangeon, Anthony (dir.). Postures postcoloniales. Domaines africains et antillais, Paris, Karthala, coll. « Lettres du Sud », 2012 : Anthony Mangeon, « Introduction » ; Kusum Aggarwal et Viviane Azarian, « La théorie postcoloniale à l’épreuve de la littérature africaine francophone : réflexions générales et lecture de l’œuvre auto-bio-graphique d’Amadou Hampâté Bâ » ; Yannick-Martial Ndong Ndong, « Les écritures africaines de soi : à propos de Valentin-Yves Mudimbe, Achille Mbembe et Célestin Monga » ; Sylvère Mbondobari, « Prose postcoloniale et enjeux mémoriels. Discours, mythes et mémoire coloniale dans 53 cm et Petroleum de Sandrine Bessora » ; Corinne François-Denève, « Le devoir de mémoire tiraillé(e) : Les Coloniaux d’Aziz Chouaki » ; Steeve Renombo, « Portrait de l’écrivain postcolonial en cartographe : poétique et politique du lieu dans Place des fêtes de Sami Tchak » ; Florian Alix, « L’essai postcolonial martiniquais : positionnements et évolutions » ; Marie-Christine Rochmann, « Situation d’Édouard Glissant dans le champ des études postcoloniales » ; Kathleen Gyssels, « Criticité : Édouard Glissant au mitan du système littéraire et critique antillais » ; Mar Garcia, « Postures (post) exotiques : “réveiller les vieux démons de l’exotisme” » ; Yolaine Parisot, « Scénographies postcoloniales d’auteurs : Percival Everett, Erasure, 2001 et Gary Victor, Banal oubli, 2008 ».

Mann, Peter H. The Romantic Novel: a Survey of Reading Habits, Londres, Mills & Boon, 1969.

Mannheim, Karl. Ideologie und Utopie, Bonn, Cohen, 1929. (Traduction anglaise : Ideology and Utopia : An Introduction to the Sociology of Knowledge, New York (NY), Harcourt, Brace & World, 1970 ; Traduction française : Idéologie et utopie, Paris, Maison des sciences de l’homme, 2006.)

Mao, Zedong. Maozhuxi lun wenxue yishu, Pékin, Renmin wenxue chubanshe, 1966. (Traduction française : Sur la littérature et l’art, Pékin, Éditions en langues étrangères, 1967.)

Marchal, Roger (dir.). L’Écrivain et ses institutions, Boulogne, ADIREL, coll. « Travaux de littérature », 2006 : Roger Marchal, « Introduction » ; Michel Stanesco, « La cour médiévale comme institution littéraire » ; Gérard Gros, « Histoire littéraire et Puy poétique : la poésie mariale de concours au Moyen Âge » ; Jean-François Courouau, « Une langue face à l’institution : le Collège de Rhétorique de Toulouse et l’occitan (1484-1694) » ; Jean Balsamo, « Une institution littéraire de la Renaissance : la “boutique de libraire” » ; Bruno Petey-Girard, « Rêve académique, goût du Prince et mécénat royal au XVIe siècle » ; Frank Greiner, « Jean du Puget de La Serre et le roman de cour » ; Patrick Latour, « Donné et dédié. Image et réalité du mécénat littéraire de Mazarin en 1643-1644 » ; Jean-Pierre Collinet, « Une institution sous-estimée : les Conférences académiques de Richesource » ; Alain Génetiot, « Boileau et les institutions littéraires » ; Monique Vincent, « Le Mercure Galant à l’écoute de ses “institutions” » ; Delphine Denis, « Les académies galantes, entre fiction et réalité » ; Carmen Depasquale, « Une littérature d’institution : la production française de l’Ordre de Malte au XVIIIe siècle » ; François Moureau, « Sociabilité savante et autobiographie “à la dérobée” : les éloges de Fontenelle pour l’Académie des sciences » ; Patricia Menissier, « Le patriarche de Ferney et les salons féminins de Paris : l’écrivain et ses protectrices » ; Vincent Laisney, « Le cénacle est-il une institution littéraire ? » ; Sven Björkman, « Le prix Nobel et Frédéric Mistral » ; Luc Fraisse, « L’esthétisation du prix Goncourt dans les écrits de Proust » ; Madeleine Bertaud, « Entretien avec Solange Fasquelle : le Prix Femina » ; Philippe Claudel, « L’affaire des autres » ; Roger Marchal, « L’institution littéraire des Lumières d’après les Éloges académiques de Fontenelle et de d’Alembert » ; Éric Francalanza, « Suard, du journalisme à l’Académie française ou du bon usage des institutions littéraires au tournant des Lumières » ; France Marchal-Ninosque, « Antoine-Martin Lemierre, apologiste des institutions littéraires de son temps » ; Lise Sabourin, « Le concours de poésie à l’Académie française (1805-1870) » ; Michel Brix, « Sainte-Beuve et l’Académie française » ; Martine Reid, « George Sand et l’institution littéraire » ; Jacques Houriez, « Claudel et l’Académie française, entre séduction et répulsion réciproques » ; Marie-Hélène Ferrandini et Alain Lanavère, « Entretien avec Jean-Marie Rouart » ; Paul Sabourin, « D’une double culture à l’unité académique, entretien avec François Cheng » ; Maurice Druon, « L’Académie française à l’aube du XXIe siècle ».

Marche romane, vol. XXXV, n°s 3-4 (dossier « Sociologie du livre et de la lecture [Colloque de Liège, novembre 1974] »), 1975 : Fred Dethier, « Préface » ; Jacques Dubois, « Sociologie de la lecture et concept de lisibilité » ; Nicole Robine, « Le chercheur dans la bibliothèque de recherche » ; Abdelkader Ben Cheikh, « Alphabétisation et conditions de développement de la lecture dans une société en cours de décolonisation » ; Marcel Janssens, « Fonctions du texte et de la lecture » ; Denise Escarpit, « Les niveaux de la communication par l’image à l’âge de la pré-lecture » ; Charles Senninger, « Quelques considérations sur le problème du choix des textes dans les recueils de morceaux choisis » ; Jacques Leenhardt, « Problèmes d’une approche sociologique de la lecture ».

Marchese, Angelo. « La sociologia della letteratura », Humanitas, vol. XXXI, 1976, p. 214-224.

Marcotte, Gilles. Le Roman à l’imparfait, essai sur le roman québécois d’aujourd’hui, Montréal, La Presse, coll. « Typo », 1976.

Marcotte, Gilles. Littérature et circonstances, Montréal, L’Hexagone, 1989.

Marcus, Judith. Georg Lukács and Thomas Mann: A Study in the Sociology of Literature, Amherst (MA), University of Massachusetts Press, 1987.

Marcuse, Herbert. One-dimensional Man: Studies in the Ideology of Advanced Industrial Society, Boston (MA), Beacon Press, 1966. (Traduction française : L’homme unidimensionnel, Paris, Éditions de Minuit, 1968.)

Marcuse, Herbert. Die Permanenz der Kunst: Wider eine bestimmte Marxistische Ästhetik, Munich, Hanser, 1977. (Traduction anglaise : The Æsthetic Dimension: Toward A Critique of Marxist Æsthetics, Boston, Beacon Press, 1978 ; Traduction française : La Dimension esthétique : Pour une critique de l'esthétique marxiste, Paris, Seuil, 1978.)

Marin, Louis. « Pouvoir du récit et récit du pouvoir », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 25 (dossier « Le pouvoir des mots »), janvier 1979, p. 23-43.

Marin, Louis. De la représentation, Paris, Seuil, 1993.

Martens, David et Watthee-Delmotte, Myriam (dir.). L’écrivain, un objet culturel, Dijon, Éditions Universitaires de Dijon, coll. « Écritures », 2012 : David Martens et Myriam Watthee-Delmotte, « L’écrivain comme objet culturel, une figure en complexité » ; Michel Lisse, « Figurations de l’auteur en lecteur » ; Jérôme Meizoz, « Ceci est mon corps : Rousseau » ; Geneviève Sicotte, « Les maîtres du superflu. Luxe et économie chez les écrivains de la fin-de-siècle » ; Sylvain David, « “Le sceptique de service d’un monde finissant”. Cioran au propre comme au figuré » ; Jean Leclercq, « “Ce sont les philosophes qui font les écrivains”. Michel Henry le “postkafkaïen” » ; Philippe Marion, « Mémoire de l’actualité et autofiguration de l’auteur dans la BD contemporaine. L’univers du Photographe » ; Jean-Louis Tilleuil, « Une image peut en cacher une autre. L’autofiction dans la BD francophone contemporaine » ; Kirby Joris, « Oscar Wilde et Virginia Woolf fictionnalisés. Les intrigues romanesques au départ de figures d’écrivains en tant que “metaphysical detective stories” » ; Jean-François Hamel, « Mallarmé, la vieille taupe du texte. Une politique de la lecture dans les années soixante » ; Olivier Odaert, « Saint-Exupéry contre Saint-Exupéry » ; Emmanuel Bouju, « De quoi Kafka est-il le nom ? Antonomase et maladie de la littérature » ; Charline Pluvinet, « “Suis-je Thomas Mann ou Hemingway ?” L’apprenti écrivain en quête d’une posture auctoriale dans Paris no se acaba nunca d’Enrique Vila-Matas » ; Mathilde Barraband, « L’invention de l’écrivain négatif québécois. Lecture de l’essai des années 80 au Québec » ; Sophie Marcotte, « Gabrielle Roy posthume : (re)construction du mythe » ; Michel Brix, « Mort de l’auteur ou mort de la littérature ? » ; Jean-Paul Louis-Lambert et Myriam Watthee-Delmotte, « Jouve “Poète” : portrait diffracté » ; Jean-François Chassay, « Y a-t-il un auteur dans ce texte ? Éternelle diffraction de la figure de l’écrivain » ; Daniel Grenier, « It’s Thomas Pynchon’s House: come on in!L’Amérique et ses écrivains fantômes » ; Simon Brousseau, « Régis Jauffret, “Un bonhomme de livre”. Représentations de l’écrivain dans Microfictions » ; Gilles Ménégaldo, « La lettre et le corps : quelques variations sur la figure de l’écrivain au cinéma » ; Julien Milly, « L’écriture et son dehors : de Manoel de Oliveira à Peter Greenaway » ; Bertrand Gervais, « L’entité sentinelle Chloé Delaume : avatars littéraires et formes d’extimité ».

Martens, David. « Du manuscrit à l’imprimé. La pseudo-traduction comme rite d’institution auctorial », Lettres romanes, vol. LXVII, n°s 3-4, 2013, p. 431-446.

Martin, Henri-Jean. Le livre et la civilisation écrite, Paris, École nationale supérieure de bibliothécaires, 1968.

Martin, Henri-Jean. Livre, pouvoirs et société à Paris au XVIIe siècle (1598-1701), préface de Roger Chartier, Genève, Droz, 1969, 2 vol.

Martin, Henri-Jean. « Pour une histoire de la lecture », Revue française d’histoire du livre, n° 47, 1977, p. 583-609.

Martin, Jean-Pierre (dir.). Bourdieu et la littérature. Suivi d’un entretien avec Pierre Bourdieu, Nantes, Cécile Defaut, 2010 : Jean-Pierre Martin, « Avant-propos : Bourdieu le désenchanteur » ; Annie Ernaux, « La preuve par corps » ; Dominique Rabaté, « Révélations, voilements et dévoilements : les Règles de l’Art et “l’effet de croyance” » ; Gisèle Sapiro, « L’autonomie de la littérature en question » ; Marielle Macé, « Penser le style avec Bourdieu » ; Jacques Dubois, « Flaubert analyste de Bourdieu » ; Anna Boschetti, « L’explication du changement » ; Pierre Macherey, « Bourdieu critique de la raison scolastique : le cas de la lecture littéraire » ; Bernard Lahire, « Le champ et le jeu : la spécificité de l’univers littéraire en question » ; Hélène Merlin-Kajman, « Ne… que ou l’impossible traque des vanités » ; Fatima Youcef, « Vers une nouvelle approche de l’histoire littéraire » ; Michel Jarrety, « Marginalia » ; Jérôme Meizoz, « Ce que préfacer veut dire » ; Dominique Viart, « “L’illusion biographique” ou Bourdieu après la bataille ? » ; Pierre Bergounioux, « Un savant lettré » ; Pierre-Marc de Biasi, « Le sociologue et le généticien (suivi d’un entretien avec Pierre Bourdieu) ».

Martin, Jean-Pierre. Les Écrivains face à la doxa ou Du génie hérétique de la littérature, Paris, José Corti, 2011.

Marx, William (dir.). Les arrière-gardes au XXe siècle. L’autre face de la modernité esthétique, Paris, Presses Universitaires de France, 2004 : William Marx, « Introduction : Penser les arrière-gardes » ; Vincent Kaufmann, « L’arrière-garde vue de l’avant » ; Laurent Mattiussi, « Rétrospection et prospection, de Mallarmé à Heidegger » ; Thimothée Picard, « L’opéra, combat d’avant ou d’arrière-garde ? Le cas Wagner » ; Jean-Pierre Esquenazi, « Arrière-gardes et Nouvelle vague, le cinéma “qualité France” » ; Henri Garric, « Le postmodernisme est-il une arrière-garde ? » ; Antoine Compagnon, « L’arrière-garde, de Péguy à Paulhan et Barthes » ; Michel Décaudin, « Avant-garde poétique, arrière-garde politique : autour de L’Effort libre » ; Pascal Mercier, « Une revue d’arrière-garde militante, Les Guêpes » ; Franck Jouffre, « Régionalisme et arrière-garde, le cas du Pigeonnier » ; Régine Pietra, « Julien Benda, ou l’éternelle arrière-garde » ; Jean-François Louette, « Roger Nimier, hussard d’arrière-garde » ; Martin Puchner, « À l’arrière-garde du modernisme, Wyndham Lewis » ; Niels Buch-Jepsen, « Arrière-garde et modernisme anglais, Leavis et la grande tradition de la rupture » ; Anne-Rachel Hermetet, « Une arrière-garde à l’italiene ? La Ronda » ; Danielle Perrot-Corpet, « La référence à Dieu, une posture d’arrière-garde ? ».

Massart, Pierre. « Littérature et paralittérature. L’étude de lalittérature enfantine et juvénile », Revue internationale des sciences sociales, vol. XXVIII, n° 1, 1976, p. 179-201.

Masseau, Didier. L’invention de l’intellectuel dans l’Europe du XVIIIe siècle, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Perspectives littéraires », 1994.

Massol, Jean-François. De l’Institution scolaire de la littérature française (1870-1925), Grenoble, Ellug, 2004.

Mativat, Daniel. Le métier d’écrivain au Québec (1840-1900). Pionniers, nègres ou épiciers des lettres ?, Montréal, Triptyque, 1996.

Matonti, Frédérique. Intellectuels communistes. Essai sur l’obéissance politique. La Nouvelle Critique, Paris, La Découverte, 2005.

Matvejevitch, Predrag. Poésie de circonstance, Paris, Nizet, 1971.

Matvejevitch, Predrag. « L’engagement en littérature vu sous les aspects de la sociologie et de la création », L’Homme et la société, n° 26, 1972, p. 119-132.

Matvejevitch, Predrag. La littérature et sa fonction sociale, Novi Sad (Serbie), Cirpanov, 1977.

Matvejevitch, Predrag. Pour une poétique de l’événement, Paris, Union Générale d’Éditions, coll « 10/18 », 1979.

Mauger, Gérard, Poliak, Claude F. et Pudal, Bernard. Histoires de lecteurs, Paris, Nathan, coll. « Essais et recherches », 1999.

Maugey, Axel. Poésie et société au Québec (1937-1970), Québec, Presses de l’Université Laval, 1972.

Maurus, Patrick (dir.). Actualités de la sociocritique, Paris, L’Harmattan, 2013 : Patrick Maurus, « Préface » ; Michael Rinn, « Penser le social dans le témoignage littéraire : au sujet de Jan Karski de Yannik Haenel » ; Christiane Ndiaye, « Ida Faubert : Ti-Louis et la résurrection de Lazare » ; Anne-Marie David, « Nous étions des êtres vivants ou le théâtre de l’entreprise » ; Mélanie Lamarre, « Cartographie d’une révolution ratée. Sur Un navire de nulle part d’Antoine Volodine » ; Geneviève Boucher, « Sociocritique et prose d’idées. Fonctions et modulations de l’amitié dans le “roman” de la Terre de Saint-Just » ; Geneviève Lafrance, « Le 18 Fructidor de Joseph Fiévée : Frédéric ou les circonstances d’un coup manqué » ; Sarah Sindaco, « Sociocritique et histoire culturelle. Pour une lecture du roman français en régime gaullien » ; Charles Grivel, « Écrire la Commune. Un paradoxe ? » ; Yan Hamel, « La polyphonie mémorielle du roman : microlecture d’un échange entre Swann et le prince de Guermantes » ; Régine Robin, « Propositions sociocritiques et flâneries dans les mégapoles contemporaines » ; Djemaa Maazouzi, « Approche sociocritique de la fabrication mémorielle. Pour une prise en compte de l’investissement générique et médiatique » ; Pierre V. Zima, « L’institutionnalisation des langages littéraires » ; Claudia Bouliane, « Sur un chronotype romanesque de l’entre-deux-guerres » ; Edmond Cros, « Approche sociocritique d’un champ culturel » ; Pierre Popovic, « La Vierge Marie, le tiroir, l’annuaire téléphonique, Joseph Nye et le concept d’imaginaire social » ; Jean-Marie Privat et Marie Scarpa, « L’ethnocritique aujourd’hui » ; Patrick Maurus, « Y a-t-il une pensée sociocritique de la traduction ? Un dialogue Duchet – Meschonnic ».

Mazzone, Fanny et Barthe-Gay, Clarrise (dir.). Livre numérique : quels enjeux, quels acteurs ?, actes de la journée d’études du 21 février 2011, Toulouse, Presses de l’Université Toulouse 1 Capitole, 2011 : Roland Garrigues, « Avant-propos » ; Fanny Mazzone, « Préface » ; Philippe Bernadou, « La chaîne du livre numérique » ; Nicole Le Pottier, « D’une tablette à l’autre : histoire des formes du livre » ; Fanny Mazzone, « Le livre numérique, produit de l’industrie culturelle » ; Clarisse Barthe-Gay, « Les enjeux juridiques du livre numérique » ; Xavier Malbreil, « Écrivain ou metteur en scène numérique » ; Estell Vilcot et Tery Bourdon, « Quel statut et quelle légitimité pour l’auteur? » ; Lucille Colas et Virgil Giacomoni, « Publie net, éditeur littéraire, numérique et critique » ; Philippe Terrancle, « Les Éditions Privat à l’heure du passage partiel au numérique ou le numérique est-il barbare? » ; Danielle Deloche, « La place et le rôle du libraire dans l’univers du numérique » ; Alexandra Cransac et Claire Schaeffer, « Les enjeux commerciaux du livre numérique » ; Claire Devic et Aude Duverger, « Quel avenir pour la libraire indépendante ? » ; Mariangela Roselli, « Chemins de lecture et parcours d’écriture des étudiants face au numérique » ; Marion Laly et Romain Champagne, « Fracture numérique : nous ne sommes pas tous égaux devant la technologie » ; Michel Fauchié, « Le livre numérique de @ à z ».

McKenzie, Donald Francis. Bibliography and the Sociology of Texts, Cambridge, Cambridge University Press, 1999.

McKeon, Michael. « The Origins of Aesthetic Value », Telos, n° 57, 1983, p. 63-82.

McKeon, Michael. « Generic Transformation and Social Change: Rethinking the Rise of the Novel », Cultural Critique, n° 1, 1985, p. 159-181.

McLuhan, Marshall. The Gutenberg Galaxy: The Making of Typographic Man, Toronto, University of Toronto Press, 1962. (Traduction française : La galaxie Gutenberg : la genèse de l’homme typographique, Montréal, HMH, 1967.)

McMillan, Gilles. L’ode et le désode: essai de sociocritique sur Les enfantômes de Réjean Ducharme, Montréal, L’Hexagone, 1995.

Meakin, David. Man and Work: Literature and Culture in Industrial Society, Boulder (CO), Holmes & Meier Publishers, 1976.

Meizoz, Jérôme, Mühlethaler, Jean-Claude et Burghgraeve, Delphine (dir.). Posture d'auteurs : du Moyen Âge à la modernité, Fabula / Les colloques, 2014, URL :  : Jean-Claude Mühlethaler et Jérôme Meizoz, « Avant-propos » ; Maël Goarzin, « Vies de Moïse et de Pythagore : la fonction de l’exemplum dans les biographies de l’Antiquité tardive » ; Hélène Haug, « Ains les lisoie entre mes dens. Figures d’auteurs-lecteurs (XIVe-XVe siècles) : une réaction face au succès mitigé des nouvelletez littéraires en contexte curial ? » ; Delphine Burghgraeve, « Le lecteur herméneute : étude du double fictif du chevalier dans Le Chevalier errant de Thomas de Saluces et La Bouquechardière de Jean de Courcy » ; Viviane Griveau Genest, « L’autorité de l’homélie : polyphonie et ethos auctorial dans les sermons de Jean Gerson » ; Emma Cayley, « “Je ne suis que l’escripvain” : la figure de l’auteur dans les débats poétiques au Moyen Âge » ; Nicolae Virastau, « L’ethos du mémorialiste de Commynes à Monluc et l’évolution du genre avant le XVIIe siècle » ; Margherita Romengo, « Lit-on jamais l’œuvre d’une reine tout à fait comme une œuvre quelconque ? » ; Dominique Maingueneau, « Le recours à l’ethos dans l’analyse du discours littéraire » ; Anaïs Goudmand, « Ethos et posture du feuilletoniste : interventions d’auteur dans Les Mystères de Paris » ; Émilie Saunier et Frédérique Giraud, « Ressorts stratégiques et intimes de la posture : les cas d’Émile Zola et d’Amélie Nothomb » ; Céline Barral, « Posture implicite et polémiste masqué. Un usage contre-nature de la notion de posture ? » ; Raphaël Micheli, « L’image de soi saisie à travers le choix des arguments et la manifestation des émotions : interactions de l’ethos avec le logos et le pathos dans le discours théorique d’Albert Camus » ; Katarzyna Matul, « “Une chemise neuve chaque jour…” : la “posture d’auteur” des créateurs d’affiches en Pologne après 1945 » ; Véronique Rohrbach, « L’auteur des lecteurs. Simenon à travers le courrier de ses lecteurs “ordinaires” » ; Laurence van Nuijs, « La mythomanie comme posture : le cas de Bernard Frank ».

Meizoz, Jérôme. L’Âge du roman parlant (1919-1939). Écrivains, critiques, linguistes et pédagogues en débat, Genève, Droz, 2001.

Meizoz, Jérôme. Le Gueux philosophe. Jean-Jacques Rousseau, Lausanne, Antipodes, 2003.

Meizoz, Jérôme. L’œil sociologue et la littérature, Genève/Paris, Slatkine Érudition, 2004.

Meizoz, Jérôme. Postures littéraires. Mises en scène modernes de l’auteur, Genève/Paris, Slatkine Érudition, 2007.

Meizoz, Jérôme. La fabrique des singularités. Postures littéraires II, Genève/Paris, Slatkine Érudition, 2011.

Melançon, Benoît. « VLB personnage et institution (notes) », Études françaises, vol. XIX, n° 1, 1983, p. 5-16.

Melançon, Benoît. Les yeux de Maurice Richard. Une histoire culturelle, Montréal, Fides, 2006. (Traduction anglaise : The Rocket. A Cultural History of Maurice Richard, préface de Roy MacGregor, Vancouver/Toronto/Berkeley (CA), Greystone Books, 2009.)

Memmi, Albert. « Cinq propositions pour une sociologie de la littérature », Cahiers Internationaux de sociologie, vol. XXVI, 1959, p. 149-159.

Memmi, Albert. « Problèmes de la sociologie de la littérature », dans Georges Gurvitch (dir.), Traité de sociologie, vol. II, Paris, Presses Universitaires de France, 1960, p. 299-314.

Mémoires du livre / Studies in Book Culture, vol. I, n° 2 (Laure Miranda et Marie-Ève Riel (dir.), dossier « La lecture : agents, pratiques, usages et discours / About Reading : Agents, Practices, Uses and Discourses »), 2010, URL : < http://www.erudit.org/revue/memoires/2010/v1/n2/index.html > : Laure Miranda et Marie-Ève Riel, « La lecture : agents, pratiques, usages et discours » ; Julie Frédette, « De la lecture à la bibliophilie : Villeneuve Publications ou l’édition artisanale anglo-québécoise » ; Geneviève Gendron et Bertrand Gervais, « Quand lire, c’est écouter. Le livre sonore et ses enjeux lecturaux » ; Nicholas Giguère, « Poésie, lecture et public(s) : le cas de la collection “Les Poètes du Jour” (1963-1975) des Éditions du Jour et de ses préfaces » ; Laure Miranda, « Le discours d’Anne Hébert sur ses lectures à l’épreuve de ses rayons » ; Cécile Rabot, « Un service public du livre entre offre et demande : la prise en compte des usagers dans l’élaboration de l’offre de lecture des bibliothèques municipales parisiennes aujourd’hui » ; Dominique Cartellier, « La vulgarisation scientifique à l’heure de libre accessibilité des savoirs. Quelle place pour les médiateurs ? » ; Corinne Abensour, « Les prix littéraires pour la jeunesse, entre médiation et médiatisation » ; Björn-Olav Dozo, « La production littéraire des Belges francophones durant l’entre-deux-guerres. Examen d’un premier inventaire ».

Mémoires du livre / Studies in Book Culture, vol. II,n° 2 (Anthony Glinoer et Caroline Paquette (dir.), dossier « Le livre dans le livre : représentations, figurations, significations / Books in Books : Representations, Roles, Meanings »), 2011, URL : < http://www.erudit.org/revue/memoires/2011/v2/n2/index.html > : Anthony Glinoer et Caroline Paquette, « Le livre dans le livre : représentations, figurations, significations » ; Frédérique Giraud, « Le portrait de soi en écrivain. Zola et son double Sandoz » ; Jean-Philippe Martel, « De l’authenticité à l’autonomie littéraire : l’auteur, ses livres, les éditeurs et ses relais dans les romans de Louis-Ferdinand Céline » ; Pascal Brissette et Michel Lacroix, « Un “couple” sous tension : le romancier et le livre dans les romans de la vie littéraire » ; Sophie Drouin, « Imaginaire du livresque dans La mort exquise de Claude Mathieu » ; Aline Francoeur, « L’écrivain français et le dictionnaire dans son œuvre : objectivation, symbolisation, symbiose constante » ; Sylvain Lesage, « La bande dessinée en son miroir. Images et usages de l’album dans la bande dessinée française » ; Gilles Béhotéguy, « Le livre et la scène de lecture dans le roman français contemporain pour la jeunesse ».

Mémoires du livre / Studies in Book Culture, vol. III, n° 2 (Eli MacLaren (dir.), dossier « New Studies in the History of Reading / Nouvelles études en histoire de la lecture »), 2012, URL : < http://www.erudit.org/revue/memoires/2012/v3/n2/index.html > : Eli MacLaren, « New Studies in the History of Reading » ; Hans-Joachim Griep, « Das Lesen des Sternenhimmels in frühen Hochkulturen. The Reading of the Heavens in Early Advanced Cultures » ; Laura J. Murray, « Reading Antebellum New York Dailies Against the Grain : The Case of Almira C. Loveland » ; Pascal Brissette, « Le poète malheureux au Canada : Fréchette, lecteur de l’abbé Pinard » ; Claire Bruyère, « Creative Reading, or the New Life of Literary Works : American Instances » ; Stéphane Courant, « Guide de voyage, réceptions et interactions : le lecteur gréraire ou la lecture comme quête aux similitudes » ; Anatoliy Gruzd et DeNel Rehberg Sedo, « #1b1t : Investigating Reading Practices at the Turn of the Twenty-first Century » ; Paul Sopčák et Don Kuiken, « Readers’ Engagement with Virginia Woolf’s Mrs Dalloway : From Knowing about Death to the Experience of Finitude » ; Jean (J. L.) Pecoskie, « Reading in the “Grafted Space” : Public/Private Pleasure Reading and Sexual Identity » ; Julie Bonaccorsi, « Une esthétique renouvelée de la “scène de lecture” : l’inconographie publicitaire de la lecture sur les tablettes numériques » ; Monique Lebrun, Nathalie Lacelle et Jean-François Boutin, « Genèse et essor du concept de littératie médiatique multimodale ».

Mémoires du livre / Studies in Book Culture, vol. IV, n° 1 (Michel Lacroix et Jean-Philippe Martel (dir.), dossier « Écrire ensemble : réseaux et pratiques d’écriture dans les revues francophones du XXe siècle / Writing ensembles : Network and Writing Practices in Twentieth-Century Francophone Journal »), 2012, URL : < http://www.erudit.org/revue/memoires/2012/v4/n1/index.html > : Michel Lacroix et Jean-Philippe Martel, « Écrire ensemble : réseaux et pratiques d’écriture dans les revues francophones du XXe siècle » ; Benoit Doyon-Gosselin et David Bélanger, « La revue de création littéraire acadienne éloizes : au laboratoire de la modernité » ; Alex Gagnon, « Institution du savoir et construction de la valeur dans Voix et Images. Éléments pour une épistémologie de l’histoire littéraire » ; Michel Nareau, « Coopération, réseautage et Liaison. “Servir” la littérature québécoise par le recours à l’Argentine » ; Pascale Ryan, « “Je ne partage évidemment aucune de tes conceptions de ce que sera le ton de la revue”. Andrée Maillet et Amérique française, 1947-1951 : un combat pour l’autonomie de la création littéraire » ; Alain Schaffner, « L’échec de La Revue juive d’Albert Cohen » ; Jacques Paquin et Marie-Pier Laforge-Bourret, « La revue Estuaire : de la bouche des poètes à l’embouchure éditoriale » ; Jean-Philippe Warren, « Fondation et production de la revue Mainmise (1970-1978) » ; Jean-Philippe Martel, « Les Hussards à la revue de La Table Ronde (1948-1952). Une jeune écriture périodique » ; Michel Lacroix, « Sociopoétique des revues et l’invention collective des “petits genres” : lieu commun, ironie et saugrenu au Nigog, au Quartanier et à La Nouvelle Revue française » ; Alison Rukavina, « “We can all meet, be it soon or late” : E. A. Petherick and his Scholarly and Publishing Social Network ».

Ménager, Serge Dominique. « Fatima Mernissi : de la sociologie à la fiction », Études francophones, vol. 17, n° 1, 2002, p. 5-19.

Ménand Doumazane, Françoise. Miroirs d’Aline. Ethnocritique d’un roman de C.F. Ramuz, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, coll. « Ethnocritiques. Anthropologie de la littérature et des arts », 2013.

Mendez, Jose Luis. Introducción a la sociologia de la literatura, Rio Piedras (Porto Rico), Editorial Universitaria, Universidad de Puerto Rico, 1982.

Mendez, Jose Luis. Para une sociologia de la literatura puertorriqueña, La Havane, Casa de las Americas, 1982.

Menger, Pierre-Michel. Le travail créateur. S’accomplir dans l’incertain, Paris, Gallimard/Seuil, coll. « Hautes Études », 2009.

Merrill, Francis E. « The Sociology of Literature », Social Research: An International Quarterly, vol. XXXIV, n° 4, 1967, p. 648-659.

Meschonnic, Henri. Critique de la « Théorie critique » : langage et histoire, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, 1985.

Messac, Régis. Le détective-novel et l’influence de la pensée scientifique, Paris, Honoré Champion, 1929.

Meszaros, Istvan. Letteratura, storia, conscienza di classe – contributi per Lukács, Naples, Liguori, 1977.

Meyer, Alain. « Quelques tendances récentes des études littéraires marxistes », Annales de l’Université de Madagascar - Lettres, vol. II, 1964, p. 73-89.

Meylaerts, Reine. L’Aventure flamande de la Revue Belge. Langues, littératures et cultures dans l’entre-deux-guerres, Bruxelles, Peter Lang, coll. « Documents pour l’histoire des Francophonies », 2004.

