Appel de communications

 

L'année 2005 marque le centenaire de la naissance de Jean-Paul Sartre, théoricien de l'engagement et créateur de nombreux personnages appelés à jouer le rôle de l'intellectuel héroïque. Pour cette occasion, le Collège de sociocritique de Montréal, en collaboration avec le Département de lettres de l'Université d'Ottawa, organise un colloque dont l'objectif est d'examiner des situations et des œuvres dans lesquelles les figures du Héros et du Penseur se fondent en une seule.

L'écriture et la pensée de l'homme de lettres (intellectuel, littéraire, philosophe ou savant) ont souvent été considérées comme des armes. Elles ont été associées au courage et à la force du guerrier, à la grandeur d'âme et à l'abnégation qui font l'étoffe des héros les plus romanesques. Un imaginaire de l'héroïcité et de la quête a de la sorte servi à affirmer la valeur prépondérante du fait intellectuel et littéraire, de la critique et de leur expression publique. C'est cet imaginaire héroïque de l'écriture et son déploiement à travers les siècles qui seront les objets de notre réflexion. Quels sens peut prendre par exemple l'héroïsme de l'homme de lettres au Moyen Âge, à la Renaissance et sous l'Ancien régime ? La perception du poète comme prophète au XIXe siècle a-t-elle mené à la naissance de la catégorie de l'intellectuel moderne ? Quels liens peuvent être tissés entre la création d'un héros intellectuel et la
stratégie que l'écrivain ou l'artiste élabore afin de se positionner dans le champ littéraire de son époque ?

Sans restreindre notre perspective à une période, à une littérature ou à un type particulier de représentation, nous sommes intéressés par des études qui abordent des questions de ce type du point de vue de la sociocritique, de l'analyse du discours et de la sociologie de la vie littéraire.

 

Programme

 

9 h 30
Allocution d'ouverture

Première séance, 27 octobre 2005
Paradigmes de l'héroïsme au Moyen Âge et sous l'Ancien Régime
Présidente : Dominique Lafon (Université d'Ottawa)

9 h 45
Mawy Bouchard, Université d'Ottawa, «L'héroïsme est-il un humanisme ?»

10 h 15

Marion Uhlig, Université de Neuchâtel, «Le «Cheval de la langue» : héroïsme et art d'écrire dans Galeran de Bretagne de Renaut»

10 h 40

Barbara Selmeci, Université de Neuchâtel, « «Pourquoi je prête l'oreille à mille petites nouvelles indifférentes, lors même que je suis prêt à combattre ?» Le héros et l'homme de lettres dans Artamène ou le Grand Cyrus»

11 h 20

Stéphane Zékian, Université Paris IV–Sorbonne, «La militarisation de la mémoire littéraire : le cas du «général Boileau» sous l'Empire»

Deuxième séance, 27 octobre 2005

Écrivains héroïques du XIXe siècle
Président : Anthony Glinoer, Université Laval

14 h 30
Mélanie Leroy-Terquem, Université Paris IV–Sorbonne, «Les soldats inconnus de la bataille romantique : la fonction des «petits romantiques français» dans la fabrique de l'histoire littéraire»

15 h

Pierre Popovic, Université de Montréal, «Seul contre tous : Paulin Gagne»

15 h 45

Véronique Roy, Université d'Ottawa, «Le roman québécois du XIXe siècle : chroniques d'un écrivain honteux»

16 h 15

Maxime Prévost, Université d'Ottawa, «Arthur Conan Doyle : la signature de l'homme d'honneur»

Troisième séance, 28 octobre 2005

Héros sartriens et antisartriens
Présidente : Lucie Joubert, Université d'Ottawa

9 h 30
Yan Hamel, Université d'Ottawa, «Entre Richard Wright et Mathieu Delarue ou comment en découdre avec M. Benda»

10 h

David Vrydaghs, Université de Liège, «L'intellectuel est une star, ou les raisons de l'échec de la stratégie identitaire de Guillaume Dustan dans le champ français (2000-2004)»

10 h 30

Julie Boulanger, Université de Montréal, «Manipulation de la figure de l'écrivain héroïque dans la tétralogie des bombes de Louis-Ferdinand Céline»

11 h 15

Christian Milat, Université d'Ottawa, Robbe-Grillet, «Prométhée et Sisyphe écrivains»

11 h 45

Sylvain David, Université Concordia, «D'un commun désaccord. «Héros négatifs» et communauté(s) du refus dans l'œuvre de Cioran»

Quatrième séance, 28 octobre 2005

Construction de modèles héroïques dans la littérature
Président : Robert Yergeau, Université d'Ottawa

14 h
Martine-Emmanuelle Lapointe, Université McGill, «Jake, Joshua et Barney, intellectuels et transfuges. Le paradoxal héroïsme des personnages de Mordecai Richler»

14 h 30

Alexandre Trudel, Université de Montréal, «Sur un étrange héros de l'antilittérature : les stratégies textuelles de Guy Debord»

15 h 15

Björn-Olav Dozo, Université de Liège, «Le héros dans les revues littéraires après la Première Guerre mondiale : une représentation au service d'une littérature nationale belge»

15 h 45

Marie-Pier Luneau, Université de Sherbrooke, «Si j'étais Hemingway... De la mystique du demi-dieu dans la construction de la figure de l'écrivain québécois (1960-2000)»

16 h 15

Vin d'honneur
Offert par le Département des lettres françaises de l'Université d'Ottawa

 

Le colloque «Portrait de l'homme de lettres en héros : la dialectique de la bravoure et de l'écriture» est placé sous la responsabilité scientifique de Mawy Bouchard, Christine Poirier et Yan Hamel. Il bénéficie du soutien du Département des lettres françaises, de la Faculté des arts et de la Faculté des études supérieures et postdoctorales de l'Université d'Ottawa. Les organisateurs souhaitent ici remercier chaleureusement tous ceux et celles qui leur ont offert leur appui moral et scientifique, tout particulièrement Michel Biron, Anthony Glinoer, Rainier Grutman, Lucie Joubert, Dominique Lafon, Marcel Olscamp et Robert Yergeau.