Appel de communications

 

En peignant les courses de chevaux du Derby d'Epsom, Géricault a ouvert des voies à la représentation picturale du mouvement et de la vitesse. C'est avec Les Raquetteurs que Gilles Groulx et Michel Brault ont posé les jalons de ce qui allait devenir le cinéma vérité. Dans W ou le souvenir d'enfance, Georges Perec a décrit une «cité régie par l'idéal olympique» afin de dire l'horreur de la Shoah. Les pratiques sportives ont souvent été liées au besoin esthétique d'expérimenter, de renouveler les formes et, ce faisant, de repousser les limites du dicible et du représentable. Plus largement, les sports hantent les sociétés et leurs imaginaires. Ils constituent non seulement, pour ceux qui s'y adonnent comme pour ceux qui y assistent, un ensemble de pratiques sociales, l'objet d'une fascination, d'une passion, et même d'un culte avec ses rites et ses dogmes, mais aussi un univers de référence. Les luttes corporelles, les exploits physiques, les affrontements sur les pistes et dans les stades renvoient à des structures antagoniques, à des topoï, à des valeurs, à tout un vocabulaire qui influencent, et qui parfois vont jusqu'à modeler les pratiques langagières et les représentations d'une époque. Pour les glorifier, les honnir ou les questionner, la littérature d'avant-garde et la littérature populaire, les journaux d'informations et les revues scientifiques, le réseau Internet et les jeux vidéos, le cinéma et la télévision, les discours politiques et les publicités, le théâtre et la danse, la peinture et la sculpture, la photo et la bande dessinée ont tous, à un moment ou à un autre, donné à voir les sports et les sportifs, assurant leur prestige tout en leur faisant incarner un ensemble complexe de désirs, d'étonnements et d'angoisses. Le présent colloque se donne pour objectif d'analyser d'un point de vue sociocritique, non pas les pratiques sportives elles-mêmes, mais leur médiatisation par les discours et les représentations.

 

Programme

 

Ouverture du colloque et accueil des participants, 30 octobre 2003
8 h 30

Mots de bienvenue

Yan Hamel, pour le Collège de sociocritique
Éric Méchoulan, pour le Département d'études françaises

Première séance, 30 octobre 2003 : Division féminine
Juge de ligne : Pascal Brissette, CRILCQ, Université Laval

Évangéline Faucher, Université de Montréal
«Albertine, Renée, Vinca et les autres : sport, mode et modernité à la Belle Époque»
9 h 20

Pause
10 h 20

Corina Sandu, Université de Toronto
«Parler cheval et parler toilette en France, sous le Second Empire»
10 h 40

Anne Saouter, É.H.É.S.S., Centre d'anthropologie, Toulouse
«Corps sportifs et corps sexués, stéréotypes et nouvelles représentations»
11 h 20

Deuxième séance, 30 octobre 2003 : Division nord-américaine
Juge de ligne : Michel Lacroix, Université du Québec à Trois-Rivières

Michel Nareau, Université du Québec à Montréal
«S'approprier l'histoire et s'en débarrasser : fonctions sociales et identitaires d'une balle de baseball historique dans Outremonde de Don Delillo»
14 h 30

Gilles Dupuis, Université de Montréal
«Les sports "nationaux" : du mythe à l'épiphénomène»
15 h 10

Benoît Melançon, Université de Montréal
«Maurice Richard expliqué aux enfants ou L'art d'être grand-père»
15 h 50

Troisième séance, 31 octobre 2003 : Division médiatique
Juge de ligne : Andrea Oberhuber, Université de Montréal

Jean-François Diana, Université de Metz
«Le ralenti dans l'image de sport. La négation du hors-champ»
9 h

Pascal Caron, Collège militaire de Kingston
«L'inversion de la danse et du sport : "Jeux" de Nijinski»
9 h 40

Pause
10 h 20

Jérôme Pesqué, Université de Paris IV-Sorbonne
«Haute culture et culturisme : l'Armide de Lully revue par Jean-Luc Godard»
10 h 40

Sylvain David, Université du Québec à Montréal
«Enfants de la balle. Politiques du football dans le rock alternatif européen»
11 h 20

Quatrième séance, 31 octobre 2003 : Division européenne
Juge de ligne : Catherine Mavrikakis, Université de Montréal

Florence Vatan, University of Wisconsin-Madison
«"Quand papa prenait des leçons de tennis" : Robert Musil et le sport»
14 h 30

Yan Hamel, Université de Montréal
«Le sport concentrationnaire. David Rousset, Georges Perec»
15 h 10

Pierre Popovic, Université de Montréal
«Avatars footballistiques de l'idée de stade : Éric Cantona, Tim Parks»
15 h 50

Lancement, 31 octobre 2003
17 h
Lancement de l'ouvrage Imaginaire social et discours économique

 

Le colloque «Des mots et des muscles ! Discours et représentations des pratiques sportives» est organisé par le Collège de sociocritique de Montréal et placé sous la responsabilité scientifique de Yan Hamel, Geneviève Lafrance, Benoît Melançon et Pierre Popovic.