Mhoumadi, Nassurdine Alu. Réception de Léopold Sédar Senghor. Pour une approche sociologique des littératures africaines, Paris, L’Harmattan, coll. « Culture Africaine », 2014.

Miceli, Sergio. « Effet de réel et réalité de l’illusion. Le Flaubert de Bourdieu », dans Louis Pinto, Gisèle Sapiro et Patrick Champagne (dir.), Pierre Bourdieu, sociologue, Paris, Fayard, coll. « Histoire de la pensée », 2004, p. 279-288.

Michaud, Thomas. Prospective et science-fiction, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2011.

Michon, Jacques et Mollier, Jean-Yves (dir.). Les mutations du livre et de l’édition dans le monde du XVIIIe siècle à l’an 2000, Québec/Paris, Presses de l’Université Laval/L’Harmattan, 2001 : Jacques Michon, « Introduction » ; James Raven, « British Publishing and Bookselling : Constraints and Developments » ; Frédéric Barbier, « La librairie allemande comme modèle ? » ; Jean-Yves Mollier, « La construction du système éditorial français et son expansion dans le monde du XVIIIe au XXe siècle » ; Claude Galarneau, « Le premier siècle de l’imprimé au Québec (1764-1870) » ; Mary Lu MacDonald, « The Modification of European Models : English Canada before 1890 » ; Wallace Kirsop, « La librairie britannique devant l’Océanie : les difficultés d’une entreprise éditoriale à visées impériales » ; Rimi B. Chatterjee, « How India Took to the Book : British Publishers at Work under the Raj » ; Diana Cooper-Richet, « Les imprimés en langue anglaise en France au XIXe siècle : rayonnement intellectuel, circulation et modes de pénétration » ; Éva Ring Aghné, « La librairie austro-hongroise » ; Bo Peterson, « Sister Nations and Sibling Feuds : Publishers and the Book Trade in the Nordic Countries 1750-2000 » ; Lisa Kuitert, « Famous, Beloved and Best-selling. On Sales Methods and Literary History » ; Enrico Decleva, « Présence germanique et influences françaises dans l’édition italienne au XIXe et XXe siècles » ; François Melançon, « Le livre en milieu colonial d’Ancien Régime : l’exemple de la Nouvelle-France » ; Jean-François Botrel, « L’exportation des livres et modèles éditoriaux français en Espagne et en Amérique latine (1814-1914) » ; Claudia Schulz, « Construire le paysage de l’édition dans l’Afrique “francophone” de l’Ouest durant l’époque post-coloniale » ; Pascal Durand, « Éthos reproducteur et habitus techniciste. Naissance du “modèle” éditorial belge francophone » ; Gabriele Turi, « Le système éditorial en Italie, XIXe-XXe siècles » ; François Vallotton, « La Suisse, un modèle éditorial spécifique ? » ; Carmen Castañeda, « Vers l’autonomie du système d’édition mexicain » ; Michael Winship, « The Rise of a National Book Trade System in the United States, 1865-1916 » ; Carole Gerson, « The Question of a National Publishing System in English-speaking Canada : As Canadian as Possible, under the Circumstances » ; Jacques Michon, « L’édition au Québec entre l’autonomie culturelle et les logiques marchandes » ; Wallace Kirsop, « From Colonialism to the Multinationals : the Fragile Growth of Australian Publishing and its Contribution to the Global Anglophone Reading Community » ; Catherine Servan-Schreiber, « Des modèles éditoriaux en Inde : implantation, concurrence, évolution » ; Henry Chakava, « The Origins and Development of Publishing Systems in English-speaking Africa : In Search of an Independent Model » ; Kmar Bendana, « Générations d’imprimeurs et figures d’éditeurs à Tunis entre 1850 et 1950 » ; Claudia Neves Lopes, « Édition et colonisation : le marché éditorial entre le Brésil et le Portugal » ; Michela Bussotti, « L’édition traditionnelle chinoise et l’introduction des techniques occidentales, XVIIIe-XIXe siècles » ; Peter F. Kornicki, « Overcoming the Limitations of Woodblock Printing in Japan » ; Yves Gonzalez-Quijano, « L’édition dans le monde arabe : l’Égypte comme une sorte de modèle » ; Leslie Howsam, « Beliefs, Ideologies, Technologies : Locating Religion in the History of the Book » ; Yvan Cloutier, « Les communautés éditrices et l’avenir du livre religieux » ; Hans-Jürgen Lüsebrink, « L’almanach : structures et évolutions d’un type d’imprimé populaire en Europe et dans les Amériques » ; Denis Saint-Jacques, « Le roman au-delà du livre et de la nation » ; Christian-Marie Pons, « Littérature populaire : le livre déterritorialisé » ; Paul Bleton, « La frontière médiatique du livre » ; Annie Renonciat, « Dimensions internationales du livre pour enfants » ; Alain Choppin, « Les manuels scolaires » ; Paul Brouzeng, « La vulgarisation scientifique au XIXe siècle en France et l’esprit de l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert » ; Isabelle Boisclair, « Édition féministe, édition spécialisée : ouvrir le champ » ; Marie-Françoise Cachin et Claire Bruyère, « La traduction au carrefour des cultures » ; Thomas Loué, « Le Congrès international des éditeurs, 1896-1938. Autour d’une forme de sociabilité professionnelle internationale » ; Josée Vincent, « Les associations d’éditeurs au Québec : de la théorie des associations à une étude de cas » ; Jean-Paul Baillargeon, « La Francophonie et la diffusion du livre : un cas type de relations entre langues, scolarité et développement » ; Eva Hemmungs Wirtén, « Glocalities : Power and Agency Manifested in Contemporary Print Culture » ; Ian R. Willison, « Massmediatisation : Export of the American Model? » ; Jean-Yves Mollier, « Conclusion ».

Michon, Jacques. Structure, idéologie et réception du roman québécois de 1940 à 1960, Sherbrooke, Département d’études françaises, 1979.

Michon, Jacques (dir.). Édition et pouvoirs, 12e colloque international de bibliologie, Québec, Presses de l'Université Laval, 1995 : Jacques Michon, « Présentation » ; Robert Estivals, « Pour une problématique générale de la bibliologie politique : modèles anciens et prospective pour l’an 2000 » ; Alain Vaillant, « La littérature imaginaire : des limites de la bibliologie littéraire » ; Jacques Michon, « Industries du livre et mutations du champ éditorial au XXe siècle : l’État et l’édition au Canada » ; Alberto Cadioli, « L’édition littéraire et les nouveaux pouvoirs dans l’Italie des années 1980 et 1990 » ; Jacques Hellemans, « La diffusion des réimpressions belges en Italie durant la première moitié du XIXe siècle : les contrefacteurs belges à l’assaut du marché italien » ; Sylvio Normand, « La contrefaçon d’ouvrages juridiques au Québec au XIXe siècle » ; Richard Saint-Germain, « Pirates et contrebandiers dans l’édition populaire au Québec (1940-1960) » ; Yvan Cloutier, « Du prêche et de l’imprimé : hégémonie et orthodoxie. L’Église catholique face à l’imprimé » ; Mario Parent, « Développement de l’auto-édition littéraire au Québec : la lutte pour la reconnaissance » ; Pierre Hébert, « Le clergé canadien, sa mission, son œuvre (1896), de Laurent-Olivier David : mis à l’Index et mis à l’oubli » ; Martine Poulain, « Le procès de L’amant de Lady Chatterley en 1960 à Londres. Quels censeurs et quels lecteurs pour le livre de poche ? » ; Judith Lörincz, « Le rôle de la censure et les publications clandestines dans les années 1980 en Hongrie » ; Jan Rubes, « Le samizdat en Tchécoslovaquie “normalisée” » ; Jarmila Burgetová, « L’évolution du système éditorial et de la production écrite avant et après 1989 en Tchécoslovaquie et en République tchèque » ; Hans-Jürgen Lüsebrink, « Patronage étatique et génèse d’un champ littéraire. L’État colonial et les imprimeurs-éditeurs en Afrique Occidentale Française (1856-1960) » ; Rabah Allahoum, « Histoire et modèle éditorial au Maghreb : l’Algérie » ; Sylvie Faure, « Pouvoirs politiques et stratégies éditoriales au Québec (1960-1990) » ; Josée Vincent, « Le Conseil supérieur du livre : pour un statut du livre au Québec » ; Suzanne Pouliot, « Identification des stratégies éditoriales propres à la littérature de jeunesse » ; Paul Bleton et Christian-Marie Pons, « L’image dans le livre et le mot dans l’image, bande dessinée et culture du livre » ; Sherry Simon, « Les traductions : indices des rapports de pouvoir littéraire » ; Hans-Jürgen Hartmann, « Quelques aspects de l’édition des littératures canadiennes anglophones et francophones dans les pays germanophones (Allemagne fédérale, ex-RDA, Autriche, Suisse) » ; Bill Winder, « Le texte révolté : les données épistémologiques du texte électronique dans un contexte politique » ; François Richaudeau, « Technologies nouvelles de production et techniques nouvelles de commercialisation : l’antagonisme en France » ; Pascal Durand, « “Quant au livre”. Prophéties et pouvoirs» ; Guy Pelachaud, « Explorer des pistes pour préserver les identités culturelles et scientifiques ».

Michon, Jacques (dir.). Histoire de l’édition littéraire au Québec au XXe siècle, Montréal, Fides, 1999-2010, 3 vol. ; vol. I : « La naissance de l’éditeur, 1900-1939 » ; vol. II : « Le temps des éditeurs, 1940-1959 » ; vol. III : « La bataille du livre, 1960-2000 ».

Midiohouan, Guy Ossito. L’idéologie dans la littérature négro-africaine d’expression française, Paris, L’Harmattan, 1986.

Mieszkowski, Jan. Labors of Imagination. Aesthetics and Political Economy from Kant to Althusser, Bronx (NY), Fordham University Press, 2006.

Migozzi, Jacques. « Sociocritique, rhétorique, pragmatique : le cas de Vallès », Littérature, n° 10, 2005, p. 72-82.

Miller, Judith Graves. Theater and Revolution in France since 1968, Lexington (KY), French Forum Inc., 1977.

Miller, Robert A. « The Relation of Reading Characteristics to Social Indexes », American Journal of Sociology, vol. XLI, n° 6, mai 1936, p. 738-756.

Milligan, Jennifer E. The Forgotten Generation: French Women Writers of the Interwar Period, New York (NY)/Oxford, Berg Publishers, 1996.

Milner, Andrew. John Milton and the English Revolution: A Study in the Sociology of Literature, Londres, Macmillan, 1981.

Milot, Pierre. La camera obscura du postmodernisme, Montréal, L’Hexagone, 1988.

Milot, Pierre. Le paradigme rouge. L’avant-garde politico-littéraire des années 70, Montréal, Éditions Balzac, 1992.

Milstead, John W. Sociology Through Fiction, New York (NY), St. Martin’s Press, 1974.

Mittenzwei, Werner. « Die Brecht und Lukács Debatte », Sinn und Form, vol. XIX, 1967, p. 235-269. (Traduction française : « Le débat Brecht-Lukács », Littérature / science / idéologie, vol. V, 1975.)

Mitterand, Henri, de Biasi, Pierre-Marc et Herschberg Pierrot, Anne. « Henri Mitterand – Critique génétique et sociocritique », Genesis, n° 30, 2010, p. 59-63.

Mitterand, Henri. « Germinal et les idéologies », Les Cahiers naturalistes, vol. XXVII, n° 42, 1972, p. 141-152.

Mitterand, Henri. « Fonction narrative et fonction mimétique », Poétique, n° 16, 1973, p. 477-490.

Mitterand, Henri. « Discours de la politique et politique du discours dans un fragment de L’Éducation sentimentale », dans Claudine Gothot-Mersch (dir.), La Production du sens chez Flaubert. Colloque de Cerisy-la-Salle, 21 au 28 juin 1974, Paris, Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1975, p. 125-154.

Mitterand, Henri. « Programme et préconstruit génétiques : le dossier de l’Assommoir », dans Essais de critique génétique, Paris, Flammarion, 1979, p. 195-226.

Mitterand, Henri. Le Discours du roman, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Écriture », 1980.

Mitterand, Henri. « Critique génétique et histoire culturelle : les dossiers des Rougon-Macquart », dans Louis Hay (dir.), La Naissance du texte, Paris, José Corti, 1989, p. 147-162.

Moderna. Semestrale di teoria e critica della letteratura, vol. X, n°1 (Romano Luperini et Nicolò Pasero (dir.), dossier « Materialismo e letteratura »), 2008 : Nicolò Pasero, « Le materie della letteratura » ; Anna Baldini, « Da Marx a Bourdieu. Materialismo storico e teoria della pratica » ; Mauro Pala, « L’impegno al tempo del colera : a mezzo secolo da Culture and Society di Raymond Williams » ; Margherita Ganeri, « Fredric Jameson e il marxismo all’aporèma » ; Mario Domenichelli, « Edward Said, Antonio Gramsci : razionalità occidentale, egemonia culturale, orientalismo, imperialismo, materialismo e critica » ; Umberto Carpi, « La critica materialista di Sebastiano Timpanaro, oggi » ; Francesco Muzzioli, « Rossi-Landi e il materialismo : le tre economie del testo letterario » ; Emanuele Zinato, « Il lavoro non è (solo) un tema letterario : la letteratura come antropologia economica » ; Romano Luperini, « La teoria letteraria marxista e materialista negli anni della sua crisi » ; Gabriele Fichera et Lorenzo Giustolisi, « Repertorio bibliografico ragionato. La teoria letteraria marxista e materialista (1970-2006) ».

Moles, Abraham A. Sociodynamique de la culture, Paris/La Haye (Pays-Bas), Mouton, 1967.

Molinié, Georges et Viala, Alain. Approches de la réception. Sémiostylistique et sociopoétique de Le Clézio, Paris, Presses Universitaires de France, 1993.

Mollier, Jean-Yves, Régnier, Philippe et vaillant, Alain (dir.). La Production de l’immatériel. Théories, représentations et pratiques de la culture au XIXe siècle, Saint-Étienne, Presses Universitaires de Saint-Étienne, coll. « Le XIXe siècle en représentation(s) », 2008 : Françoise Mélonio, « La culture, affaire d’État ? La politique culturelle des libéraux dans la première moitié du XIXe siècle » ; Marie-Claude Chaudonneret, « L’institution muséale » ; Alain Vaillant, « La littérature, la loi et l’État : le siècle des occasions manquées » ; Jean-Claude Yon, « Les théâtres parisiens à l’ère du privilège (1807-1864) : l’impossible contrôle » ; Jean-Yves Mollier, « Le marché du livre en Europe au XIXe siècle : évolution, croissance et mutation des lectorats » ; Anthony Glinoer, « “À son éditeur la littérature reconnaissante”. Ladvocat et Le Livre des Cent et un » ; Christine Lombez, « Traducteurs et littérature traduite en français dans la première moitié du XIXe siècle – la traduction de poésie » ; Diana Cooper-Richet, « La presse britannique dans le Paris de la première moitié du XIXe siècle : modèle et vecteur de transferts culturels » ; Dominique Pety, « La collection au XIXe siècle : l’art chosifié » ; Laurent Fedi, « Doit-on rémunérer les producteurs d’immatériel ? Fourier, Comte, Proudhon » ; Corinne Saminadayar-Perrin, « Écriture(s) à l’encan : Vallès analyste du marché de l’immatériel » ; Yoan Vérilhac, « La représentation du lectorat dans la jeune critique des petites revues au tournant de 1890 » ; Denis Pernot, « La mission enseignante du livre remise en cause : littérature et littérature universitaire » ; Alexandre Péraud, « Quand l’immatérialisation de l’argent produit le roman. La mise en texte balzacienne du crédit » ; Claire Barel-Moisan, « Révolution éditoriale ou “charlatanisme de spéculateur” ? L’invention de La Comédie humaine face à la critique du XIXe siècle » ; Marie-Ève Thérenty, « Quantifier l’immatériel. Des chiffres et des lettres sous la monarchie de Juillet » ; Marta Caraion, « “Les philosophes de la vapeur et des allumettes chimiques” : projet pour une littérature positiviste au milieu du XIXe siècle » ; Pascal Durand, « “Saisir les rapports”. Mallarmé : un matérialisme de l’immatériel » ; Jean-Pierre Bertrand, « L’invention littéraire à l’ère de la production de l’immatériel. Du trimètre romantique à l’écriture automatique. Esquisse programmatique » ; Françoise Sylvos, « Matérialisation de l’immatériel dans quelques utopies de la première moitié du XIXe siècle » ; Yves Chastagnaret, « La critique du matérialisme romantique chez Hippolyte Fortoul (1833-1837) » ; Brigitte Louichon, « Le genre sentimental, entre immatériel et matériel » ; Genevière Jolly, « Innovations dramaturgiques et scéniques des “théâtres de l’immatériel” » ; Dominique Dupart, « L’éloquence immatérielle et Lamartine » ; Hugues Laroche, « L’aura et le cliché dans la poésie parnassienne » ; Martine Lavaud, « Industrie photographique et “production” littéraire pendant la Commune de Paris » ; Frédérique Desbuissons, « Le matérialisme de Courbet » ; Ting Chang, « Un monsieur à chapeau : les hiérarchies cachées de La Rencontre de Gustave Courbet » ; Olivier Bara, « L’esprit tué par la mécanique ? La production du boulevard théâtral dans le discours critique de la première moitié du XIXe siècle » ; Hervé Lacombe, « Le grand opéra : une esthétique du progrès matériel » ; Pierre Macherey, « Postface. La chose littéraire ».

Mollier, Jean-Yves. L’Argent et les Lettres. Histoire du capitalisme d’édition. 1880-1920, Paris, Fayard, 1988.

Mollier, Jean-Yves. La lecture et ses publics à l’époque contemporaine. Essais d’histoire culturelle, Paris, Presses Universitaires de France, 2001.

Mollier, Jean-Yves. Édition, presse et pouvoir en France au XXe siècle, Paris, Fayard, 2008.

Mollier, Jean-Yves. « La naissance du concept de “stratégie littéraire” avant 1914 : du bon usage des catégories sociologiques en histoire littéraire », dans Corinne Saminadayar-Perrin (dir.), Qu’est-ce qu’un événement littéraire au XIXe siècle?, Saint-Étienne, Université de Paris-Saint-Étienne, 2008, p. 113-122.

Montandon, Alain (dir.). Sociopoétique de la danse, Paris, Anthropos, 1998.

Montandon, Alain. Sociopoétique de la promenade, Clermont-Ferrand, Presses Universitaires Blaise Pascal, 2000.

Montandon, Frédérique et Pérez-Roux, Thérèse (dir.). Les médiations culturelles et artistiques. Quels processus d’intégration et de socialisation ?, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2014.

Monteforte Toledo, Mario, Barraza, Eduardo et Godínez, Víctor. « Theoria literaria en los marxistas classicos », Revista mexicana de Sociologia, vol. XXXVIII, n° 2, avril-juin 1976, p. 249-277.

Moreel, Camille. 1880 à travers la presse : dialogues et démocratie, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1997.

Morel, Jean-Pierre. Le roman insupportable, l’Internationale littéraire et la France (1920-1932), Paris, Gallimard, 1985.

Moretti, Franco. Signs Taken for Wonders: Essays in the Sociology of Literary Forms, Londres, NBL, 1983.

Moretti, Franco. Graphs, Maps, Trees: Abtract Models for a Literary History, New York (NY), Verso, 2005 (Traduction française: Graphes, cartes et arbres. Modèles abstraits pour une autre histoire de la littérature, Paris, Les Prairies ordinaires, coll. « Penser/croiser », 2008.)

Moretti, Franco. The Bourgeois: Between History and Literature, New York (NY), Verso, 2013.

Moretti, Franco. Distant Reading, New York (NY), Verso, 2013.

Moretti, Vito. Ideologia e letteratura : saggi sulla prosa narrativa del Quarantacinque, Bologne, Cappelli, 1986.

Moriarty, Michael. Taste and Ideology in Seventeenth-Century France, Cambridge/New York (NY), Cambridge University Press, 1988.

Morinière, Thomas. Le théâtre des amateurs : un jeu sur plusieurs scènes, Bellecombe-en-Bauges (France), Éditions du Croquant, coll. « Champ social », 2007.

Morse, Richard M. New World Soundings: Culture and Ideology in the Americas, Baltimore (MD), Johns Hopkins University Press, 1989.

Mosaïc, vol. V, n° 2 (dossier « Sociological Perspectives on Literature »), 1972 : Jacques Leenhardt, « Introduction à la sociologie de la littérature » ; David Craig, « Towards Laws of Literary Development » ; Ian H. Birchall, « Ambition and Modesty: Literature and Social Science in the Work of Hippolyte Taine » ; George Bisztray, « Literary Sociology and Marxist Theory: the Literary Work as a Social Document » ; Haskell M. Block, « Some Concepts of the Literary Elite at the Turn of the Century » ; Andrew Gurr, « Engagement is not Marriage: Perspectives on Cultural Conflict in East Africa » ; Donald Wesling, « The Dialectical Criticism of Poetry: an Instance from Keats » ; David Smith, « Mary Barton and Hard Times: their Social Insights » ; Charles Bouazis, « L’implication du texte idéologique » ; Kenneth McRobbie, « Woman and Love: Some Aspects of Competition in Late Medieval Society » ; Nicole Robine, « The Work of l’Institut de littérature et de techniques artistiques de masse [I.L.T.A.M., Bordeaux] ».

Moser, Walter. Romantisme et crises de la modernité. Poésie et encyclopédie dans le Brouillon de Novalis, Longueuil, Le Préambule, coll. « L’Univers des discours », 1989.

Mott, Frank Luther. Golden Multitudes: The Story of Best Sellers in the United States, New York (NY), Macmillan, 1947.

Mouaci, Aude. Les poètes amateurs. Approche sociologique d’une conduite culturelle, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2001.

Mouchtouris, Antigone. Sociologie du public dans le champ culturel et artistique, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2003.

Mouchtouris, Antigone. Sociologie de la culture populaire, préface de Bernard Valade, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2007.

Moudileno, Lydie. L’écrivain antillais au miroir de sa littérature, Paris, Karthala, coll. « Lettres du Sud », 1997.

Moudileno, Lydie. Parades postcoloniales. La fabrication des identités dans le roman congolais, Paris, Karthala, coll. « Lettres du Sud », 2006.

Mouillaud, Geneviève. Le Rouge et le noir de Stendhal : le roman possible, Paris, Larousse, 1972.

Mouillaud, Geneviève. « Sociologie des romans de Stendhal : premières recherches », Revue internationale des sciences sociales, vol. XIX, n° 4, 1967, p. 624-641.

Moulin, Raymonde (dir.). Sociologie de l’art, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1999 ; partim : Rémy Ponton, « Romanciers, poètes et auteurs de théâtre : la carrière d’écrivain 1865-1905 » ; Jacques Leenhardt, « Une sociologie des œuvres d’art est-elle nécessaire et possible ? » ; Priscilla P. Clark, « Une sociologie des œuvres est-elle possible ? Le dossier littéraire » ; Jean-Claude Passeron, « Le chassé-croisé des œuvres et de la sociologie ».

Mounin, Georges. Poésie et société, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Le Philosophe », 1962.

Mounin, Georges. La littérature et ses technocraties, Paris, Casterman, 1978.

Moura, Jean-Marc. Littératures francophones et théorie postcoloniale, Paris, Presses Universitaires de France, 2007.

Mouralis, Bernard. Les contre-littératures, Paris, Presses Universitaires de France, 1975.

Mouralis, Bernard. L’Illusion de l’altérité. Études de littérature africaine, Paris, Honoré Champion, coll. « Bibliothèque de littérature générale et comparée », 2007.

Moureau, François. La plume et le plomb. Espace de l’imprimé et du manuscrit au siècle des Lumières, préface de Robert Darnton, Paris, Presses Universitaires de Paris-Sorbonne, coll. « Lettres françaises », 2006.

Müller, Sven. Literary Sociology: Four Lectures, Bruges, De Tempel, 1975.

Muhlfeld, Claus. « Probleme der Literatursoziologie », Soziale Welt, vol. XXVI, n° 3, p. 332-347.

Muir, Edwin. Essays on Literature and Society, Londres, The Hogarth Press, 1965.

Mukařovský, Jan. Studie z estetiky, Prague, Odeon, 1966. (Traduction allemande : Kapitel aus der Ästhetik, Francfort, Suhrkamp, 1970 ; Traduction anglaise : Structure, Sign, and Function, New Haven (CT), Yale University Press, 1977.)

Mukařovský, Jan. Estetickà funkce, norma a hodnota jako sociàlni fakty, Prague, Fr. Borový, 1966. (Traduction anglaise : Aesthetic Function, Norm, and Value as Social Facts, Ann Arbor (MI), University of Michigan Research Press, 1970 ; Traduction italienne : La funzione, la norma e il valore estetico come fatti sociali, Torino, Einaudi, 1971.)

Mukařovský, Jan. Studien zur structuralistischen Ästhetik und Poetik, Munich, Hanser, 1974.

Mulhern, Francis. Contemporary Marxist Literary Criticism, New York (NY), Longman Publishing Group, 1993.

Müller, Elfriede et Ruoff, Alexander. Histoire noire: Geschichtsschreibung im französischen Kriminalroman nach 1968, Bielefeld, Transcript, 2007.(Traduction française : Le polar français. Crime et histoire, Paris, La fabrique, 2002.)

Muller, Hans. « Two Major Approaches to the Social Psychology of Reading », Library Quarterly, vol. XII, n° 1, janvier 1942.

Munier, Brigitte. « De la sociologie du roman au roman sociologique », L’Année sociologique, vol. LI, no° 1,2001, p. 185-203.

Munier, Brigitte. Figures mythiques et types romanesques. Essai sur les enjeux d’une sociologie du roman, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2003.

Munteano, Bernard. Constantes dialectiques en littérature et en histoire. Problèmes, recherches, perspectives, Paris, Didier, 1967.

Murray, Jack. The Landscapes of Alienation: Ideological Subversion in Kafka, Celine, and Onetti, Standford (CA), Standford University Press, 1991.

N’Goran, David Koffi. Le champ littéraire africain. Essai pour une théorie, préface de Bernard Mouralis, Paris, L’Harmattan, coll. « Critiques littéraires », 2009.

Namer, Gérard. Rousseau sociologue de la connaissance. De la créativité au machiavélisme, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1999.

Naudier, Delphine et Ravet, Hyacinthe. « Création artistique et littéraire », dans Margaret Maruani (dir.), Femmes, genre et sociétés, l’état des savoirs, Paris, La Découverte, 2005, p. 414-422.

Naudier, Delphine. « La fabrication de la croyance en la valeur littéraire », Sociologie de l’Art - Opus, n° 4 (dossier « La question de la critique (2) »), 2004, p. 37-66.

Naudier, Delphine. « La légitimité littéraire des écrivaines : une reconnaissance en trompe-l’oeil ? », dans Delphine Naudier et Brigitte Rollet (dir.), Genre et légitimité culturelle. Quelle reconnaissance pour les femmes ?, Paris, L’Harmattan, 2007, coll. « Bibliothèque du féminisme », p. 121-141.

Naudier, Delphine. « Les modes d’accès des femmes écrivains au champ littéraire contemporain », dans Gérard Mauger (dir.), Droits d’entrée. Modalités et conditions d’accès aux univers artistiques, Paris, Maison des sciences de l’homme, 2007, p. 191-214.

Naumann, Manfred, Schlenstedt, Dieter, Barck, Karlheinz, Kliche, Dieter et Lenzer, Rosemarie. Gesellschaft, Literatur, Lesen. Literaturrezeption in theoretischer Sicht, Berlin, Aufbau, 1973.

Naumann, Manfred. « Remarques sur la réception littéraire en tant qu’événement historique et social », dans Proceedings of the IXth Congress of the International Comparative Literature Association / Actes du IXe Congrès de l’association internationale de littérature comparée, Innsbruck (Autriche), Verlag des Institut für Sprachwissenschaft der Universität Innsbruck, 1980-1982, p. 28-33.

Navarri, Roger. « Destins du roman à la lumière du marxisme », La Pensée, n° 127, 1966, p. 109-113.

Needham, Harold A., Le développement de l’esthétique sociologique en France et en Angleterre au XIXe siècle, Paris, Honoré Champion, 1926.

Neefs, Jacques et Ropars, Marie-Claire (dir.). La politique du texte. Pour Claude Duchet, Lille, Presses Universitaires de Lille, 1992 : Jacques Neefs et Marie-Claire Ropars, « Présentation » ; Marc Angenot, « Que peut la littérature ? Sociocritique littéraire et critique du discours social » ; Ruth Amossy, « Sociocritique et argumentation. L’exemple du discours sur le “déracinement culturel” dans la Nouvelle Droite » ; Jacques Leenhardt, « Mythe religieux et mythe politique dans Salammbô » ; Elisheva Rosen, « Pourquoi avons-nous inventé le récit d’enfance ? Considérations sociocritiques sur l’étude d’un genre littéraire » ; Robert Morrissey, « Le Gaulois errant d’Eugène Sue » ; Régine Robin, « Pour une socio-poétique de l’imaginaire social » ; Jacques Dubois, « L’institution du texte » ; Annie Becq, « Textes esthétiques et perspective sociocritique » ; Thomas Pavel, « Thématique et politique » ; Jacques Neefs, « L’investigation romanesque, une poétique des socialités » ; Georges Benrekassa, « L’œuvre, sans l’idéologie » ; Henri Meschonnic, « D’une poétique du rythme à une politique du rythme » ; Stéphane Vachon et Isabelle Tournier, « Écrits de Claude Duchet » ; Stéphane Vachon et Isabelle Tournier, « Sociocritique ».

Neefs, Jacques (dir.). Temps des œuvres. Mémoire et préfiguration, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « Culture et Société », 2001 : Judith Schlanger, « Le précurseur » ; Shiguéhiko Hasumi, « Invisibilité, rareté, efficacité. Manifestation de pouvoir dans Madame Bovary » ; Yoshikazu Nakaji, « La naissance du poème en prose au Japon » ; Claude Mouchard, « Tombe dans l’air » ; Gérard Dessons, « La mémoire de l’art » ; Christian Doumet, « Beethoven : le travail de l’œuvre » ; Georges Didi-Huberman, « Devant le pan : devant le temps » ; Patrick De Vos, « Le temps et le corps : dedans/dehors » ; Hidetaka Ishida, « La mémoire photographique » ; Pierre Bayard, « Le livre dans son histoire » ; Roger Chartier, « Hamlet 1676. Les temps de l’œuvre » ; Yôichi Komori, « La littérature japonaise contemporaine et son audience » ; Shiro Miyashita, « Le Prince des nuées ou les écrivains devant le marché public » ; Michel Jeanneret, « L’œuvre est un potentiel (lire et écrire à la Renaissance) » ; Marie-Claire Ropars, « Un temps de l’écriture » ; Hisaki Matsuura, « Solitudes de la poésie moderne japonaise » ; Marie Redonnet, « La recherche d’un passage » ; Minaé Mizumura, « La littérature moderne japonaise : deux temps ».

Neetens, Wim. Writing and Democracy, Londres/New York (NY), Routledge, 1991.

Negura, Petru. Ni héros ni traîtres. Les écrivains moldaves face au pouvoir soviétique sous Staline, préface de Catherine Durandin, Paris, L’Harmattan, 2009.

Nelson, Lowry Jr., « The Fictive Reader. Aesthetic and Social Aspects of Literary Performance », Comparative Literature Studies, vol. XV, n° 2, juin 1978, p. 203-210.

Neuschäfer, Hans Jörg. Populärromane im 19. Jahrhundert : von Dumas bis Zola, Munich, Fink/U.T.B., 1976.

Neveu, Erik. L’idéologie dans le roman d’espionnage, Paris, Presses de la Fondation nationale des sciences politiques, 1985.

New Literary History, vol. IV, n° 3, printemps 1973 (dossier « Ideology and Literature ») : George A. Huaco, « Ideology and Literature » ; Robert Weimann, « French Structuralism and Literary History : Some Critiques and Reconsiderations » ; Jonathan Culler, « Structure of Ideology and Ideology of Structure » ; Wilhelm Girnus, Benjamin Bennett et Helga Bennett, « On the Problem of Ideology and Literarute » ; Otto Karl Werckmeister, « Marx on Ideology and Art » ; Robert Scholes, « The Illiberal Imagination » ; Norman O. Brown, « XV. Kal. Mart. (February 15) Lupercalia » ; Eugene Vance, « Signs of the city : Medieval Poetry as Detour » ; Alexandre N. Nikolyukin et Lauren G. Leighton, « Past and Present Discussions of American National Literature » ; Douwe W. Fokkema, « The Forms and Values of Contemporary Chinese Literature ».

New Literary History, vol. XLI, n° 2, printemps 2010 (dossier « New Sociologies of Literature ») : James F. English, « Everywhere and Nowhere : The Sociology of Literature After “the Sociology of Literature” » ; John Frow, « On Midlevel Concepts » ; Tony Bennett, « Sociology, Aesthetics, Expertise » ; Timothy Brennan, « Running and Dodging : The Rhetoric of Doubleness in Contemporary Theory » ; David J. Alworth, « Supermarket Sociology » ; Mark McGurl, « Ordinary Doom : Literary Studies in the Waste Land of the Present » ; Shai M. Dromi et Eva Illouz, « Recovering Morality : Pragmatic Sociology and Literary Studies » ; Heather Love, « Close but not Deep : Literary Ethics and the Descriptive Turn » ; Elaine Freedgood, « Fictional Settlements : Footnotes, Metalepsis, the Colonial Effect » ; Ato Quayson, « Kòbòlò Poetics : Urban Transcripts and their Reading Publics in Africa » ; Michèle Richman, « Bernard Lahire and “The Double Life of Writers” » ; Bernard Lahire et Gwendolyn Wells, « The Double Life of Writers ».

Ngara, Emmanuel. Ideology and Form in African Poetry: Implications for Communication, Londres/Nairobi (Kenya), J. Currey/Heinemann, 1990.

Nicolas, Loïc. La force de ladoxa -Rhétorique de la décision et de la délibération, Paris, L’Harmattan, coll. « Ouverture philosophique », 2007.

Nicolas-Le Strat, Pascal. Une sociologie du travail artistique. Artistes et créativité diffuse, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1999.

Nicolas-Le Strat, Pascal. Mutations des activités artistiques et intellectuelles, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2001.

Niemann, Ludwig. Soziologie des naturalistischen Romans, Berlin, Ebering, 1934.

Noble, Trevor. « Sociology and Literature », British Journal of Sociology, vol. XXVII, n° 2, 1976, p. 211-224.

Noël, Sophie. L’édition indépendante critique : engagements politiques et intellectuels, Lyon, Presses de l’ENSSIB, coll. « Papiers », 2012.

Noiriel, Gérard. Histoire, théâtre & politique, Marseille, Agone, 2009.

Numán, Laura Chuaqui. « La Sociología de la literatura o sociología de la novela », Diálogos educativos, n° 3, 2002, URL : < http://dialogoseducativos.cl/index.php/component/docman/cat_view?Itemid=760 >.

Núñez Seixas, Xosé M. Icônes littéraires et stéréotypes sociaux. L’image des immigrants galiciens en Argentine (1800-1960), Besançon, Presses Universitaires de Franche-Comté, coll. « Annales littéraires de l’Université de Franche-Comté », 2013.

Nussbaum, Felicity. The Autobiographical Subject: Gender and Ideology in Eighteenth-Century England, Baltimore (MD), Johns Hopkins University Press, 1989.

Nussbaum, Martha C. Poetic justice. The Literary Imagination and Public life, Boston, Beacon Press, 1995.

Nutz, Walter. Der Trivialroman, Seine Formen und Seine Hersteller : Ein Beitrag zur Literatursoziologie, Cologne, Westdeutscher Verlag, 1966 (1962).

Nye, Russell B. The Unembarrassed Muse: The Popular Art in America, New York (NY), The Dial Press, 1970.

Obi, Joseph E. Jr. « Sociology of African Literature », International Social Science Review, vol. LXI, n° 2, 1986, p. 65-75.

Oehler, Dolf. Pariser Bilder I (1830-1848). Antibourgeoise Ästhetik bei Baudelaire, Daumier und Heine, Francfort, Suhrkamp, 1979. (Traduction française : Le Spleen contre l’oubli : juin 1848, Baudelaire, Flaubert, Heine, Herzen, Paris, Payot, coll. « Critique de la politique », 1996.)

Ohmann, Richard Malin. The Politics of Letters, Middletown (CT), Wesleyan University Press, 1987.

Olivero, Isabelle. L’Invention de la collection, Paris, Éditions de l’IMEC/ Maison des sciences de l’homme, 1999.

Opitz, Alfred. Schriftsteller und Gesellschaft in der Literaturtheorie der französischen Enzyklopädisten, Berne/Francfort, Herbert Lang/Peter Lang, 1975.

Orages. Littérature et culture (1760-1830), n° 9 (Jean-Christophe Igalens et Sophie Marchand (dir.), dossier « Devenir un grand écrivain. Métamorphose de la reconnaissance littéraire »), mars 2010 : Olivier Bara, « Éditorial » ; Jean-Christophe Igalens et Sophie Marchand, « Métamorphoses de la reconnaissance littéraire (Introduction) » ; Françoise Le Borgne, « Pauvreté de l’homme de lettres et quête de reconnaissance au XVIIIe siècle. De l’indépendance du philosophe au sacerdoce de l’écrivain (1753-1797) » ; Florence Lotterie, « Autorité ou repentir ? Promotions paradoxales de la “femme auteur” chez Madam de Genlis et Madame Dufrénoy » ; Stéphanie Loubère, « Pseudonymes et sobriquets antiques : stratégie de la reconnaissance littéraire chez les poètes et auteurs érotiques au tournant du XVIIIe siècle » ; Antoine Lilti, « Reconnaissance et célébrité : Jean-Jacques Rousseau et la politique du nom propre » ; Mélanie Leroy-Terquem, « “Laisserai-je un nom grand et beau ? ” : l’obsession nominale dans la production littéraire des années 1830 » ; Gregory Brown, « De la revendication de liberté à la proclamation de patriotisme : le statut d’auteur dramatique et la législation sur la propriété littéraire à l’époque révolutionnaire » ; Lionello Sozzi, « L’écrivain face au pouvoir : Mme de Staël et Benjamin Constant lecteurs de Vittorio Alfieri » ; Vincent Laisney, « Être reconnu en 1830 : la voix cénaculaire » ; José-Luis Diaz, « “Perte d’auréole”. La mort de la Gloire (1829-1862) » ; Jean-Claude Yon, « La Charlatanisme de Scribe, “peinture exacte et vraie” » ; « Le Charlatanisme, comédie-vaudeville par Scribe et Mazères (1825) – texte intégral » ; Cornelia Jahns, « “La raison sous le masque de la folie” : la présence de La Mettrie dans les fictions médicales de Voltaire » ; Pierre Crétois, « Le parti pris des choses. Formation de l’individu républicain dans l’Émile de Jean-Jacques Rousseau » ; Stéphanie Genand, « Le cercle brisé. Dissolution épistolaire et incertitudes politiques au lendemain de la Révolution (1798-1807) » ; Marjolaine Forest, « Aloys d’Astolphe de Custine, Olivier et Édouard de Claire de Duras, ou la désincarnation subversive » ; Maurizio Melai, « Couronnement factice et vérité morale : une scène emblématique de l’imaginaire tragique de la Restauration » ; Jean-Noël Pascal, « Les Muses à l’assaut du Pinde ».

Orecchioni, Pierre. « Diffusion et fortune de l’œuvre », dans Problèmes et méthodes de l’histoire littéraire (Colloque du 18 novembre 1972), Paris, Armand Colin, 1974, p. 112-121 et discussion p. 122-127.

Oriol-Boyer, Claudette. « L’écho-nomie dans l’Écume des jours. Pour une lecture sociocritique », dans Alain Costes et al., Lecture plurielle de l’Écume des jours, Paris, Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1979, p. 287-356.

Oriol-Boyer, Claudette. « La sociocritique », Travaux et recherches de l’Institut de français de l’Université de Grenoble, 1979.

Orr, John. Tragic Realism and Modern Society: Studies in the Sociology of the Modern Novel, Londres/Pittsburgh (PA), Macmillan/University of Pittsburgh Press, 1977.

Oster, Daniel, et Goulemot, Jean-Marie. Gens de lettres, écrivains et bohèmes, Paris, Minerve, 1992.

Pagliano Ungari, Graziella. Critica letteraria e sociologia della letteratura, Rome, Garucci, 1971.

Palmier, Jean-Michel. Lénine, l’art et la révolution, Paris, Payot, 1975.

Papieau, Isabelle. La Comtesse de Ségur et la maltraitance des enfants, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1999.

Papieau, Isabelle. Arts et société dans l’œuvre d’Alain-Fournier, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2006.

Parent-Lardeur, Françoise. Lire à Paris au temps de Balzac. Les cabinets de lecture à Paris, 1815-1830, Paris, Éditions de l’EHESS, 1981.

Parenteau, Olivier. « Le soldat à la tête bandée, le poète à la tête étoilée. La posture d’Apollinaire pendant la Grande Guerre », COnTEXTES, 27 juillet 2007, URL : < http://contextes.revues.org/282 >.

Parmentier, Patrick. « Les Genres et leurs lecteurs », Revue française de sociologie, vol. XXVII, n° 3, 1986, p. 397-430.

Parry, Benita. Postcolonial Studies: A Materialist Critique, Londres, Routledge, 1994.

Parsons, Jotham. « Socio-economic approaches to French literature, 1540-1630 », French Studies, vol. 65, n° 1, 2011, p. 74-81.

Passeron, Jean-Claude. Le raisonnement sociologique. L’espace non-poppérien du raisonnement naturel, Paris, Nathan, coll. « Essais et recherches », 1991.

Patai, Daphne. Myth and Ideology in Contemporary Brazilian Fiction, Rutherford (CA)/Londres, Fairleigh Dickinson University Press/Associated University Presses, 1983.

Patai, Daphne. The Orwell Mystique: a Study in Male Ideology, Amherst (MA), University of Massachusetts Press, 1984.

Patterson, Annabel M. Pastoral and Ideology: Virgil to Valery, Berkeley (CA), University of California Press, 1987.

Pavel, Thomas. Fictional Worlds, Cambridge (MA), Harvard University Press, 1986. (Traduction française : Univers de la fiction, Paris, Seuil, coll. « Poétique », 1988.)

Pawling, Christopher. Popular Fiction and Social Change, Londres, Macmillan, 1984.

Peckham, Morse. Romanticism and Ideology, Greenwood (FL), Penkeville, 1985.

Pelletier, Jacques. Le roman national. Néo-nationalisme et roman québécois contemporain, Montréal, VLB, 1991.

Pellisson, Maurice. Les hommes de lettres au XVIIIe siècle, Paris, Armand Colin, 1911.

Pennacchioni, Irène. La nostalgie en images : une sociologie du récit dessiné, Paris, Librairie des Méridiens, 1982.

Péquignot, Bruno. La question des œuvres en sociologie des arts et de la culture, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2007.

Pereverzev, Valerian Fedorovich. « The Formalists’ ‘Sociological Method’ », Soviet Studies in Literature, vol. XXII, n°s 2-3, printemps-été 1986, p. 127-149.

Pereverzev, Valerian Fedorovich. Literaturovedeniia, Moscou, [s.e.], 1928.

Perez Firmat, Gustavo. The Cuban Condition: Translation and Identity in Modern Cuban Literature, Cambridge/New York (NY), Cambridge University Press, 1989.

Pernot, Denis. Le roman de socialisation (1889-1914), Paris, P.U.F., coll. « Écriture », 1998.

Pernot, Denis. La Jeunesse en discours (1880-1925). Discours social et création littéraire, Paris, Champion, 2007.

Pessin, Alain et Vanbremeersch, Marie-Caroline (dir.). Les œuvres noires de l’art et de la littérature, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2002, 2 vol. ; volume 1 : Alain Pessin, « Notes introductives pour une sociologie des œuvres noires » ; Jean-Pierre Esquenazi, « Vertigo, une paraphrase du monde hollywoodien » ; Jean-Olivier Majastre, « Le roman noir à l’épreuve de l’art, l’art à l’épreuve du roman noir » ; Fabienne Soldini, « Le thriller, autopsie contemporaine » ; David Le Breton, « Jim Thompson : de la part d’ombre à celle de la nuit » ; Christophe Evans, « Secouer la cendre dans les olives. Une lecture socio-politique de Manchette » ; Gilles Orcel, « Guido Buzzelli et Zil Zelub, et vice versa ! » ; Roger Chamberland, « Le gangsta Rap : une œuvre noire ? » ; Catherine Dutheil, « Notes bleues pour films noirs » ; Béatrice Madiot, « Jazz et polar » ; Anibal Frias, « Figures du déchet dans le roman noir » ; Alain Blanc, « David Goodis, un sociologue à Philadelphie » ; Christian Vogels, « Enki Bilal, genèse d’un Soleil Noir » ; Gérôme Guibert, « La Trilogie chez The Cure ou l’œuvre noire comme rite de passage » ; Dominique Cochart, « Voyage en milieu noir : Jérôme Charyn » ; Enrique Gaston, « L’humour noir en Espagne » ; Jacques Caroux et Rodney Watson, « Marseille sur Izzo. La cité phocéenne sous un soleil d’encre noir » ; Alain Guillemin, « Le polar "marseillais" » ; Bernard Poche, « Les faux romans noirs de M. Belletto, Lyonnais » ; volume 2 : Pascale Ancel, « Jacques Monory, Meurtre n° 1. Le crime était presque parfait » ; Yvonne Neyrat, « Bleu tension » ; Jean-Paul Fourmentraux, « Les pirates du Cyberart : inconfort technique et contamination » ; Frédéric Grao, « Polar et anti-utopies : deux genres littéraires expérimentaux » ; Yann Toma, « Crimes sur commande » ; Joao Miguel Lameiras, « Le polar dans la BD : entre le cinéma et la littérature » ; Isabella Casta, « Les démons de la Belle Époque : l’œuvre au noir de Gaston Leroux » ; Daniel Compère, « Les Mystères de Paris d’Eugène Sue, prémices des œuvres noires ? » ; Valérie de Courville Nicol, « La gouvernance de soi dans trois écrits gothiques anglais » ; Dominique Loiseau, « Noir de femme : conformités et transgressions » ; Joëlle Deniot, « Chansons de la vie en noir » ; Florent Gaudez, « Spinoza encule Hegel. Éléments en vrac pour une Sociocritique des “Fondus au noir” » ; Richard Poulin, « La fascination morbide, les meurtriers en série, fictions et réalités » ; Sylvie Guionnet, « L’énigme policière dans le parcours des lecteurs » ; Sylvia Girel, « Pour une esthétique de la réception des romans noirs de Benacquista » ; Myriam Depuy, « Roman noir jeunesse et culture visuelle » ; Régis Laurent, « Combinatoire narratologique d’un genre pour une analyse sociologique de l’œuvre policière de José Giovanni » ; Fabrice Montebello, « Le film noir : une passion prolétarienne ».

Peterfreund, Stuart. Culture/Criticism/Ideology, Boston (MA), Department of English, Northeastern University, 1987.

Petersen, Kirsten Holst (dir.). Criticism and Ideology: Second African Writer’s Conference. Stockholm, 1986, Uppsala (Suède)/Stockholm, Scandinavian Institute of African Studies/Almqvist & Wiksell International, 1988 : Kirsten Holst Petersen, « Introduction » ; Per Wästberg, « The Writer in Modern Africa » ; Wole Soyinka, « Ethics, Ideology and the Critic » ; Kole Omotoso, « The Languages of Our Dreams or the Dreams of Our Languages » ; Eldred D. Jones, « The Price of Idependence: The Writers’ Agony » ; Chris Wanjala, « The Growth of a Literary Tradition » ; Taban lo Liyong, « Reverend Doctor John S. Mbiti is a Thief of Gods » ; Ngugi wa Thiong’o, « Writing Against Neo-colonialism » ; Jack Mapanje, « Censoring the African Poem: Personal Reflections » ; David G. Maillu, « The Socio-Psychological Development of Africa » ; Emmanuel Ngara, « The Role of the African Writer in National Liberation and Social Reconstruction » ; Lauretta Ngcobo, « African Motherhood – Myth and Reality » ; Ama Ata Aidoo, « To Be an African Woman Writer – an Overview and a Detail » ; Buchi Emecheta, « Feminism with a small “f” ! » ; Sipho Sepamla, « To What Extent is the South African Writer’s Problem Still Bleak and Immense? » ; Wally Serote, « Power to the People: A Glory to Creativity » ; Miriam Tlali, « The Dominant Tone of Black South African Writing » ; Njabulo Ndebele, « Beyond “Protest” : New Directions in South African Literature ».

Petrey, Sandy. « Discours social et littérature dans Germinal », Littérature, n° 22, mai 1976, p. 59-74.

Petrey, Sandy. History in the Text: Quatre vingt-treize and the French Revolution, Amsterdam, John Benjamins, « Purdue University Monographs in Romance languages », 1980.

Petrusek, Miloslav. Sociologie a literatura, Prague, Ceskoslovensky spisovatel, 1990.

Peyre, Henri. Les générations littéraires, Paris, Boivin, 1948.

Pflieger, Sylvie (dir.). L’atelier d’écriture et de jeu du théâtre national de la Colline. Le lien social à travers l’art théâtral, Paris, L’Harmattan, 2013.

Phegley, Jennifer. Educating the Proper Woman Reader: Victorian Family Literary Magazines and the Cultural Health of the Nation, Columbus (OH), Ohio State University Press, 2004.

Phelps, C. Deirdre, « Where's the Book? The Text in the Development of Literary Sociology », Text, Vol. 9, 1996, p. 63-92.

Philippi, Klaus-Peter. « Methodologische Problem der Literatursoziologie », Wirkendes Wort, vol. XX, n° 4, 1970, p. 217-229.

Picard, Michel (dir.). La Lecture littéraire, Paris, Clancier-Guénaud, 1987 : Michel Picard, « Présentation » ; Alain Viala, « L’enjeu en jeu : lecture littéraire et rhétorique du lecteur » ; Pierre-Étienne Heymann, « Lecture théâtrale – acte biographique » ; Franc Schuerewegen, « Le lecteur et le livre » ; André Karatson, « Gide lecteur de Mallarmé » ; Philippe Chardin, « Lecture de la psychanalyse dans La Conscience de Zeno » ; Jean Bessière, « Deux figurations contemporaines de la lecture : Sartre, Butor » ; Alain Montandon, « Le parfum vert ou la curiosité du lecteur » ; Charles Grivel, « Les premières lectures » ; Michel Picard, « Littérature/lecture/jeu » ; Anne Clancier, « Psycholecture des romans de Queneau » ; Didier Anzieu, « Pour une lecture psychanalytique des romans de Beckett » ; Guy Scarpetta, « Les lectures impures » ; Roland Galle, « La Nouvelle Héloïse et le changement de la lecture » ; Béatrice Didier, « Le lecteur du journal intime » ; Pierre Pillu, « Lecture du texte autobiographique » ; Roman Reisinger, « De l’acte de lecture à l’action pédagogique » ; Maria Alzira-Seixo, « L’activité de lecture : travail et pédagogie » ; Jacques Leenhardt, « De la compétence dans l’activité lectrice » ; Henri Béhar, « Sur quelques prérequis culturels de la lecture ».

Picard, Michel (dir.). Comment la littérature agit-elle ?, Paris, Klincksieck, 1994 : Michel Picard, « Introduction » ; Pierre Macherey, « Pour une théorie de la reproduction littéraire » ; Charles Grivel, « Décharges et dépôts. Les entrepreneurs de la littérature » ; Marie-Victoire Nantet, « Le récit du Bisclavret ou la marge d’une liberté » ; Philippe Chardin, « Le roman de formation, le livre et le temps » ; Yves Ménager, « La poésie concentrationnaire et la résistance à la barbarie nazie » ; Pierre Pillu, « L’emprise du texte : l’exemple de Vallès » ; Marie-Madeleine Gladieu, « Écriture et action : l’exemple de Mario Vargas Llosa » ; Pierre-Étienne Heymann, « Qui a peur de Thespis ? » ; Michaël Riffaterre, « Contraintes de lecture : l’ambiguïté » ; Norma N. Holland, « Non pas “Comment ? ”, mais “Qui ?” » ; Jean Bellemin-Noël, « De l’interlecture » ; Philippe Hamon, « Actions » ; Régine Robin, « Kafka et la mémoire » ; Michel Picard, « Lecture de la perversion et perversion de la lecture » ; Sylvie Puech, « Quand les mythes deviennent jeux » ; Philippe Jousset, « Sirènes et Danaïdes. L’information en littérature ».

Pichois, Claude. « En marge de l’histoire littéraire : vers une sociologie historique des faits littéraires », Revue d’histoire littéraire de la France, vol. LXI, n° 1, janvier-mars 1961, p. 48-57.

Pierssens, Michel. Savoirs à l’œuvre : essai d’épistémocritique, Villeneuve d’Asq/Lille, Presses Universitaires de Lille, 1990.

Pigeon, Gerard G. « Dynamics of Alienation in French Black literature », Journal of Black Studies, vol.XVIII, n° 2, décembre 1977, p. 169-188.

Pilloy, Annie. Les compagnes des héros de B.D. : des femmes et des bulles, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1994.

Pinkerneil, Beate et Zmegač, Viktor (dir.). Literatur und Gesellschaft, eine Dokumentation zur Sozialgeschichte der Literatur seit der Jahrhunertwende, Francfort, Athenäum, 1973.

Pinson, Guillaume. Fiction du monde. De la presse mondaine à Marcel Proust, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2008.

Pinson, Guilaume. L’Imaginaire médiatique. Histoire et fiction du journal au XIXe siècle, Paris, Classiques Garnier, coll. « Études romantiques et dix-neuviémistes », 2013.

Pinto, Éveline (dir.). L’écrivain, le savant et le philosophe. La littérature entre philosophie et sciences sociales, Paris, Publications de la Sorbonne, 2003 : Éveline Pinto, « Introduction » ; Christophe Charle, « Le romancier social comme quasi-sociologue entre enquête et littérature : le cas de Zola et de L’Argent » ; Joseph Jurt, « Flaubert et le savoir historique » ; Éveline Pinto, « Virginia Woolf, “le point de vue de l’auteur” et la construction romanesque du monde réel » ; Jacques Bouveresse, « Robert Musil, la tâche de la littérature et la fonction sociale de l’écrivain » ; Jean-Pierre Cometti, « Le roman et l’homme intérieur. Remarques sur la littérature romanesque et l’introspection » ; Yves Michaud, « Les ressources conceptuelles de la littérature : quelques hypothèses (à propos du Meilleur des mondes d’Aldous Huxley) » ; Pascale Casanova, « Littérature et philosophie : malentendu structural et double instrumentalisation. Le cas de Samuel Beckett » ; Jean-Marie Klinkenberg, « Poésie et science : un seul savoir ? » ; Jeffrey Mehlman, « Paul Valéry, entre craniométrie et critique » ; Gisèle Sapiro, « Le principe de sincérité et l’éthique de responsabilité de l’écrivain » ; Anne Simonin, « Le suicide de Pierre Drieu La Rochelle : stratégie littéraire, stratégie judiciaire ? » ; Jean-Pierre Saglas, « Witold Gombrowicz, “sociologue en apesanteur” » ; Anna Boschetti, « Le “formalisme réaliste” d’Olivier Cadiot : une réponse à la question des possibles et du rôle de la recherche littéraire aujourd’hui ».

Piskunov, Vladimir. Tema o Rossii : Rossiia i revoliutsiia v literature nachala XX veka, Moscou, Sov. pisatel’, 1983.

Plant, Marjorie. The English Book Trade: An Economic History of the Making and Sale of Books, Londres, Allen & Unwin, 1965.

Planté, Christine. La petite sœur de Balzac. Essai sur la femme auteur, Paris, Seuil, 1989.

Plasse Bouteyre, Christine. Les écritures autobiographies chez les professeurs de la Sorbonne 1880-1940. Champ universitaire, champ littéraire, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2008.

Plasse Bouteyre, Christine. « Les écritures du moi : conscience de soi et représentations sociales », Sociologie de l’Art - Opus, n° 3 (dossier « La question de la critique (1) »), 2004, p. 103-130.

Plekhanov, Gueorgui. Iskusstvo i literatura, Moscou, Gos. izd-vo khudozh. lit-ry, 1948.

Plekhanov, Gueorgui. Iskusstvo i obchestvennaia zhizn’, Moscou, Izdatel’stvo moskovskogo instituta zhurnalistiki, 1922. (Traduction anglaise : Art and Society, New York (NY), Critic’s Group Series, 1936 (rééd. Londres, Lawrence & Wishart, 1953) ; Traduction française : L’Art et la Vie sociale, introduction par Jean Fréville, Paris, Éditions sociales, 1949.)

Pluvinet, Charline. Fictions en quête d’auteur, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Interférences », 2012.

Poirier, Nicolas. « Espace public et création romanesque », Revue du MAUSS permanente, 9 juin 2014, URL : http://www.journaldumauss.net/?Espace-public-et-creation.

Poirson, Martial. « Un statut socio-économique pour l’auteur de théâtre : Alexis Piron et les cinq figures de l’auteur dramatique en société », XVIII : études sur le XVIIIe siècle, n° 33, 2005, p. 205-216.

Poliak, Claude F. et Pavis, Fabienne. « Romance et ethos populaire. La vie et l’œuvre de Denise Roux, auteur de la presse populaire féminine », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 123 (dossier « Genèse de la croyance littéraire »), juin 1998, p. 65-85.

Poliak, Claude F. Aux frontières du champ littéraire. Sociologie des écrivains amateurs, Paris, Economica, coll. « Études sociologiques », 2006.

Pollack, David. Reading Against Culture: Ideology and Narrative in the Japanese Novel, Ithaca (NY), Cornell University Press, 1992.

Pollak, Ellen. The Poetics of Sexual Myth: Gender and Ideology in the Verse of Swift and Pope, Chicago (IL), University of Chicago Press, 1985.

Pollak, Michel. « Une sociologie en acte des intellectuels », Actes de la recherche en sciences sociales, n°s 36-37 (dossier « La représentation politique (1) »), février-mars 1981, p. 87-103.

Ponton, Rémy. « Programme esthétique et accumulation de capital symbolique : l’exemple du Parnasse », Revue française de sociologie, vol. XIV, n° 2, avril-juin 1973, p. 202-220.

Ponton, Rémy. « Naissance du roman psychologique. Capital culturel, capital social et stratégie littéraire à la fin du XIXe siècle », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 4, juillet 1975, p. 66-81.

Ponzio, Augusto. Segni e contraddizioni fra Marx e Bachtin, Vérone, Bertani, 1981.

Popa, Ioana. Traduire sous contraintres. Littérature et communisme (1947-1989), Paris, CNRS Éditions, 2000.

Popovic, Pierre. La contradiction du poème. Poésie et discours social au Québec de 1948 à 1953, Candiac (Québec), Éditions Balzac, 1992.

Popovic, Pierre, Imaginaire social et folie littéraire. Le second Empire de Paulin Gagne, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2008.

Popovic, Pierre. La mélancolie des Misérables. Essais de sociocritique, Montréal, Le Quartanier, coll. « Erres Essais », 2013.

Pospelov, Guennadi N. « Literature and Sociology », International Social Science Journal, vol. XIX, n° 4, 1967, p. 534-549.

Poster, David William. The Argentine Generation of 1880: Ideology and Cultural Texts, Columbia (MO), University of Missouri Press, 1990.

Potolsky, Matthew. The Decadent Republic of Letters: Taste, Politics, and Cosmopolitan Community from Baudelaire to Beardsley, Philadelphia (PA), University of Pennsylvania Press, 2013.

Poulain, Martine (dir.). Lire en France aujourd’hui, Paris, Éditions du Cercle de la Librairie, 1993 : Martine Poulain, « Avant-propos » ; Roger Chartier, « Textes, imprimés, lectures » ; Francis Marcoin, « Qualités de lecteurs, lecteurs de qualité » ; Michel Peroni, « La lecture, pratique culturelle ou activité de réception ? » ; Anne Kupiec, « Émancipation et lecture » ; Anne-Marie Chartier, « La lecture scolaire entre pédagogie et sociologie » ; François de Singly, « La lecture de livres pendant la jeunesse : statut et fonction » ; Martine Burgos et Jean-Marie Privat, « Le Goncourt des lycéens : vers une sociabilité littéraire ? » ; Jean-Pierre Albert, « Façons d’écrire. Approches anthropologiques de l’écriture ordinaire » ; Jean-Marie Besse, « Culture écrite et “illettrisme” » ; Martine Poulain, « Les publics des bibliothèques ».

Pradeau, Christophe et Samoyault, Tiphaine (dir.), Où est la littérature mondiale ?, Saint-Denis, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « Essais et savoirs », 2005 : Christophe Pradeau et Tiphaine Samoyault, « Introduction » ; Christophe Pradeau, « Présentation de “Philologie de la littérature mondiale” d’Erich Auerbach » ; Erich Auerbach, « Philologie de la littérature mondiale » ; Annie Epelboin, « Littérature mondiale et Révolution » ; Lionel Ruffel, « L’international, un paradigme esthétique contemporain » ; Christophe Pradeau, « Un drakkar sur le lac Léman » ; Judith Schlanger, « Les scènes littéraires » ; Xavier Garnier, « Conditions d’une “critique mondiale” » ; Jérôme David, « Propositions pour une macrohistoire de la littérature mondiale » ; Pascale Casanova et Thiphaine Samoyault, « Entretien sur La République mondiale des lettres ».

Pratiques, n° 32 (Yves Reuter (dir.), dossier « La littérature et ses institutions »), décembre 1981 : Yves Reuter, « Présentation » ; Yves Reuter, « Le champ littéraire : textes et institutions » ; Françoise Doumazane, « Espace à lire : le livre dans la famille » ; Didier Dupont et Jean-Maurice Rosier, « Enquête chez le libraire » ; Jean-Pierre Goldenstein, « Le Panthéon : côté cour, côté jardin » ; Yves Reuter, « La place des écrivains (rapport au succès, à la théorie, au travail d’écriture, aux pseudonymes) » ; Didier Dupont et Jean-Maurice Rosier, « Les contrats d’édition » ; Jean-Pierre Goldenstein, « L’édition, le compte d’auteur, l’auto-édition » ; Françoise Doumazane, « De la production d’une œuvre à sa réception : Élise ou la vraie vie de Claire Etcherelli » ; Yves Reuter, « L’objet livre » ; Jean-Pierre Goldenstein, « Lire les catalogues : des essais pour Montaigne » ; Didier Dupont et Jean-Maurice Rosier, « La publicité littéraire » ; Jacques Dubois, « Analyse de l’institution littéraire : quelques points de repère »).

Pratiques, s 151-152 (Jean-Marie Privat et Marie Scarpa (dir.), dossier « Anthropologies de la littérature »), décembre 2011 : Jean-Marie Privat et Marie Scarpa, « Présentation » ; Pierre Popovic, « La sociocritique. Définition, histoire, concepts, voies d’avenir » ; Philippe Walter, « Les enjeux passés et futurs de l’imaginaire. Mythème, mythanalyse et mythocritique » ; Raymond Michel, « “Il n’y a jamais que des contextes”. Les communautés interprétatives de Stanley Fish » ; Florent Coste, « Littératures et formes de vie » ; Daniel Aranda, « Anthropologie et narratologie croisées. À propos des héros de contes folkloriques » ; Anne Löcherbach, « La Princesse de Clèves et le processus de civilisation » ; Sophie Albert, « Mésusages du don et interventions du surnaturel dans quelques textes des XIIe et XIIIe siècles » ; Jérôme Meizoz, « Ambivalences face à l’écrit sous la IIIe République : de Vallès à Céline » ; Véronique Cnockaert, « “Faire le Prussien”. Lecture ethnocritique de Saint-Antoine de Maupassant » ; Sophie Dumoulin, « Petit écrivain deviendra grand. Rite de passage et ensauvagement dans l’écriture de jeunesse de Victor Hugo » ; Céline Cerny, « Le sacrifice de l’homme sauvage : un regard ethnocritique sur Jean-Luc persécuté de C.F. Ramuz » ; Françoise Ménand Doumazane, « G. Flaubert, C.F. Ramuz : Lectures en spirale. Ethnogénétique du texte littéraire » ; Marceline Laparra, « Le pays où “les rats mangent les chats” ou l’histoire de Gavroche et de l’éléphant » ; Jean-Luc Picard, « Les vieilles questions… Lire Fin de partie au lycée » ; Jean-Marie Privat, Marie-Christine Vinson, « Les mésaventures éditoriales de Toine ou comment déculturer un récit de Maupassant. Dossier iconographique ».

Prendergast, Christopher (dir.). Debating World Literature, New York (NY), Verso, 2004 : Christopher Prendergast, « Introduction » ; Christopher Prendergast, « The World Republic of Letters » ; Stefan Hoesel-Uhlig, « Changing Fields: The Directions of Goethe’s Weltliteratur » ; Peter Madsen, « World Literature and World Thoughts: Brandes/Auerbach » ; Emily Apter, « Global Translatio: The “Invention” of Comparative Literature, Istanbul, 1933 » ; Timothy J. Reiss, « Mapping Identities: Literature, Nationalism, Colonialism » ; Franco Moretti, « Conjectures on World Literature » ; Stephen Heath, « The Politics of Genre » ; Simon Goldhill, « Literary History without Literature: Reading Practices in the Ancient World » ; Benedict Anderson, « The Rooster’s Egg: Pioneering World Folklore in the Philippines » ; Elisa Sampson Vera Tudela, « Hearing Voices: Ricardo Palma’s Contextualization of Colonial Peru » ; Nicholas Dew, « The Order of Oriental Knowledge: The Making of d’Herbelot’s Bibliothèque orientale » ; John Sturrock, « Victor Segalen Abroad » ; Stanley Corngold, « Kafka and the Dialect of Minor Literature » ; Bruce Clunies Ross, « Rhythmical Knots: The World of English Poetry » ; Francesca Orsini, « India in the Mirror of World Ficton ».

Présence francophone, n° 74 (Marie-Hélène Larochelle (dir.),dossier « Identités monstrueuses : violences et invectives dans le roman francophone européen »), 2010 : Marie-Hélène Larochelle, « Présentation » ; Pierre Verdaguer, « Angoisse, misanthropie et violences policières chez San-Antonio » ; David Vrydaghs, « L’irruption de la violence dans Saint-Germain ou la négociation : l’esthétique néoclassique belge en question » ; Yan Hamel, « Mémoire du duel dans À la recherche du temps perdu » ; Marie-Hélène Larochelle et Jean-Pierre Thomas, « Le festin de Chessex ou comment apprêter la littérature suisse » ; Yolande Aline Helm, « Roland Brival et le métissage : un nouvel humanisme » ; Nadia Duchêne, « Je e(s)t l’autre » ; Carla Calargé, « Images de femmes : une H/histoire de la France en Algérie à travers les Carnets d’Orient de Jacques Ferrandez » ; Van Quang Pham, « Scénographie du Domaine maudit de Cung Giu Nguyên » ; Georges Khoriaty, « Références surréalistes dans l’œuvre théâtrale de Georges Schéhadé ».

Prévost, Claude. Littérature, politique, idéologie, préface de Roland Leroy, Paris, Éditions sociales, 1973.

Prévost, Maxime. Rictus romantiques. Politiques du rire chez Victor Hugo, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2002.

Privat, Jean-Marie et Scarpa, Marie (dir.).Horizons ethnocritiques, Nancy, Presses Universitaires de Nancy, coll. « Ethnocritiques. Anthropologie de la littérature et des arts », 2010 : Jean-Marie Privat et Marie Scarpa, « Présentation » ; Véronique Cnockaert, « L’empire au miroir » ; Céline Cerny et Jérôme Meizoz, « L’écrivain et sa jeune fille en fleur » ; François Ménand Doumazane, « L’échappée belle d’Aline » ; Guillaume Drouet, « Se faire sauter la barbe à l’Hôtel Notre-Dame » ; Marie-Christine Vinson, « Le cru et le lu » ; Dominique Maingueneau, « Projet ethnocritique et analyse du discours » ; Yves Vadé, « Passer la frontière de la modernité ? » ; Jacques Dubois, « Que dit le roman sans le dire ? » ; Pierre V. Zima, « Psychanalyse et sociocritique » ; Jack Goody, « Chabert, une affaire classée » ; Jean-Marie Privat et Marie Scarpa, « Le Colonel Chabert ou le roman de la littératie » ; Nicole Belmont, « Les morts n’ont pas toujours tort de revenir » ; Stéphane Vachon, « Chabert sur les chemins de l’ethnocritique » ; Marceline Laparra, « Lectures lycéennes du Colonel Chabert » ; Philippe Hamon, « Postface ».

Privat, Jean-Marie. Bovary / Charivari. Essai d’ethnocritique, Paris, CNRS Éditions, 1994.

Privateer, Paul Michel. Romantic Voices: Identity and Ideology in British Poetry, 1789-1850, Athens (GA), University of Georgia Press, 1991.

Prochasson, Christophe et Rasmussen, Anne. Au nom de la patrie. Les intellectuels et la Première Guerre Mondiale (1910-1919), Paris, La Découverte, coll. « Textes à l’appui », 2010.

Prochasson, Christophe. Paris 1900 : Essai d’histoire culturelle, Paris, Calmann-Levy, 1999.

Proulx, Bernard. Le roman du territoire, Montréal, Université du Québec à Montréal, coll. « Cahiers du Département d’études littéraires », 1987.

Proust, Jacques. « Histoire sociale et histoire littéraire », dans L’histoire sociale, sources et méthodes : Colloque de l’E.N.S. (mai 1965), Paris, Presses Universitaires de France, 1967.

Provenzano, François et Sindaco, Sarah (dir.).La Fabrique du Français moyen. Productions culturelles et imaginaire social dans la France gaullienne (1958-1981), Bruxelles, Le Cri, 2009 : François Provenzano et Sarah Sindaco, « Présentation » ; François Provenzano, « Naissance d’une sociologie française du “moyen” » ; Émilie Brière, « Le petit Nicolas, fils de Français moyens » ; Anne-Hélène Dupont, « Fatalité, égalité, fraternité. Service militaire, chanson et invention du “Français moyen” entre 1958 et 1981 » ; Claudia Bouliane, « Mourir dans la moyenne, à 130 à l’heure » ; Yan Hamel, « On a tué l’homme de la rue » ; Sylvain David, « Quand l’hénaurme se veut moyen : le cas d’Alexandre-Benoît Bérurier » ; Benoît Denis, « L’intellectuel de gauche et le Français moyen. Roland Barthes et la “pensée Greg” » ; Pierre Popovic, « La comédie de la paresse. Un narrataire conjonctuel : le “Français moyen” » ; Sarah Sindaco, « Le Français moyen en Manchette : politique de l’ennui » ; Dominique Rabaté, « L’individu et l’importance collective. Réflexions à partir des Choses de Perec » ; Nelly Wolf, « Écrire en français moyen » ; Marc Angenot, « Postface ».

Provenzano, François. Vies et mort de la francophonie. Une politique française de la langue et de la littérature, Bruxelles, Les Impressions nouvelles, coll. « Réflexions faites », 2011.

Quaghebeur, Marc. Balises pour une histoire des lettres belges de langue française, Bruxelles, Labor, coll. « Espace Nord », 1998.

Québec français, n° 134 (Aurélien Boivin et Jean-François Mostert (dir.), dossier « Sociologie de la littérature »), été 2004 : Gilles Perron, « Enseignement collégial ou secondaire ? la guerre des fédérations » ; Gilles Perron, « La lecture santé ou le régime imaginaire » ; Jean-Claude Corbeil, « Le MULTI, un dictionnaire pragmatique » ; Julie Roberge, « Lire le monde » ; Aurélien Boivin, « Sociologie de la littérature » ; Denis St-Jacques, « La société dans la littérature ou la littérature dans la société ? Définitions et références » ; Steve Laflamme, « Le bogue de l’an deux mille ? » ; Stéphane Desrosiers, « Et nous pourrons nous lever pour aller ailleurs » ; Nadia Tangorra, « Gestionnaires de l’apocalypse ou représentations du morcellement » ; Louis Roussel, « Regard sur le monde de Harry Potter » ; Julien Desrochers, « De l’engagement collectif au repli narcissique » ; Aurélien Boivin, « Un théâtre de marionnettes… au cœur du petit monde ! ».


Rabinowitz, Peter J. Before Reading: Narrative Conventions and the Politics of interpretation, Ithaca (NY), Cornell University Press, 1987.

Racine, Luc et Houle, Gilles. « La littérature et le social : remarques sur l’usage de l’analogie », Sociologie du Sud-Est, n°s 35-36, 1983, p. 45-64.

Racine, Nicole et Trebitsch, Michel (dir.). Intellectuelles : Du genre en histoire des intellectuels, Bruxelles, Éditions Complexe, 2004 : Nicole Racine et Michel Trebitsch, « Présentation » ; Éliane Viennot, « Les intellectuelles de la Renaissance : enjeux et conflits d’une émergence » ; Danielle Haase-Dubosc, « Intellectuelles, femmes d’esprit et femmes savantes au XVIIe siècle » ; Isabelle Brouard-Arends, « De l’auteur à l’auteure, comment être femme de lettres au temps des Lumières ? » ; Antoine Lilti, « La femme du monde est-elle une intellectuelle ? Les salons parisiens au XVIIIe siècle » ; Michelle Perrot, « Les intellectuelles dans les limbes du XIXe siècle » ; Sylvie Chaperon, « Beauvoir à la croisée de l’histoire des femmes et des intellectuels » ; Nathalie Heinich, « Femmes écrivains : écriture et indépendance » ; Annelise Maugue, « Les intellectuelles au miroir du roman français de l’entre-deux-guerres » ; Dorothy Kaufmann, « L’humanisme féminin » ; Delphine Naudier, « La reconnaissance sociale et littéraire des femmes écrivains depuis les années 1950 » ; Nicole Mosconi, « Les femmes et les disciplines instituées » ; Françoise Blum, « D’une guerre à l’autre : itinéraires d’intellectuelles pacifistes » ; Ingrid Galster, « Les chemins du féminisme entre la France et les États-Unis (1947-2000) » ; Anne Boigeol, « La contribution des magistrates au débat sur la justice » ; Claude Piganiol-Jacquet, « Introduire le genre dans ATTAC » ; Michèle Le Dœuff, « Quel retour, pour quel féminisme ? » ; Françoise Thébaud, « L’aventure intellectuelle de l’histoire des femmes en France ».

Radway, Janice. A Feeling for Book: The Book-Of-The-Month Club, Literary Taste, and Middle-Class Desire, Chapel Hill (NC), University of North Carolina Press, 1997.

Radway, Janice. Reading the Romance: Women, Patriarchy, and Popular Literature, Chapel Hill (NC), University of North Carolina Press, 1984.

Rageot, Georges. Le succès : auteurs et public. Essai de critique sociologique, Paris, Alcan, 1906.

Raghava, Sulocana Rangeya. Sociology of Indian Literature: a Sociological Study of Hindi Novels, Jaipur (Inde), Rawat Publications, 1978.

Ragon, Michel. Histoire de la littérature prolétarienne en France : littérature ouvrière, littérature paysanne, littérature d’expression populaire, Paris, Albin Michel, 1974.

Rajotte, Pierre (dir.). Lieux et réseaux de sociabilité littéraire au Québec, Québec, Nota Bene, coll. « Séminaires », 2001 : Alain Viala, « Préface » ; Pierre Rajotte, « Présentation » ; Richard Giguère, « Sociabilité et formation des écrivains de l’entre-deux-guerres. Le cas des réseaux de correspondance d’Alfred Desrochers » ; Cindy Béland, « Salons et soirées mondaines au Canada français : d’un espace privé vers l’espace public » ; Nancy Houle, « La Relève : une revue, un réseau » ; Isabelle Boisclair, « La maison d’édition : lieu(x) de rencontre. Échanges et réseaux autour du collectif féministe du Remue-ménage » ; Frédéric Brisson, « La librairie Déom au début du XXe siècle : l’édification d’un réseau d’influence par le commerce du livre » ; Pierre Rajotte, « Les académies : entre l’hétéronomie et l’autonomie » ; Josée Vincent, « Un premier regroupement “professionnel” d’écrivains au Québec : la section française de la Canadian Authors Association (1921-1935) ».

Rak, Michele. Sette conversazioni di sociologia della letteratura : per une teoria della letteratura della societè industriale avanzata, Milan, Feltrinelli, 1980.

Ramognino, Nicole. Lectures actuelles de l’œuvre de Balzac. Le procès littéraire ou l’extension du domaine du possible, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2006, 2 vol.

Ramsey, Paul. « Literary criticism and sociology », Yearbook of comparative criticism, vol. V, 1973, p. 21-29.

Rancière, Jacques. La nuit des prolétaires, Paris, Fayard, 1981.

Rancière, Jacques.La Parole muette. Essai sur les contradictions de la littérature, Paris, Hachette, 1998.

Rancière, Jacques. Politique de la littérature, Paris, Galilée, 2007.

Rasson, Luc. Châteaux de l’écriture, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « Culture et Société », 1993.

Read, Herbert. Art and Society, Londres, Heinemann, 1937.

Recherches et travaux, n° 82 (Sylvia Disegni et Michela Lo Feudo (dir.), dossier « Littérature et anthropologie »), 2013 : Sylvia Disegni, « Avant-propos » ; Daniel Fabre, « Le dernier des guépards : que partagent l’anthropologie et la littérature ? » ; Marie Scarpa, « De l’ethnologie de la littérature à l’ethnocritique » ; Romano Luperini, « Littérature, anthopologie et critique thématique » ; Vincent Debaene, « Les deux livres de l’ethnographie. Ethnologie et littérature en France entre 1930 et 1955 » ; Alberto Sobrero, « Raconter des histoires est une chose sérieuse : L’Afrique fantôme de Michel Leiris » ; Michela Lo Feudo, « Réalisme et “autre de l’art” dans les Contes de Champfleury » ; Jean-Marie Privat, « Ethnocritique d’une fameuse casquette » ; Silvia Disegni, « Croyances et superstition chez les Goncourt : romanciers et/ou ethnologues » ; Gilles Bonnet, « Cet avalement ritualisé des morts ou comment peut-on être chamane ? Sur L’Enterrement de François Bon » ; Carlo Donà, « La puella venenata entre littérature et anthropologie » ; Marcello Massenzio, « L’éternelle contemporanéité du passé (à propos d’Elie Wiesel) ».

Recherches internationales à la lumière du marxisme, vol. LXXXVII, n° 2 (dossier « Littérature, recherches, fonctions, perspectives »), 1976 : Claude Prévost, « Préface » ; S. Vartazarian, « L’image poétique » ; Iouri Lotman, «Sur le contenu et la structure du concept de littérature » ; D. Likhatchev, « L’avenir de la littérature comme objet de recherche » ; Kazimierz Bartoszynski, « Recherches polonaises sur la communication littéraire » ; J. Lalewicz, « Les mécanismes de communication de la trahison créatrice » ; Dioniz Đurišin, « Racines structurales de la littérature comparée moderne » ; Karlheinz Barck, « Autonomie de la littérature et hostilité du capitalisme envers l’art » ; Dieter Schlenstedt, « La fonction de la littérature : tentatives de définition » ; Winfried Schröder, « Walter Benjamin et le changement de fonction de la littérature à l’époque de l’impérialisme » ; D. Zatouski, « L’art du roman et le XIXe siècle ».

Recherches sociographiques, vol. V, n°s 1-2 (Fernand Dumont et Jean-Charles Falardeau (dir.), dossier « Littérature et société canadiennes-françaises »), 1964 (rééd. Littérature et société canadiennes-françaises, Québec, Presses de l’Université Laval, 1964) : Fernand Dumont et Jean-Charles Falardeau, « Avant-propos » ; Paul Wyczynski, « Histoire et critique littéraires au Canada français » ; Benoît Lacroix, « Commentaire » ; Claude Corrivault, Gérald Fortin, Yves Martin, Jean-Paul Montminy et Marc-Adélard Tremblay, « Une enquête : le statut de l’écrivain et la diffusion de la littérature » ; Léopold Lamontagne, « Les courants idéologiques dans la littérature canadienne-française du XIXe siècle » ; Jean-Charles Bonenfant, « Commentaire » ; Jean-Charles Falardeau, « Les milieux sociaux dans le roman canadien-français contemporain » ; Marcel Rioux, « Commentaire : Aliénation culturelle et roman canadien » ; Michel van Schendel, « L’amour dans la littérature canadienne-française » ; Gilles Marcotte, « La religion dans la littérature canadienne-française » ; Jean Filiatrault, « Quelques manifestations de la révolte dans notre littérature romanesque récente » ; Hubert Aquin, Claude Jasmin et Georges-André Vachon, « Commentaires » ; Clément Lockquell, « Intuition et critique littéraire » ; Eva Kushner, « Commentaire : Critique créatice, critique responsable » ; Fernand Dumont, « La sociologie comme critique de la littérature » ; Jeanne Lapointe, « Commentaire » ; Georges-André Vachon, « Conclusions et perspectives ».

Recherches sociographiques, vol. XLIV, n° 3 (Micheline Cambron (dir.), dossier « Sciences sociales et littérature »), septembre-décembre 2003 : Micheline Cambron, « Présentation : sciences humaines et littérature. Conflits et complémentarité » ; Lucie Robert, « Sa vie n’est pas son œuvre. Figures féminines dans les vies québécoises » ; Olivier Hubert, « Littérature, représentations de soi et mobilité sociale dans le Québec du XIXe siècle » ; Michel Lacroix, « Littérature, analyse de réseaux et centralité : esquisse d’une théorisation du lien social concret en littérature » ; Jean-François Côté, « Littérature des frontières et frontières de la littérature : de quelques dépassements qui sont aussi des retours » ; Marc Brosseau et Micheline Cambron, « Entre géographie et littérature : frontières et perspectives dialogiques ».

Redon, Gaëlle. « Le choix d’une pièce de théâtre : trois étapes à l’interprétation », Sociologie de l’Art - Opus, n° 14 (dossier « Les mondes de l’interprétation »), 2009, p. 35-52.

Redon, Gaëlle. Sociologie des organisations théâtrales, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2006.

Regards sociologiques, n° 33-34 (dossier « Les champs artistiques »), 2007 ; partim : Christian de Montlibert, « La culture et le marché » ; Isabelle Kalinowski, « La sociologie de l’art : l’œuvre stéréotype » ; Simon Borja, « Production de l’art : éléments théoriques pour l’élaboration scientifique d’une Sociologie-Critique de l’art » ; Claire Ducournau, « La scène énonciative des Soleils des indépendances à celle d’Allah n’est pas obligé. Comment la consécration d’Ahmadou Kouroma a-t-elle rejailli sur son écriture ? » ; Ioana Popa, « Politique des éditeurs ou politiques éditoriales ? Logiques d’importation en France des littératures d’Europe de l’Est à partir des années 70 ».

Regards sociologiques, n°s 37-38 (dossier « Production culturelle et ordre symbolique »), 2009 : Johan Heilbron et Gisèle Sapiro, « Production culturelle et ordre symbolique » ; Georges Steinmetz, « Pour une sociologie transdisciplinaire et non-impériale » ; Simon Borja et Séverine Sofio, « Productions artistiques et logiques économiques : quand l’art entre en régime entrepreneurial » ; Pierig Humeau et Yechezkel Rachamim, « Quand le chercheur est “one of the boys”… » ; Camille Mazé, « Les “musées de l’Europe”, outils de production d’un ordre symbolique européen ? » ; Clément Beaufort, « Le sous-champ de l’objet primitif. Eléments introductifs à une sociologie du musée du Quai Branly » ; Sandra Fontanaud, « La généalogie, une pratique culturelle » ; Mathieu Hauchecorne, « Libéral-communiste ? Chiche ! Les usages des “théories de la justice” chez les intellectuels marxistes français » ; Eric Brun, « L’internationalisation des avant-gardes littéraires et artistiques. Le cas de “l’Internationale situationniste” » ; Gisèle Sapiro, « Antisémitisme et antiféminisme dans le champ intellectuel » ; Claire Ducournau, « Des consécrations sous conditions. Trois cas d’écrivaines africaines contemporaines : Ken Bugul, Calixthe Beyala, Fatou Diome » ; Vanessa Gémis, « Discours croisés de femmes écrivains belges (1880-1940). Entre image de soi et représentations collectives » ; Johannes Angermüller, « Citer les autorités du discours intellectuel. Tel Quel et la création de la Théorie ».

Regev, Menahem. Sifrut yeladim, hishtakfuyot : hevrah, ideologyah vaarakhim be-sifrut yeladim Yisraelit, Tel Aviv, Ofir, 1992.

Reichardt, Rolf. « Zu einer Sozialgeschichte der französischen Aufklärung. Ein Essay », Francia, vol. V, Munich, 1977, p. 231-249.

Reiss, Timothy J. « Société, discours, littérature : de l'histoire discursive », Texte, n°s 5-6 (Fredric Jameson (dir.), dossier « Théories du texte »), 1986-1987, p. 151-180.

Renault, Gregory. « Over the Rainbow: Dialectic and Ideology in The Wizard of Oz », Praxis, n° 4, 1978, p. 169-180.

Reuter, Yves. Texte/idéologie dans La Chute de Camus, Paris, Minard, coll. « Archives des Lettres modernes », 1980.

Revault d’Allonnes, Olivier. La création artistique et les promesses de la liberté, Paris, Klincksieck, 1971.

Revault d’Allonnes, Olivier et al. Esthétique et marxisme, Paris, Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1974 : Olivier Revault d’Allonnes, « La création artistique et les promesses de la liberté » ; Madeleine Rebérioux, « Avant-garde esthétique et avant-garde politique : le socialisme français entre 1890 et 1914 » ; Anatole Kopp, « Architecture et vie sociale : actualité des années 20 » ; Hélène Parmelin, « Libertés et liberté de création » ; Maurice Audebert, « L’impasse de la culture » ; Jean-Michel Palmier, « Goldmann vivant » ; « Histoire de l’art et marxisme (table ronde) » ; « Art d’élite, art de masse, anti-art (table ronde) ».

Revue d’histoire littéraire de la France, n° 110 (José-Luis Diaz (dir.), dossier « Les sociabilités littéraires au XIXe siècle »), 2010 : José-Luis Diaz, « Présentation » ; José-Luis Diaz, « Les sociabilités littéraires autour de 1830 : le rôle de la presse et de la littérature panoramique » ; Anthony Glinoer, « Sociabilité et temporalité : le cas des cénacles romantiques » ; Vincent Laisney, « Cénacles et café littéraires : deux sociabilités antagonistes » ; Marie-Ève Thérenty, « Les “boutiques d’esprit” : sociabilités journalistiques et production littéraire (1830-1870) » ; Anne Geisler-Szmulewicz, « Naissance et renaissance d’une “camaraderie” : le petit cénacle dans Histoire du romantisme de Théophile Gauthier » ; Guillaume Pinson, « Imaginaire des sociabilités et culture médiatique au XIXe siècle » ; Simone Perrier, « Ronsard et sa bande » ; Cyril Chervet, « De l’ironique à l’age classique : aspects moraux et théâtraux » ; Dominique Quéro, « Correspondance inédite de l’Abbé Aunillon avec Adrienne Lecouvreur, Voltaire et madame de Graffigny ».

Revue d’histoire du XIXe siècle, n° 19 (Dominique Kalifa (dir.), dossier « Aspects de la production culturelle au XIXe siècle »), 1999 : Dominique Kalifa, « L’ère de la culture-marchandise » ; Alain Vaillant et Éric Terouanne, « Le roman au XIXe siècle ou la littérature-livre » ; Anne-Claude Ambroise-Rendu, « Les journaux du printemps 1848 : une révolution médiatique en trompe-l’œil » ; Isabelle Olivero, « “Bibliothèques” et collections au XIXe siècle : essai de périodisation comparée » ; Jean-Claude Yon, « L’industrialisation de la production théâtrale : l’exemple de Scribe et de ses collaborateurs » ; Emmanuel Pernoud, « Peindre la foule. Un aspect du dessin satirique fin de siècle et ses relations avec la scène artistique ».

Revue de l’Institut de sociologie, n° 2 (dossier « Problèmes d’une sociologie du roman »), 1963 : Lucien Goldmann, « Introduction aux problèmes d’une sociologie du roman » ; Georges Lukács, « La forme intérieure du roman » ; « Conditionnement et signification historico-philosophique du roman » [textes constituant les ch. 4 et 5 de la première partie de La Théorie du roman] ; René Girard, « De la Divine Comédie à la sociologie du roman » ; Erich Köhler, « Les romans de Chrétien de Troyes » ; Lucien Goldmann, « Introduction à une étude structurale des romans de Malraux » ; Michel Bernard, « L’œuvre romanesque de Malraux vue à travers la presse de l’entre-deux-guerres » ; Nathalie Sarraute, « Nouveau roman et réalité » ; Alain Robbe-Grillet, « Nouveau roman et réalité » ; Lucien Goldmann, « Nouveau roman et réalité ».

Revue de l’Institut de Sociologie, n° 3 (dossier « Sociologie de la littérature. Recherches récentes et discussions »), 1969 (rééd. Sociologie de la littérature. Recherches récentes et discussions, Bruxelles, Éditions de l’Institut de Sociologie, 1970) : Lucien Goldmann, « Le théâtre de Genet. Essai d’étude sociologique » et « Microstructures dans les vingt-cinq premières répliques des Nègres de Jean Genet » [repris dans Structures mentales et création culturelle, Anthropos, 1970] ; Lucien Goldmann et al., « Éloges III » et « La Gloire des Rois » [Saint-John Perse] ; Lucien Goldmann et Norbert Peters, « “Les chats” » ; Willy Delsipech, « “Les chats” : essai d’analyse formelle » ; Jacques Leenhardt, « Sémantique et sociologie de la littérature » ; Nicolas Bonhôte, « Aperçus sur une analyse sociologique de l’œuvre de Marivaux » ; Bernard Laudy, « La vision tragique de Madame de Lafayette ou un jansénisme athée » ; Annie Goldmann, « Les déserts de la foi (Bunuel, Pasolini, Godard) » ; Lucien Goldmann, « Note sur quatre films de Godard, Bunuel et Pasolini » ; Georges Huaco, « Sociologie du roman : le roman mexicain, 1915-1962 » ; Jack Warwick, « Un cas type d’application de la méthode sociologique : les écrivains canadiens-français et leur situation minoritaire » ; Michel Brûlé, « Introduction à l’univers de Marie-Claire Blais » ; Lucien Goldmann, « Notes sur deux romans de Marie-Claire Blais » ; J. Elsberg, « La sociologie dans l’étude bourgeoise contemporaine de la littérature » ; Lucien Goldmann, « Le dieu caché, la “nouvelle critique” et le marxisme ».

Revue de l’Institut de Sociologie, n°s 3-4 (dossier « Hommage à Lucien Goldmann »), 1973 : Roger Lallemand, « En guise d’introduction » ; Lucien Goldmann, « Lukács et Heidegger » ; Lucien Goldmann et Theodor Adorno, « Discussion extraite des actes du second colloque international sur la sociologie de la littérature tenu à Royaumont » ; Herbert Marcuse, « Some general remarks on Lucien Goldmann » ; Jean Piaget, « Bref témoignage » ; Jean Duvignaud, « Goldmann et la “vision du monde” » ; Jacques Leenhardt, « À propos de Marxisme et sciences humaines » ; György Lukács, « Remarques sur la théorie de l’histoire littéraire » ; Erich Köhler, « Le hasard littéraire, le possible, la nécessité » ; Annie Goldmann, « Salammbô ou l’histoire absente » ; Agnès Krutwig Caers, « La vision du monde dans les Petits poèmes en prose de Baudelaire » ; Geneviève Mouillaud, « Roman » ; Linda Rudich et Norman Rudich, « Eugénie Grandet martyr du capitalisme » ; Youssef Ishaghpour, « Citizen Kane et les antinomies de la pensée bourgeoise » ; Françoise Gaillard, « Le Roi est mort. Note sur la vision du monde dans un drame de Ionesco » ; E. Esaer, « G. Lukács, L. Goldmann : l’aventure discursive » ; Edward Tell, « Bibliographie de Lucien Goldmann ».

Revue de l’Institut de sociologie, n°s 3-4 (dossier « Littérature – enseignement – société II. La société : de l’école au texte »), 1980 : Rudolf Heyndels, « Ouverture : sociocritique et actualisation du texte littéraire » ; Claude Javeau, « Pourquoi pas la littérature ? » ; Jacques Sojcher, « Théorème pour un enseignement de la littérature et de la philosophie » ; Marcel Voisin, « Pourquoi étudier des textes littéraires ? » ; A. Botte, « Un enseignement humaniste de la littérature ? » ; M.-P. Schmidt, « La pédagogie des “classiques” : quelques dysfonctionnements » ; Jean-Maurice Rosier, « Pour une lecture renouée : Mariages de Charles Plisnier » ; Alain Goldschläger, « Sémiotique et pédagogie » ; Yves Chevrel, « Traduction et enseignement de la littérature » ; Nicole Gueunier, « La nécessité pédagogique d’une actualisation des textes littéraires s’impose-t-elle ? » ; R. Poupart, « Des textes “paralittéraires” aux textes littéraires par le rapport intertextuel » ; Albert Mingelgrün, « Actualiser le texte littéraire » ; P. M. Fine, « De l’esprit des textes : vers une pédagogie de l’actualisation de la littérature » ; Claudia Labrosse, « Le pouvoir d’actualiser » ; Jacques Leenhardt, « Subjectivité, intrasubjectivité et signification » ; Erich Köhler, « Principes historico-sociologiques et science littéraire » ; Charles Castella, « Les contes et nouvelles “réalistes” de Maupassant : esquisse d’une analyse socio-génétique sur l’échantillon du contexte familial/conjugal » ; Miklos Szabolcsi, « Groupe, école, courant » ; Adrian Marino, « Le cycle social de l’avant-garde » ; Jacques Dubois, « L’institution littéraire : autonomie relative et facteurs de déstructuration » ; Marc Angenot, « La science-fiction : genre et statut institutionnel » ; Stéphane Sarkany, « Phœbe évanouie ou l’usage social d’un mythe » ; Alain Viala, « L’édition des “classiques” : quelques choix » ; Alain Baudot, « Vers une épistémologie des “études francophones” » ; Roger Deldime, « La communication théâtrale. Approches psychosociologique, sémantique et sémiologique » ; Roger Deldime, « Alternatives théâtrales ».

Revue de l’Institut de Sociologie, n°s 3-4, (dossier « Récit policier et construction du social »), 1989 : Michel Dubuisson, « Mort aux doyens ! » ; Gabriel Thoveron, « Le roman policier comme parallèle du fait divers » ; Pascale Leroy, « Du journalisme au roman policier : le cas de Simenon et de Steeman » ; Marc Lits, « Le fait divers dans le récit d’énigme ou le texte volé » ; Jacques Dubois, « Œdipe femme chez Japrisot » ; Albert Mingelgrün, « Léo Malet revisité par Tardi » ; Jean-Maurice Rosier, « Le roman policier : une littérature de contrebande ».

Revue de l’Institut de Sociologie, n° spécial (dossier « Situations de l’écrivain francophone »), 1990-1991 : Paul Aron, « Présentation » ; Denis Saint-Jacques, « Vers une unification du champ littéraire de la francophonie » ; Alain Viala, « Regards-limites sur l’institution » ;  Fritz Peter Kirsch, « Faut-il “francophoniser” l’histoire littéraire de l’hexagone ? Sur le “cas” Victor Hugo » ; Pierre Mertens, « Du retour à l’autobiographie » ; Madeleine Frédéric, « Rhétorique du dysfonctionnement chez Blaise Cendrars » ; Lise Gauvin, « La surconscience linguistique de l’écrivain francophone. Position des revues québécoises » ; Pierre-André Rieben, « L’irrégularité en Suisse romande » ; Rainier Grutman, « L’écrivain flamand et ses langues. Note sur la diglossie des périphéries. » ; Charles Bonn, « L’irrégularité de l’écrivain maghrébin francophone. Nedjmade Kateb Yacine dans le contexte des années cinquante » ; Peter Van Den Heuvel, « Innovations maghrébines : le discours extatique (Le livre du sang d’Abdelkébir Khatibi) » ; Lilyan Kesteloot, « L’influence des langues africaines sur la littérature africaine d’expression française » ; Ingse Skattum, « Pour une lecture ethnolinguistique de la littérature africaine » ; Bernard Baritaud, « De Dakar Matin au Soleil : les avatars de la page littéraire d’un quotidien national » ; Yves Bridel, « Le livre francophone et les médias audiovisuels suisses français. Quelques données et quelques réflexions » ; Jeanne-Marie Clerc, « La réception du cinéma des pays francophones par la critique française » ; Pierre Lexert, « À propos des Cahiers du Ru. D. Nasta, À la recherche de l’identité perdue. Analyses de deux films français des années quatre-vingt : Diva et La Discrète » ; Robert Schwartzwald, « Du ressentiment à la cession altruiste : une trilogie filmique de Denys Arcand » ; Jean-Marie Klinkenberg, « Conclusions ».

Revue de l’Université libre de Bruxelles, n°s 3-4 (Ralph Heyndels (dir.), dossier « Littérature, enseignement, société. Lire le texte littéraire »), 1979 : Marcel Voisin, « Préface » ; Ralph Heyndels, « Avant-propos : Résistance et richesse du texte/limites de la signification » ; Roland Mortier, « La littérature des “lumières” comme moyen de communication » ; Nicolas Bohôte, « Histoire et texte. L’autobiographie chez Jean-Jacques Rousseau » ; Jean Starobinski, « André Chenier et la personnification de la Poésie » ; Pierre V. Zima, « L’histoire dans le texte » ; Raymond Trousson, « Des archétypes culturels à l’histoire » ; Claude Duchet, « Enjeux idéologiques de la mise en texte » ; Jean V. Alter, « Sociologie du déguisement : lecture créatrice » ; Raymond Mahieu, « Voyage extraordinaire et terminologie commune. Du “pittoresque” dans le Voyage au centre de la terre » ; Georges Cesbron, « Notes sur l’imagination terrienne du Corps dans Vendredi ou les limbes du Pacifique de Michel Tournier » ; Hans-George Ruprecht, « Conditions sémiotiques d’un intertexte : le modernisme de Julián del Casal » ; Elsa Dehennin, « Le nouveau roman hispano-américain au carrefour de la référence et de la différence » ; Marc Jimenez, « Réception et interprétation actuelles de l’École de Francfort. Sur l’esthétique d’Adorno » ; Françoise Gaillard, « Critique (ou crise ?) du sujet » ; Michaël Löwy, « Le jeune Lukàcs et Dostoievski » ; Peter Bürger, « Théorie de l’avant-garde et théorie de la littérature » ; François Moreaux-Dupuis, « Doris Lessing, une voix forte et personnelle » ; Jacques Sojcher, « Mémoire jamais perdue, oubli toujours revenant » ; Eddy Devolder, « Entretien avec Georges Jeanclos ».

Revue des sciences humaines, n° 151 (dossier « L’Inscription de l’idéologie dans la littérature »), juillet-septembre 1973 : Wolfgang Babilas, « Le collage dans l’œuvre critique et littéraire d’Aragon » ; Claude Buridant, « Motifs et formules dans La conquête de Constantinople de Villehardouin » ; Philippe Bonnefis, « Faisons carrément l’éloge de l’arraignée » ; Jean-Luc Lemichez, « Origines inscrites » ; Gérard Farasse, « Héliographie » ; Françoise Gaillard, « Quelques notes pour une lecture idéologique de Madame Bovary » ; Ruth Amossy, « Un procédé du récit réfléchi : les allusions à Rimbaud dans Un Beau Ténébreux » ; Jean Decottignies, « Propos théoriques ».

Revue des sciences humaines, n° 165 (dossier « Le Social, l’imaginaire, le théorique ou la scène de l’idéologie »), 1977 ; Maurice Roelens, « Un texte, son “histoire” et l’histoire – “L’Hôte” d’Albert Camus » ; Jacques Wagner, « Code et Histoire dans Jacques le fataliste » ; Pierre Delcambre, « Formes et postures de reproduction » ; Anne Ubersfeld, « Le portrait du peintre » ; Jean-Louis Backès, « Le fonctionnement idéologique des textes » ; Françoise Gaillard, « La liquidation de l’héritage kantien (Propositions schématiques pour un débat) » ; Irène Tschinka, « Objet : Ma jauge et mon gibet. Bauge à quoi j’obéis » ; Georges Benrekassa, « À propos d’un texte de Rousseau. Lieu de l’écriture, place de l’idéologie ? » ; Brigitte Legars et Jean Thibaudeau, « Pour la lecture de Endless Night » ; Charles Grivel, « Maria. De la construction d’un sujet idéologique rentré » ; Jean Decottignies, « Syntaxe et Solécisme » ; Philippe Bonnefis, « Clair-obscur » ; Alain Busine, « Peuple et famille » ; Jean-Louis Bachellier, « L’image de la biographie » ; Michèle Hirsch, « Questions à Indiana » ; Paul Pelckmans, « Les jeux du temps et de la mort (L’épisode de la mort de Van Hulle dans Le Carillonneur de George Rodenbach) ».

Revue des sciences humaines, n° 177 (Françoise Gaillard et Charles Grivel (dir.), dossier « L’effet de lecture »), 1980 : Françoise Gaillard et Charles Grivel, « L’effet de lecture [présentation] » ; Hans-Robert Jauss, « Sur l’expérience esthétique en général et littéraire en particulier (entretien avec C. Grivel) » ; Lucien Dällenbach, « Réflexivité et lecture » ; Jacques Leenhardt, « Au principe actif de la lecture. Introduction à la sociologie de la lecture » ; Jean Ricardou, « Pour une lecture rétrospective » ; Frans Rutten, « Sur les notions de texte et de lecture en critique littéraire » ; Charles Grivel, « Monomanie de la lecture » ; Ross Chambers, « La lecture comme hantise : Spirite et Le Horla » ; Paul Zumthor, « Le Perceval d’Eric Rohmer (note pour une lecture) » ; François Rivière, « Lire entre les livres ».

Revue des Sciences humaines, n° 218 (Catherine Halpern (dir.), dossier « La littérature, fenêtre sur le monde »), août-septembre 2010 : Héloïse Lhérété, « Pourquoi lit-on des romans ? » ; Catherine Halpern, « La littérature nous rend-elle meilleurs ? » ; Jean-François Dortier, « Bienvenue dans mon cerveau. Les romans de la vie intérieure » ; Philippe Corcuff, « Le polar américain, reflet des fragilités sociales » ; Anne Barrière et Danilo Martuccelli, « Le roman, laboratoire sociologique » ; Patrick Boucheron, « Ce que la littérature comprend de l’histoire » ; Edwige Chirouter, « À quoi pense la littérature de jeunesse ? ».

Revue des Sciences Humaines, n° 299 (Émilie Brière et Mélanie Lamarre (dir.), dossier « Le roman parle du monde. Lectures sociocritiques et sociologiques du roman contemporain »), octobre 2010 : Mélanie Lamarre, « “Un roman parle du monde” » ; Pierre Popovic, « La sociocritique : présupposés, visées, cadre heuristique – L’École de Montréal » ; Émilie Brière, « Le roman par la sociologie. Entretien avec Nathalie Heinich » ; Sarah Sindaco et Benoît Denis, « Bourdieu est-il Bon? L’entrevue en science sociale et en littérature » ; Isabelle Charpentier, « Annie Ernaux ou l’art littérairement distinctif du paradoxe » ; Perrine Parageau, « Quand l’enfant disparaît. Le récit d’enfance contemporain » ; Francine Dugast-Portes, « Les Années d’Annie Ernaux entre littérature et ethnologie » ; Sylvain David, « Le spectre des marques. Plateforme de Michel Houellebecq » ; Pierre Dos Santos, « Le prophétisme littéraire. Michel Houellebecq et Maurice G. Dantec » ; Émilie Brière, « Christophe Donner subversif ? » ; Mélanie Lamarre, « Un “patriote déçu”. Sur trois romans d’Olivier Rolin ».

Revue française de sociologie, vol. XXVII, n° 3 (Jean-Claude Chamboredon (dir.), dossier « Sociologie de l’art et de la littérature »), juillet-septembre 1986 ;  partim : Jean-Claude Chamboredon, « Production symbolique et formes sociales » ; Françoise Benhamou, « Le marché du livre : un état des travaux ».

Revue Internationale des sciences sociales, vol. XIX, n° 4 (dossier « Sociologie de la création littéraire »), 1967 : Lucien Goldmann, « La sociologie de la littérature : situation actuelle et problèmes de méthode » ; Jacques Leenhardt, « La sociologie de la littérature : quelques étapes de son histoire » ; Guennadi N. Pospelov, « Littérature et sociologie » ; Umberto Eco, « Rhétorique et idéologie dans les Mystères de Paris » ; György Lukács, « Minna von Barnhelm, de Lessing » ; Geneviève Mouillaud, « Sociologie des romans de Stendhal : premières recherches » ; Mathias Waltz, « Quelques réflexions méthodologiques suggérées par l’étude de groupes peu complexes : esquisse d’une sociologie de la poésie amoureuse au Moyen-âge ».

Riazanov, David. « Communication sur l'héritage littéraire de Marx et Engels », L'Homme et le société, vol. 7, n° 1, 1968, p. 255-268.

Ribard, Dinah et Schapira, Nicolas (dir.). On ne peut pas tout réduire à des stratégies, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Les littéraires », 2013 : Dinah Ribard et Nicolas Schapira, « Introduction » ; Pascal Girard, « “J’y pense même en mangeant.” Peut-on lire des stratégies dans les Indipetae des jésuites d’Espagne et de Sardaigne du XVIIe siècle ? » ; Jean-Luc Chappey, « Nouveaux regards sur les “girouettes”… écritures et stratégies intellectuelles en Révolution » ; Dinah Ribard, « La création des chaires de droit français (1679). Stratégies, événement et historie sociale » ; Christian Jouhaud, « L’action rendu visible comme stratégie par son écriture. Marie Du Bois et la maison du Poirier (1649) » ; Bérengère Parmentier, « Les moyens et les fins : quelques remarques sur les connotations de la notion de stratégie. Autour du cas de François Davant » ; Nicolas Schapira, « Trajectoire d’auteur, trajectoire de secrétaire. Livre et stratégie dans la société du XVIIe siècle » ; Héloïse Hermant, « Campagnes épistolaires et négociation politique : l’imparable “stratégie” d’ascension politico-sociale de don Juan José de Austria ? » ; Gisèle Sapiro, « Stratégies d’écriture et responsabilité auctoriale » ; Alain Viala, « Des stratégies dans les Lettres ».

Ricciardi, Giovanni. Lineamenti di una sociologia della produzione artistica e letteraria, Naples, Liguori, 1974.

Ricken, Ulrich. « La description littéraire des structures sociales : essai d’une approche sémantique », Littérature, n° 4 (dossier « Sémantique de l’œuvre littéraire »), décembre 1971, p. 53-62.

Rieuneau, Maurice. Guerre et révolution dans le roman français de 1919 à 1939, Paris, Klincksieck, 1974.

Riffaterre, Michel. La Production du texte, Paris, Seuil, 1979.

Rigogne, Thierry. Between State and Market: Printing and Bookselling in Eighteenth-century France, Oxford, Voltaire Foundation, coll. « Studies on Voltaire and the Eighteenth Century », 2007.

Rippere, Victoria L. « Towards an Anthropology of Literature », Yale French Studies, n°s 36-37, 1966, p. 243-251.

Rivalan Guégo, Christian et Nicoli, Miriam (dir.). La collection. Essor et affirmation d’un objet éditorial, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Interférences », 2014.

Rivista di Sociologia, vol. XIII, n° 29 [actes du colloque de sociologie de la littérature tenu à Rome], 1975 : Graziella Pagliano-Ungari et al., « L’Insegnamento della sociologia della Letteratura nelle Universita italiene » ; EnzoGolino, « Ricerca sociologica e Letteratura »;GiuseppeIzzi, « La critica stilistica in Italia e la sociologia della Letteratura » ; ArnaldoCeccaroni, « Psicanalisi e Sociologia della Letteratura » ; Luigi M. Lombardi Satriani, « Folklore e sociologia della Letteratura » ; GiovanniLa Guardia, « Un Centro di ricerca : l’I.L.T.A.M. di Bordeaux » ; Fernando Ferrara et al., « Sociologia della Letteratura e Didattica della Storia letteraria ».

Rizvi, Sayid Nazar Abbas. The Sociology of the Literature of Politics: Edmund Burke, Salzbourg, Institut für Anglistik und Amerikanistik, 1982.

Robert, Lucie. L’Institution du littéraire au Québec, Québec, Presses de l’Université Laval, 1989.

Robin, Régine. « Le discours social et ses usages », Cahiers de recherche sociologique, vol. II, n° 1, 1984, p. 5-17.

Robin, Régine. Le réalisme socialiste : une esthétique impossible, Paris, Payot, 1986.

Robin, Régine. Le roman mémoriel : de l’histoire à l’écriture du hors-lieu, Longueuil, Le Préambule, 1989.

Robin, Régine. Le golem de l’écriture : de l’autofiction au cybersoi, Montréal, XYZ, 1997.

Robine, Nicole. « The work of l’Institut de Littérature et Techniques Artistiques de Masse (I.L.T.A.M., Bordeaux) », Mosaic, vol. V, n° 2, 1971, p. 169-171.

Robine, Nicole. Lire des livres en France des années 1930 à 2000, Paris, Cercle du livre de France, 2000.

Roche, Daniel. Le Siècle des Lumières en province : académies et académiciens provinciaux, 1689-1789, Paris/La Haye (Pays-Bas), Mouton, 1978, 2 vol.

Roche, Daniel. Les républicains des lettres : gens de culture et Lumières au XVIIIe siècle, Paris, Fayard, coll. « Nouvelles études historiques », 1988.

Rockwell, Joan. Fact in Fiction: The Use of Literature in the Systematic Study of Society, Londres, Routledge & Kegan Paul, 1974.

Roelens, Rodolphe. « Les avatars de la médiation dans la sociologie de Lucien Goldmann », L’Homme et la société, n° 15, janvier-mars 1970, p. 295-316.

Rogerat, Marie-Claude. Les biographies d’artistes. Auteurs, personnages, public, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2010.

Rogers, Mary F. et Simpson, Charles R. Novels, Novelists, and Readers: Toward a Phenomenological Sociology of Literature, Albany (NY), State University of New York Press, 1991.

Rohrbach, Véronique. Politique du polar. Jean-Bernard Pouy, préface de Jérôme Meizoz, Lausanne, Éditions Archipel, 2007.

Roman et société. Colloque de la Société d’Histoire littéraire de la France, 6 novembre 1971, Paris, Armand Colin, 1973 : Jean Gaulmier, « Roman et connotations sociales : Mathilde de Mme Cottin » ; Rose Fortassier, « Du mémorialiste au romancier : Balzac lecteur de Saint-Simon » ; Pierre-Georges Castex, « Réalités politiques dans Le Rouge et le Noir » ; Georges Lubin, « George Sand et la révolte des femmes contre les institutions » ; Claude Duchet, « Réflexions sur les rapports du roman et de la société » ; Henri Mitterand, « Un anti-Germinal : l’évangile social de Travail » ; Serge Gaubert, « Proust : la médecine et les médecins. Profession et création » ; Jean-Yves Tadié, « Le roman de Proust et la société » ; Michel Launay, « Sourire et société dans le roman français de Proust à Aragon ».

Romantisme, n° 39 (dossier « Poésie et société »), 1983 : Michel Delon, « Poésie satirique et débat idéologique à l’aube du XIXe siècle » ; Hartmut Stenzel et Heinz Thoma, « Poésie et société dans la critique littéraire du Globe » ; René Garguilo, « Un paternalisme littéraire : Chateaubriand, Lamartine, Hugo et la littérature prolétarienne » ; Gerhard Goebel, « “Poésie” et “littérature” chez Baudelaire et Mallarmé. Analyse du changement d’un concept » ; Edgard Pich, « Pour une définition de la poésie comme phénomène social au XIXe siècle » ; Erich Köhler, « Alphonse de Lamartine : “L’isolement”. Essai d’une interprétation socio-sémiotique » ; Annie Becq, « Le discours idéologique à l’épreuve du poème : “La Sauvage” d’Alfred de Vigny » ; Hermann H. Wetzel, « Un texte opaque et son interprétation socio-historique : “Barbare” de Rimbaud » ; Claude Abastado, « Préludes autobiographiques de Jules Laforgue : anamorphose d’un mythe et dérive d’une écriture ».

Romantisme, n° 47 (dossier « Le livre et ses lectures »), 1985 : William Paulson, « Propriété littéraire et parole traditionnelle : un inédit de Ballanche » ; Pierre-Simon Ballanche, « Essai sur la propriété littéraire » ; Pierre Michel, « Prenez et lisez ! Lamartine et le livre populaire » ; Pierre Orecchioni, « Note sur les romans de 1830 » ; Roland Chollet, « Le commerce de la lecture à Paris sous la Restauration » ; Richard Sieburth, « Une idéologie du lisible : le phénomène des Physiologies » ; Luigi Mascili Migliorini, « L’organisation du travail intellectuel en Italie pendant la Restauration : le “gabinetto Scientifico Letterario” de J.-P. Vieusseux à Florence » ; David Bellos, « Édition de l’histoire/histoire de l’édition. Le cas Michelet » ; Hubertus von Amelunxen, « Quand la photographie se fit lectrice : le livre illustré par la photographie au XIXe siècle » ; Fritz Nies, « La femme-femme et la lecture, un tour d’horizon iconographique » ; Joëlle Mertès-Gleize, « Lectures romanesques ».

Romantisme, n° 145 (Jean-Marie Privat et Marie Scarpa (dir.), dossier « Ethnocritique de la littérature »), 2009 : Jean-Marie Privat et Marie Scarpa, « Présentation. La culture à l’œuvre » ; Guillaume Drouet, « Les voi(e)x de l’ethnocritique » ; Marie Scarpa, « Le personnage liminaire » ; Véronique Cnockaert, « L’empire de l’ensauvagement : Adieu de Balzac » ; Sabine Ricote, « Jean des Styles. Des “Lavandières” à “Jean des Tilles” d’Aloysius Bertrand » ; Marie-Christine Vinson, « Comment Gaspard, Rémi, Clopinet apprirent à lire et ce qu’il advint… » ; Jean-Marie Privat, « Parler d’abondance. Logogenèses de la littérature » ; « Sociocritique, ethnologie et sociologie de la littérature. Entretien avec Jérôme Meizoz (Université de Lausanne) » ; Françoise Ménand Doumazane, « Bibliographie sélective » ; Nicolas Berjoan, « L’honneur d’une langue. Les Roussillonnais et le catalan durant le premier XIXe siècle (1815-1870) » ; Bertrand Marquer, « Le “pouvoir d’une description bien faite” : Charcot et Huysmans ».

Rondini, Andrea. Sociologia della litteratura, Milan, Bruno Mondadori, 2012.

Rosemberg, Fulvia. Literatura infantil e ideologia, São Paulo, Global, 1984.

Rosen, Elisheva. Sur le grotesque. L’ancien et le nouveau dans la réflexion esthétique, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « L’Imaginaire du texte », 1991.

Rosenberg, Bernard et White, David Manning (dir.). Mass Culture Revisited, New York (NY), Van Nostrand Reinhold, 1971.

Rosengren, Karl Erik. Sociological Aspects of the Literary System, Stockholm, Natur och Kultur, 1968.

Rosier, Jean-Maurice. Marxisme et littérature : la critique littéraire marxiste française 1945-1978 : histoire, théorie, perspectives, Bruxelles, Fondation Joseph Jacquemotte, 1979.

Ross, Kristin. The Emergence of Social Space: Rimbaud and the Paris Commune, Minneapolis (MN), University of Minnesota Press, 1988. (Traduction française : Rimbaud, la Commune de Paris et l’invention de l’histoire spatiale, Paris, Les prairies ordinaires, 2013.)

Rothe, Arnold. « Le rôle du lecteur dans la critique allemande contemporaine », Littérature, n° 32, 1978, p. 96-109.

Roucek, Joseph S. et Villegas, Oscar Uribe. « La sociología de la literatura », Revista mexicana de sociologia, vol. XXI, n° 2, mai-août 1959, p. 691-701.

Roucek, Joseph S. « Aspectos sociológicos del relato policíaco, de misterio, crímenes y espionaje », Revista española de la Opinión pública, n° 35, janvier-mars 1974, p. 57-103.

Roussel, Violaine (dir.). Les Artistes et la politique. Terrain franco-américain, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « Culture et Société », 2010 ; partim : Gisèle Sapiro, « Le débat sur la responsabilité de l’écrivain en France et aux États-Unis des années 1920 aux années 1950 » ; William Roy, « How Social Movements do Culture » ; Ioana Popa, « Témoignages sur le monde communiste aux débuts de la Guerre froide : médiations nord-américaines et diffusion internationale ».

Roussin, Philippe. Misère de la littérature, terreur de l’histoire : Céline et la littérature contemporaine, Paris, Gallimard, 2005.

Routh, Jane et Wolff, Janet (dir.). The Sociology of Literature: Theoretical Approaches, Keele (Angleterre), University of Keele, 1977 : Jane Routh et Janet Wolff, « Introduction » ; David Coward, « The Sociology of Literary Response » ; Janet Wolff, « The Interpretation of Literature in Society: The Hermeneutic Approach » ; Joan Rockwell, « A Theory of Literature and Society » ; John Rutherford, « Structuralism » ; Philip Thody, « Roland Barthes and the English Tradition » ; Stephen Bann, « Structuralism and the Revival of Rhetoric » ; Terry Eagleton, « Marxist Literary Criticism » ; Ian H. Birchall, « Marxism and Literature » ; John Orr, « Georg Lukács » ; Alan Swingewood, « Marxist Approaches to the Study of Literature » ; Jane Routh, « A Reputation Made : Lucien Goldmann » ; Jim McGuigan, « The Literary Sociology of Sartre ».

Roux, Gérard. La lecture publique en Aquitaine, Bordeaux, I.L.T.A.M., 1969.

Rück, Heribert. « Literatur als Gegenstand und Instrument von Sozialkritik. Dargestellt am Beispiel franzosischer Texte », Der fremdsprachliche Unterricht, n° 38, 1976, p. 38-54.

Ruff, Ivan. « Can There Be a Sociology of Literature? », British Journal of Sociology, vol. XXV, n° 3, 1974, p. 367-372.

Ruggerio, Vincenzo. Crime in Literature (Sociology of Deviance and Fiction), Londres, Verso, 2003.

Rühle, Jürgen. Literatur und Revolution, Cologne, Kipenheuer und Witsch, 1960. (Traduction anglaise : Literature and Revolution: a Critical Study of the Writer and Communism in the Twentieth Cen­tury, New York (NY), Frederic A. Praeger, 1969.)

Runcini, Romolo. Illusione e paura nel mondo borghese. Da Dickens a Orwell, Bari, Laterza, 1968.

Rzhevsky, Nicholas. Russian Literature and Ideology: Herzen, Dostoevsky, Leontiev, Tolstoy, Fadayev, Urbana (IL), University of Illinois Press, 1983.

Saccà, Antonio. « Ipotesi per una sociologia della letteratura », Rivista internazionale di Sociologia, vol. X, n° 1, 1974, p. 48-66.

Said, Edward W. Orientalism, New York (NY), Pantheon, 1978. (Traduction française: L’Orientalisme. L’Orient créé par l’Occident, préface de Tzvetan Todorov, Paris, Seuil, 1980.)

Said, Edward W. (dir.). Literature and Society, Baltimore (MD), Johns Hopkins University Press, 1980 : Edward Said, « Preface » ; Harry Levin, « The Wages of Satire » ; Anne Middleton, « Chaucer’s “New Men” and the Good of Literature in the Canterbury Tales » ; Stephen J. Greenblatt, « Improvisation and Power » ; René Girard, « “To Entrap the Wisest”: A Reading of The Merchant of Venice » ; Lennard J. Davis, « A Social History of Fact and Fiction: Authorial Disavowal in the Early English Novel » ; Terry Eagleton, « Text, Ideology, Realism » ; Catharine R. Stimpson, « Ad/d Feminam: Women, Literature, and Society ».

Said, Edward W. The World, the Text, and the Critic, Cambridge (MA), Harvard University Press, 1983.

Said, Edward W. Culture and Imperialism, New York (NY), Knopf, 1993. (Traduction française : Culture et Impérialisme, Paris, Fayard/Le Monde Diplomatique, 2000.)

Saim, Mirela. « Altérité et socialité dans le dialogue médiéval », Discours social/Social Discourse, vol. II, n° 3, automne 1989, p. 83-92.

Saint-Amand, Denis. La Littérature à l’ombre : sociologie du Zutisme, préface de Jacques Dubois, Paris, Classiques Garnier, 2013.

Saint-Amand, Denis. Le Dictionnaire détourné. Socio-logiques d’un genre au second degré, préface de Marc Angenot, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. « Interférences », 2013.

Saint-Jacques, Denis. « Faut-il brûler Les règles de l’art ? », Discours social/Social Discourse, vol. V, n°s 3-4, été-automne 1993, p. 169-177.

Saint-Jacques, Denis (dir.). L’acte de lecture, Québec, Nuit blanche, 1994 : Denis Saint-Jacques, « Présentation » ; Hans-Jürgen Lusebrink, « Lectures “hérétiques ”. Iconoclasmes et ruptures de traditions de lecture à l'époque moderne » ; Max Roy, « Rééditions et relectures. Éléments d'une histoire de la lecture littéraire au Québec » ; Ellen Constans, « Lire le roman populaire vers 1850 » ; Jean-Claude Vareille, « Le roman, le manuel et le journal » ; Martine Poulain, « La lecture entre inquiétudes et partages » ; Bernadette Seibel, « Lecture et compétence professionnelle à travers un exemple : la lecture des cheminots » ; Nicole Robine, « Lecture, lectures et projet de vie ou Comment lit le lecteur populaire ? » ; Julia Bettinotti, « Lecture sérielle et roman sentimental » ; Jacques Lemieux et Dirk Geisen, « Lecteurs de best-sellers au Québec : comment dit-on lire ? » ; Line Grenier, « Lire la musique sans déchiffrer les notes. Pour une critique du préjugé acoustique » ; Roger Chamberland, « L'esthétique de la chanson : du cognitif au social » ; Irène Perelli-Contos, « L'acte de lecture au théâtre » ; Christian Vandendorpe, « La lecture entre déchiffrement et automatisation » ; Bertrand Gervais, « Les machines à lire : des petites lues à la littérature de grande consommation » ; Richard Saint-Gelais, « La lecture erratique » ; Paul Bleton, « Coopération interprétative et stéréosémie » ; Pierre Ouellet, « Lecture à vue. Perception et réception » ; Alain Viala, « Rhétorique du lecteur et scholitudes ».

Saint-Jacques, Denis (dir.). Que vaut la littérature ?, Québec, Nota bene, coll. « Cahiers du CRELIQ », 2000 : Denis Saint-Jacques, « Conflits de culture et valeur littéraire » ; Alain Viala, « L’agrégation littéraire » ; Max Roy, « Le renouveau scolaire : la recherche d’une culture commune et pratique » ; Marie-Odile André, « Colette. La reconnaissance d’une femme écrivain » ; Marie-Andrée Beaudet et Clément Moisan, « La légitimation de nouveaux corpus dans les récents manuels de littérature québécoise » ; Sabine Loucif, « Le canon français de la Modern Language Association of America » ; Richard Gingras, « L’avènement d’un grand poète : le cas institutionnel d’Alain Grandbois » ; Pierre Popovic, « Hommages collatéraux. Archéologie d’une catégorie indiscrète : le fou littéraire, l’excentrique (Nodier, Champfleury, Queneau, Blavier) » ; Benoît Denis et Jacques Dubois, « Du médiocre jusqu’à La Nausée. Canonisation d’un thème et transactions au sein de la hiérarchie littéraire de l’entre-deux-geurres en France » ; François Dumont et Richard Saint-Gelais, « La dynamisation des genres dans la littérature québécoise contemporaine » ; Robert Lecker, « Le Conseil des Arts du Canada et la formation de la littérature canadienne » ; Jean-Yves Mollier, « Fondements scolaires de la légitimité culturelle. L’école de la IIIe République » ; Hans-Jürgen Lüsebrink, « Savoirs encyclopédiques et “littérature populaire”. Approches des almanachs canadiens-français, XVIIIe-XXe siècles » ; Diana Cooper-Richet, « Culture en pays noir : métissage et résistance. Un siècle d’histoire (1850-1960) » ; Paul Aron, « Des marges du monde social à celles de la littérature » ; Claude Martin, « La sanction du succès sur le marché. Les best-sellers » ; Chantal Savoie, « Femmes, littérature et succès commercial : anatomie de la circonspection des instances critiques à propos des best-sellers féminins » ; Julia Bettinotti et Marie-José des Rivières, « Un élargissement du canon littéraire : le cas du roman d’amour ».

Saint-Martin, Arnaud. « Le roman scientifique : un genre paralittéraire », Sociologie de l’Art - Opus, n° 6 (dossier « Littérature, Arts, Sciences »), 2005, p. 69-99.

Salomon, Noel. Realidad, ideologia y literatura, Amsterdam, Rodopi, 1984.

Samaké, Adama (dir.). La Sociocritique : enjeux théorique et idéologique. La problématique du champ littéraire africain, Paris, Publibook, 2013 : Adama Samaké, « Fondements théorique et idéologique de la sociocritique de Claude Duchet » ; Adama Samaké,« Sociocritique et Texte de fiction : Essai de justification et/ou de surjustification à l’épreuve du roman négro-africain de langue française » ; Désiré Ano Boadi,« Romans africains et Sociocritique : Pour une réévaluation de la pratique sociocritique dans les universités africaines » ; Lobli Boli Armand,« La Sociocritique : étude d’une poétique textuelle »; Adama Samaké, « Littérature et Idéologie : itinéraire sémantique de l’idéologie » ; David N’Goran, « Pierre Bourdieu et l’Afrique littéraire : essai de sociocritique » ; Emmanuelle Eymard, « Lecture sociocritique du microcosme littéraire ivoirien » ; Aïko Koudou, « La sociocritique : théorie du sujet, théorie de l’objet ».

Samaké, Adama (dir.). La Sociocritique : essai d’analyse textuelle. Divergences/Convergences méthodologiques, Paris, Publibook, 2013 : Hémery-Hervais Sima Eyi, « La représentation symbolique du “Don” et ses enjeux socio-textuels dans le roman gabonais de 1980 à 1992 » ; Coulibaly Moussa, « Approche sociocritique et idéologique : une contribution à la détermination de l’héroïne de Et l’aube se levade Fatou Kéïta » ; Dimitri Della Faille, « Une lecture sociocritique des rapports nord-sud à partir de l’analyse d’un corpus de fraudes Internet à la nigériane » ; Jeanne-Marie Clerc, « Les “idéosèmes” africains dans l’œuvre de Le Clezio : l’exemple de Onitsha et del’Africain » ; Vahi Yagué, « La signifiance des marques de l’idéologème dans le discours poétique “senghorien” » ; Pagnet Doh Clément,« Le mariage non consenti, thématique majeure des chants de lune en pays wè » Adama Samaké, « Littérature et politique : lecture dialectique de La traversée du guerrier de Diégou Bailly » ; Zigoli Antonin, « Analyse des contradictions sociales dans les nouvelles de Tchichellé Tchivela » ; Amuri Mpala-Lutebele, « Histoire et Littérature : Des préoccupations sociopolitiques des années 1990 en Afrique à La chute du premier empire lubade Kiluba Mwika Mulanda » ; Maurice Aboua Kouassi Florence, « Des aspects du pluralisme politique dans quelques romans ivoiriens » ; Fatoumata Touré épouse Cissé, « Historicisation et socialisation des événements sociopolitiques en Côte d’Ivoire : le cas de Quand on refuse, on dit non d’Ahmadou Kourouma ».

Samassa, Khalil K. Traditions et pouvoir politique dans le roman nigérien. Essai de lecture sociocritique et postcoloniale, Paris, L’Harmattan, 2007.

Sammons, Jeffrey L. Literary sociology and practical criticism: an inquiry, Bloomington (IN), Indiana University Press, 1977.

Sanchez Vasquez, Adolfo. Art and Society, New York (NY), Monthly Review Press, 1973.

Sanders, Hans. Institution Literatur und Roman. Zur Rekonstruktion der Literatur-soziologie, Francfort, Suhrkamp, 1981.

Sanguineti, Edoardo. Ideologia e linguaggio, Milan, Feltrinelli, 1970.

Sanguineti, Edoardo. Per una critica dell'avanguardia poetica in Italia e in Francia, Torino, Bollati Boringhieri, 1995.

Sanguineti, Edoardo. Cultura e realtà, éd. Erminio Risso, Milan, Feltrinelli, 2010.

Santoro, Marco. « From Bourdieu to Cultural Sociology », Cultural Sociology, vol. V, n° 1, mars 2011, p. 3-23.

Sanz Roig, Diana (dir.). Bourdieu después de Bourdieu, Madrid, Arco/Libros, coll. « Bibliotheca Philologica », 2014 : Diana Sanz Roig, « Bourdieu después de Bourdieu. Hacia un nuevo rumbo de la teoria de los campos » ; Pierre-Marc de Biasi, « Todos es social, entrevista de Pierre-Marc de Biasi a Pierre Bourdieu » ; Anna Boschetti, « El campo literario » ; Christophe Charle, « El habitus escolástico y sus efectos. A propósito de las clasificaciones literarias e históricas » ; Gisèle Sapiro, « Redes, institución(es) y campo » ; Gisèle Sapiro, « Una aproximación sociológica a las relaciones entre literatura e ideologia » ; Rakefet Sela-Sheffy, « Cómo ser un traductor (reconocido). Un replanteamiento del habitus, las normas y el campo de la traducción » ; Pascale Casanova, « La producción de la universalidad literaria : el “grand tour” de Ibsen en Europa » ; Jeff Browitt, « El modernismo, Rubén Darío y la construcción de un campo autónomo de la literatura en América Latina » ; Pascal Durand, « Las astucias de la ilusión. El “caso” Mallarmé » ; Jacques Bouveresse, « Robert Musil, la tarea de la literatura y la función social del escritor » ; Gustavo Sorá, « Literatura y Politica. La libreria Schmidt y la génesis de una oposición elemental en la cultura brasileña (1930-1935) » ; Markus Joch, « Dos Estados, dos espacios y un campo. Posicionamientos en la querella literaria interalemana ».

Sapiro, Gisèle. La Guerre des écrivains 1940-1953, Paris, Fayard, 1999.

Sapiro, Gisèle. « Défense et illustration de “l’honnête homme : les hommes de lettres contre la sociologie », Actes de la recherche en sciences sociales, n° 153, juin 2004, p. 11-27.

Sapiro, Gisèle. « Mesure du littéraire : approches sociologiques et historiques », Histoire & Mesure, vol. XXIII, n° 2, 2008, p. 35-68.

Sapiro, Gisèle (dir.). Translatio. Le marché de la traduction en France à l’heure de la mondialisation, Paris, CNRS Éditions, 2008 : Gisèle Sapiro, « Introduction » ; Johan Heilbron et Gisèle Sapiro, « La traduction comme vecteur des échanges culturels internationaux » ; Anaïs Bokobza et Gisèle Sapiro, « L’analyse des flux de traductions et la construction des bases de données » ; Gisèle Sapiro, « Situation du français sur le marché mondial de la traduction » ; Gisèle Sapiro et Ioana Popa, « Traduire les sciences humaines et sociales : logiques éditoriales et enjeux scientifiques » ; Gisèle Sapiro et Anaïs Bokobza, « L’essor des traductions littéraires en français » ; Gisèle Sapiro, « Les collections de littérature étrangère » ; Anaïs Bokobza, « La vague de la littérature italienne » ; Sandra Poupaud, « Du réalisme magique à la récupération de la mémoire historique. La littérature traduite de l’espagnol » ; Ioana Popa, « D’une circulation politisée à une logique de marché. L’importation des littératures d’Europe de l’Est » ; Anaïs Bokobza, « Légitimation d’un genre : la traduction des polars » ; Johan Heilbron, « L’évolution des échanges culturels entre la France et les Pays-Bas face à l’hégémonie de l’anglais » ; Yves Gambier, « Entre littérature populaire et belles-lettres : asymétrie des rapports franco-finlandais (1951-2000) » ; Richard Jacquemond, « Les flux de traduction entre le français et l’arabe depuis les années 1980 : un reflet des relations culturelles » ; Gisèle Sapiro, « De la construction identitaire à la dénationalisation : les échanges intellectuels entre la France et Israël » ; Gisèle Sapiro, « Conclusion ».

Sapiro, Gisèle (dir.). Les contradictions de la globalisation éditoriale, Paris, Nouveau Monde éditions, 2009 : Gisèle Sapiro, « Introduction » ; Jean-Yves Mollier, « Les stratégies des groupes de communication à l’orée du XXIe siècle » ; Hélène Buzelin, « Les contradictions de la coédition internationale : des pratiques aux représentations » ; André Schiffrin, « L’édition anglo-américaine entre dépolitisation et commercialisation : l’exemple des essais et des presses universitaires » ; Gustavo Sorâ, « Des éclats du siècle : unité et désintégration dans l’édition hispano-américaine en sciences sociales » ; Luc Pinhas, « La Francophonie face à la globalisation éditoriale : politiques publiques et initiatives privées » ; Sophie Noël, « La petite édition indépendante face à la globalisation du marché du livre : le cas des éditeurs d’essais “critiques” » ; Camille Joseph, « Les éditions Maspero et les éditions La Découverte face à l’“étranger” » ; Fanny Mazzone, « La traduction aux éditions Des Femmes : une stratégie “géo-politico-poético-éditoriale” » ; Martin Doré, « Stratégies éditoriales et marché international : le cas d’un éditeur canadien francophone, Hurtubise HMH » ; Hervé Serry, « “Faire l’Europe” : enjeux intellectuels et enjeux éditoriaux d’une collection transnationale » ; Johan Heilbron, « Le système mondial des traductions » ; Gisèle Sapiro, « Mondialisation et diversité culturelle : les enjeux de la circulation transnationale des livres » ; Jean-Marc Gouanvic, « Traduire/adapter les classiques de la littérature “populaire” américaine en français, ou l’art de faire “du neuf avec du vieux” » ; Marta Pragana Dantas, « Le flux des traductions de la littérature française au Brésil. Enjeux politiques et économiques (1984-2002) » ; Elzbieata Skibiriska, « La place des traductions sur le marché éditorial polonais après 1989 » ; Ioana Popa, « Importer en provenance d’espaces “périphériques”. L’accueil éditorial des littératures d’Europe de l’Est en France (1970-2000) ».

Sapiro, Gisèle. « Modèles d’intervention politique des intellectuels. Le cas français », Actes de la recherche en sciences sociales, n°s 176-177 (dossier « Engagements intellectuels. Sociologie publique »), mars 2009, p. 8-31.

Sapiro, Gisèle. La responsabilité de l’écrivain. Littérature, droit et morale en France (XIXe-XXe siècle), Paris, Seuil, 2011.

Sapiro, Gisèle. La sociologie de la littérature, Paris, La Découverte, coll. « Repères », 2014.

Sapiro, Gisèle. « The Literary Field Between the State and the Market », dans Mathieu Hilgers et Eric Mangez (dir.), Bourdieu’s Theory of Social Fields. Concepts and Applications, New York (NY), Routledge, 2014, p. 140-164.

Sarkany, Stéphane. « Éléments d’analyse d’une théorie sociologique de la nouvelle européenne au XXe siècle », Zagadnienia Rodzajów Literackich, vol. XV, n° 1, 1972.

Sarkany, Stéphane. « Essai sur la sociologie de la littérature », Revue de littérature comparée, n° 45, janvier-mars 1971, p. 60-73.

Sarkany, Stéphane. « Histoire littéraire traditionnelle et sociologie moderne de la lecture », Neohelicon, vol. II, n°s 1-2, 1974, p. 65-80.

Sarkany, Stéphane. Le point de vue social dans les études littéraires modernes (introduction critique), Ottawa, Carleton University/Département d’études françaises, 1976.

Sarkany, Stéphane. « Phœbe évanouie ou l’usage social d’un mythe. Essai d’explication socio-culturelle d’un récit court de Theodore Dreiser », Revue de l’Institut de sociologie, vol. II, n°s 3-4, 1980, p. 661-669.

Sartre, Jean-Paul. Baudelaire, Paris, Gallimard, coll. « Les essais », 1947.

Sartre, Jean-Paul. « Qu’est-ce que la littérature ? », dans Situations, vol. II, Paris, Gallimard, 1948, p. 57-330.

Sartre, Jean-Paul. Saint Genet, comédien et martyr, Paris, Gallimard, 1951.

Sartre, Jean-Paul. L’Idiot de la famille : Gustave Flaubert de 1821 à 1857, Paris, Gallimard, 1971, 3 vol.

Sartre, Jean-Paul. « L’engagement de Mallarmé », Obliques, n°s 18-19, 1978, p. 169-194.

Sauvé, Rachel. De l’éloge à l’exclusion. Les femmes auteurs et leurs préfaciers au XIXe siècle, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « Culture et Société », 2000.

Savoie, Chantal. Les femmes de lettres canadiennes-françaises au tournant du XXe siècle, Montréal, Éditions Nota bene, coll. « Essais critiques », 2014.

Sayre, Robert. Solitude in Society: A Sociological study in French Literature, Cambridge (MA), Harvard University Press, 1978.

Sayre, Robert. « Lowenthal, Goldmann and the Sociology of Literature », Telos, n° 45, 1980, p. 150-160.

Sayre, Robert. La sociologie de la littérature : Histoire, problématique, synthèse critique, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2011.

Scarpa, Marie. L’Éternelle jeune fille. Une ethnocritique du Rêve de Zola, Paris, Honoré Champion, 2009.

Schaeffer, Jean-Marie. Pourquoi la fiction ?, Paris, Seuil, 1999.

Schäfer, Martin. Science Fiction als Ideologiekritik ? Utopische Spuren in der amerikanischen Science Fiction-Literatur 1940-1955, Stuttgart, Metzlersche Verlagsbuchhandlung, 1977.

Scharfschwerdt, Jürgen. Grundprobleme der Literatursoziologie : ein wissenschaftsgeschichtlicher Überblick, Stuttgart, Kohlhammer, 1977.

Schenda, Rudolf. Volk ohne Buch : Studien zur Sozialgeschichte der popularen Lesestoffe, 1770-1910, Francfort, Klostermann, 1970.

Schenda, Rudolf. Die Lesestoffe derkleinen Leute : Studien zur populären Literatur, Munich, Beck, 1976.

Schmidt, Siegfried J. « On the Foundation and the Research Strategy of Science of Literary Communication », Poetics, n° 7, 1973, p. 7-35.

Schmidt, Siegfried J. Die Selbstorganisation des Sozialsystems Literatur im 18 Jahrhundert, Francfort, Suhrkamp, 1989.

Schryburt, Sylvain. De l’acteur vedette au théâtre de festival. Histoire des pratiques scéniques montréalaises. 1940-1980, Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2011.

Schücking, Levin Ludwig. Die Soziologie der literarischen Geschmacksbildung, Munich, Rösl & Cie, 1923. (Traduction anglaise : The Sociology of Literary Taste, Londres, Routledge & Kegan Paul, 1945.)

Schulte-Sasse, Jochen et Schulte-Sasse, Linda. « Toward a “Culture” for the Masses: The Socio-Psychological Function of Popular Literature in Germany and the U.S., 1880-1920 », New German Critique, n° 29, 1983, p. 85-105.

Schulte-Sasse, Jochen. Die Kritik an der Trivialliteratur seit der Aufklärung : Studien zur Geschichte des modernen Kitschbegriffs, Munich, Fink, 1971.

Schütze, Fritz. « Zur soziologischen und linguistischen Analyse von Erzählungen », Internationales Jahrbuch fur Wissens- und Religionssoziologie, vol. X, 1977, p. 7-41.

Science-Fiction Studies, vol. IV, n° 3 (Darko Suvin (dir.), dossier « The Sociology of Science-Fiction »), 1977 : Darko Suvin, « Introduction » ; Charles Elkins, « An Approach to the Social Functions of American SF » ; Albert I. Berger, « Science-Fiction Fans in Socio-Economic Perspective : Factors in the Social Consciousmess of a Genre » ; A. E. Levin, « English-Language SF as a Socio-Cultural Phenomenon » ; Dieter Hasselblatt et William B. Fischer, « Reflections from West Germany on the Science-Fiction Market » ; Linda Fleming, « The American SF Subculture » ; Rudolf Stefen et George Hildebrand, « Violence in SF, and Censorship in West Germany » ; Bernt Kling, « On SF Comics: Some Notes for a Future Encyclopedia » ; Wolgang Jeschke, « SF: A Publisher’s View » ; Gérard Klein et Richard Astle, « Le Guin’s “Aberrant” Opus: Escaping the Trap of Discontent » ; Marc Angenot, « A Select Bibliography of the Sociology of Literature ».

Segal, Alan. « Portnoy’s Complaint and the Sociology of Literature », British Journal of Sociology, vol. XXII, n° 3, 1971, p. 257-268.

Segre, Cesare. Lingua, stile e società, Milan, Feltinelli, 1964.

Segura, Mauricio. La Faucille et le condor. Le discours français sur l’Amérique latine (1950-1985), Montréal, Presses de l’Université de Montréal, coll. « Socius », 2005.

Seillan, Jean-Marie. Le Roman idéaliste dans le second XIXe siècle : littérature ou « bouillon de veau » ?, Paris, Classiques Garnier, coll. « Études romantiques et dix-neuviémistes », 2012.

Semsch, Klaus. Literatur und Ideologie : marxistisches Weltbild und dichterische Kreativität, Essen (Allemagne), Die Blaue Eule, 1989.

Seoud, Amor. Pour une introduction à la sociologie de la littérature, Sousse (Tunisie), École normale supérieure, 1990.

Serge, Victor. Littérature & révolution, Paris, Maspero, 1976.

Serry, Hervé, Naissance de l’intellectuel catholique, Paris, La Découverte, 2004.

Sewter, Albert C. « The Possibilities of a Sociology of Art », Sociological Review, vol. XXVII, n° 4, octobre 1935, p. 441-453.

Sharratt, Bernard. Performance and Politics in Popular Drama : Aspects of Popular Entertainment in Theatre, Film, and Television, 1800-1976, Cambridge, Cambridge University Press, 1980.

Sheavyn, Phoebe. The literary Profession in the Elizabethan Age, Manchester, Manchester University Press, 1909.

Shek, Ben-Zion. Social realism in the French-Canadian Novel, Montréal, Harvest House, 1977.

Shevtsova, Maria. « Théâtre multiculturel, nouveauté et perspective ethnique », Sociologie de l’art, n° 5 (dossier « L’impératif de nouveauté en art »), 1992, p. 69-80.

Shin, Junga. Du Racine galant au Racine classique : essai de sociopoétique de la réception de Racine au XVIIe et au XVIIIe siècle, 1659-1763, Lille, Presses universitaires du Septentrion, 2001.

Sicotte, Geneviève. Le festin lu. Le repas chez Flaubert, Zola et Huysmans, Montréal, Liber, 1999.

Silbermann, Alphons. « Literaturphilosophie, soziologische Literaturästhetik oder Literatursoziologie », Kölner Zeitschrift für Soziologie und Sozialpsychologie, vol. XVIII, 1966, p. 139-148.

Silbermann, Alphons. Einfährung in die Literatursoziologie, Munich, R. Oldenbourg, 1981.

Simmel, Georg. Esthétique sociologique, Québec, Presses de l’Université Laval, coll. « Pensée allemande et européenne », 2007.

Simpson, David. Subject to History: Ideology, Class, Gender, Ithaca (NY), Cornell University Press, 1991.

Sistermann, Rolf. Literatur und Ideologie im Religionsunterricht : die ideologiekritische Behandlung literarischer Texte, Zürich, Benziger, 1979.

Slaughter, Cliff. Marxism, Ideology, and Literature, Londres, Macmillan, 1980.

Smith, Barbara Herrnstein. Contingencies of Value: Critical Perspectives for Critical Theory, Cambridge (MA), Harvard University Press, 1988.

Sociétés contemporaines, no° 44 (Hervé Serry (dir.), « Littératures et identités »), 2001 : Hervé Serry, « La littérature pour faire et défaire les groupes » ; Laurence Proteau, « Entre poétique et politique. Aimé Césaire et la “négritude” » ; Jean-Claude Ambroise, « Écrivain prolétarien : une identité paradoxale » ; Delphine Naudier, « L’écriture-femme, une innovation esthétique emblématique » ; Clara Lévy, « Le double lien entre écriture et identité : le cas des écrivains juifs contemporains de langue française » ; Hervé Serry, « Déclin social et revendication identitaire : la “renaissance littéraire catholique” de la première moitié du XXe siècle » ; Gisèle Sapiro, « Entre le rêve et l’action : l’autobiographie romancée de Drieu La Rochelle » ; Jean-Pierre Escriva, « Sport intensif et dopages entre normes et déviances ».

Sociétés contemporaines, n° 78 (Delphine Naudier (dir.), dossier « Genre et activité littéraire : les écrivaines francophones »), avril-juin 2010 : Delphine Naudier, « Genre et activité littéraire : les écrivaines francophones. Introduction » ; Vanessa Gemis, « Femmes et champ littéraire en Belgique francophone (1880-1940) » ; Delphine Naudier, « Les écrivaines et leurs arrangements avec les assignations sexuées » ; Christine Detrez, « L’écriture comme résistance quotidienne : être écrivaine en Algérie et au Maroc aujourd’hui ».

Sociocriticism, vol. I, n° 1 (dossier « Theories and Perspectives »), juillet 1985 : Edmond Cros, « Introduction. Stakes and Perspectives of Sociociticism » ; Edmond Cros « About Interdiscursiveness » ; Jürgen Link et Ursula Link, « The Revolution and the System of Collective Symbols. Elements of a Grammar of Interdiscursive Events » ; Marc Angenot et Régine Robin, « The Inscription of Social Discourse in the Literary Text » ; Henri Mitterand, « Toward a Sociocriticism of Totalities : The Year of 1875 » ; Pierre V. Zima, « La vision du monde : trois modèles et une critique » ; Antonio Gómez-Moriana, « The Subversion of the Discourse : An Intertextual Reading of Lazarillo de Tormes » ; Jacques Leenhardt, « Savoir lire, or Some Socio-Historical Modalities of Reading » ; Charles Grivel, « The Society of Texts – A meditation on Media in 13 Points » ; Hans Ulrich Gumbrecht, « The Body vs. the Printing Press : Media in the Early Modern Period, Mentalities in the Reign of Castile and Another History of Literary Forms ».

Sociocriticism, vol. I, n° 2 (dossier « Theories and Perspectives (II) »), décembre 1985 : Pierre Bourdieu, « The Genesis of the Concepts of Habitus and Field » ; Jacques Dubois, « Champ, appareil ou institution ? (Note) » ; Darko Suvin, « Two Holy Commodities: The Practices of Fictional Discourse and Erotic Discourse » ; Jacques Proust, « Masters and masters » ; Edmond Cros, « The Values of Liberalism in El Periquillo Sarniento » ; Pierre V. Zima, « Towards sociological semiotic » ; Edmond Cros, « Social Practices and Intratextual Mediation. Towards a Typology of Ideosèmes » ; Régine Robin, « Discourse Analysis between Linguistics and the Humanities : The Timeless Misapprenhension ».

Sociocriticism, vol. II, n° 1 (dossier « Soviet literature of the thirties: a reappraisal »), octobre 1986 : Régine Robin, « Introduction: Cultural Stalinism, Didacticism and Literariness » ; Maryse Souchard, « Towards a Semiotics of the Ideological Novel » ; Régine Robin, « The Figures of Socialist Realism: The Fictional Constraints of the “Positive Hero” » ; Henry Elbaum, « Industrialism vs. Primitivism in the Soviet Russian Literature of the Twenties and the Thirties » ; Bernard Lafite, « Soviet “Literary Policy” on the Eve of the Great Turning Point: Terms and Stakes (Results of a Study of 403 Articles on Arts Published by Pravda in the 1929) » ; Patrick Seriot, « On Officialese: a Critical Analysis ».

Sociocriticism, vol. II, n° 2 - vol. III, n° 1 (dossier « Space and Ideology »), 1986-1987 : Henri Mitterand, « Place and Meaning: Parisian Space in Ferragus by Balzac » ; Edmond Cros, « Space and Textual Genetics – Magical Consciousness and Ideology in Cumandá » ; Antoine S. Bailly, « Quality of Life and Realisation of Well-Being in Space: A French and Swiss Case Study » ; Lennard J. Davis, « Know Unkown Locations: The Ideology of Novelistic Landscape in Robinson Crusoe » ; Ellen Peel, « Feminist Narrative Persuasion: The Movement of Dynamic Spatial Metaphor in Dorris Lessing’s The marriage Between Zones Three, Four and Five » ; Claude Jullien, « Space and Civil Rights Ideology. The example of Chester Hime’s The Third Generation » ; Daniel Russel, « Conception of Self, Conception of Space and Generic Convention: An Example from The Heptameron » ; Edward Baker, « El Madrid de Larra : del jardín al cementerio » ; Michel Plaisance, « Espace et politique dans les comédies Florentines 1539-1550 ».

Sociocriticism, vol. III, n° 2 (dossier « Social Discourse: A New Paradigm for Cultural Studies »), 1987 : Marc Angenot et Régine Robin, « Penser le discours social » ; Marike Finlay, « The Unrevolutionary Communications Revolution, or the Classical Episteme Revisited » ; Nurth Gertz, « Social Myths in Literary and Political Texts » ; Georges Vignaux, « Le Pouvoir des fables » ; Robert Morrisey, « Closing out Charlemagne. The Representation of History and the Discourse of National Origins in 19th century, France ».

Sociocriticism, vol. IV, n° 1 (dossier « Social Discourse: A New Paradigm for Cultural Studies (II) »), 1988 : Peter Fitting, « Ideological Foreclosure and Utopian Discourse » ; Catherine Glaser, « L’émergence d’un discours ordonnateur : la vulgarisation scientifique au XIXe siècle » ; Marie-Christine Leps, « Working on Social Discourse: An Illustrated Model » ; Philippe Desan, « Quand le discours social passe par le discours économique. Les Essais de Montaigne » ; Antonio Gómez-Moriana, « Discourse Pragmatics and Reciprocity of Perspectives: The Promises of Juan Haldudo (Don Quixote, I, 4) and of Don Juan » ; Pierre V. Zima, « Ideology and Theory: towards a Critique of Discourse ».

Sociocriticism, vol. VII, n° 1 (dossier « Arguments et débats (I) »), 1991 : Wladimir Godzich, « Corriger Kant : Bakhtine et les Interactions Interculturelles » ; Charles Grivel, « Les Standards. (Le spectre dans la langue) » ; Colin MacCabe, « The Revenge of the Author » ; Carlo Bordoni, « Littérature et complexité. Le plaisir et la valeur esthétique comme variables sociales » ; Graziella Pagliano, « Texte et extratexte aux environs de 1840 » ; Romolo Runcini, « La parola e il gesto tra futurismo e fascismo » ; David William Foster, « Autoritarismo documental en Gerónima de Raúl A. Tasso ».

Sociocriticism, vol. VII, n° 2 (dossier « Arguments et débats (II) »), 1991 : Eric Méchoulan, « Adorno’s aesthetic concept of autonomy » ; John Beverley, « Post modernism in latin America ; some implications for cultural politics in the 90’s » ; William H. Thornton, « The Politics of postmodern realism » ; Sylvie Dion, « “Faits Divers” (Human Interest Stories) as a narrative genre » ; Louis Imperiale, « Ojos y oídos del Renacimiento romano : Pietro Aretino y Francisco Delicado ».

Sociocriticism, vol. VIII, n° 2 (dossier « De la morphogenèse »), 1992 : Edmond Cros, « Le texte littéraire : “mémoire vive” et morphogenèse » ; Jean-François Lavis, « Contribution à une sociologie du discours comme œuvre : À la recherche du temps perdu de Marcel Proust et Voyage au bout de la nuit de Louis Ferdinand Céline » ; Monique Caucaud-Macaire, « Morphogenèse et transtextualité » ; Koenraad Geeldof, « Orthogenèse péritextuelle et normalisation identitaire : La Théorie du roman, à travers la stratégie préfacière de György Lukács » ; Montserrat López Díaz, « L’Emprise des faits sociaux sur les faits linguistiques ».

Sociocriticism, vol. IX, n°s 1-2 (dossier « Formes textuelles et matériau discursif / Rites, mythes et folklore »), 1993 : Edmond Cros, « D’un sujet à l’autre » ; Eugenio D. Hatibag, « Beyond dependecy: Alejo Carpentier and the third world » ; Sheryl Craig, « “She is abused”: the battered-wife syndrome in Othello » ; Jean-François Lavis, « Identité et introversion dans La Recherche de Marcel Proust » ; Edmond Cros, « Dans la marge du texte, le rêve. Pour une approche théorique du texte culturel. Les composantes folkloriques de la structure filmique dans Viridiana de L. Buñuel » ; María Inès Palleiro, « Un Espacio textual de convergencia. Acerca de las categorías de ficción, historia y creencia en el relato folklórico » ; María Inès Palleiro, « La seducción muerte : un modelo de actuación » ; Alan E. Smith, « Ritual y mito en Fuenteovejuna de Lope de Vega y los casos de la honra » ; Zila Bernd, « Littérature noire au Brésil : expression de frontière entre le savant et le populaire ».

Sociocriticism, vol. XIV, n° 2 (dossier « Culture et discours de subversion »), 2000 : W. Gilpin, « Le Mont-de-Piété et la tradition pittoresque » ; Jeanne Raimond, « Le discours sur le roi et sur la royauté dans les Cantigas de Santa María d’Alphonse le Sage » ; Jorge Ramírez Caro, « Lo erótico y la subversión de lo político y lo religioso en El Señor Presidente » ; Jorge Ramírez Caro, « La Impotencia de Dios en el Infierno de la Dictadura en El Señor Presidente » ; Zulma Palermo, « La cultura como texto : tradición/innovación » ; Victorien Lavou, « Violence légale et modalités inquisitoriales dans Me llamo Rigoberta Menchú » ; Roma de Vallbona, « La intertextualidad como recurso de transgresión y subversión en algunos cuentos de Jorge Kattán Zablah » ; Jorge Chen Sham, « La Satira de España y las denegaciones ideologicas en Cartas Marruecas ».

Sociocriticism, vol. XV, n° 1 (dossier « Chronotopes : les espaces du temps »), 2001 : Monique de Lope, « L’écriture chronotopique de Juan Benet : l’involution de l’Histoire dans le monde des origines » ; Monique de Lope et Estrella Massip, « Un chronotope du roman hispanique contemporain : la maison de campagne (Una meditación - 1969 - de Juan Benet et Mirall trencat - 1973 - de Mercé Rodoreda) » ; Catherine Dravet, « Espaces, temps et chronotopes dans Nabosidad variable, de Carmen Martín Gaite », Claire Vialet, « Un exemple d’espace temporalisé : Villa Valentí dans El amante bilingüe de Juan Marsé » ; Rafaela Brumwell, « La fenêtre chronotope de la rêverie » ; Jacques Terrasa, « Photographie et chronotope : L’exécution de Francisco San Román, México, 1918, vue par Agustín Casasola ».

Sociocriticism, vol. XVII, n°s 1-2 (dossier « Sobre la noción de sujeto cultural »), 2003 : Edmond Cros, « 1599-1605 Los orígenes de la novela europea en España » ; Marie-Pierrette Malkusynski, « Interdiscursividad textual » ; Zulma Palermo, « Sociocrítica, diferencia epistémica e identidad cultural » ; Teresa Moszejko et Ricardo Costa, « Producción discursiva : diversidad de sujetos » ; Monique Carcaud-Macaire, « La production des formes culturelles : Mémoire, cognition et sujet culturel » ; Rosa Boldori et al., « La constitución del sujeto colonial en la película la Misión » ; Víctor Hugo Arancibia, « Cortometrajes : zonas de representación de las exclusiones » ; Rosa Boldori, « Utopías y star-system en La Misión » ; Ximena Triquell, « Sujetos textuales/sujeto sociales : problemas de autoría cinematográfica en el cine de autor » ; Clodio Díaz, « Entre la tradición y la ruptura : estrategias enunciativas y condiciones sociales de producción en las canciones de Teresa Parodi » ; Ricardo Kaliman, « El “provinciano cantor”. Definiciones de pueblo en las letras del folklore argentino moderno » ; Arturo Firpo, « Las letras contra las mafias. Género y sociedad en la transición democrática argentina » ; María Guadalupe Mejía Nuñez, « La música como expresión literaria en Jalisco ».

Sociocriticism, vol. XVIII, n° 1 (dossier « Literatura, arte y sociedad. Estudios comparados »), 2003-2004 : Genara Pulido Tirado, « A modo de introducción : la literatura comparada en España » ; Genara Pulido Tirado, « Literatura y pensamiento » ; Genara Pulido Tirado, « Teoría y ficción en Umberto Eco » ; Genara Pulido Tirado, « Teorías para el estudio de la relación entre literatura y arte en el siglo XX » ; Genara Pulido Tirado, « Las relaciones entre literatura y arte a través de la historia » ; Genara Pulido Tirado, « La literatura en la socidad postindustrial. El impacto de la revolución digital » ; Genara Pulido Tirado, « Las teorías cinematográficas españolas de los años cincuenta » ; Genara Pulido Tirado, « Las fronteras expresivas entre teatro y cine ».

Sociocriticism, vol. XVIII, n° 2 - vol. XIX, n° 1 (dossier « Literatura y sociedad después de la caída del muro »), 2004 : Antonio Chicharro Chamorro, « Una introducción al estudio de las teorías sociocríticas y sus relaciones con los estudios sociológicos y sociales de la literatura o el “problema fundamental” » ; Edmond Cros, « Historique et antécédents de la sociocritique » ; Miguel Angel Garcìa, « Sociología de la generación del 27-Aproximación a Gerardo Diego » ; Antonio Gómez-Moriana, « Estudios culturales » ; Sonia Marta Mora Escalante, « Sociedad, literatura y renovación educativa » ; Genara Pulido Tirado, « Compromiso social y estética idealista en la revista Ínsula » ; Michèle Ramond, « El muro de Berlín de la literatura o por qué no me llamo González Pérez » ; Eduardo A. Salas, « Literatura, ideología y política : el caso de J.M. Castellet » ; Edmond Cros, « Orígenes de la novela moderna en España » ; Patrick Saurin, « Voyage à l’intérieur de la tradition orale fragmentaire d’une société disparue. Tentative d’analyse d’un chant précolombien en langue nahuatl ».

Sociocriticism, vol. XXI, n° 1 (dossier « Actas del Congreso del Institut Internacional de Sociocritique (Morelia, 2003) »), 2006 : Edmond Cros, « Por una semiótica del desfase y de la ausencia » ; Monique Carcaud-Macaire, « Los nuevos horizontes de la crítica : La aportación teórica y metodológica de Edmond Cros a la aproximación de los fenómenos culturales » ; Victorien Lavou Zoungbo, « À propos du “Sujet colonial” à partir d’une expérience pratique des formes de représentation du Noir dans les discours latino-américains » ; María Guadalupe Sánchez Robles, « La transición de la sociedad rural a la sociedad urbana en De Santa Anna a la Reforma, de Victoriano Salado Álvarez » ; Bárbara Estrada, « Espacio y otredad en Un mundo para Julius de Alfredo Bryce Echenique. Acercamiento sociocrítico » ; María Guadalupe Mejía Nuñez, « Porgy & Bess de George Gershwin (1935) » ; Alba Sovietina Estrada Cádernas, « Práticas de género, las lunas y las medias lunas en Pedro Páramo. Una propuesta de estructura » ; Magdalena González Casillas, « La reforma agraria vista por Juan Rulfo » ; Eduardo Ortiz Arámbula, « Enfrentamientos textuales y genéricos en “lra”, un cuento de Ricardo Garibay » ; Raúl de Aguinaga Vázquez, « El formato de telenovela en los spots publicitarios de Pronasol » ; Mauricio Díaz Calderón, « Representación y género en el filme M. Butterfly, de David Cronenberg » ; Cecilia Eudave, « Viajar hacia la alteridad : el caso del film Alien del director Ridley Scott » ; Remi Garnier, « De la figure sonore au cinéma : entre émergence sporadique et assimilation dans le paysage, un exemple observé dans Le tigre du Bengale de F. Lang » ; José Ricardo Chávez Mendoza et Juan Carlos González Vidal, « Acercamiento sociocrítico a un caso de dibujos animados : The Herculoids, de Hanna-Barbera » ; Taller de Análisis Textual “Edmond Cros” de la Universidad de Guadalajara, « Análisis sociocrítico del texto pictório Moisés o núcleo solar de Frida Khalo » ; Arturo Morales Campos, « Identidad y modernidad en una pintura de Siqueiros » ; Blanca Cárdenas Fernández, « Modelización espacio-temporal de la cruz en la cultura cultura p’urhépecha » ; Daniel Lázaro Sánchez, « Mexicanidad y Libros de Texto Gratuitos ».

Sociocriticism, vol. XXIV, n°s 1-2 (dossier « Violencia : expresiones y discursos »), 2009 : Alexandra Bouchet, « Quelques aspects de la violence dans les Autobiographies de soldats Contreras, Pasamonte, Duque de Estrada et Castro (XVI-XVIIème siècles) » ; Gabriela Rodriguez, « La violence / la mort dans le tango » ; Céline Brugeron, « La violence d’être soi : se saisir par l’écriture, Oiseau privé d’Armand Guibert » ; Pierre Alventosa, « Graffs et tags : répétitions et récurrences. Une analyse systémique qualitative » ; Olivia Rolland-Thiers, « Violence et identité : une question d’actualité » ; Dominique Genévrier Saint-Cricq, « La langue française dans la poésie de François Cheng, une langue de distanciation » ; Shuang Fuzier, « L’internationalisation, standardisation de l’art contemporain chinois par le marché depuis 1990 » ; Genara Pulido Tirado, « Violencia epistémica y descolonización del conocimiento » ; Nina Kressova, « Libertad vs panes, Milagro y autoridad. Anotaciones sobre “El Gran Inquisidor” » ; Alana Gómez Gray, « Entre la estupidez y el honor : la violencia en El fondo del vaso de Francisco Ayala » ; José Manuel Ruiz Martinez, « Diseño gráfico, retórica y desfamiliarización : la representación de la violencia en las cubiertas diseñadas por Daniel Gil para la colección “El libro de bolsillo” de Alianza Editorial » ; Maria Teresa Puche Gutiérrez, « Formas de autoviolencia en el discurso poético femenino » ; Karolina Kumor et Katarzyna Moszczyńska, « Mecanismos psíquicos del poder y la violencia simbólica en el teatro de Paloma Pedrero » ; Agnieszka Flisek, « Osvaldo Lamborghini y Copi : caminos de la escritura por los que el yo abandona a sí mismo para salir al encuentro del otro » ; Rodrigo Pardo Fernández, « El violento oeste imaginado » ; Sylvia Koniecki, « Evolución histórica y violencia sexual. Una aproximación sociocrítica a Cien años de soledad ».

Sociocriticism, vol. XXV, n°s 1-2 (dossier « Estudios teóricos sociocríticos y disciplinares / Aplicaciones sociocríticas y otros estudios »), 2010 : Edmond Cros, « Sociocrítica e interdisciplinariedad » ; Kasimi Djiman, « La sociocritique au pluriel » ; Anthony Glinoer, « Sociocritique et médiations » ; Genara Pulido Tirado, « Estudios culturales y sociocrítica » ; Carmen Ávila Martín et Francisco Linares Alés, « Algunas nociones sociocríticas y la dimensión cultural de las palabras » ; Eduardo A. Salas, « Sobre la consideración socio-textual del sujeto » ; Mirko Lampis, « El texto artístico y la historia. Una mirara sistémica sobre la fijación y el devenir social de las estructuras significantes » ; Jeanne Raimond, « Unas aproximaciones al sujeto cultural cristiano medieval : contornos delineados por la iconografía del mensaje cristiano » ; Jacques Soubeyroux, « Goya y la crisis del sujeto cultural en las postrimerías del Antiguo Régimen » ; Assia Mohssine et Vicente Quirarte, « Rito, sacralidad y fiesta : escenografías de la ciudad de México durante el Segundo Imperio » ; Sarah Malfatti, « Vasco Pratolini y la tradicíon del cuento boccacciano : un análisis sociocrítico de Le Ragazze di Sanfrediano » ; Karolina Kumor et Katarzyna Moszczyńska, « Del amor romántico al amor efímero : hacia el monitoring del discurso amoroso en el teatro de Paloma Pedrero » ; Hans Lauge Hansen, « La memoria del diablo : la memoria colectiva en la novela La noche del diablo (2009), de Miguel Dalmau » ; María Rosal Nadales, « Compromiso en la poesía española actual » ; José Rienda, « Compared Literature and Thematology : Previous considerations for a Functional Reading of the Sea in Literary Thematology » ; Clément Akassi, « El sujeto cultural (pos)colonial y de la poscolonia : ¿ hacia una crítica literaria para los estudios hispanoafricanos ? » ; Antonio J. Alías, « La confabulación de Gilles Deleuze y Félix Guattari : escritura literaria contra flujos de poder » ; Jesús Montoya Juárez, « Del simulacro a la virtualidad : ordenando algunos aportes teóricos de los noventa útiles al estudio comparado de la tecnoescritura » ; Amelia Royo, « El mito de Gardel, una constante histórica ».

Sociocriticism, vol. XXVI, n°s 1-2 (dossier « Edmond Cros : Teoría y práctica sociocríticas »), 2011 : Edmond Cros, « Du contexte sociohistorique aux structures textuelles – Quelques précisions sur le processus de transcodage qui est à l’œuvre dans la morphogenèse » ; Edmond Cros, « Towards a Sociocritical Theory of the Text » ; Edmond Cros, « The Emergence of the Modern European Novel in Spain 1599-1605 » ; Edmond Cros, « El campo cultural de la segunda mitad del siglo XIX y su articulación con la Historia (Freud, Saussure, Poética, Pintura abstracta) » ; Edmond Cros, « Consciencia y sociocrítica » ; Sultana Wahnón, « La función crítica de la interpretación literaria. Una perspectiva hermenéutica » ; Mirko Lampis, « Sociocrítica y pensamiento sistémico » ; Alfredo Saldaña, « Hacia una crítica de los modelos culturales » ; David Pujante, « El difícil equilibrio entre eros y tánatos en el discurso cultural (arte y literatura) de Occidente » ; Vincent Parello, « “Judío, puto y cornudo” : la judeofobia en el Buscón de Quevedo » ; Augusto Escobar Mesa, « Ecocidio y genocidio en Mancha de aceite de César Uribe Piedrahita » ; Agnieszka Flisek, « Algunas consideraciones sobre el carácter cínico de la escritura de Osvaldo Lamborghini » ; Michele Frau-Ardon, « “Bajo el ardiente sol de Piura” : imagologie, sociocritique et psychanalyse dans No me esperen en abril, de Alfredo Bryce Echenique » ; Sol Villaceque, « El hermafrodita y sus avatares : una lectura sociocrítica de la intersexualidad e interculturalidad en la obra de Dalí » ; Raúl de Aguinaga Vásquez, « Tecnología, industria y medios de comunicación como influencia en la atomización de la sociedad ».

Sociologie de l’art, n° 6 (Florent Gaudez (dir.), dossier « Littérature, Arts, Sciences »), 2005 : Florent Gaudez, « Éditorial » ; Sylvia Girel et Fabienne Soldini, « À la recherche du sens caché : l’art et les œuvres dans la littérature policière » ; Pierre Lassave, « Sciences, arts et lettres dans les manuels de sociologie » ; Arnaud Saint-Martin, « Le roman scientifique : un genre paralittéraire ».

Sociologie de l’art, n° 7 (Florent Gaudez (dir.), dossier « Littérature, fiction/réel »), 2005 : Florent Gaudez, « Éditorial » ; Fanny Mazzone, « La bibliothèque des voix : un objet esthétique non identifié » ; Corinne Iehl, « Le texte en son lieu. La Galerie Bovary » ; Mary Léontsini et Jean-Marc Leveratto, « Internet et la construction du goût littéraire : le cas de critiqueslibres.com » ; Stéphanie Tralongo « Des livres pour repenser le quotidien : le cas des réceptions de l’œuvre de Christian Bobin ».

Sociologie de l’art, n° 19 (Paul Dirkx (dir.), dossier « Le corps en amont. Le corps de l’écrivain (1) »), 2012 : Paul Dirkx, « Éditorial. Corpus et corps de l’écrivain » ; Christine Détrez, « L’écriture en maux. Activité d’écriture et exposition du corps chez les écrivaines algériennes et marocaines » ; Gérard Fabre, « Le corps captif du poète. “Un jour” de Gérald Godin » ; Jérôme Dubois, « Le corps de l’écrivain dans le corps de l’œuvre. Approche psychanalytico-sociologique exemplifiée à partir de Bernard-Marie Koltès » ; Sophie Gavereau, « Être artiste à Belleville : un détournement “urbain” des règles de l’art ? » ; Guillaume Gaudet, « Le Balzac de Rodin. Le ciseau et la plume ».

Sociologie de l’art, n° 20 (Paul Dirkx (dir.), dossier « Le corps en aval. Le corps de l’écrivain (2) »), 2012 : Paul Dirkx, « Éditorial » ; Jérôme Meizoz, « Les usages sociaux du corps naturel : Jean-Jacques Rousseau » ; Marie Doga, « Rematérialisation du corps écrivant dans la poésie de Francis Ponge. Enjeux corporels et politiques » ; Émilie Saunier, « La mise en scène des personnages féminins dans les œuvres d’Amélie Nothomb, ou comment travailler son corps par l’écriture ».

Sociology of Literature in Poland/Sociologie de la littérature en Pologne, Wrocław/Varsovie, Ossolineum, 1978 : Mieczyslaw Klimowicz, « The Institute of Literary Studies – Its Present Day and Prospects » ; Antonina Kloskowska, « The Common Reception of Literature as Exemplified by Stefan Zeromski’s Works » ; Stefan Zolkiewski, « Remarques sur l’étude du fonctionnement de la culture littéraire » ; Janusz Slawinski, « Sociologie de la littérature et poétique historique » ; Janusz Ankudowicz, « The Book in Society. A Picture of the General Reading Habit in Empirical Investigations » ; Stanislaw Frybes, « Les Travaux du “Groupe de recherche sur la vie littéraire à Varsovie et dans le Royaume de Pologne dans les années 1863-1905” ».

Soldini, Fabienne. « De l’interprétation comme choix d’hypothèses génériques », Sociologie de l’Art - Opus, n° 13 (dossier « Les parcours de l’interprétation de l’œuvre »), 2008, p. 31-48.

Solonet, Daglind et Swingewood, Alan. « La théorie de la littérature de Lukács », L’Homme et la société, n° 26, octobre-décembre 1972, p. 19-44.

Sommer, Dietrich. « Resonanz und Funktion. Probleme der marxistischen Literatursoziologie », Neue Deutsche Literatur, vol. XVI, n° 10, 1968, p. 185-196.

Sonolet, Daglind. « Habitus et modernité. Günther Anders, Hannah Arendt et Theodor W. Adorno : interprètes de Kafka », Sociologie de l’ArtOpus, n° 15 (dossier « Théorie / Épistémologie / Littérature »), 2010, p. 35-58.

Sørenson, Peer E. Elementær litteratursociologi. Et Essay om litteratur sociologiske grundproblemer, Copenhague, Forlaget GMT, 1973. (Traduction allemande : Elementare Literaturaoziologie. Ein Essay uber literatursoziologische Grundprobleme, Tübingen, Max Niemeyer, 1976.)

Souchard, Maryse. « Production discursive et fonction de l’hétérogène », Discours social/Social Discourse, vol. II, n° 3, automne 1989, p. 75-82.

Souchier, Emmanuel. « L’“énonciation éditoriale” ou l’image du texte », Cahiers de médiologie, n° 6, 1998, p. 137-145.

Soufas, Christopher C. Conflict of Light and Wind: the Spanish Generation of 1927 and the Ideology of Poetic Form, Middletown (CT), Wesleyan University Press, 1989.

Souriau, Étienne. « L’art et la vie sociale », Cahiers Internationaux de Sociologie, vol. V, 1948, p. 66-96.

Spearman, Diana. The Novel and Society, Londres, Routledge & Kegan Paul, 1966.

Speich, Daniel. Une société de lecture : la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècles : la « Allgemeine Lesegesellschaft » de Büle, 1787-1832 : étude de sociologie littéraire et de littérature comparée, Bâle, A. Heiber, 1975.

Speller, John R. W. Bourdieu and Literature, Cambridge, Open Books Publisher, 2011.

Spindlbeck, Sigried. Ideologie oder Wissenschaft ? : eine vergleichende Untersuchung unterschiedlich konzipierter Literaturgeschichten über die russischsprachige Literatur des 20. Jahrhunders, Salzburg, Uni. Dipl.-Arb, 1983.

Spinella, Mario. « Un ipotesi di sociologia della letteratura », Il Menabò, n° 8, 1965, p. 14-36.

Spire, Antoine et Viala, Jean-Pierre. La bataille du livre, Paris, Éditions sociales, 1976.

Spivak, Gayatri. In Other Worlds: Essays in Cultural Politics, New York (NY)/Londres, Methuen, 1987.

Spring, Gerald M. Man’s invincible surmise. A personal interpretation of Bovarysm as an approach to sociology in our time, New York (NY), Philosophical Library, 1968.

St. Clair, William. The Reading Nation in the Romantic Period, Cambridge, Cambridge University Press, 2004.

Stableford, Brian. The Sociology of Science Fiction, San Bernardino (CA), Borgo Press, 1987.

Starobinski, Jean. « Sur les conditions de travail dans la sociologie littéraire », Études littéraires, vol. III, n° 2, août 1970, p. 167-172.

Stefanich, Fernando. Meurtropolis. Vis sociale et intrigue policière, Paris, Lönnrot Éditions, 2011.

Steiger, Ariette. « Le roman québécois : considérations sociologiques », Possibles, vol. II, n° 1, 1977, p. 81-102.

Steinbach, Dietrich. Die historisch-kritische Sozialtheorie der Literatur, Stuttgart, Ernst Klett, 1973.

Stephens, John. Language and Ideology in Children’s Fiction, Londres/New York (NY), Longman, 1992.

Stern, Joseph Peter. Über Literatur und Ideologie : Vortrag, Göttingen, Vandenhoeck & Ruprecht, 1977. (Traduction anglaise : The Heart of Europe: Essays on Literature and Ideology, Oxford/Cambridge (MA), Blackwell, 1992.)

Stiénon, Valérie. La littérature des physiologies. Sociopoétique d’un genre panoramique (1830-1845), Paris, Classiques Garnier, coll. « Études romantiques et dix-neuviémistes », 2012.

Stone, Frank A. Literacy Sociology through modern Middle Eastern fiction: An Approach to Studying the Area, Storrs (CT), World Education Center, 1985.

Strachey, John. Literature and dialectical materialism, New York (NY), Coivici/Friede, 1934.

Strauss, Walter. Vorfragen einer Soziologie der literarischen Wirkung, Cologne, May, 1934.

Straw, Will. « Cultural Production and the Generative Matrix: A Response to Georgina Born », Cultural Sociology, vol. IV, n° 2, juillet 2010, p. 209-216.

Strelka, Joseph. Die gelenkten Musen. Dichtung und Gesellsschaft, Vienne/Francfort/Zürich, Europa Verlag, 1971.

Strelka, Joseph (dir.). Literary Criticism and Sociology, University Park (PA), Pennsylvania State University Press, 1973 : Joseph P. Strelka, « Preface » ; Walter H. Bruford, « Literary Criticism and Sociology » ; Paul Ramsey, « Literary Criticism and Sociology » ; Jeffrey L. Sammons, « The Treat of Literary Sociology and What to do about it » ; Karl Tober, « Poetry, History, and Society ? Reflections on Method » ; Maxwell H. Goldberg, « The Reticulum as Epochal Image for the Technetronic Age » ; Vytautas Kavolis, « Literature and the Dialectics of Modernization » ; Harry Levin, « “A Matter of National Concern” : The Report of the Commission on Obscenity and Pornography » ; Wilhelm Emil Mühlmann, « Tradition and Revolution in Literature: Socioliterary Sketches in the Light of German Writing » ; Alphons Silberman, « On the Effects of Literature as a Means of Mass Communication » ; Zdenko Škreb, « Littérature engagée » ; Peter Brand, « Sociological Methods in Twentieth-Century Russian Criticism » ; Hans Norbert Fügen, « Literary Criticism and Sociology in Germany » ; Hans H. Rudnick, « Recent British and American Studies Concerning Theories of a Sociology of Literature ».

Sub-Stance, n° 15 (Claude Duchet et Françoise Gaillard (dir.), dossier « Sociocriticism »), 1976 : Claude Duchet et Françoise Gaillard, « Introduction: Socio-Criticism » ; Pierre Macherey, « The Problem of Reflection » ; Henri Mitterand, « Colonial Discourse in The Journey into the End of the Night » ; Fredric Jameson, « The Ideology of Form: Partial Systems in La Vieille Fille » ; Jean Decottignies, « Propos théoriques » ; Danièle Sallenave, « Formalism, Marxism, Psychoanalysis » ; Françoise Gaillard, « Literary Code(s) and Ideology: Towards a Contestation of Semiology » ; Pierre Kuentz, « A Reading of Ideology or an Ideology of Reading? » ; Jacques Leenhardt, « Toward a Sociological Aesthetic: An Attempt at Constructing the Aesthetic of Lucien Goldmann » ; Jean-François Lyotard, « The Tooth, the Palm » ; Jean Baudrillard, « Toward a Critique of the Political Economy of the Sign » ; Henri Meschonnic et Jean-Jacques Thomas, « Entretien » ; James Cortese, « Bourgeois Myth and Anti-Myth: the Western Hero of the Fifties » ; Joel Roache, « “What had made him and what he meant”: The Politics of Wholeness in How “Bigger” was born » ; Phyllis Zuckerman, « Ideology and the Patriarchal Family: Nerval and Flora Tristan » ; Iliana Rodriguez et Marc Zimmerman, « First Aesthetic Meditations on Capital » ; Bette H. Lustig, « Ludovic Janvier: A Newer Novelist » ; Robert Levine, « Repression in Cliges » ; F. C. St. Aubyn, « East Meets West: Michel Butor’s Dans les flammes ».

Suleiman, Susan R. et Crosman Wimmers, Inge (dir.). The Reader in the Text: Essays on Audience and Interpretation, Princeton (NJ), Princeton University Press, 1980 ; Susan R. Suleiman et Inge Crosman Wimmers, « Preface » ; Susan R. Suleiman, « Introduction: Varieties of Audience-Oriented Criticism » ; Jonathan Culler, « Prolegomena to a Theory of Reading » ; Tzvetan Todorov, « Reading as Construction » ; Karlheinz Stierle, « The Reading of Fictional Texts » ; Wolfgang Iser, « Interaction between Text and Reader » ; Christine Brooke-Rose, « The Readerhood of Man » ; Robert Crosman, « Do Readers Make Meaning? » ; Naomi Schor, « Fiction as Interpretation. Interpretation as Fiction » ; Pierre Maranda, « The Dialectic of Metaphor: An Anthropological Essay on Hermeneutics » ; Jacques Leenhardt, « Toward a Sociology of Reading » ; Gerald Prince, « Notes on the Text as Reader » ; Peter J. Rabinowitz, « “What’s Hecuba to Us?” The Audience’s Experience of Literary Borrowing » ; Cathleen M. Bauschatz, « Montaigne’s Conception of Reading in the Context of Renaissance Poetics and Modern Criticism » ; Louis Marin, « Toward a Theory of Reading in the Visual Arts: Poussin’s The Arcadian Shepherds » ; Michel Beaujour, « Exemplary Pornography : Barrès, Loyola, and the Novel » ; Norman N. Holland, « Re-Covering “The Purloined Letter” : Reading as a Personnal Transaction » ; Vicki Mistacco, « The Theory and Practice of Reading Nouveaux Romans : Robbe-Grillet’s Topologie d’une cité fantôme » ; Inge Crosman, « Annotated Bibliography of Audience-Oriented Criticism ».

Suleiman, Susan R. Authoritarian Fictions: The Ideological Novel as a Literary Genre, New York (NY), Columbia University Press, 1983. (Traduction française : Le roman à thèse : l’autorité fictive, Paris, Presses Universitaires de France, 1983.)

Sułkowski, Bogusław. Powieść i czytelnicy ; społeczne warunkowanie zjawisk odbioru [Le roman et les lecteurs. Le rôle de leur situation sociale dans leur perception des choses], Varsovie, Państwowe Wydawn Naukowe, 1972.

Suvin, Darko. « Can People Be (Re)Presented in Fiction? », dans Cary Nelson et Lawrence Grossberg (dir.), Marxism and the Interpretation of Culture, Urbana (IL), University of Illinois Press, 1988, p. 663-696.

Suvin, Darko. Pour une poétique de la science-fiction. Études en théorie et en histoire d’un genre littéraire, Montréal, Presses de l’Université du Québec, 1977.

Suvin, Darko. « Some introductory reflections on sociological approaches to literature and paraliterature », Culture and context, vol. I, n° 1, 1980, p. 33-55.

Suvin, Darko. Victorian Science Fiction in the UK. The Discourses of Power and of Knowledge, Boston (MA), Gregg Press, 1983.

Suvin, Darko. To Brecht and Beyond: Soundings in Modern Dramaturgy, Brighton (Angleterre), Harvester Press, 1984.

Suvin, Darko. « Le discours de la fiction comme nouveauté et comme marchandise », Sociologie et sociétés, vol. XVII, n° 2, 1985, p. 83-89.

Suvin, Darko. « Lukács: Horizons and Implications of the “Typical Character” », Social Text, n° 16, 1987, p. 97-123.

Suvin, Darko. Position and Presupposition in Science Fiction, Londres/Kent (OH), Macmillan/Kent State University Press, 1988.

Suvin, Darko. « Brecht: Bearing, Pedagogy, Productivity », Gestos, vol. V, n° 10, 1990, p. 11-28.

Suzuki, Sadami. Gendai Nihon bungaku no shiso : kaitai to saihen no sutorateji [The Ideology of Contemporary Japanese Literary Thoughts: Strategies of Deconstruction and Rewriting], Tokyo, Godatsu Shobo, 1992.

Swingewood, Alan. « Literature and Praxis: A Sociological Commentary », New Literary History, vol. V, n° 1, 1973, p. 169-176.

Swinnerton, Frank. Authors and the Book Trade, New York (NY), Knopf, 1932.

Syed, Fazal-e-Rab. Sociology of Literature: A Study of Urdu Novels, New Delhi, Commonwealth Publishers, 1992.

Szanto, George H. Theatre and Propaganda, Austin (TX), University of Texas Press, 1978.

Szanto, George H. Narrative Taste and Social Perspectives: the Matter of Quality, New York (NY), St. Martin’s Press, 1987.

Szondi, Peter. Theorie des modernen Dramas, Francfort, Suhrkamp, 1956.

Szuchewycz, Bohdan G. « “Where are you getting your God from?”: Conflicting Sources of Authority in Religious Discourse », Discours social/Social Discourse, vol. VII, n°s 1-2, hiver-printemps 1995, p. 201-217.

Tambling, Jeremy. Narrative and Ideology, Londres, Routledge, 1988.

Tangence, n° 80 (Michel Lacroix et Guillaume Pinson (dir.), dossier « Sociabilités imaginées : représentations et enjeux sociaux »), 2006 : Michel Lacroix et Guillaume Pinson, « Liminaire » ; Anthony Glinoer et Vincent Laisney, « Le cénacle à l’épreuve du roman » ; Marie-Ève Thérenty, « De la nouvelle à la main à l’histoire drôle : héritages des sociabilités journalistiques du XIXe siècle » ; Björn-Olav Dozo, « À propos de la création d’un lieu de sociabilité littéraire institué : analyse des débats et des enjeux qui ont précédé la création de l’Académie royale de langue et littérature françaises de Belgique » ; Guillaume Pinson, « Rumeurs et anecdotes : imaginer la mondanité dans la presse, vers 1900 » ; Michel Lacroix, « Une éclatante discrétion : Jean Paulhan et le pouvoir dans les lettres » ; Chantal Savoie, « La page féminine des grands quotidiens montréalais comme lieu de sociabilité littéraire au tournant du XXe siècle ».

Taubert, Sigfred. Grundriß des Buchhandels in aller Welt, Hambourg, Hauswedell, 1953.

Templeton, Alice. « Sociology and Literature: Theories for Cultural Criticism », College Literature, vol. XIX, n° 2, 1992, p. 19-30.

Templin, Ernest H. The Social Approach to Literature, Berkeley (CA), University of California Press, 1944.

Terdiman, Richard. Discourse/Counter-Discourse: The Theory and Practice of Symbolic Resistance in Nineteenth-Century France, Ithaca (NY), Cornell University Press, 1985.

Tertulian, Nicolas. « Sur l’autonomie et l’hétéronomie de l’art », Revue d’Esthétique, n°s 2-3, 1976, p. 110-140.

Tertulian, Nicolas. Georges Lukács. Étapes de sa pensée esthétique, Paris, Le Sycomore, 1980.

Texte, n° 45 (Anthony Glinoer (dir.), dossier « Carrefours de la sociocritique »), 2009 : Anthony Glinoer, « Introduction » ; Edmond Cros, « Sociocritique et psychanalyse – synthèse d’un parcours heuristique » ; Pierre V. Zima, « La Sociologie du texte comme théorie de la littérature et métathéorie scientifique » ; Marc Angenot, « Nouvelles propositions pour l’étude de l’argumentation dans la vie sociale » ; Jacques Dubois, « Le Roman sociologue » ; Alain Vaillant, « De la sociocritique à la poétique historique » ; Jean-Pierre Esquenazi, « Vers une sociologie du texte ? » ; Ruth Amossy, « La “Socialité” du texte littéraire – de la sociocritique à l’analyse du discours : l’exemple de L’Acacia de Claude Simon » ; Rainier Grutman, « Le Virage social dans les études sur la traduction : une rupture sur fond de continuité » ; Anna Boschetti, « Présupposés et vertus de l’échange théorique transnational » ; Jérôme Meizoz, « De la sociocritique à l’ethnocritique et au-delà : vers un carrefour de méthodes » ; Gremlin, « Sociocritique, médiations et interdisciplinarité » ; Chantal Savoie, « Pour une sociopoétique historique des pratiques littéraires des femmes » ; Anneliese Depoux, « L’Espace trivial du littéraire à travers le prisme de la sociocritique ». Réédition sur le site socius à l’adresse : .

Textyles, n° 15 (Jean-Marie Klinkenberg (dir.), dossier « L’institution littéraire »), 1999 : Jean-Marie Klinkenberg, « Introduction : L’analyse institutionnelle de la littérature en Belgique francophone : où en est-on ? » ; Jacques Dubois et Pierre Bourdieu, « Champ littéraire et rapports de domination. Un entretien de Jacques Dubois avec Pierre Bourdieu » ; Reine Meylaerts, « La construction d’une identité littéraire dans la Belgique de l’entre-deux-guerres » ; Fabrice Schurmans, « Les débuts du Nouveau Journal sous l’occupation (1940-1941). Analyse critique du témoignage de Robert Poulet » ; Pascal Durand et Yves Winkin, « De Plantin à Deman. Pour une histoire des pratiques d’édition en Belgique » ; Paul Dirkx, « “La France en zizgag” : les productions littéraires belges dans Les Nouvelles littéraires (1945-1960) » ; Sophie Piron, « La polygraphie chez les écrivains belges au début du XXe siècle » ; Sophie Karlshausen, « Le génie littéraire n’est pas stratégique. Comment la première œuvre d’Hubert Chatelion aboutit à un échec » ; Marianne Michaux, « Le premier système d’aide aux lettres en Belgique (1850-1880) » ; Christian Berg, « Hommes de lettres au XIXe siècle : les académiciens de la “Thérésienne” » ; Paul Aron, « Questions académiques (1920-1940) » ; Michel Biron, « Littérature et banquet » ; Jean-Louis Dufays, « La littérature belge de langue française dans les programmes et les manuels scolaires du XXe s. : enquête sur une présence-absence » ; Jean-Maurice Rosier, « Réflexions didactiques sur la littérature francophone de Belgique.

Textyles, n° 39 (Paul Aron (dir.), dossier « Les écrivains-journalistes »), 2010 : Paul Aron, « Présentation » ; Valentin Saint-Jean, « Le publiciste de la Belgique hollandaise : entre écrivain et journaliste » ; Cécile Vanderpelen-Diagre, « Ambivalent journaliste. Edmond Picard et la presse » ; Vanessa Gemis, « Femmes écrivains-journalistes (1880-1940) : questions de genre(s) » ; Paul Aron, « Charles d’Ydewalle : le dictateur et l’homme de qualité » ; Valérie Nahon, « Profil d’une critique moderne : Charles Bernard et la défense de l’art vivant dans l’entre-deux-guerres » ; Laurence van Nuijs, « La critique littéraire du Drapeau Rouge, de la Libération à la Guerre froide » ; Bibiane Fréché, « La vie littéraire selon Le Soir » ; Daniel Maggetti, « Presse et littérature en Suisse romande : terra incognita » ; Björn-Olav Dozo, « Portrait statistique de l’écrivain journaliste en Belgique francophone entre 1918 et 1960 » ; Ingrid Mayeur, « Les écrivains-journalistes (1920-1960) ».

Textyles, n° 42 (Laurence Brognier et Vanessa Gemis (dir.), dossier « Écrivain(e)s ») 2012 ; Laurence Brognier et Vanessa Gemis, « Introduction » ; Laurence Brogniez et Vanessa Gemis, « L’histoire littéraire des femmes en question(s) : théories, pratiques et perspectives. Entretien avec Buata B. Malela, Catherine Nesci, Christine Planté et Chantal Savoie » ; Vanessa Gemis, « Un réseau associatif de femmes de lettres au tournant du siècle. La Section du livre et de la presse du Conseil national des femmes belges » ; Mirande Lucien, « Marguerite Coppin ou l’amour hors les sens » ; Carmen Cristea et Andrea Oberhuber, « Stratégies d’écriture de positionnement dans le champ littéraire belge : le cas Lilar » ; Jacques Carion, « Les chemins interrompus et repris de Madeleine Bourdouxhe et Jacqueline Harpman » ; Jeannine Paque, « Dévoiler, se dévoiler, écrire : y a-t-il un genre du genre, une érotique au féminin ? ».

Textyles, n° 45 (Laurent Béghin et Hubert Roland (dir.), dossier « Les passeurs. Médiation et traduction en Belgique francophone »), 2014 : Laurent Béghin et Hubert Roland, « Médiation, traduction et transferts en Belgique francophone » ; Sarah Béarelle, « La comtesse Marie-Henriette de Lalaing (1787-1866). Portrait d’une des premières médiatrices culturelles belges » ; Maud Gonne et Karen Vandemeulebroucke, « Deux générations de médiateurs. Portraits de Charles Potvin (1818-1902) et Georges Eekhoud (1854-1927) » ; Clément Dessy, « Georges Knopff ou la reconversion cosmopolite de l’homme de lettres » ; Katia Vandenborre, « La Belgique artistique et littéraire, tribune de l’indépendantisme polonais ? » ; André Deridder, « L’éphémère émergence du théâtre de langue allemande au Théâtre royal du Parc à Bruxelles (1900-1911) » ; Laurent Béghin, « La revue Le flambeau et les littératures slaves (1918-1940) » ; Hubert Roland, « Le parcours de Benjamin Goriély en Belgique (1921-1930). Littérature prolétarienne et nouvelle Russie » ; Rosario Gennaro, « Écletisme et décentralisation. Le futurisme italien et les revues belges d’avant-garde » ; Jacques De Decker, Laurent Béghin et Hubert Roland, « Jacques De Decker, écrivain des coulisses ».

Thérenty, Marie-Ève et Vaillant, Alain (dir.). Presse et plumes. Journalisme et littérature au XIXe siècle, Paris, Nouveau Monde éditions, coll. « Histoire contemporaine », 2004.

Thérenty, Marie-Ève. Mosaïques. Être écrivain entre presse et roman (1829-1836), Paris, Honoré Champion, coll. « Romantisme et Modernités », 2003.

Thérenty, Marie-Ève. « Poétique historique du support et énonciation éditoriale », Communication et langage, n° 166, 2010, p. 3-19.

Thibaudeau, Jean. Interventions. Socialisme, avant-garde, littérature, Paris, Éditions sociales, 1972.

Thibert, Marguerite. Le Rôle social de l’art d’après les Saint-Simoniens, Paris, Marcel Rivière, 1926.

Thiesse, Anne-Marie. « L’éducation sociale d’un romancier. Le cas d’Eugène Sue », Actes de la recherche en sciences sociales, n°s 32-33 (dossier « Paternalisme et maternage »), avril-juin 1980, p. 51-63.

Thiesse, Anne-Marie. Le roman du quotidien. Lecteurs et lectures à la Belle-Époque, Paris, Chemin Vert, 1984.

Thiesse, Anne-Marie. Écrire la France. La littérature régionaliste, de la Belle-Époque à la Libération, Paris, Presses Universitaires de France, 1991.

Thoma, Heinz. « Pour une science historico-sociologique de la littérature : quelques remarques sur l’œuvre d’Erich Köhler », Littérature, n° 43, 1981, p. 100-115.

Thomas, Dominic. Black France: Colonialism, Immigration and Transnationalism, Bloomington (IN), Indiana University Press, 2007. (Traduction française : Noirs d'encre. Colonialisme, immigration et identité au coeur de la littérature afro-française, Paris, La Découverte, coll. « Cahiers libres », 2013.)

Thompson, John B. Merchants of culture. The Publishing Business in the Twenty-First Century, Cambridge, Polity Press, 2010.

Thomson, Clive (dir.). Georg Lukács et la théorie littéraire contemporaine, Montréal, APFUCC, 1983 : Clive Thomson, « Préface » ; Clive Thomson, « Bibliographie de l’œuvre de Lukács en français » ; Gabriel Moyal, « Balzac et Lukács : un épisode dans la narration » ; Michel Euvrard, « Lukács critique du Naturalisme » ; Sandy Petrey, « L’Histoire dans Le Roman Historique » ; Thuong Vuong-Riddick, « Lukács et ses critiques » ; Stéphane Sarkany, « Le Concept de “Révolution” chez Lukács ou la critique française post-structuraliste peut-elle réserver une place à l’esthétique lukácsienne ? Quelques données et éléments de réflexion » ; Pierre van Rutten, « L’Aristotélisme dans l’esthétique de Lukács » ; André Belleau, « Relire le jeune Lukács » ; Marc Angenot, « Le Réalisme de Lukács » ; Louky Bersianik, « Le corps de chanvre indien » ; Laure Hesbois, « L’équivoque : la face cachée du lagage » ; Jean-Claude Choul, « Aberration de sens : la folie réglée des jeux de mots » ; Annie Montaut, « Artaud et le suicide de la société » ; Camille R. La Bossière, « Figures of Folly : Samuel Johnson and His Circle in Michel Foucault’s History of Insanity in the Age of Reason » ; Shelly Quinn, « Surrealism and Madness » ; Judith Woodsworth, « Paul Valery et la folie de la clarte » ; Catherine Glaser, « Le simulacre de la folie dans les sotties au XVe siècle » ; Pierre B. Gobin, « Dramatisation de la folie : voix, discours, confrontation » ; Jacques Michon, « La réécriture des poèmes d’Émile Nelligan dans les carnets d’hôpital » ; Rosmarin Heidenreich, « Madness as a strategy of communication : the case of Hubert Aquin’s Prochain Épisode » ; Renée Leduc-Park, « L’Écriture de la folie : Réjean Ducharme » ; Pauline Wahl Willis, « L’Écriture féminine contemporaine : écriture de la folie » ; Suzanne Pons-Ridler, « Approche fonctionnelle dans une classe de conversation : une expérience » ; G. Donald Jackson, « La Prière pour le roi allant en Limousin de Malherbe : la peur, l’espoir et les pronoms » ; Micheline Bourbeau-Walker, « Tartuffe : masques, machines et machinations » ; Michel A. Parmentier, « De Breton à Bellmer : la pensée du hasard dans le surréalisme » ; Mair Verthuy, « Vision du monde, vision des femmes (ou vice-versa) dans trois romans de Roger Vailland » ; Anthony Purdy, « La parodie de l’économie politique dans Vendredi ou les limbes du Pacifique de Michel Tournier ».

Thomson, George D. Aeschylus and Athens. A Study in the Social Origin of the Drama, Londres, Lawrence & Wishart, 1941.

Thomson, George D. Marxism and Poetry, Londres, Lawrence & Wishart, 1945.

Thumerel, Fabrice. Le champ littéraire français au XXe siècle. Éléments pour une sociologie de la littérature, Paris, Colin, coll. « U », 2002.

Todorov, Tzvetan. « Typologie du roman policier », dans Paragone, n° 202, 1966, p. 3-14. (Repris dans Poétique de la prose, Paris, Seuil, 1971, p. 55-65).

Todorov, Tzvetan. Bakhtine. Le Principe dialogique, suivi de : Écrits du Cercle de Bakhtine, Paris, Seuil, 1981.

Tomars, Adolphe S. Introduction to the Sociology of Art, Mexico City, [s.e.], 1940.

Torres, Anita. La science-fiction française. Auteurs et amateurs d’un genre littéraire, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1998.

Tralongo, Stéphanie. « Christian Bobin et les infortunes de la critique littéraire. Conséquences de l’hétérogénéité des indicateurs de position dans le champ littéraire sur la réception médiatique de l’œuvre de Christian Bobin », Sociologie de l’Art - Opus, n° 4 (dossier « La question de la critique (2) »), 2004, p. 89-122.

Trames, vol. III (dossier « Texte et contexte. Actes du XVe congrès (Limoges, 1979) de la Société des hispanistes français »), 1981.

Tremaine, Louis. « Literary Sociology and the African Novel: The Theories of Sunday Anozie and Lucien Goldmann », Research in African Literatures, vol. IX, n° 1, 1978, p. 31-45.

Tremblay, Roseline. L’écrivain imaginaire. Essai sur le roman québécois 1960-1995, Montréal, HMH, 2004.

Trenarp, Louis. « Sociologie du livre en France (1750-1789) », dans Actes du cinquième congrès international de la société française de littérature comparée. Lyon, mai 1962 : Imprimerie, commerce et littérature, Paris, Les Belles Lettres, 1965, p. 145-178.

Trepos, Jean-Yves. L’écriture de la sociologie. Essai d’une épistémologie du style en sciences sociales, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2011.

Trétiakov, Serge. Dans le front gauche de l’art, Paris, Maspero, 1977.

Trilling, Lionel. The Liberal Imagination: Essays on Literature and Society, New York (NY), Viking Press, 1950.

Trotsky, Léon. Literatura i revoliutsiia, Moscou, Gosudarstvennoe izdatel’stvo, 1924. (Traduction française : Littérature et révolution, Paris, Julliard, 1964.)

Trouillot, Hénock. Démesvar Délorme: ou, Introduction à une sociologie de la littérature haïtienne, Port-au-Prince, Imprimerie des Antilles, 1968.

Tsurumi, Shunsuke. Ideologia y literatura en el Japón moderno, México, Colegio de Mexico, 1980.

Turnovsky, Geoffrey. « “Vivre de sa plume”. Réflexions sur un topos de l’auctorialité moderne », Revue de synthèse, vol. 128, n° 1-2, 2007, p. 51-70.

Tynianov, Iouri. « O literaturnoi evoliutsii », dans Jurii Striedter (dir.), Texte der Russischen Formalisten, Munich, Fink, 1969, p. 432-461.

Ubersfeld, Anne. Lire le théâtre, Paris, Éditions sociales, 1977.

Unold, Kurt. Soziologie des Deutschen Meistergesangs, Bruchsal (Allemagne), J. Kruse & Söhne, 1932.

Usigli, Rodolfo. « La función social del escritor », Studie di letteratura ispano-americana, vol. II, 1969, p. 91-114.

Vachon, Georges André. « L’espace politique et social dans le roman québécois », Recherches sociographiques, vol. VII, n° 3, p. 259-279.

Vaillant, Alain. « Pour une histoire de la communication littéraire », Revue d’histoire littéraire de la France, n° 103, 2003, p. 549-562.

Vaillant, Alain. La Crise de la littérature. Romantisme et modernité, Grenoble, Ellug, coll. « Bibliothèque stendhalienne et romantique », 2005.

Vaillant, Alain. L’histoire littéraire, Paris, Armand Colin, coll. « U », 2010.

Vallejo Rodriguez, Mercedes. Sociología y literatura, Valladolid (Espagne), Secretariado de Publicaciones/Universidad de Valladolid, 1992.

Van Damme, Stéphane. Descartes. Essai d’histoire culturelle d’une grandeur philosophique (XVIIe –XXe siècle), Paris, Presses de Science Po, coll. « Facettes », 2002.

Van Nuijs, Laurence. « La sociologie de la littérature selon Escarpit », Poétique, n° 149, 2007, p. 107-127.

Van Nuijs, Laurence. La critique littéraire communiste en Belgique, Bruxelles, P.I.E.-Peter Lang Press, coll. « Nouvelle poétique comparatiste / New Comparative Poetics », 2012.

Van Schendel, Michel. « Agaguk d’Yves Thériault : roman, conte, idéologème », Littérature, n° 66, 1987, p. 47-­77.

Vanbremeersch, Marie-Caroline. Sociologie d’une représentation romanesque. Les paysans dans cinq romans balzaciens, préface de Trinh Van Thao, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 1997.

Vanderpelen-Diagre, Cécile. Écrire en Belgique sous le regard de Dieu. La littérature catholique belge dans l’entre-deux-guerres, Bruxelles, Éditions Complexe, coll. « Histoires contemporaines », 2004.

Vanderpelen-Diagre, Cécile. Mémoire d’y croire. Le monde catholique et la littérature au Québec (1920-1960), Québec, Nota Bene, 2007.

Varga, Aron Kibedi. Discours, récit, image, Liège, Mardaga, 1989.

Vassen, Florian. Methoden der Literaturwissenschaft : Marxistische Literaturtheorie und Literatursoziologie, Düsseldorf, Bertelsmann Universitätsverlag, 1972.

Verboord, Marc et Van Rees, Kees. « Cultural Classifications in Literary Education: Trends in Dutch Literary Textbooks, 1968 – 2000 », Cultural Sociology, vol. II, n° 3, novembre 2008, p. 321-343.

Verdrager, Pierre. Le sens critique. La réception de Nathalie Sarraute par la presse, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2001.

Vernier, France. Une science du littéraire est-elle possible ?, Paris, Éditions de la Nouvelle critique, 1972.

Vernier, France. L’écriture et les textes : essai sur le phénomène littéraire, Paris, Éditions sociales, coll. « Problèmes », 1974.

Verón, Eliseo. « Sémiosis de l’idéologique et du pouvoir », Communications, n° 28, 1978, p. 7-20.

Verona, Luciano. Antoine Bloyé de Paul Nizan : analyse socio-critique, Milan, Cooperativa Libraria IULM, 1984.

Verstraete-Hansen, Lisbeth. Littérature et engagements en Belgique francophone. Tendances littéraires progressistes 1945-1972, Bruxelles, P.I.E.-Peter Lang, 2006.

Vessillier-Ressi, Michèle. Le métier d'auteur : comment vivent-ils ?, Paris, Dunod, 1982.

Viala, Alain. Naissance de l’écrivain. Sociologie de la littérature à l’âge classique, Paris, Éditions de Minuit, 1985.

Viala, Alain. « L’histoire des institutions littéraires », dans Henri Béhar et Roger Fayolle (dir.), L’Histoire littéraire aujourd’hui, Paris, Armand Colin, 1990, p. 111-121.

Viala, Alain. Racine. La stratégie du caméléon, Paris, Seghers, 1990.

Viala, Alain. Lettre à Rousseau sur l’intérêt littéraire, Paris, Presses Universitaires de France, 2008.

Viëtor, Karl. « Programm einer Literatursoziologie », Volk im Werden, vol. II, 1934, p. 35-44.

Villeneuve, Johanne. « La littérature, le diable et le complot », Discours social/Social Discourse, vol. V, n°s 1-2, hiver-printemps 1993, p. 127-136.

Vilnet, Geneviève (dir.). Mozambique : littératures et sociétés contemporaines, Paris, Indigo & Côté-femmes éditions, coll. « Indigo », 2013.

Vincent, Josée et Watteyne, Nathalie (dir.). Autour de la lecture : médiations et communautés littéraires, Québec, Nota bene, 2002 : Josée Vincent et Nathalie Watteyne, « Présentation » ; Marie-Pier Luneau, « L’effet-pseudonyme » ; Nathalie Watteyne, « D’une herméneutique du texte à une herméneutique du livre: une lecture des Petits poèmes en prose et des Illuminations » ; Alberto Cadioli, « Sur les lectures de l’éditeur hyperlecteur » ; Yvan G. Lepage, « La réception critique de Menaud maître-draveur » ; Isabelle Boisclair, « Incidence herméneutique de l’identité sexuelle, mélecture et émergence de la lecture au féminin » ; Liette Bergeron, « "L’éducation nationale par le livre"... Mais par quel livre ? » ; Martine Nachbauer, « Les prescriptions d’un discours périscolaire sur la lecture » ; Simone Vannucci, « La critique littéraire des jésuistes dans la revue Collège et famille, 1944-1960 : construire une élite » ; Pierre Hébert, « Le discours sur le contrôle de la lecture dans la Semaine religieuse de Québec, de 1920 à 1960: "Dans quelle ère entrons-nous, vraiment [...] ?" » ; Lucie Robert, « L’institution de la lecture » ; Robert Yergeau, « Prolégomènes à une analyse du mécénat d’état » ; Josée Vincent, « Les Salons du livre à Montréal, ou quand "livre" rime avec... » ; Suzanne Pouliot, « Communication-jeunesse, prescripteur idéologique au service de la littérature d’enfance et de jeunesse » ; Frédéric Brisson, « Les librairies et leur impact sur la lecture » ; Jean-Paul Baillargeon, « La littérature dans les menus de lecture des usagers de la Bibliothèque de la ville de Québec » ; Alice van der Klei, « L’hypertexte ou les liens de lecture » ; Christian Vandendorpe, « Le texte et le livre, entre stabilité et fluidité » ; Jacques Michon, « Édition et lecture ».

Vodicka, Félix. Struktur der Entwicklung, Munich, Fink, 1975.

Voix et Images, n° 80 (Pierre Rajotte (dir.), « La sociabilité littéraire »), hiver 2002 : Pierre Rajotte, « Présentation : La sociabilité littéraire » ; Pierre Rajotte, « La sociabilité littéraire au Québec : de l’usage public de la raison à la reconnaissance d’une légitimité fondée sur un principe de compétence » ; Manon Brunet, « Prolégomènes à une méthodologie d’analyse des réseaux littéraires. Le cas de la correspondance de Henri-Raymond Casgrain » ; Chantal Savoie, « Des salons aux annales : les réseaux et associations de femmes de lettres à Montréal au tournant du XXe siècle » ; Josée Vincent, « Faire voir pour faire (re)connaître : le travail de la promotion de la Société des écrivains canadiens, de 1936 à 1960 » ; Christine Tellier, « “Au plus dru !” L’influence de la Route sur les petites revues précédant l’Hexagone » ; Denis Bourque, James de Finney et Jean Morency, « Transferts et interférences des pratiques associatives entre le Québec et l’Acadie (1859-1908) ».

Von Martin, Alfred. Soziologie der Renaissance, Stuttgart, F. Enke, 1932. (Traduction anglaise : Sociology of the Renaissance, New York (NY), Oxford University Press, 1944.)

Vrydaghs, David. « La concurrence des adhésions. Nietzschéisme et surréalisme chez André Masson », Sociologie de l’Art - Opus, n° 15 (dossier « Théorie / Épistémologie / Littérature »), 2010, p. 159-185.

Vrydaghs, David. Michaux l’insaisissable. Socioanalyse d’une entrée en littérature, Genève, Droz, coll. « Histoire des idées et critique littéraire », 2008.

Waldmann, Günter. Theorie und Didaktik der Trivialliteratur : Modellanalysen, Didaktikdiscussion, literar. Wertung, Munich, Fink, 1973.

Warren, Robert P. Democracy and Poetry, Cambridge (MA), Harvard University Press, 1975.

Watt, Ian. The Rise of the Novel, Londres/Berkeley (CA), Chatto & Windus/University of California Press, 1957.

Weber, Ursula. Im Labyrinth der Sprache : Essays zum literarischen Diskurs, Berlin, Duncker & Humblot, 1992.

Weimann, Robert. « Reception Aesthetics and the Crisis in Literary History », Clio, vol. V, n° 1, 1975, p. 3-33.

Weingartz-Perschel, Karin. Das « Ewigweibliche » als ideologische Metaphor : zür Dialektik des Geschlechterverhältnisses, Francfort, Peter Lang, 1990.

Wellek, René et Warren, Austin. « Literature and Society », dans Theory of Literature, New York, 1949. (Traduction française : La théorie littéraire, Paris, Seuil, 1970.)

Wellershoff, Dieter. Literatur und Veränderung : Versuche zu einer Metakritik der Literatur, Cologne, Kiepenheuer und Witsch, 1969.

Wenk, Klaus. Phali lehrt die Jungeren = Phali son nong : ein Beitrag zur Literatur und Soziologie des alten Thailands, Hambourg, Deutsche Gesellschaft für Natur- und Völkerkunde Ostasiens, 1977.

White, Howard B. « Materialists and the Sociology of American Literature », Social research, vol. VII, n° 2, 1940, p. 184-200.

Widdowson, Peter. Hardy in History: A Study in Literary Sociology, Londres, Routledge, 1989.

Widmer, Kingsley. « The Sociology of Literature », Studies in the Novel, vol. XI, n° 1, 1979, p. 99-105.

Williams, Raymond. Culture and Society, 1780-1950, Londres, Chatto & Windus, 1958.

Williams, Raymond. The Long Revolution, Londres, Chatto & Windus, 1961.

Williams, Raymond. Modern Tragedy, Londres, Chatto & Windus, 1966.

Williams, Raymond. Keywords: A Vocabulary of Culture and Society, Glasgow/Londres/New York (NY), Fontana/Oxford University Press, 1976.

Williams, Raymond. Marxism and Literature, Oxford, Oxford University Press, 1977.

Williams, Raymond. The Sociology of Culture, New York (NY), Schocken Books, 1982.

Williams, Raymond. Writing in Society, Londres, Verso, 1983.

Williams, Raymond. Culture et matérialisme, trad. de Nicolas Calvé et Étienne Dobenesque, Paris, Les Prairies ordinaires, coll. « Penser/croiser », 2009.

Wilson, Elizabeth. « Picasso and pâté de foie gras: Pierre Bourdieu’s Sociology of Culture », Diacritics : A Review of Contemporary Criticism, vol. XVIII, n° 2, été 1988, p. 47-60.

Winckler, Lutz. Kulturwarenproduktion : Aufsätze zur Literatur- und Sprachsoziologie, Francfort, Suhrkamp, 1973.

Winthrop, Henry. « Pornotopie en littérature : la conquête des modèles et la vulgarisation du goût », Sociologia internationalis, vol. II, n°1-2, 1973, p. 181-209.

Winton, Calhoun. « The Sociology of the Texts: Examples from Colonial America », Studies on Voltaire and the Eighteenth Century, no° 265, 1989, p. 1207-1210.

Witte, W. « The Sociological Approach to Literature », Modern Language Review, vol. XXXVI, n° 1, janvier 1941, p. 86-94.

Wolf, Nelly. Le peuple dans le roman français de Zola à Céline, Paris, Presses Universitaires de France, 1990.

Wolf, Nelly. Le Roman de la démocratie, Paris, Presses Universitaires de Vincennes, coll. « Culture et Société », 2003.

Wolf, Nelly (dir.). Amnésies françaises à l’époque gaullienne (1958-1981). Littérature, cinéma, presse, politique, Paris, Classiques Garnier, coll. « Rencontres », 2011 : Nelly Wolf, « Introduction » ; Benoît Denis, « Mai quarante, année zéro. Aragon, Malraux et la défaite » ; Yan Hamel, « L’Amnésie de la Résistance et de Mai 68, selon François Nourissier » ; Anne-Marie David, « Amnésie de la guerre, mémoire du travail. Élise ou la vraie vie de Claire Etcherelli » ; Djemaa Maazouzi, « Du corps d’exception du colonisé à la figure du militant postcolonial. Élise ou la vraie vie : un “transfert” mémoriel du racisme anti-arabe ? » ; Sarah Sindaco, « D’un héros l’autre. Les réfractaires français pendant la guerre d’Algérie » ; Sylvain David, « La mémoire et l’amer. Oubli et rupture symbolique chez Samuel Beckett » ; Gabriel Perugini, « Michel Butor et la mémoire des villes » ; Nelly Wolf, « L’écriture blanche ou l’oubli » ; Christelle Reggiani, « Peut-on parler d’un moment gaullien de la littérature française? » ; Ela Vălimăreanu, « Macro et micro histoire(s). Quelques regards perecquiens sur la guerre et la société » ; Pierre Popovic, « D’une agonie l’autre. Jean Valjean au cinéma entre de Gaulle et Mitterrand » ; François Provenzano, « Rhétorique médiatique de l’oubli. L’obsession du présent dans L’Express » ; Régine Robin, « “Sartre s’est toujours trompé”. Vraiment ? » ; Marc Angenot, « “Rupture avec le capitalisme” : le discours socialiste français, 1971-1981. Contexte historique, croyance et décroyance » ; Dominique Viart, « Conclusion ».

Wolf, Nelly. Proses du monde. Les enjeux sociaux des styles littéraires, Lille, Presses Universitaires du Septentrion, coll. « Perspectives », 2013.

Wolfzettel, Franz (dir.). Der Französische Sozialroman des 19. Jahrhunderts, Darmstadt, Wissenschaftliche Buchgesellschaft, 1981.

Wurmser, André. La Comédie inhumaine, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque des idées », 1970.

Xu, Ben. Situational Tensions of Critic-Intellectuals: Thinking Through Literary Politics with Edward W. Said and Frank Lentricchia, New York (NY), Peter Lang, 1992.

Yale Journal of Criticism, vol. II, n° 2 (Robert F. Barsky (dir.), dossier « Marc Angenot »), 2004 : Robert F. Barsky, « Introduction: Marc Angenot and the Scandal of History » ; Robert F. Barsky et Marc Angenot, « You Cannot Transform the History of Ideas into a Comic Strip: an Interview with Marc Angenot » ; Marc Angenot, « Social Discourse Analysis: Outlines of a Research Project » ; Marc Angenot, « What Can Literature Do? From Literary Sociocriticism to a Critique of Social Discourse » ; Fredric Jameson, « Marc Angenot, Literary History, and the Study of Culture in the Nineteenth Century » ; Michel Pierssens, « A State of Social Discourse » ; Marie-Christine Leps, « Critical Productions of Discourse: Angenot, Bakhtin, Foucault » ; Darko Suvin, « Besinnung and What May the Century Amount To: On or About or Because of Marc Angenot as Goad and Stimulus ».

Yates, Frances. Theatre of the World, Londres, Routledge & Kegan Paul, 1969.

Zadworna-Ejellestad, Danuta. Criticism in the Twilight Zone: Postmodern Perspectives on Literature and Politics, Stockholm, Almqvist & Wiksell International, 1990.

Zambardi, Arnaldo. Per una sociologia della letteratura, Rome, Bulzoni, 1973.

Zapata, Juan (dir.). La invención del autor. Nuevas aproximaciones al estudio sociológico y discursivo de la figura autorial, Medellín (Colombie), Editorial Universidad de Antioquia, coll. « Literatura/Teoria », 2014 : Michel Foucault, « ¿ Qué es un autor ? » ; Dominique Maingueneau, « Autor e imagen de autor en el análisis del discurso » ; Ruth Amossy, « La doble naturaleza de la imagen de autor » ; Jérôme Meizoz, « Aquello que le hacemos decir al silencio : postura, ethos, imagen de autor » ; Alain Vaillant, « Entre persona y personaje : el dilema del autor moderno » ; Pascal Durand, « Hombre de letras, escritor, autor : declinación social de una función simbólica » ; Pascal Brissette, « Poeta desdichado, poeta maldito, maldición literaria : hipótesis de investigación sobre el origen de un mito » ; Nathalie Heinich, « La bohemia en tres dimensiones : artista real, artista imaginario, artista simbólico » ; Denis Saint-Amand, « Anomia de Rimbaud » ; Jean-Pierre Bertrand, « El colmo de la vida literaria : Paludes » ; Sylvie Ducas, « Ethos y fábula autorial en las auto-ficciones contemporáneas o cómo se inventa un escritor » ; Juan Zapata, « ¿ Un poeta maldito en Colombia ? : El caso de José Asunción Silva » ; Carlos Builes, « Jorge Gaitán Durán o la postura del intelectual total » ; Kristine Vanden Berghe, « Imágenes de Fernando y de Vallejo » ; Alejandro Quin, « Medina Reyes : impostura, sujeción, riesgo ».

Zembylas, Tasos (dir.). Artistic Practices. Social Interactions and Cultural Dynamics, Oxfordshire/New York (NY), Routledge, 2014 : Tasos Zembylas, « Introduction » ; Tasos Zembylas, « The Concept of Practice and the Sociology of the Arts » ; Theodore Schatzki, « Arts Bundles » ; Nathalie Heinich, « Practices of Contemporary Art: A Pragmatic Approach to a New Artistic Paradigm » ; Marie Buscatto, « Artistic Practices as Gendered Practices : Ways and Reasons » ; Chris Mathieu et Iben Sandal, « Artistic Practices over the Course of Careers in Film » ; Silvana K. Figueroa-Dreher, « “You’re Not Going to Play What You Practiced… Something Else is Going to Happen” » ; Chiara Basseti, « The Knowing Body-in-Action in Performing Arts: Embodiment, Experiential Transformation, and Intersubjectivity » ; Tasos Zembylas, « Forms of Knowing in the Literary Writing Process » ; Laurent Thévenot, « Engaging in the Politics of Participative Art in Practice » ; Sophia Krzys Acord, « Art Installation as Knowledge Assembly: Curating Contemporary Art » ; Graciela Trajtenberg, « The Intricacies of Street Art Learning: A Sociological Explanation ».

Zeraffa, Michel. Personne et personnage. Le romanesque des années vingt aux années cinquante, Paris, Klincksieck, 1969.

Zeraffa, Michel. Roman et société, Paris, Presses Universitaires de France, 1971.

Zima, Pierre V. Goldmann. Dialectique de l’immanence, Paris, Éditions Universitaires/Delarge, coll. « Psychothèque », 1973.

Zima, Pierre V. Le Désir du mythe. Une lecture sociologique de Marcel Proust, Paris, Nizet, 1973.

Zima, Pierre V. L’École de Francfort. Dialectique de la particularité, Paris, Éditions Universitaires/Delarge, 1974.

Zima, Pierre V. « De la structure textuelle à la structure sociale. Des contributions formalistes et structuralistes à la sociologie de la littérature », Revue d’esthétique, n°s 2-3, 1976, p. 186-223.

Zima, Pierre V. « Le texte comme objet : une critique de la sociologie empirique de la littérature », L’homme et la société, n°43-44, janvier-juin 1977, p. 151-170.

Zima, Pierre V. Pour une sociologie du texte littéraire, Union Générale d’Éditions, coll. « 10/18 », 1978.

Zima, Pierre V. Kritik der Literatursoziologie, Francfort, Suhrkamp, 1978.

Zima, Pierre V. L’ambivalence romanesque, Proust, Kafka, Musil, Paris, Le Sycomore, coll. « Arguments critiques », 1980.

Zima, Pierre V. « Les mécanismes discursifs de l’idéologie », Revue de l’Institut de sociologie, n° 4, 1981, p. 719­-740.

Zima, Pierre V. (dir.). Semiotics and Dialectics: Ideology and the Text, Amsterdam, Benjamins, 1981 : Pierre V. Zima, « Semiotics, Dialectics and Critical Theory » ; William Garrett Walton, « V. N. Voloshinov: A Marriage of Formalism and Marxism » ; Pierre V. Zima, « Text and Context: The Socio-linguistic Nexus » ; Hans Günther, « Michail Bachtins konzeption als alternative zum sozialistischen realismus » ; Mark Adriaens, « Ideology and Literary Production: Kristeva’s Poetics » ; Kvĕtoslav Chvatík, « J. L. Fischer – The Founder of Dialectical Structurology in Czech Philosophy » ; Oleg Sus, « Individuum-struktur-anthropologische konstante. Ranăbemerkungen zur beziehung zwischen dem strukturalismus und der ästhetisch-semiotischen anthropologie » ; Jerzy Ziomek, « Die frage der quasi-urteile und das fiktive bezugsfeld » ; Ann Shukman, « The Dialectics of Change: Culture, Codes and the Individual » ; Henryk Markiewicz, « Die Literatur im Lichte der Semiotik. Randbemerkungen zu den Arbeiten J. Lotmans » ; Jacques Leenhardt, « Roman et société. Discours et action dans la théorie lukácsienne du roman » ; Karin Boklund, « On the Spatial and Cultural Characteristics of Courtly Romance » ; Erich Köhler, « Can vei la lauzeta mover. Überlegungen zum verhältnis von phonischer struktur und semantischer struktur » ; Luk de Vos et Marc Holthof, « Dialectics as Ideology and the Construction of Reality. Frame for a Temachic Approach, Applied to Eisentstein’s October ».

Zima, Pierre V. Manuel de sociocritique, Paris, Picard, 1985.

Zima, Pierre V. Ideologie und Theorie. Eine Diskurskritik, Tübingen, Francke, 1989.

Zima, Pierre V. Texte et société. Perspectives sociocritiques, Paris, L’Harmattan, coll. « Logiques sociales », 2011.

Zimmermann, Marc. « Structural Historicism and Literature », Clio, vol. XII, n° 1, 1977, p. 53-73.

Ziolkowski, Theodore. German Romanticism and Its Institutions, Princeton (NJ), Princeton University Press, 1990.

Zito, George V. The Sociology of Shakespeare: Explorations in a Sociology of Literature, New York (NY), Peter Lang, 1991.

Zmegač, Viktor. Kunst und wirklichkeit. Zur literaturtheorie bei Brecht, Lukács und Broch, Berlin, Bad Homburg, 1969.

Żółkiewski, Stefan. Kultura, socjologia, semiotyka literacka, Varsovie, Państwowy Instytut Wydawniczy, 1979.

Żółkiewski, Stefan. Publiczno śćliteracka, Varsovie, Zaklad Narodowy imienia Ossolińskich, 1982.

L’homme et la société, n° 134 (dossier « Littérature et sciences sociales »), 1999 : Suzanne Chazan et Nia Perivolaropoulou, « Sciences sociales, littérature et sociétés » ; René Lourau, « Praxis de la nuit » ; Bernard Lacombe, « Le lecteur comme anthropologue » ; Catherine Fourgeau, « Du récit ethnologique à la fiction romanesque. Pour une “mise en oeuvre” de la réalité » ; Jean-François Werner, « L’ethnographie mise à nu par l’écriture » ; Aline Gohard-Radenkovic, « “L’altérité” dans les récits de voyage » ; Jacques La Mothe, « Une esthétique de l’altérité dans le récit de voyage moderne » ; Jochen Vogt et Nia Perivolaropoulou, « Mémoire et fiction : à propos d’un texte d’Anna Seghers » ; Robert Sayre et Michael Löwy, « Réification et consommation ostentatoire dans Gatsby le magnifique ».